Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

Accueil > Actualités > Politique • • dimanche 25 janvier 2015 à 07h25min
Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des  « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

Autour du thème « Contribution de la jeunesse du MPP au développement du Burkina post-insurrection », les jeunes militants du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) ont réfléchi, dans le cadre de leur première convention nationale. Une convention dont la cérémonie de clôture est intervenue le samedi 24 janvier 2015 à Ouagadougou, en présence du premier vice-président du parti, Salif Diallo.

C’est le stade municipal de Ouagadougou qui a servi de cadre à cette cérémonie de clôture qui n’a pu commencer qu’après plus d’une heure et trente minutes d’attente anxieuse. Un stade qui n’a pas réussi le pari de se remplir « recto verso ». Tel était le décor de cette cérémonie qui a duré une heure environ. Mais elle aura été l’occasion pour le Secrétaire de l’Union nationale des jeunes du MPP, Abdoulaye Mossé, de rappeler que la convention qui s’achève a offert aux participants venus des 45 provinces du pays et d’autres pays, l’occasion d’examiner « les questions liées à l’emploi des jeunes, au rôle et à la place de la jeunesse dans le système de gouvernance du MPP, au leadership et à la conduite de projet, à l’économie numérique, aux réformes économiques et à l’apport des jeunes de la diaspora ».

De cet examen, ont découlé des idées d’aspirations fortes à l’attention de la direction de leur parti. Il s’agit, entre autres, de l’emploi des jeunes qui, de l’avis de M. Mossé, n’est que « la concrétisation de leur insertion sociale ». En réponse à cette doléance, le premier vice-président du MPP, Salif Diallo a laissé entendre que « Le MPP, c’est d’abord l’emploi pour les jeunes ; le MPP, c’est la réforme de l’école burkinabè pour la jeunesse ».

En plus de l’insertion sociale, les jeunes du MPP ont exprimé leur « désir de participation massive en termes de quota de jeunes sur les listes électorales ainsi que dans le système de gouvernance ». Et à en croire Salif Diallo, « Pour les prochaines élections, le MPP donnera place avant tout à la jeunesse et à la femme ». Des prochaines élections qui, de l’avis de M. Diallo, « doivent constituer le prolongement de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre ». Il a saisi l’occasion du jour, pour lancer une exhortation à la jeunesse « à participer aux élections pour un réel changement ». Car, précise-t-il, « Si nous laissons les restaurateurs, les tripatouilleurs revenir aux élections de façon gagnante, notre révolution aurait été vraiment inachevée. C’est pourquoi, la jeunesse doit se mobiliser pour les élections et pour les programmes de changement ».

Le régime Compaoré laisse un passif de 500 milliards de francs CFA

La cérémonie de clôture de cette première convention de la jeunesse du MPP, Abdoulaye Mossé en a vu l’occasion toute trouvée, pour révéler que « l’héritage légué de force par le clan COMPAORE s’élève à 500 milliards de francs CFA de passif dont 300 milliards de déficit et 200 milliards de dette intérieure ». Et de poursuivre, « à cela, j’ajoute les promesses irréalistes faites aux jeunes et aux femmes sur le financement de leurs activités dans le cadre des mesures sociales en 2014 ».
Cet héritage est à mettre, précise la « jeunesse consciente et responsable du MPP », à la charge de l’ex-président du Faso et de « tous ceux qui ont œuvré à la modification de l’article 37 de la constitution ».

Ces derniers, Abdoulaye Mossé et ses camarades appellent les autorités de la transition à prendre « des mesures » pour qu’ils « ne puissent pas prendre part à l’élection présidentielle en tant que candidat ». Dans ce sens, l’Union africaine est également invitée « à prendre ses responsabilités » en faisant application des termes de l’article 25 alinéa 4 de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance, qui précise que « Les auteurs de changement anticonstitutionnel de gouvernement ne doivent pas être autorisés à participer aux élections organisées pour la restitution de l’ordre démocratique, ni occuper des postes de responsabilité dans les institutions politiques de leur Etat ».

Mais pour Salif Diallo, étant donné que la Constitution et la Charte de la transition ne les empêchent pas de participer aux élections, « il faut se mobiliser pour leur barrer la route de façon démocratique dans les urnes ».

Fulbert Paré
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 24 janvier 2015 à 20:22, par vérité no1 mon dernier message En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    En toute sincérité, il ya des CDPistes qui doivent se retirer de la politique ! A défaut d’être emprisonné, qu’ils débarrassent le plancher ! Plus rien ne sera comme avant, telle est la devise de notre révolution !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 20:26, par Radis En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Le premier pro-modification de l’article 37 c’est bien Roch ; il a su jouer à l’opportuniste ; cela ne fait pas de lui un idéal.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 20:52, par Burkinbi En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Bonjour,
    Pas d’exclusion ! De toute façon les Burkinabé sont matures et nous ne nous laisserons plus bernés par des politicards. Les dettes que blaise a laissé sont celles des RSS qui ont plus de 26 ans durant pillé le peuple.
    Plus rien ne sera comme avant.
    Nan lara an sara.
    La patrie ou la mort, nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 20:54 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Salut,Mr le secrétaire des jeunes ; tu pense que c’est comme ça on fait la politique ?. Les 1er éléments à écarter de ces élections sont les membres du MPP, car c’est votre président qui nous a conduit en premier dans ce désordre quand il avait dit que l’article 37 est modifiable.
    Les jeunes conscients doivent se méfier de MPP. Comment des gens comme les Salif Diallo, les Simon Compaoré qui ont fêté leur nième millards, ont doit continuer à les faire confiance. Ils ont eu leur somme où ? Si c’est pas voler le contribuable burkinabè.
    Arrête donc de divertir les gens. La jeunesse consciente doit se tourner vers UPC et les partis Sankariste, qui ont pu faire face à Blaise Compaoré et qui ont contribué à la conscientisation des burkinabè depuis fort longtemps et non des saprofites comme le MPP qui pense être la solution des burkinabè aujourd’hui.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 20:59, par abdoul En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Ne vous en faites pas, aucun partisan de lancien gouvernement ne peut se presenter. Pour les membres du CNT, aucun personnage ayant soutenu la modif de lart 37 ou faisant partie de lancien gouvernement ne peut etre membre du CNT. Advienne que pourra Djibril et bien dautres ne peuvent etre candidats au Burkina. Leur place devrait etre en prison. A defaut il yaura une deuxieme transition. Djibril delire. Ne vous en faites pas.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 21:18 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Si cette exclusion venait a être effective nombre de dignitaires MPP ne sera aussi exclue ! Arrêtez de prendre les jeunes pour des cons !

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 21:22, par Honest En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    le CDP et ADF ne doivent pas participer à ces élections.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 21:22 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Prendre la jeunesse en compte oui, mais les compétents, pas le tonitruants ! Le MPP risque de suivre le même sort que le CDP ! Le parti affiche complet avec les anciens visages cdpistes ! Le parti sera encore embrigadé par un clan et très vite c’est l’explosion ! Rappelez-vous que le jeunesse n’est plus baillonnable !

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 21:25 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Sur les 500 milliards de passif, les dignitaires du MPP sont redevables de plus de 45% ! Avez-vous déjà oubliés ? En une année de divorce, vous refusez d’être comptables de cette gestion mafieuse ? Eh les politiciens !

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 21:26, par citoyen En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Salif Diallo ! Merci pour la dernière phrase : « il faut se mobiliser pour leur barrer la route de façon démocratique dans les urnes" c’est la parole d’un démocrate. Cependant vous avez des jeunes qui prônent la division, la violence, la torture, la haine, le clanisme pour ne citer que cela. Apprenez leur la tolérance, la culture de la paix. sinon, "Une porte de l’enfer est ouverte pour le Burkina" la deuxième porte est en voix de céder aussi. Nous sommes tous burkinabé et tous nous devons participer aux élections. pas d’exclusion sinon nous allons nous hacher ici au Faso et diviser le pays. demander à Mossé et à ses camarades d’être responsable. tripatouilleurs d’élections c’est vous salif et simon en puissance. Vous avez tous les moyens pour tripatouiller. Il parait que quand Salif dit que quelqu’un sera président il le devient. Pourquoi il faut écarter des gens alors. Dites à vos jeunes que c’est vous qui avez demandé à Djibrill d’être votre interlocuteur avec blaise. Dites a vos jeunes ce que Djibrill vous a conseillé. c’est lui sa candidature qui dérange les jeunes mppistes. Dites à vous jeunes que vous êtes des hommes de paix et non des hommes de haine. moi je n’ai pas de maisons à bruler. seulement je pleure votre sort. C’est vous que les gens connaissent . Je suis qu’un simple fonctionnaire burkinabé. faites comme Zephirin, un homme qui reconnait la valeur des autres, un opposant responsable avec les propos bien mesurés. je l’admire moi. l’opposant n’est pas le vandal mais le responsable.
    Dieu nous guide Tous.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 21:27 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Ces déclarations du MPP est une insulte au peuple burkinabé, notamment jeune ! Mes chers, voulez qu’on oublie d’où vous venez ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 21:28, par hannibal En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Salif DIALLO, dites à vos jeunes votre part de responsabilité dans la gestion du pouvoir de Blaise Compaoré quand vous étiez l’homme fort du régime. Des passes droits, des détournements massifs dans les différents ministères que vous avez occupés, votre implication dans les assassinats politiques ( Affaire Sankara doit vous dire quelque chose aussi l’affaire Dabo Boukary). Ne prenez pas les populations burkinabè pour des imbéciles. Aux urnes pour départager tous les acteurs politiques. En démocratie c’est le peuple qui décide et le peuple le fera savoir le 11 octobre prochain. Ne vous en faites pas vous qui prédisez l’avenir politique des uns et des autres, votre candidat Marc Rock Christian Kaboré sera battu à plate couture dès le premier tour. Vous n’allez pas duper une fois de plus la nation burkinabè. Fermez là et laissez les Burkinabè choisir qui ils veulent !!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 21:29, par Jeanine Debo En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Pas d’exclusion !!! Vous avez donc peur des CDP ???
    Que le meilleur gagne !

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 21:30 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Si c’est la jeunesse que le MPP incarne comme ça, suis désolé, mais vous n’avez rien tiré de la révolution de fin octobre !

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 21:30, par Communicateur En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    le recto verso est compliqué dès !!! demandez au MPP !!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 21:33, par Communicateur En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    ce qui est arrivé au CDP ratrape le MPP comme quoi ils sont tous pareil. MPP ! Blaise est parti c’était votre veux revenez à la maison avec vos frères sont là.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 21:45 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Si vous êtes à Kossyam en 2015 ça sera grâce à l’argent volé avec le CDP !

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 21:50 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    voyons donc, ceux nous prennent pour des imbéciles ! En une année de démission du CDP, vous voulez un black out dans la tête des gens ?!

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 21:53, par C’est pas possible En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    C’est avec des réflexions pareilles que le pays est resté en retard, avant dernier du monde ou devançant deux ou trois Etats en guerre au moments ou ceux que vous suivez étaient aux affaires

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 22:01, par Quand meme ! En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Exclure les "pro modifications" n’a pas de sens dans la mesure ou le retrait du fameux article litigeux a été obtenu avec en prime le depart de Blaise. Il y’a plusieurs millions de partisans qui seront exclus de facto. Il ne faut pas tomber dans la recherche d’une victoire facile en baillonner ces electeur et la diaspora.
    La suspension et ensuite la demande d’exclusion des "pro modification" donne l’impression que certain parits politique n’ont pas la stature de pour acceder au pouvoir par les urnes mais atravers la decapitation de leur adversaires et cela est surprenant.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 22:04 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Le stade est à moitié vide sur la photo derrière Salif :)

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 22:06, par ousmane En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Et les opposants du 25em heur ? Quelle jeunesse

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 22:07, par noaga En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    oui...j’avais choisi de soutenir Djibril Bassolet,quand il a anoncer qu’il va se presenté aux elections presidentielle..mais j’ai ete surpris d’apprendre sur jeune afrique et les journaux ivoirien qu’il est allé rendre visite a blaise compaore a yamoussokro.et c’est avec l’accord de ce dernier qu’il a decider d’etre candidat..alors au nom de tout ceux qui sont mort pour le changement reel au burkina faso,j’ai decidé de voter MPP, UPC ou tout autre parti qui me convaincra avec son programme...nous devons faire tres attention Blaise Compaore que nous avons chassé est toujours parmi nous avec ces espions qui ont retournés leur vestes pour nous distraire..ouvrons l’oeil et le bon.on demande a Djibril Bassolet et autre de prendre leur retraite et d’aller se reposer..c’est a cause de leur entetement avec blaise pour modifier l’article37 que nous avons perdu nos compatriotes..alors prenez garde si non vos masques tomberons bientot...LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS.../

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 22:09, par FRANCK En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    vous meme, on doit vous écarter tous,à l’exception de Salif DIALLO qui lui au moins est excusable pour avoir dit la vérité tot,ce qui lui avait vallu l’exclusion du parti orchestré par les ROCK et autres parce qu’il voulait selon eux mettre du sable dans leur couscous.Ah la politique ! rien que du mensonge,trahison et autre.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 22:30 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Ceux-là (dignitaires du MPP) croient que tout le monde est amnésiques au Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 22:46 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Montrez-nous d’autres jeunes conscients ! Ceux-là sont des frustrés du CDP et qui dit CDP dit favoritisme et MPP = CDP version 2014 !

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 22:48 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Le MPP se voit tellement à Kossyam qu’il cultive déjà au sein de ses jeunes, l’arrogance, le mépris et tout ce qui a contribué à chasser Blaise !

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 22:49, par le parent En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Le pro_modification premier est rock le dexieme c est toi mouse on se Connais a ouagodougou

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 22:54 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Risible jeunesse du MPP ! Pour une première sortie ce fut une médiocrité, vous n’avez aucune formation politique, et votre premier congrès aurait dû commencer par là ! Au lieu d’aller s’aventurer sur des thèmes que vous ne maîtrisez pas (leadership, management de projet,....). il fallait commencer par une formation politique ! La politique est une science et non du hasard et cela est entrain de s’affirmer au Burkina post-insurrectionnel !

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 22:57, par Zangul En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Chassez le naturel, il revient au galop. Ceux qui en doutaient doivent maintenant sapercevoir que Salif et Simon, qui ont été les plus grands animateurs du sectarisme au sein de l’ODPMT et du CDP, ont emporté leurs méthodes despotiques et divisionnistes au MPP. Cette racaille va être combattue énergiquement, afin qu’une vraie démocratie soit instaurée au Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 22:59, par verite En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Chers camarades je pense que les jeunes du MPP ne savent pas ce qu ils veulent, ils avaient tout prévu sauf la candidature de Djibrill Bassole,mais comme il ne sont pas stratège voilà qu ils nous montrent leurs limites, j ai pitié pour le responsable des jeunes du MPP, car ce monsieur veut nous envoyer le RWANDA ici au Burkina.Je pense que la vraie bataille c est celle de l emploi , l éducation, la famine,... C est le candidat qui nous proposera un vrai programme que nous allons élire,personne ne nous imposera des candidats comme le souhaite les jeunes désorientes du MPP.
    Si vous êtes convaincu alors pourquoi ce jeu anti démocratique ? Nous aussi nous disons que tous ceux qui ont été trempé dans l assassinat de Dabo Boukary et qui étaient en tenue militaire le jour ou Sankara a été assassiné doivent être exclus .
    Le vrai choix sera opéré par le peuple souverain du Burkina et je suis convaincu que ce peuple fera le bon choix, le choix util et non le choix des situationnistes.
    Bassole Djibrill est un homme d honneur, de parole et un vrai démocrate,il a assumé avoir travaillé avec Blaise Compaore , mais reconnaît les erreurs d appréciation c est ça un homme D Etat.je termine en disant encore une fois aux jeunes du MPP que nous attendons tous ceux qui joueront avec notre démocratie, ils nous trouveront sur leurs chemins même s ils sont des brûleurs de maisons.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 23:19, par La flèche En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Messieurs du MPP, votre président Rock Mark Kaboré a eu à dire, quand il était président de l’ Assemblée, je cite : ’’ La limitation des mandats présidentiels est anti-démocratique.’’ Je fais l’analyse suivante : comment aurait-il pus obtenir la non-limitation des mandats présidentiels sans passer par la modification de l’article 37. Son intention inavouée était donc la modification de cette article. Il est clair que si Rock était encore à la tête de l’Assemblée sous la dernière législature, il aurait fait ce que Ouattara Soungalo a fait, c’est dire soutenir la modification de l’article 37. Comme l’intention est pire que l’acte Rock fait donc parti de ceux qui étaient pour la modification de l’article 37. Si on doit exclure les defenseurs de la modification des elections, Rock, doit être exclu purement et simplement pour le bien du peuple burkinabé et en hommage aux martirs.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 23:22, par Ka En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Moi Ka farouche partisan de l’alternance politique et économique du pays que nous aimons avec sa jeunesse, je dis que cette fameuse alternance a besoin de toutes les filles et tous les fils du pays des hommes intègre pour construire un nouveau Burkina, sans l’injustice, sans l’impunité, sans crimes, sans corruption. Depuis 1998 jusqu’à l’heure où je vous écris ce message, la jeunesse traumatisés par le chômage et la pauvreté s’est laissé manipuler par un régime sanguinaire qui a utilisé le denier public pour dévier cette jeunesse à la haine, à la violence, et surtout à la division. Il est temps que les jeunes prennent leurs propres actions et objectifs en main, et oublier les vieux ténors des partis politique aveuglés par le pouvoir, en oubliant ce qui est mieux pour le peuple. Vous direz que peut faire Ka pour réunir la jeunesse dont les blés Goudé Burkinabé les divisent et les manipulent pour dynamiter l’alternance, Kiema, Djibril, MPP, UPC, et autres ? Je demande à toute la jeunesse Burkinabé membres ou sympathisants de tous les partis politique de notre pays de former des équipes avec des bonnes actions et des objectifs concrets pour accompagner la transition, et que la bonne équipe gagne en 2015 avec des idées et des bonne idées que cette même équipe entreprendra par l’intermédiaire d’un représentant qui fera ce qui est mieux pour le peuple, et non ce qui est mieux pour un individu comme Djibril, Kiema, Roch, Zeph, Sankara, Koné. Oui ! Ka, Körö, Roch, Simon, feu Tou, Diallo, et tant d’autres étaient des jeunes avec des actions concrètes, des bonnes actions venants de plusieurs partis destinées au peuple et qui accouché un parti politique du nom de CDP. A mon avis l’heure de la relève à sonner. ‘’’’ Jeunesse Burkinabé concertez-vous, et respectez le dicton de la sagesse Africaine qui nous dit qu’en opposant la haine a la haine, la violence a la violence, on applique une vielle philosophie qui ne donne pas des bons résultats, oubliez les vieux charognards, prenez vos responsabilité dans l’unité pour une alternance apaisé qui conduira le Burkina dans la paix et dans l’émergence.’’’’ Soyez déterminé a faire fi des divisions de Kiema, et de Djibril, du MPP, ou UPC : faites fi des ressentiments, des rancœurs, des querelles stériles afin d’œuvrer pour la paix et le rassemblement de toutes les filles et tous les fils du pays autour de l’idéal commun. Vous aviez raison, écartez ce qui voulaient modifier l’article 37 des élections couplées d’Octobre prochain, et moi je dis tous les anciens ténors du CDP de l’ADF/RDA de l’UNDD. Depuis 1998 je lutte pour l’alternance politique et économique de mon pays avec la jeunesse, comme ce fut en 1988-1998. Que tous ceux qui me critiquent sachent que nous sommes dans un état de droit.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 23:26, par B En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Ok , vous avez la memoire courte au MPP.
    Vous avez egalement peur du CDP votre ancien parti. Mais sachez ,jeunes du Mouvement des pyromanes pilleurs que le BF est notre patrimoine commun. Lisez Ceci : " l ’article 37 est antidemocratique " Rock.
    " Je respecte 3, personnes au monde mon père , Blaise Compaoré et Dieu " Simon Compaore.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 23:32, par veridiK En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Il faut s’élever au-dessus de la mêlée des considérations partisanes
    Tout burkinabè qui rempli les conditions fixées par la constitution et la charte de la transition peut se présenter.
    Que celui qui croit en ses chances se présente et que les urnes tranchent (s/c de l’aval de l’autorité coloniale de tutelle).

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 23:34, par YAFO En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Cette demande d’exclusion n’est pas un bon signal que le MPP donne à ses militants. Djaa, malgré leur malin là, les dirigeants du parti ont peur de leurs concurrents.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 23:40, par yanmakoudji En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    .si on doit disqalifier le cdp parceqil a soutenu la revision de larticle 37.le mpp aussi doit etre exclu parceqe les rss aussi ont soutenu blaise pendant 26ans.donc si blaise a le rhume les rss vt soufrir des maux de tete.vs serai juger au cote de blaise comme etant ses complices.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 23:43, par Yelemani En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    C’est normal que le MPP demande une telle mesure. C’est un parti plein de fascistes, paresseux, médiocres, opportunistes, qui ne peuvent réussir qu’en excluant les autres. Ça a toujours été les méthodes de ces gens

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 23:45, par Passakziri En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Je pense que nous devrions lentement mettre un peu d’eau dans notre calebasse de dolo. Sinon, comment pourrait-on exclure tous ceux qui ont soutenu la modification de l’article 37 ? Ca ne peut que créer des frustations inutiles. Ces gens savent qu’il ne peuvent pas gangner des elections propres. L’objectif devrait être de garantir des élections libres et transparentes, d’éviter les instrumentalisations ( appels à candidature de Bassolé et de Natama). Sinon on sait tous que beaucoup de ceux qui ornaient les meeting du CDP ne l’étaient pas par conviction mais étaient quasiment contraints de suivre pour sauver leur bonus . Beaucoup n’avaient tout simplement pas le courage de défendre leur honneur et doivent déja souffrir dans l’âme s’ils ont une certaine dignité. Il faut revoir les fameux "bains de foule" de l’homme tellement aimé par son peuple au point de sentir indispensable pour comprendre certaines choses : Comment des officiels ( telle Béatrice Damiba à Koupéla) se sont retrouvés installés sous des hangards alors qu’on voulait vendre un bain de foule spontané ? Mettons tous balle à terre. Soyons fiers de notre revolution, mais acceptons d’avancer dans le futur avec tous les burkinabè.

    Apolitiquement, Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 23:49, par Harakiri En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Cet artcile aurait dû avoir pour titre : "Les jeunes du MPP demandent l’exclusion de Roch Marc Christian Kaboré de l’élection présidentielle"

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 23:54, par A L’ÉPOQUE C’ÉTAIT MIEUX En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Le MPP n’est pas encore au pouvoir et il ne pense qu’à exclure. On n’ose imaginer ce qui se passera quand il y sera

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 23:55, par le politicos En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Ce MPP m’inquiéte fort et je me demande ce qui se passe là bas. "Le passif de l’ancien régime se chiffre à 500 milliards". Je veux qu’on m’explique. Aucune autorité de transition n’a donné ce chiffre. Comment le MPP l’a obtenu ? Exactement comme les 17 morts de l’insurrection dont il s’est accaparé ! A vrai dire il y a quelque chose qui ne marche pas bien dans ce parti. Voilà des gens qui réclament plus de démocratie et qui devant un stade "rempli" selon eux demandent d’exclure des burkinabè dont le seul crime est d’avoir soutenu la révision de l’article 37. Salif a proposé une monarchie constitutionnelle pour Blaise COMPAORE dans le document qui lui a valu sa disgrâce. A-t-il déjà oublié ? Je veux rappeler à ces messieurs que si le Burkina décide de réécrire une page de l’histoire sans les collaborateurs du Président Blaise COMPAORE il seront exclus et ils viennent de donner la preuve. les 500 milliards n’ont pas été dissipé entre janvier et octobre 2014. Eux ont pris combien ? Promesse démagogique pour promesse démagogique le MPP avait dit aux jeunes et aux femmes de prendre cet argent (l’argent des promesses démagogiques) et que eux au pouvoir ils l’effaceraient. Mais puisqu’ils ont effacé Blaise qu’ils payent surtout qu’ils gèrent les caisses de l’état. C’est peut être le début de vos désillusions. Un conseil faites vous conter l’histoire de la chauve souris et de Dieu. Amicalement

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 00:31 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    MPP !!! refaites votre casting de jeunesse, celle là est nulle !

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 00:38 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Ahii !! Mossé tu oublie vite ton hier hein ! Toi Mossé si c’est pas grâce au favoritisme du CDP tu serais au village entrain de cultiver ! Tu as quelle niveau intellectuel, moral et politique pour diriger la jeunesse d’un parti politique si ce n’est du celle du MPP !? Pitié de vous ! Cette sortie politique est hasardeuse ! et vous en payer casch !

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 00:41, par Wendsongdo En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Hummm au moins ils n’ont pas rempli le stade recto verso nos oreilles auront la paix ! Sinon, on était encore foutu sur internet ! C’est claire que vous n’êtes ce que vous pensez être !

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 00:45 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Il faut que le MPP se regarde dans le miroir et savoir que la jeunesse n’est plus du bétail électoral ! Changer votre stratégie de conquête du pouvoir par la culture de méritocratie au sein de la jeunesse du parti et non la culture du premier venu !

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 01:14 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    les jeunes de mpp ne pas le gouvernement du Burkina Faso pour prendre une décision gouvernemental , mêmes si leurs responsables ont volez la conscience du gouvernement des les premières heures de l insurrection pour dissoudre les conseilles municipaux , déclare par la voie de la radio le 1er décembre d un responsable de ce parti et qui fut confirmer par le gouvernement. qu,ils sachent que le gouvernement a pris ses responsabilités dans les gestions des affaires, aucun mouvement ni parti politique ne peut en aucun cas influence ce gouvernement qui est gouvernement de vérité , de transparence et paix. tout les burkinabés souhaitent que les élections se déroulés dans les bonne condition paix et transparente. évitons le maximum ces genres de déclarations qui peut engendre des situations indésirable . que la paix règne au Burkina Faso la terre des hommes intègre

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 02:31 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Si le ridicule tuait !? Les mossé se comportent comme s’il étaient nés hier ! Tout de suite là fervents CDPistes et du jour au lendemain ils oublient d’où ils viennent ! La jeunesse du Burkina n’est pas amnésiques !

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 02:39 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    "L’article 37 est anticonstitutionnel" disait Roch dans un passé récent. Votre voltface est intéressé, la jeunesse n’est pas dupe ! Vous voulez protéger vos biens volés avec Blaise Compaoré et vous mettre à l’abri de la justice. Le peuple conscient du Burkina Faso vous tient à l’oeil ! PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT ce n’est pas seulement valable pour les autres, mais aussi pour vous !
    Vous pouvez user de vos milliards volés avec Blaise Compaoré pour encore faire le "tuk guli" mais la joie sera de courte durée !

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 02:42 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Que voulez-vous encore voler que vous n’avez pas volé pendant 26 ans avec Blaise Compaoré ?? RSS sont ce qu’ils sont grâce à Blaise Compaoré !

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 03:24 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    La jeunesse consciente du Burkina Faso est partout sauf dans ce stade vide !

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 05:29, par Sans rancune En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Il faut un signal fort de la par du CNT. Inclusion prône ne veut pas dire absence de sanction à l’encontre des fossoyeurs de démocratie sinon où allons-nous dans ce pays ? Des gens son morts pas à cause de divergences politiques mais à cause de la cupidité de certains ténors : CDP, Front républicain, ... Si des gens ne sont pas exclus des activités politiques, l’insurrection n’aura servi à rien.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 06:58, par WAFO En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Bonjour la jeunesse. A vous lire sur cet élément, la tendance est claire et vous rassurer de plus en plus le peuple quant à votre maturité grandissante. Que ceux qui sont dernière ces jeunes du MPP, pardon du CDP en revers abandonnent tout de suite cette voie facile d’accuser leurs anciens camarade. Ça peut aussi effectivement les bouffer. Merci. Vive la jeunesse, principal auteur de la révolution.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 07:31, par moi En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Le 1er à exclure c’est bien Le Rocco ! et toute sa bande des simons les voleurs, les salifs les torpieurs !

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 07:33, par Didier Emmanuel En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Nous osons croire que cette revendication est et reste "sincère", si elle émane vraiment d’une Jeunesse "conscience et responsable" car, c’est une affaire concoctée, elle ne passera pas. Oui ! parce que les burkinabé, quoique tolérants, humbles et solidaires ne sont pas des moutons électoraux comme l’estiment certains des dirigeants de votre Parti. En effet, de trois choses, l’une. Primo. C’est par peur du retour du CDP, leur méga-parti d’hier après leur vaines tentatives de le faire exclure des prochaines consultations (suspension oblige). Si tel était le cas, nous nous disons que vous avez joué "bidet" car, si les burkinabé ont accepté votre trahison jadis et l’équilibrisme que votre parti a engagé depuis que vous avez rejoint le peuple dans le CFOP, il n’y a pas de raison qu’ils ne tolèreront pas le retour du CDP dans la course. Secundo : C’est par peur de l’arrivée de "Nouvelles personnes présentées potentielles" parce que ayant eu connaissance de vos pratiques d’alors quand vous dirigiez le "Tuuk-guili". A malin, malin et demi. Pour avoir aider à fabriquer ces personnes 27 années durant, il y a quoi avoir peur de ces personnes-là. Tertio : C’est pour répondre à la logique de l’insurrection populaire et les raisons qui l’ont sous-tendu. Il faudrait dans ce cas vous le rappeler s vous n’êtes pas amnésiques, que votre Président en chef, prétendant au Poste du Président du Faso qui avait déclaré ouvertement que "Ne pas modifier l’Art. 37 était anti-démocratique". Il était alors N° 2 ou N°3 du Régime oppresseur du CDP. Et comme tel c’était, ne devrait-il pas être exclu de la course ? Réfléchissez et vous verrez. En tout état de cause, le peuple vous a découvert et sait où vous classez. Mais rappelez-vous. Plus rien ne sera comme avant. Où tout le monde y va et bien entendu, le meilleur gagne, où personne de vous, vous ou d’eux (CDP) n’y sera car, BLANC BONNET - BONNET BLANC. On vous attend de toute façon. Si après avoir déclaré que c’est vous MPP qui avez été au centre, au coeur de l’insurrection populaire pour revendiquer le succès obtenu vous n’avez pas pu remplir le petit Stade Municipal en "recto-verso", cela est signe de vos mensonges et de votre échec prévisible. A bon entendeur, Salut !

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 07:56, par bbavekdant c’est anormal En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    J’ai l’impression que les gens du MPP (Jeunes, enfants, tanties, vieux, adultes) oublient que c’est grâce au CDP et au President Blaise COMPAORE qu’ils sont ce qu’ils sont aujourd’hui. Il les a fait !!!!! Ils ont la mémoire courte pour se souvenir que Rock, salif et Simon sont comptables a 80% des succès, des délits, des fautes et des erreurs du CDP. N’est ce pas le même Rock qui disait que la limitation des mandats présidentiels était ANTI DEMOCRATIQUE ? Salif n’a til pas ete le 2e personnage et tout puissant ministre d’Etat ? Loin de moi l’idée de faire l’audit de leur participation au pouvoir d’État de 1983 a 2013 (heureusement que nous sommes dans une république presque bananiere...). A force de chercher des histoires au CDP, les autres trouveront surement des casseroles pour vous. C’est une question de temps. Jouer balle a terre. Conseil gratuit.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 08:19, par alkarim diallo En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    vont n’êtes pas des démocrates vont étés des revanchard. votre soi disant président na pas étés démocratiquement élus pour être candidat au présidentielles c’est ça votre démocratie vs faites pitiés et vs faites honte a la jeunesse burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 09:29, par LE FERVENT MILITANT DU MPP, LE GRAND ZAPATA !!!! En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    SPÉCIALE 1ère CONVENTION NATIONALE DE LA JEUNESSE DU MOUVEMENT DU PEUPLE POUR LE PROGRÈS = LE MPP À OUAGADOUGOU LES 23-24 JANVIER 2015 !!!!

    L’APOTHÉOSE AU STADE MUNICIPAL DE LA CAPITALE POLITIQUE : Tout simplement magnifique et grandiose.LA JEUNESSE DU MPP a massivement répondu à l’appel et était au rendez-vous malgré les préoccupations des uns et des autres (jour ouvrable de travail !) et surtout LA CHALEUR TERRIFIANTE DE PLUS DE 40°C à l’air libre qui cognait très fort. UN BAN SPÉCIAL à tous LES 12 ARRONDISSEMENTS qui étaient présents. En un mot, LE STADE MUNICIPAL était plein AU 3/4 c’est-à-dire qu’on a eu au bas mot 10.000 PERSONNES dans les gradins.

    LE BUREAU EXÉCUTIF NATIONAL DU MPP était dans la loge officielle conduite par LE 1er VICE-PRÉSIDENT CHARGÉ DE L’ORIENTATION POLITIQUE LE CAMARADE SALIF DIALLO = GORBA représentant LE PRÉSIDENT ROCH MARC CHRISTIAN KABORÉ = LE ROCCO.

    La cérémonie proprement dite a débuté par 2 MINUTES DE SILENCE DU MPP aux martyrs de L’INSURRECTION POPULAIRE = LA RÉVOLUTION POPULAIRE DES 30-31 OCTOBRE 2014.Et c’est les mains dans les mains dans la prière que cela a été fait ! Puis L’HYMNE DU MPP = L’HYMNE DE LA VICTOIRE admirablement chanté par le public suivi par les allocutions ponctuées par une animation musicale avec des artistes tels que REMEKA ET BOB SANA qui ont joué par intermittence.

    Entre autres interventions, on peut s’attarder sur celle DU PRÉSIDENT DE L’UNION DES JEUNES DU BURKINA FASO ABDOULAYE MOSSÉ qui a prévenu LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE de prendre toutes ses responsabilités pour l’application des textes dans notre pays et surtout L’UNION AFRICAINE = L’UA de veiller à l’application stricte de ses propres textes = LA CHARTE DE L’UA DE LA DÉMOCRATIE ET LA GOUVERNANCE qui interdisent fermement à toute personne ( et aussi les partis politiques et associations ) ayant participé à une révision constitutionnelle empêchant L’ALTERNANCE de prendre part aux élections sur une période donnée et donc d’être déchue de LEURS DROITS CIVIQUES = DISQUALIFIEE. Cet appel DU PRÉSIDENT MOSSÉ s’avère très important et à méditer fortement car très bientôt LE MPP va demander à nos autorités de la transition de légiférer à cet effet et s’opposera avec la dernière énergie à LA CANDIDATURE DE PACOTILLE, ILLÉGALE ET ILLÉGITIME DU GÉNÉRAL DE GENDARMERIE DJIBRIL BASSOLÉ qui est, il faut le dire, UN FIDÈLE PARMI LES PLUS FIDÈLES DU DICTATEUR ET TYRAN BLAISE COMPAORÉ et n’a pas marqué son opposition au coup d’état constitutionnel en cours de préparation dans notre pays en OCTOBRE 2014.Une chose est plus que sure et certaine c’est que DJIBRIL NE DOIT PAS PARTICIPER AUX PRÉSIDENTIELLES D’OCTOBRE 2015 même s’il démissionne de l’armée et nous y veillerons par tous les moyens !

    LA CONVENTION DE LA JEUNESSE MPP a pris une motion unique concernant L’EMPLOI DES JEUNES en demandant la tenue dans notre pays DES ÉTATS GÉNÉRAUX DE L’EMPLOI et aussi la mise en place à titre exceptionnel D’UN PROGRAMME PRÉSIDENTIEL D’URGENCE DE CRÉATION D’EMPLOI DES JEUNES.

    C’est aux environs de 12 HEURES 10 MINUTES que la cérémonie a été clôturée par l’intervention DE SALIF DIALLO qui a tenu à rassurer LA JEUNESSE MPP qu’elle est et sera toujours au cœur DES PRÉOCCUPATIONS MAJEURES DU PARTI.C’est dans l’ambiance totale et la ferveur qu’a pris fin LA CONVENTION avec très certainement en ligne de mire LE PROCHAIN CONGRÈS EXTRAORDINAIRE EN MARS-AVRIL 2015 pour la désignation officielle et L’INVESTITURE du candidat du parti aux présidentielles D’OCTOBRE 2015 qui sera évidemment L’HOMME DE PAIX, DE PARDON, DE RÉCONCILIATION, DE LA SITUATION ET DU CONSENSUS ROCH MARC CHRISTIAN KABORE = LE ROCCO !

    À TOUS LES JEUNES CONGRESSISTES, je souhaite un très bon retour dans vos familles respectives et c’est très heureux que je vous dis amicalement et fraternellement à très bientôt. AVEC LE MPP N’AYONS PAS PEUR CAR DEMAIN SERA MEILLEUR………………VOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL À LA CONVENTION NATIONALE, L’INUSABLE FERVENT MILITANT DU MPP, LE GRAND ZAPATA !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 09:36, par moi En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    serais je cebsuré comme chaque fois ./LACONIQUE HISTORIQUE DE L’ARTICLE 37 .CHERCHONS ENSEMBLE LES VRAIS COUPABLES QUI DOIVENT NE PAS ETRE CANDIDATS AU FASO . Depuis sa prise de pouvoir en octobre 1987, Blaise Compaoré dirige le pays en dehors de tout cadre juridique. C’est l’état d’exception, "la rectification" de la révolution sankariste. En 1991, Compaoré convoque une commission pour élaborer une Constitution. 104 membres la composent, et Arsène Ye Bongnessan (qui est aujourd’hui le ministre chargé… des Réformes politiques) la préside. Cinq personnes sont choisies pour la rédiger, parmi lesquelles un proche du président, Roch Marc Christian Kaboré (qui a aujourd’hui rejoint les rangs de l’opposition), une figure de la société civile, Halidou Ouédraogo, et le célèbre avocat Me Titinga Frédéric Pacere. C’est ce dernier qui hérite du chapitre consacré au mandat présidentiel. Il propose un mandat de cinq ans renouvelable une fois. Cela ne convient pas à l’entourage du président : après négociations, le nombre de mandats reste limité à deux, mais sa durée passe à sept ans. La Constitution est approuvée par référendum le 2 juin. 1997. Sept ans sans limitation. Sans crier gare, un an avant l’élection présidentielle, le gouvernement modifie l’article 37, en janvier 1997. "Une fois" disparaît après "renouvelable" : le nombre de mandats n’est plus limité. L’opposition enrage, mais n’a à l’époque aucune marge de manœuvre. 2000. Cinq ans renouvelables une fois. Un an plus tard, le journaliste Norbert Zongo, qui enquêtait sur le clan présidentiel, est assassiné. Le Burkina s’enflamme, les manifestations se multiplient, le régime Compaoré vacille. Pour calmer les esprits, le gouvernement revient sur l’article 37 en 2000. Non seulement, le nombre de mandats est à nouveau limité à deux, mais leur durée descend à cinq ans. Arguant du caractère non rétroactif de cette nouvelle Constitution, Compaoré, déjà élu en 1991 et en 1998, se représente avec succès en 2005 et en 2010. 2014. Une nouvelle modification ? Avant même l’élection de 2010, l’entourage de Compaoré ROCK en tète prône la fin de la limitation du nombre de mandats présidentiels. Son parti, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), la juge "anti-démocratique". En 2011, après son élection, le président convoque une commission pour réfléchir aux réformes politiques et institutionnelles (le Conseil consultatif sur les réformes politiques, CCRP) délégation au nom du CDP Yarga larba ,SIMON Compaoré et CLEMENT SAWADOGO Celle-ci, boycottée par une partie de l’opposition, s’entend sur la création d’un Sénat, mais pas sur une modification de l’article 37. Le projet est un temps mis de côté. Mais en décembre 2013, Compaoré annonce, à l’occasion de la fête nationale, que cet article pourrait une nouvelle fois être modifié si les Burkinabé le décident par voie référendaire.*

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 09:38, par le roi En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Il paraitrait que les jeunes du mpp demandent le retrait des candidatures des proreferendaires avant l’insurrection. Je vois là l’hopital se moquer de la charité. Demandez bien à vos leaders devenus d’un coup blancs comme neige comment toute cette mascarade est arrivée. Il ont soutenu 26 ans le défunt régime. Si eux il peuvent devenir d’un coup de Baguette magique blanc c’est les autres aussi le peuvent. Que d’amnésiques dans ce pays

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 09:40, par la femme En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    ,le droit que je ne connais pas .Mais je pense que la candidature de x ou de y doit etre attaqué au conseil constitutionnel ,qui peut utliser les lois internes et ou supra nationales pour statuer ,depuis quand un parti fut il puissant peut demander l’interdiction de vote à ses adversaires ?depuis quand le conseil constitutionnel statue dans un stade à moitié plein.?depuis quand MOSSE est devenu en miniature le président du conseil constitutionnel du Faso ?,Que d’interrogation.Ecoutons serieuseument cette femme quand elle dit je la nomme SGJe vois que les femmes n’interviennent pas dans ce debat, mais j’ai mon petit mot a ajouter. Personnellement je ne milite pas dans un parti politique mais je suis souvent proche de certains politiciens et mon constat est que le MPP est en train de semer une graine de division, de vengence entre le peuple. Je leur demande d’aller doucement et aussi de mieux former leurs leaders d’opinion a la prise de parole de un public pour ne pas offenser les honnetes citoyens que nous sommes

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 09:41, par NANKOLENDUSE Pierre Claver à Ziniaré En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Apparemment il y a des organisations qui ont peur du terrain.Moi je pense c’est le moment plutôt de convaincre la masse du projet de société du MPP que de vouloir contraindre les gens à voter votre parti.
    Ou bien vous voulez rayer des burkinabè des listes électorales ? .Alors de reprendre l’établissement des lites électorales en demandant aux militants du CDP et de l’ADF de ne pas s’inscrire.
    Si non c’est pour favoriser le bourrage des urnes en notre nom dans un pays qui nous appartient tous.
    Chers jeunes du MPP,si sur le terrain ça ne marche pas,ne remettez pas en cause la constitution et la charte dont la modification d’un seul article vous a conduit à bruler et à piller.
    Nous n’avons pas besoins d’une guerre civil.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 09:44, par black power En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Il des gens qui veulent amener la guerre chez nous avec des calculs politique très facile. Mais le peuples es assez conscience pour faire la différence entre règlement de compte et changement

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 09:46, par BON En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Pour mémoire la constitution a été modifiée 2foi en 1997 et en 2000 qui en étaient les auteurs , la chasse aux modificateurs est lancée, les auteurs de tentatives sont ils plus responsables que ceux qui l,ont modifié
    Cette nouvelle ancienne position du CDP 2nous questionne à plus d’un titre avec à chaque fois une gravité à ne point mésestimer.
    1°) Cette allégation, si elle est une tentative à circonvenir l’opinion, cela traduira un « tout est permis » pour arriver à ses fins, donc grave au vu des échéances qui attendent le pays.
    2°) Et si elle est une mauvaise interprétation des textes, alors nous aurons un énorme souci à nous faire. Il n’est plus besoin de se demander pourquoi nos propres textes sont aussi souvent malmenés. On ne se contente plus d’être « la bouche de la loi », mais le faiseur de loi quand on en tire bénéfice. Et cela j’ai bien peur qu’il ne nous réserve des lendemains difficiles.
    Il n’est pas besoin non plus de te faire remarquer combien, on s’adonne à des interprétations peu claires et peu précises des textes en ce moment, souvent en brandissant l’étendard de la morale que l’on hésite pourtant pas à fouler dès que faire se peut, surtout quand avantage on peut en tirer.
    J’avais espéré une transition qui imprime la cadence, qui mène la barque, mais malheureusement force est de constater qu’elle tangue ! (on en reviendra, promis)
    Aussi je remarque que tu restes toujours alerte, pour le bon devenir de ce pays que tu chéris, chose aussi roborative à plus d’un titre.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 10:00, par lejusticier En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Le passif de 500 milliards de compaoré est à l’actif des dignitaires RSS du MPP.ils ont torturé le peuple pdt 26 ans.ils croient, ces trompeurs professionnels ,pouvoir duper une fois encore le peuple.salif diallo a fait la pluie et le bo temps.ils ont été les cerveaux du régime blaisiste.Simon Compaoré a dit:g respecte 3 personnes,mo pére blaise compaoré et dieu.Lui qui disait o populations d’aller voter des caïcédrats eux seront o pouvoir.Eux pour qui l’assassinat de l,illustre thomas sankara était "l’espoir d’une renaissance". Ces gens là ont leur place normalement ds des géoles.des corrompus des véreux des rénégats des pilleurs...en un mot la mort.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 10:05, par saga En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Avec cet échec cuisant du meeting de la jeunesse MPP car plus de 60 pourcent du stade municipal vide,, il va de soit que cette jeunesse se perd en conjecture en demandant d’interdire des candidats qui feront mordre la poussière au MPP. Déjà s’il y’a matière à interdire, Roch devrait être le premier à subir la rigueur de la loi car il fut le premier à trouver la limitation du mandat présidentiel anti constitutionnel et même à demander que le verrou de cette loi soit levé.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 10:18 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Le MPP A PEUR DE DJIBRIL BASSOLE. SINON allez y aux urnes contre lui c’est tout ! si vous etes garcon la allez y aux urnes contre lui ! C’est sa la democratie, ne nous embobiner pas ici avec vos sornettes,

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 10:19, par saga En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Avec cet échec cuisant du meeting de la jeunesse MPP car plus de 60 pourcent du stade municipal vide,, il va de soit que cette jeunesse se perd en conjecture en demandant d’interdire des candidats qui feront mordre la poussière au MPP. Déjà s’il y’a matière à interdire, Roch devrait être le premier à subir la rigueur de la loi car il fut le premier à trouver la limitation du mandat présidentiel anti constitutionnel et même à demander que le verrou de cette loi soit levé.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 11:05, par LA LUMIERE En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Peuple du Burkina , soyez très vigilants car voter MPP c’est vous trimbaler au cimetière. C’est un parti des escrocs. Moi , je suis anti CDP , mais mieux vaux d’être avec CDP que MPP.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 11:11, par ISSOUF En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Souvent je me demande si ses anciens ténors connaissent la honte. Je ne suis pas contre le MPP mais je demande aux trio SIMON ROCK SALIF de changer de stratégie de communication avec la jeunesse. Votre message politique ne doit pas se focaliser sur la vengeance. Vous mettez beaucoup l’accent sur les causes de votre rupture avec le CDP en oubliant de chercher a connaitre les vrai valeurs auxquelles votre peuple aspirent : La combativité ,l ’honneur et surtout la reconnaissance.....La dernière valeur est celle que vous aviez bafoué. Vous aviez contribué à toutes les bavures du CDP. je prend l’exemple sur MOSSE votre SG de la jeunesse. son local de communication depuis plus de 5 ans il ne le paye pas par ce q il est CDpiste. Tous les marchés de gadgets pub du CDP étaient un acquis pour lui.
    Je demande à la jeunesse de savoir choisir le bon grain de l’Ivraie.
    La jeunesse doit exiger une enquête de moralité sur tous ce qui sont devant leur parti.
    Un bon chef de parti doit d’abord savoir gérer sa petite famille .

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 11:30, par apolos En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Pardonnez ! ne nous prenez pas pour bêtes ! nous ne devons pas exclure qui que se soit de la politique.Dans ce cas nous devons vous exclure vous du mpp avant d’exclure un autre. tout burkinabè a le droit de faire la politique. Exemple : Blaise Compaoré peut revenir faire de la politique mais la question c’est est-ce que le peuple va épouser ses idées ? MPP, vous êtes sur que le peuple vous suivra ? attendons de voir !

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 11:33, par Monfaso En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections,

    Vraiment, vous donnez raison à Ablassé OUEDRAOGO qui disait qu’il fallait exclure les opposants de la 25 heures à savoir le MPP et lui même semble fait partie puisque sa carte de CDP est périmé rien qu’en 2011.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 12:04 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Je suis rassuré de voir que les jeunes ne sont pas dupes dans toute cette histoire.
    Exclusion pour exclusion, les membres du mpp devraient savoir qu’ils ne sont pas à l’abri de cette mesure qu’ils voudraient voir imposée à l’ex majorité.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 12:17, par naba En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Moi je pense que la transition devrait avoir 2 chevaux de bataille. L’un orienté vers les élections, le second devant orienté vers toutes les balises à poser pour éviter tout hyperpouvoir afin de donner tout son sens à la phrase d’Obama : institution forte et non homme fort. Sinon le fait de continuer à écarter un tel au profit d’un autre revient à parler d’homme et non d’institution.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 12:24, par desperado En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    MOSSE et son MPP ont la mémoire très courte, mais ce jeu de falsification des actes kon pose ne saurait prospérer. Puisse Dieu nous libérer des apprentis sorciers politiciens comme ce type noir ki ressemble au chat noir du Nayala

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 12:28 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Mes soeurs et frères CDP pardon vous avez tout perdu et il faut l’accepter donc l’exclusion est l’idée propiste.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 12:36, par OUEDRAOGO R Dieudonné Jr En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Je suis un burkinabè vivant hors de mon pays depuis 1999. J’ai suivi avec attention la réaction du peuple et la mise en place de l’équipe transitoire. Salutation à la jeunesse.
    Mais, dire que ceux qui étaient pour la modification du fameux article 37 ne doivent pas faire parti des élections prochaines est simplement absurde. Ils sont aussi Burkinabè.
    Je connais personnellement le Président de la Transition et je sais tout simplement qu’il n’exclura aucun burkinabè pour des raisons politique. Je respecte vos appréciation, mais je vous suggère de revoir votre vision du monde. Car le burkina a toujours été un pays de Paix et compréhension mutuelle. Sortez un peu du pays et vous allez comprendre. C’est encore mieux chez nous. Du courage. Dieudonné Oued Jr

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 13:04 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Soyons serieux, on ne peux pas chasser blaise et recevoir un de ses ministres comme candidat a la presidence, ce serait une insulte a la memoire de nos martyrs. Tous ceux qui ont approuve le projet de loi qui a fait partir blaise doivent mediter leur sort et attendre 2020. Tel est l’esprit de la charte de la trqnsition

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 13:43, par sidsaya En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    PAUVRES DICTATEURS DU MPP. VOUS VOULEZ UNE VICTOIRE SANS VAINCRE MAIS VOUS NE L’AUREZ PAS. LES BURKINABE SAVENT QUI VOUS ETES CAR 9 MOIS NE SUFFISENT PAS A FAIRE DE CES LOUPS DU REGIME BLAISE COMPAORE DES AGNEAUX DE LA NOUVELLE REPUBLIQUE EN CONSTRUCTION. NE PRENEZ PAS VOS REVES POUR LA REALITE. DITES VOUS AUSSI QUE SI ON VENAIT A INTERDIR DES CANDIDATURES CDP LE PAYS POURRA COURIR UN GRAVE DANGER COMME LE MPP L’A FAIT CAR LA VIOLENCE N’EST PAS LE MONOPOLE DU MPP.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 14:06, par guerminga En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Mon ami MOSSE, attention à certaines prises de position. A vouloir trop arroser, nous risquons de nous mouiller !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 15:48, par Ouvrez l’oeil En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Jeunesse du MPP, c’est de bonne guerre...battez vous farouchement, seul le travail paie et vous êtes dans le bon chemin. Écoutez votre VP Diallo et ne tomber pas dans des pratiques d’exclusion. Pour votre passif, très peu de partis peuvent se targuer de n’avoir jamais collaboré avec BC...reconnaissez cet état de fait et faites votre mea culpa à fois que de besoin.
    courage à vous !

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 15:52, par Attention à la facilité En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    1- Il n’ya pas eu de changement anticonstitutionnel de gouvernement comme stipulé par l’article 25 alinéa 4 de la Charte africaine puisque la revolution des 30 et 31 a empechés cette anticonstitutionalité.
    Donc personne ne sera exclu.
    2- Dans les 500 milliards de francs, combien de ces milliards ont été fetés à titre personnel par les Rock Simon et Salif ?
    3- Rocks, Simon et Salif devrons egalement etre ecarté de facto si on applique le principe d’exclusion proné par ces jeunes du MPP.

    4- Le MPP donne l’impression de ne pas etre sure de lui meme et cherche des subterfuge pour gagner les elections de 2015 en oubliant les consequence de l’exclusion. Le stade a moitié vide confirmerait-il cette peur ?

    5- Exclure des millions de Burkinabé à travers la suspension de leurs parti peux avoir des consequences poste electorales à l’ivoirienne parce que rejeté par une partie de la population exclue.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 16:03, par Jose Gracias Panglos En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Mrs du MPP, personne ne sera exclue de la course a la présidence d’octobre 2015 sauf celles qui a la date ne jouiront pas de leurs droits civiques et celles qui seront incarcérées. Heureusement pour beaucoup de militants de partis qui se voient deja a Kosyam que la justice sous la transition ne bougera pas d’un IOTA a ce rythme. Sinon ils reverraient leurs ambitions a la baisse !!! Donc ca sera une présidentielle OUVERTE en octobre 2015 et le moins mauvais des candidats gagnera. Nous aurons le meilleur président en 2018 si le président elu en 2015 fait une mauvaise lecture de l’évolution sociale et politique du Faso ou en 2020 s’il est en phase avec les populations.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 16:10, par oloman En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Plus rien ne sera comme avant et vous savez tres bien que votre Rock ne sera jamais président du Burkina Faso.Unitile de vous fatiguer.Si c’est pour recruter des milices pour de salle boulot bravo au mpp mais cest cette meme milice qui va vous faire. Quant a votre convention des jeunes jai honte a votre place parceque vous n’êtes pas lucide.Si cest un sans niveau qui est le responsable des jeunes, vous conviendrez deja que vous avez perdu a lavance.Cest pas des barbare nous voulons mais des intellectuels.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 16:20, par ouangawa omar En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    sincérement je pense que les jeunes du MPP ne devraient pas oublié que les Rock simon et Salif etaient des mentors du regime de BLaise COmpaoré et ils sont aussi comptable pour les passifs de 500 milliards pourront ils nous justifier leurs fortunes ? il est facile de retourner la veste mais ne prenez pas la jeunesse consciente et courageuse comme des inconscients ne nous volez pas notre victoire car nous restons au veille contre les politiciens cameleons qui hesitent à changer de couleur.
    il faut pensé a l aprés Blaise au lieu des discourts revanchards.
    comment faire pour la santé de la population,l educations pour tous et surout l emplois pour les jeunes.
    nous sommes en democratie et chaque Burkinabé qui sent en mesure de gouverner le pays est libre de se presenter au election vous avez peur de quoi monsieur Mossé n avez pas confiance en vous ? pour un leader de la jeunesse d’un partis polique vous devez avoir plus de reflection constructive ! mon chér mossé avez vous oublié votre passage a la tête de la ligue des consommateurs ! cessez de vous herigé en donneur de leçon car la majeur parti de votre direction à contribuer a la situation actuelle du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 16:26, par Inconcevable En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Tous vos propos se résument à dire que chacun est libre et ça me rappelle au temps où le cdp distribuait des billets de banque et autres pour mobiliser le bétail électoral. Malgré tout je pense que c’est pas tous ceux qui bénéficiaient de ces avantages insultants qui votaient le cdp. Que pensez vous de ceux qui disent que le MPP a les moyens financiers et connaissent mieux Kossyam pour diriger le Burkina plus que l’UPC. Actuellement presque tous les déflatés du cdp sont au MPP. Je pense de nos jours que les kilos de riz ; le zoom kom et les gadgets ne devront plus nous aveuglés. C’est la politique et chacun doit être mûr pour savoir qui voter.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 17:07, par GALA Karim En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Nous sommes entièrement d’accord que nous devions tout faire pour barrer la route aux pro modification de l’article 37 afin de réussir notre révolution ; et cela se passera dans les urnes car rien ne sera plus comme avant ; a nous d’être très vigilant pour assurer a notre jeunesse un avenir meilleurs avec des hommes et des femmes soucieux de l’avenir de ce peuple

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 19:00, par Ka En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Pas de haine contre les uns et les autres, le peuple est mûre et choisira leur représentant qui fera mieux pour le peuple et non pour un parti en Octobre prochain. Ka, farouche partisan de l’alternance politique et économique du pays que nous aimons avec sa jeunesse, je dis que cette fameuse alternance a besoin de toutes les filles et tous les fils du pays des hommes intègre pour construire un nouveau Burkina, sans l’injustice, sans l’impunité, sans crimes, sans corruption. Depuis 1998 jusqu’à l’heure où je vous écris ce message, la jeunesse traumatisés par le chômage et la pauvreté s’est laissé manipuler par un régime sanguinaire qui a utilisé le denier public pour dévier cette jeunesse à la haine, à la violence, et surtout à la division. Il est temps que les jeunes prennent leurs propres actions et objectifs en main, et oublier les vieux ténors des partis politique aveuglés par le pouvoir, en oubliant ce qui est mieux pour le peuple. Vous direz que peut faire Ka pour réunir la jeunesse dont les blés Goudé Burkinabé les divisent et les manipulent pour dynamiter l’alternance, Kiema, Djibril, MPP, UPC, et autres ? Je demande à toute la jeunesse Burkinabé membres ou sympathisants de tous les partis politique de notre pays de former des équipes avec des bonnes actions et des objectifs concrets pour accompagner la transition, et que la bonne équipe gagne en 2015 avec des idées et des bonne idées que cette même équipe entreprendra par l’intermédiaire d’un représentant qui fera ce qui est mieux pour le peuple, et non ce qui est mieux pour un individu comme Djibril, Kiema, Roch, Zeph, Sankara, Koné. ‘’’’’Oui ! Ka, Körö, Roch Kaboré, Simon Compaoré, feu Ludivic Tou, Salif Diallo, Arsène Bongnessan, Mélégué Traoré Pierre Tapsoba juliette Bonkongou, Vero Kando, et tant d’autres étaient des jeunes avec des actions concrètes, des bonnes actions venants de plusieurs partis destinées au peuple et qui a accouché un parti politique du nom de CDP. A mon avis l’heure de la relève à sonner. ‘’’’ Jeunesse Burkinabé concertez-vous, et respectez le dicton de la sagesse Africaine qui nous dit qu’en opposant la haine a la haine, la violence a la violence, on applique une vielle philosophie qui ne donne pas des bons résultats, oubliez les vieux charognards, prenez vos responsabilité dans l’unité pour une alternance apaisé qui conduira le Burkina dans la paix et dans l’émergence.’’’’ Soyez déterminé a faire fi des divisions de Kiema, et de Djibril, du MPP, ou UPC : faites fi des ressentiments, des rancœurs, des querelles stériles afin d’œuvrer pour la paix et le rassemblement de toutes les filles et tous les fils du pays autour de l’idéal commun. Impérativement il faut écarter tous ceux qui voulaient modifier l’article 37 des élections couplées d’Octobre prochain, je dis même tous les anciens ténors du CDP de l’ADF/RDA de l’UNDD. Depuis 1998 je lutte pour l’alternance politique et économique de mon pays avec la jeunesse, comme ce fut en 1988-1998. Que tous ceux qui me critiquent sachent que nous sommes dans un état de droit.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 19:31, par L’Homme Fort En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Moi je suis cadre dans l’administration publique du Faso et non encore engagé en politique. Mais quelque chose m’intrigue déjà dans le choix de certains leaders des partis politiques. Pour un jeune parti comme le MPP qui ambitionne après seulement moins d’un an d’existence conquérir le pouvoir d’Etat et qui porte à la tête de sa jeunesse un analphabète comme leader de sa jeunesse. C’est tout simplement foutu pour cette jeunesse déjà mise sous le boisseau et dont son utilité dans de telles conditions se résument à demeurer un bétail électoral.
    Il faut que ce parti revoie de telles pratiques et qu’il choisisse un leader capable de tenir le discours véritablement politique et non celui du boucher. La faible mobilisation des jeunes au stade municipal de Ouagadougou est le reflet de la désapprobation et du désaveu du leader qui doit les incarner au niveau du parti.
    A travers la révolution des 30 et 31 octobre, il s’est agi pour la jeunesse de dire non à la médiocrité et aux choix clientélistes et paternalistes.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 20:51 En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Chers internautes, je sais que nous sommes lus et donc je vais donner un point de vue qui va éclairer les burkinabè honnêtes, dignes et respectueux des règles démocratiques. Pour ceux qui agissent par passion en brûlant et en pillant les maisons des autres, je n’ai pas de remède pour eux si ce n’est l’asile psychiatrique.

    - 1. Chaque citoyen doit le savoir avant de faire la politique, le rôle de tout parti politique c’est de conquérir le pouvoir d’Etat et de le conserver par toux moyens afin de faire prospérer ses idéaux pourvu que la Constitution (institution forte) soit respectée.
    Donc, la volonté de modification de l’article 37 de la Constitution par le CDP en elle-même, n’est point un crime politique, mais bien au contraire un choix politique conscient et judicieux d’un parti (le CDP) qui a usé d’une stratégie politique pour emmener d’autres partis (ADF/RDA, FRONT REPUBLICAIN, ETC ETC) à adhérer à son projet de modification constitutionnelle, y compris à coups de milliards ou de proposition de poste de 1er Ministre ou de Ministre etc etc etc et même tout ce que vous pouvez inventer....
    Or, le peuple insurrectionnel des 30 et 31 octobre 14 a déjoué ce projet politique parce que quand même, le Président en place était là depuis 27 ans et il était hors de question de lui accorder un seul jour de plus le 25 novembre 2015.. Ce qui rendait cette énième modification constitutionnelle suspecte et inopportune. Nous l’avons dit, en toute amitié et tout respect, à l’époque, au Président Blaise Compaoré lui-même à travers nos écrits sur ce journal. C’est d’ailleurs pourquoi le peuple, dans sa globalité, a accepté d’adhérer à cette insurrection ainsi qu’à ses organes désignés à travers la transition.
    Donc, le seul fait de vouloir modifier la Constitution n’est pas, en soi, condamnable et relève d’une stratégie politique qui n’a pas fonctionné. La sanction ne peut pas être au-delà de l’échec et le Président Michel Kafando ne s’est pas trompé en annonçant le retrait de la suspension qui avait été injustement prise à l’encontre de certains partis.

    - 2. De là, à dire que tous ceux qui ont, de près ou de loin participé à cette manoeuvre de tentative de modification constituionnelle ne doivent pas participer aux élections suivantes, c’est un pas que personne, je dis bien personne n’a le droit de franchir, sous peine d’instaurer immédiatement une guerre civile à "l’ivoirienne" ou "l’ivoirité" au Burkina Faso. Je ne crois pas que cela soit la volonté de la majorité de burkinabè qui n’a d’ailleurs pas accès à internet, le taux de couverture burkinabè étant de 0,0000000001%. Ce qui veut dire que sur 100 burkinabè, moins d’une personne dispose d’une connexion internet. Il n’y a donc pas de quoi pavoiser.

    - 3. La seule explication de cette énième sortie malheureuse c’est que le MPP, voyant que le pouvoir en 2015 est en train de lui échapper se permet des sorties hasardeuses, notamment par cette intervention de M. Abdoulaye MOSSE, sans doute, instrumentalisé par M. Salif DIALLO qui a l’habitude de souffler le chaud et le froid. (C’est sa force et chacun de nous sait que c’est une bête politique). Sinon, si on devait exclure tous ceux qui ont eu, un article, une phrase, un mot, une pensée pour la modification de l’article 37 de la Constitution, le premier a exclure serait M. Marc Christian KABORE qui a déclaré, alors qu’il était sur le perchoir que "la limitation du mandat présidentiel était anti-démocratique". Peut-être, sauf amnésie, M. Abdoulaye MOSSE n’était pas né à cette époque. Quelle honte pour ce ce jeune homme pourtant plein d’espoir...

    En conclusion, chaque burkinabè, de l’intérieur comme de l’extérieur a le droit de participer aux élections conformément aux termes de notre Constitution que nous avons tous défendu bec et ongle en témoigne ceux qui sont morts physiquement en martyrs afin que nous, nombreux survivants puissions bénéficier de la liberté démocratique encadrée par la loi fondamentale. Le Sage.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 22:04, par eteincelle En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Laissez les ex dignitaires du" front républicain" s’agiter et de choisir leurs candidats aux présidentielles. Le MPP les battra à plate couture. Ceux là aussi qui s’évertuent à dénigrer les responsables du MPP n’auront que leurs yeux pour pleurer si ils pensent que pondre des écrits haineux et mensongers dans la presse ferra avancer la cause de leurs " ombres-champions" ou causeront du tord à ce parti.Qu’ils sachent aussi que les militants du MPP ne sont pas tous des ex du CDP. Qu’ils continuent à raisonner comme feu Gerard KANGO (paix à son âme) qui disait que tout le monde a été militant du RDA d’une façon ou d’une autre au lieu de poser les vrais débats. Les électeurs sont en campagne et dans une moindre mesure en ville. Des gens qui n’ont jamais eu de cartes électorales et qui s’opposent à tout par principe ne peuvent que vivre dans la contestation permanente,c’est à dire la chose la plus facile à faire ici bas.Changez de métiers messieurs.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier 2015 à 23:26, par la sagesse En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    L’internaute N 62 ; vous n’avez rien compris "on change pas un article dans un pays de droit " ou bien vous n’avez toujours pas compris jusqu’où la tentative de changement de ce seul article nous a amener. En tant que jeune, Je l’espère bien, vous devez prendre un peu plus de temps pour lire la réglementation burkinabé car nul n’est sensé ignorer la loi et une loi adoptée ne peut pas se changer comme une chemise. J’espère que vous allez souffrir moins pour ça.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier 2015 à 06:35, par tilbisdan En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    le pauvre peut il faire consciemment qu’il soit jeune ou vieux ? Je pense que non ? Je lis les écrits des uns et des autres, ça sent de la manipulation, de l’aigreur et de l’hypocrisie. Si la jeunesse ne se ressaisie pas , elle serait pire que les aînés si la logique est suivie, car l’élève doit être plus que le maître. Dommage et dommage que le tube digestif prenne toujours le dessus.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier 2015 à 09:26, par kihan En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    ah ah les ridicules militants du MPP vous dites que le CDP est mort politiquement et en même temps vous aviez peur de les affronter aux élections.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier 2015 à 09:34, par LB En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Les apprentis sorciers du MPP ne poussez pas la jeunesse du Burkina sur des chemins tortueux dont l’issu sera fatal pour tous !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier 2015 à 10:36, par MIRKO En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    "Quand on ne sait pas d’où on part, on doit regarder d’où on vient" M. Mossé, tu es mal placé de parler ainsi, voila que Salif t’a donné une belle réplique. De quoi le MPP a peur ? Si il doit avoir disqualification pour toutes les élections à venir, tes mentors ne seront pas épargnes. On pardonne, mais on n’oublie pas. On a pardonné aux mentors MPP, pourquoi pas les autres burkinabè ? cessons cette vision d’exclusion, pour aller à une vraie cohésion. Laisser le peuple sanctionner démocratiquement ceux qui ont mal conduit le pays, que de créer des lois en votre sein et l’appliquer. REGARDEZ VOUS D’ABORD....

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier 2015 à 12:11, par Jacob En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Voilà ce qui est bien dit.
    Si le CDP s’entête et s’obstine de ne pas se dissoudre, ont va les discréditer jusqu’au dernier CDPiste situé dans les confins du Burkina par le pouvoir des urnes. Ainsi leur échec serait TOTAL sans possibilité de revenir sous une autre forme de parti.
    Que Dieu protège le Burkina et écarte de ses dirigeants toutes personnes de mauvaises volontés.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier 2015 à 12:14, par BUCK En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Mon pays a mal à sa jeunesse ; surtout celle politique. Après des errements d’un certain Badra du CDP, voici un Mossé du MPP de s’offrir en spectacle. Quand on ne comprend pas quelque chose, on demande tout simplement. Si des gens doivent être exclus des prochaines compétitions électorales, c’est bien tes mentors. Parce qu’ils y sont pour beaucoup dans les évènements des 30 et 31 octobre 2014. Ils ont été les têtes pensantes de ce changement anticonstitutionnel(coup d’Etat civil) déguisé sous la forme d’insurrection populaire. Des indiscrétions parlent par d’un investissement de 2 milliards de FCFA par le trio RSS pour obtenir le départ du Président COMPAORE
    Comme quoi, la fin justifie les moyens...
    Mais pour l’heure, souffrez que le CDP soit toujours dans la course pour KOSSYAM et que le meilleur gagne dans les urnes

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier 2015 à 16:05, par ouagadougou En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    hééééééééééé mon cher MOSSE fallait donner ton discours a tes mentors d’abord « RSS » avant de le mettre a la connaissance du peuple .je commence a avoir honte très honte même.je suis très déçu. Merci de revoir ta copie prochainement

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier 2015 à 16:45, par yamsoba En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    aucun membre du dernier gouvernement de blaise ni deputé de l’ex parti au pouvoir ne doit participer aux présidentielles de 2015. nous veillerons à ce que cela soit respecté.
    on ne peut pas chasser blaise alors que certains tentent de presenter des gens qui ont été au premier plan de la modification de l’article 37 jusqu’au dernier jour tout simplement parce qu’ils sont de leur clan ; vous prenez les autres pour bêtes ? si ces individus qui se font appelés ici et là à se présenter sont malins, qu’ils ne fasse pas la même erreur que blaise. le jour où ils tenterons cette imposture sera le début de la fin de leur carrière politi

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier 2015 à 17:58, par ASSS En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Pas d’exclusion en 2015. Pour moi tout le monde est éligible sauf Blaise et François
    On va les battre pour une deuxième fois, n’ayons pas peur de les affronter, restons stoïque comme le 30
    VIVE LE MPP
    VIVE LES RSS
    VIVE LE BURKINA NOUVEAU !

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier 2015 à 18:04, par ASSS En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    Pas d’exclusion en 2015. Pour moi tout le monde est éligible sauf Blaise et François
    On va les battre pour une deuxième fois, n’ayons pas peur de les affronter, restons stoïque comme le 30
    VIVE LE MPP
    VIVE LES RSS
    VIVE LE BURKINA NOUVEAU !

    Répondre à ce message

  • Le 27 janvier 2015 à 15:21, par SERENZA En réponse à : Burkina post-insurrection : Les jeunes du MPP demandent l’exclusion des « pro modification de l’Article 37 » des prochaines élections

    le MPP est venu pour éclairer les yeux du peuple burkinabè et surtout la jeunesse qui était bleu-bleu au temps du système Compaoré.Je pense qu’avec le MPP rien ne sera comme avant.C’est le parti qui nous inspire actuellement vu ses leaders politiques qui ont su prendre en contre-pied le système de Compaoré qui a conduit a sa chute.Soyons vigilant car ses leaders comme RSS possèdent beaucoup d’expérience.Vive le MPP !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des jeunes outillés sur l’analyse des politiques publiques et la stratégie de plaidoyer
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés