Emoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

samedi 17 janvier 2015 à 00h20min

Dans le débat qui agite actuellement l’actualité nationale, le point de vue de notre organisation va ramer à contre courant des tendances d’une partie de l’opinion. Il vise humblement à apporter un semblant d’équilibre aux récentes prises de position, sans toutefois avoir la prétention de siffler la fin de la polémique. Pour le Mouvement burkinabè pour le développement et le civisme (MBDC), le montant revu à la baisse des émoluments des députés du Conseil National de Transition (CNT) parait raisonnable pour plusieurs raisons.

Emoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables,  selon le MBDC

De prime abord et pour nous accorder, notre organisation se réfère aux textes sortis des entrailles de la récente insurrection populaire. En effet, l’article 4 du règlement du Conseil National de la Transition stipule que « les députées de la transition perçoivent des indemnités fixées par la loi ». Ce préalable étant ainsi posé, le MBDC estime donc que les prises en charge récemment publiées ont un fondement juridique indéniable. C’est peut-être la question du taux qui divise compte tenu du contexte sociopolitique et économique. Mais là-dessus, des efforts ont été faits.
L’un des principaux arguments qui militent en faveur de cet avis c’est surtout la charge du travail attendu des 90 membres du CNT. Ces députés intérimaires sont chargés en effet de toiletter les textes qui fonderont la gouvernance du Burkina Faso, autrement dit le socle sur lequel l’avenir du pays sera bâti. A ce titre, leur responsabilité est grande pour mettre le pays à l’abri des facteurs comme ceux ayant favorisé la chute de la 4e République. Des textes solides et des reformes pertinentes (pour éviter les hommes forts et favoriser l’ancrage institutionnel) seront élaborés par ces personnalités qui ne sont que l’émanation de toutes les couches de la société burkinabè. Déjà, le travail abattu en moins de 2 mois est encourageant.
Il nous revient que le budget de l’Etat gestion 2015 a été adopté en tenant compte des contingences de l’heure et en imaginant les scénarios les plus pertinents pour éviter que les questions de salaires et de respect de nombreux engagements de l’Etat soient scrupuleusement tenus. De nombreuses réformes politiques et institutionnelles (relecture de la constitution, du code électoral, etc.) sont encore attendues d’eux.

En principe, toutes les composantes de la population seront prises en compte dans le travail titanesque qui devrait sortir des différentes sessions de débats entre ces personnalités. C’est partant de ce fait que notre Mouvement salue la hauteur de vue des députés qui sont restés en phase avec l’esprit de l’insurrection populaire et les attentes légitimes (austérité, transparence et humilité) du peuple, en consentant des réductions sur leurs émoluments. Ils peuvent certes paraitre très élevés au regard du niveau de vie général d’une bonne frange de la population, mais il reste que ces montants sont sans commune mesure avec le train de vie effarant dans lequel stagnaient les députés de la république déchue. Entre près de 3 millions et près de 800 mille, avouons que l’effort est à encourager. Même si les ex députés avaient des mandats émanant des électeurs dans toutes les contrées du pays, beaucoup avaient fini par s’assoupir dans une arrogance liée certainement à la grande aisance dans laquelle ils baignaient, depuis plus de 20 ans pour certains.

Le contexte n’étant plus le même, le CNT a fait l’effort de souscrire dans la dynamique des sacrifices consentis premièrement par le peuple en abandonnant des nombreux avantages liés au statut des députés, de sorte à contenter une partie de l’opinion. La volonté de transparence dans la répartition de ces prises en charge reste, selon notre Mouvement un acte de haute portée qui est aux antipodes de ce qui se faisait de par le passé (même si cela a été obtenu suite au tollé des uns et des autres). Il faut travailler à surpasser nos différences et nos clivages afin de donner de bonnes conditions de travail et de vie aux représentants du peuple. Evitons de faire d’eux des députés au rabais, quand bien même leur désignation s’est faite dans un contexte de contestation.
Le MBDC a la certitude que les membres du CNT ont la conscience des fortes attentes et aspirations que la population espère d’eux. La transition n’étant pas étalée de façon indéterminée dans le temps, il est peut-être temps de taire ce débat et donner l’occasion aux membres du CNT de travailler vite et bien afin de respecter le calendrier imposé par le peuple épris de justice, mais aussi par la communauté internationale qui attend que le Burkina Faso transforme l’essai en une expérience avérée.

Le Mouvement Burkinabè pour le Développement et le Civisme ne se vante pas de détenir la science infuse dans la situation actuelle. Mais cette déclaration envisage apporter un point de vue citoyen aux discussions pertinentes de l’heure. De même, afin de rassurer l’opinion, ce Mouvement n’a aucune accointance avec les nouveaux députés. Il est apolitique et conserve sa neutralité en intervenant par ses prises de positions pour recadrer autant que possible les débats.

Fort de cette conviction, et pour rester dans l’esprit du « plus rien ne sera comme avant », le MBDC suggère que ces émoluments revus soient maintenus en l’état pour les députés de la transition. Mais il important surtout de les garder ainsi pour les futurs parlementaires qui seraient élus à l’issue des prochaines consultations électorales. Ces derniers devront d’ailleurs faire montre d’une transparence dans ce volet en s’engageant à ne pas dépasser ce montant, en raison du vœu d’austérité exprimé par les populations dans leurs différentes composantes. Il est nécessaire de baliser le terrain en adoptant des clauses fermes qui permettront de concrétiser ce souhait de changement à travers l’adoption de clauses non révisables en 10 ans qui puissent faire en sorte que nos députés ne nous coûtent plus si chers.
En sommes, le MBDC invite tous les Burkinabè à tirer les leçons utiles des erreurs du passé. Au point où nous sommes arrivés, marchons d’un même pas comme des filles et fils d’une même nation.

Pour le MBDC
Fayçal TRAORE

Vos commentaires

  • Le 17 janvier 2015 à 08:53, par Bolibana En réponse à : Emoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    MBD merci pour cet eclairage.Cependant,permettez-moi de relever quelques incongruence:1-vous confirmez la chute de la 4eme.Si telle est l,appreciation que vous faites de la Situation pourquoi nous nous sommes engouffre dans un CNT qui est une chambre deliberative a la legitimite douteuse (elite urbaine)qui est loin de refleter le pays reel.Au sortir de cette epreuve douloureuse qui a profondement fragilise les institutions de la 4eme republique avec l,emergence sur la scene politique des nouveaux sujets politiques"pouvoir coutumier/religieux" et une societe civile tres dynamique que la politique devra prendre en compte dorenavant,deux sujets que cette meme 4eme republique avait vu venir et a tente a sa facon d,en tenir compte a traves la reorganisation de l,assemblee.N (senat)qui n,a pas ete suffisamment analyse et compris.Il est evident aujourdhui a la lumiere du denoument de la crise au cours duquel les institutions ont faillies c,est dans l,informel que le salut est venu(coutumier/religieux)une institution qui n,a pas la moindre plce dans notre loi fondamentale. 2-Vous affirmez peut etre hativement que le CNT est representative de toutes les couches de la population.C,est le comble.Vous ignorez peut etre que les difficultes actuel les du CNT sont dues a sa composition.Dans le fonds,la population surtout de l,arriere-pays ne se reconnait pas dedans.Quant a celle de nos villes elle se sent floue par une societe civile qui n,a pas un encrage reel et effectif dans le paysage politique qui pretend agir en son nom.Donc un probleme de legitimite.D,ou la mise en cause des emoluments de nos honorables membres du CNT et Par extension le gouvernement et ses demembrements.Conclusion : au regard de toutes ces difficultes que Je viens de citer,ni le CNT ni le gouvernement a la legitimite necessaire pour faire des reformes profondes et audacieuses.Seule une constituente sied pour passer a la 5eme republique qui tiendra desormais compte des nouveaux sujets politiques:societe civile,regions et forces productives a travers la creation du senat comme deuxieme chambre,une chambre d,ajustement et d,equilibre pour temperer les caprices du prince.C,est de cette maniere nous pourront ramener le pouvoir dans les institutions.Toute autre reforme constitutionnelle et institutionnelle qui ne prend pas en consideration ces nouvelles donnes ne resistera pas a l,epreuve du temps.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier 2015 à 09:14, par maxwell2 En réponse à : Emoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Si tu ne sais pas qui tu es, nous, on le sait. Tu es de ceux la qui ont beneficié du soutien du regime de blaise compaoré. Tu veux maintenant te faire bonne conscience. 800000f, c’est raisonnable pour toi compte tenu de leur travail. Que dis tu du travail de l’enseignant, de l’infirmier, de l’agent de l’agriculture, d’élevage ? Si y a l’argent pour les cntistes, il y en a pour tout les burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier 2015 à 09:18 En réponse à : Emoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Ce Monsieur du MBDC doit prendre les Burkinabè au sérieux car ce sont les mêmes "conseillers" du CNT qui ont rédigé leur propre règlement intérieur.Alors dire sans gêne que leurs indemnités sont fixées par la loi,c’est se foutre de la gueule du monde.Loi pour loi s’ils sont vraiment des légalistes,qu’ils ne diminuent pas leurs indemnités pour respecter l’esprit de la loi.Tout ceci pour dire que ces "conseillers" étaient des saprophytes qui ont voulu abusé du peuple burkinabè sinon ils pouvaient pendant l’élaboration de leur règlement intérieur se pencher sérieusement sur le cas de leurs émoluments au lieu de bondir comme des chiens affamés sur une loi désuète car je le dis et redis,ces "conseillers" ne sont pas des députés et donc la loi dont ils faisaient cas pour justifier leurs indemnités indécentes qui souillent la mémoire de nos martyrs ne les concernaient pas.Vivement les vrais députés parceque ce CNT est rentré tristement dans l’histoire.Tchurrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier 2015 à 09:30, par Ghost En réponse à : Emoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Il faut que les gens arrête de se foutre du peuple. on a passé le temps a critiqué l’ancien régime qui était soit disant budgetivore, ya pas de raison pour que une fois au perchoire on veillent faire la même chose. Pour justifier leurs salaires le cnt dit se basé sur les textes en vigeurs tout en oubliant que c’est ces mêmes textes bidons qui ont conduit au bordel dans ce pays. Si c’est pour changer pour le bien du peuple ya pas de raison qui justifie un montant pareil pour des individus qui représente le peuple dans une période de transition. Au lieu de trouvé des solutions pour les dommage colateraux (je fais allusion a ceux qui ont perdu leur emplois parce que leurs entreprises on subit la foudre des manifestants-5000 selon les syndicats-) on tergiverse sur des salaires faramineux. C’est quelle image on donne de nous a ceux qui nous aides ? Honte aux Burkinabè qui a mon sens ne savent même pas ce qu’ils veulent. C’est ça le burkina de Thomas Sankara ? des affamés deguisés en révolutionnaire ? des hypocrites teinté d’une jalousie feroce ? des ingrats mesquins avec un coeur lugubre ? Pauvre Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier 2015 à 09:37, par le justicier En réponse à : Emoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    On ne justifie pas une trahison.Sherif Sy et son conseil national de trahison a déjà échoué.il ns a déçu o plus haut point.Un bac+14 o pays touche moins de 400000fcfa .vs préférez alors clochardiser les médecins...Votre volonté délibérée de déformer les chiffres révéle votre partialité.A la connaissance du public les émoluments des délégués cnt sont arrêtés à 880000fcfa.le president du cnt touche prés de 2 millions...

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier 2015 à 09:58, par eteincelle En réponse à : Emoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Merci à mes frères du MBDC. je suis aussi d’avis qu’il faut accepter la dernière mouture des émoluments servis à nos députés. Contrairement à ce que certains burkinabés pensent ,nos députés actuels ne méritent moins que ceux de la législature dissoute. Ils ont été désignés par le peuple en insurrection et alors où voulez vous trouver de plus légitimes ?
    Maintenant quand le MBDC parle des trois(3) millions des députés de la législature passée ,je ne sais pas d’où il détient ces chiffres ? Attention à ne pas trop diaboliser aussi ceux là qui,malgré la tare liée au contexte de leur charge,ont essayé pour certains d’entre eux à faire leur travail comme il se doit ; Il fut un temps où à,chaque fin d’année le pouvoir leur concédait trois(3) millions semble t-il,ce qui n’est certes pas juste,mais de là à parler d’émoluments mensuels de trois(3) millions,il faut éviter des confusions du genre. Voilà c’était ma contribution dans ce débat qui,j’ espère tire vers son épilogue maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier 2015 à 12:21, par le moderateur En réponse à : Emoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    "Entre près de 3 millions et près de 800 mille, avouons que l’effort est à encourager..." Mr Traoré, sachez qu’il n’est pas question ici de peser ce que les ex-amputés (autant pour moi : ex-députés) percevaient pour déduire ce que les membres du CNT doivent percevoir ! il faudra que chacun comprenne que nous sommes dans une situation d’exception qui nous a été dictée par un contexte déplorable qui prévalait ; et qui impose à chacun de nous le volontariat et le SACRIFICE. le sacrifice ce n’est pas accepter 800mil en lieu et place de 3millions comme vous le prétendez. sinon que direz vous de ce qui ont accepter DONNER LEUR VIE CONTRE ZERO FRANCS ? je veux dire par là dans le contexte actuel, aucun sacrifice ne sera assez ( le CNT peut même travailler sans rémunération ! on a vu des gens qui se sont bien battus et qui refuser d’aller au CNT). il ne faut pas donner l’impression qu’on est aller au CNT pour chercher l’argent ! L’essentiel c’est d’être en phase avec les aspiration du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier 2015 à 19:50, par Le libre penseur En réponse à : Emoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Bon sens dites moi il y’a en realite combien de OSC ou mouvements associatifs au Burkina au jour d’aujourd’hui.
    C’est comme si chaque sur lefaso.net il y’a un Mouvement de ceci ou de cela qui ponde une delcaration. En realite le Burkina a t-il besoin de tous ces machins de Mouvements ?
    La chute du regime Compaore nous aura permis de tout voir au FASO.
    J’espere seulement que tous ces machins de Mouvements ont un recepisse delivre par le Ministere de l’administration Territoriale et un sige social.
    Dans le meme temps ce ministere devra mettre de l’ordre dans ces Mouvements qui poussent comme des champions dans notre pays . On n’a pas reellement besoin de ca .

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2015 à 06:57, par sirma En réponse à : Emoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    ça me parait raisonnable, mais problème c’est les UTS comme le Balais du citoyen a dit les député aussi doivent payer ce famé UTS comme tous les autres citoyen.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2015 à 08:46, par sirma En réponse à : Emoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    ça me parait raisonnable, mais problème c’est les UTS comme le Balais du citoyen a dit les député aussi doivent payer ce famé UTS comme tous les autres citoyen.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2015 à 11:03, par podrbem En réponse à : Emoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    il y a trop de mouvement dans ce pays.celui-là est un mouvement tube digestif.d’où sortez-vous vos chiffres ?le CNT dit que chaque deputé aura 750mille comme salaire et 130mille comme frais de carburant.Alors d’où sortez-vous vos 730mille ?les journaux d’invertigations disent que les deputés ont conservé tous leurs avantanges sauf les frais de sessions soit environs 1 millions 100milles. Ensuite les deputés de la legislature dechue ne percevaient pas 3millions mon cher monsieur,ils avaient entre 1 900 000 et 2millions.donc messieurs des mouvements tube digestifs soyez honnêtes quand vous avancez des chiffres.nous savons d’alleurs que les CNTistes sont très actifs sur les réseaux sociaux entrains de defendre leurs émoluments exorbitants à cor et à cris.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2015 à 18:36, par SAE En réponse à : Emoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Bien dit Mr PODRBEM, je pense aussi que cette mesure soit maintenue pour les futurs députés, mais je pense aussi les émoluments doivent être revus a la baisse pour les autres : PM ministres, DG , etc.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier 2015 à 07:57, par beou coulibaly En réponse à : Emoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Je suis decu du CNT !
    Recuperez une lutte pour s’enrichir encore sur le dos du pauvre et vaillant Peuple Burkinabe !
    Quelle honte !
    surtout l’armee avec ses 25 membres ; a quoi cela rime -t-il ?
    finalemnet quelle est leur salaire ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier 2015 à 15:10, par No man En réponse à : Emoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Je suis d’avis avec le MBDC que le plafonnement des émoluments des députés doit être maintenu en l’état surtout pour les futurs députés qui seront élus lors des prochaines élections. Bravo pour la clarté de cette analyse

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier 2015 à 15:13, par Bella En réponse à : Emoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Je constate que les sacrifices consentis sont certes infimes, mais encourageants. il faut l’appliquer aux députés à venir sans distinction de couleur politique. De même, je suis favorable à ce que la transparence soit de mise pour les salaires des autres autorités de la transition

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier 2015 à 15:14, par PIT le Chat En réponse à : Emoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Je propose un autre face à face sur le sujet pour mettre tout le monde d’accord

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier 2015 à 15:21, par VALENT TINTIN En réponse à : Emoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Je voudrais rassurer le LIBRE PENSEUR que le MBDC a une reconnaissance légale qui lui donne de la légitimité pour prendre ses positions dans un débat citoyen. Comme il le dit si bien, il s’agit d’apporter un "semblant d’équilibre" dans un débat passionné qui semble être orienté dans un seul sens.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier 2015 à 15:25, par boni le pleureur En réponse à : Emoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    PROPOS DE REPLIQUE DU DEPUTE SANKARA SUR LES EMOLUMENTS LU SUR B24 CE LUNDI : "Je ne savais pas que dire la vérité rien que la vérité sur ce que je coûte aux contribuables burkinabé c’est faire du populisme. Eh bien, si tel est le cas, vive alors le populisme et que tous les politiques fassent du populisme pour le bien du peuple. Mais Mr SORGHO, je comprends parfaitement que vous en êtes incapable puisque vous ne pouvez dire la vérité."

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés