Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

samedi 7 février 2015 à 02h50min

Le chef de l’Etat a reçu les chefs militaires dans la soirée du 6 février à Kosyam. Les journalistes mobilisés n’auront pas eu « de la matière ». Après plus d’une demi-heure d’attente, ils se sont vus priés de replier et qu’une déclaration leur sera envoyée.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

Deux civiles, le chef de l’Etat, Michel Kafando et le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Frédéric Nikiéma. Ils étaient assis avec le chef d’Etat-major général des armées, Pingrenoma Zagré ; le conseiller spécial du chef de l’Etat, Honoré Nabéré Traoré ; et l’ancien chef d’Etat-major particulier à la présidence, Gilbert Diendéré. Ce dernier est arrivé à la rencontre, habillé dans l’ancienne tenue du Régiment de sécurité présidentielle, ce qu’aurait réclamé la garde prétorienne lors de « l’explication » du 30 décembre 2014 avec le premier ministre.

Après plus d’une demi-heure de concertation, le chef du protocole est sorti demander aux journalistes de repartir. « La rencontre prendra du temps, nous vous enverrons une déclaration », a-t-il dit en substance. L’objet de la rencontre n’avait pas été précisé, mais nul doute les derniers remous des éléments de la sécurité présidentielle animeraient les discussions.

Depuis le portique de la présidence, un militaire en faction est armé. Dans l’aile droite du bâtiment principal à l’intérieur, un groupe de bérets rouges parlemente. L’ambiance est plutôt calme, véritable contraste avec l’ambiance du 4 février qui a vu le report sine die de l’hebdomadaire conseil des ministres.
Depuis l’annonce du démantèlement du régiment de sécurité présidentielle par le premier ministre, Yacouba Isaac Zida, lui-même de la maison, le climat est plus que délétère au sein de ce corps d’élite.

Déjà le 30 Décembre 2014, le chef du gouvernement avait été « convoqué » par ses anciens compagnons à « s’expliquer ». Ces derniers auraient entre autres exigé
- L’arrêt des reformes au régiment de sécurité présidentielle, ce jusqu’à l’arrivée de nouvelles autorités en 2015
- Le retour à la tenue d’antan, ce qui différenciait les militaires du RSP des autres militaires
- La nomination du Colonel Kéré comme Chef d’Etat-major particulier de la Présidence du Faso.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 février 2015 à 03:59, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous nous enverrons une déclaration »

    Pauvre Burkina...

    Tout ça pour ça, serait-on tenté de dire. Il semble bien que tous nos responsables, militaires et civils, aient plié devant les dictats. Même sur l’uniforme, symbole s’il en est de l’unicité de l’armée nationale ! Autant dire qu’on est mal partis.

    Non seulement Zida est désavoué pour ne pas avoir voulu céder sur ces questions malgré qu’il soit du corps, mais le message ainsi donné est que chaque fois que le RSP (ou un autre groupe) voudra quelque chose, il suffit d’utiliser la menace armée. Triste et dangereux.

    Attendons de voir dans les détails de l’accord si un déménagement du RSP est prévu, sinon, on pourra conclure que rien de ce qui peut déplaire à ces messieurs ne sera fait par la transition, y compris la lumière sur la mort de nos martyrs, celles de Norbert Zongo ou tout autre dossier ou ils sont cités.

    Même si en pratique il n’assure plus la sécurité du président Kafando, la seule présence du RSP dans sa caserne de Kosyam va donc ainsi faire peser une épée de Damoclès sur le gouvernement pendant toute la transition ? Et les hommes de confiance de Blaise Compaoré seront au cœur du pouvoir de la transition et dans le dos du président tout le temps ? Inacceptable, et je ne comprend pas pourquoi le président Kafando va accepter ça. Si Diendéré a été remercié, c’est bien pour une question de confiance, sinon il est plus gradé que tous ces gens ? Quel sens alors de nommer un chef d’état major particulier qui n’a pas la confiance du chef de l’état et même qui lui est imposé soit disant parce qu’il est gradé ??? Diendéré lui même n’était pas le plus gradé quand il avait été nommé, et Zida n’est pas non plus le plus ancien dans le grade le plus élevé !

    En tout cas, je ne crois pas que le peuple qui n’a pas accepté la modification de l’article 37 va accepter cela. Et la, même Kafando et les généraux risquent de se trouver en porte à faux avec l’opinion publique.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 04:46
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous nous enverrons une déclaration »

    Ces revendications sont un minimum. Ne bougez pas d’un seul pas. Les nouvelles autorités issues des futures élections démocratiques, consensuelles et transparentes décideront du sort et des nouvelles attributions du RSP. Il n’y a pas à épiloguer pendant 107 ans. Ceux qui veulent brûler le pays en demandant la dissolution du RSP doivent savoir que Dieu aime le Burkina. Le Président Blaise Compaoré est bien parti du pays en plein midi. Gv baark kamba.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 07:01, par wedaga
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous nous enverrons une déclaration »

    Des entrevues à ne pas en finir. Ce n’est pas étonnant. Mais la population restera mobilisée et ne laissera pas voler sa victoire par ceux là mêmes contre qui elle s’est battue les 30 et 31 Octobre et dont le sang de ses martyrs sème à jamais dans les cœurs la graine du combat perpétuel pour la noble cause nationale.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 07:10
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous nous enverrons une déclaration »

    Ce qui veut dire que Michel KAFANDO a accepté toutes leurs revendications mal gré bon gré sous une haute pression des DIENDERE. C’est le RSP qui décide et non le peuple s’il doit exister ou pas. C’est des injures à l’endroit de tout le peuple Burkinabè. La tenue du RSP, DIENDERE l’a porté n’en déplaise à KAFANDO, à ZIDA, au chef d’Etat Major des armées, au peuple. C’est de la pure provocation.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 08:29, par biligri
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous nous enverrons une déclaration »

    deux civils avec des fonctions ou rôles bien précis et clairs :
    Michel Kafando:chef de l’ETAT ;c’est bien normal
    Frédéric NIKIEMA:ministre de la communication et surtout porte -parole du gouvernement ;normal qu’ il y soit.
    Pingrenoma Zagré:chef d’État -major général des armées ;sa présence est bien normale
    Honoré Nabere Traoré :conseiller spécial du chef de l’Etat ;sa présence est normale.
    enfin :Gilbert Diendéré ;dites moi quelle fonction occupe -t-il pour étre à cette rencontre ?Et plus grave, dans l’ancienne tenue du RSP déclassée par Zida.
    C’est un véritable caméléon équilibriste ce monsieur.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 09:46
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    @ Biligri, laisse notre Ami Gilbert DIENDERE tranquille. Au moment où chacun cherche une solution d’apaisement, il y a des gens de la trempe de BILIGRI pour jeter l’huile sur le feu. Tu crois que si DIENDERE ne jouait pas la modération, les bouillants jeunes officiers de l’armée, je dis bien de l’armée et pas seulement du RSP n’auraient pas déjà mis une entorse à la transition en renversant la galette ? C’est cela que tu veux en proférant des paroles de nuisance à la paix ? Je ne le pense pas, même si le diable t’anime dans tes propos. Qu’est-ce qu’il t’a fait, Gilbert Diendéré autre qu’exercer sa mission. Gv Baark Kamba.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 10:17, par eric
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    Salut.Quand un livre saint dit que tout concours au bien de ceux qui aime Dieu là , c’est bien bon qu’une telle crise ait eu lieu maintenant. Car sans cette crise au sein du RSP Zida n’aurais pas eu les leviers neccessaire pour une vraie reforme de ce regiment mais aura servi au peuple des reformettes à minima car les autres officiers n’allaient pas oser dire haut ce qu’ils pensent en bas de ce RSP . Zida grouillait seulement pour faire quelque chose pour le peuple car ayant compris les aspirations.Si c’est apres les elections, les politiciens etant opportunistes et voulant encore garder le pouvoir pendant longtemps que cela est possible se contenteront de dire que la reflection continue et ce sera certainement vers 2020 que le nouveau president faira quelque chose dans le but d’etre reelu.Vous n’aviez pas dejà la reaction de Rock ! C’est Zida qui sort gagnant de ce bras de fer car il resort plus populaire en voulant se demarquer de l’ancien ordre qui n’etait qu’une mafia.Moi je dis bienvenue à

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 10:19
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    Je suis d’accord avec eux !! c’est leur droit

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 10:24, par ASPIRINE
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    Je crois que c’est mal parti pour le Burkina. Sinon comment comprendre tout ce brouhaha alors que le RSP est dans ces droits. N’y été le RSP est ce que Zida aurait défait le Général Traoré. Est ce anormal de demander le respect de la hiérarchie militaire. Nous avons tous dit que rien ne sera comme avant. Si les civils ont des droits de refuser les nominations les milo aussi en ont.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 10:27, par ASPIRINE
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    Je crois que c’est mal parti pour le Burkina. Sinon comment comprendre tout ce brouhaha alors que le RSP est dans ces droits. N’y été le RSP est ce que Zida aurait défait le Général Traoré. Est ce anormal de demander le respect de la hiérarchie militaire. Nous avons tous dit que rien ne sera comme avant. Si les civils ont des droits de refuser les nominations les milo aussi en ont.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 10:38
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    Je pense que chaqu’un doit. S’ occupper de ces activites et
    Laisser les militaires gerer ca entre eux...sinon on risque de devenir
    Comme haiti...qui a vote ces gens de la transition pour qu’il se petmet a ts
    Changer....je vs dit que vs tous de la societe civil et politiciens, vs avez des salaires chaque moi
    Donc vd pouvez vs permetre de ts mettre a ralenti..vs ne pouvez pas comprendre cment ces trouble affect ceux (les 80%)qui se debrouille tte la journee pour faire les depenses a la fin du moi..
    Je pense que vs serez utile si vs sillonnez les campagnes et les yars pour expliquer a ces 80% ce
    Que veu dire democratie et vs allez voir que les gens voterons les leadeurs qui font leurs affaires.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 10:41, par cindy
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    Aucune de ces revendications ne doit être acceptée.

    Tenue différente de celle de l’armée régulière ? Non jamais !
    Chef d’Etat-major particulier de la Présidence du Faso ? Il n’ y a qu’une seule armée au Burkina Faso. C’est le peuple CIVIL qui décide et pas vous.

    Le RSP doit être dissout, là il ne faut pas se leurrer.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 10:44, par cindy
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    Aucune de ces revendications ne doit être acceptée.

    Tenue différente de celle de l’armée régulière ? Non jamais !
    Chef d’Etat-major particulier de la Présidence du Faso ? Il n’ y a qu’une seule armée au Burkina Faso. C’est le peuple CIVIL qui décide et pas vous.

    Le RSP doit être dissout, là il ne faut pas se leurrer.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 10:44, par cindy
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    Aucune de ces revendications ne doit être acceptée.

    Tenue différente de celle de l’armée régulière ? Non jamais !
    Chef d’Etat-major particulier de la Présidence du Faso ? Il n’ y a qu’une seule armée au Burkina Faso. C’est le peuple CIVIL qui décide et pas vous.

    Le RSP doit être dissout, là il ne faut pas se leurrer.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 10:46, par BAMASS
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    Tous les politiciens doivent enseigner l’’ HISTOIRE DE l’armée Burkinabè à tout ceux ont soif du pouvoir. Aujourd’hui plus que jamais ce pays ne pourra connaitre de gouvernance saine sans l’armée.C’est la structure la plus organisée, la plus disciplinée à même de faire avancer le pays. Les idéologues de salons ; les intellectuels constipés qui ont mal dans leurs peaux ; les opportunistes de tout bord croyant toujours semer la confusion dans la conscience du peuple sachent que sans la même armée ; le pays n’avait pas voie de citer dans le concert des nations d’aujourd’hui. BON COURAGE AUX MILITAIRES POUR LE SALUT DU PEUPLE ET HALTE A LA PAGAILLE ET AU DÉSORDRE..

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 12:18, par sougri
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    ne partez pas trop vite. celui meme qui a cree le rsp n arrivait plus a les maitriser . c est des Burkinabe et ils peuvent comprendre que les choses vont changer avec l avenement des civils au pouvoir. cette transition est militaire et comment un de la maison soutien leur dementelement. la transition dois chercher a reunir son peuple et son armee, demander au burkinabe de pardonner,preparer toute les preuves pour condanner tous ceux qui ont voles,tues des burkinabes. je pense que seul le president civil elu par le peuple entier pourra decider du system de dementelement du rsp. merci Allah de nous avoir donne le mogho Naba,il est reste sage dans la gestion de la crise, il sera la cle dans les echeances future

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 12:21, par Arnaud
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    vive le général Gilbert Diendéré

    l’homme qu’il faut pour un Burkina prospère et paisible

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 12:33, par Medio
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    Qu’on dise au RSP qu’il ne peut pas dicter la ligne à suivre.Le peuple doit forcer Diendere à l’exil ! Multiplions les manifestations !!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 12:38
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    Je pense que le RSP est dans son bon droit. Si travailleurs de certains ministère peuvent refuser un ministre en perturbant les autres de pouvoir travailler je ne vois pas en quoi le RSP ne peut pas aussi se permettre de faire des réclamations. Ou bien penses-vous que ce sont les civiles seuls qui peuvent brûler , détruire les bien de tous pour se faire entendre et que les militaire ne doivent pas utiliser ce qu’ils ont comme moyens pour revendiquer aussi ? Vous êtes taré de civile et vous n’êtes rien d’autres que des bébé adultes. Le pays n’appartient seulement aux civiles. Un conseil : On ne joue pas avec le feu quand on a des ailes qui peuvent partir en fumé. Ne soyez pas des abrutis jusqu’à penser que vous pouvez utiliser la force pour mettre fin au RSP. Vous avez raison car vous n’êtes garçon que lorsque vous vous asseyez devant votre écran pour participer au forum sinon vous êtes des canard mouillé ! Pour finir je vous dirai que je suis un civil mais je souffre de voir que l’on cautionne ceux qui brûlent et ceux qui chasse des ministres et du même coup on refuse çà d’autre burkinabé de le faire aussi à leur façon parce qu’ils sont militaire !!! Continuez et vous serez surpris de la suite !!! Vous pensez que ça n’arrive qu’aux autres !! Il n’y a pas de problème !!

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 12:40, par BLEK LE ROC
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    Continuez ainsi et on verra la suite. Si vous croyez que les autres sont là comme second couteau et que tout revient au rsp a cause des armes qu’il détient, je crois que c’est une grosse erreur !

    Si revendiquer a tout vent vous parait normal, sachez que les autres peuvent le faire, même sans armes.

    Si des avantages sont donnés au rsp après le sacrifice des citoyens Burkinabés, il faut que ceux ci s’étendent aux autres et surtout a ceux qui continuent de travailler dans des conditions difficiles (suivez mon regard).
    L’ armée est une et indivisible et ces petites réactions d’enfant gâté vont nous couter cher à tous...

    De toute façon, même si le couteau est dans son fourreau, il est a portée de main...
    Vive la TRANSITION pour que vive le FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 13:01, par le révolutionnaire
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    biligri mon frère, tu as vu juste.c’est ce criminel de djindjere que nous devons nous lever et chasser comme son patron blaise.tant qu’il sera là,il fera tout pour éviterer la justice à tous ceux qui ont opprimé le peuple pendant 27 ans,et cela remettrait en cause le changement que nous avons souhaité depuis le 31 octobre.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 13:02, par bassan juste
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    Je suis parfaitement d’accord avec le dernier paragraphe du chef d’état major général des armées P.ZAGRE, qui dit ceci : " Le rsp qui a été créé depuis quelques temps a pour vocation d’assurer des missions auprès des institutions de la république, les missions qui lui sont confiés par son excellence, Mr le Président du Faso. Au regard du changement politique, de régime que notre pays à connu depuis fin octobre, il ya donc nécessité de réorienter l’emploi opérationnel du rsp qui est une unité d’élite afin de l’orienter vers des missions de défense et de sécurité du territoire national. Bon vent à vous mon Général. bayiri.com

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 13:05, par fouineur
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    Salut à tous les combattants.
    L’internaute n0 5 , BILIGRI merci à toi pour cette marque très révélateur. La présence de Dienderé c’ est tout simplement (comme Dieu vous le montre) vous qu’il est l’instigateur, le maitre de ce maudit corps de l’armée que les gens se plaise à appelé corps élite ( corps de mon cul oui !!!). Si se tapis dans l’ombre et tuer, bruler les enfants du pays est acte de bravoure ,alors chapeau à eux.
    Tous les Burkinabé savent que ces gens n’ont apporté qu’humiliation, désolation, dans de nombreuses du pays. Vaillant peuple du Burkina, ta révolution n"est encore terminé tant RSP ne disparaitra pas. Et si d aventure on décide d attendre le nouveau pouvoir je vous l’assure(on a pas besoin devin pour voir cela) ça sera le retour à l’ancien régime. Vous penser que Ki ce maudit corps (RSP) va soutenir en cas de litige électorale ? Devinez !!!!
    Vous voyez déjà les agissements de Dienderé, à cette rencontre avec le gars habillé ainsi c’est pour narguer et les autorités en place et le peuple. iL est donc responsable des comportements de cette bande de criminels(pas tous certes).
    La seule question que je me pose actuellement : Que pense la grande majorité de notre armée nationale laissée pour contre ? RSP seul peut s’imposer devant les militaires de FADA, de DEDOUGOU, de KAYA, de TENKO, de BOBO ? Et sa j en doute fort.
    OUI A LA DISSOLUTION DU RSP maintenant,
    NON A LA BANALISATION DE LA VIE HUMAINE
    NON A UN POUVOIR COMPAORE " BIS"
    La patrie ou la mort nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 13:22, par Levigilant
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    Paix et joie au Burkina Faso.
    Les soit disant politiciens, les soit disant chefs de groupement de la société civile. Nous voulons la paix. Arrêtez vos propos injurieuses, insultantes qui vous honorent pas. En tant que intellectuels vous devez vous asseoir autour d’une table avec les responsables de ce corps leur dire toute la vérité. Et non crier à tout vent. Je suis désolé de Hervé Kam qui insulte des responsables comme si lui-même est voyous. Tout le monde sait qu’il n’ y pas bras de fer entre vous et l’armée. Vous les insultez et ils ne vous disent rien et vous continuez, à la fin c’est vous qui devenez voyous.
    Disons nous la vérité ; la victoire que vous criez tant là, c’est parce que simplement ces gens ont facilité les choses en se ralliant sinon aujourd’hui on était peut être toujours dans la guerre. Disons même que Gle Gilbert a joué peut être un grand rôle dans cette paix. Je crois qu’il faut conserver les acquis.
    Il y a ceux qui veulent des troubles dans notre pays pour pouvoir quitter avec les bien volés du peuple. ça ne marche pas comme cela. Laissons la justice faire son travail. On fera le bilan après.
    VIVE LA PAIX AU BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 13:43, par Tino1
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    Internaute 5, Biligri ! Je pense qu’il y a été en tant que représentant des manifestants. C’est pourquoi on pense qu’il est le rond point de cette histoire de RSP. S’il veut l’entente, l’entente règne. On va penser qu’il a joué un rôle essentiel dans la résolution de la petite crise. Pompier pyromane ? je ne saurai le dire !

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 14:28
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    KAFANDO a perdu le contrôle, il se cherche. ILS ont discrédité ZIDA et effrayé KAFANDO. ZIDA lui même n’a pas prononcé ces nominations ni le conseil des ministres. Le peuple a d’ailleurs rejeté les nominations imposées de Boureima KERE, de Céleste Coulibaly.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 15:03, par Nabiiga
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    Quel enfantillage ! Mais enfin, le RSP est quoi. Ne fait-il pas parti de l’armée nationale ? Alors, pourquoi cherche t-il à se distinguer des autres corps. Ils sont prêts à lutter à même l’uniforme qu’il doit porter. Mettez les causeurs de trouble aux arrêts sinon à la retraite, pur et simple. Diendéré et le premier diable des diablotins de Blaise qui a beaucoup de sang sur les mains.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 15:03, par Maam La Wooto
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    Salut tout le Monde,
    nous parlons trop.Compagnons Zida,comme tu sais parler,dis donc au Peuple comment es tu arrive a la place que tu avais occupee et celle que tu occupe actuellement.
    En bon Militaire,tu dois avoir.......
    Du courage et que le Tout Puissant assiste Le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 15:13, par cindy
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    Aucune de ces revendications ne doit être acceptée.

    Tenue différente de celle de l’armée régulière ? Non jamais !
    Chef d’Etat-major particulier de la Présidence du Faso ? Il n’ y a qu’une seule armée au Burkina Faso. C’est le peuple CIVIL qui décide et pas vous.

    Le RSP doit être dissout, là il ne faut pas se leurrer.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 15:40, par NANKOLENDUSE Pierre Claver à Ziniaré
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    En tout cas l’armée ne se mêle pas des affaires civiles.Vouloir organiser l’armée à sa place est un risque.Quand nous posons nos problèmes de travailleurs,ont a jamais convier l’armée.
    Laissons les tranquille s’organiser pour nous protéger.
    Ce que nous devons retenir,c’est que grâce à ces commandos,les islamistes et autres hésitent à pénétrer le Burkina.Également là où ces militaires sont basés,la délinquance est moindre.
    Respectons les,et donnons les leur place même à des responsabilités politiques. Et mieux,travaillons à augmenter leur nombre en les encourageant.
    La prime que nous leur donnons n’est rien par rapport à certains avantages reçu par certains civiles.Lorsque les jeunes posaient le problème d’émolument des conseillers CNT,l’un d’eux disait que parmi eux,certains avaient le million par mois hors CNT.C’est dans quel cadre de la fonction publique ?
    Aucun militaire n’a déjà posé ça comme un point de jalousie.
    L’armée est aussi ouverte à la jeunesse,et les récrutements sont annuels.Si vous vous faite remarqué par certaines qualités,vous accédez à l’élite.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 17:23, par justicia
    En réponse à : la preuve qui accable Diendere

    Se presenter a l’audience des chefs militaires habille de l’ancienne tenue du RSP alors qu’il ne fait plus partie de ce corps est la preuve qui accable Diendere dans les revendications du RSP. Mais qu’il sache que nous restons vigilant et que le RSP sans le peuple ne vaut que dalle. Blaise a été déchu et le président Kafando n’a pas besoin du RSP dans sa forme actuelle pour assurer sa sécurité.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 18:02, par le salut du faso
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    Salut à tous

    Je viens une fois de plus vous inviter à plus de transparence vis à vis des gouvernés qu’est le peuple burkinabé .
    Ce peuple sentait venir une situation d’incertitude et de blocage .

    Je viens au nom de DIEU inviter les hauts-gradés du R S P ( Diendjéré -Kéré-...etc....) ainsi Bassolé qui a une aspiration dans la présidence du Faso à plus de sagesse d’esprit et surtout d’attention à l’égard de ce peuple qui s’était révolté en grande partie contre l’injustice ; je vous invite à vous écarter des aspirations à la présidence du Faso ; j’espère pour ma part que vous allez prêter attention à mes exhortations , sinon que j’avais dis à votre ancien compagnon ( Blaise Compaoré ) de ne pas tenter de forcer la loi de l’article 37 de la constitution de son pays , et qu’il n’avait pas voulu considéré mes dires , dont vous étiez à ses côtés quand mon message lui était parvenu .

    Sachiez bien aujourd’hui que si vous méprisez ces paroles ; votre honte sera plus grande , et vous allez faire plus pitié qu’un pauvre mendient que vous voyez chaque jour dans les rues de la ville de Ouagadougou ........Vous avez tout eu dans la vie ..Attention !Ne vous abusez pas !

    Si vous aviez le courage , je vous invite à accorder un interview à une des chaines de médias de la ville pour montrer toute votre vérité : à cela , je conclus pour vous dire que celui qui m’envoie vers vous vous fera .........et d’abondantes larmes de joies couleront sur vos joues à causes de votre élévation aux yeux de ce peuple et aux yeux du monde entier .

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 20:48, par yoss
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    Unicité de l’armée et le pays ira bien. Personne ne devrait remettre en cause une revendication corporatiste.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2015 à 09:31
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    À l’internaute n9, en faite, la situation du rsp n’est pas pareille à celle des civils ! Si le rsp serait contenté de récuser les nominations on les comprendrai et peut-être il serait soutenu. Le problème est que eux-même désigne qui l’autorité doit nommer. C’est comme si par exemple la santé gréve pour exiger la nomination du SG du SYNTSHA( un syndicat ) comme ministre de la santé !!!! A force de ne jamais résoudre véritablement les problèmes au pays on sera malheureusement toujours en difficulté . C’est Dieu qui solder le compte de tout un chacun .

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2015 à 04:40, par legrant
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    J’ai honte pour ses Généraux. A leur place je déposais ses épaulettes et retourner à la vie civile. Qu’ils se souviennent du 3 janvier 1966

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2015 à 04:43, par legrant
    En réponse à : Audience du chef de l’Etat avec les chefs militaires : « Nous vous enverrons une déclaration »

    J’ai honte pour ses Généraux. A leur place je déposais ses épaulettes et retourner à la vie civile. Qu’ils se souviennent du 3 janvier 1966

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés