Nomination du nouveau ministre des Infrastructures : « Nous n’avons pas d’à priori mais nous aviserons si d’aventure… », dixit MbiYaméogo, Délégué du personnel.

jeudi 22 janvier 2015 à 02h23min

MbiYaméogo, délégué du personnel et secrétaire général du Syndicat des travailleurs des travaux publics, du bâtiment, de l’hydraulique et assimilés, section Ministère des infrastructures, du désenclavement et des transports (SYTTPBHA/MID) ; a été avec ses camarades à l’avant-garde de la lutte ayant abouti à la démission de l’ancien ministre des Infrastructures, Moumouni Diéguimdé. Monsieur Yaméogo a appris aussi la nomination du nouveau ministre des Infrastructures, Daouda Traoré. Sa réaction…

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Nomination du nouveau ministre des Infrastructures : « Nous n’avons pas d’à priori mais nous aviserons si d’aventure… », dixit MbiYaméogo, Délégué du personnel.

Lefaso.net : Vous venez d’avoir un nouveau ministre en la personne de Daouda Traoré. Comment accueillez-vous cette nomination à la tête de votre département ministériel ?

M’Bi Traoré : Pour le moment, nous sommes indifférent. Nous avons appris effectivement à travers la presse la nomination de Monsieur Traoré comme ministre des Infrastructures. Ce que nous pouvons dire pour le moment, c’est de lui souhaiter plein succès dans ses nouvelles missions. Sinon, pour l’instant, nous n’avons pas grand-chose à dire.

Connaissez-vous l’homme ?

A titre personnel, je ne le connais pas. Mais, je sais qu’il était le directeur général des routes jusqu’à sa nomination. Comme il est de la maison, on n’a pas besoin de le connaître personnellement. L’essentiel, c’est qu’il soit à mesure de régler nos problèmes.

Qu’est-ce que les gens disent de lui, est-ce qu’il répond aux exigences de l’article 15 de la charte de la transition ?

Avec la démission de Diéguimdé intervenue le 8 janvier 2014, le gouvernement a mis deux semaines pour pouvoir nommer Monsieur Traoré. Nous pensons qu’ils ont eu à faire toutes les enquêtes nécessaires et qu’il n’y a pas de problème. Si également l’intéressé a accepté assumer les fonctions de ministre, c’est qu’il s’est bien regardé, il a regardé les termes de référence, il a vu qu’il est en mesure de remplir la mission. Pour nous, ce n’est pas un problème. Vous savez que même le problème qui est arrivé avec Diéguimdé, ce n’est pas nous qui l’avons soulevé. C’est venu de la presse d’abord avant que ceux du ministère ne s’agitent. C’est dire véritablement que nous on n’a pas d’à priori. Mais si d’aventure quelque chose venait à sortir sur lui et que c’est confirmé, c’est sûr que nous allons aviser.

C’est pour cela que vous dites que vous êtes indifférent…

Nous sommes indifférent parce que nous, quelle que soit la personne qui allait venir, nous on n’allait pas avoir de problème à travailler avec elle. L’essentiel pour nous, c’est la solution à nos problèmes.

Rappelez-nous vos problèmes ?

Nous avons signé depuis 2011 un protocole d’accord avec le gouvernement. Jusqu’à présent, le protocole d’accord n’a pas été exécuté. Nous avons déposé notre plateforme sur le bureau du ministre depuis longtemps. Les problèmes n’ont jamais été réglés. En outre, les travailleurs se trouvent dans une insécurité parce que l’ancien ministre avait effectué des tournées au cours desquelles il avait demandé aux travailleurs de dénoncer les responsables qu’ils ne voulaient pas, ce que les travailleurs avaient fait et il n’a pas pu effectuer le changement. Donc, actuellement, les travailleurs vivent dans l’insécurité. Il faut véritablement régler ces questions. Un autre problème, la question de gré à gré dans l’attribution des ouvrages délégués. Nous, nous sommes pour les appels à candidature dans les attributions des ouvrages délégués. C’est dire que nos problèmes sont là mais nous pensons que le nouveau qui va arriver prendra la mesure des choses et réglera nos problèmes ; parce que c’est ce qui nous intéresse et non les individus.

Propos recueillis par Grégoire B. Bazié
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés