Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

samedi 7 février 2015 à 02h49min

Pour ceux qui pensent que les écrits sont des prétextes pour s’afficher gratuitement, la publicité comme ils savent si bien le dire, nous les invitons ici à écrire sur les thèmes chauds de l’actualité, notamment, le RSP. Ils comprendront qu’écrire est un exercice périlleux, et que cette posture n’est pas une sinécure, mais plutôt, tout un combat, tout un sacrifice de soi !

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

Dans le présent écrit, je voudrais donner au RSP, l’appellation suivante : REGIMENT DE SAGESSE POSSIBLE. Sagesse possible, parce que réellement, les temps ont changé dans le monde du 21ème siècle. Et l’acceptation de cette réalité de changement du temps, s’impose à tous, qu’on soit militaire ou non. Personne n’y peut rien contre. Si cette Révolution du monde marquée notamment par les TIC reste encore diffuse pour certains, tôt ou tard, elle sera d’une évidence criarde. Par cet acte même de nouvelle appellation, le RSP, sous forme Régiment de Sécurité Présidentiel se voit dissout au nom de Dieu ! C’est ce mot dissout que certains ne veulent pas entendre, mais si on s’y familiarise, il cessera de faire PEUR, même aux principaux concernés. Je dois m’excuser. J’ai utilisé le mot PEUR qui n’est pas commode avec un militaire d’élite. Un militaire n’a aucune raison d’avoir PEUR, surtout s’il n’a pas en face de lui une armée militaire ennemie, surtout étrangère. Si un militaire, de surcroit, appartenant au corps d’élite n’a pas PEUR, il convient de trouver dans ce cas, d’autres explications à tous ces remous venant des soldats, et exposés à la place publique, les 30 décembre 2014 et 04 février 2015 ?
Dans le cas présent, il semble qu’il s’agit d’intérêt propre à un corps et non de PEUR. Mais s’il ‘agit réellement d’intérêt de ce type, que voudront venir chercher les armes dans une telle affaire au point d’inquiéter le Premier Ministre Zida ? Confiez-nous cette affaire, dans le cadre d’une réflexion, et nous allons réfléchir pour y trouver une réponse paisible et durable pour la Démocratie ; je dis bien, pour la Démocratie. Il y a des choses plus complexes que cela, mais le peuple burkinabè y apporté des solutions, pour peu, que l’on accepte poser clairement le problème. Quand on dit Démocratie, tous, sans exception, avons beaucoup de chose à y gagner à court, moyen ou long terme.

Le Régiment de Sécurité Présidentiel a souvent été identifié aux armes, à la terreur, et à la mort de ses cibles ou adversaires. Sans minimiser en partie cette réalité que l’expérience pragmatique nous enseigne, il est aussi évident que c’est l’être humain qui se trouve derrière ces armes, qui les manipule, et qui sait faire dans le discernement. Ce côté être humain, est hautement plus noble, plus valorisant que la simple et seule impression de susciter la terreur. Il est évident aussi qu’en voulant défendre les intérêts du corps du Régiment de sécurité présidentiel, c’est surtout l’aspect humain qui prévaut ici, et non l’aspect terreur. En tant que Etre humains constituant un corps, défendre son intérêt relève presque spontanément du domaine du réflexe humain. Ne dit-on pas que l’Homme est mû par ses intérêts. En raison de la prévalence de ce facteur humain, discutons aussi humainement pour trouver des solutions humaines intelligentes.

La situation dans laquelle le Burkina Faso se trouve aujourd’hui, revêt un enjeu qui dépasse en réalité les frontières de notre pays. Toute l’Afrique nous regarde désormais comme un modèle. Mieux, tout l’univers entier habité par les Hommes, nous regarde. L’intelligence et la sagesse du peuple Burkina a été saluée dans toutes ses composantes. Est-il nécessaire de rappeler que le peuple s’entend par civile et corps policier et militaire ? L’Armée a donc été saluée de par sa retenue dans une certaine limite. Elle jouit en ce moment d’une réputation qu’elle seule est à mesure d’entretenir et de conserver. S’engager sur des voies autres que le dialogue ouvert et la concertation avec des concessions raisonnables, dans le cadre des textes que nous sommes donnés et qui peuvent aussi continuer à se parfaire (Constitution, Charte), c’est prendre le risque de s’aventurer vers des destinées non maîtrisées, incertaines, voire violentes, qui n’arrangent personne en fin de compte. Défendre un intérêt quelconque, c’est supposer disposer de la paix et de la tranquillité pour en jouir. Et si on ne dispose pas de moment de jouissance d’un intérêt, à quoi servirait en fin de compte ce même intérêt ? Quelle fiabilité pourrait avoir notre Transition encore, si le Premier Ministre devrait quitter le Gouvernement, non par la volonté du Président, mais plutôt, par la volonté ou les injonctions de ses camarades d’arme ? Ce serait une Transition incertaine, retournée à la case départ avec la démission aussi de tous les ministres, sinon une Transition compromise, et seule Dieu pourrait prédire ses issues.

Plutôt que de voir cette période comme une menace, le corps du Régiment de Sagesse Possible peut la saisir au contraire, pour redorer son blason et ennoblir ses missions, sans pour autant perdre ses intérêts essentiels.
Au-delà du RSP, il est bon de rappeler aussi les civils qui sont dans les organes de la Transition, que l’intégrité, le sacrifice de soi doivent être les maitres mots dans leurs exercices. Ils doivent renoncer à toute forme de gourmandise, donner l’exemple et nous éviter le plus possible, certaines décisions à polémique qui ne peuvent se justifier que par leur faiblesse d’homme égoïste !

06 février 2015
IDM

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 février 2015 à 05:01
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    Capitaine, obligation de réserve. Plus jamais de communication sans le porte-parole du RSP. Vous devez rester unis comme un seul homme. GV.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 06:23, par tianfollah
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    L’oiseau qui n’a pas une longévité , n’entend point les conseils, dit un adage bambara.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 06:51, par sourougouloko
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    L’intelligence n’est pas au bout du canon mais dans la matière grise du cerveau. Les hommes intelligents utilisent les idées pour se battre et se convaincre. Même dans les guerres, les matières grises ne sont pas envoyés au front mais sont gardés et même souvent protégés dans les bureaux pour reflechir et concevoir les plans stratégiques. Les exécutants aussi sur le front de bataille, sont alignés par ordre d’importance. Les Toto sont devant et c’est ainsi que les victoires appartiennent aux plus intelligents et non pas aux plus équipésou aux plus nombreux .

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 07:31, par YIRMOAGA
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    De la déclaration du RSP, il devient une force politique avec des portes parole,chose qui confirme la résistance à demeurer comme force, dans l’organisation stratégique. Qui a procédé et signer les nominations intervenues à la suite de leur revendication ? Comment ces nouveaux responsables militaires vont travailler , et dans quelle ambiance avec le reste de l’armée ?Le RSP signe son autonomie organisationnelle et j’ai des doutes quant à l’éventualité d’une élection en 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 07:33, par sikofon
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    Le message n’est pas signe correctement je suis d’avis avec vous cependant DAO et c’est rassurant de savoir qu’il existe des gens au RSP qui comprenne le language des plumes je vous dis merci pour cela.Cependant quant vous parliez d’interêt que faite vous de l’interêt général celui de la nation entière vous saviez son excellence Blaise compaore a travailler a creer une oligarchie dans ce pays qui fait que le burkina vie tout les siècles au meême moment .cette situation qui le resultat des années durant de favoritisme de laxisme de laisser faire et laisser aller ce favoritisme est le RSP cependant.Alors que le rsp ne fait pas alui seul larmée burkinabè et le gro de la troupe que vous marginaliser du reste. vouspensiez a quoi vos ventre et encore vos ventre et nous le bas peuple et nous qui navions pas de couteau a plus fortes raisons des armes alors que s’est nous qui produisons pour vous entretenir soldats du rsp , vous fabriquiez quoi ? vous apportés combiens dans le PIB de ma très chère patries pour vouloir de ces fruits plus que les autres .L’armée est utile le rsp aussi si elle s’inscrit dans la demarche republicaine alors que le rsp est une milice de compaore,,et ce dernier parti ce regiment na plus sa raison d’etre a l’heure là c’est le REGIMENT D’INSECURITE PRESIDENTIEL RIP jinvite le president de kafando a abandonne votre kassyam et de rejoindre le camp guillame ou se trouve larmée du peuple

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 07:51
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    Félicitations au RSP pour cette déclaration. Dans cette affaire qui finit bien, Zida ne doit s’en prendre qu’à lui même. Quel besoin avait-il de faire les nominations contre-nature et de vouloir tout chambouler ? Le démantèlement du RSP doit rentrer dans le cadre d’une réorganisation générale de l’armée. Pire, Zida a perdu la confiance de ce corps dès lors qu’il a montré son accharnement à obtenir son démantèlement depuis qu’il est devenu PM. 
    Personne n’accepte de bon gré de perdre ses avantages, surtout dans un contexte où Zida a montré ses limites et se remplit les poches avec sa clique.
    Soyez toujours loyaux et fermes. C’est la conditions du respect de soi et de réussite dans ses fonctions.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 07:54, par Baguera
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    Félicitations au RSP pour cette déclaration. Dans cette affaire qui finit bien, Zida ne doit s’en prendre qu’à lui même. Quel besoin avait-il de faire les nominations contre-nature et de vouloir tout chambouler ? Le démantèlement du RSP doit rentrer dans le cadre d’une réorganisation générale de l’armée. Pire, Zida a perdu la confiance de ce corps dès lors qu’il a montré son accharnement à obtenir son démantèlement depuis qu’il est devenu PM. 
    Personne n’accepte de bon gré de perdre ses avantages, surtout dans un contexte où Zida a montré ses limites et se remplit les poches avec sa clique.
    Soyez toujours loyaux et fermes. C’est la conditions du respect de soi et de réussite dans ses fonctions.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 08:30, par soura yorba
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    C’est bien dit digne fils du Faso et félicitations pour ton courage.

    Ce qui est spécial pour un pouvoir donné doit disparaître à la fin de celui ci. Blaise est parti le RSP doit disparaître également. Cela devrait être mentionné dans la Charte de la transition. Ce fut une occasion manqué. Ce n’est pas tard pour bien faire.

    Je ne pense que le Président actuel ait sollicité ou ai besoin des service du RSP. Tout laisse croire que le RSP trouble sa quiétude...

    Le RSP, du moins les hommes qui le composent ont acquis leurs compétences de haut niveau grâce aux biens du peuple.

    Cette expertise nationale doit être mise rapidement au service du peuple. Comment ? Nous ne sommes en situation de guerre mais il y a des besoins urgents dans la sous région et dans le monde entier. Il faut rapidement envoyer la plus part d’entre eux en mission à l’image du Tchad qui utilise bien son expertise militaire pour son rayonnement international.

    Ce sera des source de revenu pour les militaires du RSP ainsi que pour le pays mais cette fois de façon officielle. J’imagine qu’ils en étaient habitué du temps de Blaise de façon officielle ou officieuse.

    Monsieur Le Président Kafando Michel pensez y sérieusement. Le cheval de cours qui court pas ou un chien de chasse qui ne chasse pas pert ses aptitudes. Ne soyez pas étonné que ce dernier fasse des dégâts dans la basse cour...

    Grâce à la sagesse et l’intelligence de tous, le Burkina Faso connaîtra la paix et une démocratie réelles.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 10:10, par cindy
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    "Confiez-nous cette affaire, dans le cadre d’une réflexion, et nous allons réfléchir pour y trouver une réponse paisible et durable pour la Démocratie". Je vous ai expliqué les faits tels qu’ils se sont passé. Les voici encore :
    Tout ceux qui sont surpris par ce qui ce passe actuelement avec le RSP ne comprennent pas le fond du probleme au Burkina Faso. La plus grande erreur du peuple burkinabé a été de laisser le Gal Gilbert Diendéré et le RSP defier le Gal Honoré Traoré ex CEMGA.

    Apres l’insurrection, le Gal Gilbert Diendéré qui voulait garder la main dans la gestion du pays, a envoyé son neuveux et fidele lieutenant Zida comploter avec une partie de la société civile pour prendre le pouvoir. Donc sachez que le pouvoir n’a jamais appartenu a Zida. Le pouvoir, le vrai est entre les mains du RSP. Maintenant pour comprendre la crise actuelle, il faut comprendre comment Zida est arrivé au pouvoir.

    Zida etait le representant du RSP dans les discussions à l’État Major. Apres la demission de Blaise Compaoré les chefs militaires demande au Gal Traoré de prendre ses responsabilités. Zida est la et est parfaitement d accord. Le Gal rencontre les opposants, les OCS et après fait sa declaration. Malheureusement une poignée de citoyens reclame toujours le Gal Lougué à la tête du pays. Les chefs militaires envoient le Lt colonel Zida et le colonel Farta pour calmer la foule. C est la que tout se joue. Zida recoit un coup de file de Diendéré qui lui dit que les hommes du Rsp sont prêt a l accompagner et lui donne l’odre de faire une declaration contraire à celle du Gal Traoré. Dans la foulé, en voyant le rapport de force s’ inverser certains officiers trahissent le Gal Traoré. Cest le cas des colonels Bah et Barry qui sont actuelement ministres de Zida et qui étaient aussi autour du Gal Traoré lors de sa déclaration(vous pouvez regarder les videos sur youtube).

    Les chefs militaires voyant la supercherie du RSP, conseillent au Gal Traoré de replier sur Bobo pour attaqué le RSP avec la seule unité capable de leur faire face : le 25 ieme Regiment Parachutiste Commando de Bobo.
    Le Gal leur repond que ce n est pas la peine de faire autant de mort juste pour quelques mois de transition.

    Le lendemain matin, entouré de tous les chefs militaires, il rencontre Zida a l Etat Major et lui fait par de son indignation. Zida repond que c’ est parcequ il sentait que LOugué risquait de prendre le pouvoir qu il ont décidé de faire leur déclaration. Le Gal Traoré decide de ne pas s opposer il signe la declaration de l armee en faveur de Zida, il refuse de prendre la photo de famille, il donne l ordre a Zida de quitter le Camp Guillaume ou il avait installé son QG et il quitte l Etat Major entouré de sa garde rapprochée. C est ainsi que zida demenagera son QG au CES.

    En acceptant cela, le peuple du Burkina croyait remettre le pouvoir a un jeune officier aux allures de Thomas Sankara : Erreur ! Le pouvoir appartient a ceux qui ont tirés sur le peuple les 30 et 31 octobre, et ceux qui sont accusés de plusieurs autres meurtres : les hommes du RSP ! Zida dans ce jeu est juste comme le president Kafando : une marionnette au service de la puissante garde de Blaise Compaoré.

    Dans toutes les révolutions qui se sont passées au BF, il y a tirs eu un flou. C’est pourquoi les racines des problèmes n’ont jamais été coupées. La transition est déjà entamée. Mais au regard des difficultés, il faut que toi et tes gens rectifiez le tir, en abandonnant ce que vous tramez ensemble avec Diendéré et les autres de l’autre côté. Il faut jouer franc jeu avec le peuple en lui expliquant toute la vérité à travers les OSC. Ainsi on vous pardonnera et on mettra un civil CONSÉQUENT comme secrétaire général à côté de Zida.

    Le Gal Traoré a voulu éviter la guerre. Quant aux deux traitres Bah et Barry, vous avez malheureusement raté la chance de rendre un grand service à votre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 10:11, par cindy
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    "Confiez-nous cette affaire, dans le cadre d’une réflexion, et nous allons réfléchir pour y trouver une réponse paisible et durable pour la Démocratie". Je vous ai expliqué les faits tels qu’ils se sont passé. Les voici encore :
    Tout ceux qui sont surpris par ce qui ce passe actuelement avec le RSP ne comprennent pas le fond du probleme au Burkina Faso. La plus grande erreur du peuple burkinabé a été de laisser le Gal Gilbert Diendéré et le RSP defier le Gal Honoré Traoré ex CEMGA.

    Apres l’insurrection, le Gal Gilbert Diendéré qui voulait garder la main dans la gestion du pays, a envoyé son neuveux et fidele lieutenant Zida comploter avec une partie de la société civile pour prendre le pouvoir. Donc sachez que le pouvoir n’a jamais appartenu a Zida. Le pouvoir, le vrai est entre les mains du RSP. Maintenant pour comprendre la crise actuelle, il faut comprendre comment Zida est arrivé au pouvoir.

    Zida etait le representant du RSP dans les discussions à l’État Major. Apres la demission de Blaise Compaoré les chefs militaires demande au Gal Traoré de prendre ses responsabilités. Zida est la et est parfaitement d accord. Le Gal rencontre les opposants, les OCS et après fait sa declaration. Malheureusement une poignée de citoyens reclame toujours le Gal Lougué à la tête du pays. Les chefs militaires envoient le Lt colonel Zida et le colonel Farta pour calmer la foule. C est la que tout se joue. Zida recoit un coup de file de Diendéré qui lui dit que les hommes du Rsp sont prêt a l accompagner et lui donne l’odre de faire une declaration contraire à celle du Gal Traoré. Dans la foulé, en voyant le rapport de force s’ inverser certains officiers trahissent le Gal Traoré. Cest le cas des colonels Bah et Barry qui sont actuelement ministres de Zida et qui étaient aussi autour du Gal Traoré lors de sa déclaration(vous pouvez regarder les videos sur youtube).

    Les chefs militaires voyant la supercherie du RSP, conseillent au Gal Traoré de replier sur Bobo pour attaqué le RSP avec la seule unité capable de leur faire face : le 25 ieme Regiment Parachutiste Commando de Bobo.
    Le Gal leur repond que ce n est pas la peine de faire autant de mort juste pour quelques mois de transition.

    Le lendemain matin, entouré de tous les chefs militaires, il rencontre Zida a l Etat Major et lui fait par de son indignation. Zida repond que c’ est parcequ il sentait que LOugué risquait de prendre le pouvoir qu il ont décidé de faire leur déclaration. Le Gal Traoré decide de ne pas s opposer il signe la declaration de l armee en faveur de Zida, il refuse de prendre la photo de famille, il donne l ordre a Zida de quitter le Camp Guillaume ou il avait installé son QG et il quitte l Etat Major entouré de sa garde rapprochée. C est ainsi que zida demenagera son QG au CES.

    En acceptant cela, le peuple du Burkina croyait remettre le pouvoir a un jeune officier aux allures de Thomas Sankara : Erreur ! Le pouvoir appartient a ceux qui ont tirés sur le peuple les 30 et 31 octobre, et ceux qui sont accusés de plusieurs autres meurtres : les hommes du RSP ! Zida dans ce jeu est juste comme le president Kafando : une marionnette au service de la puissante garde de Blaise Compaoré.

    Dans toutes les révolutions qui se sont passées au BF, il y a tirs eu un flou. C’est pourquoi les racines des problèmes n’ont jamais été coupées. La transition est déjà entamée. Mais au regard des difficultés, il faut que toi et tes gens rectifiez le tir, en abandonnant ce que vous tramez ensemble avec Diendéré et les autres de l’autre côté. Il faut jouer franc jeu avec le peuple en lui expliquant toute la vérité à travers les OSC. Ainsi on vous pardonnera et on mettra un civil CONSÉQUENT comme secrétaire général à côté de Zida.

    Le Gal Traoré a voulu éviter la guerre. Quant aux deux traitres Bah et Barry, vous avez malheureusement raté la chance de rendre un grand service à votre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 10:51, par cindy
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    "Confiez-nous cette affaire, dans le cadre d’une réflexion, et nous allons réfléchir pour y trouver une réponse paisible et durable pour la Démocratie". Je vous ai expliqué les faits tels qu’ils se sont passé. Les voici encore :
    Tout ceux qui sont surpris par ce qui ce passe actuelement avec le RSP ne comprennent pas le fond du probleme au Burkina Faso. La plus grande erreur du peuple burkinabé a été de laisser le Gal Gilbert Diendéré et le RSP defier le Gal Honoré Traoré ex CEMGA.

    Apres l’insurrection, le Gal Gilbert Diendéré qui voulait garder la main dans la gestion du pays, a envoyé son neuveux et fidele lieutenant Zida comploter avec une partie de la société civile pour prendre le pouvoir. Donc sachez que le pouvoir n’a jamais appartenu a Zida. Le pouvoir, le vrai est entre les mains du RSP. Maintenant pour comprendre la crise actuelle, il faut comprendre comment Zida est arrivé au pouvoir.

    Zida etait le representant du RSP dans les discussions à l’État Major. Apres la demission de Blaise Compaoré les chefs militaires demande au Gal Traoré de prendre ses responsabilités. Zida est la et est parfaitement d accord. Le Gal rencontre les opposants, les OCS et après fait sa declaration. Malheureusement une poignée de citoyens reclame toujours le Gal Lougué à la tête du pays. Les chefs militaires envoient le Lt colonel Zida et le colonel Farta pour calmer la foule. C est la que tout se joue. Zida recoit un coup de file de Diendéré qui lui dit que les hommes du Rsp sont prêt a l accompagner et lui donne l’odre de faire une declaration contraire à celle du Gal Traoré. Dans la foulé, en voyant le rapport de force s’ inverser certains officiers trahissent le Gal Traoré. Cest le cas des colonels Bah et Barry qui sont actuelement ministres de Zida et qui étaient aussi autour du Gal Traoré lors de sa déclaration(vous pouvez regarder les videos sur youtube).

    Les chefs militaires voyant la supercherie du RSP, conseillent au Gal Traoré de replier sur Bobo pour attaqué le RSP avec la seule unité capable de leur faire face : le 25 ieme Regiment Parachutiste Commando de Bobo.
    Le Gal leur repond que ce n est pas la peine de faire autant de mort juste pour quelques mois de transition.

    Le lendemain matin, entouré de tous les chefs militaires, il rencontre Zida a l Etat Major et lui fait par de son indignation. Zida repond que c’ est parcequ il sentait que LOugué risquait de prendre le pouvoir qu il ont décidé de faire leur déclaration. Le Gal Traoré decide de ne pas s opposer il signe la declaration de l armee en faveur de Zida, il refuse de prendre la photo de famille, il donne l ordre a Zida de quitter le Camp Guillaume ou il avait installé son QG et il quitte l Etat Major entouré de sa garde rapprochée. C est ainsi que zida demenagera son QG au CES.

    En acceptant cela, le peuple du Burkina croyait remettre le pouvoir a un jeune officier aux allures de Thomas Sankara : Erreur ! Le pouvoir appartient a ceux qui ont tirés sur le peuple les 30 et 31 octobre, et ceux qui sont accusés de plusieurs autres meurtres : les hommes du RSP ! Zida dans ce jeu est juste comme le president Kafando : une marionnette au service de la puissante garde de Blaise Compaoré.

    Dans toutes les révolutions qui se sont passées au BF, il y a tirs eu un flou. C’est pourquoi les racines des problèmes n’ont jamais été coupées. La transition est déjà entamée. Mais au regard des difficultés, il faut que toi et tes gens rectifiez le tir, en abandonnant ce que vous tramez ensemble avec Diendéré et les autres de l’autre côté. Il faut jouer franc jeu avec le peuple en lui expliquant toute la vérité à travers les OSC. Ainsi on vous pardonnera et on mettra un civil CONSÉQUENT comme secrétaire général à côté de Zida.

    Le Gal Traoré a voulu éviter la guerre. Quant aux deux traitres Bah et Barry, vous avez malheureusement raté la chance de rendre un grand service à votre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 10:55, par DOUG
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    Vous faites honte à notre nation.
    Vous ne méritez pas d’être des Burkinabè.
    Sachez qu’avant que vous ne soyez des militaires vous êtes des humains ordinaires comme lui et moi.
    Qu’est ce qui fait votre force pour que vous tenez tout un peuple au respect ?
    Sans vos armes que nous avons payés avec nos IUTS, vous n’êtes absolument rien.
    Pas plus fort que lui et moi et je n’ose même pas comparer nos intelligences.
    Réfléchissez un peu même si vos substances grises sont trop étroites.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 11:43, par cindy
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    "Confiez-nous cette affaire, dans le cadre d’une réflexion, et nous allons réfléchir pour y trouver une réponse paisible et durable pour la Démocratie". Je vous ai expliqué les faits tels qu’ils se sont passé. Les voici encore :
    Tout ceux qui sont surpris par ce qui ce passe actuelement avec le RSP ne comprennent pas le fond du probleme au Burkina Faso. La plus grande erreur du peuple burkinabé a été de laisser le Gal Gilbert Diendéré et le RSP defier le Gal Honoré Traoré ex CEMGA.

    Apres l’insurrection, le Gal Gilbert Diendéré qui voulait garder la main dans la gestion du pays, a envoyé son neuveux et fidele lieutenant Zida comploter avec une partie de la société civile pour prendre le pouvoir. Donc sachez que le pouvoir n’a jamais appartenu a Zida. Le pouvoir, le vrai est entre les mains du RSP. Maintenant pour comprendre la crise actuelle, il faut comprendre comment Zida est arrivé au pouvoir.

    Zida etait le representant du RSP dans les discussions à l’État Major. Apres la demission de Blaise Compaoré les chefs militaires demande au Gal Traoré de prendre ses responsabilités. Zida est la et est parfaitement d accord. Le Gal rencontre les opposants, les OCS et après fait sa declaration. Malheureusement une poignée de citoyens reclame toujours le Gal Lougué à la tête du pays. Les chefs militaires envoient le Lt colonel Zida et le colonel Farta pour calmer la foule. C est la que tout se joue. Zida recoit un coup de file de Diendéré qui lui dit que les hommes du Rsp sont prêt a l accompagner et lui donne l’odre de faire une declaration contraire à celle du Gal Traoré. Dans la foulé, en voyant le rapport de force s’ inverser certains officiers trahissent le Gal Traoré. Cest le cas des colonels Bah et Barry qui sont actuelement ministres de Zida et qui étaient aussi autour du Gal Traoré lors de sa déclaration(vous pouvez regarder les videos sur youtube).

    Les chefs militaires voyant la supercherie du RSP, conseillent au Gal Traoré de replier sur Bobo pour attaqué le RSP avec la seule unité capable de leur faire face : le 25 ieme Regiment Parachutiste Commando de Bobo.
    Le Gal leur repond que ce n est pas la peine de faire autant de mort juste pour quelques mois de transition.

    Le lendemain matin, entouré de tous les chefs militaires, il rencontre Zida a l Etat Major et lui fait par de son indignation. Zida repond que c’ est parcequ il sentait que LOugué risquait de prendre le pouvoir qu il ont décidé de faire leur déclaration. Le Gal Traoré decide de ne pas s opposer il signe la declaration de l armee en faveur de Zida, il refuse de prendre la photo de famille, il donne l ordre a Zida de quitter le Camp Guillaume ou il avait installé son QG et il quitte l Etat Major entouré de sa garde rapprochée. C est ainsi que zida demenagera son QG au CES.

    En acceptant cela, le peuple du Burkina croyait remettre le pouvoir a un jeune officier aux allures de Thomas Sankara : Erreur ! Le pouvoir appartient a ceux qui ont tirés sur le peuple les 30 et 31 octobre, et ceux qui sont accusés de plusieurs autres meurtres : les hommes du RSP ! Zida dans ce jeu est juste comme le president Kafando : une marionnette au service de la puissante garde de Blaise Compaoré.

    Dans toutes les révolutions qui se sont passées au BF, il y a tirs eu un flou. C’est pourquoi les racines des problèmes n’ont jamais été coupées. La transition est déjà entamée. Mais au regard des difficultés, il faut que toi et tes gens rectifiez le tir, en abandonnant ce que vous tramez ensemble avec Diendéré et les autres de l’autre côté. Il faut jouer franc jeu avec le peuple en lui expliquant toute la vérité à travers les OSC. Ainsi on vous pardonnera et on mettra un civil CONSÉQUENT comme secrétaire général à côté de Zida.

    Le Gal Traoré a voulu éviter la guerre. Quant aux deux traitres Bah et Barry, vous avez malheureusement raté la chance de rendre un grand service à votre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 11:59, par R. Jean Claude NABYOURE
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    Lorsque la sagesse habite dans un lieu, il y a toujours des solutions de sortie de crise, car la stratification du peuple correspond à celle de la structure incriminée. La sagesse va sûrement apporter la paix et la sérénité pour une Transition sans heurts. Bon courage à tous ceux qui recherchent des solutions pour un Burkina paisible !!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 12:32, par Watt
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    Le rsp doit comprendre qu’il était en mission avec Blaise Compaoré, et ça Gilbert est mieux placé pour leur expliquer cela. par conséquent Blaise étant chassé par son propre peuple, nous disons que leur mission est terminée. Proposition : ce corps d’élite doit être délocalisé et prendre une autre dénomination avec tous les avantages qu’il leur faut pour servir avec honneur notre patrie. Nous devons tous s’unir pour le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 12:39, par warzat
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    Chez nous on dit que si ta tante change de mari, tu dois changer de parent à plaisanterie. Il faut dire que je ne me considère pas plus intelligent que les anciens. Si j’étais un RSP, je porterais la même tenue que les autres soldats pour qu’on ne me distingue pas parce que le RSP pour le commun des Burkinabè, c’est la torture, les passe droits et autres injustices. De plus, les soldats (nouveaux civils) candidats ne seront jamais élus démocratiquement dans ce pays quand on écoute réellement la population. Le pays veut être dirigé par des gens issus soit de la finance (banquier, financier) (Côte d’Ivoire,Bénin) des professeurs d’université (Ghana), des Ingénieurs (Niger, Sénégal). Regardez les fonctions de ceux qui ont manifesté, des inspecteurs d’impôts, de jeunes magistrats, des ingénieurs, des avocats, des cadres moyens, des gens mariés qui gagnent bien leur vie,sans compter les futurs cadres que sont les étudiants. Un soldat qui connait seulement l’argument de la force ne pourra plus dirigé le Burkina. On sait ce que réserve la vie à un soldat propre ’’Sankara’’ et ce qu’est capable de faire un soldat dit pourri ’’Compaoré’’. L’un est assassiné et laisse comme héritage matériel à ses enfants, une guitare, un vélo de course... et pour ce qui est Compaoré, le RSP est mieux placé pour connaître son patrimoine surtout qu’il a osé dire que président à la retraite est plus juteux que général de l’armée à la retraite.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 12:40, par warzat
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    Chez nous on dit que si ta tante change de mari, tu dois changer de parent à plaisanterie. Il faut dire que je ne me considère pas plus intelligent que les anciens. Si j’étais un RSP, je porterais la même tenue que les autres soldats pour qu’on ne me distingue pas parce que le RSP pour le commun des Burkinabè, c’est la torture, les passe droits et autres injustices. De plus, les soldats (nouveaux civils) candidats ne seront jamais élus démocratiquement dans ce pays quand on écoute réellement la population. Le pays veut être dirigé par des gens issus soit de la finance (banquier, financier) (Côte d’Ivoire,Bénin) des professeurs d’université (Ghana), des Ingénieurs (Niger, Sénégal). Regardez les fonctions de ceux qui ont manifesté, des inspecteurs d’impôts, de jeunes magistrats, des ingénieurs, des avocats, des cadres moyens, des gens mariés qui gagnent bien leur vie,sans compter les futurs cadres que sont les étudiants. Un soldat qui connait seulement l’argument de la force ne pourra plus dirigé le Burkina. On sait ce que réserve la vie à un soldat propre ’’Sankara’’ et ce qu’est capable de faire un soldat dit pourri ’’Compaoré’’. L’un est assassiné et laisse comme héritage matériel à ses enfants, une guitare, un vélo de course... et pour ce qui est Compaoré, le RSP est mieux placé pour connaître son patrimoine surtout qu’il a osé dire que président à la retraite est plus juteux que général de l’armée à la retraite.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 12:49, par cindy
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    "Confiez-nous cette affaire, dans le cadre d’une réflexion, et nous allons réfléchir pour y trouver une réponse paisible et durable pour la Démocratie". Je vous ai expliqué les faits tels qu’ils se sont passé. Les voici encore :
    Tout ceux qui sont surpris par ce qui ce passe actuelement avec le RSP ne comprennent pas le fond du probleme au Burkina Faso. La plus grande erreur du peuple burkinabé a été de laisser le Gal Gilbert Diendéré et le RSP defier le Gal Honoré Traoré ex CEMGA.

    Apres l’insurrection, le Gal Gilbert Diendéré qui voulait garder la main dans la gestion du pays, a envoyé son neuveux et fidele lieutenant Zida comploter avec une partie de la société civile pour prendre le pouvoir. Donc sachez que le pouvoir n’a jamais appartenu a Zida. Le pouvoir, le vrai est entre les mains du RSP. Maintenant pour comprendre la crise actuelle, il faut comprendre comment Zida est arrivé au pouvoir.

    Zida etait le representant du RSP dans les discussions à l’État Major. Apres la demission de Blaise Compaoré les chefs militaires demande au Gal Traoré de prendre ses responsabilités. Zida est la et est parfaitement d accord. Le Gal rencontre les opposants, les OCS et après fait sa declaration. Malheureusement une poignée de citoyens reclame toujours le Gal Lougué à la tête du pays. Les chefs militaires envoient le Lt colonel Zida et le colonel Farta pour calmer la foule. C est la que tout se joue. Zida recoit un coup de file de Diendéré qui lui dit que les hommes du Rsp sont prêt a l accompagner et lui donne l’odre de faire une declaration contraire à celle du Gal Traoré. Dans la foulé, en voyant le rapport de force s’ inverser certains officiers trahissent le Gal Traoré. Cest le cas des colonels Bah et Barry qui sont actuelement ministres de Zida et qui étaient aussi autour du Gal Traoré lors de sa déclaration(vous pouvez regarder les videos sur youtube).

    Les chefs militaires voyant la supercherie du RSP, conseillent au Gal Traoré de replier sur Bobo pour attaqué le RSP avec la seule unité capable de leur faire face : le 25 ieme Regiment Parachutiste Commando de Bobo.
    Le Gal leur repond que ce n est pas la peine de faire autant de mort juste pour quelques mois de transition.

    Le lendemain matin, entouré de tous les chefs militaires, il rencontre Zida a l Etat Major et lui fait par de son indignation. Zida repond que c’ est parcequ il sentait que LOugué risquait de prendre le pouvoir qu il ont décidé de faire leur déclaration. Le Gal Traoré decide de ne pas s opposer il signe la declaration de l armee en faveur de Zida, il refuse de prendre la photo de famille, il donne l ordre a Zida de quitter le Camp Guillaume ou il avait installé son QG et il quitte l Etat Major entouré de sa garde rapprochée. C est ainsi que zida demenagera son QG au CES.

    En acceptant cela, le peuple du Burkina croyait remettre le pouvoir a un jeune officier aux allures de Thomas Sankara : Erreur ! Le pouvoir appartient a ceux qui ont tirés sur le peuple les 30 et 31 octobre, et ceux qui sont accusés de plusieurs autres meurtres : les hommes du RSP ! Zida dans ce jeu est juste comme le president Kafando : une marionnette au service de la puissante garde de Blaise Compaoré.

    Dans toutes les révolutions qui se sont passées au BF, il y a tirs eu un flou. C’est pourquoi les racines des problèmes n’ont jamais été coupées. La transition est déjà entamée. Mais au regard des difficultés, il faut que toi et tes gens rectifiez le tir, en abandonnant ce que vous tramez ensemble avec Diendéré et les autres de l’autre côté. Il faut jouer franc jeu avec le peuple en lui expliquant toute la vérité à travers les OSC. Ainsi on vous pardonnera et on mettra un civil CONSÉQUENT comme secrétaire général à côté de Zida.

    Le Gal Traoré a voulu éviter la guerre. Quant aux deux traitres Bah et Barry, vous avez malheureusement raté la chance de rendre un grand service à votre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 13:02, par cindy
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    "Confiez-nous cette affaire, dans le cadre d’une réflexion, et nous allons réfléchir pour y trouver une réponse paisible et durable pour la Démocratie". Je vous ai expliqué les faits tels qu’ils se sont passé. Les voici encore :
    Tout ceux qui sont surpris par ce qui ce passe actuelement avec le RSP ne comprennent pas le fond du probleme au Burkina Faso. La plus grande erreur du peuple burkinabé a été de laisser le Gal Gilbert Diendéré et le RSP defier le Gal Honoré Traoré ex CEMGA.

    Apres l’insurrection, le Gal Gilbert Diendéré qui voulait garder la main dans la gestion du pays, a envoyé son neuveux et fidele lieutenant Zida comploter avec une partie de la société civile pour prendre le pouvoir. Donc sachez que le pouvoir n’a jamais appartenu a Zida. Le pouvoir, le vrai est entre les mains du RSP. Maintenant pour comprendre la crise actuelle, il faut comprendre comment Zida est arrivé au pouvoir.

    Zida etait le representant du RSP dans les discussions à l’État Major. Apres la demission de Blaise Compaoré les chefs militaires demande au Gal Traoré de prendre ses responsabilités. Zida est la et est parfaitement d accord. Le Gal rencontre les opposants, les OCS et après fait sa declaration. Malheureusement une poignée de citoyens reclame toujours le Gal Lougué à la tête du pays. Les chefs militaires envoient le Lt colonel Zida et le colonel Farta pour calmer la foule. C est la que tout se joue. Zida recoit un coup de file de Diendéré qui lui dit que les hommes du Rsp sont prêt a l accompagner et lui donne l’odre de faire une declaration contraire à celle du Gal Traoré. Dans la foulé, en voyant le rapport de force s’ inverser certains officiers trahissent le Gal Traoré. Cest le cas des colonels Bah et Barry qui sont actuelement ministres de Zida et qui étaient aussi autour du Gal Traoré lors de sa déclaration(vous pouvez regarder les videos sur youtube).

    Les chefs militaires voyant la supercherie du RSP, conseillent au Gal Traoré de replier sur Bobo pour attaqué le RSP avec la seule unité capable de leur faire face : le 25 ieme Regiment Parachutiste Commando de Bobo.
    Le Gal leur repond que ce n est pas la peine de faire autant de mort juste pour quelques mois de transition.

    Le lendemain matin, entouré de tous les chefs militaires, il rencontre Zida a l Etat Major et lui fait par de son indignation. Zida repond que c’ est parcequ il sentait que LOugué risquait de prendre le pouvoir qu il ont décidé de faire leur déclaration. Le Gal Traoré decide de ne pas s opposer il signe la declaration de l armee en faveur de Zida, il refuse de prendre la photo de famille, il donne l ordre a Zida de quitter le Camp Guillaume ou il avait installé son QG et il quitte l Etat Major entouré de sa garde rapprochée. C est ainsi que zida demenagera son QG au CES.

    En acceptant cela, le peuple du Burkina croyait remettre le pouvoir a un jeune officier aux allures de Thomas Sankara : Erreur ! Le pouvoir appartient a ceux qui ont tirés sur le peuple les 30 et 31 octobre, et ceux qui sont accusés de plusieurs autres meurtres : les hommes du RSP ! Zida dans ce jeu est juste comme le president Kafando : une marionnette au service de la puissante garde de Blaise Compaoré.

    Dans toutes les révolutions qui se sont passées au BF, il y a tirs eu un flou. C’est pourquoi les racines des problèmes n’ont jamais été coupées. La transition est déjà entamée. Mais au regard des difficultés, il faut que toi et tes gens rectifiez le tir, en abandonnant ce que vous tramez ensemble avec Diendéré et les autres de l’autre côté. Il faut jouer franc jeu avec le peuple en lui expliquant toute la vérité à travers les OSC. Ainsi on vous pardonnera et on mettra un civil CONSÉQUENT comme secrétaire général à côté de Zida.

    Le Gal Traoré a voulu éviter la guerre. Quant aux deux traitres Bah et Barry, vous avez malheureusement raté la chance de rendre un grand service à votre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 13:16
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    Belle réflexion.
    Certes qu’il est légitime que chacun préserve son propre bien être. C’est tout à fait humain. Mais le plus grand honneur pour un homme est de toujours avoir une vision de l’intérêt commun et durable. Soyons tous intègres et cherchons des solutions durables et pour l’intérêt de tous les Burkinabé. Vive le Burkina- Faso digne et Intègre. Je vous remercie.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 15:01, par justicier assoiffé
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    POURQUOI LES GENS N’AIMENT PAS PRENDRE LEUR RESPONSABILITES. EN FAIT, QUI EST LE SIGNATAIRE DE CET ECRIT ? . LE RSP N’A PLUS SON UTLITE FONCTIONNELLE. QU’IL NOUS FOUTE LA PAIX. POINT BARRE.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 17:21, par N’dabi
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    Le RSP était le bras armé du CDP, et le laisser poursuivre sa mission sans gloire fera que notre pays n’avancera jamais dans sa marche glorieuse vers une démocratie véritable.Donc, sur ces faits, il ne mérite que la dissolution.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 23:28, par ouedraogo
    En réponse à : Message au RSP : il faut saisir la Transition comme une opportunité pour envisager une noble conversion réussie

    Vous ne savez pas que le Gl TRAORE est la personne qui est à la base de ce désordre en ordonnant le désarmement des autres garnissons après les évènements de 2011. Qu’il assume et il a bien fait de ne pas aller à Bobo. Juste pour dire que ce sont des chefs militaires opportunistes sans souci réel pour la troupe. Donc, c’est cet esprit d’opportunisme qui guide le comportement des chefs du RSP. C’est bien pour eux.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés