Pèlerinage au sanctuaire de Fabédougou : les Chrétiens de Banfora ont prié pour la paix au Burkina Faso

lundi 2 février 2015 à 13h13min

Très tôt ce dimanche 1er février 2014, les Chrétiens Catholiques venus de toutes les paroisses du Diocèse de Banfora, se sont dirigés à Fabédougou, un village de la Commune Rurale de Bérégadougou où a lieu chaque année, leur pèlerinage. Cette année, le pèlerinage s’est déroulé sous le thème : « Avec Notre-Dame des Grâces, vivons en famille la miséricorde pour un monde de justice et de paix ». Le pèlerinage a été présidé par Monseigneur Lucas Kalifa Sanon, Evêque de Banfora.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Pèlerinage  au sanctuaire de Fabédougou : les Chrétiens  de Banfora ont prié pour la paix au Burkina Faso

Ce sont des milliers de pèlerins qui se sont regroupés dans la cuvette des dômes de Fabédougou pour adorer Dieu. Ils sont venus de tous les coins de la Région des Cascades à la recherche de Dieu. Pour les Chrétiens, c’est une démarche de foi qu’ils entreprennent où le Saint Père les invite à la redécouverte de la vie consacrée. Le cérémonial de prière a débuté par la récitation du chapelet, et la présentation des intentions de messe.

Pour le Prêtre qui a introduit la procession, le monde de justice et de paix que les Chrétiens veulent bâtir aujourd’hui a plus besoin de témoins que de maîtres. Et en tant que membres d’une même Eglise famille diocésaine, il leur appartient donc de travailler à l’imitation de la miséricorde de Dieu.

Prenant la parole à son tour, l’Evêque n’a pas manqué de saluer la présence dans le sanctuaire, du Gouverneur de la Région des Cascades, Mme Léontine Zagré. Il a demandé aux fidèles Chrétiens de prier afin que la mission à elle confiée par le Gouvernement puisse avoir l’onction de Dieu. L’Evêque a aussi rendu hommage aux jeunes du Diocèse qui ont doté le sanctuaire de Fabédougou d’un autel conformément à leur promesse. Selon Lucas K. Sanon, dans un monde où les jeunes réclament que l’on les prenne en charge, ceux du Diocèse de Banfora ont compris le concept de l’auto prise en charge.

Dans son homélie, l’Evêque a évoqué les conflits partout dans le monde et a invités les Chrétiens à semer la graine de la paix.

C’est assis sur des bancs, des chaises, sur des nattes, à même le sol ou perchés sur la colline que les pèlerins ont suivi attentivement la messe, chacun se protégeant du soleil comme il peut.

Si beaucoup étaient à Fabédougou en quête de Dieu, certains y ont aussi trouvé l’occasion à ne pas rater pour se faire de l’argent. Un petit marché a été organisé à côté où il se vendait presque toute sorte de marchandises, allant des objets de culte chrétien à la boisson en passant par la nourriture.

Golleau Isidore TRAORE

Propos d’acteurs

Mgr Lucas Kalifa Sanon : ça fait la onzième année que nous organisons le pèlerinage à Fabédougou et je constate que d’année en année, la population vient très nombreuse de toutes les paroisses du Diocèse. Les ressortissants viennent de Bobo et même de Ouagadougou. Je constate aussi que ce lieu de pèlerinage s’équipe de plus en plus. En plus des stations de chemin de croix que nous avons eu à bénir l’année dernière, cette année, en plus de cette église, la grotte mariale, nous avons eu l’autel qui a été offert par les jeunes. Et nous espérons qu’un jour nous aurons une communauté monastique sur place pour nous permettre de venir plus aisément prier, et aussi de venir en pèlerinage quand nous le voulons parce que le pèlerinage ne doit pas être une seule fois dans l’année, mais lorsqu’un groupe, une association ou une paroisse veut venir, qu’il puisse le faire. Nous avons choisi le thème de cette année à cause de tout ce qu’il ya comme événement dans le monde. Nous sommes tous témoins de toutes les violences qu’il ya dans notre monde. L’insurrection qui a eu lieu chez nous au Burkina Faso, toutes les violences au Niger, au Nigéria avec Boko Haram. Dans le monde entier, avec les événements liés à Charlie Hebdo en France, sans pour autant partager le point de vue de ces caricaturistes, nous disons que nous sommes contre tout ce qui est violence dans le monde. Nous sommes pour la justice et la paix. C’est ce qui nous a amenés à formuler ce thème pour que notre monde et en particulier notre Burkina Faso vive dans la justice et la paix.

Propos recueillis par G.I.T

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés