Situation nationale : Un réseau d’organisations de la société civile apporte son soutien à la transition

jeudi 22 janvier 2015 à 23h28min

Les responsables du Réseau des organisations de la société civile pour le soutien à la transition (ROCST) ont animé ce jeudi à Ouagadougou une conférence de presse pour affirmer publiquement leur appui à la transition afin que les espoirs du peuple ne soient pas, disent-ils, déçus.

Situation nationale : Un réseau d’organisations de la société civile apporte son soutien à la transition

Apporter leur soutien à la transition afin que les sacrifices consentis par le peuple burkinabè lors des événements des 30 et 31 octobre 2014 ne soient pas vains. C’est entre autres l’objectif des responsables du Réseau des organisations de la société civile pour le soutien à la transition (ROCST) qui ont animé ce jeudi à Ouagadougou une conférence de presse. Pour Sidiki Dermé, coordonnateur du ROCST, la transition n’est pas seulement une affaire des membres du gouvernement, mais une affaire de tout le monde.

L’autre ambition de son mouvement, c’est de faire en sorte que la majorité des Burkinabè soient impliqués dans la mise en œuvre de la transition et que leurs préoccupations soient également prises en compte. Dans cette perspective, le ROCST a plaidé pour la tenue d’assises sociales inclusives qui vont permettre aux différentes composantes de la société d’exprimer leurs besoins par rapport à la transition. Cela pourrait contribuer, à les entendre, à ce que les élections attendues par tous se déroulent dans de bonnes conditions, sans troubles. Ils ont insisté sur la nécessité de trouver des solutions à la question foncière qui reste, disent-ils, source d’injustice, de frustrations pour nombre de citoyens. Dans leur plan d’actions, les membres du Réseau des organisations de la société civile pour le soutien à la transition ont annoncé des conférences publiques à travers le pays pour sensibiliser les Burkinabè de l’intérieur sur les enjeux de la présente transition. Ils vont également rendre visite à des leaders d’opinion.

Les membres du Réseau sont-ils manipulés ? « C’est au pied du mur que l’on reconnaît le maçon. Nous nous sommes engagés depuis longtemps sur un certain nombre de valeurs sur lesquelles nous ne transigeons pas », assure le coordonnateur Dermé. Et d’inviter les uns et les autres à tirer les leçons du passé et à travailler à l’émergence d’une société véritablement démocratique et inclusive. Car, « c’est au bout de la vieille corde que l’on tisse la nouvelle corde ». Pour animer la présente conférence de presse, Sidiki Dermé, par ailleurs responsable de l’Association pour l’émergence et pour une culture de la citoyenneté (AECC), avait entre autres à ses côtés, Idrissa Zongo d’Afrique empire de paix (AEP) ; Hamado Ouédraogo de la Fondation Survie de l’enfant en Afrique. Et ce sont ces différentes structures associatives ci- mentionnées qui forment le Réseau des organisations de la société civile pour le soutien à la transition.

Grégoire B. Bazié
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés