Boukary Kaboré dit Le Lion : « Moi, je suis un homme d’action, pas de théorie »

mercredi 14 janvier 2015 à 22h29min

Depuis le 31 octobre, Boukary Kaboré alias Le Lion avait « disparu » de la scène publique. Suscitant de nombreux commentaires sur ses absences des nombreux cadres de concertations initiés depuis lors et auxquels ont pris part partis politiques et forces-vives. Ce mardi, 13 janvier 2015, l’homme a marqué son « retour » en prenant part à la réunion inaugurale du Groupe international de suivi et d’accompagnement de la transition pour le Burkina Faso (GISAT-BF) aux côtés de la délégation des partis politiques. Toujours avec la même humeur, le même sourire et le même tonus ! Le président du PUND jette un regard sur l’actualité …

Boukary  Kaboré dit Le Lion : « Moi, je suis un homme d’action, pas de théorie »

L’homme apparaît en pleine forme en cette matinée de mardi, 13 janvier, aux côtés de ses « amis » des partis politiques. Après les civilités dans les rangs des participants burkinabè, Boukary Kaboré Le Lion s’adonne minutieusement à la lecture des termes de références des travaux, attendant la cérémonie d’ouverture de cette réunion inaugurale du GISAT-BF. « Vous, vous êtes ici. Moi, je suis en campagne », accueille-t-il tout simplement lorsqu’il s’agit d’aborder l’actualité politique nationale. Depuis le « dénouement » de l’insurrection populaire, Le Lion s’est, en effet, « retranché » dans son exploitation agricole à Makognandougou, localité située entre Bobo-Dioulasso et Houndé. Néanmoins, en homme politique, Boukary Kaboré suit de près ce qui se passe après les 30 et 31 octobre 2014, même s’il se veut plus discret.
Sur la transition, il se refuse tout commentaire car, pour lui, c’est encore très tôt pour apporter un jugement. Néanmoins, il aurait quand même souhaité voir le processus passer d’abord par une phase préalable : « l’exception ». Pour le président du Parti pour l’unité nationale et le développement (PUND), il y avait plusieurs possibilités de conduire l’après insurrection dont celle en cours. « Pour moi, une transition, ça dépend. Il y a deux cas de figure ; en tout cas, pour ce qui est des préparatifs pour aboutir… : il y a l’exception et il y a la transition. Peut-être que l’exception était mieux parce qu’il faut laver, balayer. Le problème n’est pas ailleurs, c’est celui de la justice. On parle de paix. Moi, je ne veux pas qu’on parle de paix ; je veux plutôt qu’on vive dans la paix. Tant qu’il n’y aura pas justice, il n’y aura pas de paix. Pour moi, pour qu’il y ait la paix, il faut d’abord la justice. Dès que ça, c’est régler, tout le reste ira tout seul : on n’a pas besoin de quelqu’un. Mais tant qu’il n’y aura pas ça, tout le reste, c’est … », a affirmé Le Lion.

Pour le président du PUND, « les gens ont peur de l’exception pour rien ». A l’en croire, l’exception, c’est pour régler rapidement les problèmes juridiques. « Ça, c’est mon point de vue et ça n’engage que moi. Pour moi, dès que les problèmes juridiques sont évacués, le terrain est balisé pour une paix définitive. C’est l’une des possibilités… », a-t-il poursuivi, tout en précisant qu’il ne s’agit pas pour lui de privilégier sa conception par rapport à la démarche en cours. Mais, à la question de savoir si les commissions mises en place par la transition et les états généraux de la justice pourraient combler cette attente, Boukary Kaboré est strict : « Moi, je ne suis pas qu’on parle ; je suis pour qu’on agisse. Si la justice doit prendre peut-être des années, certains ayant-droits seront déjà morts. Ça ne sert pas. Voilà pourquoi je dis que c’est l’action. Je suis un homme d’action, pas de théorie. La justice est le moteur de tout le reste ».

« Mission accomplie au soir du 31 octobre 2014 »

Boukary Kaboré Le Lion a accompli sa mission au soir du 31 octobre 2014, a-t-il indiqué. « J’étais aux moments chauds avec les jeunes et je suis resté avec eux parce qu’il fallait remplir une mission. C’était aussi une façon pour moi de faire comprendre à la jeunesse que c’est dans le combat qu’on réussit. Donc, je me suis engagé avec les jeunes pour le combat, pour le départ du Président. Il fallait descendre le Président, on l’a fait ; c’est terminer, ma mission a pris fin. La gestion du pouvoir, ça c’est une autre chose. Moi, je ne suis pas pressé … », a confié le Lion avant de souhaiter « qu’on trouve l’homme qu’il faut pour mettre là où il faut ; c’est tout. S’il y a quelqu’un qui le mérite et qui peut faire en sorte que le Burkina occupe sa place rayonnante, je suis complètement d’accord. C’est dans ça même qu’on est actuellement (la rencontre d’évaluation du GISAT-BF, ndlr). On lutte pour avoir une porte de sortie ».

Le fauteuil de Koysam … ?

A un moment où les intentions de candidat à la candidature battent leur traite, l’un des candidats à la Présidentielle de novembre 2010 a aussi ses repères et n’hésitera pas à se positionner pour la course vers Ouaga 2000 (Kosyam). Mais pour lui, il y a urgence, dans cette transition, à « émonder » d’abord la Constitution de certaines « bavures », sans pour autant les citer. Qu’à cela ne tienne, l’ancien Commandant du Bataillon d’infanterie aéroporté (BIA) de Koudougou a en ligne de mire, la Présidence du Faso. Mais, à condition d’être désigné par son parti, le PUND. « C’est le parti qui va annoncer la candidature d’un membre du parti. Si le parti me désigne, je prendrai mes responsabilités » ou encore, « si la jeunesse me réclame, je prendrai mes responsabilités », a annoncé Boukary Kaboré Le Lion.
Tout en saluant le combat du peuple burkinabè, M. Kaboré a profité de l’occasion pour formuler « à tous », son vœu de bonne année 2015 ; « une véritable année de paix pour chacun et surtout de justice ! ».

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Messages

  • J’ai toujours eu un grand plaisir à lire cet homme exceptionnel, surtout quand c’est bien rendu ainsi. Le Lion est formidable et agi en vrai militaire, pragmatique. Félicitations pour ton intervention, mon cher Boukary KABORE dit Le Lion. Merci également à le Fasonet pour ce job qui nous permet d’être toujours au contact avec cet grand homme.

  • J’ai toujours eu un grand plaisir à lire cet homme exceptionnel, surtout quand c’est bien rendu ainsi. Le Lion est formidable et agi en vrai militaire, pragmatique. Félicitations pour ton intervention, mon cher Boukary KABORE dit Le Lion. Merci également à le Fasonet pour ce job qui nous permet d’être toujours au contact avec cet grand homme.

  • Que l’on le déteste ou que l’on le porte dans son coeur, Boukary Kaboré est et démeure toujours du côté de la vérité.

    Il a au moins le courage et la capacité de dire et de faire ce qu’il aura dit ; contrairement à des politiciens dont je ne citerai pas ici le nom, imbus de versatilité et d’arogance.

    Revenant a son ancien poste, il était le cdt du Bataillon d’Intervention Aéro-porté et non Bataillon d’lnfanterie comme cité plus haut.

  • Que l’on le déteste ou que l’on le porte dans son coeur, Boukary Kaboré est et démeure toujours du côté de la vérité.

    Il a au moins le courage et la capacité de dire et de faire ce qu’il aura dit ; contrairement à des politiciens dont je ne citerai pas ici le nom, imbus de versatilité et d’arogance.

    Revenant a son ancien poste, il était le cdt du Bataillon d’Intervention Aéro-porté et non Bataillon d’lnfanterie comme cité plus haut.

  • Bon vent au Lion, le combattant infatigable. Une partie de son rêve, celui d’évincer le tueur de Thom Sank, s’est réalisée. Mon rêve aussi. La lutte continue.

  • Wèye ! C’est ca un homme intègre !

  • Tout à Kossyam, sauf les animaux (lion, éléphant et autres) et les militaires qui ont affaire avec les djihadistes et Boko Haram. Et puis, toi Boukari, tu as oublié tes hommes tués par ta faute à Koudougou en fin octobre ? Tu as fui après avoir déclenché une rébellion, les abandonnant entre les mains des hommes de Bonkian. Cela est impardonnable.

  • C’est effectif ! C’est un Homme d’Action. Quand il était le Patron du BIA, Koudougou et ses environnants étaient agréables à y vivre ; pas de bandidisme, pas d’incivisme, les gens étaient droits comme des aiguilles, nos motos dormaient déhors sans être cadenacées ou fermées. En plus de cela, lors de la Guerre de Noel, selon ce que nous avons appris de l’Homme et ses Eléments, n’eut été le cessez-le-feu, avanceraient sur des grandes villes du pays en face. C’est cet Honorable BIA que Blaise Compaoré et ses éléments indignes sont allés attaqués le 27 oct 1987, faisant ainsi de la boucherie et grillade sur leurs frères d’armes désarmés et en civil. Le BIA était notre Fierté à Koudougou. Le Lion et ses Eléments étaient nos Hommes de Confiance. C’est toute cette injustice et les tuéries des fils de Koudougou (Norbert Zongo et autres) qui ont rendu Koudougou rebelle (Benghazi, Misrata, etc.). Plus rien ne sera comme avant !

  • Le lion reste toujours intègre depuis la mort du grand chef cybale.
    Longue vie et que le Burkina retrouve son lustre d’antan.

  • N’importe quoi , il ferait mieux de se faire appeler le chat maintenant.On se connait maintenant dans ce pays.

  • Voici quelqu’un qui n’est pas opportuniste comme certains dans l’arène politique du Burkina Faso. Courage à vous le lion. Sortez de temps en temps de votre tanière pour montrer l’exemple et éclairer les hommes politiques que la politique ce n’est pas la jungle !!!!

  • C’est un homme très sage et courageux. Je l’admire beaucoup.

  • Voici quelqu’un qui n’est pas opportuniste comme certains dans l’arène politique du Burkina Faso. Courage à vous le lion. Sortez de temps en temps de votre tanière pour montrer l’exemple et éclairer les hommes politiques que la politique ce n’est pas la jungle !!!!

  • On peut dire tout ce que l´on veut de Boukary Kaboré, mais reconnaissez au moins que l´homme est intègre. Il a été l´un des tout premiers á dire sur les ondes que Blaise Compaoré n´était plus le président du Faso. Ensuite quand le président est parti, lui aussi a retourné á ses habitudes ! Il aurait pu être membre du Conseil National de Transition ou même exiger un rôle politique, mais il ne l´a pas fait ! Tous ceux qui critiquent le lion devraient se taire ! Parfois quand je lis les internautes, je me demande ce que les êtres humains veulent. Le lion n´est pas voleur ! Le lion n´est pas menteur ! Le lion n´est magouilleur. Le lion n´est pas opportuniste. Citez moi un seul capable de faire ce que Boukary Kaboré a fait. Il a toujours été constant sur ses convictions politiques. Son opposition d´abord militaire est devenue républicaine dès son retour d´exil. Il est resté lui même. Il ne s´est jamais sali comme ces "mangeurs" prêts au compromis avec le régime de Blaise Compaoré, juste pour quelques intérêts égoïstes. Si tous les hommes politiques étaient comme le lion ou avaient son intégrité morale, le Burkina n´en serait pas où nous sommes aujourd´hui. Ceux qui insultent le lion ont raté une occasion de se taire. Il devrait inspirer plus d´un. Prenez á la loupe tous les cadres de l´ancien CNR, et vous vous rendrez compte que beaucoup après les résistances des premières années ont fini par rejoindre Blaise Compaoré ! En dehors du lion, du commandant Abdoul Salam Kaboré, du capitaine Etienne Zongo...et de quelques uns...qui d´autre est resté ferme !? Personne. Disons merci à ces hommes au moins pour leur intégrité morale.
    Salutations militantes !

  • COURAGE A VOUS LION DU BOULKIEMDE.LONG VIE .FIDELE PARMI LES FIDELES DE THOMAS.IL EST LE SEUL QUE LES ESCADRONS DE LA MORT DE BLAISE COMPAORE RECONNAISSENT QU ILS ONT TOUT FAIT POUR L ELIMINER ET ILS N Y SONT PAS PARVENU.ILS EN ONT PARLE DANS DE DIFFERENTS KIOSQUES A CAFE (LES YAROS FOUSSENIS ET AUTRES ).PARCE QUE TU AS CHOISIT LA VOIE DE LA VERITE.TU N AS PAS TRAHI LA MEMOIRE DE KERE DANIEL DE KY BERTOUA DE THOMAS DE KOUAMA MICHEL D ELYSE SANOGO.......C EST HOMME INTEGRE

  • Bravo Le LION. Effectivement il faut la justice pour tout le monde. Si nous arrivons à faire de telle sorte que notre justice retrouve ses vraies valeurs régaliennes, nous aurons réglé beaucoup de problèmes. Merci pour votre humilité.

  • je me rappelle du lion,comme si c etait hier,lorsqu on courait entourer sa jeep a la longue antenne quand il venait a bobo pour les sauts para...le temoin vivant de la revolution d aout 83.un symbol...il faut le respecter malgre tout.

  • Courage à toi cher lion et que Dieu te donne la force nécessaire pour la suite du combat politique.tu es vraiment un homme d’action.

  • Depuis très jeune on m’a parlé de son intégrité et j’ai même pensé a un moment donné qu’il allait faire un sursaut pour dégager cet usurpateur de pouvoir du peuple en l’occurrence Blaise Compaoré. Tout compte fait il a toujours gardé son intégrité malgré tout. Bon vent.

  • Courage, le Lion ! nous les jeunes, n’avons besoin qu’un homme d’action comme vous ! foncez, on vous soutient !!!!!!!!!!!

  • Voici un homme qui était avec nous depuis le 1er janvier 2013 jusqu’au 30 octobre 2014 lors des marches et meeting organisées par l’opposition. Je me souviens que le 28 octobre il a demander à ce que les marcheurs ne repartent pas à la maison tant que Blaise ne libère pas KOSSYAM. il est allé affronter les policiers au rond point des nations unies avec ses fans. ce que certains n’ont pas compris c’est que c’était une manière de préparer ses éléments avant la date du 30 octobre . a la date du 30 octobre certains étaient déjà rodé de l’utilisation des gaz lacrymogènes.et sa porter fruit
    LE LION : Un homme très intègre !!!!

  • Lui au moins est un HOMME, rien à ajouter !

  • salut le Lion parmi tant de Lion, je respecte ton courage et ton intégrité durant toutes ces années. Aujourd’hui ton Capitaine Thomas Sankara reposera en paix. Mais sache que la lutte n’est pas terminée.

  • salut le Lion parmi tant de Lion, je respecte ton courage et ton intégrité durant toutes ces années. Aujourd’hui ton Capitaine Thomas Sankara reposera en paix. Mais sache que la lutte n’est pas terminée.

  • Je me rappelle de Boukari KABORE dit le lion du Boulkièmdé comme hier car par lui le BIA faisait la fierté de Koudougou. il est resté integre jusqu’à la fin.

  • Merci le lion ! Tu n’a jamais accepté la compromission ! Un lion reste un lion ! Ton combat depuis la mort de Sankara, notre combat n’a pas été vain ! Le combat doit continuer ! Au lieu de 20 Sankaras, il en faudra des milliers, voire des millions, pour que notre chère patrie et notre Afrique retrouvent la dignité ! La patrie ou la mort nous vaincrons !

  • Oui ! Boukary KABORE dit le LION un fils valeureux du Burkina Faso qui a fait ses preuves sur les champs de guerre quand le Burkina Faso a été attaqué en 1985 ;il a souffert lui ont connait sa valeur militaire il n’est pas à comparer à l’autre,un girafe sanguinaire qui n’a d’histoire que la misère
    militaire de traitrise, de coup bas de sangsue qui s’enrichi honteusement de la misère de soldats, tristement célèbre coordinateur des tueries d’ excellents fils intelligent et valeureux du FASO tels les Thomas Sankara,,Babou Paulin Bamouni,Norbert Zongo...Que Allah donne longue vie à Boukary Kabore dit le lion l’un des vrais généraux de l’armée burkinabé meme si lui a pas donné le grade par jalousie comme tout le monde le sait.

  • Bravo et félicitation à cet homme digne et intègre vu tout ce que l’on a appris de lui de l’affaire Thomas SANKARA à nos jours. Si d’aventure le PUND a à présenté un candidat, de mon humble avis, il serait mieux, vu votre age M.le lion, de présenté un candidat plus jeune. Merci et encore merci

  • Courage papy !!! longue vie à vous ,respect a vous pr refus de ttes tentatives de corruption et detr rester intègr.

  • Tous mes encouragements Le Lion ! OUI ! un lion qui ne bave pas devant toute viande qu’on lui tend. Un lion digne d’être digne du Roi de la jungle. Intègre, protecteur, sage et surtout fidèle à ses principes. Je me rappelle le 8 mars 1986 devant l’Hôtel de Ville de Koudougou où, pendant que se tenait le meeting et que tout à coup, l’on cria au voleur qui venait d’arracher le sac à main d’une femme ? Immaginez le sort réservé à ce dernier...Quant à ce qui s’est passé le 27 octobre 1987 à Koudougou, Le LION n’a pas trahi les siens. Loin de là. J’y étais aussi à ce moment-là. On a même passé 72 heures à 10 km de la ville de Koudougou pour éviter d’être emporté par les balles perdues. Pour éviter le massacre de camarades de lutte, Le LION leur a donné l’ordre de rejoindre les gens de Blaise. Malheuresement, Ils (Blaise et hommes) voulaient les réunir et les liquider purement et simplement. A vous, Homme Intègre, que vous ayez toujours la force et l’énergie nécessaire pour rester tel. Bon vent à vous !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés