Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Vote des Burkinabè de l’étranger : Un report sans raison valable !

Accueil > Actualités > Politique • • jeudi 22 janvier 2015 à 19h03min
Vote des Burkinabè de l’étranger : Un report sans raison valable !

Toujours voulu mais jamais réalisé. Ainsi pourrait-on parlé du vote des Burkinabè de l’étranger. Et des raisons techniques bien que fallacieuses ont toujours été servies à la population pour justifier le manque de volonté des hommes politiques d’aller vers ces compatriotes qui pour une raison ou une autre se sont retrouvés hors du pays.

Si pour certaines raisons le régime Compaoré avait tout mis en œuvre afin que ce vote puisse être effectif pour cette élection de 2015, le manque de volonté de la part des nouvelles autorités et des acteurs politiques de même que de certaines organisations de la société civile peut être préjudiciable à toute la nation.

Le temps, les moyens et les risques d’insécurité sont entre autres les raisons qui ont jusque-là été évoquées pour justifier un probable report du vote des Burkinabè de l’étranger pour 2020. Pourtant tout porte à croire, de l’avis de certains spécialistes, que tout cela n’est que prétexte. En effet, n’eut été les intérêts égoïstes de certains acteurs aussi bien politiques que non des différents scrutins, il ne devrait plus être question pour un pays aussi pauvre que le Burkina d’emprunter et de déverser des milliards juste pour des élections.

D’ailleurs l’expérience de la biométrie a montré que pour des pays comme le nôtre, il s’agit plutôt de dépenses supplémentaires pour le contribuable que d’une quête réelle de transparence. Pourtant il est bel et bien possible comme cela se fait ailleurs que les Cartes nationales d’identité (biométriques) dont disposent les Burkinabè servent en même temps de carte d’électeurs. Et des organisations de la société civile tout comme des spécialistes en numérisation seraient déjà entrés en contact aussi bien avec l’ancien régime, les différentes parties prenantes des élections que des autorités de la transition pour leur exposer la faisabilité. C’est pour cela qu’il devient de plus en plus difficile d’admettre que des questions de moyen ou de délai soient toujours servies pour justifier le report des Burkinabè de la diaspora à 2020.

Par ailleurs en ce qui concerne une prétendue atteinte à la sécurité nationale comme évoquée par certains hommes politiques il faudrait noter que le report du vote ne nous met pas entièrement à l’abri de cette éventualité. Il faudrait pour cela que d’autres dispositions soient envisagées.

Au lieu donc de dépenser des sommes colossales pour l’établissement des cartes d’électeurs biométriques ou encore des cartes consulaires et de perdre du temps à cet effet, les autorités de la transition et surtout les membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) gagneraient à mettre en avant les intérêts de la nation en faisant de la Carte nationale d’identité burkinabè (biométrique) la seule pièce valable pour les différentes échéances électorales.

B. Ousmane PARE
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 22 janvier 2015 à 19:14, par Dit vrai En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : Un report sans raison valable !

    ils doivent attendre 2020. C’est quoi ces gens ne comprennent pas là ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2015 à 19:39, par NANA Tiga Pierre En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : Un report sans raison valable !

    Bonsoir à toutes et tous,
    Je viens de lire avec intérêt la réaction de Mr B. Ousmane PARE relative au report de la participation de la Diaspora burkinabè aux élections de 2015-2016. J’apprécie à sa juste valeur votre intervention, mais j’ai beaucoup de réserves quant au manque de volonté des nouvelles autorités de la transition de s’engager pour la participation réelle de la diaspora aux présentes élections. J’ai écouté l’ex-consul honoraire à Zinder au Niger et les raisons qu’il a évoqué interpelle plus d’une personne. Vous dites que Blaise COMPÄORE avait pris toutes les dispositions pour que les burkinabè de l’étranger puisse prendre part aux élections de 2015. Oui, nous l’avons suivi et analysé depuis le début. Vous croyez réellement que Mr COMPAORE se battait pour votre participation ? Détrompez vous car nous savons que Blaise voulais faire un holdup électoral à partir de la côte d’Ivoire parce que pays regorgeant plus de 5 000 000 de burkinabè. C’est pourquoi, il a confié la confection des cartes consulaires électorales à un Ivoirien dont la moralité a été décriée partout en Cote d’Ivoire par des ivoiriens et des non ivoiriens notamment des burkinabè. Je crois que nous devons rester lucides et bien analyser les choses. Vous pouvez nous dire quelle plaie financière Mr COMPAORE et compagnies nous ont léguée ? Sans être devin, je voudrais vous dire que les autorités de la transition avec modestie, évitent d’être alarmistes pour éviter la morosité de tout un peuple face à son destin. Je vous invite à rechercher les informations sur le pillage du clan COMPAORE de l’économie nationale. Vous n’en reviendrez pas. Encouragez les autorités actuelles au lieu de chercher des poux sur des crânes rasés. A bientôt.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2015 à 20:07 En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : Un report sans raison valable !

    Maintenant, nous en avons assez de cette histoire de vote de la diaspora ! en dehors de ceux d’Italie, quelle est cette diaspora qui a un impact visible sur la vie de la nation ? on a vu ceux des USA s’entre dévorer à la mise en place du fameux sénat. Au lieu de faire rentrer l’argent pour construire le pays, ils voulaient au contraire vivre là bas au frais du contribuable. L’aventure n’est pas une obligation.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2015 à 20:33 En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : Un report sans raison valable !

    Ousmane, laisse tomber, Dieu les voit tous dans leurs sordides manoeuvres.
    Tchogo tchogo, quelle que soit la durée de la nuit, le jour finit toujours par se lever.
    C’est ce que nous avions dit à Blaise Compaoré et son entêtement à modifier la constitution l’a amené là où tu sais. Donc quels que soient les motifs fallacieux avancés, le jour finira toujours par se lever. Le Citoyen.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2015 à 21:06, par Bisiri En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : Un report sans raison valable !

    La raison est simple, techniquement la CENI n’est pas prêt en cette année et voit même dans moins de deux ans à organiser des élections pour les Burkinabés vivants a l’étranger. Blaise Compaore voulait juste profiter du maque d’information et de l’ignorance de certaines personnes de cette franche burkinabé pour l’organiser dans la cacophonie, gagner les élections de 2015 pour instaurer sa dictature et son pouvoir a vie.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2015 à 21:54, par le diaspo devenu tengbiiga En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : Un report sans raison valable !

    Personne n’ est contre le vote des burkinabés de la dispora,celui qui veut,il prend son avion,son train,son car ou sa moto pour venir voter.certains quittent waga pour aller voter dans leurs village.si on est patriote,respectons les règles du jeu.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2015 à 22:20, par tuenmavé En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : Un report sans raison valable !

    Très cher Mr Paré,
    Votre analyse semble effectivement tenir la route. Néanmoins, il faut comprendre et mesurer à sa juste valeur ce qui s’est passé dans notre très cher pays. Un régime vieux de 27 ans a été renversé et ses ténors sont en liberté, avec des ressources insoupçonnées. En interne même il y a déjà pas mal de difficultés à faire avancer la transition vers son objectif principal, tenir des élections libres et incontestées. J’espérais que dans un tel contexte, des patriotes sérieux n’en viennent pas à demander l’impossible à cette transition, qui se cherche, avouons-le. Le peuple burkinabè se comporte, pour ceux qui sont au pays, comme de la volaille qu’on a longtemps enfermée et qu’on vient de libérer. Il ne vous aura pas échappé que les contestations vont dans tous les sens, dont la vôtre.

    Sachons raison garder et accompagnons la transition à réaliser des élections non contestées. En 2020, si le Président élu en 2015 et son gouvernement ne mettent pas en place ce qu’il faut pour la participation des burkinabè de l’étranger, nous aurons toutes les raisons de descendre dans la rue et je serai devant vous pour le faire. D’ailleurs, nous n’allons pas attendre 2020. Dès que les élections aurons eu lieu, je vous invite au suivi du travail indispensable pour qu’en 2020, tout soit prêt pour le votre des burkinabè de l’étranger.

    Nan laara an saara !

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2015 à 22:23, par wedaga En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : Un report sans raison valable !

    C’est très tôt pour critiquer. Ces raisons sont une réalité. Le vote des burkinabè de la diaspora est le bienvenu mais ne constitue pas une urgence démocratique. Laissons les autorités travailler et jugeons les sur les résultats au lieu de vouloir tout critiquer coute que coute.

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier 2015 à 00:48 En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : Un report sans raison valable !

    A quoi sert une carte nationale d’identité dans nos contrées ? Voilà la question qu’il fallait poser. Pour utiliser la carte nationale d’identité comme document de vote dans nos pays, n’est pas forcément lié à la qualité biométrique de celle ci mais plutôt à la volonté et à la capacité de la population d’en disposer. Demander à mon oncle au village de s’établir une carte nationale d’identité, il vous demandera pour faire quoi avec ? Il faut nous sensibiliser pour que nous nous procurions cette pièce pour notre propre sécurité d’abord. Faire comprendre à la grande majorité de la population pourquoi cette pièce est importante. Ensuite, ils pourront nous amener à l’utiliser comme carte d’électeurs.
    Pour le vote des burkinabè de l’étranger de grace ce n’est pas parce que des politicarts veulent les utiliser comme échelle pour arriver au pouvoir parce qu’ils n’ont plus de crédibilité à l’intérieur du Faso qu’il faut précipiter les choses. Les même gars qui nous cassent les oreilles aujourd’hui ont eu 23 ans pour faire voter les burkinabè de l’étranger mais ils ne l’ont pas fait.
    Je suis pour leur vote mais dans la situation actuelle.
    Enfin, la carte consulaire à ce que je sache n’est pas une carte d’électeurs mais une pièce d’identité établit pour les Burkinabè de l’étranger. Sa biométrisation a été faite dans un souci de sécurisation de cette pièce comme celle de la CNIB. De plus, actuellement sauf erreur de ma part la carte consulaire biométrique n’est établit que pour les Burkinabè vivant en Côte d’Ivoire.

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier 2015 à 07:10, par CHRIS En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : Un report sans raison valable !

    Bjr,
    Merci Mr PARE pour cette analyse qui ne manque pas d’intérêt. seulement on aurait aimé que votre article aille plus loin en nous disant en fait combien de burkinabè vivent à l’étranger et sont concernés par ces votes. ; il faut nous informer en nous détaillant le nombre de burkinabè par pays qui seront en âge de voter. Même si je ne le vous dis pas , je suis très sûr que vous aurez des difficultés à obtenir ces résultats ; et surtout ne me dites pas que l’Etat possède plus de moyens pour le faire que vous n’en disposiez. Alors, gardons notre calme, prenons notre temps car pour moi le vote des burkinabè de l’étranger se fera dans les années à venir. Et soyons honnêtes pour reconnaitre que Blaise n’en a pas fait une priorité depuis 1991, il voulait le réaliser en 2015 pour les raisons que nous tous connaissons. Dommage pour lui et heureusement pour nous, le vaillant peuple burkinabè l’a renvoyé à ces chères études.
    LA PROPHETIE S’EST ACCOMPLIE

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier 2015 à 07:14 En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : Un report sans raison valable !

    Merci beaucoup

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier 2015 à 07:27, par dablobissan. En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : Un report sans raison valable !

    Bien dit. Nous aimons quémander, s’endetter et escroquer. Mais chacun a sa petite idée derrière. Sinon pourquoi ne pas dépenser une fois pour toutes ? Nous excellons toujours dans la médiocratie et ce qui nous rend toujours dépendants mais jamais dans la qualité. On dit que nos cartes d’identité et nos passeports sont ceci, sont cela et on ne peut pas les ululer que partiellemen. Si Alasane pouvait manipuler les elections comme le pense, il ne serait pas là à negocier avec le PCDI. Osons avec nos ingénieurs locaux en informatique et testons nos cartes.

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier 2015 à 07:32, par Mami En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : Un report sans raison valable !

    Chers compatriotes de l,etranger comprenez que vos ambassadeurs actuels ont ete designes par le regime dechu.Comment garantir la credibilte de vos votes dans de telles conditions.Le gouvernement de transition doit organiser des elections credibles.Le report de vos votes me semble justifie compte tenu de cette realite sinon c,est la porte ouverte a la contestation pour fraude electorale.Voici une raison qui justifie un report.

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier 2015 à 08:44, par Sawm En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : Un report sans raison valable !

    Mon frère Pare ;
    Je comprends ta frustration et je suis d’avis qu’on puisse utiliser de la CNIB comme carte d’électeurs ; mais il faut que tu te mettes dans la peau d’un burkinabé qui vit à l’intérieur et qui sait ce qui se préparait dans le cadre du referendum.
    Le régime Compaore avait misé sur le vote de nos compatriotes d’un pays voisin (dont je tairais le nom) pour l’issue à sa faveur du referendum et des élections qui allaient s’en suivre.
    Pour toute personne ayant suivi comment le vote se déroulait ici et Faso et sachant l’aide que le régime allait bénéficier de ce pays voisin, il savait d’avance l’issu du scrutin.
    Je te donne seulement comme preuve et exemple, la suite des réclamations des dernières élections législatives et communales : le CDP avait été littéralement battu dans le Kadiogo mais au finish il est ressorti vainqueur malgré les recours et réclamations faites. En fait tout avait été mis en œuvre pour qu’il ne soit pas possible de faire un recomptage sérieux de voies : des bulletins de vote étaient jetés pèle mêle là où ils devaient être bien garder.
    Tu dois donc accepter que si l’intention de truquer les élections existe et avec l’aide de ses amis et acolytes, de façon responsable les autorités de la transition doivent tout simplement écarter ce risque.
    Mais mon cher Pare, personne n’osera dire cela publiquement.
    Dans son discours de fin d’année (ou de nouvel an, c’est selon), le Président de la transition a évoqué le sujet indirectement. As-tu remarqué ce qui a suivi ?
    Je disais à des amis que sur cette question du vote des burkinabé de l’étranger, il n’y a pas meilleur solution que du report à d’autres échéances, et que ça y va de la souveraineté de notre cher Faso.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier 2015 à 09:03, par Alias En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : Un report sans raison valable !

    Vous êtes en droits de dire que le report du vote des Burkinabè de l’étranger est sans raisons valables. C’est normal. Puisque vous voulez cette participation tout de suite et maintenant avec passion. Si vous réussiez à appréhender la question sans passion vous allez voir les raisons. Puisse Dieu donner de la lucidité à tous les acteurs.

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier 2015 à 09:26, par MOI LE PATRIOTE PARFAIT En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : Un report sans raison valable !

    "Les autorités de la transition et surtout les membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) gagneraient à mettre en avant les intérêts de la nation".. Pardon ! ne me censurez pas SVP . Que pensez vous être "l’intérêt de la nation" ? De quelle nation parlez vous ? Ces compatriotes Burkinabé qui en comprenant facilement la situation politique actuelle de notre pays se sont déjà exprimés pour le report ne vous laisseraient pas vous exprimer de la sorte pour les raisons suivantes :
    - C’est après 27 ans de règne du défunt régime que ce vote semble être possible au cours d’une période de transition ou toutes les dispositions sécuritaires sont fragilisées par les récents événements qui ont traversés notre pays. Cela ne garanti pas la fiabilité de ce scrutin de la diaspora ;
    - la facture de la dette intérieure est colossale qu’il faut y faire face le plus urgemment si on ne veut pas étrangler l’économie ;
    - la santé, les écoles sous paillotes, l"enclavement des zones dites "greniers du Burkina", l’insécurité rampante tant dans les grandes villes qu’en campagne, la paupérisation du monde rural dû à l’inexistence de l’économie locales .
    *- les quêtes légitimes des travailleurs pour l’amélioration de leurs conditions de vie... et j’en passe.
    Ce sont autant de problèmes récurrents auxquels le autorités de transition ne sauraient remédier en ces 10 mois de la fin de leur mandat. Vous dites : "Les cartes d’électeurs biométriques ou encore des cartes consulaires ... de perdre du temps" et vous suggérez de faire de "la Carte nationale d’identité Burkinabé (biométrique) la seule pièce valable". Dans les pays à vocation démocratique c’est une liste électorale élaborée décemment qui permet de faire des élections libres et transparentes sur la base de statistiques établies à l’avance. Aussi il existe déjà une culture et des habitudes d’établissement des listes sur la base des cartes d’électeurs par la CENI qu’il faut exploiter au regard du temps qui presse. Le pouvoir de la transition ne saurait se fier à des listes établies au niveau de la diaspora dans des circonstances qui frisent la fraude et le tripatouillage du scrutin. Gouverner c’est aussi prévoir dit-on. Je souhaite que nous ne jetons pas le trouble dans l’esprit des compatriotes de la diaspora qui ont déjà tout compris. Ces gens compatissent aux problèmes du Pays voilà pourquoi nombre d’entre eux ont donnez des contributions pour les soins des victimes de l’insurrection populaire. Des voix diaspora s’élèvent même pour plutôt demander des appuis pour leur permettre de rentrer voter au pays. Cela me semble raisonnable. Ce sont ce genres de raisonnements qui sont compréhensibles. Le vote de la diaspora ne devrait pas enflammer l’atmosphère politique qui n’est déjà pas simple.Calmons les débat je vous en prie.

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier 2015 à 09:33, par Citoyen oui mais...... En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : Un report sans raison valable !

    Bien dit mon frere.Mais voyez l,establishment ouagalais a decide ainsi depuis le 25 novembre 2014 on n,y peut rien changer.En 2020 eh bien d,autres arguments seront avances parce que ca n,arrange pas qlq,drole de democratie au Faso !C,est le serieux meme de l,etat qui est en cause.pendant on y est que Mr Kere nous dise combien a coute les tournees a l,etranger de ses commissaires 2011 et 2014 sur les 4 continents ? Quand vous aurez le chiffre vous comprendrez dans quelle republique vous ete installes.Le reste n,est que litterature.

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier 2015 à 11:48, par Touabga En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : Un report sans raison valable !

    Certains Samo sont faits pour boire le yantoro et manger le tô (pâte) de petit mil. Ils ne sont pas faits pour réfléchir. Mon cher PARE, où étiez-vous depuis juin 1991 ? Depuis cette date, les Burkinabè ont toujours voté sans les parents vivant à l’étranger. Les élections n’ont-elles pas toujours été validées par toutes les instances connues ? De plus, laissez les Burkinabè de l’intérieur voter car les programmes des futurs dirigeants seront principalement élaborés pour eux (rires). Aucun dirigeant burkinabè fut-il futur ou de la transition ne peut ou ne pourra faire appliquer sa politique favorable aux Burkinabè vivant en RCI, au Ghana, Togo, en France, aux USA... Foutons la paix à la transition, laissons-la travailler ; elle n’a que 10 mois pas 27 ans.

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier 2015 à 13:36, par Claver DERA En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : Un report sans raison valable !

    Bonjour Mr PARE Ousmane,

    Merci de vous intéresser au vote des burkinabé de l’étranger, mais ayez d’abord les bonnes informations avant de culpabiliser.

    1. Le vote des burkinabé de l’étranger est encadré par un texte qui est le Code électoral,
    2. Il dispose que l’enrolement par la CENI de ses compatriotes se fait sur la base de la Carte consulaire, carte dont ne disposent qu’une très infime minorité,( même pas 01%) si on tient compte des estimations faites.
    3. Après les sorties de la CENI dans les différents pays où le Burkina a des Ambassades ou des Consulats généraux, des propositions allant dans votre sens (enrolement avec Cartes nationales d’identité ou passeports ont été faites au gouvernement de Blaise COMPAORE qui n’a pas daigné y répondre, la seule préoccupation étant à l’époque que puissent voter les Burkinabé de Cote d’Ivoire, considérés à tort ou à raison acquis au régime. C’est pour cette raison que seuls ces derniers ont bénéficié d’une délivrance massive de cette pièce, sous le contrôle actif de Mr L’Ambassadeur. Les autres pays ont été laissé pour compte.
    Peut on alors parler actuellement du vote des burkinabé de l’étranger sans résoudre les problèmes des textes qui doivent encadrer ce vote ?

    Je crois que le CNT actuel va revoir les textes pour permettre ce vote. Alors patience.

    vote des Burkinabé de l’étranger oui, mais dans leur totalité et non pour une minorité.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Députée Elise Foniyama Ilboudo/Thiombiano : « Les gens pensent que la politique, ce sont des intrigues »
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés