Préservation de la paix au Burkina : La communauté évangélique rend grâce au Seigneur

lundi 19 janvier 2015 à 23h42min

« Rendre grâce à Dieu, lui exprimer toute notre reconnaissance pour la protection qu’Il a accordée à notre peuple et à notre pays lors des événements qui ont marqué le dernier trimestre de l’année 2014 ». C’est la raison qui sous-tend le culte organisé par la communauté évangélique du Burkina le dimanche 18 janvier 2015 au Temple Emmanuel de Ouagadougou. Fidèles chrétiens, autorités politiques, religieuses et de la société civile ont remercié le Seigneur pour cette bénédiction. Ils lui ont également recommandé les autorités de la transition afin qu’ils conduisent à bien la mission qui leur est confiée.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Préservation de la paix au Burkina : La communauté évangélique rend grâce au Seigneur

Comment le Burkina a-t-il réussi à échapper à une crise aux conséquences aussi imprévisibles qu’incalculables que certains chantres du chaos lui prédisaient ?« Notre réponse et la seule qui vaille, c’est que le Seigneur a exaucé la prière des burkinabè », estime le pasteur Samuel Yaméogo, président de la fédération des Eglises et missions évangéliques (FEME) du Burkina. Il était donc important d’en être reconnaissant. C’est pourquoi la communauté évangélique a organisé ce culte de remerciement. « En tant qu’Eglise, nous avons fait notre devoir. Nous croyons qu’il faut être reconnaissant à Dieu. Nous savons ce qui s’est passé les 30 et 31 octobre, et nous nous devons de Lui rendre grâce », soutient le président de la FEME.

Au cours de ce culte d’action de grâce qui a duré deux heures environ, Samuel Yaméogo, Daniel Kambou, Mamadou Karambiri, Moïse Napon… bref, une dizaine de pasteurs ont, tour à tour, pris la parole pour rendre grâce au Seigneur pour avoir évité au Burkina le chaos que beaucoup lui prédisaient. Mais, pas seulement.

« Merci pour hier et pour demain »

« Dans certaines de nos cultures locales au Burkina, la reconnaissance s’exprime non seulement pour le bienfait passé, mais aussi par anticipation pour les bienfaits futurs. Fidèles donc à notre culture, nous nous retrouvons pour dire à Dieu : merci pour sa bonne garde et sa protection depuis les journées historiques des 30 et 31 octobre 2014 et aussi pour ce qu’il fera pour notre peuple et notre pays pendant la période de transition et au-delà », a précisé le Pasteur Samuel Yaméogo.
Ainsi, les leaders de la communauté évangélique de notre pays ont recommandé les autorités de la transition au Seigneur, notamment :
- le président de la transition, Michel Kafando ;
- le premier ministre Yacouba Isaac Zida et son gouvernement ;
- le président du Conseil national de la transition Chérif Sy et les membres du CNT ;
- les autorités militaires, paramilitaires et tous ceux qui sont investis d’une parcelle de pouvoir ou d’autorité.

Ils ont prié pour que Dieu leur donne « la santé et la sagesse qu’il faut pour bien accomplir le service que le peuple attend d’elles et qu’elles ne ménagent aucun effort pour la réconciliation des cœurs ».
Aux populations, ils demandent de faire « preuve de compréhension, de civisme, de pardon, de tolérance car notre pays doit demeurer une nation famille ».

Ce culte revêt un sens profond

Au nombre des autorités politiques présentes, on pourrait citer entre autres, Zéphirin Diabré de l’UPC, Saran Séré/Sérémé du PDC, Léonce Koné du CDP. Le chef du gouvernement lui, était représenté par son directeur de cabinet, Job Ouédraogo. Quant aux responsables de la société civile, on notait la présence de Luc Marius Ibriga de l’Autorité supérieure de contrôle de l’Etat, Barthélémy Kéré de la commission électorale nationale indépendante ....
S’exprimant au nom du premier ministre, Job Ouédraogo soutient que « Cette action de grâce a un sens très profond parce que la communauté évangélique est consciente que l’issue des événements des 30 et 31 octobre pouvait être tout autre ». « Ils sont conscients que nous sommes dans une étape de transition qui n’est pas si simple, mais ils savent que ce Dieu qui a veillé sur le Burkina avant les 30 et 31 octobre, continuera de veiller sur notre cher pays jusqu’à la fin de la transition et bien au-delà, pour qu’il y ait des élections libres, transparentes et acceptées de tous », a-t-il poursuivi.
Au cours de cette prière, la communauté évangélique a eu une pensée pieuse pour les martyrs de l’insurrection populaire. « Nous n’oublions pas nos compatriotes qui ont été rappelés à Dieu à l’occasion de ces événements et nous continuons à prier pour la consolation des cœurs des familles endeuillées », a souligné le pasteur Yaméogo.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Propos de leaders politiques

Zéphirin Diabré, président de l’UPC : « La main de Dieu est sur le Burkina »

En tant que croyant, nous sommes venus répondre à l’invitation des Eglises et missions évangéliques qui ont bien voulu organiser cette action de grâce. Que Dieu continue de protéger notre pays. Quand on pense à ce qui s’est passé il y a quelques temps, on a le sentiment que la main de Dieu est sur le Burkina Faso et on ne peut que continuer à prier pour que cette paix reste afin qu’aujourd’hui et demain, nous restions un pays de paix et de concorde pour le progrès de tous.

Saran Sérémé, présidente du PDC : « Confier le Burkina à la grâce divine »

Je suis croyante et citoyenne burkinabè, donc je pense que nous devons confier le Burkina à la grâce divine. Nous devons œuvrer pour qu’il y ait la paix dans notre pays, ce que nous avons toujours fait.
Dieu merci, nous n’avons pas de guéguerre entre religions au Burkina et nous rendons grâce et prions pour que cela continue afin que nous préservions l’unité, la paix, le pardon, la tolérance et surtout que la solidarité et la réconciliation soient une réalité.
Nous avons toujours été engagés à être des acteurs de paix. Tous les hommes politiques au Burkina, même ceux qui sont partis, je pense qu’ils ont quitté à temps pour éviter le chaos qui s’annonçait plus grand. Nous également, nous avons joué dans ce sens, nous l’avons montré suffisamment et nous agirons toujours pour la paix.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 janvier 2015 à 07:54, par Yves
    En réponse à : Préservation de la paix au Burkina : La communauté évangélique rend grâce au Seigneur

    Bravo à l’ONG Diakonia pour cette initiative de dialogue religieux et de reconnaissance à la bonté divine en intelligence avec les leaders religieux. Après donc la communauté musulmane vendredi 16janvier et la communauté évangélique le dimanche 18 janvier, ce sera au tour de la communauté catholique le 1er Février à Yagma.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 09:02, par lewang
    En réponse à : Préservation de la paix au Burkina : La communauté évangélique rend grâce au Seigneur

    Si ces initiatives avaient eu lieu longtemps, je suis convaincu que l’"homme fort de Yamoussokro" n’allait jamis tenté de nous emmerder jusqu’à ce point. Malheusement dans ces regroupements réligieux ou coutumiers il ya des brebis galeuses qu’il fait extirper et combattre à jamais. Ils ont tjrs louvouyer quand à dire la vérité à Blaise. Est il dieu ou bien c’est lui qui a fait votre foi ? je ne comprends pas les hommes. Vous avez cru en dieu avant que Blaise ne vienne par effraction au pouvoir. Pourquoi se frageler jusqu’à ce point. Liberez vs mtna, sinon....

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 10:05, par sidnoma
    En réponse à : Préservation de la paix au Burkina : La communauté évangélique rend grâce au Seigneur

    bien dit les hommes pensent être maitre de tout sans l’amour et la miséricorde de Dieu notre pays allait vivre des moments les plus sombres de son histoires restons donc dans la prière

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 10:15, par Barwendé
    En réponse à : Préservation de la paix au Burkina : La communauté évangélique rend grâce au Seigneur

    sous nos tropiques les hommes politiques sont ce qu’ils sont ils excellent dans la politique politicienne et non dans la politique citoyenne tant que chacun ne se laissera pas utilisé comme un instrument de paix nous ne sortiront pas de l’ornière Blaise est parti certes mais des défis majeurs demeurent.Si pour les trois élections à venir (présidentielle législatives et municipales ) nos politiciens ne font preuve de sens de proportionnalité et de mesure notre pays ne pas à l’abri d’une crise plus grave.Donc ne dormons pas

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 10:27, par jean Baptiste
    En réponse à : Préservation de la paix au Burkina : La communauté évangélique rend grâce au Seigneur

    même pour quelques hommes intègres Dieu va épargner notre pays.Pendant que le peuple investissait l’espace public visible tous ceux qui avaient la crainte de Dieu investissaient l’espace invisibles en lui adressant instamment des prières et des supplications.Continuons dans ce sens car la prière déjoue les projets funestes du diable contre notre pays

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 10:34, par Moussa ilboudo
    En réponse à : Préservation de la paix au Burkina : La communauté évangélique rend grâce au Seigneur

    dans tous les pays où il y a eu pire les communautés religieuses ont failli à leur devoir si ce ne sont pas elles qui attisent le feu.Heureusement notre pays est particulier les s’entendent et se donnent la main dans la recherche des solutions aux crises.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 10:37, par jonassan
    En réponse à : Préservation de la paix au Burkina : La communauté évangélique rend grâce au Seigneur

    Dieu a tout fait pour ce pays mais nous-là c’est autre chose. Désormais, aidons Dieu à nous aider et pour cela, la prochaine fois :
    - Ne laissons personne dire "Dieu a tellement aimé le Burkina qu’il nous a donné B." ; c’est un sacrilège.
    - Ne laissons aucun politicien nous donner des voitures, des billets ou des paquets de sucre afin de pouvoir dire, "vous les religieux, cultivons "la paix" en vous taisant sur nos dérives.
    - La religion ne doit en aucun cas être une couverture pour les faux-types ; et ne
    soyons jamais complice des voleurs, des menteurs, des assassins.
    Comme le disent les saintes écritures :
    "QUE VOTRE NON SOIT NON ET QUE VOTRE OUI SOIT OUI"
    "MALHEUR A VOUS, PHARISIENS HYPOCRITES, QUI VOUS OCTROYEZ LES PREMIERES PLACES DANS LES SYNAGOGUES". Méditons !

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 10:43, par aboul Rasak
    En réponse à : Préservation de la paix au Burkina : La communauté évangélique rend grâce au Seigneur

    tous les ONG avaient la clairvoyance de Diakonia beaucoup de pays feront l’économie de bien de crises car en réalité nos pays sont très croyants et toute action qui s’inscrit dans l’accompagnement des religions à jouer leur rôle de préservation de la paix et de l’épanouissent holistique de l’homme (corps, âme et esprit) est à saluer

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 13:54, par Vigile de la Patrie
    En réponse à : Préservation de la paix au Burkina : La communauté évangélique rend grâce au Seigneur

    Pourvu que tout cela soit sincère. Je vais vous raconter une anecdote : je suis allé une fois manger un morceau de viande à quelque part un midi et pendant que je grignotais, mes oreilles ont été surprises par une causerie dont la teneur suit :
    "-tu sais, il faut vite aller voir untel, on prie tous dans le même temple
    - ah bon ? je ne savais pas qu’il était protestant
    - et pourtant, tu n’as pas suivi le conseil des ministres du mercredi...?
    - non, non ?
    - Il a été nommé ; c’est le moment de profiter et il n’est pas compliqué surtout quand il apprendra que nous nous connaissons. Si tu veux, je peux te trouver le rendez-vous. Laisse d’ailleurs je l’appelle tout de suite..."
    Et ce fut fait. La suite, je l’ignore.
    Dès les premiers instants qui ont suivi l’insurrection populaire, j’émis de doutes sérieux quant à l’aptitude et à la propension de dealer de certaines personnes qui tiennent du reste ces maux le plus souvent à cause de leur accointance avec certains hommes dit de Dieu. Comment peut-il en être autrement si les regards de ces "hommes de Dieu" sont toujours tournés vers l’argent ? Allez dans leur temple, ils vous diront qu’à moins d’être maudit, un homme doit toujours évoluer de richesses en richesses...
    Je n’ai rien contre mes frères protestants que j’invite du reste à dénoncer avec la plus grande énergie les faux pasteurs qui malheureusement se recrute au sein même de la crème des "grands hommes de Dieu" ou des "pasteurs les plus populaires".
    Tant que nos pasteurs ne vont pas dématérialiser la foi en Dieu et inviter les fidèles à plus d’ascèse, d’abnégation et de sacrifice, nous serons toujours confronter à des problèmes de gestion de nos personnes et de nos biens. Pourquoi vouloir se favoriser entre frères d’une même confession religieuse au détriment de ceux qui ne sont pas de votre religion ?
    Pourquoi vouloir défendre l’indéfendable parce que le coupable, le dealer, le voleur est du même bord religieux que vous ?
    Pourquoi se taire et encourager ainsi la paupérisation des peuples parce que le despote vous convie régulièrement à sa table ?
    Pourquoi enfin cherchez-vous à cacher vos yeux ouverts avec vos mains sales, refusant de voir en face la vérité ?
    Heureusement que Jésus nous a prévenus. Que Dieu bénisse son peuple et garde loin des faux pasteurs. Amen, Alléluia

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 14:18, par zongo
    En réponse à : Préservation de la paix au Burkina : La communauté évangélique rend grâce au Seigneur

    Le Burkina est un pays béni et merci aux églises évangéliques pour ces actions de grâce

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 16:53, par maxwell2
    En réponse à : Préservation de la paix au Burkina : La communauté évangélique rend grâce au Seigneur

    Les religieux doivent éviter de soutenir les mauvais actes des politiciens. Dire leur la vérité pour le bonheur de tout le peuple. Vous avez soutenu blaise dans sa folie. Vous aussi, vous avez des comptes à rendre au peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 19:24, par Ché
    En réponse à : Préservation de la paix au Burkina : La communauté évangélique rend grâce au Seigneur

    Merci Seigneur pour tes bienfaits et ta grâce divine pour le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 20:18, par issa
    En réponse à : Préservation de la paix au Burkina : La communauté évangélique rend grâce au Seigneur

    à mon frère soit disant vigile qui repend de la délation et fait des amalgames terribles vos insinuations sont nauséabondes.si tu es vraiment soucieux de l’avenir de notre pays épargne nous des élucubrations ce genre qui n’apportent rien que la haine et la division.
    Ce genre de débats ne volent résiste pas à la moindre analyse. Je ne voulais pas rentrer dans les débats des religions sachant qu’ils sont très dangereux . cela dit Je t’invite à compter le nombre de catholique dans ce gouvernement de transition ils sont au nombre de 16 contre cinq pour protestant mais personne n’en parle parce qu’il toujours été ainsi depuis les indépendance.Je passe sous silence le nombre des président d’institutions.Pour une fois qu’on compte 5 ministre de confession protestante en plus du PM ça fait jaser.Si nous voulons des débats constructif sachons raison garder et simplement considérer que ceux qu’on nomme sont tout court des Burkinabè. C’est qui un frère qui une sœur.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 20:30, par Mikaîlou
    En réponse à : Préservation de la paix au Burkina : La communauté évangélique rend grâce au Seigneur

    Max Well je ne sais de moralité tu es mais un conseil si tu es vraiment sincère en disant que la communauté protestante a soutenu Blaise plus qu’une autre c’est tu manque de sens de la mesure en voulant jeter la pierre sur une communauté sans apporter la moindre preuve.On connait la haine que certain entretiennent les évangéliques quoi qu’ils fassent.je convaincu sur cette terre ici bas il y’a trop de faussetés, hypocrisie... et je me méfie toujours de ceux qui font trop de bruit en clamant leur intégrité.Heureusement que l’Infaillible Dieu est juste et assure la rétribution à chacun.Quant je pense à ça je retrouve la force de vivre

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 07:54, par wedaga
    En réponse à : Préservation de la paix au Burkina : La communauté évangélique rend grâce au Seigneur

    Merci pour cette reconnaissance officielle. Mais nous voudrions inviter nos leaders religieux à la piété à Dieu et à l’impartialité dans la gestion des affaires de l’Etat. Avec le régime de Blaise, beaucoup nous ont déçu parce qu’ils ont eu peur du régime de Blaise (avec bien sûr des raisons humaines s’ils n’étaient pas leaders chrétiens) que ce que prescrivent les Saintes Écritures. Il faut travailler à rester intègre. Et l’Église catholique est à félicité pour cela parce que sa position a été claire. Notre prière est que Dieu aide chacun de vous à nous aider à expérimenter notre vie de foi avec le Seigneur et à faire des choix qui honorent Dieu même en temps de grande persécution. Dieu vous bénissent à jamais !!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 11:28, par Sèrègadein
    En réponse à : Préservation de la paix au Burkina : La communauté évangélique rend grâce au Seigneur

    C’est trop tôt pour pavoiser car la transition n’est pas fini, il n’y a pas d’autorités légales, légitimes installées. De toute façon, si ce pays brûle un jour, la communauté évangélique ne peut se dérober de sa responsabilité qui y sera grande. En effet, certains de ses membres sont passés maître dans la ségrégation et la quête effréné de l’argent. Regarder un peu les services qu’un de ces adeptes dirigent, il ne fait que la promotion de ces coreligionnaires de sorte que les gens ne se gênent même plus aujourd’hui pour en parler. Sachez que la richesse du Burkina c’est sa diversité culturelle et cultuelle.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier 2015 à 11:21, par réciproque fausse
    En réponse à : Préservation de la paix au Burkina : La communauté évangélique rend grâce au Seigneur

    La seule communauté religieuse qui a eut le cran de dire Niet à blaise en le conseillant afin qu’il n’aille pas au mur c’est bien la communauté catholique toujours digne qui elle ne vit pas de dîmes et autres aumônes paradoxalement aux autres communautés qui sont des associations de marchands d’illusions et de charlatans que les autorités ont réussi à corrompre par du sucre des carcasses de moutons périmées des billets d’avions des enveloppes etc... J’espère que une certaine communauté religieuse aussi fera son mea culpa parce qu’elle avait une position équilibriste au moment de trancher sur les questions de référendum et de modification de l’article 37 ces représentants ayant le gout des choses de ce monde ont préféré fermer les yeux sur la vérité pour ne pas qu’on leur ôte des privilèges (argent de dîmes et offrandes voyages aux USA financés par ceux qui les tenaient par leur argent etc) Maintenant que tout est rentré dans l’ordre grâce aux prières des vrais fidèles et serviteurs de Dieu qui se comptent sur les doigts de la main voilà que les opportunistes religieux (faux pasteurs faux imams) s’amènent sans gêne pour bénéficier des fruits de la lutte d’autruis tchrrrrrrrrrr honte à vous charlatans qui parlez au nom de vos ventres tchrrr

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés