Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

mardi 20 janvier 2015 à 19h09min

Ces temps-ci le Burkina Faso a connu une forte hémorragie humaine malheureusement due à l’action anthropique. La vie humaine étant sacrée et toute perte en vie humaine étant une perte, l’urgence m’est venue d’élaborer cette proposition qui peut servir d’ossature de réduction considérable d’accidents de circulation.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Circulation routière :  Une stratégie pour éradiquer les accidents

1- La promotion du Transport en Commun Urbain est pressante : des bus sont à prévoir partout dans les quartiers avec des points d’arrêts bien étudiés afin de desservir de façon rationnelle les usagers ;

2- Une loi imposant aux élèves en milieu urbain d’emprunter les bus est salvatrice : n’est autorisé un élève à conduire à moto qu’en jours non ouvrables ; les parents qui ne sont pas d’accord avec cette loi peuvent personnellement déposer leurs enfants quel qu’en soit le moyen de transport mais en conformité avec les textes en vigueur ;

3- Un Permis de conduire moto est obligatoire car la méconnaissance du code de circulation est constatable ;

4- La révision de la composition des tricycles à savoir l’absence d’insignes (panneaux) de signalisation conformément au code de routeest nécessaire ;

5- L’imposition d’un permis de conduire aux conducteurs des tricycles est logique

6- La limitation de vitesse en milieu Urbains est obligatoire et la réprimande en cas de manquement doit être de la dernière fermeté ;

7- Sur une distance de plus de 400 KM, l’exigence de deux chauffeurs est louable ;

8- Sur une distance de plus de 400km il est autorisé à un chauffeur d’effectuer le trajet 1 fois par jour c’est-à-dire aller-retour et non la volonté des responsables des compagnies qui veulent que le chauffeur l’effectue jusqu’au dernier convoi ;

9- Que l’ONASER (Office Nationale de la Sécurité Routière) ait la main libre de contrôler n’importe qu’elle compagnie de façon objective ;

10- Une forte amende et une expulsion du surnombre dans un car sont salutaires.

11- Le Mode de vérification de la carte de visites techniques des véhicules est à accentuer et le Taux de sanction financière est à rehausser ;

12- Les Normes de stationnement des taxis sont à réviser ;

13- Qu’un chauffeur suspecté d’alcoolisme ou de drogue soit purement et simplement exempté de conduire quel qu’en soit la compagnie ;

14- L’élargissement considérable des routes et l’état défectueux des routes nationales sont à revoir ;

15- L’interdiction absolue de la surcharge ;

16- Un repos obligatoire de 20 à 30 minutes est à imposer aux conducteurs à chaque 200 Km. Les passagers qui sont pressés peuvent changer de moyens de transport (Avion)

17- Un véhicule n’ayant pas les panneaux de signalisations au complet n’est autorisé à prendre la voie ;

18- Le plombage de véhicules dans le but de réduire la vitesse s’avère nécessaire ;

19- Le port de casque doit être obligatoire ;

20- Le port de la ceinture de sécurité est non négociable ;

21- Que le prix de transport soit étudié afin de permettre aux citoyens lambda d’emprunter les compagnies dignes de ce nom ;

22- Le transport mixte est à bannir.

Par Souaïbou LAURA

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 janvier 2015 à 19:21
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    Des belles propositions, mais vous avez oublié de citer l’alcool, on doit mettre a la disposition de la police des alcoomètres qui puis les aider a bien controler les chauffards.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 20:26
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    A cela je peux ajouter le respect des feux tricolores et la communication en circulation

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 21:27
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    Il manque l’obligation d’avoir un horodateur en plus du bridage pour limiter la vitesse. Les motos de moins de 125 CC doivent être bridées pour ne dépasser 50 km/heure.
    Le point 2 ne sied pas. Il y a des élèves qui ont plus de 18 ans. Aucun jeune de moins de 14 ans ne devrait monter sur une moto.
    Dernière mesure : revoir à la baisse, le prix des contraventions comme excès de vitesse avec le radar. Ce soir, on me dit que le chauffeur d’un ami a dépassé la limite de vitesse autorisée. On lui demande 25.000 F CFA comme amende à payer. Avec un tel montant, évidemment, la négociation démarre et le chauffeur finit par payer 10.000 F mais sans reçu. Donc, 100% bénéfice pour le policier. Les amendes devraient être d’un forfait de 3.000 à 6.000 F pour les Il devrait y avoir une brigade de la police pour surveiller nos policiers et autres agents sur les voies. Avec jumelles, et appareils photos et autres, il serait très facile de faire arrêter tous ces case de fraude de tous ces agents. Pris en flagrant délit, 1ère fois =avertissement et mise à pied. 2ème fois, licenciement avec poursuite judiciaire qui peut entrainer 3 ans de prison pour l’agent.
    Les camions de transport mixte devraient être immobilisés et mis en fourrière avec une amende égale à 500.000 F après immobilisation du véhicule pendant une semaine minimum pour arrêter ces accidents qui tuent 5, 10 ou plusieurs dizaines de personnes à chaque fois.
    Autre mesure à revoir : ne pas mettre des dos d’ânes ou gendarmes couchées n’importe où et n’importe comment et qui contribuent à créer de nombreux accidents. On soigne le mal par le mal sans rien résoudre au final !

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 22:38
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    Éradiquer les accidents de la circulation ? Meme aux USA ils travaillent encore les reduire ! Utilisez regulierement le Larousse ca aide.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 03:10, par pipi
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    le transport mixte est a bannir . C’est ou tu as vus cela . Tu n’as pas de famille toi ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 06:09, par Pathe Diallo
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    De très belles idées qui pourraient aider à condition de lutter aussi contre la coruption des forces de l’ordre ! On a aussi l’impression que les autorités manquent de volonté politique et préfèrent ne pas affronter les commerçants propriétaires des bus et ou camions de transport. Il est incompréhensible qu’à chaque drame (mort d’hommes) sur nos routes, les autorités se dépêchent sur les lieux en compagnie de la TNB, présentent leur condoléances aux familles des victimes vont voir les blessés dans les hôpitaux, mais pas un mot sur les fautifs, on ne parle pas de faire respecter la loi, le code de la route ! Dans la plupart de ces accidents les causes sont connues : surcharge, circulation avec un seul phare la nuit, excès de vitesse etc...mais personne n’est sanctioné ! Dans ces consditions, toutes les solutions proposées resteront vaines !

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 07:28, par Pipo
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    Mon frère ne te leurre pas : le problème principal est l’incivisme, intolérance ; personne ne veut céder sa place (curieusement même les postes administratifs, lol).

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 07:38
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    De bonnes initiatives. Il faut ajouter à cela, la nécessité d’instaurer la circulation en sens unique sur certaines voies surtout au centre ville de Ouaga. Cela est devenu un impératif au regard des bouchons observés aux heures de pointes.
    Prévoir des heures pour la circulation des gros camions et aux véhicules remorques qui négocient le passage avec les usagers mêmes aux heures de pointe. C’est à se demander dans quel monde somme- nous ? Un pays sans autorité et sans Autorités ?
    Il faut que les stationnements anarchiques cessent aux abords des voies déjà exiguës pour le déchargement des marchandises. C’est à croire que ce sont les commerçants qui sont les maîtres du monde au Burkina. En tout cas l’Autorité est interpellée. Il faut restaurer l’autorité de l’Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 08:02, par wedaga
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    Votre initiative est louable. Que nos autorités veuillent prendre en considération cette proposition
    _

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 08:06, par lilboudo
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    Contrairement aux autres, je ne vois rien comme proposition originale dans cet écrit, à part l’interdiction aux élèves de rouler à moto, que je ne partage pas d’ailleurs ! Le reste est logique, mais c’est déjà réglementé ainsi, sauf que l’incivisme fait mentir les lois.

    Concrètement, comment fait-on pour réduire l’incivisme, et partant, les accidents de la route ? La question reste posée

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 08:09, par Tingin bila
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    Tout cela est beau. mais mon frère l’incivisme a pris le dessus. Même l’Etat est hors la loi ici. - - Ouagadougou-Bobo Dioulasso on fait 5h de route à cause des foutus ralentisseurs non conventionnels ;j’ai cassé mon carter sur la route de kaya
    - les motos de moins d 125 CC roulent côté voiture et on ne fait rien,
    - la vitesse des motos de moins de 125 CC est de 45 km/h en ville qui en parle ?
    - aucune voie expresse, aucune route de délestage...
    Nous n’avons pas plus d’engin à deux roues qu’en hollande ou en Chine. Décidément hein. Dans ce pays quand il y a collision entre une voiture et une deux roues on accuse d’abord la voiture. Si chacun roule là où il doit rouler je vous jure que cela va contribuer à réduire le nombre d’accident.

    - les topographes là ne sont là que pour flasher les voitures mais et les motos ? On me dira que la voiture est plus facile à arrêter.
    aussi il faut mettre en place un système de dédommagement pour nous autres qui avons perdu un carter ou un pot d’échappement à cause de vos gendarmes débout là. Tchrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 08:11, par Ouédraogo Issifou
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    Bravo !!!
    Permettez d’ajouter à vos louables propositions le contrôle mixte (gendarmerie et police) obligatoire sur chaque axe
    revoir l’âge des véhicules : interdire les véhicules de 15 ans de vie

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 08:15, par le citoyen
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    merci Pathe DIALLO. La semaine dernière, j’étais en provenance de Lomé d’où j’avais emprunté une société de transport d’un pays voisin. Quant on est arrivé dans un village juste avant Tenkodogo, le convoyeur nous a indiqué un endroit où la gendarmerie prenait position pour les contrôles routiers. Il cite : " avec notre surcharge d’aujourd’hui, c’était sur qu’on allait pas traverser se poste de contrôle sans être verbalisé. car ce poste nous fatiguait à tout moment pour notre transport mixte. Il y’a même un de nos cars qui à fait un accident grave et qu’il serait même déposé chez eux" J’étais assis juste derrière lui quant il argumentait. A la question de savoir si la levée de ce poste les arrangeait, il n’a pas hésité à répondre oui car ce dit poste les amendait et prenait trop leur temps. Ce jour, nous étions 81 pour 70 places. D’un côté, il y’a lieu de revoir et organiser de temps en temps les sorties de ces agents afin de régulariser la situation. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 08:20, par Mitkieta ouedraogo
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    merci pour tes propositions,mais on ne peut pas éradiquer les accidents ,mais les diminuer ou les réduire .Tout le monde(populations ,agents chargés de la sécurité routière ,l’autorité de l’état etc......) la méconnaissance des textes et la non application de de ceux ci)sont des facteurs responsables du nombre croissant de ces accidents.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 08:24, par le citoyen
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    merci Pathe DIALLO. La semaine dernière, j’étais en provenance de Lomé d’où j’avais emprunté une société de transport d’un pays voisin. Quant on est arrivé dans un village juste avant Tenkodogo, le convoyeur nous a indiqué un endroit où la gendarmerie prenait position pour les contrôles routiers. Il cite : " avec notre surcharge d’aujourd’hui, c’était sur qu’on allait pas traverser se poste de contrôle sans être verbalisé. car ce poste nous fatiguait à tout moment pour notre transport mixte. Il y’a même un de nos cars qui à fait un accident grave et qu’il serait même déposé chez eux" J’étais assis juste derrière lui quant il argumentait. A la question de savoir si la levée de ce poste les arrangeait, il n’a pas hésité à répondre oui car ce dit poste les amendait et prenait trop leur temps. Ce jour, nous étions 81 pour 70 places. D’un côté, il y’a lieu de revoir et organiser de temps en temps les sorties de ces agents afin de régulariser la situation. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 08:49, par l homme integre fache
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    De tres bonnes idees, essayez de les appliquer, le gouvernement va chuter a 10 h pile.
    Le Burkinabe est a l aise dans son incivisme, comme le porc dans sa boue.Donc tout le monde voit et laisse faire, n est pas SANKARA qui veux.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 08:49, par Patriote
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    N’oublier pas d’interdire les véhicules poids lourds et les charrettes pendant les périodes de pointes de la circulations.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 08:51, par BLEK LE ROC
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    Bel article mais sachez que si les autorités de la transition ne font rien pour asseoir l’AUTORITÉ DE L’ÉTAT, elles auront échoué l’une de leurs missions principales.
    Ce même incivisme peut les emporter.
    Soyez fermés dans les décisions et maniez bien le bâton et la carotte ou comme on peut le dire, avoir une main de fer dans un gant de velours...
    C’est seulement après avoir restauré cette autorité que vous réussirez les autres missions.
    Bon courage car il y a du boulot..

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 09:19, par yav
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    Le type n’a pas laissé son contact. Les propositions sont pertinentes sauf que certains point sont évidemment discutables. Réduire les risques d’accidents et par ricochet l’occurrence les accidents est l’aboutissement de tout un programme et le résultat d’une éducation routière soutenue.
    Comme l’ont dit en substance certains internautes, on dirait que les autorités en charge des transports naviguent à vue. La construction des échangeurs est une bonne chose mais la régulation de la circulation urbaine peut être rendu fluide à travers de simple plans que les services municipaux amèneront les usagers à respecter.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 09:40, par lewang
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    Je propose aussi qu’on introduise le code de la route comme module à l’école primaire et meme au secondaire. Introduire l’éducation civique aussi, la leçon de morale qui nous édifiait cahque matin avant les cours reguliers...

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 10:52, par Innocent
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    Toutes ces lois existent deja.. Elles ne sont juste pas respectees et aucune sanction reelle n’est appliquees quand on prend quelqu’un...des personnes avec des vehicules qui roulent comme si elles etaient a moto ; et bien sur ca va dans l’autre sens aussi...A mon avis ils faut vraiment commencer par la sensibilisation aussi longtemps qu’il le faudra..

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 10:56, par ouedraogo
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    Si nous voulons que Ça marche,code de la route pour tous
    en commencer à l’école primaire .
    très important et j’insiste.
    belles propositions de votre part

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 11:01, par ouedraogo
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    Si nous voulons que Ça marche,code de la route pour tous
    en commencer à l’école primaire .
    très important et j’insiste.
    belles propositions de votre part

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 11:13, par Bangrenoma
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    Obligation pour tout motocycliste d’avoir une assurance parce qu’en cas d’accident contre un vehicule c’est toujours l’impasse.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 12:15, par magloire 1er
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    bonjour monsieur
    je comprends bien votre initiative et je soutiens qu’il est impératif de réagir et d’agir pour sécuriser la circulation routière et tous les usagers de la route. cependant votre langage me semble trop inquisitoire. le code de la route est d’abord une question d’éducation et de sensibilisation( car tout usager de la route doit à défaut de connaitre le code de la route, avoir des notions de ce code, fut-il piéton, cycliste, motocycliste ou automobiliste). la répression vient donc en aval.
    parlant de votre stratégie (qui n’en est pas une), tout ce que vous dites est déjà connu des pouvoirs publiques et des politiques sérieuses sont élaborées mais il faut que chacun y adhère volontier, pour sa propre sécurité et pour celle des autres.
    il est vrai que lorsqu’on voit le comportement de chacun en circulation, on a envie de réprimer mais que ceux qui savent le code de la route et les bonnes manières commence déjà par les appliquer (il s’agit de moi, de vous, et de bien d’autres, suivez mon regard...).
    la circulation révèle quelque chose de nous : aucun respect de l’autre ! et c’est ce qu’il faut réussir à changer dans le comportement du Burkinabê, le reste suivra !

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 13:55, par BLUCO
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    haa !!!! je pense que les accidents en ville sont aussi provoqués par ses camions qui circulent partout et à l’importe quelle heure de la journée. Ouagadougou une l’une des rares capitales où on peut voir cela. Dommage que personne n’y pense. ni la nationale ni la police municipale ni le ministère en charge.
    vraiment dommage pour une ville qui ne dispose que de tout petit goudron.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 15:12, par kali11
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    monsieur pipi entendez par transport mixte animaux et etre humain ou marchandises et etre humain n as tu pas encore vue cela sur nos routes ?si moi je me rappels un des notre est mort dans un accident pareil ou nous avons trouvé une forte sommes dans ses poches comment souvent c est triste il faut vraiment la sensibilisation et ensuite réprimer s il le faut non seulement et le chauffeur et le passager

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 15:55
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    Que de belles et bonnes idées ! Quid de la mise en oeuvre. Le gouvernement doit proposer un plan à moyen ou long terme qui permette de mettre tout cela en musique. Au terme de ce plan :
    * Le nombre de véhicules à deux roues doit être dratiquement diminué.
    * Les véhicules de seconde main de plus de dix ans ne doivent pas être admis sur le territoire national
    * Le gouvernement doit promouvoir le transport en commun : avoir son propre moyen de déplacement doit être une option et non une nécesssité. On doit pouvoir aller au travail le matin, en revenir le soir, rendre visite à ses parents le dimanche, faire les courses le samedi avc les transports en commun sans que cel ne pose dedifficulté insurmontable

    Bien sûr comme je disais plus haut, cela veut dire un plan à long terme chiffré financièrement, et que l’état trouve les moyens de sa mise en oeuvre.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 16:33, par Badpress
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    Pipi, mets tes enfants dans camion citerne, camion transportant des animaux (bœuf )ou grumier pour les envoyer à l’école si tu veux !

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2015 à 12:19, par ndivaler
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    Merci pour cet article sur la circulation routière. J’ajouterai volontier ces boutiques de rue qui doivent être réglementées et qui ont fini par devenir des boutiques de route ou d’autoroute. Que dire de ces décharges de déchets dit France au revoir ? Quel est cette déchéance du peuple burkinabè qui rempli son pays des objets et déchets des autres pays sous prétexte que c’est la bonne qualité. Et plusieurs autres domaines ont besoin de mesure aussi fortes qu’évidentes si nous voulons vraiment avancer.
    Vous savez pour restaurer l’autorité de l’État, le gouvernement doit aussi prendre des mesures vigoureuses, les annoncer et permettre à la société civile de mettre en place des mécanismes des suivi de ces mesures. Voyons la petite mesure qui consiste à la déclaration des biens du gouvernement, des membres du CNT et des responsables des grosses sociétés n’est pas exécutée par notre gouvernement de transition qui est sensé tout mettre en ordre avant les élections. Il y a bien des choses à faire pour mettre en ordre la vie de tous les jours des burkinabès.

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier 2015 à 02:59, par Jeunedame seret
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    Commencez d’abord par la fermeté et la burkinabéité. Ensuite on verra les conditions de vie et de travail des forces de l’ordre ; ça aidera à vaincre la corruption de temps en temps. La dernière fois à Kokologo tous les cars TCR furent bloqués pour fraudes au PAYAGE ; et les négociations entre chauffeurs, amis publics et gendarmes bloquèrent les clients pendant près de 2 heures. On n’a rien appris des conclusions ; ce qui était sûr, tout semblait agréable pour tous ; mêmes chauffeurs. FERMETÉ OÙ ES-TU ? on te cherche pour la réalisation de ces rêves politiques.

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier 2015 à 14:17, par c’est l’homme tu connais pas tu appelle héyii
    En réponse à : Circulation routière : Une stratégie pour éradiquer les accidents

    @ l homme integre fache toi tu as tout résumé

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés