Le Plateau du week-end… : A la recherche d’un emploi, accepteriez-vous, par amour, céder le seul poste disponible à votre conjoint ?

vendredi 30 janvier 2015 à 23h25min

Le sujet à vous soumettre cette fin de semaine par la rubrique Le Plateau du week-end… a été suggéré par un fidèle lecteur qui souhaite avoir des points de vue sur « son » problème qu’il pose ainsi qu’il suit :

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Le Plateau du week-end… : A la recherche d’un emploi, accepteriez-vous,  par amour, céder le seul poste disponible à votre conjoint ?

Vous et votre partenaire, tous deux, à la recherche d’un emploi, se voient proposer un seul poste dans une entreprise.
Accepteriez-vous, au nom de l’amour, céder le poste à votre partenaire (copain/copine, femme/mari) ?

Kaboré T. Alfred, commerçant : « Elle doit attendre une prochaine fois »
Je ne pourrais jamais le faire. Même si notre relation va prendre fin. La priorité à l’homme parce que dans les couples, c’est lui qui a toujours dépensé et dépensé plus. Elle doit me laisser occuper le poste et attendre une prochaine fois. Même si elle dit qu’elle va se charger du foyer, il reste qu’il ne faut jamais faire confiance à une femme. Si tu acceptes lui céder ta place, elle va fuir un jour. Elle va estimer que tu ne fous rien et que c’est elle qui travaille et toi, tu passes ton temps à la maison. Soit elle va te laisser ou bien elle va commencer à courir derrière d’autres garçons. Donc, même si la relation va prendre fin, ce n’est pas grave, tu peux avoir une autre encore.

M. Koné : « Je n’accepterai jamais cela »
Je ne peux pas le faire, ce n’est pas possible. Dans la société, l’obligation est plus pour l’homme de travailler. Quand une femme ne travaille pas, la société ne voit pas cela en mal. Mais lorsque c’est l’homme, c’est mal perçu. C’est encore pire lorsque c’est la femme qui travaille dans le couple et l’homme est sur le carreau ; c’est grave. Je n’accepterai jamais cela, c’est clair.

Issouf Ouattara, ouvrier : « je préfère la perdre »
Je ne vais pas l’accepter, parce qu’elle ira me laisser. De nos jours, les femmes ne poursuivent que le bien matériel et l’argent. Dans ce contexte, si je lui cède la place, quand elle va commencer à travailler, elle s’en ira. Et puis, elle va me prendre comme un bon à rien, donc je préfère la perdre que de lui laisser le poste.

Birba M. : « La femme est indécise, elle n’a pas de parole »
C’est à elle de me laisser occuper le poste. Il faut reconnaître que les filles d’aujourd’hui n’aiment sincèrement que lorsqu’elles n’ont rien. Quand elles commencent à avoir l’argent, elles vont commencer par avoir des comportements déviationnistes. Dans notre société, c’est l’homme qui s’occupe de la femme, et non vice-versa. Si vous remarquez bien, les femmes qui ne sont pas mariées sont plus celles qui travaillent que du côté de celles qui ne travaillent pas. Donc, elles ne savent pas concilier le travail avec l’entretien du foyer. Quand la femme gagne les moyens, elle ne regarde plus à côté d’elle ; elle vise maintenant ce qui est en haut. C’est vrai que c’est une question d’amour mais il y a aussi la réalité. Pourquoi n’accepterait-elle pas me laisser le travail au nom de ce même amour ?
Quelques soient ses propositions, la femme est indécise ; elle peut changer de décision à tout moment, elle n’a pas de parole comme l’homme. Donc, elle n’a qu’à me laisser, je vais travailler et je vais la prendre en charge comme il se doit. Ce n’est pas compliquer.

Mme Fofana : « s’il est un homme sincère, je lui cède la place »
Ça dépend vraiment. Si on est ensemble pour deux jours, chacun va chercher pour lui. Mais, si on a décidé de vivre ensemble et que j’ai remarqué qu’il est un homme sincère, je lui cède la place sans réfléchir. En ce moment, on forme un couple, une seule personne. Donc, il n’y a pas de problème. Moi, je vais m’occuper de la famille et on va continuer à chercher du travail pour moi.

M. Ouédraogo : « La femme est l’être le plus incernable dans ce monde »
Si tu le fais, ce sont les chiens et les chats qui vont te laper à la place publique. L’homme reste le maître de la famille. Si tu donnes la place à la femme à cause de l’amour, sache que tu auras de fortes chances d’épouser une autre, pas, elle encore. Parce que quand elle va commencer à travailler et à se faire de l’argent, elle va te considérer comme son esclave. Si ce n’est pas à cause de cette question d’émancipation de la femme, je ne vois même pas où ce problème pouvait se poser. Malheureusement, l’émancipation est venue tout gâter et compliquer même la vie aux femmes. Dans ce genre de situations, il n’y a plus question d’égalité de sexe. La femme est l’être le plus incernable dans ce monde. Donc, si tu te laisses avec confiance à une femme, les chiens et les chats vont marcher sur toi dehors. Si elle ne veut pas me laisser le poste, je la quitte et je me cherche.
On a vu même des cas où la femme a commencé à travailler avant l’homme. Par la suite, le Monsieur a été recruté dans le service de la femme comme chauffeur où l’homme se voit obliger de conduire sa femme. Dans ce cas-là, est-ce que tu vas accepter ? Conduire la femme pour aller à des missions où elles occupent les chambres de classe et toi, en tant que chauffeur, tu dois te débrouiller dans des chambres de bas niveau, au nom du boulot. Quand même, ça ne se fait pas.
Ici-là, ce n’est pas une question d’amour, c’est une question d’honneur et de dignité. Dans notre société, si c’est ta femme qui doit toujours te dépanner, c’est vraiment grave.

Ibrahim, élève en Tle : « Je lui cède la place et je redouble d’effort »

Je peux le faire, parce que la femme est aussi capable de gérer un foyer au même titre que l’homme. On voit souvent des femmes le faire sans problème. En plus, la femme sait mieux gérer l’argent que l’homme. Donc, je n’y trouve pas d’inconvénient. Je lui cède la place et je redouble d’effort pour trouver, moi aussi, du travail.

Evelyne : « Je ne trouve pas d’inconvénient, mais… »
Je ne trouve pas d’inconvénient à lui laisser la place. Mais, si tu sais que ton homme n’est pas celui qu’on peut aider, je garde mon boulot. Parce que certains hommes sont avec des filles parce qu’ils n’ont rien d’abord ; quand ils vont commencer à travailler et à avoir un peu, ils fabriquent des histoires qui n’existent pas. Si la fille veut parler, ils n’ont qu’une seule réponse : si tu veux, tu peux partir.

Réalisé par Le Facilitateur
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés