Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

vendredi 6 février 2015 à 14h39min

Réunis à Ouagadougou, les leaders de 19 partis politiques membres de l’ex-CFOP (Chef de file de l’opposition politique) ont non seulement réaffirmé leur « attachement au fonctionnement harmonieux » des organes de la transition, mais aussi appelé tous les patriotes à « rester vigilants et mobilisés à tout instant pour exécuter promptement tout mot d’ordre qui sera lancé très prochainement ». C’était le jeudi 5 février 2015, au lendemain d’un mouvement d’humeur du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) ; mouvement qui a empêché la tenue de l’hebdomadaire Conseil des ministres.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

De la « déclaration solennelle » issue de cette rencontre, il ressort qu’au regard « des développements récents de la situation nationale dont les conséquences troublent le fonctionnement normal des organes de la transition et pourraient compromettre » le bon déroulement de ladite transition ainsi que l’atteinte des objectifs qui lui ont été assignés, les partis politiques représentés réaffirment leur « attachement au fonctionnement harmonieux de ces organes ». En clair, ils réaffirment leur « soutien aux autorités de la transition », et demandent « à toutes les parties prenantes de s’investir individuellement et collectivement afin de faire aboutir les objectifs de la transition dans les délais impartis, et de contrer toute tentative de restauration de système anti-démocratique ».

Dans ce sens, les partis politiques signataires de cette déclaration requièrent le respect scrupuleux par tous les acteurs impliqués dans la conduite de la transition, « des dispositions de la Charte de la transition et de la Constitution ». Déjà, ils demandent à leurs « militantes, militants, sympathisants, à tous les patriotes et démocrates de notre pays de rester vigilants et mobilisés à tout instant pour exécuter promptement tout mot d’ordre qui sera lancé très prochainement ».

Présent à cette rencontre, le président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), Zéphirin Diabré, a laissé entendre qu’il « n’est pas acceptable que des événements touchant une partie de ceux qui étaient parties prenantes de la Charte, puissent gêner le fonctionnement de cette transition ». Et répondant à une question relative à la dissolution – de plus en plus exigée dans l’opinion – du RSP, M. Diabré a précisé qu’on a plutôt « besoin d’une démocratie où le président du Faso n’a pas à sa disposition, un instrument spécifique de l’armée ».

Aider la transition, doit être un devoir pour tout Burkinabè

Pour sa part, après avoir relevé que « les choses, telles qu’elles se passent actuellement, sont inacceptables parce qu’il n’appartient pas à une fraction du peuple de faire en sorte que la transition soit remise en cause », Roch Marc Christian Kaboré, le président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), a indiqué penser qu’il faut, relativement au RSP, « garder un certain réalisme ». Pour lui en effet, s’il est vrai qu’il « faut mener un combat ferme » pour sortir de la situation actuelle, penser aussi que « le RSP peut être dissout par un décret, c’est erreur ». Selon lui, « transformer le RSP en une autre force qui ne soit pas une force de sécurisation du président du Faso, c’est bien possible ». Et de préciser, « il faut plutôt faire en sorte que le RSP qui est un corps d’élite, puisse jouer un autre rôle ».
En tout état de cause, « il appartient, selon Ablassé Ouédraogo, président de ‘’Le Faso Autrement’’, aux Burkinabè qui se sont soulevés en fin octobre 2014, de savoir ce qu’ils veulent ». Car, précise-t-il, « Aider la transition à se terminer dans de meilleures conditions, doit être un devoir pour tout Burkinabè ».

Cette rencontre de leaders politiques a également enregistré – du moins à ce son début – la présence de représentants d’Organisations de la société civile (OSC) avec à leur tête Me Guy Hervé Kam du mouvement ‘’Le Balai citoyen’’. A leur sortie peu après le début des échanges, Me Kam et ses camarades disent être venus livrer la position d’une coordination d’OSC, relativement aux « événements très graves qui se sont passés dans notre pays », et requérir la mise sur pied d’un mécanisme de synergie d’actions à l’effet de « veiller particulièrement pour la bonne marche de la transition ».

Fulbert Paré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 6 février 2015 à 15:01
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre : par Dieu seul sail

    Vous en parlez parce que vous êtes inquiets que les élections ne se tiennent dans les délais. Vous êtes tous pareilles.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 15:18
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    Vous êtes tous pareil. A peine Blaise parti, vous voici en campagne. Vous avez commencé à vous flécher croyant que la bataille est terminé. Chacun tente de tirer la couverture de son coté. Maintenant que ça menace vous revenez vers le peuple. Qu’avez vous fait pour les victimes de l’insurrection ? c’est conquête de l’électorat qui vous intéresse non ? Allez y voté. Bande de menteurs et d’égoïste.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 15:24, par vérité no1 mon dernier message
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    Ensemble, luttons pour le nettoyage complet de ces vampires !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 15:30, par sami OUATTARA
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    les gens ne vous aiment pas au lieu de revoir vos copies vous creusez davantage cette haine que la population a contre vous. Depuis que le CDP a repris ses activités tout va mal pour la transition. Si ces apatrides pensent que c’est cette voie ils vont utiliser pour revenir c’est peine perdu. C’est perdu d’avance mes chers politiciens sans couille. Persistez seulement si mme OUEDRAOGO n’a pas encore engagé des poursuites contre vous qui aviez pillé ce pays nous, population de Bobo nous allons vous nettoyer. Pas de meeting CDP à partir de maintenant à Bobo ici vous allez voir.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 15:31, par Le roi
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    Le Burkina Faso ne saurait être une république Bananière ; dixit le pF KAFANDO . question : si un premier ministre s’enfuit pour aller se réfugier chez un chef coutumier pendant que ses ministres sont sommés de libérer les lieux ; dans ce cas on est où ? une république bananière ? ou .... une république cotonnière . En tout cas pas dans l’or ; puisque de ce côté rien ne va actuellement .

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 15:55, par Bakary
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    tous des menteurs ces gens la. quand ca vous arrange, vous sortez. apres l’insurrection c’est pas la meme galere qui frappe la population ? vous dormez tranquilement chez vous, vous sortez revendiquer, mais les enfants des autres meurent a votre place. Bandes de salopards

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 16:13
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    RSP "corps d’élite", quand j’entends ou lis cela je cherche dans ma mémoire un haut fait d’arme honorable de notre illustre corps délite qui mérite cette appellation mais je n’en vois pas !!!!!!chers internautes si vous avez des exemples pitié enrichissez ma mémoire. si tant est que "les forces spéciales sont des unités destinées à opérer dans un contexte stratégique pour mener des opérations à haute signification politique ou contre des objectifs d’intérêt majeur. Par leur nature même, il n’est pas concevable qu’elles soient utilisées pour des actions défensives" dites moi en quoi tourner dans un palais en plein ville ou quasiment aucun danger "je n’en ai pas souvenance en tout cas" n’est jamais survenu peut mobiliser tout notre corps d’élite ????????? on aurait du, avec la renommer que le RSP se donnent entendre parler d’eux lors des missions au mali de la même manière que les soldats tchadiens !!! mais que neni on gardait un pont "stratégique" !!! vraiment ne nous pourrissez pas la vie, les (futurs) présidentiables, de Zeph à Roch..., sont unanimes qu’ils n’ont pas besoin du RSP alors de grâce blaise est a Yamoussoukro et a besoin de vous

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 16:14
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    Le RSP a été créé par décret présidentiel, mais « penser ...que le RSP peut être dissout par un décret, c’est erreur », Roch toi aussi tu vole très bas !? Dis moi, toi qui prétends gouverner le Faso, une structure créée par un décret présidentiel doit se dissoudre par quoi ?!
    Pauvre Faso qu’avons-nous fait pour mériter de tels hommes politiques ????

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 16:16
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    De toute façon on connait les partis politiques burkinabé pour leur lib lib, JEUNESSE du Faso, comme une seul homme, dit oui à la dissolution du RSP ! Ce ramassis de voyous et de délinquants !

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 16:19, par KAMBIRE
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    Il faut vraiment trouver autres missions pour le RSP que la sécurisation de la Présidence. Dans un pays démocratique on n’a pas besoin d’un corps spécial pour la sécurité d’un président à moins que ce ne soit un président voyou, criminel, autocrate et despote. Même si c’est le cas un force républicaine qui se respecte n’est pas là pour ça. Si l’ Armée dont fait partir le RSP rempli son rôle de sécurisation du peuple et la protection des frontière, le Président travaillera en toute quiétude pour le bonheur de tous.« Plus rien ne sera comme avant » au RSP avec Michel KAFANDO que les soldats comprennent. Baise COMPAORE n’est plus là et Kafando n’a pas les mêmes projets que Compaoré donc les missions du RSP change du coup.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 16:23, par Nimissin
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    Que dit Rock ? « ..., on ne peut pas dissoudre le RSP par décret » ? Yaa Ya boin ? Le MPP veut garder le RSP ? Autant faire revenir Blaise ou élire Diendéré ! S’il a été créé par décret, il peut être dissout par décret ! S’il a été créé par arrêté, il peut être dissout par arrêté. S’il n’a pas été créé par un texte, alors, il peut être dissout par affections.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 16:28
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    Pourquoi les hommes politiques du BURKINA FASO n’a pas assez de couilles pour dire ce qu’ils pensent ??! Toi Roch qui se voit déjà Kossyam, pense qu’on ne peut pas dissoudre le RSP par un décret présidentiel ? A-t-il été créé par acte constitutionnel ? Législatif ?
    Ce qui veut dire que si tu deviens président par accident en 2015, tu gardera le RSP qui continuera de tuer nos frères et soeurs et qui se servira de nos maigres sous,...pour que tu la coule douce avec Sika ! Dieu ne donne pas de force à cette race de politiciens de martyriser une fois de plus après 27 ans de souffrance et de misère !

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 16:38, par kouadio
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    On veut des analyses, des propos qui font tourner les meninges et non des jeremiades. Donc il faut argumenter sans haine et ca permet aux autres d’apporter des reflexions qui font grandir notre pays

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 16:40, par kouadio
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    Si le RSP n’avait pas ete la le 02 novembre pour mettre fin a la recreation, on ne serait pas la aujourd’hui en train de discuter. Il faut au moins reconnaitre cela

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 16:40
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    A l’adresse du MPP ! C’est pas parce que le RSP est une troupe d’élite qu’on doit laisser notre démocratie en otage. Leur boulimie ne va jamais finir ! Voyez ! BC a crée sa soldatesque avec des psychopathes/sociopathes ! Même si on a le couteau à la gorge, avec des bandits il faut réagir ! La politique de l’autruche ne sert à rien ici ! Il faut réagir ! J’ai regretté depuis les premiers moments pourquoi c’est un issu du RSP qui prend le pouvoir ! Zida n’était pas l’homme de la situation ! C’est le lieu de le redire ! La société civile galvanisé avait laissé les politiques de côté pour prendre des décisions politiques ! C’était l’erreur à ne pas commettre ! Militaire= militaire ! Et d’ailleurs si c’est un militaire pourquoi c’est un moins gradé ! Au moins qu’on ne puisse pas le manoeuvrer ! Quel ridiccule ! Mieux vaut avoir un civile et même appeler l’ONU à la rescousse pour démanteler cette forteresse de bandits/psychopathes ! Il ne faut jamais céder à leur chantage ! C’est la peur/chantage qu’on avait de BC qui nous a mené là où on est aujourd’hui ! Surmontons cette peur et donner à notre transition/démocratie ses belles couleurs !
    Le retour en arrière de Zida est grave aussi ! Dissous ou dissous pas ! Si tu ne peux pas dissoudre démissionne et laisse la place à quelqu’un qui peut le faire ! La patrie ou la mort nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 16:52, par la sentinelle
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    Le MPP est-il complice de la soldatesque ? Le MPP voudra-t-il se servir de la soldatesque s’il prenait le pouvoir après 2015 pour couvrir les 27 ans le crimes de sang, économique...C’est ridicule ! Le plus nul des psychologues vous dira que BC a crée une troupe avec des psychopathes qui ne sauront jamais culpabiliser ! Les autres c’est pas leur problèmes ! Ils les utilisent ! Ils mentent, ils tuent, ces des impulsifs qui ne savent pas se contrôler et qui sont incontrôlables ! Nos institutions ne doivent pas être à leur merci ! Avec des psychopathes, il faut être constant et savoir les cadrer ! On ne fait pas de compromis avec des gens de cette nature ! Libérons le pays une fois pour toutes ! Mieux vaut être sous-tutelle onusien que d’être otage de la soldatesque de BC !

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 17:09
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    La dissolution du RSP doit entrer dans un cadre plus global de la réforme de l’armée. Il faut laisser les Etats Majors de l’armée refléchir à une réforme de l’armée et une mise en cohérence de leur mission avec les exigences actuelles. Je ne sais vraiment pas qui agite les débats sur la dissolution du RSP, mais cela doit se faire sans la passion actuelle sinon nous allons tous le regrétter. Je trouve d’ailleur qu’il ne suffit ni d’un décret ni d’affectations pour disloquer le RSP. Et n’oublions pas les menaces extérieures actuelles (touregs, Djihadistes et Boko Haram). De grace, il faut dépassionner le débat et surtout cesser d’insulter les gens.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 17:10
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    ROCK MARC CHRISTIAN KABORE n’a t’il pas perdu la tête ? Sinon qu’il nous explique. Je m’en prenais à ZEPHIRIN DIABRE mais je ne savais pas que ce ROCK que j’ai tant apprécié est un déséquilibre mental. Dire qu’on ne peut pas supprimer un corps qui tue les citoyens, c’est compatir avec les criminels. Djah, on se trompait quand on pensait que ROCK et SALIF DIALLO mettront un terme au RSP. Comme c’est ainsi, nous,jeunesse du BURKINA exigeront dans toutes les rues leur dissolution même si y aura pas vote.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 17:21, par MOI LE PATRIOTE PARFAIT
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    Pour ceux qui ont comparé le 30 et 31 octobre la situation Ivoirienne à la Burkinabè,pour dire de lever la suspension du CDP et l’ADF RDA, c’est une grosse erreur. car en RCi les forces françaises avaient terminé avec la résistance armée de Gbagbo. Les responsables du FPI n’ayant pas d’appui quelconque, ils ont du leur salut à l’agilité de leurs jambes pour traverser les frontières. On appelle ça couper la tette du serpent.C’est pourquoi le FPI n’avait pas été suspendu ni dissout . Notre révolution s’est contentée de chasser Blaise et de jouer à l’inclusion et même les chefs militaires de l’armée et du puissant RSP n’a pas été touché, pire c’est le N° 2 qui s’est emparé du pouvoir. Encore malgré tout vous n’avez arrêté aucun rat des dignitaires politiques déchus qui circulent librement et narguent les gens tout en mettant du sable dans le couscous de la transition. A peine on a suspendu le CDP et l’ADF, les gens ont commencé à crier à la chasse aux sorcières . C’est le lieu de mettre une cellule d’action sérieuse pour redéployer le RSP et garantir la paix et la concorde. Quand au CDP est les partis satellites qu’il jouent à l’introspection et au repentir sinon nous serons obligés de revenir sur ces suspensions en procédant purement à leur dissolution. La cohésion nationale à des prix à payer

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 17:23, par Objectivité
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    Pour la première fois, Mr ROCKH me déçoit en disant qu’on ne peut pas dissoudre le RSP par un décret. Il y a des camps militaires qu’on a supprimés ici au FASO là ! Pour exemple le BIA de Koudougou dirigé par Boukari,le LION dans le temps. La dissolution ne veut pas dire "renvoyer les militaires qui sont là-bas". La dissolution veut dire "changer de nom, délocaliser et réorienter les missions de l’actuel RSP". Sinon comment comprendre tout un régiment pour la sécurité d’un président. Vous vous ne voulez pas Blaise ; mais vous allez garder son régiment pour en faire quoi ? Ce régiment n’était pas là pour la nation mais pour Blaise. Blaise n’est plus là, donc le régiment disparaît. On est pas contre les militaires qui sont là-bas mais contre les missions macabres qu’ils accomplissent là-bas. Mr Rockh, cette déclaration que vous avez faite peut décourager vos militants qui vous estiment. Ne laissez pas faire croire que le MPP va poursuivre les oeuvres de Blaise comme d’aucuns le disent. Soyez ferme parfois dans vos prises de décision si vous en êtes convaincu. C’est aussi ça le dirigeant. "changer de nom, délocaliser et réorienter les missions du RSP" ne veut pas dire chasser les militaires qui sont là-bas. C’est simplement une refondation. En attendant on le dissout et il sera sous l’Etat Major.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 17:29
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    Nos opposants politiques ont lâché ZIDA. IL se trouve actuellement dans un état difficile. S’il démissionne, ce serait mieux qu’il laisse la tenue et prenne vite l’exil sinon il serait mangé par Kéré, Céleste et Diendéré. Et pourtant, son intention était décarté les sanguinaires de l’ex-régime. Y a tôle dans tôle dès ; sinon pourquoi tous les autres militaires se taisent face aux exactions de 1200 RSP ? Le CDP cherche à revenir c’est d’ailleurs le souhait de BLAISE, des Kéré, des DIENDERE. Si on les contre-écart pas, nous n’aurons nos yeux que pour pleurer. On demandera KAFANDO demain, qu’il dissout par décrèt le RSP et le CDP sinon le peuple quittera derrière eux. Ce n’est pas DIEU qui a créé les sanguinaires du RSP ni le CDP donc la volonté du peuple les emportera.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 18:03, par baaba
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    Vous êtes en claire la transition !!!
    Sinon pourquoi ne pas laisser la main libre au président de la transition ?
    Qui tire les ficelles ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 19:01
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    Entre ceux qui veulent la dissolution du RSP et ceux qui veulent sa transformation en une force spéciale comme en France le GIPN ou le GIGN, je choisirai allègrement le maintien du RSP dans sa forme actuelle et sa délocalisation à ZINIARE dans la résidence du PRésident Blaise COMPAORE. Ceux qui veulent la paix doivent observer scrupuleusement cette position. Ceux qui ont la mort qui plane sur leur tête et doivent accomplir leur destin peuvent continuer à tergiverser inutilement. Les autorités de la transition et Marc Christian Kaboré le savent pertinemment.
    Dans quelle armée vous avez vu un commandant commander un Colonel Major, même si la fonction prime le grade. Dites-moi dans quelle armée vous avez vu ça. Ne cherchez pas de problème pour mon frère ZIDA et ne lui demandez pas de vous décrocher la lune. Baark Biiga.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2015 à 00:40, par Le oual
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    Ce soit disant corps d’élite doit disparaître purement et simplement pourquoi ceux qui font le gros boulot comme la gendarmerie la police ne se plaignent pas le RSP n’est le seul corps .Les gars arrêté pour vous on est fatigué .

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2015 à 08:56, par wendimi
    En réponse à : Transition en difficulté : Des partis politiques de l’ex-CFOP appellent à la disponibilité pour l’exécution de mots d’ordre

    si nous les pauvres en se laisse utiliser par ses criminelle pendant l’insurrection vous avez vu l’enfant de tout ce qui ce dise être avec la population dans la foule ? leurs enfants sont tous à l’étranger soignons solidaire nous les pauvres ils n’ont qu’a amener leurs enfants de l’extérieur marcher pour eux que le Tout puissant apaise le cœur des pauvres pour que nos familles ne soient pas endeuiller une seconde fois je vous remercie que la paix règne dans notre pays Amen !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés