Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

jeudi 29 janvier 2015 à 08h17min

Suite à la séquestration de Noël Quentin Rouamba, magistrat au Tribunal de grande instance de Ouagadougou (TGI) par des « démarcheurs » le mardi 27 janvier 2015, les organisations syndicales ont animé un point de presse le lendemain 28 janvier à Ouagadougou pour dénoncer cette insécurité. En attendant la satisfaction de leur doléance notamment le déguerpissement immédiat et sans condition de tous les « démarcheurs » autour du palais de justice, le syndicat annonce la suspension de toutes les activités dans toutes les juridictions du Burkina Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

« Ce n’est pas parce que c’est un magistrat. Et arrêter les activités judiciaires sur toute l’étendue du territoire fait le bien de tous les justiciables ». Voici, entre autres raisons qui justifient la décision des organisations syndicales de la justice à suspendre les activités judiciaires. Un arrêt qu’ils observent depuis mardi soir après la séquestration de leur confrère par des « démarcheurs » qui sillonnent les alentours du palais.

La reprise des activités est conditionnée selon Karfa Gnanou, secrétaire général du syndicat burkinabé des magistrats (SMB), par la satisfaction des doléances qui sont au nombre de quatre. Il s’agit, cite le secrétaire général, du déguerpissement immédiat et sans condition de tous les démarcheurs et l’identification des gérants de parking réguliers par le port de tenue, le démantèlement et le déguerpissement des parkings anarchiques aux alentours du palais de justice. A cela s’ajoute, l’arrestation et le jugement des instigateurs de toutes les personnes qui s’en sont pris au magistrat Rouamba, l’ouverture de bureaux d’accueil, d’informations et d’orientation à l’intérieur du palais de justice, notamment en urgence au sein de celui de Ouagadougou. Un guichet de vente de timbres et l’institution systèmatique des badges pour les acteurs de la justice et les justiciables sont également requis par les syndicats. La dernière doléance semble la plus urgente selon les magistrats. Il s’agit de la prise de mesures urgentes pour assurer une meilleure sécurité des travailleurs de la justice de même que des palais de justice sur toute l’étendue du territoire national. Appel a été aussi lancé à l’endroit de toutes les organisations syndicales sœurs et les organisations de lutte contre la corruption à soutenir les initiatives de démantèlement des réseaux de petite corruption installés autour des palais avec certainement des complicités internes.

Quel sort pour les magistrats complices ?

De tels actes ne peuvent se faire sans, certainement, une complicité des acteurs de la justice. Quel est donc le sort qui leur sera réservé s’ils venaient à être épinglés ? A cette question, le juge Antoine Kaboré, secrétaire général du Samab, doute assez fort, de la complicité des magistrats car dit-il : « il faut reconnaître que des magistrats signataires de certains de ces documents litigieux ne savent pas souvent qu’il leur est parvenu via un circuit parallèle ». Tant bien que mal, M. Kaboré tente de défendre ses confrères qui ignorent, dit-il, ces actes malsains des démarcheurs. Tout compte fait, rassurent les organisations syndicales, des enquêtes seront menées à l’interne pour situer les responsabilités. En tous les cas, déclare Ganou Karfa, l’incidentn du mardi 27 janvier est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. En effet, explique-t-il, ce n’est pas la première fois qu’un magistrat est agressé de cette façon. Il raconte que le 6 janvier, un magistrat a été enfermé dans son bureau après avoir rendu une décision de condamnation au paiement de pension alimentaire. Deux jours après, soit le 8 janvier, c’est la chambre commerciale de la Cour de cassation qui a reçu les « foudres » d’un justiciable. Et les syndicats de protester en bloc contre cette situation d’insécurité ambiante dans les palais de justice. Pourtant, elle dure depuis 2011 et s’aggrave avec des actes d’agressions et de violences. D’où cette décision de suspendre toutes les activités juridictionnelles à compter du 28 janvier jusqu’à nouvel ordre.


Des certificats de nationalité à 10 000FCFA

Noel Quentin Rouamba a été dans la soirée du mardi 27 janvier encerclé par les démarcheurs qui lui reprochent d’avoir fait emprisonner un des leurs. Du nom d’Eric Ouédraogo, ce démarcheur avait sollicité le magistrat pour l’établissement d’un casier judiciaire à 7000FCFA. Alors que le coût réel, tous frais compris est de 525FCFA. Ces faits, soutiennent les animateurs de la conférence, sont monnaie courant aux alentours du palais de justice. Pour ce qui est de l’établissement du certificat de nationalité, les démarcheurs exigent la somme de 10 000FCFA au lieu de 700FCFA, le coût réel. Le déferrement d’Eric Ouédraogo n’aura donc pas été accepté par les démarcheurs qui avaient même menacé de prendre en otage les acteurs de la justice. Une décision qu’ils ont exécutée ce mardi et que les organisations syndicales ont « qualifiée de séquestration et voies de fait et s’analyse en une attaque contre les acteurs de la justice et une promotion de la justice privée ». L’acte, à en croire les animateurs de la conférence, touche à l’indépendance de la justice. Le ministère de la Justice à travers Joséphine Ouédraogo a assuré au cours d’une audience, de la prise des initiatives pour la sécurité du magistrat et pour celle des locaux des palais de justice. Une rencontre d’évaluation est prévue pour ce jeudi 29 janvier. La mesure de suspension, rappelle Karfa Gnanou, ne sera levée qu’avec la satisfaction des doléances.

Bassératou KINDO
LeFaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 janvier 2015 à 05:47, par Le Kombat Kontinue
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Je souhaite que les magistrats fassent un travail en leur sein pour démasquer les complicités internes. C’est sur qu’il y a des complicités internes, c’est pourquoi ces réseaux parallèles et immoraux prospèrent.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 06:53, par FRANCKY
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Du courage messieurs les magistrats.Des paresseux qui refusent de chercher un boulot adéquat et qui escroquent leurs propres frères doivent meme etre éloignés du palais de justice.Vous ne devriez meme pas les y accepter.C’est vous les hommes de loi.Alors sanctionnez les à la hauteur de leur forfait.On ne doit pas trouver du n’importe quoi autour du palais de justice.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 06:53, par yeriyoublo
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Démocratie et liberté sont elles synonymes de désordre ? Comment comprendre des individus avec la complicité de certains de la fonction publique fassent des activités commerciales illégales en se disant des démarcheurs ? Au services des transports terrestres pour les immatriculations, ce sont ces soit disant démarcheurs qui ont monopolisé ce secteur avec la complicité de certains responsables. Vous pouvez passer toute une semaine sans pouvoir déposer vos dossiers ou si vous arrivez à déposer , il faudra attendre un siècle pour avoir ce que vous voulez . Mais si vous passez par ces démarcheurs , tout est OK en 24h. Comment comprendre cette escroquerie ? On nous parlera de chômage qui pousse les jeunes à se débrouiller oui mais il y a de la fainéantise quelque part. Si rien n’est fait pour arrêter ces genres d’agissements qui consistent à se rendre justice soi même ou pour obtenir ce que l’on veut, on n’est mal barré pour de bon. Les forces de sécurité doivent mater ces individus qui se croiraient dans une jungle. Que les tribunaux soient fermés et on verra comment ces escrocs feront. Ils paient combien comme taxe ? La transition rate des occasions pour imposer l’ordre et je ne comprends pas. Elle doit ramener l’ordre en sévissant car elle n’a pas d’électorat à protéger à ce que je sache.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 07:21, par SKITER
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Le juge Rouamba n’est pas allé au bout de son enquête.Il devait suivre les pas du petit Eric pour aller jusqu’où le petit établit le casier à 7.000f.On se dit que c’est pas un faux casier au moins !C’est dans votre boite que tout cela se passe.
    J’ai toujours pensé que c’est la justice qui a gaté notre pays.
    Je suppose également que le petit Eric qui est à la maco devrait comparaitre pour jugement ? SI oui, sa peine est déja connue puisqu’à mon sens on ne peut être juge et parti.Il ne vous reste plus qu’à décider de combien de mois il va écoper, n’est pas,monsieur le juge ?
    De grâce, traquer le gros poisson au lieu du menu fretins !

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 07:54, par Transition
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Bande de corrompus ; vs installez des réseaux mafieux et vs vs plaignez de leurs actes. Et qu’est ce que la photo de Norbert ZONGO fait derrière vous ; Tchrrrr........C mtna vous le considérer ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 08:02, par ngoran
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Monsieur le secrétaire général des magistrats du Burkina ,monsieur le secrétaire général du syndicat du SAMAB , n’oubliez surtout pas qu’on a dit que << plus rien ne sera comme avant>> ce n’est pas pour rien que des voies se lèvent pour réclamer plus de justice. Sachez que votre métier de part sa complexité requiert beaucoup de loyauté et d’éthique et je ne vous apprend rien....La justice en elle même constitue un gros problème pour les acteurs ,car disait un philosophe<< Etre juste c’est rendre à chacun ce qui lui revient de droit >> Entrez en vous même faites une introspection et jugez vous ,vous même combien de fois vous avez été injustes dans l’exercice du droit ??? Et même si vous pensiez que cela ne vous est jamais arrivé vous ne pouvez pas témoigner et faire l’avocat du diable de ce rouamba !!!!!! ; c’est courant le deal des magistrats dans les palais de justice ....comme le disait Joseph Ki- zerbo , il y a en plus de votre fameuse justice, la justice des hommes et la justice divine qui sont à vos trousses , donc revoyez vos copies .....que répondez-vous de l’expression courante qui dit<< qu’ au Burkina il n’ y a pas de justice pour les pauvres>> ???? il n’y a pas de fumée sans feu , si c’est dit.. c’est que ça se voit et ça se fait, ce magistrat en tout âme et conscience doit reconnaître que ce démarcheur n’a pas perdu la tête pour s’en prendre à lui pour rien.....ce magistrat y est pour quelque chose si l’on scrute bien le fond ; donc chers magistrats avec toutes les considérations que nous avons pour vous , sachez que tout le monde ne peut pas être parfait comme vous voulez nous le faire croire ; mieux vaut sursoir à votre grève qui à mon avis est malveillant et qui va pénaliser les justiciables.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 08:06, par demarcheur
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    hahaha ds un tel procès le verdict est dejà connu.Des corrompus ki parlent de justice.SG parle de ce ke tu connais.ne defends pas tes autres collègues aux cols blancs ki occupent un bon classement dans les structures de lutte anti corruption.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 08:10, par piposss
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Je condamne la sequestration du magistrat dans un premier temps mais je pense que c est de la diverssion et de la recuperation pure et simple.Le plan de sabotage des etats generaux et de la reforme de la justice a commencé déja .Au sein de la justice certains acteurs ne sont pas pret de changer ils sont pret à mettre meme les batons dans les roues de la ministre OUEDRAOGO.Ces pratiques autour des palais de justice avec les demarcheurs sont connus de tous.ces pratiques sont entretenus par certains greffiers et magistrats.c’st une chaine dans la quelle les gens de la justice se remplissait les poches.quand vous voulez un casier judiciare ou un certificat de nationalité,ces demarcheurs vous disent que ça fera tant de jours mais si vous etes pret a pyer le prix on vous le fait sortir le meme jour.Et puis pourquoi c est au centre de presse NORBERT ZONGO qu’ils organisent leur conference de presse.Eux qui ont refuser d’appliquer le droit dans les dossier NORBERT ZONGO ET THOMAS SANKARA.
    Il faut que les magistrat integres soient encouragés et promus dans le memme temps il faut denoncer et sanctionner les magistrats corrompus et verreux.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 08:27, par Adou Da
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    je pense que les magistrats abusent de leur statut.l’acte posé par Eric Ouedraogo ne mérite pas la prison.il ya d’autres moyens plus légitime que de vouloir abuser de son autorité pour enfermer de la sorte.les magistrats eux même doivent penser a revoir.toujours au dessus des autres.qu’il cesse de vouloir abusé de leur autorité pour que cesse leur agression par des justiciables.leur autorité ne vaut que lorsqu’elle est exercée légalement et dans les limites de leur juridiction.en dehors de ces juridictions ils deviennent de citoyens au meme titre que les autres.merci

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 08:36, par SIDNAABA
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Bonjour au syndicat pour cette prise de décision salutaire en faveur du peuple.Assainir l’environnement de la justice est une bonne chose,seulement je voudrais que le syndicat ouvre les yeux car de tels actes ne sont possible qu’avec la complicité de juges véreux.Peut être même qu’à Ouagadougou c’est moins mais si vous enquêtez dans une juridiction comme Tenkodogo,vous constaterez que chaque juge à son démarcheur particulier connu de tous et cela à cause de ceux qui veulent aller à l’aventure (Italie,Guinée Equatoriale,Gabon).Faites attention pour ne pas vous salir à cause de certains de vos confrères mêlés à ces sales pratiques.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 08:40
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Notre justice est seule responsable de ces violences à son égard. Jouez pleinement votre rôle et vous verrez : rendez réellement justice et vous serez respectés par la société. Combattez tous les maux (haute corruption, abus de pouvoirs, zèle de certains juges) qui minent votre domaine et toute la vie nationale sera assainie. Regardez l’injustice : vous faites arrêtez un jeune pour 7000 alors qu’il a des complices en votre sein qui circule librement.
    Je pense qu’une administration qui se veut responsable aurait commencé d’abord par faire le point de ces difficultés et de s’organiser pour y faire face.
    D’abord rendre plus fluide la délivrance des actes ; prendre des mesures pour épingler les agents fautifs et les sanctionner ; demander à la sécurité de faire déguerpir.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 08:47, par jacques
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    A mon humble avis c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase (précédent acte d’agression), je pense que les magistrats ont entièrement raison, c’est vraie que l’on a dit que plus rien ne sera comme avant, mais si certain prennent ce prétexte pour se rendre justice eux même et s’ériger en juge et partie je pense que l’on n’est pas encore sortie de l’auberge ; ils est temps que nos compatriotes se reprenne et que les autorités de la transition veille a restaurez l’autorité de l’état, car sans la justice on ne pourra pas instauré un réel état de droit au FASO

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 08:47, par ngoran
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Je ne suis pas du tout d’avis avec Mr Gnanou , pour le fait que ipso- facto il veut nous faire croire que Mr Rouamba est propre dans cette affaire chose qui est injuste. Un philosophe disait que << Etre juste c’est rendre à chacun ce qui lui revient de droit >> je le répète , vous, combien de fois vous aviez été injuste envers pour un acte de justice rendu ??? Et même si vous pensiez être un " saint" vous ne pouvez l’être pour Mr Rouamba. Quand je vous dit que la justice en elle même constitue un gros problème , car au sein de la justice on retrouve de véritables délinquants , qui de part leur éducation depuis la cellule familiale a été un fiasco et un individu pareil parachute comme acteur de justice ....dites moi depuis quand le singe a cessé de faire ses grimaces .... on ne peut jamais donner à quelqu’un ce que l’on a pas reçu. Soyez en sûr ,scrutez bien de fond en comble ce dossier vous verrez ...avant de pénaliser les honnêtes citoyens par une grève malveillante et sauvage , mais sachez encore comme le disait le feu Professeur Ki Zerbo sur le dossier Norbert Zongo je cite << Il y a plusieurs justices : la justice divine et celle des êtres humains>> celle que vous exerciez est écrite par l’homme et l’on sait qui est l’homme ??? Donc ne pensez pas que ce démarcheur cherchant sa pitance est devenu subitement dingo pour s’en prendre à Mr Roumba pour rien !!!! le phénomène des deals au sein des palais de justice est courant ...et soyez en sûr qu’il n’y a pas de fumée sans feu ???? Si c’est dit ...c’est que ça se fait et ça se voit voit , donc faites attention ne faites une solidarité aveugle ,cherchez à comprendre le fond du problème au lieu de vous jeter dans l’eau il y a longtemps que vous êtes ensemble ,vous parlez de déguerpissement ....mon œil ??? VOUS ËTES COMPLICES à cent pour cent
    Dans bien nombres de dossier brûlants et pendants de ce pays les acteurs de la justice ont été à l’origine. Bref ......

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 08:48, par Adou Da
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    je pense que les magistrats abusent de leur statut.l’acte posé par Eric Ouedraogo ne mérite pas la prison.il ya d’autres moyens plus légitime que de vouloir abuser de son autorité pour enfermer de la sorte.les magistrats eux même doivent penser a revoir.toujours au dessus des autres.qu’il cesse de vouloir abusé de leur autorité pour que cesse leur agression par des justiciables.leur autorité ne vaut que lorsqu’elle est exercée légalement et dans les limites de leur juridiction.en dehors de ces juridictions ils deviennent de citoyens au meme titre que les autres.merci

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:04, par Alexio
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Dans quel Etat de droit les justiciers font commerages avec des truants ces soit-disants demarcheurs ? L etablissement des casiers judiciaires et le certificat de la nationalite par l entremise de ses demarcheurs sont des magouilles que le Faso actuel devrait etre epargne pour notre integrite retrouvee.

    Ce acte criminel bafoue l image de marque d une justice au service de l injustice des plus forts. Comment restaurer d un Etat democratique de droit, si les memes acteurs de la justice sont pour les coups bas pour s arrondir les fins du mois dans cette corruption ?

    Les fauteurs sont tous qui ceux sont servis et se servent de ce Canal illicite, l entretiennent a persister sur leurs crimes qui echappent au service des impots.

    Le gouvernemnet de transition doit nettoyer cette toilette qui sent tres mauvais pour la sante de notre Palais de justice.
    Cette activite mafieuse doit cesser, car le droit de de notre citoyennete est atteinte avec cette relation justicier-demarcheur.

    Dura Lex Sed Lex.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:08, par Mogobere
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Vive les magistrats pour dire que trop c’est trop. Depuis un certain temps c’est le désordre à grand échelle qui s’installe ds le pays des hommes intègre. Regarder l’incendie de l’exploitation de la mine d’or qui fait perde le Burkina des milliards de frs à cause simplement des inconscients il y a aussi irresponsabilité de l’État qui reste indifférent au lieu d’instaurer l’autorité de l’État.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:16, par moustico
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    S’il y a beaucoup de demarcheur au palais c’est que :
    1) Des agents du palais ou des hommes de justice perçoivent quelque chose de ces démarches. Sino. Pourquoi payer quelque chose pour avoir son certificat de nationalité ou son casier judiciaire plutôt ?
    2) Des gens ne travaillent pas au palais. Comment attendre 2-3 ou 4 jours pour un simple acte ? Il faut réduire le délai d’attente pour l’établissement d’un acte de justice. Parfois on a besoin d’un document urgemment mais c est difficile. Il ya des jours de réception des dossiers et des jours de retrait des actes. C est inadmissible. La justice devrait être efficace et satisfaire rapidement ses usagers.
    Changez et vous verrez, messieurs les hommes de la justice

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:18
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Je retiens votre réveil tardif. Mais comme il n’est jamais tard pour bien faire, cet évènement servira de déclic pour une meilleure justice. Commencez à nettoyer les brebis galeuses qui sont cachés dans vos bureaux.
    A titre de rappel, vous avez été complices du régime Compaoré par votre silence, inaction ou action de juges acquis ? Changez cela aussi.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:18
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    C’est dommage !!! L’échec de la transition viendra des acteurs de "l’injustice" les magistrats.
    Qui vivra verra.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:20, par Dimathème
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Hum Antoine KABORE parle de ce que tu sais nous ne sommes plus au MEFA. On se sait et on se connait tous dans cette savane. Donc balle à terre. J’ai voulu établir un certificat, pas le mien mais pour une parente vivant hors du pays. On me fait savoir que cela prendra, si j’ai bonne mémoire, 2 à 3 semaines. J’ai pas voulu écouter le démarcheur car pensant me faire rouler, et me disant intellectuel. Devant le guichet, on me propose un exemplaire de formulaire et on me dit que si je finis de remplir je paie les 700 F et je repasse dans 4 semaines car la demande est forte. Déboussolé, je ressors voir le démarcheur qui me dit qu’il prenait 1500 f de commission et il fallait 3000 F pour poser sur mon dossier. J’ai remis 5000 F et je suis revenu prendre le certificat 2 le lendemain. Ce dont je parle c’est depuis l’an 2012 imaginez aujourd’hui avec l’inflation. Si la justice faisait correctement son travail, on aurait pas eu besoin de ce genre d’intervention. Les fait sont réels et je demande au sieur antoine KABORE de mesurer ces propos. Nous ne sommes plus au campus et plus précisement au sein du MEFA. Je comprend la réaction du magistrat, il a peur qu’en ces temps qui courent, il soit indexé comme un juge corrompu qui demande à ce qu’on dépose des cailloux ( pour sa bière du week end) sur les dossiers qu’il traite. Mais djo, t’en fait pas, on aura notre " Cosa Nostra".

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:20, par Ben
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Foutez le camp ! ce ne sont pas les démarcheurs qui signent les actes commencez par vous déguerpir vous même ! celui qui signe reçoit bel et bien sa part le démarcheur ne garde pas tout sinon il n’obtiendra plus de signature sur place ! moi il m’avait fallu plus d’un mois pour obtenir mon certificat de nationalité et 72h pour le casier ; si un démarcheur peut les faire en 24h ou même 12h c’est a dire qu’en principe on n’a pas besoin d’eux pour avoir ces actes en 24 ou 12 h si vous n’étiez pas pourris !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:21, par veto
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Je ne suis pour la séquestration du magistrat , mais combien de fois des gens sont séquestrés et personne ne dit mots. Ne soyons pas ingrats. Si vous voulez une justice sans séquestration de magistrats, soyez vous même d’abord des personnes de référence (magistrats) qui luttent contre la corruption et non des magistrats corrompus car ce deal ne se fait pas sans de la complicité interne.il y a des démarcheurs parce que des gens ne font pas leur travail. Travaillez correctement et vous allez voir que les démarcheurs vont partir d’eux même. Pas d’arrêt d’activités, car il y a eu des injustices au Faso sans arrêt d’activités. retenez ceci : plus rien ne sera comme avant !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:21, par papus
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    je suis convainquis que les démarcheurs ne sont pas les signataire donc c’est eux magistrat ou personnel de la justice car s’il faut attendre une semaine quelque chose qui peuvent être fait le même jour par leur complicité donc quoi faire dans cette situation ???

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:24, par LE BOSS
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Je pense que la justice au Burkina ne s’attaque pas aux vrai problèmes du pays et même les problèmes les plus sérieux qui les concernent.IL y a eu des juges ,des patriotes dignes de nom dans ce pays qui ont perdu la vie CAR FROIDEMENT ASSASSINES SOUS LE NEZ DE CETTE MEME JUSTICE mais elle n’a jamais pu dire grand chose.Cette fois ci un magistrat est séquestré par des citoyens qui cherche leur pitance, petit pain pour survivre vous trouvez que cela doit faire problème CE N’EST PAS UN DANGER ,LE DANGER C’EST DE N’AVOIR PAS DIT LE DROIT.A mon avis il faut se retourner contre les magistrats qui perçoivent les petits sous de ces débrouillards,qu’ils soient sanctionnés en ce sens qu’ils sont à ces postes pour signer les actes des usagers de ces services et dans un temps record.Ce qui me fait très mal est que nous avons au Burkina une JUSTICE CORROMPUE A 500% les preuves ne sont plus à démontrer.donc que les services de la justice reprennent sans tarder .

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:25, par Filsdupays
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Qui de ces hommes de droit peut nier l’existence de ces pratiques connues de tous les clients de la justice. Le système Compaorose a créé une justice d’affairisme ou le pauvre et le faible n’ont de droit. C’est regrettable mais c’est la réalité. Au delà de tout il y a parmi eux des hommes honnêtes et dignes de foi, qui vont souvent même se sacrifier pour rendre justice au faible. Ceux -là sont à féliciter et a encourager. Il faut assainir ce milieu de la justice afin que n’importe qui ait confiance. J’en connais que lorsque vous leur parler de la justice n’ont que de mauvais souvenir et de dégoût. Votre sortie est peut -être pour nous citoyen un début de prise de conscience et tant mieux pour notre justice. Profitez de cette transition pour poser les bases d’une justice équitable et profitable à tous. Que celui qui vole paye et dédommage la victime et que les magistrats ne se remplissent pas leurs poches avec l’argent des victimes.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:27, par LE BOSS
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Je pense que la justice au Burkina ne s’attaque pas aux vrai problèmes du pays et même les problèmes les plus sérieux qui les concernent.IL y a eu des juges ,des patriotes dignes de nom dans ce pays qui ont perdu la vie CAR FROIDEMENT ASSASSINES SOUS LE NEZ DE CETTE MEME JUSTICE mais elle n’a jamais pu dire grand chose.Cette fois ci un magistrat est séquestré par des citoyens qui cherche leur pitance, petit pain pour survivre vous trouvez que cela doit faire problème CE N’EST PAS UN DANGER ,LE DANGER C’EST DE N’AVOIR PAS DIT LE DROIT.A mon avis il faut se retourner contre les magistrats qui perçoivent les petits sous de ces débrouillards,qu’ils soient sanctionnés en ce sens qu’ils sont à ces postes pour signer les actes des usagers de ces services et dans un temps record.Ce qui me fait très mal est que nous avons au Burkina une JUSTICE CORROMPUE A 500% les preuves ne sont plus à démontrer.donc que les services de la justice reprennent sans tarder .

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:32
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Il faut les licencier tous et confier la justice aux gendarmes, policiers et magistrats militaires. Ils font chier ces gens là maintenant. ils sont les premiers corrompus dans ce pays. Ils ne sont pas au dessus de la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:32, par Kibsa
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Balle à terre les amis, je trouve que vous avez eu une réaction disproportionnée par rapport à l’acte des démarcheurs en suspendant les activités juridictionnelles jusqu’à satisfaction des vos doléances.
    Sachez avant tout que cette situation ne peut que créer du préjudice au justiciable, et dont nous ne vous soutiendrons pas dans ce sens. Au moins pour les derniers remparts des citoyens que vous êtes, on s’attendait à une dose de bon sens dans votre démarche d’aller en grève, malheureusement, telle n’est pas le cas.

    Pourquoi vouloir une satisfaction immédiate des doléances avant de reprendre les activités, pourquoi vous ne devez pas vous en tenir à des engagements fermes de les résoudre dans le court terme et continuer à travailler.
    Votre réaction ressemble à des revendications des étudiants quand ils ont l’intention de sécher les cours.
    J’appelle ici les services de la solde à vous appliquer dès la fin du mois de février toutes les conséquences financières qui s’imposent en matière de retenues pour fait de grève.
    Je suis sûr que c’est pas qu’on vous ne opère pas des retenues pour fait de grève que vous amusez de la sorte et vous moquez justiciables de par ces faits .

    Ressaisissez vous, gardez la raison, faudra pas vous considérer comme des Dieux sur terre, vous êtes aussi des citoyens comme nous, donc jouissant du même droit que nous.

    Savez combien d’agents publics sont offensés par jour dans l’exercice de leur fonction ? Combien d’agents de recouvrement sont outragés dans l’exercice de cette fonction par jour ?
    Combien d’agents de santé sont vilipendés par jour dans les formations sanitaires ? Combien de professeurs sont insultés par jour dans les classes et amphithéâtres ?
    Combien et combien d’autres agents publics sont méprisés dans l’exercice de leur emploi. Ou bien, comme c’est un juge, vous avez le droit de pénaliser tous les justiciables du Faso. Là, je dis non et non.
    Honte à vous de ne pas pouvoir faire de discernement dans cette réaction disproportionnée.

    Par ailleurs, pourquoi vous refusez d’admettre la complicité à l’interne des acteurs de la justice dans ce circuit. C’est un fait, tout le monde le sait, en passant par les démarcheurs on gagne plus rapidement son papier qu’en passant par le circuit normal. Pourquoi cette situation messieurs des syndicats ? Acceptez de voir au moins la réalité, elle est là, implacable et vous pouvez la vérifiez.
    Pourquoi, vous vous précipitez pour envoyer le démarcheur en prison ? Il fallait le suivre pour connaitre son circuit et le démanteler. Ce ne sont pas les actions spectaculaires qui ne feront croire que vous n’êtes pas corrompus, mais plutôt les démarcheurs. Est ce que les démarcheurs font établir les documents par eux-mêmes ? Non, c’est bien des acteurs de la justice qui font ce boulot. Donc, ils faut savoir vous amender, les citoyens ne sont pas décervelés, un peu de respect pour les autres agents publics, nous somme tous utiles et complémentaires pour l’Etat.
    Sans rancune !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:34, par LE BOSS
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Je pense que la justice au Burkina ne s’attaque pas aux vrai problèmes du pays et même les problèmes les plus sérieux qui les concernent.IL y a eu des juges ,des patriotes dignes de nom dans ce pays qui ont perdu la vie CAR FROIDEMENT ASSASSINES SOUS LE NEZ DE CETTE MEME JUSTICE mais elle n’a jamais pu dire grand chose.Cette fois ci un magistrat est séquestré par des citoyens qui cherche leur pitance, petit pain pour survivre vous trouvez que cela doit faire problème CE N’EST PAS UN DANGER ,LE DANGER C’EST DE N’AVOIR PAS DIT LE DROIT.A mon avis il faut se retourner contre les magistrats qui perçoivent les petits sous de ces débrouillards,qu’ils soient sanctionnés en ce sens qu’ils sont à ces postes pour signer les actes des usagers de ces services et dans un temps record.Ce qui me fait très mal est que nous avons au Burkina une JUSTICE CORROMPUE A 500% les preuves ne sont plus à démontrer.donc que les services de la justice reprennent sans tarder .

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:34
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Revendications nobles et justes.
    Mais où étaient-ils ces SYNDICALISTES depuis tout ce temps ?
    Ont-ils regarder en leurs sein ?
    Mon Casier judiciaire fait au fond du village m’a toujours couté 1000 bals.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:36, par koro
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    On a dit que plus rien ne sera comme avant. Il faut donc aussi donner la chance aux magistrats de baliser le terrain pour que plus rien ne soit comme avant. C’est une nouvelle ère qui commence dans l’histoire du BF. Donc il faut soutenir toutes les structures pour qu’il y ait un changement objectif et radical.
    Les alentours du palais de justice sont touffus, ce n’est pas normal. Les démarcheurs qui arnaquent (7000 f au lieu de 700 f), là c’est la population qui en souffre. Les complices au sein de la justice, c’est les magistrats eux-mêmes qui l’évoquent et s’attelleront à ce qu’ils/elles soient puni(e)s sans égards à des affinités amicales.Que les magistrats commencent par montrer de l’antipathie à l’endroit de leurs collègues qui sont de moralités douteuses. Qu’ils commencent par être honnêtes entre eux, et ils convertiront ainsi déjà un bon nombre de complices, malsains dans leur rang en magistrats intègre. Donc soutenons les, parce que les magistrats eux-mêmes ne veulent plus que RIEN SOIT COMME AVANT. Wenna song BF !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:37
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    je ne suis pas l avocat du diable mais depuis que j etais etudiant j ai fortement ete choque par le fait que les gens qui pillulent autour de la justice et des transports etaient comme des auxilliaires justice.J ai fait plusieurs fois le trajet domicille palais de justice pour mon casier judiciare pdt que des gens avaient ca a l instant par le biais de soient disant demarcheurs, cocseurs ou ecrocs.Je pense que quand on eleve un lionceau chez soit on doit penser au fait qu il deviendra lion, donc augmenter sa ration.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:40, par Bernadette
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Je ne suis pas d’accord avec la décision des magistrats parce que ce sont eux qui ont favorisé ce métier de démarcheurs. Quand tu avais besoin des services de la justice urgemment, il fallait passer par un démarcheur. Et qui le recevait ? c’est vous les magistrats.
    Quand tu ne passes pas par un démarcheur, tu vas faire des va et vient avant d’obtenir ce pour quoi tu es allé à la justice.
    Donc Messieurs les magistrats, soyez honnêtes en reconnaissant que c’est vous qui avez favorisé ce fait.

    En facilitant la tâche de ces démarcheurs, messieurs les agents de la justice, vous avez permis à ces personnes (qui, selon vous, vous encombrent aujourd’hui) de gagner leur vie, créant un métier pour cette catégorie de personnes.
    En même temps, vous avez facilité la tâche à une catégorie de justiciables, qui n’avaient pas le temps de marcher tout le temps à la justice pour avoir vos services. Conséquence vous les avez habitué à recourir aux démarcheurs pour avoir le temps de vaquer à d’autres occupations.

    Ne venez donc pas vous plaindre aujourd’hui car vous êtes responsables de la présence de ces gens autour de la justice.

    Je pense qu’il aurait été plus juste, vu que leur nombre a grandi, d’échanger avec eux pour trouver une solution au fait qu’ils dérangent et que maintenant, vous les magistrats voulez luttez contre la corruption, les interventionnismes.
    Et pourquoi ne pas trouver un lieu où ils seront basés et là, celui qui préfère passer par un démarcheur, peut les rejoindre et vous les magistrats, vous traitez les dossiers selon leur ordre d’arrivée et non privilégier ces démarcheurs.

    Allez donc doucement car la force ne résout rien de nos jours, surtout que vous êtes principalement responsable de leur présence aux alentours de la justice.
    A vouloir procéder comme vous le faîtes en ce moment, vous allez peut être attirer la colère des justiciables que vous pénalisez plus. A bon entendeur, SALUT !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:44, par Adou Da
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    je pense que les magistrats abusent de leur statut.l’acte posé par Eric Ouedraogo ne mérite pas la prison.il ya d’autres moyens plus légitime que de vouloir abuser de son autorité pour enfermer de la sorte.les magistrats eux même doivent penser a revoir.toujours au dessus des autres.qu’il cesse de vouloir abusé de leur autorité pour que cesse leur agression par des justiciables.leur autorité ne vaut que lorsqu’elle est exercée légalement et dans les limites de leur juridiction.en dehors de ces juridictions ils deviennent de citoyens au meme titre que les autres.merci

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:45, par LE BOSS
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Je pense que la justice au Burkina ne s’attaque pas aux vrai problèmes du pays et même les problèmes les plus sérieux qui les concernent.IL y a eu des juges ,des patriotes dignes de nom dans ce pays qui ont perdu la vie CAR FROIDEMENT ASSASSINES SOUS LE NEZ DE CETTE MEME JUSTICE mais elle n’a jamais pu dire grand chose.Cette fois ci un magistrat est séquestré par des citoyens qui cherche leur pitance, petit pain pour survivre vous trouvez que cela doit faire problème CE N’EST PAS UN DANGER ,LE DANGER C’EST DE N’AVOIR PAS DIT LE DROIT.A mon avis il faut se retourner contre les magistrats qui perçoivent les petits sous de ces débrouillards,qu’ils soient sanctionnés en ce sens qu’ils sont à ces postes pour signer les actes des usagers de ces services et dans un temps record.Ce qui me fait très mal est que nous avons au Burkina une JUSTICE CORROMPUE A 500% les preuves ne sont plus à démontrer.donc que les services de la justice reprennent sans tarder .

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:46, par CRUZ
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Haba ! Les corrompus (juges) et les corrupteurs (démarcheurs) sont en conflit. Vraiment le « plus rien ne sera comme avant ! » est en marche à la justice. Espérons que ça dure pour nous les pauvres justiciables !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:50
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Qui connait cette race de poussin qui, à 5 mois n’a aucune plume sur lui. Ce poussin dit que les graines sur le toit de la case ne sont pas bonne et que par conséquent celles versées à terre sont succulentes. Pourquoi ? Parce qu’il ne peut pas voler et atteindre les graines situées en hauteur. Et bien c’est le cas du magistrat ROUAMBA qui sait bien que le travail des démarcheurs font le bonheur de certains de ses collègues et qu’il n’y peut rien ou qu’on y peut rien, alors il s’est rabattu sur le pauvre petit Eric. Mauvaise ou bonne manière d’agir ; là n’est pas la question. La vraie question est de savoir est-ce le seul phénomène portant atteinte aux justiciables dont le magistrat ROUAMBA est au courant dans les palais de justice notamment à Ouagadougou ? Soyez rassuré qu’il est en ce moment réprimandé par ses collègues en ces termes : "mon type qu’est-ce que tu as fait comme ça, tu es venu trouver ça, laisses ça comme ça."
    Je souligne en passant que le SG du SAMAB n’est pas honnête quand il affirme qu’il doute de la complicité des magistrats au sujet de cette corruption au grand jour.
    Bravo à NGORAN pour la pertinence de son écrit.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:51, par L’Autre Africain
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Question à un sou. Quand les démarcheurs prennent 10 000 ou 7 000 F avec le justiciable pour un certificat de nationalité ou un casier judiciaire, à qui les donnent -ils pour avoir l’acte en question, quant-on sait qu’ils n’ont pas le pouvoir d’établir lesdits actes ?
    Vous, du moins certains des vôtres, avez créé le système de démarchage, vous l’avez nourri, vous l’avez engraissé, s’il se retourne contre vous maintenant, pardon épargnez nous de vos turpitudes.
    N’est ce pas vous qui dites que nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 09:57, par koro
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    On a dit que plus rien ne sera comme avant. Il faut donc aussi donner la chance aux magistrats de baliser le terrain pour que plus rien ne soit comme avant. C’est une nouvelle ère qui commence dans l’histoire du BF. Donc il faut soutenir toutes les structures pour qu’il y ait un changement objectif et radical.
    Les alentours du palais de justice sont touffus, ce n’est pas normal. Les démarcheurs qui arnaquent (7000 f au lieu de 700 f), là c’est la population qui en souffre. Les complices au sein de la justice, c’est les magistrats eux-mêmes qui l’évoquent et s’attelleront à ce qu’ils/elles soient puni(e)s sans égards à des affinités amicales.Que les magistrats commencent par montrer de l’antipathie à l’endroit de leurs collègues qui sont de moralités douteuses. Qu’ils commencent par être honnêtes entre eux, et ils convertiront ainsi déjà un bon nombre de complices, malsains dans leur rang en magistrats intègre. Donc soutenons les, parce que les magistrats eux-mêmes ne veulent plus que RIEN SOIT COMME AVANT. Wenna song BF !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 10:00, par dany
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Je suis tout a fait d’accord contre la séquestration du magistrat, mais je suis gêné du terme démarcheur !!! devant une administration qui s’appelle la justice !! donc complicité interne de certains magistrats ! Chers magistrats ! je vous comprend ! mais ne nous punissez pas par la faute d’une pratique chez certains de vos collègues.
    Vous pouviez trouver une solution sans que le citoyen ne subisse de dommage. en quoi on a besoin de démarcheur pour avoir son certificat de nationalité ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 10:02, par jean
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    c’est le personnel de justice meme qui favorise cette pratique . si non comment comprendre que pour un document il faut faire des jours et faire des vas et viens pour l’obtenir ? c’est un système qui étais très bien entretenu avec les intéressés qui empochait 7 000 F sur les 10 000 F encaissé par le démarcheur. C’est dire que la signature d’un document rapporte au signataire 6450 F par document signé et au démarcheur 3000 F. prenez les statistiques et voir combien de documents de ce genre sont signés par jour. c’est juteux ou bien ? . Sans avoir les preuves, l’agressé faisait parti du réseau et comme les choses ont changé il veut plus le faire et du cout c’est la colère des démarcheurs qui voient leurs activités dans l’eau normal non.
    Aussi pourquoi la suspension sur l’ensemble du territoire ? ca n’a pas de sens

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 10:02, par Sage
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Il faut être clair, il faut condamner la séquestration des magistrats. On ne peut pas demander à des gens de rendre justice quand ils sont menacés à chaque fois qu’ils prennent une décision ; tous le monde n’est pas martyrs dans l’âme. Il faut reconnaître aussi qu’il y a de très nombreuses brebis galeuses à la Justice., à l’image de la société. Le problème, c’est que nous sommes responsables de la situation ; en effet, je critique mais je suis moi-même prêt à glisser 1 000 F au Policier quand je suis en infraction au lieu d’aller 3 000 ou 5 000 F dans les caisses de l’Etat, à payer 10 000 F à un "margouillat" pour avoir une pièce à la Justice le même jour au lieu de payer 700 F et l’obtenir dans 3 jours ou une semaine, à donner 500 000 F à un douanier au lieu de payer dans les caisses de l’Etat, un montant normal de 3 000 000 F, à passer mon temps à copier en classe supérieure plutôt que d’étudier, à prendre de l’argent avec des gens pour écrire du faux dans des journaux, etc... Vous voyez, tant que nous citoyen n’intégrons pas le changement chacun à son propre niveau, il n’y aura pas de changement dans la société ; chacun critiquera les autres secteurs en oubliant le sien.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 10:03, par Oser
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Halte à l’incivisme. Trop c’est trop. c’est le moment plus que jamais de restaurer l’autorité de l’État. Il faut mater sévèrement ces hors la loi. On’ est où là ? Vous faites chier avec l’expression "plus rien ne sera comme avant". Il va falloir l’employer dans son esprit. Plus rien ne sera comme avant lorsque le changement souhaité est bénéfique et non le contraire. Et je ne voix en quoi séquestrer une personne peut être utile à la société. Ne gâchons pas notre révolution. J’en appelle au gouvernement de la transition et au peuple à prendre leur responsabilité pour mettre de l’ordre dans notre cher pays. Surtout que ce gouvernement est neutre du moment où aucun membre ne sera candidat. A l’allure où vont les chose ne profit à personne. Il faudra prendre des décisions forte contre des comportements antirépublicains. Que la toile ne soit pas un lieu de propagande de l’incivisme. Sans rancune !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 10:08, par LE BOSS
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Que faites vous après les assassinats au BF ? Vous avez une fois demander la suspension des activités dans ces juridictions parce que votre collègue a été abattu ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 10:10, par SIDNAABA
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    les magistrats de notre pays doivent davantage soigner leur image. Ils sont très corrompus et se laissent à des facilités. combien de dossiers de crimes sont rangés dans vos tiroirs. personne n’en parle.Laissez les gars travailler pour nourrir leur famille. nous les considérons plus que vous. si vous voulez, fermer définitivement la justice et allez vous foutre. bande de faux types.si vous provoquez les gens, vous allez nous voir encore dans la rue.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 10:12, par LE BOSS
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Que faites vous après les assassinats au BF ? Avez-vous une fois demander la suspension des activités dans ces juridictions parce que votre collègue a été abattu ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 10:28, par ZigriRooKooKa
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Nemo auditur propriam turpitudinem allegans (Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes) cette formule résume bien ce qui arrive à nos femmes et hommes en robes noirs.
    Apechou kai epechou Le justiciable Burkinabé au regard du système judiciaire doit faire sienne cette maxime du stoïcisme qui se traduit en ces termes supporte mais abstient toi.

    Cet événement vient montrer à la face de tous ce que notre justice. Elle, la justice dis je, Frankenstein peut elle tournée le dos à son Monstre de fils les margouillats et autres facilitateurs de corruption celui là même qui la fait vivre. Nous justiciable qui souffrons mais ne pleurons pas, nous avons espoir que choc vienne secouer un cocotier plein de fruits pourris. Pauvre de nous, devons nous nous réjouir de la souffrance ou les peines des autres ? Non mais ces autres qu’on t il fait de nos peines et souffrances quand il pouvait nous en épargner, et qu’ont ils fait pour se retrouver là ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 10:32
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Comme quoi, parmi les Magistrats il n’ya pas de brebis galeuses ???
    Pourtant Me Hervé KAM avait mis le grappin sur certains que leurs collègues ont vite fait de relaxer.
    Outrage à magistrat par là, par ci : emprisonnement de fonctionnaires, de policiers,... pour outrages ; franchement sans les forces de l’ordre : vous pensez vraiment pouvoir faire vos magouilles impunément ?
    Mme OUEDRAOGO : carotte oui, mais Bâtons d’abord.
    Ils veulent SABOTER les ETATS GENEREAUX.
    Le peuple vous surveille

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 10:32, par Naaba Guesbé
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Qui sont ceux là qui signent pour eux ? C’est vous qui les avez encourager en acceptant les 3.000, 4.000F qu’ils vous donnent pour vite signer !
    Quand le juge NEBIE a été lâchement assassiné, qui a levé son petit doigt ? On condamne quelqu’un qui se débrouille pour manger. Si vous êtes intègres et incorruptibles comme vous le prétendez, condamnez GUIRO. Quelle honte !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 11:04, par Bubba
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Vivement le déguerpissement de tous les démarcheurs aux usagers des alentours du palais de justice et du commissariat de police ! C’est à peine si ces fameux démarcheurs ne vous tirent pas le bras lorsque vous arrivez devant la DGTTM. Il n’ya pas de démarcheurs au Service d’Immigration, pourtant nous avons nos passeports en 3 jours maximum. Pareil à la Sûreté où les procédures sont brèves. Déguerpissez-les tous et facilitez les procédures, ça fera moins de corruption.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 11:04, par MOI
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Je pense que le personnel de la justice entretient ces démarcheurs. J’ai un cousin qui a été escroqué à hauteur de 100 000FCFA par un travailleur au niveau du palais pour faire libéré son fils qui est incarcéré à la MACO. La meilleurs façon de faire de résoudre ces problèmes :
    - déguerpir les démarcheurs et afficher les prix des différentes prestations,
    - fixer les délai d’exécution des actes
    - Mettre en place un service de plainte et d’information
    Je pense que les agents de sécurité vont se transformer en démarcheur de toutes les façon.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 11:05, par BILI-BILI
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Haa oui ! vous êtes forts, monsieurs du SYNDICAT des magistrats. Pour une séquestration, on s’agite jusqu’à même on fait arrêt de travail ; mais pour un meurt (juge nébié), on n’ose même pas lever le petit doigt ! Oubien Nebié n’était pas votre collègue ????????

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 11:11, par ZINA
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Je suis revolté par le comportement de ces magistrats, que pensent ils, qu’ils sont au dessus de la population ? quand ça les arrange c’est le silence, le contraire ils font un tapage et menacent de paralyser le système judiciaire. Nous avons marché pour NORBERT ZONGO ou était ce soit disant syndicat ? comme le dirait l’autre un magistrat séquestré par un jeune homme est égale à un policier giflé par un colonel. Pas la peine d’en faire un drame sinon déposer painte contre X.
    La patrie ou la mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 11:16, par kiswend
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Nom d’une pipe !
    Vous exagérez, pardi !
    A passer tout le temps à crier injustice et à clamer réparation.
    Faut bien commencer un jour quelque part par quelque chose...
    On n’est pas dans la jungle !
    Aujourd’hui vous acclamer les malfrats sous prétexte que les magistrats sont injustes...
    Vous voulez le changement…mais il faut bien qu’il commence…
    A tous ceux qui encouragent et bénissent directement (ou indirectement) ces actes de vandalismes…je vous préviens que ça va vous revenir dans la gueule ! un jour…vous serez victimes de ces situations incontrôlables…

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 11:18, par parménide
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Bon courage à tous ces magistrats et greffiers intègres et travailleurs que l’on tente de noyer dans l’eau. Cet incident vient rappeler qu’il faut accélérer les réformes sans préjugés ni procès d’intention. Attendons de voir les états généraux

    I

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 11:18, par CHEIKH
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Je crois pour ma part, qu’il est plus que temps de mettre un terme à ce désordre régnant depuis 2011. A travers ses principes d’orientation, le C.N.T devrait d’ores et déjà entrevoir un début de solution pour les actes d’incivisme et d’indiscipline. Prendre fermement ce problème à bras le corps, devrait entrer dans l’ordre de ses priorités, exactement comme pour l’optique de l’organisation des élections.
    Ce n’est pas parce que nous avons hérité de cette anarchie due au système de gouvernance de l’ancien régime, que nous devons continuer à nous y complaire.
    Comprenons que sans un minimum de discipline, aucun peuple n’est gouvernable.
    A ce rythme d’ailleurs, pour y trouver la solution à tout prix, nous risquerons d’aboutir plus tard à un système de gouvernance dictatorial, contraire bien entendu à la démocratie que nous recherchons à cor et à cri.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 11:18, par sidsaya
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Arrêtez vite ce bordel car il risque de nous emporter tous. L’acte de séquestration est un crime et il faut le reconnaître comme tel au lieu de crier au sabotage de je ne sais quels états généraux de la justice. Jouons au pompier plutôt qu’au pyromane chers compatriotes.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 11:23
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Je voudrais savoir comment ce groupe a ete forme autour du palais de justice et de la DGTTM ? Certains jeunes sont la-bas parce qu’ils ont des parents, amis ou connaissances qui leur donnent certaines faveurs dans l’etablissement de certains documents. Donc ils en ont fait un metier. Et comme tout travail merite un salaire, ces jeunes la se rabattent sur leurs potentiels clients en faisant des majorations sur les couts reels des pieces ou documents. Je ne veux pas aller tres loin dans mes analyses mais je demande simplement aux magistrats et autres auxiliaires de justice de cesser certains pratiques qui ne les honorent pas.
    Pour eviter a l’avenir de pareilles scenes ne se reproduire :
    1 - Je demande aux minsitres de l’economie des et des Finances d’informatiser les ministeres et leurs differents services rattaches.
    2 - de communiquer des numeros de comptes bancaires sur lesquels le contribuable peut directement verser de l’argent en cas d’etablissement ou de demande d’etablissement de pieces tels que le acsier judiciaire, la collecte de frais justice, de permis de conduire, cartes grises et autres, etc. Tout depot de dossier doit etre subordonne a la presentation de recu de caisse prouvant le versement de ladite somme.
    3 - Afficher publiquement les montants des differents documents necessitant des paiements.
    4 - Ouvrir des succursales de banques dans les ministeres et services a grande affluences ou l’argent ne sera pas remis directement a un agent de ce service ou ministere.
    5 - Les responsables de ministeres ou services devront veiller a ce que le traitement des dossiers se fassent dans des delais raisonnables (Max 72 H).
    Cela pourrait eviter pour l’instant certaines incomprehensions et contestations.

    Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 11:25, par commentaire
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Je condamne vigoureusement la séquestration des magistrats de notre pays qui sont sensés dire le droit. Mais quelles en sont les causes ? Les syndicats doivent y réfléchir et trouver des vraies solutions s’ils veulent réellement être respectés. C’est eux qui ont pourri leur quotidien en choisissant de travailler dans le flou. Etant une structure de l’administration les magistrats ne devaient pas travailler avec des intermédiaires surtout dans leur domaine. On est en droit de se poser la question si ces intermédiaires ne sont pas leurs employés. Au lieu de suspendre leurs activités, ils doivent travailler pour rehausser leur image et leur crédibilité. Le Burkina a besoin d’un système judiciaire crédible pour rassurer la population. Que tous les intermédiaires qui escroquent le peuple avec leur aval soit démantelés une bonne fois pour toute pour le bénéfice de tous.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 11:28, par pougpelem
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Le Sieur Eric OUEDRAOGO pourra nous citer nommément les magistrats et greffiers en chef avec lesquelles il traitait des ’’deal’’ de casier judiciaire et autres au palais de justice. Que la vérité triomphe !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 11:29
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Ou était votre syndicat lors de l’assassinat de Norbert Zongo, Nebié et autres ? vous n’avez pas trouvé adéquat a ce moment de suspendre une quelconque activité... mais vous pensez qu’il y a ne serait-ce qu’une seule personne prête a croire en des gens qui ont vendu leurs âmes a Blaise et aujourd’hui craignant les états généraux qui arrivent sont prêts a toutes les comédies possibles pour saboter ! vous amusez bien la galerie mais vous n’y échapperez pas !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 11:32, par soul
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    La sécurité dont vous demandiez ne vous servira à rien si vous même n’êtes pas juste.
    vous avez vu le cas de Blaise COMPOARE et la RSP. où il est actuellement ?
    Vos problèmes viennent de vous.
    Merci !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 11:34, par TIENFO
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    NE SOIGNONS PAS PRESSER. AVEC LES ÉTATS GÉNÉRAUX ON SAURA TOUT CE QUI SE TRAME AU PALAIS ET AUTOUR DU PALAIS. TOUT COMME LES DOUZE APÔTRES DE JÉSUS, ILS NE SONT PAS TOUS "BLANCS COMME NEIGE" NOS MAGISTRATS. IL Y A DES "JUDAS" PARMI EUX. WAIT AND SEE.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 11:42
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    La corruption des pouvoirs publics est définie comme l’abus, pour un profit personnel, de l’autorité publique que quelqu’un détient.
    Les cinq institutions mondialement reconnues comme les plus corrompues sont :
    Les partis politiques
    La police
    La fonction publique
    Le système législatif
    Le système judiciaire.
    Au burkina, en 2006, le REN-LAC classait la justice au 4è rang des service publics les plus corrompus après la police/gendarmerie, douane,les impôts . or les activités menées extra justices impactent négativement sur l’appréciation que l’on fait sur vous ; vous avez raison de sévir en temps de transition pour jeter de nouvelles bases. le contexte est favorable car la transition n’as pas besoins d’électeurs pour faire une chasse aux militants par corruption

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 11:50, par MeeTba
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Il ya une chose qu’il me semble judicieux de rappeler. Le corrompu existe du fait du corrupteur, le demarcheur du fait d’un correspondant qui accelere la procédure d’obtention d’un service. Tous ces demarcheurs qui jonchent les abords du palais et de la DGTTM nexistent que parce qu’ils sont en contacts avec des locataires de ces 2 enceintes dont des magistrats. Ces deux bords font leurs affaires comme on le dit, et chacun a sa part du gateau.
    Certains y sont pour detecter les plaignants dont les affaires peuvent generer des sous et les diriger vers un magistrat notamment du parquet qui va traiter laffaire, bien sur de connivence avec les juges au siège.
    Les 1ers ayant l’opportunité de la poursuite pourraient classer sans suite contre paiement, ou encore monayer une liberation.
    Si la chose atteint la phase de jugement là encore la condamnation est souvent fonction de la promtitude à delier la bourse.

    En somme jai envie de dire qu’ils ont récolté ce qu’ils ont semé.

    Notre justice et l’Administration sont services il faut le dire. Ces demarcheurs ne sont que le voile tampon entre agent et beneficiaires des services.

    Je ne saurai me passer de louer la loyauté de magistrats consciencieux, remplis d’un sens élevé de la responsabilité qui se battent bec et ongle pour que la justice pour tous ne soit pas un vain mot.

    Malheureusement le systeme les ecrase au point les plus faibles finissent par embarquer dans le train de la bassesse.

    Les declarations avec injonction, à qui les adressent ils ? Je suppose que si mesures à prendre il ce sera encore les Forces de Gendarmerie et de Police qui seront encore au four pour deguerpir ces demarcheurs ;
    ces memes forces qui previennent le crime souvent au peril de leur vie, constatent les infractions à des dizaines de km de leur bases, qui rassemblent les preuves , recherchent les auteurs avec leurs engins personnels par souci de travail bien fait, les presentent devant certains procureurs, qui par sans autre forme de procès les remettent dans la rue.
    Je crains fort que ces policiers et gendarmes se soient convaincus de leur mission de deguerpissement quant elle leur sera assignée.

    Bref, cassez ce systeme mafieux que vous avez installé au mepris des honnêtes citoyens en votre et en dehors de votre sein. Ces demarcheurs n’exploitent que les failles que vous avez vous même entaillees.
    Vivement que plus rien ne soit réellement comme avant... Amen

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 11:52, par Mardimatin
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    « Le 6 janvier dernier, une collègue a été enfermée dans son bureau, après avoir rendu une décision de condamnation au paiement de pension alimentaire. En effet, le justiciable exigeait la baisse du montant de la pension avant toute libération ». C’est pour cela que, vous les magistrats, l’avez condamné à une si lourde peine qui dépasse les trois (03) mois ferme ? Est ce que vous avez réalisé qu’il va perdre son emploi. C’est quelle justice vous avez rendue ? Il n’a pas refusé de payer la pension alimentaire, il n’a pas insulté le juge, il n’a pas frappé le juge, il n’a pas tué quelqu’un. Il est un pauvre petit fonctionnaire qui SE CHERCHE. Il est le pilier de sa famille. Il a déjà des engagements en banque. Etes-vous sûrs que dans les mêmes conditions de précarité, vous n’allez pas contester la décision du juge ? Pitié pour ce pauvre fonctionnaire que vous avez envoyé à la MACO après un jugement expéditif sans un avocat pour le soutenir.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 11:58, par SKITER
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Monsieur le juge Rouamba,vous n’êtes pas allés au bout de votre enquête.Votre détenu faisait-t-il de faux casiers judiciaires ou c’est quelqu’un de la maison qui lui en donnait les vrais ?
    Vous devriez laisser suivre votre enquête, suivre le petit Eric comme un appât jusqu’au bureau de celui qui signe les casiers pour lui.
    On sait que pour le petit Eric votre jugement est tombé il ne reste plus que la sentence.Proposez en à votre guise.JUGE, ENQUÊTEUR,PLAIGNANT et JUGE.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 12:04, par Arnaud
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Mr les Magistrats, c’est bien d’être solidaires, mais jugez-vous d’abord, ce que je veux savoir pourquoi le Sieur Eric est allé voir directement le Magistrat ROUAMBA ??
    je crois que les demandes sont déposés à la guérite n’est ce pas, si c’est pas son habitude comment pourrait-il oser ?
    Ensuite vous attendez qu’on agresse un de votre avant de soulever le problème des démarcheurs, depuis combien de tps vous travaillez avec eux ?
    soyons tous justes envers nous même d’abord.
    personnellement, j’ai dépose une demande de certificat de Nationale deux fois de suite, pour n’avoir le papier que 98 jrs après, le premier dossier n’a jamais été retrouvé, et je ne suis pas le seul dans ce cas. où se situe le problème ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 12:10, par Oser
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Halte à l’incivisme. Trop c’est trop. c’est le moment plus que jamais de restaurer l’autorité de l’État. Il faut mater sévèrement ces hors la loi. On’ est où là ? Vous faites chier avec l’expression "plus rien ne sera comme avant". Il va falloir l’employer dans son esprit. Plus rien ne sera comme avant lorsque le changement souhaité est bénéfique et non le contraire. Et je ne voix en quoi séquestrer une personne peut être utile à la société. Ne gâchons pas notre révolution. J’en appelle au gouvernement de la transition et au peuple à prendre leur responsabilité pour mettre de l’ordre dans notre cher pays. Surtout que ce gouvernement est neutre du moment où aucun membre ne sera candidat. A l’allure où vont les chose ne profit à personne. Il faudra prendre des décisions forte contre des comportements antirépublicains. Que la toile ne soit pas un lieu de propagande de l’incivisme. Sans rancune !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 12:11, par AYO
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Chers syndicalistes, mettez-vous un peu au sérieux ! C’est maintenant là que vous demandez qu’on balaie un peu devant chez vous. N’oubliez pas aussi de l’intérieur. Vous saviez cela et faites semblant d’ignorer jusqu’à ce que ces mauvaises pratiques aboutissent à ces conséquences. Malheureusement d’autres pratiques macabres et très condamnables se poursuivent sous la bénédiction de certains de vos collègues. Ne niez pas cela ! Et pourquoi le citoyen lambda doit être le seul à payer le prix, alors que les responsabilités sont bien partagées.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 12:13, par Merde alors !
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    C’est parce que les 7000 f ne l’ont pas satisfaits qu’il fait trop de bruit autour. Si c’était plus il l’aurait fermée ou c’est par peur parce que leur Dramane là n’est plus là-bas et Zida a dit "Plus rien ne sera comme avant". Sinon on vous connait. Combien de temps met-on pour avoir un casier judiciaire ou un certificat de nationalité Mrs les magistrats ? Rappelez vous l’affaire David, Norbert Zongo et bien d’autres où vous avez bâclé les dossiers. ce magistrat se prend pour un saint alors que...............si jamais quelque chose arrive à Eric en prison vous saurez que le peuple en a marre de vous. Mon pays a mal à ses magistrats !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 12:24, par Touabga
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Ces magistrats sont une plaie pour notre pays. Mon regretté professeur Zakaël KI proposait de licencier tous les travailleurs actuels de la justice et de former une nouvelle génération de magistrats, greffiers, secrétaires de greffe... Selon lui, le Burkina Faso ne peut plus rien faire de bon avec ces "justiciers" plus corrompus que le mot lui-même.
    Ce ROUAMBA, au lieu de s’attaquer aux magistrats corrompus et aux vrais corrupteurs de la nation, c’est un pauvre petit démarcheur. Et ces syndicats, toute honte bue, créent un sunami comme s’il y avait de quoi fouetter un rat. Le régime COMPAORE a tué NEBIE. Votre confrère à qui le dossier a été confié a tenté de se désister et a essuyé le refus du procureur. Ces syndicats sont restés aphones. Mon Camarade Hervé KAM a déposé une plainte contre des magistrats corrompus dans l’affaire de l’or, tout le monde connait la suite. Vos syndicats sont restés désespérément aphones alors qu’il y avait bel et bien cas de corruption. La conclusion est que "les juges du Burkina Faso ne s’acharnent que les petites gens, les grands boivent tranquillement leur lait". Mais si ces magistrats ne prennent garde, pour reprendre rapidement le travail, le jeune peuple pourrait encore se mettre dans la rue et exiger cette fois le remplacement de tous ces magistrats pourris. La justice est rendue au nom du peuple pas au nom d’un groupuscule fut-il "magistrat".

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 12:36
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Votre réaction est disproportionnée. Vous aviez déjà ces revendications et vous ne saviez pas par comment faire pour les afficher. Sinon je ne voies de rapport entre cette "séquestration", s’il y en a eu, et cette liste interminables de revendications. Si le démarchage existe dans la justice , c’est de votre faute, Ayez le courage de vous le dire vous même. Pour casier judiciaire ou pour certificat de nationalité a Ouaga surtout, tu vas traîner des semaines. Pourquoi ? parce que vous ne faite pas votre travail. Je suis sure que ce que le démarcheur prend avec le client, il ne le bouffe pas seul celui qui vas signer le papier a sa part dedans.
    Si je vais analyser la situation autrement, ce que le vous êtes entrain de faire est en quelque une façon de se plaindre avec les démarcheur. Eux ils perçoivent de forte sommes auprès des clients et ils vous donnent de petit montant pour signer le papier.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 12:45, par par ous
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    pour ma part,la justice doit élargir son personnel afin que la possession des actes soit rapide.
    prenons le cas de la légalisation des papiers, il fallait donné et attendre le lendemain ou dans la soirée prendre ;on fait quoi quand il y a une urgence ?si l’établissement des actes est facile et rapide, je pense que y a une grande économie de 525 à 7000 ou de 700 à 10000.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 12:48, par par ous
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    pour ma part,la justice doit élargir son personnel afin que la possession des actes soit rapide.
    prenons le cas de la légalisation des papiers, il fallait donné et attendre le lendemain ou dans la soirée prendre ;on fait quoi quand il y a une urgence ?si l’établissement des actes est facile et rapide, je pense que y a une grande économie de 525 à 7000 ou de 700 à 10000.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 12:48
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    chers magistrats je suis d’accord avec vous que la sequestration n’était pas la solution et je condamne, mais vous pensez vous aussi que vous êtes au dessus de la loi ?????? et les magistrats corrompus aujourd’hui au Burkina ce que nous demandons c’est la justice le gros problème du Burkina wallai c’est la justice vous ne faites pas bien votre travail et c’est vous les plus exigeants de grâce avec tous les noms dont on vous traite faites bal a terre avec petites choses de rien et rendez nous la vrai justice c’est le grand mal au Burkina et tout ce qui arrive aujourd’hui au pays c’est la faute de la justice des trucs de rien vous tapez sur la poitrine tantôt c’est un procureur qui enferme un journaliste patati patata !!! laissez nous respirer et rendez enfin justice pour le pays ce pourquoi on vous paye !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 12:56, par MOI LE PATRIOTE PARFAIT
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Chers foromistes ! je regrette , il faut que tout cela s’arrête un jour quand même : . la justice pourrie avec des affairistes et les démarcheurs qui narguent l’autorité de l’Etat rien ne doit plus être comme avant. La révolution d’octobre doit s’attaquer à tout cela. N’encouragez pas les démarcheurs à fouler les règles élémentaires de citoyenneté tout comme on devrait lutter contre tout ce qui ternie l’image de la justice, le bafouement de nos droits à l’équité à la justice à cause de l’argent. Ce n’est pas parce que la justice est pourrie qu’il faut laisser tout tomber comme à la jungle. Nous sommes quand même dans une république, donnons nous la main et faisons barrage à tout cela. Je pense que les autorités de la transition doivent revoir tous ces agissements hors la loi de certains citoyens qui pensent que depuis le 31 octobre le Faso rime avec la merde. On brûle par ci, on revendique là-bas. L’autorité de l’Etat ne doit plus souffrir de ces agissements contre morale.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 13:01, par Vérité rougie les yeux mais ne tue pas
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    C’est de la récupération pure et simple de votre part, mes chers magistrats. Pourquoi durant le règne du fameux blaiso vous ne vous êtes pas plaints d’être séquestrer ? C’est tout de même intéressant que les corrompus se rendent compte maintenant qu’ils doivent lutter contre la corruption. Bravo à vous pour cette prise de conscience. Sinon, tout le monde sait qu’au Burkina, si tu n’as rien dans ta poche pour les démarcheurs en complicité avec vous, ton problème traine au palais de justice voire ne trouve jamais solution. Comment pouvez-vous rendre justice alors que vous même vous êtes injustes envers vos justiciables pauvres ? La solution à ce problème se trouve à votre niveau : il suffit de se remettre en cause et de travailler en professionnelle, surtout que vous êtes assermentés.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 13:06, par wedaga
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    C’est n’est pas la meilleure façon de montrer son intégrité. La vraie intégrité c’est dans l’exercice de défense des droits des autres ? Combien de burkinabè sont derrière les barreaux pour corruption des magistrats ? Lavez-vous avant de laver les autres

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 13:13, par Kosyam
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    L’acte des démarcheurs est condamnable et pitoyable. Toutefois, il faut reconnaitre que les magistrats exigent trop dans leur plateforme. L’Etat doit protéger les agents de la justice tout comme les autres citoyens du pays. Il est à noter que le déguerpissement sans condition de ses démarcheurs est un luxe sinon une utopie. Tout le monde est convaincu que vous ne faites pas votre travail. Quand ils ont assassiné Juge NEBIE, vous n’aviez pas observé un arrêt de travail. Vous vous êtes contentés de déclarations sans effet.
    Aujourd’hui que des citoyens sans espoir ont malheureusement séquestré un collègue, c’est une catastrophe naturelle.
    SVP ! Travaillez à raffermir le climat entre la justice et les justiciables. Votre priorité est de travailler pour ramener la confiance au sein de votre non notre institution.
    Qui est plus corrompu dans ce pays à par vous. Le classement du REN-LAC de ces dernières années en dit long.
    Prière, ne cherchez pas trop de problèmes car ceux-ci cherchent leur gagne pain. Ils n’accepteront jamais ça et nous savons qu’ils sont plus déterminés que nos policiers. Vous constaterez que ces gens bénéficient du soutien de leurs collègues du secteur informel. J’aime le Burkina, je respecte la justice et son indépendance mais je souhaite que vous traitiez cette situation avec plus de tact.
    Je propose en lieu et place du déguerpissement les éléments suivants :
    - la réduction de l’établissement du certificat de scolarité d à 3 jours
    - le casier judiciaire à un jour
    - la vente des timbres de 200f dans les locaux de la justice à 200f
    - des secrétaires pour aider à rédiger les différents actes
    un service d’accueil, d’information et de renseignements
    Si tous ses points sont respectés, les démarcheurs n’auront pas de clients et ils se reconvertiront tout naturellement.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 13:41, par lechris
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    si les magistrats et les greffiers faisaient leur travail , il n’y aura pas de démarcheurs. c’est parce que pour obtenir un casier judiciaire, il faut attendre prêt d’une semaine, et un certificat de nationalité burkinabé, un mois et plus. qu’est ce qu’ils foute, si ce n’est pas jour d’audience la plupart des magistrats viennent au bureau a 9 heures et les soirs a 16h. il y a parfois des signataires de cassier et certificat qui enferment des dossiers dans leur bureau et vont vaquer a autres choses moins important.
    sous prétexte que le travail du juge n’est pas de signer des certificats et les casiers.
    pour qu’il n’y est pas de démarcheur en vue de soulager parfois les justiciables, il va falloir que les acteurs de la justice fassent leur travail convenablement qui est parfois social.
    parlant de leur sécurité, ils veulent que l’État met a la disposition de chaque magistrat un policier ou un garde pénitentiaire ?. il n’y a pas de métier sans risque. faites avec car vous avez choisi d’être magistrat. si vous êtes juste vous ne serez pas inquiété.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 13:53, par lechris
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    les magistrats et leur greffiers n’ont pas honte, plus rien ne sera comme avant, vous etes pas les seuls fonctionnaires qui courent des risques au faso. ouvrez vite les palais de justice sinon vous le regretterez. bandes de corrompus.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 13:53, par Oulallalal
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Je condamne la séquestration du magistrat Rouamba !mais il ya un magistrat du Nom de YELKOUNI il faut qu’il fasse très attention sinon il n’aura pas longue vie !!il se sent trop !!tu n’es qu’un petit magistrat malheureux !!dites le droit monsieurs les magistrats et c’est tout !!

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 14:14, par Alex
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Chers frères et sœurs de la justice, votre plainte est légitime dans un tel cas. En effet, il n’est pas aisé de travailler dans une situation de cafouillage telle que cela se passe au alentours de vos locaux. Mais ce qui se passe est de votre faute, car vous êtes nombreux à profiter d’une telle situation. J’en sais quelque chose. Comment expliquez-vous qu’après avoir payé aux démarcheurs, le papier sort le même jour alors que si l’on passe par la voie normale, on met plusieurs jours avant de l’avoir. Même les vigiles prennent l’argent et dealent avec vous. On ne m’a pas dit, j’ai subi le cas. La même réalité se produit aux alentours de la Direction de transports, votre voisine. Les démarcheurs arnaquent les clients et sortent le papier le même soir. Mais tentez l’expérience en introduisant vous-même votre papier et vous regretterez. En clair, messieurs et mesdames de la justice, c’est de votre faute. Comme rien ne sera plus comme avant, je postule que les magistrats honnêtes veulent saisir l’occasion pour faire le toilettage en interne. Si tel est votre stratégie, bon courage mais ne pénalisez pas gratuitement les justiciables. Notre pays regorgent de gros dossiers. Montrez-vous magistrat là-bas que de vous en prendre à des gens qui ne cherchent que leur pitance quotidienne.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 14:15, par Mèssoh !
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Honte à vous. Vous laissez vos bureaux pleins d’affaires criminelles pour sortir vous acharner contre de jeunes qui ne cherchent que leur pitance, en leur tendant des pièges pour les envoyer ensuite en prison. Vous n’avez même pas honte. Quand on a "fait" votre collègue Nébié, avez cessé de travailler ??? Le juge Nébié n’était-il pas un collègue ??? Avez-vous honoré sa mémoire par un arrêt de travail ne serait-ce que pour protester ??? Et pour de rien, un simple empêchement de mouvement, vous arrêter le travail. J’ai honte à votre place. Combien de dossier de crimes de sang et de crimes économique vous avez étouffé rien que pour servir ou pour vos propres intérêts ??? Combien de vrais voleurs, escrocs et bandits de grand chemin et de gros bonnets que vous protégez ou que vous avez peur d’affronter ??? Et ce sont à des citoyens sans défenses que vous-vous mesurez. Si vous voulez faire respecter le corps, alors Messieurs les honorables magistrats, faite ressortir les dossiers les plus sales et osez les rouvrir et c’est alors qu’on saura que vous êtes de vrais "gandaogos". C’est facile de s’en prendre aux plus faibles et aux plus petits.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 14:30, par lechris
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    les magistrats et leur greffiers n’ont pas honte, plus rien ne sera comme avant, vous etes pas les seuls fonctionnaires qui courent des risques au faso. ouvrez vite les palais de justice sinon vous le regretterez. bandes de corrompus.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 14:53, par Mala
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Messieurs magistrats et autres fonctionnaires de la justice.
    Ces jeunes ont été élevés par vous et c’est grâce à vos magouilles qu’ils existent. Comment comprendre que pour établir un certificat de nationalité, vous données des RVd de 1 mois sans compter que d’un demandeur à l’autre, la liste des pièces à fournir n’est pas la même.
    Ensuite, comment expliquez-vous qu’un "margouillat" arrive à vous faire établir un acte de justice plus vite qu’en passant par la voie normale ?
    Enfin comment expliquez-vous qu’une seule et même personne peut venir à vos guichets et établir des actes pour 10, voire 20 personnes e une journée et dans un délais qui n’est celui de l’usager ordinaire.
    Ces margouillats comme vous les appelez ont pris les choses en mains et si vous ne le croyez pas, ils ont plus de "pouvoir" dans un palais de justice qu’un magistrat. Si vous ne le croyez pas, adressez vous à vos voisins d’en face pour estimer leur "puissance" et le vous sentirez en même temps le degré de pourriture de l’institution judiciaire dont vous faites désormais la honte.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 14:55
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Laissez-nous respirer. Où en êtes-vous avec l’Assassinat du Juge NEBIE.Vous laissez des affaires plus sérieuses pour nous pourrir la vie avec cette histoire de corruption. Libérez le petit que vous avez enfermé et trouvez-nous les assassins du Juge NEBIE votre collègue et doyen et ensuite ceux de NORBERT ZONGO. Faites-vous vider le sang de corruption qui coule dans vos veines et le remplacer par celui d’intégrité.Cessez de prendre le peuple pour des nez percés.Dites-vous que si les intéresses ont agi de la sorte (même si l’acte est condamnable et doit être découragé), c’est parce qu’ils vous connaissent assez et savent ce qui se trame entre vous. Vous leur prêtez le flanc par vos comportements indélicats de tous les jours.En quoi la délivrance d’un casier judiciaire ou d’un certificat de nationalité doit prendre une semaine voire plus.Vu l’ampleur des demandes de ces documents, pourquoi des Magistrats ne seront pas affectés spécialement à cette tâche afin de raccourcir les délais de délivrance qui à eux seuls pourront faire reculer ou mettre fin à tout ce que vous dénoncez aujourd’hui.Mettez fin aux désordres qui sévissent en votre sein et vous verrez que tout ira de lui-même

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 14:57, par citoyen
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    je demande au gouvernement de suspendre leurs salaires jusqu’à leur reprise de travail. Vous croyez que qui va travailler pourqu’on vous paie pendant que vous grevez pour si peu . Combien de justifiables endurent pire que cela de par votre faute. voila des gens qui ont des salaire confortables, qui abusent souvent de leur fonction et sont comptable du malaise social actuel.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 15:04
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Bande de corrompus ! Il fallait faire un arret de travail pour exiger que votre rang au classement du RENLAC recule !
    C’est pas lw travail de Rouamba d’aller debusquer des demarcheurs ! Au lieu de s’attaquer au pauvre eric demaquez les corrompus !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 15:07
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Comme il y a changement et il y a moins de corruption ds la justice ils sont braques pour faire echouer le ministre OUEDRAOGO on vous connait !!

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 15:09
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Je suivais un magistrat qui disait que c’est pas admissible de surcroit pour un magistrat le magistrat est plus qu’un citoyen ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 15:10
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Comme il y a changement et il y a moins de corruption ds la justice ils sont braques pour faire echouer le ministre OUEDRAOGO on vous connait !!

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 15:10, par le jeune blue
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    hey ! faites très attention ! magistrats corrompus !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 15:18, par le jeune blue
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    ces gens là sont très imbus de leur personnalité ! n’oubliez pas que ce régime est tombé et vous devrez désormais respecter tout le monde ! gare à vous si vous empêchez ces jeunes de trouver leur gagne- pain. d’ailleurs ils rendent service plus à ces messieurs dans leur toge noir ! heyyyyyyyyyyyyyyyyyy !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 15:28, par lerenard passe
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    merci !!!!!!! quelqu’un l’a dit tantôt de ne pas oublier le mot d’ordre de son excellence monsieur le président Michel KAFANDO" plus rien ne sera comme avant". pour un petit rapel il ya 3 pouvoirs au burkina faso à savoir l’exécutif, le legislatif et le judiciaire tout comme dans toute democratie. laissez moi vous dire qu’il n s’agit pas des menaces ou de l’insécurité comme vous le pretendez mais un signal fort ou un respect du mot d’ordre du president et cela etait previsible en ce sens qu’après une insurrection qui a fait tombé un regime ou le pouvoir exécutif et l’attaque de l’assemblée nationale ou le legislatif ne soyez pa étonné que ce soit votre tour" le judiciaire". je pense que ce sont des actes qui s’inscrivent dans une logique et vous ferez mieux de revoir vos manières de faire les choses dans la justice pour ne pa subir aussi les sorts suscités.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 15:31, par Youth
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Ces pratiques ne se font pas seulement devant les palais de justice, voir aussi aux niveaux des commissariats de polices, les mairies, certaines directions générales (Transport : immatriculation, permis de conduire etc.. ;). Généralement ces petits voyous démarcheurs ont des complices qui sont des tanties et autres dans les services concernés. Alors que commence le vrai nettoyage.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 15:55, par Joseph
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Je pense que les magistrats doivent faire leur autocritique. Les démarcheurs sont dans ce lieu depuis fort longtemps. Sans l’amabilité des magistrats ces derniers seraient dejà partis. C’est parce que le vent commence à changer de direction que les voient en corner dans ces derniers temps. Je n’encourage pas les manœuvres des démarcheurs ; mais je pense que les acteurs de la justice sont tous responsables de cette situation non enviable. Faites votre autocritique un point c’est tout !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 16:00, par Youth
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    De grâce il y a des magistrats bien plus que intègres mes ami(e)s. Si d’autres ne le sont pas c’est bien sur avec vos bénédictions !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 16:23, par Aboudra
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Je condamne cette pratique des demarcheurs qui n’est pas la voie à suivre, mais aussi sans compter avec les mauvaises pratiques d’un bon nombre de magistat au Faso ( corruption, petits deels, jugements volontairement mal rendus, dossiers bloqués etc.... Tenez : je ne pouvais pas comprendre qu’en venant demander la garde de mon garçon de 12 ans dont j’assume regulièrement la charge (une pension alimentaire de 10.000f fixée à l’amiable avec la mère et sa famille ; des preuves de réçus et des témoignages à l’appuis), la garde de ce gaillard garçon soit confiée à sa maman qui est restée célibataire jusqu’ojourdui, alors que moi je suis marié légalemment et ayant un autre garcon de 08 ans. En plus, le jugement rendu m’impose une pension alimtaire de 15.000f avec un tas d’obligations , chose que la maman n’a jamais demandé. Le jour que j’ai réçu le jugement rendu après + de 4 mois de vas et viens , je suis tombé à la renverse. Le juge lui meme me dit que je peux faire appel. Si je suis allé demander la garde de l’enfant, c’est juste parceque malgré mes efforts pour sa prise en charge, sa maman m’a tjrs refusé que l’enfant viennent séjourner ne serait-ce que les vaccances, congés et week-end chez moi.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 16:31, par Sidpasata Veritas
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Tous ceux qui reprochent aux magistrats les problèmes de l’institution judiciaire pour leur dire de ne pas se plaindre sont des gens qui ne savent pas ce qu’ils veulent. Si vous êtes contre la corruption, vous ne pouvez pas en même temps refuser aux magistrat le droit de demander plus de clarté autour de palais de Justice. On ne peut pas vouloir à la fois une chose et son contraire ! Pour une fois que les magistrats réclame à l’État de mettre de l’ordre autour des palais de justice, tous les honnêtes citoyens devraient les soutenir pour qu’on avancent dans le bon sens. La corruption de la justice est une chaine dont les fameux "démarcheurs" en constituent un maillon. II faut détruire ce maillon et profiter de l’occasion pour détruire tous les maillons de la corruption au lieu de faire des reproches au syndicat des magistrats qui, dans ce cas précis, lutte dans l’intérêt de tous. Ils ont proposé des solutions que je trouvent acceptables. On doit alors les encourager, leur donne satisfaction et même aller plus loin que ce que le syndicat demande pour engager une réforme profonde de la Justice avec l’aide de magistrats eux-mêmes car tous ne sont pas pourris. Si nous disons que "plus rien ne sera comme avant", il faut accepter que les magistrats soient les premiers à dénoncer les dérives dans et autour de l’institution judiciaire. Personnellement, j’ai entendu déjà en 2001, un procure de la république dénoncer le fait de ces "démarcheurs" à l’occasion d’une conférence et en réponse à un reproche qui lui était adressé à propos de l’inaccessibilité de la justice pour le justiciable lambda. Ce phénomène existe en province aussi autour de tous les palais de justice. C’est vrai que cette anomalie contribue à dénaturer le comportement ordinaire des acteurs de la justice qui sont tentés de faire avec ! Imaginez ce que feraient les stagiaires et les magistrats débutants qui arrivent dans ce contextes qu’ils ne peuvent pas modifier ? Je connais une magistrate qui a changé d’orientation dans sa profession après un stage au palais de Ouaga en 1989 à cause de la corruption dans le milieu de la Justice. C’est qui me fait croire qu’il y a des magistrats honnêtes qu’il faut encourager à aider à changer les choses de l’intérieur. Je soutiens à 100% les magistrats, en espérant que le gouvernement ira beaucoup plus loin pour une réforme en profondeur de la Justice. NE DÉCOURAGEONS PAS CEUX QUI AGISSENT DANS LA BONNE DIRECTION.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 16:34, par demarcheur
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Vs parlez de kelle sequestration.vous faites honte a la population du burkina.allez y demander a votre collègue de koudougou qui refuse de payer juste le peage.et de plus il fait deposer l’agent du peage parce ke tout simplement il est un magistrat.n a t il pas sequestrer l’agent qui etait dans l’exercice de ses fonctions.ça n’arrive pas k aux autres selema les gars.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 16:37, par Kibsa
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Balle à terre les amis, je trouve que vous avez eu une réaction disproportionnée par rapport à l’acte des démarcheurs en suspendant les activités juridictionnelles jusqu’à satisfaction des vos doléances.
    Sachez avant tout que cette situation ne peut que créer du préjudice au justiciable, et dont nous ne vous soutiendrons pas dans ce sens. Au moins pour les derniers remparts des citoyens que vous êtes, on s’attendait à une dose de bon sens dans votre démarche d’aller en grève, malheureusement, telle n’est pas le cas.
    Pourquoi vouloir une satisfaction immédiate des doléances avant de reprendre les activités, pourquoi vous ne devez pas vous en tenir à des engagements fermes de les résoudre dans le court terme et continuer à travailler.
    Votre réaction ressemble à des revendications des étudiants quand ils ont l’intention de sécher les cours.
    J’appelle ici les services de la solde à vous appliquer dès la fin du mois de février toutes les conséquences financières qui s’imposent en matière de retenues pour fait de grève.
    Je suis sûr que c’est parce qu’on vous n’opère pas des retenues pour fait de grève que vous amusez de la sorte et vous moquez justiciables de par ces faits.
    Ressaisissez vous, gardez la raison, faudra pas vous considérer comme des Dieux sur terre, vous êtes aussi des citoyens comme nous, donc jouissant du même droit que nous.
    Savez combien d’agents publics sont offensés par jour dans l’exercice de leur fonction ? Combien d’agents de recouvrement sont outragés dans l’exercice de cette fonction par jour ?
    Combien d’agents de santé sont vilipendés par jour dans les formations sanitaires ? Combien de professeurs sont insultés par jour dans les classes et amphithéâtres ?
    Combien et combien d’autres agents publics sont méprisés dans l’exercice de leur emploi. Ou bien, comme c’est un juge, vous avez le droit de pénaliser tous les justiciables du Faso. Là, je dis non et non.
    Honte à vous de ne pas pouvoir faire de discernement dans cette réaction disproportionnée.
    Par ailleurs, pourquoi vous refusez d’admettre la complicité à l’interne des acteurs de la justice dans ce circuit. C’est un fait, tout le monde le sait, en passant par les démarcheurs on gagne plus rapidement son papier qu’en passant par le circuit normal. Pourquoi cette situation messieurs des syndicats ? Acceptez de voir au moins la réalité, elle est là, implacable et vous pouvez la vérifiez.
    Pourquoi, vous vous précipitez pour envoyer le démarcheur en prison ? Il fallait le suivre pour connaitre son circuit et le démanteler. Ce ne sont pas les actions spectaculaires qui ne feront croire que vous n’êtes pas corrompus, mais plutôt les démarcheurs. Est ce que les démarcheurs font établir les documents par eux-mêmes ? Non, c’est bien des acteurs de la justice qui font ce boulot. Donc, ils faut savoir vous amender, les citoyens ne sont pas décervelés, un peu de respect pour les autres agents publics, nous somme tous utiles et complémentaires pour l’Etat.
    Sans rancune !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 16:40, par le moderateur
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    vous faits la honte du pays ! qui ne sait pas ce qui se passe dans les palais de l’injustice ? (autant pour moi : palais de justice). expliquez-nous comment ces démarcheurs arrivent à avoir avec vous des documents 100fois plus vite que ne les auraient les intéressés ? vous êtes les plus corrompus et vous ne méritez votre place dans le pays actuel. vous n’avez pas arrêté le travail quand on a assassiné lâchement un des vôtres sous vos gros yeux ! vous n’avez pas bronché quand on violait la constitution que vous êtes sensés défendre ? vous n’avez pas craché le moindre venin quand on a laissé en liberté quelqu’un qui a volé 2milliards !!!!!!!!......????? FOUTEZ NOUS LE CAMP ET ALLEZ VOUS JUGEZ VOUS MEMES D’ABORD ! le régime défunt vous a pourris pour la plupart et vous sentez très mauvais !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 16:40, par Ridi
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Aquelque chose malheur est bon.Je pense que cette situation de sequestration montre jusqu ou les acteurs de notre justice ne sont plus respectes.Il appartient a nos magistrats et greffiers a se poser la question ; a qui la faute ??
    Que Dieu aide Mme le ministre

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 16:45, par Levigilant
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Les uns et les autres ont tous dit. Magistrats du Burkina, jouez balle à terre. Nous, peuple du Burkina, nous exigeons la levée immédiate de votre mot d’ordre de grève parce que vous êtes vous aussi en erreur. Le jeune en question, a t - il été jugé et condamné ? Si ce n’est pas le cas, nous demandons la libération immédiate et sans condition et reprendre les procédures légales pour sa détention.
    Pour terminer je voudrai dire simplement que ces démarcheurs sont là parce que vous l’avez voulu. Vous avez longtemps collaboré, donc épargnez les honnêtes citoyens de votre mésentente qui ne regarde que vous et vous anciens amis

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 16:47, par KKB
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    POURQUOI DÉGUERPIR MAINTENANT ???ILS ÉTAIENT LABA DEPUIS FORT LONGTEMPS ??..OUBIEN C’EST LE VENT DU CHANGEMENT ?OUBIEN C’EST LA PEUR AVEC L’ANNONCE DES ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA JUSTICE ??QUE LES JUGES SE REPENTISSENT, C’EST TOUT...
    MERCI A VOUS ET BONNE LUTTE..MAIS SOYEZ DANS LA LÉGALITÉ

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 16:47, par rabi
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    les magistrats et les greffiers du Burkina Faso sont corrompus,reprenez votre travail,car vous savez tres bien que vous n’avez pas raison,les demarcheur ne savent pas etablir des certificats de nationalité donc c’est pas normale kon comdamne le nommé eric ouedraogo toute on devait le faire avec ses complices puiskil n’est pas seul,mais comme c’est vous qui deviez juger de son sort vous l’avez comdamner sans vous souciez de son sort,si j’avais ete informer de la sequestation du magistrat j’aurai pris part parcqu’il n’existe pas de justice dans notre pays,vous rendez la justice en fonction du rang social de la personne,je vous conseil de reprendre tout bonnement votre travail pour eviter le pire,car si les gens devaient sortir pour revendiquer leurs droits,on vous accusera de tous les mots,et votre place sera à la MACO

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 16:51, par Mèssoh !
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Ils osent même aller au Centre National de Presse Norbert Zongo, ses prétendus magistrats. Ne tuez pas une seconde fois Norbert. Vous qui aviez tout fait pour enterrer son dossier avec la complicité de ses gourous et votre lâcheté. Un peu d’honneur.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 17:05, par SAM
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Les Etats généraux de la justice n’ont qu’un objectif : augmenter encore le salaire des magistrats

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 17:19, par N’dabi
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Le fond de cette affaire de séquestration est condamnable avec la dernière énergie qui soit. Cependant, dans la forme en tant que telle, nulle hâte de condamner les personnes qui se sont livrées à cet acte. Car, si l’on étudie de prêt ce qui se passe dans l’enceint et au alentour du palais de justice, on aura vite compris que la corruption s’est très bien installée entre les deux parties. Comment peut-on comprendre que des individus sans aucune accréditation puissent s’installer depuis bon nombres d’années au sein et autour du palais, et faire proliférer une activité plus ou moins douteuse ? Comment peut-on s’en offusquer aujourd’hui parce-qu’il y a un des acteurs qui a subi une agression portant atteinte à sa dignité ? A mon sens, je pense que c’est les magistrats eux mêmes qui leur ont donnés cette permission de par leurs actes.
    En somme, la réponse énergique que mérite cette affaire devrait être menée jusqu’au bout, de manière à éviter de tel dérapage des justiciables, et par ricochet prouver à ces renégats que nul ne doit se rendre justice dans un pays de droit.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 17:24, par Ouvre l’oeil
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Souffrance dans souffrance pauvres magistrats et fonctionnaires de la justice. Oui, l’acte du démarcheur est a condamné. Mais pour qui vous vous prenez, pensez vous être au dessus de la loi ? C’est bien vous qui avez installés ces margouillats aux têtes rouges ( expression du pdt ADO lors de son face à face avec Gbagbo) aux abords des palais. Aussi vous étiez au courant de leurs agissements sur les honnêtes citoyens. Pitié pour vous même, pour la justice burkinabé et ayez peur de Dieu car nous n’êtes pas les seuls fonctionnaires du pays. La justice n’a pas commencé au Burkina Faso. Nos petits magistrats se vantent trop, on se connait ici, c’est le même campus qu’on a tous faits. si vous ne voulez pas travailler foutez le camp, il y’a des jeunes qui cherchent travail. ouvrez les yeux pour ne pas subir la colère du peuple souverain du pays contre vous. La patrie ou la mort nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 17:30
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Dommage, vraiment dommage pour mon beau pays. On en est donc arrive la ??
    A applaudir ou encourager même des actes aussi graves que la séquestration de personne(magistrat ou non !!).
    Seigneur, je me demande demain qu’est ce qui se passera si les commerçants sous prétexte qu’ils doivent gagner leur vie s’attaquent aux douaniers ou agents des impôts parce qu’ils ont imposer l’impôt ou les taxes a un commerçant. Si les policiers se font attaquer parce qu’ils ont arrêter un délinquant. Si les enseignants se font attaquer parce qu’un élève indiscipline a reçu sanction.
    Ou va t-on chers compatriotes ? Veut-on donner raison a ceux qui pendant longtemps ont pensé que Sans BC, rien ne marchera au Faso ? Veut-on instaurer une anarchie ??
    Seigneur tout puissant protège et béni le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 17:38
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Un nouveau magistrat touche au moins 500 000 et ne fait pas SND. Comme quoi la corruption ce n’est pas due à la pauvreté.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 17:51, par SIL
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    je trouve vraiment ce mouvement disproportionné. Combien de policiers et de gendarmes sont tués dans l’exercice ou à cause de l’exercice de leurs fonctions ? Arrêtent-ils de travailler pour autant ? Non ! on pourrait comprendre si c’était seulement le tribunal de Ouagadougou qui arrêtaient le travail mais toutes les juridictions, ce n’est pas normal. Et puis est ce que vous avez déposé un préavis de grève. A partir de maintenant, vous ne pourrez plus condamner un citoyen pour grève illégal.

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 18:52, par la verité
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    il faut avoir affaire a dieu que d avoir affaire un magistrat dans ce pays .mr antoine kabore concernant l affaire bado et les policiers toi avais un parti pris pour les policiers dieu seul combien tu as pris dans cette affaire .les premiers corrompus c est vous les magistrats .si vous voulez ne travailler pays on s en fou les problèmes seront jugés par les chefs traditionnels et les notables.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 18:57, par Franze
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Pour résoudre ces problèmes, délivrez le même jour ou le lendemain les papiers (certificat de nationalité, casier judiciaire et autre...), vous verrez qu’il n’y aura plus d’intermédiaire. Certains d’entre vous font trainer les papiers afin que les citoyens déboursent de l’argent pour faire avancer plus rapidement les choses.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 19:04, par Edm
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    La prochaine révolution qui gronde à l’horizon sera dirigée contre les Magistrats. Il faudra les renvoyer tous ou les recycler ailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 22:08, par YIRMOAGA
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Le syndicat des magistrats mène une lutte louche ? Ires simple, il suffit de créer un secrétariat où toutes les demandes seront enregistrées. Et une demande non enregistrée ne part pas en signature. Là, les margouillats n’auront plus à accoster les clients ? Les légalisations à la police se passent entre la police et les demandeurs ?Le margouillat n’a pas à vouloir aborder les usagers ? Si en retour les signataires de la justice ne recevaient rien, les margouillats n’allaient pas être aux abords du palais ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 22:32, par niisalabiiga
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    arretez de nous pomper les nerfs le burkinabé veut le beurre l’ argent du beurre et meme le Q du fermier .c est quand le changement ? SURTOUT le vrai ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2015 à 23:16, par BLEK LE ROK
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Chers amis magistrats, n’ouvre pas votre c....
    Tout le monde sait que vous êtes pourris jusqu’à la moelle...
    Avec des"procureurs choco", dollars et autres sobriquet, les gens savent comment vous fonctionnez. Vos rdv dans les maquis périphériques ou au siao pour récupérer les p’tits cadeaux sont aussi connu.
    Les gendarmes et policiers se tuent matin et soir, dans le vent, la poussière, le froid et sous la pluie pour vous amener des délinquants que vous libérer sitôt contre monnaie chantante et trébuchante...
    Vos constructions à ouaga 2000 en moins de 10 ans de service...
    Vos virées nocturnes et ... bref ! Il y’a tellement à dire que que je suffoque...
    Bof, le poisson pourrit par la tête...
    Sans rancunes..

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 01:29
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Monsieur l’anonyme n°107 apporte nous la preuve qu’un nouveau magistrat touche 500.000F . J suis a la solde on traite leur salaire. Ils ont a peine les 400 et mieux un nouveau commissaire de police touche plus de 500.000F donc gagne mieux qu’un magistrat ! Arrêtez donc cette malhonnêteté intellectuelle.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 02:09, par Etat general
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Tout les magistrats qui ont orchestré cette macarade pour echapper aux etats generaux,vous n’allez pas vous en tirer.vous repondrez de vos actes.je parle des actes du genre deferer arbitrairement quelqu’un ou liberer quelqu’un contre de l’argent avec juste une signature.on vous verra dans ce ouagadougou.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 02:41, par Doctor Smith
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Voila un pauvre qui cherche a survivre qu’on attrape enfermer. PourQuoi n’aviez vous pas enfermer les militaires qui ont tire sur le palais de justice en 2011 (si je ne me trompe pas.)
    Blaise Compoare est parti et tout le monde veut faire le malin. Commencons a enfermer les magistras ingrait au lieu d’enfermer des gens qui cherchent a survivre. Madam la Ministre de la Justice s’il vous plait pas de salaire pour les magristres jusqu’a leur reprise. Aussi trouvez du travail aux jeunes et vous verrez qu’ils ne seront plus la.
    Web master laisses passer ca.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 07:25
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    un nouveau magistrat en 1 an achete un vehicule et construit sa cour grace a son salaire (400 000 f) et a la corruption. et cest les memes qui se plaignent et qui demandent augmentation de salaire. Gars au gouvernement si on augmente leur salaire lors des etats generaux de la justice. le pays sera invivable. nous tous, nous allons reclamer la meme chose. bandes de corrompus !

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 08:58
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Anonyme n°115 apporte-nous la preuve qu’un nouveau commissaire de police touche plus de 500000f. Un peu de sérieux et d’honnêteté dans les écrites.Je doute fort que tu sois de la solde sinon tu n’allais pas débiter de telles affirmations gratuites.Soigne ton langage et ton comportement.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 09:12, par le zoulou
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Les juges ne doivent pas se plaindre.Ils sont eux -mêmes responsables de cette situation dont ils se plaignent.J’ai été au palais pour un certificat de nationalité afin de participer à un test qui devait avoir lieu dans deux semaines.On m’a donné un délai d’un mois.j’ai expliqué,supplié l’agent chargé de la réception du dossier de m’aider à l’avoir avant les deux semaines,il m’a dit que ce n’était pas possible.C’est une connaissance qui est reparti avec 6000f et m’a ramené mon papier le même jour.Cet état de fait date de très longtemps.C’est quant même bien si la volonté est de changer.Cela pourra bénéfique aux usagers de la justice que nous sommes.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 09:41
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Pendant ce temps les dossiers dorment dans les armoires du palais de justice. Pour quoi n’avoir pas simplement refusé les 7000f ? Tchurrr, tous des faux-types.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 10:25, par VON
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Je salue l’écrit bienveillant du Sieur NGORAN, l’ntervention du Sage et le forum du N°42 et bon vent à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 10:38, par warzat
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Si les sommes encaissées par les démarcheurs moins les frais réels, leur revenaient en entier,il n’y aurait pas de boulot pour eux. Tout ça est lié au fait que les dossiers ne sont pas traités avec la célérité qui sied, les passes droit et autres. Quand on dit que rien ne sera plus comme avant, ça concerne tout le monde. Faites le ménage dans vos rangs. Vous ne voyez jusqu’à présent que ceux qui volent pour manger. Le mangeur de haricot au bord de la route le midi sous un hangar de fortune, voit celui qui a volé pour acquérir un duplex, la dernière née d’une marque de voiture...Que les magistrats croyants voient dans la Bible, la peine dans ces deux cas de figure. On disait sous la révolution que quand on mange grassement tous les jours devant celui qui a faim,on se met en danger. C’est d’autant plus vrai après 27 ans de prédations.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 11:07, par Megd’
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Bah, s’ils suspendent leurs activités que l’on suspende aussi leurs salaires. Nos Magistrats ont trop compris leur pouvoir et ils se surestiment dans ce pays. Quand les militaires les maltraitent, ils ne disent rien, mais quand ce sont de petits gens, ils sortent leurs muscles. Pourquoi emprisonner le Mr ? Sur quelle base le jugement a-t-il été fait ? Pourquoi ne pas le condamner avec sursis ? C’est simplement un abus d’autorité de la part de nos magistrats, eux qui à la moindre peccadille parlent d’outrage à magistrat. Vous laissez un agent des eaux et forêts jouer au cow-boy dans une enceinte scolaire et lorsque l’on porte plainte, vous dites que le dossier est vide et pourtant les faits sont têtus.

    Les activités de ces "margouillats" sont connus ou pas ? S’ils existent, c’est qu’à quelque part, les pratiquants du droit traitent avec eux sinon, ils allaient arrêter leurs activités.
    Je pense que la prochaine action du peuple sera dirigée contre notre justice dans l’ensemble.
    Dans ce pays, si vous ne connaissez pas un homme de loi, vous êtes foutu car pour un simple vol de poulet, vous pouvez séjourner à la Maco plus d’un an.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 13:29, par Paix
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Les magistrats font trop le malin. Même les médecins qui vous soigne ne font pas ce malin. Des corrompus.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 17:08, par Kouda
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Avant tout propos, j’aimerais savoir si la loi au Burkina Faso dit qu’il faut emprisonner un
    démarcheur qui réclame 7 000 f au lieu de 700 f pour un acte de justice ?
    De quel article de la loi burkinabè le magistrat a-t-il usé pour enfermer sur le champ le démarcheur fautif à la MACO ?
    Monsieurs les juges et magistrats, à cette allure il ne restera plus de place dans les prisons du Burkina. Le contribuable Burkinabè n’a pas construit les prisons pour que vous y défériez des gens qui font du démarchage sur les actes de justice. A mon humble avis, une condamnation financière aurait été largement suffisante.
    Sachez également que le contribuable Burkinabè ne vous paie pas pour enfermer des démarcheurs ou d’autres personnes ayant commis un "outrage à magistrat" mais pour bouter hors du pays les "gros" criminels en cols blancs et réduire le plus possible la corruption.

    Où en êtes vous avec le dossier sur l’assassinat du juge Nébié Salifou ? Que devient le dossier de Norbert Zongo et ses compagnies d’infortune ? Et les martyrs de l’insurrection populaire, lachement assassinés par les soldats du régime Compaoré, quand direz-vous justice pour eux ?
    Ah ! Ces dossiers sont tellement compliqués que nos juges et magistrats préfèrent déférer sur le champ des démarcheurs à la MACO.
    Les biens mal acquis du régime Compaoré, ça vous dit quelque chose ? Certainement oui.

    Je condamne fermement la sequestration du magistrats par les démarcheurs.
    Mais comme l’ont déjà dit beaucoup de forumistes, ce ne sont pas les démarcheurs qui signent eux-mêmes les actes de justice. Il est donc clair qu’il y a des complices au sein de la justice.
    Par ailleurs, pourquoi et comment un démarcheur peut-il obtenir en 24 heures ou moins ce qui devrait prendre plusieurs semaines dans le circuit normal ? Comment et auprès de qui ces démarcheurs obtiennent-ils ces actes étant donné qu’ils ne l’établissent pas eux-mêmes ?
    Le démarcheur a demandé 10 000 fcfa pour faire établir l’acte par la justice mais pas pour l’établir lui-même et pour cela il est déferé immédiatemen à la MACO ? Je crois rêver.

    Commencez par assainir le milieu de la justice et raccourcissez les délais de délivrance des documents et vous verrez que nul ne sera incité à passer par les démarcheurs.

    Monsieur et madame de la justice, vous n’êtes pas payés grassement par le contribuable pour juger des " outrages à magistrats" et remplir nos prisons de démarcheurs.

    Pour finir, retenez ceci une bonne fois pour toute. Si votre intention est de faire échouer les états généraux de la justice et les reformes nécessaires et courageuses de la justice, vous avez tiré à côté de la plaque. Vos voisins d’en face (direction du transport) ont décidé de reduire l’intervention intempestive des démarcheurs en limitant l’accès à leur cours aux seules personnes munies de documents prouvant qu’elles viennent établir leur carte grise.
    Ont-ils eu besoin d’une grève suite à une séquestration d’un des leurs pour appliquer ces nouvelles mesures ? NON.
    Avec ou sans votre consentement, la justice sera reformé au Burkina Faso et cette reforme ne peut être ni marchandée ni édulcorée pour vous plaire.
    Y en a marre de ces "outrages à magistrats". Outrages à mon cul oui.
    Quand on se dit fort, on casse le fer, pas le bois disait Norbert Zongo.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 18:03, par margouillat de la transition
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    C’est quoi cette chienlit des juges ? Outrage par là contre un agent du Trésor, outrage par ci contre un GSP, outrage par ci contre un policier, outrage par là un avocat, outrage par ci contre celui-ci, contre celui-la ! Menaces et actions d’humeur contre les avocats que vous qualifiez d’occupants illégitimes du palais, arnaque, racket des veuves,des orphelins, menaces des analphabètes, des ruraux bref, tout le monde sauf le corrupteur. Il y a certainement un mal être généralisé chez les magistrats et il faut se demander pourquoi ?
    Une nouvelle race de magistrats mentalement modifiés, vous voulez être respectés et craints en raison de votre statut de magistrat et vous ne vous levez jamais à la dignité et à la noblesse de la fonction, ça ne peut pas marcher ;
    A cause d’un petit juge zélé et impoli à qui, on a donné petit kokota pour dire de se calmer, vous osez faire la gréve alors vous n’en avez pas le droit ! Lorsque le haut magistrat Nebié a été assassiné, il n’y a pas eu d’arrêt de travail ;

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2015 à 11:08, par Achille OUEDRAOGO
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Le problème de la justice au Burkina Faso, c’est que les magistrats ont trop de pouvoir. Ils en abusent et se retrouvent en faute. Les autorités se servent de leurs fautes comme moyens de pression( ou de chantage). De ce fait, les magistrats n’ont plus les mains libres. Pour se protéger de la sanction pour faute professionnelle, ils sont souvent amenés à poser des actes qui en eux même sont des fautes professionnels.
    La solution pour une justice libre, indépendante et forte serait que l’on réduise ou recadre les droits des magistrats. Ainsi, ils seront moins exposés à l’abus de pouvoir ou d’autorité.
    Une définition claire, juste et pertinente de la notion d’outrage à magistrat ou à officier est indispensable pour une justice véritable et sans danger pour les burkinabé
    Je propose que l’on recrute dorénavant les magistrat selon les critères suivants :
    - Age minimum 30 ans
    - Avoir au moins une expérience de la vie active ou professionnelle de 5 ans
    - Avoir un niveau minimum de Bac + 4 toutes filières confondues
    - Engagement à suivre une formation théorique de trois ans complets et un stage pratique de deux ans.
    - Obtenir la caution morale de la Gendarmerie, la Police et de la société civile

    Après cela l’on pourrait affecté un garde de corps à tout magistrat qui en exprime le besoin.

    Ce sont là des prémisses de solution au problèmes de la magistrature burkinabé. J’invite tout le monde à poser un diagnostique aux problèmes de la justice et à esquisser des solution que nous mettrons en forme et soumettrons à qui de droit.

    Le problème de la magistrature ne concernent pas que les magistrats, il y va de la paix et de la stabilité du Burkina Faso.

    S’il y a eu insurrection et les conséquences qui s’en sont suivi, c’est par ce que le conseil constitutionnel ne s’est pas auto saisi de la question de modification de l’article 37.

    En temps normal le fait qu’un magistrat s’auto saisisse d’un problème public serait magnifié(applaudi). Mais Il aurait mieux fait de passer par les services de recherche de la gendarmerie ou de la police qui sont mieux outillés en la matière.

    Réagissez sans réserve mais avec la courtoisie.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février 2015 à 16:56, par Cravache1
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Certains greffiers entretiennent ces reseaux mafieux dans nos tribunaux.il ya un qui se fait apeller maître bayoulou,il dépouille les justiciables,et se vente d’avoir fait écroué tous ceux qui s’oppose a lui.en effet ces bien vrai,apres des recherches il s’avère que ce monsieur a user d’accusations fallacieuses auprès de certains procureurs aveugle pour faire déféré ses riveaux et voisins a la MACO.il faut un nettoyage complet dans la justice.justice for norbert zongo et ses compagnons.vive le faso intègre.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février 2015 à 17:07, par Cravache1
    En réponse à : Séquestration de magistrat à Ouagadougou : Les organisations syndicales exigent l’arrêt des activités juridictionnelles sur toute l’étendue du territoire

    Certains greffiers entretiennent ces reseaux mafieux dans nos tribunaux.il ya un qui se fait apeller maître bayoulou,il dépouille les justiciables,et se vente d’avoir fait écroué tous ceux qui s’oppose a lui.en effet ces bien vrai,apres des recherches il s’avère que ce monsieur a user d’accusations fallacieuses auprès de certains procureurs aveugle pour faire déféré ses riveaux et voisins a la MACO.il faut un nettoyage complet dans la justice.justice for norbert zongo et ses compagnons.vive le faso intègre.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés