Tribunal administratif de Ouaga : Un nouveau juge de la puissance publique en fonction

mardi 13 janvier 2015 à 22h36min

Au cours d’une audience brève mais empreinte de solennité, le tribunal administratif de Ouagadougou a procédé à l’installation du juge fraîchement intégré dans le corps de la magistrature, Elie Kakwokoudouin Sow dans ses fonctions. C’était le mardi 13 janvier 2015, dans les locaux dudit tribunal.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Tribunal administratif de Ouaga : Un nouveau juge de la puissance publique en fonction

En rappel, Elie K. Sow a été nommé juge au siège du tribunal administratif de Ouagadougou par le Conseil des ministres en sa séance du 23 juillet 2014. S’en est suivie à la Cour d’appel de Ouagadougou, le 28 novembre 2014, une audience de prestation de serment au cours de laquelle M. K. Sow a sacrifié à la tradition.
Et l’audience du jour, intervenue conformément à la loi organique 036 du 13 décembre 2001 portant statut du corps de la magistrature, marque la fin du processus d’entrée en fonction du juge nouvellement intégré. Une audience présidée par le président du tribunal administratif, Adama Ouédraogo, et qui consacre donc Elie K. Sow, installé dans ses fonctions de juge au siège au sein dudit tribunal.
A l’occasion, le président Adama Ouédraogo, a invité l’élu du jour à faire preuve de « savoir-faire » et de « savoir-être » dans l’exercice de ses fonctions. Du reste, s’adressant à celui qui est désormais un de ses collaborateurs, le président a laissé entendre : « vous disposez des atouts nécessaires et d’un profil idéal pour accomplir vos fonctions de juge au tribunal administratif ».

En effet, Elie K. Sow est titulaire d’une Maîtrise en droit, option droit public qui est axé notamment sur la matière constitutive de l’objet des litiges recevables par le tribunal administratif. Un parchemin obtenu avec mention, après quatre années de brillantes études à l’Unité de formation et de recherche en Sciences juridique et politique (UFR/SJP) de l’Université de Ouagadougou. Mieux, il a été major de sa promotion au sortir de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) où il a été formé à l’exercice de la fonction de juge. Le tribunal administratif de Ouagadougou vient donc de recevoir du ‘’sang nouveau hautement qualitatif’’.
Celui-là qui vient ainsi d’intégrer la famille des magistrats de la puissance publique, est né à Koin (village situé dans la province du Nayala ayant pour chef-lieu Toma) le 19 novembre 1985. Après l’école primaire à Di dans la province du Sourou, il est admis au Petit séminaire Saint Paul de Tionkuy de Dédougou, puis au Petit séminaire Saint Mbaga Tuzindé de Nouna d’où il sortit avec le Baccalauréat série A4, avant d’intégrer l’Université de Ouagadougou en 2005.

Signalons que le tribunal administratif où il officie désormais, est compétent pour recevoir et juger les litiges dans lesquels l’administration publique (centrale et celle des collectivités territoriales) est impliquée. Avec ces genres de litiges, c’est d’abord au tribunal administratif qu’il faut s’adresser dans le cadre d’un règlement par voie judiciaire. Un tribunal qui, avec le Conseil d’Etat au degré supérieur, ont pouvoir de sanctionner l’administration publique, donc de soumettre la puissance publique à des sanctions, en cas de faute commise par celle-ci ou de son fait, toute les fois qu’une telle faute est établie.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés