Vœux des laïcs aux Evêques de la Conférence Episcopale Burkina/Niger

jeudi 15 janvier 2015 à 13h00min

Le Conseil National des laïcs de l’Eglise famille de Dieu au Burkina Faso/Niger, a saisi l’occasion de la présence des Pères évêques à Ouagadougou, pour présenter à ceux-ci, ses vœux de bonne année 2015, le mercredi 14 janvier au soir. La présidente dudit conseil, madame Bernadette Confé, entourée de tous les autres membres a adressé aux évêques ces paroles dont voici in extenso la teneur. Pour rappel, les évêques sont en assemblée générale ordinaire toute cette semaine, au siège de la conférence épiscopale, et traitent des questions des grands séminaires de formation sacerdotale au Burkina Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Vœux des laïcs aux Evêques de la Conférence Episcopale Burkina/Niger

Eminence et cher Père, Cardinal Philippe Ouédraogo, Président de la commission épiscopale pour le laïcat,
Excellences et chers Pères les Archevêques et Evêques du Burkina et du Niger,
Messeigneurs les recteurs des grands séminaires du Burkina et du Niger,
Révérends Pères, responsables d’institutions d’Eglise
Chers prêtres, religieux et religieuses,

Chers fidèles laïcs,

Le Conseil national du laïcat à travers son bureau national, est heureux en ce jour très attendu depuis quelques années, de vous présenter ses vœux, au nom de tous les laïcs de notre Eglise Famille de Dieu au Burkina Faso, à vous nos pères évêques.
L’année 2015 s’ouvre à nous et les défis également dans la gouvernance, l’enseignement et la sanctification du Peuple de Dieu qui est au Burkina et au Niger.
Au lendemain des événements qui ont marqué la vie de notre nation dans son entièreté, les attentes des populations, et partant des fidèles laïcs ne sont pas du tout des moindres.
De même, le synode extraordinaire sur la famille a livré ses conclusions et il est bien plus qu’urgent d’œuvrer pour donner à la famille humaine en général, et à celle chrétienne en particulier, de répondre aux exigences de sa vocation dans un monde en perpétuelle et profonde mutations.
Au regard de tous ces défis, le laïcat de notre Eglise Famille de Dieu, à travers ma voix, formule pour vous, ses vœux de bonheur, de paix et d’espérance.

Nos vœux de bonheur,
Le bonheur, la liturgie romaine l’entrevoie en termes de « bonheur impérissable » qui se manifeste au quotidien dans une « sainte joie ». Nous comprenons donc aisément que le Pape François parle de « Joie de l’Evangile ».
Nous vous souhaitons de vivre le bonheur de voir l’Eglise dont vous êtes les pères, unifiée dans toutes ses composantes, se mettre sur le chemin de sa vocation première : l’annonce de l’Evangile. Cela par la joie qu’elle portera en elle et qu’elle contaminera à ses frères et sœurs en humanité.

Nos vœux de paix,
Chers pères, vous nous avez toujours enseigné que la paix est d’abord le don de Dieu, mais également le fruit des efforts des hommes.
Dans ce sens, comment ne pas être fiers d’appartenir à une Eglise qui ne cesse de jouer son rôle prophétique dans le monde de ce temps ! La situation nationale et les messages de vous nos évêques, nous en disent long.
Nous vous souhaitons de vivre dans la paix de voir vos fils et filles dans la foi et en humanité, réconciliés avec eux-mêmes, réconciliés avec les autres et réconciliés avec Dieu notre Père.

Enfin, nos vœux d’espérance,
L’espérance se situe avant tout dans la confiance absolue en celui qui nous donne d’espérer : notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ. Et par Lui, avec Lui et en Lui,
Comment ne pas espérer dans une Eglise où tous les fils et baptisés (laïcs, religieux et prêtres) sont unis pour répondre à leur vocation à la sainteté et à la mission ?
Comment ne pas espérer dans une Eglise où la tête qui est le Christ, s’est choisi comme collaborateurs : des apôtres qui constituent des rochers que Dieu tient debout pour la construction de son Eglise, des apôtres modérés dont la faiblesse apparente est la manifestation de la force de Dieu, des apôtres que Dieu associe à son œuvre de justice pour guérir un monde d’injustice, des apôtres qui comme le feu de l’Esprit, brulent pour nous sanctifier et brillent pour illuminer nos ténèbres, des apôtres qui comme des lauriers, manifestent la louange et la félicité de Dieu.
Chers pères Evêques, comment ne pas espérer ! Nous souhaitons donc de vivre, en cette année et pour toujours, l’espérance dans une Eglise qui galope à l’image de chevaux et que vous aimez comme des Philippes !
Eminence, Excellences et chers Pères les Archevêques et Evêques du Burkina et du Niger,

A vous,
A vos familles dans la foi,
A vos familles en humanité,
Bonne et heureuse année 2015 !

Je vous remercie !

Madame Bernadette CONFE
Présidente du Conseil National des Laïcs.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 15 janvier 2015 à 21:00, par Mechtilde Guirma
    En réponse à : Vœux des laïcs aux Evêques de la Conférence Episcopale Burkina/Niger

    Mais Bernadette, tous ces voeux que tu formules c’est bien, même très bien. Mais tu tournes, tournes, tu te rapproches de la question, puis tu ne dis rien en définitif. Ce qui m’apparaît, moi, beaucoup plus comme des voeux pieux, que d’engagement ferme des laïcs, jusqu’au martyr, auprès de leurs pasteurs pour témoigner du Christ et oeuvrer avec la famille humaine pour un monde plus juste. En te bornant uniquement sur les apôtres, tu semble envoyer nos autorités de l’Église au « martyr » (dans le sens moderne du terme et non étymologique) tout en oubliant que nous sommes en Église-Famille, en Église Peuple de Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier 2015 à 10:30, par TRAORE NIGNAN Ismaël Dominique
    En réponse à : Vœux des laïcs aux Evêques de la Conférence Episcopale Burkina/Niger

    Merci pour ce beau message et que le Christ bénisse son Eglise !

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier 2015 à 11:01, par victor ouedraogo
    En réponse à : Vœux des laïcs aux Evêques de la Conférence Episcopale Burkina/Niger

    svp les vœux d’accord mais les vraie problème au sain de notre église de bobo en particulier saint Vincent de Paul.les discourt c’est beau,mais pourquoi depuis 4ans vous êtes aux courant de ce qui se passe a bobo a saint Vincent de Paul entre les prêtres et ouedraogo vilipende insulte arrête suspendant maintenant qu’ils est innocent personnes ne parle.je peu pardonne que dans la vérités et la justice.ténées vous bien une désobéissance ecclésiastique ou pastorale pourrai venir par la si vous n’écoutes pas et même des morts d’hommes,
    comment un prêtre peu t il être menteur,voleur, et pouvoir consacre le pain sacre pour des fidèles
    la conférence épiscope après avoir reçu une correspondance de la famille ouedraogo a bien répondus en assurant que quelque chose sera fais dans ce cense.AUJOURD4HUIT 3 ANS APRES RIEN
    OU se trouve la PAIX LA ,LE DIALOGUE,LA RÉCONCILIATION , LE PARDONS ,LA JUSTICE, dans l’Église FAMILLE,

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés