Manifestations des éléments du RSP, contestations contre la nomination de certains dirigeants : des répliques à prendre au sérieux

vendredi 6 février 2015 à 14h53min

On s’y attendait. Les répliques sont des secousses secondaires géophysiques bien connues après un tremblement de terre. Elles peuvent être importantes selon des degrés différents. C’est ce que nous traversons après la grande secousse des 30 et 31 octobre dernier. Cependant on doit faire la part des choses entre ce qui est une grande menace, parlant de la paix du Burkina et des Burkinabè, et ce qui peut être considéré comme des répliques qui participent à la reconstruction, voire à une renaissance du Burkina.

Manifestations des éléments du RSP, contestations contre la nomination de certains dirigeants : des répliques à prendre au sérieux

La nature de la réplique qui apparaît comme une véritable menace est celle que le RSP depuis le 30 décembre est en train de manifester. Celle-là doit être prise au sérieux et traitée avec vigueur et détermination. Rappelons-le, en décembre dernier les éléments réclamaient entre autre la non dissolution du régiment, le paiement de leurs bonus de fin d’année, et le remplacement du nouveau chef d’état major de la présidence.

Il faut relever que Le RSP est né dans les années de « sang » du Burkina. 15 octobre 1987 et 4 ans de Front Populaire ont été une période des plus sombres du Burkina. C’est en 1995, qu’il a été connu sous le nom de Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP). Au fil des années, Compaoré en a eu besoin pour asseoir définitivement son pouvoir. Si fait qu’à partir des années 92, la démocratie était une mystification et n’était qu’un pur régime militaire. Il est donc normal que l’insurrection populaire qui a vu le départ de force ou de gré de Blaise, le RSP ne s’en remette pas aujourd’hui. Les conditions de son départ jusqu’alors confuses, négociées, pas négociées, précipitées certainement, resteront à jamais marquées au fer dans l’esprit des éléments de ce corps psychologiquement anéantis. Au sein même du RSP, il y avait d’énormes contradictions. Seul le grand « sachem » en avait le secret de trouver le remède. Lui-même n’a-t-il pas été victime en mars 2011.

De la situation confuse du départ de Blaise en octobre, certains éléments en ont profité pour prendre leurs « responsabilités ». Responsabilités qu’on leur avait confiées. Mais, ces derniers ont-ils préféré s’affranchir de leurs maîtres en prenant simplement leurs « responsabilités » ? Parce qu’ils ont eu une vraie lecture des évènements des 30 et 31 octobre. Ils ont pris le pouls des évènements et se sont rangés du coté du peuple pour répondre enfin à leurs profondes aspirations, celles de la liberté, de la vérité et de la justice. De l’intérieur ils sentaient peut-être la grogne mais, une fois dehors, ils ont réalisé le fossé entre les habitants de Kossyam et ceux de « Bonheur ville ». Ils ont peut-être trahi leurs mentors. On saura un jour la vérité des pactes qui étaient signés. Aujourd’hui ils sont devenus des hommes à abattre. Comment comprendre qu’eux, appartenant au même corps, ils déclarent le démantèlement du RSP ? Paradoxe des paradoxes. Résultats il faut entraver la marche de la transition en la prenant en otage, en jetant le doute au sein des Burkinabè.

Cette manifestation de la part du RSP prouve que ces hommes n’ont pas digéré les 30 et 31 octobre, ils pensent toujours répondre d’un maître. Illusions ou réalités ? Ils vivent un psychodrame parfait à l’image de tous ceux qui caressent le secret désir que la transition tombe dans le piège et que les troubles s’installent au Burkina pour regretter le « bâtisseur », le « facilitateur ». C’est ignorer la force et les fondements de l’insurrection. Cette deuxième sortie du RSP est la bienvenue parce qu’elle va permettre d’achever ce qui n’avait pas été achevé. Plutôt qu’une menace, c’est l’occasion de discuter les privilèges de cette entité accordés par la République à travers les contribuables.

La seconde nature de la réplique qui se matérialise par les manifestations et protestations tout azimut pour dénoncer, refuser des nominations complaisantes est plutôt constructive. L’excès nuit, sinon le « plus jamais ça » est une expression que la gestion du pouvoir « ne sera plus comme avant ». On assiste dans cette période de transition à la naissance d’associations de veille et de contrôle qui exigent désormais « un devoir de rendre compte », une redevabilité envers les citoyens. Ces répliques sont à saluer et à canaliser. Elles sont constructives car elles appellent une éducation et une formation des masses à devenir citoyens. A ce propos, on a l’impression que les partis politiques ont démissionné et se préoccupent des élections prochaines au lieu de participer à une bonne transition. Ils doivent rester vigilants et remplir leur rôle de formation et d’éducation pour permettre au citoyen de comprendre les répliques et apporter les réponses citoyennes.

Evariste ZONGO
Journaliste

Messages

  • Dans tout ça où se trouvent les autres militaires des autres corps de notre armée ? Les Commandos de Dédougou, de Bobo Dioulasso, etc. Je suis meurtri de voir que seuls ces militaires sont entrain de pomper l’air à toute la nation Burkinabè et les autres militaires sont terrés dans leurs casernes sans aucune réaction. Est-ce à dire que notre armée, c’est uniquement le RSP ? Et nos courageux gendarmes dans tout ça où sont-ils ? Vous devez bouger pour dire non à ce Régiment de tortionnaires du Capitaine déchu Blaise Compaoré en fuite. J’ai l’impression que tous les militaires et gendarmes ont tous peur de ce régiment et cela n’est pas bien pour le Burkina Faso car eux seuls ne peuvent pas nous défendre. J’appelle donc les autres militaires à sortir de leur mutisme et dire non à ces tortionnaires et exiger la dissolution pure et simple de ce machin de RSP et créer un autre corps d’élite qui sera logé à GAOUA dans le Sud Ouest.

  • Soyez serieux et realiste si des civils ont pu faire partir leurs DG et leurs Ministres pourquoi s’opposeriez vous a ce que d’autres en demandent a leur tour ?. SVP ayez un jour une ligne.

  • C’est le probleme avec les partis politiques en Afrique (Burkina). Rien que les calculs politiques et egocentriques au detriment des populations. Le RSP a du mal a digerer la chute de Blaise, mais il oublie que c’est la volonte du people qui s’est realisee. Plus que jamais, on doit dissoudre cette milice ASAP. Plus rien ne sera comme avant !!!!

  • Bonne analyse.si les partis politiques ne s’intéressent qu’aux élections on verra comment ils pourront participer à ces élections si les problèmes préalables pour une bonne organisation de ces élections ne sont pas résolus.

  • C’est mercenaires n’ont toujours pas compris que c’est fini.

  • Toute république digne de ce nom a une garde d’élite , je ne comprends pas pourquoi vous cherchez a diaboliser le RSP, vous cherchez vraiment le conflit, croyez vous qu’apres Blaise le futur président va se contenter de l’armée qui est aussi avec l’argent des contribuables !!
    Cessez de remettre de l huile sur le feu et de penser que derrière tout cela il y a Blaise , je crois qu il aspire a une retraite paisible et veut avant toute chose la paix pour son pays et cessez de la traiter de dictateur je n’ai pas le souvenir d avoir vécu sous la terreur et encore moins sous des répressions quelconque . Le RSP est en droit de revendiquer tout comme beaucoup d’autres actuellement dans le pays !!..Il y en a marre que tous ses ex opposants qui cherchent a manifester leurs mécontentements en descendant dans la rue ils ne savent pas gérer les débordements , vous cherchez quoi une guerre civile ?? SVP cessez !!! Paix pour le Faso

  • Nous avons payé de notre sang cette liberté le 30 et 31 octobre 2014, et nous sommes toujours prêt à la défendre. Cela montre au peuple un avant gout des sinistres manœuvres du CDP avec la candidature du Gl Gilbert.
    Comme le disait si bien le capitaine THOMAS SANKARA : " un militaire sans formation idéologique n’est qu’un criminel en puissance". Le RSP est au service de quelques personnes et de leurs intérêts contre l’épanouissement du pays.

  • les autres millitaire nont qua se calmer !!!! main nues nous on peut en decoudre avec eux RSP !! meme avec leur armes on a pa peur d’eux !! c’est pas un coup d’etat !!!!!!!!!!!!!!! cest nous le peuple qui a pris son pouvoir !!! Ceux qui sont a kossyam et ki manifeste sache q l’histoir va les rattraper comme leur bosses qui onrt fuit !hhhheeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeehiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

  • IL ont belle et bien raison !c’est un corps d’elite par consequent ils ne peut etre traite comme les autres !!renseignez vous dans tous les pays si cela n’existe pas !et puis comment un commandant peut-il occuper un poste ou il serra ammener a coiffer un colonel major !vous avez vu ca ou !c’est quand meme l’armee mon dieu !c’est facile de venir a la place de la nation pour parler.zida aurait du se taire sur cette histoire de dissolution du rsp.voila maintenant la verite !la honte !!!!!

  • Merci Mr ZONGO pour votre éclairage.
    Le rsp cherche à saboter la victoire d’Octobre du Brave Peuple pour croire à l’opinion internationale que Blaise Compaoré est indispensable pour la stabilité du Burkina. Ils sont manipulés depuis Yamoussoukro. Sont-ils des dieux ?. S’ils se sentent plus forts QU’ILS PARTENT COMBATTRE CONTRE BOKO HARAM . Ce n’est pas parce qu’ils ils ont des armes bien équipées qu’ils doivent faire les bêtises les plus folles du monde et que le Brave Peuple doit céder à la moindre revendication de leur part(chantage de la garde prétorienne). LE PEUPLE EST et RESTE PLUS FORT QUE LE RSP CRIMINEL.

    NOUS DEVONS IMPÉRATIVEMENT TERMINER TOUT LE TRAVAIL QUE NOUS AVONS COMMENCÉ EN FIN OCTOBRE EN DÉMANTELANT LE RSP QUI RESTE UNE SÉRIEUSE MENACE POUR LA TRANSITION ET LES NOUVEAUX RÉGIMES A VENIR.

    Non aux militaires criminels
    Non aux militaires déstabilisateurs
    Non aux militaires manipulés de l’extérieur
    Non aux militaires au comportement voyou
    Oui à la dissolution effective du Rsp
    Oui aux militaires recadrés contre le terrorisme
    Oui aux militaires recadrés contre le grand banditisme
    Oui à une armée indivisible et républicain.

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT.

    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE LA DÉMOCRATIE AU FASO
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QU’ON AIME.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS. AMEN
    BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2015 BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    ACHILLE TAPSOBA

  • Très belle analyse mon frère Evariste ! Ce problème doit être traité avec la plus grande vigilance. Ce corps d’élites même formaté par l’ex Président a sa place dans notre armée. Il prendra une autre appellation et sera reformaté à la Société Nouvelle naissante réellement démocratique.Les dangers extrémistes ne sont pas très loin de nous. Ces soldats d’élites doivent servir la patrie et non laissé à la merci de recruteurs de rébellion qui les accueilleraient avec joie pour lutter contre le peuple. Soyons vigilants et négocions fermement pour les ramener dans le droit chemin. Tout comme l’insurrection a gagné à amener le Lt-Colonel ZIDA N°2 du RSP du coté du peuple ; nous saurons ramener ces éléments d’élites vers nous, pour nous servir efficacement. Considérons leur lutte comme existentielle et si elle était politique, cela changerait la donne et le peuple souverain trancherait comme il l’a fait les 30 et 31 octobre 2014 !

  • Messieurs du RSP, vous ramer à courant. L’histoire est irréversible. Le RSP, c’est fini ! C’est la dynamique naturelle des choses : le RSP a été créé, il a grandi, il est en fin de croissance. Il va mourir.
    Il revient aux éléments de cette entité à apprendre à vivre sans cette structure. Il est encore temps pour eux de réintégrer la Société et qu’ils apprennent à vivre avec les règles et les codes de la Société. Maintenant. Si jamais, ils rataient cette réinsertion sociale, s’ils sont rejetés par la Société (qui a d’ailleurs plusieurs raisons de le faire), et ils n’échapperont pas au destin que plusieurs leurs anciens camarades ont connu : la démence (cf. le célèbre fou de Pâ).
    UNE AUTRE VIE EST POSSIBLE EN DEHORS DU RSP. RESSAISISSEZ-VOUS !

  • Non monsieur ,détrompez vous , le RSP n’est pour rien dans cette situation ;A mon avis il faut accusez les autorités de la transition , elles promis satisfaire toutes les exigences du peuple , et ont donné l’impression dans les premieres heures en cédant aux revendication de tous ceux qui pour une raison ou une autres se sont levés :A lors je pense que le rsp est dans sont plein droit de réclamer de ces dernières la satisfaction de leur réclamation ; ne soyons pas émotionnels Ils l’ont bien cherché . wait

  • Les responsables RSP et leurs petits soldats oublient le fondamental d’une nation : l’intérêt général. Moi je dis ceci : aucune armée, aucune au monde, n’a engrangé de victoires sans le soutien de son peuple. Que le RSP s’agrippe à ses petits privilèges et continue de narguer le pays tout entier. Nous verrons les résultats. "Si hache se dit tranchante, qu’elle se souvienne qu’une autre a coupé le bois qui a servi à faire du charbon pour la fabriquer(proverbe mossi)".
    J’espère qu’ils choisiront la raison avant que ce ne soit trop tard.

  • Il est temps que le groupe du RSP et les responsables des partis politiques presser pour le pouvoir en Octobre pensent sérieusement que le peuple a muri, la jeunesse est assoiffée d’une alternance jeune, alors il est mieux que les partis politique se concentre pour faire disparaitre la racine du régime Compaoré qui est le RSP et le CDP. Sans que le RSP et le CDP ne soient pas reformé avec une jeunesse qui aura une lettre et un esprit républicain et un Burkina autrement sans la corruption, sans les achats de conscience pour dominer, sans les crimes, le nouveau Burkina ne démarrera pas dans la paix.

  • Aux dernières nouvelles, le RSP semble avoir obtenu gain de cause même si par euphémisme le terme "compromis" a été brandi. En effet ; les différentes nominations qu’ils ont obtenues ne sont-elles pas plus importantes que la démission du Premier Ministre ? Parlant justement de ces accords obtenus sous l’égide du Moro Naba, il me semble qu’il y a quelque chose qu’on nous cache depuis le début de la mise en place du gouvernement de transition jusqu’à présent. On se rappelle qu’avant la désignation de Michel KAFANDO comme Président de la transition, Yacouba ZIDA avait consulté trois personnalités dont le Moro Naba et l’ancien Président Jean Baptiste OUEDRAOGO. Suite au mouvement d’humeur de Mercredi du RSP, c’est chez le Moro Naba qu’il s’est rendu et c’est en ces lieux qu’a été gérée la crise, en présence de l’ancien Président JBO, qui a aboutit aux accords de sortie de crise. Que quelqu’un éclaire ma lanterne, n’y a-il pas quelque chose qui cloche ? Le pouvoir appartiendrait en théorie au peuple mais la vraie autorité distributrice des cartes se trouverait-il ailleurs ?

  • Au lieu de demander la demission de ZIDA, demander plutôt à ce dernier de vous envoyer au front combattre Boko haram qui sème la desolation au nord-est du Nigeria.
    une chose, on connait où se trouve la famille de tout un chacun de vous et au moment venu on s’en prendra à vos femmes et à vos enfants. vous êtes nés civils avant de porter la tenue, donc vous mourrez civil, FAITES TRES ATTENTION. NOUS ALLONS DISSOUDRE COUTE QUE COUTE LE RSP. Blaise n’est plus là donc le RSP n’a pas sa raison d’être

  • Elite, d’accord d’un corps n’est pas en dehors du corps. Le RSP ne devrait pas être une armée dans l’armée. Est-ce une milice qui veut se prévaloir ? Non ! Tournons la page du passé, construisons l’avenir. RSP, acceptons l’intérêt général du pays. Chacun a fait économie pour reconstruire le faso. Qui tue par l’épée périra par elle.

  • Le RSP est mal place pour parler de hiérarchie ici ; quand ça les arrangeait, ils ont permis a un Lt Colonel (Zida Isaac) de damer le pion a un Général (Nabere Traore) qui était aussi le chef d’état major général des armés.
    Cette histoire de respect de la hiérarchie est un faux problème ; tous ceux (Kere, Coulibaly, Diendere...) dont ils réclament la nomination a des postes de responsabilité sont tous impliques dans les assassinats de Norbert Zongo, Sankara...

  • Que l’armee nationale Burkinabe permette a un groupe d’hommes (le RSP), soient-ils les mieux formes et armes du monde, frise l’indiscipline, voire l’insubordination et les dignes militaires de notre armee ne doivent pas tolerer un tel comportement. Assez commence a vraiment etre assez !
    En ce monment-ci, quellle est la raison d’etre du RSP ? Le president Compaore avait rasion d’avoir une garde rapprochee, mais est-ce le meme cas avec le president Kafando ?

  • a boka : c’est pour lui eviter d’etre coiffé par un commandant qu’on a affecté le colonel. mais ce monsieur a refusé de partir et demandé plutôt à etre promu en depit du bon sens.

  • Peut-on forcer un Président a avoir une garde ?! La première erreur de Kafando c’est d’avoir révoquer Gilbert et encore procéder à un remplacement, il fallait supprimer en même temps ce poste de l’architecture institutionnelle ! Je comprends bien que si le poste existe et le corps est resté, les revendications des hauts gradés du corps sont légitimes !

  • Le RSP, là c’est quoi on vous a assez vu.Si vous êtes fort allez y Kidal au Mali ou à Chibouk au Nigéria pour prouver que vs êtes une armée d’élite au coté des tchadiens et des nigériens.Pas la peine de vous en prendre à votre peuple.Épargnez nous des calculs de vos intérêts pécuniaires qui mettent à mal la quiétude des honnêtes citoyens et la paix sociale.Merde et demi à vous

  • Ce qui m’énerve le plus, c’est cette affaire de tenue vert olive. S’ils veulent, qu’ils portent tenue rouge sang. C’est leur problème, ça ne ragarde pas notre figure. Ils ne font plus notre fierté. Ils sont désormais frappés d’indignité, couverts d’opprobres.
    Et puis, Les Jihadistes du Nord Mali ou de Boko Haram n’ont même pas de tenues. Ils sont en boubou. Mais, ….NGAW !!

  • si le RSP est un corps comme tous les autres corps, il peut donc avoir des revendications qui peuvent être légitimes ou pas, ou tout simplement inopportunes comme on le constate ces derniers moments. Mais rien les autorise à empêcher la tenue du conseil des ministres surtout du CNT. s’ils sont des burkinabè au même titre que les autres, ils doivent revoir leur façons de faire.

    Q’ils mettent de l’eau dans leur vin pour nous être une force au lieu d’être en ce moment notre faiblesse.
    Par Soomtooré

  • Rock dit qu’on ne peut pas dissoudre le RSP par décret. Est-ce à dire que le MPP va garder le RSP s’il gagnait les élections ? C’est quel deal ça ? Autant faire revenir Blaise ou élire Diendéré ! S’il a été créé par décret, il peut être dissout par décret ! S’il a été créé par arrêté, il peut être dissout par arrêté. S’il n’a pas été créé par affections, alors, il peut être dissout par affections.

  • D’ailleurs la transition ne pas entrain de répondre au aspirations du peuple. beaucoup d’acolytes de zida bossent pour leur ventre donc conséquence ..............
    il faut que la transition fasse son autocritique, il commence à faire plus de frustrés que sous Blaise.........

  • Soldats d’élite ,soldats d’élite:où ont-ils fait leurs preuves ?Lugubre Boka,cite un seul fait de bravoure de ce corps.
    Vous croyez que le RSP seul peut défendre ce pays ?Qu’ils aillent se faire foutre.

  • RSP=rien ne sera comme au passe.
    RSP:RESTER SUR PLACE.

  • Il est temps que le groupe du RSP et les responsables des partis politiques presser pour le pouvoir en Octobre pensent sérieusement que le peuple a mûri, la jeunesse est assoiffée d’une alternance jeune, alors il est mieux que les partis politique se concentrent pour faire disparaître la racine du régime Blaise Compaoré qui est le RSP et le CDP. Sans que le RSP et le CDP ne soient pas reformé avec une jeunesse qui aura une lettre et un esprit républicaine et un Burkina autrement sans la corruption, sans les achats de conscience pour dominer, sans les crimes, le nouveau Burkina ne démarrera pas dans la paix.

  • Nous ne voulons plus d´une Elite dont les elements se comportent comme des mercenaires en terre conquise.

  • J’ai l’impression que les gens sont devenus fous au Burkina Faso. Je ne parle pas du RSP, mais des mécaniciens de quartier qui se sont érigés en législateur et en donneur de leçons.
    La suite, vous verrez, le RSP vaincra !!! Le Citoyen.

  • D’accord avec Ly. Ce corps d’élite a raison et a sa place dans notre armée. Dans un premier temps le peuple après l’insurection populaire, au lieu de soutenir son gouvernement de conssenssus mis en place par lui, a passer son temps a contester, revendiquer, insulter. Comment voulez vous que ces gens qui sont aussi une composante de la société ne rentre pas dans le jeu ? S’ils avaient senti un peuple soudé derrière ce gouvernement, ils allaient avoir peur et s’alligner derrière le peuple.Ensuite c’est lorsqu’on aura des rebelles a nos frontière qu’on sentira la nécéssité d’avoir un corps d’élite. Et un corps s’entretien avec les moyens qu’il faut. Négocions donc avec eux pour les amener du coté du peuple car le RSP c’est un patrimoine de la nation.

  • ces gens n’ont pas encore compris q c’est fini. ils sont au crépuscule de leur "gloire".
    on est main nue mais on ne crain point. Tot ou tard ils vont disparaitre tout comme leur maitre.
    "Asta la victoria siempre"

  • Bien dit. La vérité, c’est la vérité.

  • Le RSP est mal place pour parler de hiérarchie ici ; quand ça les arrangeait, ils ont permis a un Lt Colonel (Zida Isaac) de damer le pion a un Général (Nabere Traore) qui était aussi le chef d’état major général des armés.
    Cette histoire de respect de la hiérarchie est un faux problème ; tous ceux (Kere, Coulibaly, Diendere...) dont ils réclament la nomination a des postes de responsabilité sont tous impliques dans les assassinats de Norbert Zongo, Sankara...

  • Des fois c’est mieux de laisser tranquilles les apparences et les reputations que les gens ont de vous, surtout si ells sont bonnes. Mais le RSP n’a pas pu resister et maintenant, les gens savent qui ils sont vraiment.
    Le peuple a tranche : le RSP doit partir et il partira.

  • Pour ma part je pense que le régiment de sécurité présidentielle peut avoir raison de manifester car ils eût des négociations avant que M Zida ne soit porté au post de chef d’ETA mais aussi premier ministre ;partant de ce fait il serait inconcevable qu’aujourd’hui M.Zida renonce à ses engagements.concernant les nominations je pense qu’il sont mieu placé pour savoir les raisons qui les amène à protesté car on en ai assisté à des protestations qui ont vue des départ de ministre de cette transition. L’armée étant une grande muette ne vous attendez pas à maîtriser tout ses contours car vous n’y arrivée jamais. Du même cou cet régiment lance un signal fit à tout les politiques qui pense que l’heure se résume a tenir des discours pour en suite oublié que ces discours doivent connaitre des applications. J’en appel à une sincère implication de la classe dans la course aux intérêts nationales que partisane ;car le constat fait est que se préoccupé peu de la gestion actuelle de la transition mais leur soucis majeure est la présidentielle d’octobre. C’est une erreur d’aller dans ce sens car si aujourd’hui on connait de dérapages on connaitra pas d’élection en octobre.

  • Le père spirituel du RSP est Thomas Sankara. Le 31 octobre le RSP avait deux choix. le premier.. le massacre des putschistes qui était accrochés au grillage de kosyam. .ou exfiltrer blaise ..le choix qu’il ont fait vous le connaissez.. enfin je déconseille mes frères à ne pas attaquer une caserne militaire

  • Evitons les passions et traitons la question avec sagesse.Meme que ce RSP etait a la solde de l ancien,ils sont aussi burkinabe et ils ont leur place dans ce pays et parmi le peuple ainsi que son armee.A nous de nous assoir pour discuter et comprendre ce qui ne va pas.Le dialogue arrange beaucoup de chose dans la vie des hommes.Vive le Burkina !

  • Boka, tu est un analphabete literaire et litteral et pire un analpha politique. C’est pas un Lt-Colonel qui a coiffe un General ? Tu crois que quoi ? Tchhhrrrrrr !!!

  • Dans l’armée il est dit que la nomination prime sur le grade. Alors pourquoi le RSP ne veut pas accepter cela ?

  • Internaute 4, hiérarchie pour hiérarchie, pourquoi un colonel major chef d’état major particulier à la présidence du Faso, alors que le chef d’état major général des armées est un général ? C’est un subordonné du général qui va conseiller le président par rapport aux dossiers du général. Vous avez vu cela où ? C’est l’armée "Bourbaki", sinon cela n’existe nulle part.

  • il faut limoger tous ses militaires du rsp ils ne sont pas supérieurs aux autres militaires ni au peuple qu’ils dégagent et nous tranquille Kadhafi avait une puissance immense mais quand la France est venue ou sont rentrés les militaires de kadhaki vous n ’etes que petite puissance en une seconde on fini avec vous et on reconstruit

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés