Des organisations syndicales félicitent le Premier ministre pour avoir pris la décision de ne plus privatiser la gestion de l’Aéroport de Ouagadougou

vendredi 30 janvier 2015 à 22h53min

Excellence Monsieur le Premier Ministre,

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Nous venons par la présente, vous renouveler à vous-même, ainsi qu’au Gouvernement tout entier placé sous la présidence de son Excellence Monsieur le Président du Faso, nos vives félicitations pour avoir souverainement pris la décision salutaire « de ne plus privatiser la gestion de l’Aéroport de Ouagadougou », et d’avoir ainsi du même coup, pris la décision de sauvegarder les intérêts majeurs de notre cher pays, le Burkina Faso (voir votre lettre n°2606 du 15/12/2014 ci-dessus référencée.

Cette décision salutaire de ne plus privatiser la gestion de l’aéroport de Ouagadougou est à elle seule, largement suffisante pour convaincre les syndicalistes que nous sommes, que vous avez accepté ce poste de très haute responsabilité, non pas pour laisser les problèmes s’accumuler comme le faisait votre prédécesseur, mais au contraire, pour les résoudre sans attendre inutilement.
En effet, par notre lettre commune n°002 du 22 novembre 2013 ci-dessus référencée et ayant pour objet : Rejet et condamnation ferme de la mise en concession de l’aéroport de Ouagadougou, nous avions eu en son temps, à démontrer clairement à votre prédécesseur, que le projet de création et de mise en place d’une Société d’Economie Mixte (SEM), chargée de la gestion des aéroports internationaux du Burkina, décidé par le Conseil des Ministres en sa séance du 24 nov.1997 était un très mauvais projet et qu’il fallait donc en toute logique, non seulement l’abandonner, mais également, qu’il proposât audit Conseil le retrait pur simple du dossier de la gestion aéroportuaire de la liste des entreprises à privatiser mais hélas !

Ce cri de cœur dénonçant le bradage de nos aéroports n’avait malheureusement jamais été entendu, et pour cause !

Dans ces conditions, Excellence Monsieur le Premier Ministre, tout en vous félicitant réagi d’avoir promptement et décidé de ne plus privatiser la gestion de l’aéroport de Ouagadougou, nous attirons néanmoins votre très haute attention sur l’indispensable nécessité de la prise d’une décision complémentaire, pour rapporter la loi n°010 -2000 AN du 26 avril 2000, ponant autorisation de privatisation de la gestion des aéroport internationaux de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso et en conséquence pour retirer purement et simplement le dossier privatisation de la gestion aéroportuaire de la liste des entreprises à privatiser, de façon à mettre définitivement à l’abri, la gestion de l’aéroport de Ouagadougou, des appétits éhontés des puissances financières nationales et internationales.
Dans ces attentes, tout en vous assurant de notre disponibilités à vous apporter tous renseignements et toutes informations complémentaires que vous souhaiteriez avoir sur ce cet important dossier, veuillez croire, Excellence Monsieur le Premier ministre, l’expression de notre déférente et très haute considération.

PJ : Les documents cités dans la présente lettre

Guy Olivier OUEDRAOGO N. Paul KABORE

Secrétaire Général de la CSB Secrétaire Général de la CSB

Ampliations :
Président du Faso
Président du CNT
Ministre des Infrastructures, du Désenclavement et du Transports
Ministre de l’Economie et de Finances
Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale
Fédération International des Ouvriers du Transports

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés