Sécurité dans la capitale : La police nationale et municipale bientôt en duo

mercredi 21 janvier 2015 à 03h02min

La direction de la police municipale de la ville de Ouagadougou a reçu dans la matinée du 20 janvier les visites du directeur général de la police nationale et du président de la délégation spéciale de la capitale. Ils sont venus encourager les hommes de Clément Ouango qui œuvrent quotidiennement pour une capitale paisible et sûre. Le partenariat entre les deux polices se renforcera dans les jours à venir pour plus d’efficacité dans les actions.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Sécurité dans la capitale : La police nationale et municipale bientôt en duo

En poste il y a seulement 5 jours, le président de la délégation spéciale de la ville de Ouagadougou a dit être venu rendre visite à ses plus proches collaborateurs. Pour Damien Gampiné les défis à relever avec la police municipale sont nombreux. Ils vont de la sécurité routière, en passant par la quiétude et la sécurité dans la ville et les quartiers. « Lorsque règne un désordre dans une ville, aucune action de développement n’est possible. Il suffit d’observer la circulation dans la ville pour se rendre compte qu’elle ne répond à aucun critère du code de la route. Cela veut dire que nous avons du travail à faire, c’est donc une visite pour galvaniser la troupe afin qu’elle sache que nous sommes à sa disposition prêt à l’épauler ».

Du soutien, la police municipale en a justement besoin. Le directeur Clément Ouango a énuméré une liste de doléances au président de la délégation spéciale qui a estimé que « ce n’est pas la mer à boire ». Il a donc promis de voir « ce qui est prioritaire et qui peut enclencher le développement de toute la chaine ».

Police nationale et municipale vers une synergie d’action

Le directeur général de la police nationale a traduit son « admiration pour le travail abattu au quotidien pour la sécurisation de la ville ». Il a annoncé que les deux corps travailleront à renforcer davantage le partenariat pour une meilleure sécurisation des citoyens de la capitale et pour le développement de leurs affaires. Clément Ouango a déjà annoncé que dans les jours à venir, les deux corps seront amenés à mener des opérations conjointes pour une intelligence commune, et des moyens communs pour plus de sécurité.

La police municipale de la ville de Ouagadougou compte actuellement plus de 500 éléments appuyés par 250 volontaires communaux pour la sécurité routière. De l’avis de son directeur général, Clément Ouango, les défis à venir seront entre autre de faire sentir davantage la présence des policiers sur les routes, assurer la quiétude dans la ville, parce que « les gens se plaignent dans les quartiers à cause des nuisances sonores venant des débits de boisson des garages, les lieux de culte, de diverses acticités. Il faudra donc avoir des quartiers apaisés, tranquilles et relever aussi le défis de l’encadrement des hommes, ceci pour faire faire des policiers citoyens en faisant corps avec la population.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés