Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

mardi 13 janvier 2015 à 22h55min

Dans cette lettre ouverte au Président de la transition, Michel Kafando, les membres du Réseau Barké demandent que tous les ambassadeurs nommés sous l’ex-président Blaise Compaoré soient rappelés et qu’à leurs postes, les autorités de la transition nomment des diplomates de formation. Lisez !

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

Excellence Monsieur le Président, en ce début d’année 2015 le Réseau Barké voudrait vous présenter à vous ainsi qu’au gouvernement de la transition ses vœux les meilleurs. Des vœux de justice pour les martyrs de l’insurrection, de renforcement de la démocratie, de justice pour tous les crimes impunis et les crimes économiques.

Excellence, le Réseau Barké, par la présente lettre, entend utiliser son droit d’interpellation citoyenne des gouvernants. Cette interpellation citoyenne s’inscrit en droite ligne de la demande de redevabilité sociale des citoyens vis-à-vis des gouvernants. Notre lettre vous est adressée à double titre en tant que Président, mais également Ministre des Affaires Etrangères.

Aussi, 53 jours après votre prestation de serment en tant que Président de Transition. Fruit de l’insurrection populaire que notre peuple a connue et ayant permis de mettre fin au long règne dictatorial de 27 ans de M. Blaise Compaoré. Vous n’ignorez certainement pas les raisons qui ont conduit notre peuple à cette bravoure en cette fin du mois d’octobre 2014, puisque vous même avez affirmé dès votre prise de fonction que ’’plus rien ne sera comme avant’’.

Excellence, le Réseau Barké a attendu 53 jours en espérant que d’ici là, le diplomate chevronné que vous êtes, allait daigner rendre justice à votre corporation. C’est-à-dire le corps des diplomates de formation qui injustement sous le règne de Monsieur Blaise Compaoré sont restés dans les bureaux du Ministère des Affaires Etrangères pendant que des non professionnels occupent les postes d’ambassadeurs/ambassadrices.

Au delà de cette injustice faite à ces professionnels de la diplomatie que vous perpétuez. Pour nous, au niveau du Réseau Barké, il nous semble incongru et incompréhensible que des ambassadeurs/ambassadrices qui ont été tous nommé(e)s par Blaise Compaoré, puissent continuer à représenter et défendre les intérêts de notre pays à l’extérieur après les 5 glorieuses des 28, 29, 30, 31 octobre et 2 novembre 2014.
Aussi par la présente lettre ouverte, nous venons exprimer notre indignation vis-à-vis de cette situation et suggérer que ces différent(e)s ambassadeurs/ambassadrices soient rappelé(e)s dans les délais les meilleurs. Et que de nouveaux ambassadeurs/ambassadrices issu(e)s des rangs de nos diplomates comme vous puissent être nommé(e)s à ces postes. Surtout que les longues carrières de diplomates peuvent conduire à la magistrature suprême comme ce fut votre cas après l’insurrection. Le Réseau Barké estime que le maintien de ces personnes nommées par Blaise Compaoré constituerait une deuxième insulte à la mémoire de nos martyrs, étant entendu que jusqu’à nos jours aucune procédure judiciaire n’a été enclenchée par votre gouvernement pour identifier ceux/celles qui ont donné l’ordre de tirer, ni ceux/celles qui ont effectivement tiré sur nous manifestant-e-s aux mains nues. Dans l’attente d’une suite favorable à notre requête, veuillez Excellence recevoir notre profonde considération.

Pour Le Réseau Barké
Le Coordonnateur
Issaka Hermann TRAORE

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 janvier 2015 à 14:32, par TK
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Arretez toutes ces requetes stupides maintenant et laisser le gouvernement travailler. dans quelle pagaille voulez vous mettre le pays maintenant. Vous voulez que l’on change les ambassadeurs pour un an ? Le nouveau regime qui sera en place en fin 2015 le fera. Soit vous etes des petits jaloux et aigris soit vous voulez vraiment l’echec de l’apres Blaise Compaore. bande d’immatures !!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 14:36, par Jeanine Debo
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Lèves toi que je m’asseille à ta place !
    Franchement la transition bancale est déjà finie ! Elle n’a qu’à organiser les élections et débarrasser le tapis !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 14:38, par Ladji Boureima
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Merci !
    On changera même Zida qui a été nommé par Blaise !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 14:41, par SY
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    JE CROIS QUE CE RÉSEAU A RAISON PARCE QUE NOUS NE POUVONS PAS COMPRENDRE QU’ON REMPLACE TOUS LES GOUVERNEURS ET LAISSER LES AMBASSADEURS EN PLUS IL NOUS FAUT DES TECHNOCRATES POUR OCCUPER CES POSTES D’AMBASSADEURS JE VEUX PARLER DES DIPLOMATES DE CARRIÈRE. EN PLUS IL FAUT REVOIR LES POSTES DE TRÉSORERIE ET PERCEPTION CAR IL Y A BEAUCOUP DE CES SERVICES QUI FONCTIONNENT A L’ANARCHIE SELON UN DE MES COUSINS QUI ETAIT EN MISSION DANS UN ETAT DE L’AFRIQUE DE L’OUEST ET VRAIMENT SELON SES DIRES, CES FINANCIERS FONT CE QU’IL LE PLAIT ET NON POUR LE SERVICE

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 14:49, par Ka
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Merci au réseau Barké d’avoir pris l’initiative, car il est temps de rentrer dans l’autoroute d’un nouveau Burkina qui avance avec le 21e siècle : Laissez ses ambassadeurs qui faisaient campagne à l’étranger pour la modification de l’article 37 en achetant les consciences de la diaspora Burkinabé, ces ambassadeurs vont perturbé les votes à l’étranger, et surtout vouloir à tout prix faire capoter la bonne marche de la transition. Les premiers à faire revenir à Ouagadougou impérativement, sont P.Vokouma, qui n’a pas empêcher l’assassinat de Thom, en tant que haut-commissaire à l’époque résident a Po, et qui a laissé partir de Po le groupe de Diendéré aller faire ce qui est impensable, et aujourd’hui se la coule en tant qu’ambassadeur : Koutaba cousin de Blaise Compaoré qui courait dans toute la Cote d’Ivoire auprès de la diaspora pour qu’ils soutiennent la modification de l’article 37, ainsi que d’autres ambassadeurs aux poches trouées qui veulent que l’ancien régime soit éternel pour la corruption à ciel ouvert. Pour que rien ne soit comme avant, tous les ambassadeurs que Blaise Compaoré a planqués dans tous les pays pour les protéger de ses crimes doivent revenir au Burkina. Si le peuple à refuser des ministres récalcitrants et des DG gourmands, il ne pas question que ces ambassadeurs qui protègent Blaise Compaoré soient à leur poste.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 14:52, par L’inquisitrice
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Bonjour,
    Je suis entièrement d’accord avec vous pour le rappel de nos ambassadeurs nommés sous Blaise Compaoré, mais où je refuse de vous suivre dans votre logique ,chose qui a connu une fin de non recevoir sous la dictature, c’est de croire ou faire croire à l’opinion nationale et internationale que ne doivent être nommé ambassadeur qu’un travailleur dudit ministère des Affaire étrangères.
    On ne l’a déjà vu nulle part (républiques bananières, pays démocratiques), ceci est reste et restera du domaine régalien du chef de l’état.
    Par contre, vous remarquerez que le premier Secrétaire a toujours été des diplomates de formation et ceci contribue parfois à éviter les conflits.
    Je vos pose par ailleurs cette question : Pour un pays comme la FRANCE qui vit beaucoup de sa diplomatie, son ambassadeur en RCI et ensuite au Burkina Faso est-il un diplomate de formation ? Que les plus capables selon le Président du Faso soient nommés aux postes d’ambassadeurs et que le poste de premier Secrétaire vous revienne, point barre.
    Donc je vous conseillerai de laisser tomber cette lutte avant gardiste qui ne fera qu’être des sources de frustration pour vous et défendre réellement vos intérêts corporatistes.
    A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 14:59, par Godot
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Allez vous faire foutre. J’ai l’impression que tout le monde veut se faire entendre dans cette transition. Petites gens des associations, ah, c’est pas qui êtes au CNT et qui vous la coulé douce là. C’est pas vous ? Quand même ! Quelle leçon voulez-vous donner aux gens encore. Qu’a cela ne tienne, je pense que votre préoccupation ne fait pas partie des questions prioritaires de l’heure. Souhaitez plutôt des élections libres et transparentes et vous verrez que le problème que vous posez trouvera sa réponse. De grâce, ne rendons pas tout prioritaire. La transition a des instances encore plus sérieuses à gérer.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 15:00, par Houm
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    ces ambassadeurs pour avoir été nommés par Blaise ne sont plus Burkinabè ou sont devenus indignes de rendre service à leur pays ?. Depuis les independances, plusieurs presidents ont quitté le pouvoir d’une manière ou d’une autre sans pour autant que ceux qui ont travaillé avec eux soient effacés de la gestion de l’administration publique. Concentrons nous pour aider les autorités de la transition à reunir les conditions d’organisations d’élections transparentes conformément au calendrier annoncé et le reste suivra avec le president qui sera élu. C’est pas en 10 mois que le president de a transition peut tout regler. soyons-en conscients. C’est devenu à la limite de la jalousie et des mesquineries inutiles. dans ces conditions, je propose qu’en dehors de ceux qui viennent d’être admis aux concours de la fonction publique après Octobre 2014, que tout le monde quitte son poste. reflechissez un peu pour avoir de la retenue dans vos plaintes car la communauté internationale nous observe et regrettera rapidement les fleurs qu’elle nous jetées très tôt au lendemain de la revolution.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 15:04, par Koumbem Tipousga
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Merci bien. Sans connaitre les procédures en matière de rappel et de nomination d’ambassadeur, mais il faut commencer par Koutaba de la RCI.
    Merci bien

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 15:07, par toega
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Revoyez votre formulation ambassadeurs /ambassadrices. Le président nomme un ambassadeur point . On dit Mme l’ Ambassadeur.
    Si vous êtes meritants ne soyez pas presser, on balaie d’abord l’intérieur, puis la cours et la basse-cours. Courage qu’ à même.
    Amicalement.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 15:11, par Invincible
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    A commencer par Michel Koutaba en poste en Cote d’Ivoire et celui en poste en France. Aidez moi avec son nom svp.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 15:27
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Je ne suis pas diplomate de formation mais vous savez que la nomination d’un ambassadeur dans un autre pays suit un processus qui est souvent long sinon je suis convaincu que 2 ou 3 ambassadeurs étaient déjà out surtout ceux qui sont en CI,NY,Afrique du Sud qui traînent de grosses casseroles.Donc soyons très patients,tous ces ambassadeurs de la compaorose compradore sont seulement en sursis et ils le savent car même si Kafando ne les démis pas,le futur président démocratiquement élu les rappellera tous au bercail.Une fois de plus,patience,patience

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 15:35, par MALKA
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Merci au réseau pour votre clairvoyance pour plus de justice.Pour amorcer un changement réel dans ce pays je pense qu’il faut remettre chacun à sa place car ces venues d’ailleurs se comporte en colons :
    - à César ce qui est à César
    - le marteau et l’enclume aux forgerons
    - la truelle et béton aux maçons
    - la seringue aux médecins
    - le fusil aux militaires
    - la diplomatie aux diplomates

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 15:35, par Le diplomate
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Ces réseaux et autres groupuscules nous fatiguent maintenant. qu’est ce que vous savez de la diplomatie ? vous pensez qu’on se lève pour rappeler les gens comme cela ? savez vous combien coute le transport d’une seule famille de diplomate rappelé ? je pense que la transition a beaucoup mieux à faire que d’organiser cette chasse aux sorcières. pendant qu’on y est, dites de changer tout le peuple burkinabè...

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 15:45, par BILI-BILI
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Oui , je suis d’accord avec monsieurs de "Réseau Barké" !
    Vous avez parfaitement raison ; depuis là " on ne comprend rien au courant" ! Il faut que nos autorités actuelles sachent que c’est pas la seule personne de BLAISE que nous avons décrié, mais tout le système qu’on veut pas ! Maintenant que la pièce maîtresse du Système est partie, il faut changer tous les autres élément du système ; donc impérativement , nous exigeons qu’on mette fin aux fonctions de tous ces ambassadeurs et autres DG d’institutions.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 15:49, par raison
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    merci monsuieur le Coordonnateur,
    Je suis d’accord que certains ambassadeurs soient rappelés mais pas tous. Il faut aussi savoir que ce n’est pas parce qu’on est diplomate qu’on doit etre forcement ambassadeur. le président nomme qui il veut pour le répresenter dans les répresentations diplomatiques. Remarquez dans les autres pays (France, USA, canada, chine, japon, etc.) on nomme des militaires, professeurs de lycée, diplomates, des financiers, des professeurs d’université, etc. C’est une affaire de confiance car c’est le représentant légal du Chef de l’Etat.
    Si n’as pas bien compris, dis moi, je vais encore détailler mon frère.
    Je suis pour qu’on les change mais pas forcement par des diplomates uniquements.
    Il faut changer bruxelles, abidjan, alger, afrique du sud, bresil)

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 15:49, par Kirikou
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Sur tous les fora, on n’a cessé d’interpeller le PF sur cette situation. Surtout les ambassadeurs qui se sont illustrés négativement par leur défense avec zèle de l’ex PF Compaoré, des anciens ministres qui n’ont rien à foutre dans une mission diplomatique. Mais l’ambassadeur Kafando semble sourd à ces appels. J’aurais aimé que le Col. Barry atterrisse au MAECR.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 15:54, par apolos
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    vous avez raisons mais je pense cela n’est pas une priorité car il n’y aura de vote de nos compatriote de l’étranger. ce qui est sur, ils partiront, ces ambassadeurs, après que le nouveau gouvernement soit mis en place à l’issue des élections prochaines. Mettons nous à la tache pour l’organisation des échéances à venir !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 15:54
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    De toute façon la majorité des ambassadeurs ont déjà déposé des demandes d’asiles dans les pays où ils sont donc ...ils peuvent utiliser ce genre de "lettre" dans leurs dossiers de demande d’asile pour se poser encore en victimes !!

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 16:03, par sidbala
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Moi mon association faisant partie de la société civile demande au PF KAF de ne pas changer pour changer. L’objectif de la transition n’est pas de virer tous ceux qui avaient été mis à leur poste par le régime précédent, mais d’aider à mettre en place une administration républicaine, intègre, professionnelle, responsable. Il faut donc que la transition commence par tracer son sillon en élaborant des lois, des règles, des critères dans ce sens. Ce n’est pas parce qu’on va enlever x pour mettre y que ce sera mieux. Il faut que les nominations et les personnes nommées respectent des critères comme ceux définis dans la charte, et que les nominations soient validées par exemple par le parlement par rapport à ces critères.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 16:04, par Droit d’expression
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Il est, en effet, incompréhensible et inacceptable que des soutiens de système compoaré continuent de représenter le pays à l’extérieur malgré l’insurrection populaire. Tous les ambassadeurs doivent être rappelés et remplacés par des diplomates de carrière. Il n’est plus question que des hommes et femmes politiques soient nommés ambassadeurs alors qu’il y a des personnes qualifiées pour assumer ses fonctions. Cela signifie que le président et le premier ministre doivent se garder de nommer leurs amis à ces postes. Sagnon et Guiguemdé ne doivent absolument pas être nommés à ces postes en guise de consolation. Ils ne sont pas des diplomates ! De plus, si le peuple ne les a pas reconnus dignes d’être ministre, ils ne peuvent pas non plus être des représentants de ce même peuple à l’extérieur.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 16:11, par Ka
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Merci au réseau Barké d’avoir pris l’initiative, car il est temps de rentrer dans l’autoroute d’un nouveau Burkina qui avance avec le 21e siècle : Laissez ses ambassadeurs qui faisaient campagne à l’étranger pour la modification de l’article 37 en achetant les consciences de la diaspora Burkinabé, ces ambassadeurs vont perturbé les votes à l’étranger, et surtout vouloir à tout prix faire capoter la bonne marche de la transition. Les premiers à faire revenir à Ouagadougou impérativement, sont P.Vokouma, qui n’a pas empêcher l’assassinat de Thom, en tant que haut-commissaire à l’époque résident a Po, et qui a laissé partir de Po le groupe de Diendéré aller faire ce qui est impensable, et aujourd’hui se la coule en tant qu’ambassadeur : Koutaba cousin de Blaise Compaoré qui courait dans toute la Cote d’Ivoire auprès de la diaspora pour qu’ils soutiennent la modification de l’article 37, ainsi que d’autres ambassadeurs aux poches trouées qui veulent que l’ancien régime soit éternel pour la corruption à ciel ouvert. Pour que rien ne soit comme avant, tous les ambassadeurs que Blaise Compaoré a planqués dans tous les pays pour les protéger de ses crimes doivent revenir au Burkina. Si le peuple à refuser des ministres récalcitrants et des DG gourmands, il ne pas question que ces ambassadeurs qui protègent Blaise Compaoré soient à leur poste.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 16:29, par Mawuéna
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    C’est du délire ! Un burkinabè demeurent un burkinabè qu’il ait été nommé par BC ou pas. Il n’ y a aucun pays au monde qui n’a que des diplomates de carrière comme ambassadeurs. Regarder ceux qui viennent au Burkina vous avez certes des diplomates mais aussi des officiers et j’en passe. Il y a des gens qui ont travaillé au Burkina pour le compte de leur pays dans des organisations que l’on retrouve ailleurs comme ambassadeur. La transition dure normalement un an. Rappelé un ambassadeur a un coût, en nommé un autre de même. La transition est-elle là pour gaspiller ? Dans un an le bal risque de recommencer. Alors que les ambassadeurs en fin de mission rentrent comme prévu et que les autres attendent le prochain pouvoir élu. Les postes purement techniques:1er et 2 ème conseillers sont toujours occupés par des diplomates. Alors basta !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 16:31, par Kibsa
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Le Réseau Barké, c’est quoi encore ce machin !
    Des opportunistes au Burkina post Blaise, on en verra de toutes les couleurs. Quelle est votre part contributive à la chute du régime de Blaise Compaoré pour réclamer des dividendes. Soyons raisonnables et raisonnés même si on a le droit de se chiffonner. C’est sûr que votre raison ne vous permet pas de comprendre combien peut coûter en terme de finances et de relations diplomatiques, le changement des ambassadeurs que vous revendiquez.
    Donc, chers amis, quand on est très borné, ayons la sagesse de la fermer.
    Fraternellement vôtre !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 16:32, par YIRMOAGA
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Mieux vaut garder les ambassadeurs en poste pour ne pas avoir à faire à de nouveaux opportunistes qui iront les remplacer ? 2015 n’est pas loin et des début 2016 ils seront tous relookés. Ils ont 12 mois maxi pour jouir de leur emploi, tout comme les chanceux pourront y demeurer. Pour ne pas tomber dans les erreurs des conseillers CNTistes. Triste affaire.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 16:36, par ibrahimo
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Soyons réalistes dans nos revendications dans la transition. Monsieur le coordinateur du réseau barké dans quel pays au monde le poste d’ambassadeur est réservé exclusivement au seul corps des affaires étrangères. De grâce, posez vos vrais problèmes au lieu de se les détourner. Pour votre propre gouverne, sachez que le poste de Ambassadeur relève du pouvoir décisionnel de qui de droit et votre travail est de l’appuyer dans votre domaine de compétence car l’ambassade est un tout.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 16:58, par fils du faso
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    mes cheres fils et filles du burkina
    ils faut qu’on arret de tout revandiquer a la transition. ils ont quelques mois pour preparer les elections. l’equipe qui va monter après les elections pour 5 ans aura le temps pour former leur equipe la ou besoin sera.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 17:12, par Le juste
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Esprit de jalousie, sort de ce pays au nom de Jésus !!!!
    Vraiment, je ne comprends pas, vous voulez que des ambassadeurs soient nommés pour 8 à 6 mois (1 à 2 mois pour faire la passation de service et pour que le nouveau s’installe) et après le nouveau gouvernement sera mis en place en fin 2015 va encore les rappeler et nommer d’autres ???? de grâce. Je ne reconnais plus mon beau pays remplies d’hommes intègres, qui aiment leurs prochains et qui procurent la paix et la pardon.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 17:15, par BILI-BILI
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    "fils du faso" toi tu ne comprends rien ! Si on ne met pas la pression sur ces gens là ; ils ne vont rien foutre !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 17:16
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    "Surtout que les longues carrières de diplomates peuvent conduire à la magistrature suprême comme ce fut votre cas après l’insurrection. "
    Votre discours vous découvre, comme de simples opportunistes dont on n’entend parler qu’au moment de profiter. Si vous êtes un syndicat des diplomates de carrière, vous ne semblez ni chevronnés, ni compétents si votre revendication est d’être ambassadeur alors que toute la substance de votre formation est d’être diplomates républicains c’est à dire diplomates au service de l’administration, l’exécutif national.
    Si les diplomates doivent être tous des ambassadeurs, des représentants le président, vous êtes disqualifiez car vous avez été formés dans et pour le moule de représenter Blaise COMPAORE. Comme dirait l’autre "Quelle est votre part contributive à la chute du régime de Blaise Compaoré pour réclamer des dividendes" ? Dans ce cas même ce n’est pas à la transition de vous servir, il faut attendre que le gouvernement qui sera issu des élections aux termes de cette phase choisisse parmi vous ceux qui sont dignes de conseiller les Ambassadeurs qui ne seront tous forcément des diplomates. Mes chers vous êtes pris à rêvasser d’être appeler à la magistrature suprême de notre pays suite à des insurrections, aussi sans aucune diplomatie, je vous qualifie d’opportunistes non intègres et donc indignes de représenter notre pays à l’étranger.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 17:34, par Virus
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Ca sera une erreur pour la transition dont l’objectif premier est d’organiser les elections tout en gerant les affaires courantes.
    Les ambassadeurs défendent des dossiers sensibles et les rappeler tous peut ternir l’image de notre pays à l’international sauf si on va sur le principe qu’ils sont tous incompétents, ce qui m’entonnerais.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 18:16, par Le barbare
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Je me demande souvent si certains sont conacients de leurs propres propos.pensez vous qu’en un trimestre on peut demanteler une machine mise en place depuis 27ans.j’aimerais vous voir a l’oeuvre bande de pseudo politiciens.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 18:35, par Kam
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    En parcourant votre requête, je pense qu’il faut être patient ! Il est bien vrai que la plupart des burkinabé ont contribué à la chute du régime de Blaise Compaoré,mais certaines revendications paraissent déplacées ! Je ne sais pas ce qui vous motive à demander le rappel de nos ambassadeurs, mais le simple fait qu’ils soient nommés par Blaise Compaoré ne devrait pas occasionner une chasse aux sorcières de nos représentants ! Je pense qu’en toute honnêteté, la transition est courte pour jouer ce jeu ! Le retour d’un ambassadeur nécessite des dépenses colossales, et maintenant que dirons nous de tous les ambassadeurs ! En plus ,dans la pratique, on ne se lève pas un jour pour demander à un ambassadeur de plier bagages ! Les textes veulent qu’il lui soit notifié une correspondance lui permettant de se préparer ! Supposons qu’aujourd’hui on demande à tous les ambassadeurs de rentrer, que deviendront leurs enfants inscrits dans ces pays ? Même si ces derniers ont soutenu Baise dans son projet diabolique, leurs enfants n’y sont pour rien ! Donc,cher ami du Réseau Barké soyez juste patient ! Pour les ambassadeurs, avant que le futur président démocratiquement élu prête serment, il aura ses ambassadeurs tapis dans l’ombre pour remplacer ceux que vous réclamez le rappel !
    Pour le poste d’ambassadeur, l’article 55 de notre constitution dit ceci" le président du Faso a le pouvoir discrétionnaire de nommer aux plus hautes fonctions civiles et militaires" pour paraphraser l’article ! Mais en fait, ce qui est frustrant pour nous diplomates de carrière, il ya des textes qui disent que les personnalités à nommer comme ambassadeurs n’étant pas diplomates ne doivent pas dépasser 25 pour cent du nombre total des postes. Malheureusement Blaise nommait au hasard sans respecter ces textes ! Donc, il faut comprendre qu’en principe,75 pour cent des postes d’ambassadeurs reviennent aux diplomates de carrières ! Vraiment, il faut reconnaitre que les non diplomates nous polluent l’air dans les ambassades ! De toutes les façons, nous allons travailler à fermer les tuyaux au sein du MAECR, car nous avons toutes les spécialités ! plus rien ne sera comme avant dans nos ambassades ! webmaster, juste éclairer les lanternes ........

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 18:37, par paix
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Chers frères et soeurs du BURKINA la politique n’est pas synonyme de vengeance. Si vous n’arrêtez pas cette méchanceté, jalousie qui car caracterisent le Burkina. Enlever des ambassadeur, des ministres est ce ce qui va changer la situation du pays qui s’enlise ds la pauvreté ! Savez vous au moins que le Burkina n’a rien et gardez une transition juste pr se regler les comptes va être fatale au pays ! Vous ne faites que confortez les militaires au pouvoir car en realité ce st eux qui st là et ces élections de fin d’année n’auront pas lieu parce qu’on vous dira que vous n’avez pas laisser le gouvernement travailler. Focalisez vous sur les élections mettez la pression au gouvernement pour ça. La CI est sortie de sa crise parce qu’il n’ya pas eu de reglement de compte ni de méchancetés. Le pardon est une culture en CI.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 18:37, par Chapité
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Ne censurez pas. Avez vu quelque part le décret de nomination de Bouda Seydou comme ambassadeur aux EU ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 18:47, par SOS Mon pays est tombe bas
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Tout le monde est devenu politologue,diplomate et quoi encore.Vive la recreation.Mais a quand le debut des cours ?Bande des grands enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 19:38
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    la mentalité de vouloir changer pour changer n’a pas de sens. Certains diplomates sont sans doute à mettre sur la touche mais les autres, laissez les. A quoi sert de tout changer pour 9 mois car le prochain président élu fera le ménage ? Il faut être réaliste même si sur le principe on peut en discuter. Si on veut être logique avec vous, un quart à une moitié de nos députés de la transition sont à virer car incompétent et n’ont pas le niveau pour faire le travail. Il aurait fallu ajouter des critères liées aux compétences, or, ce n’est pas le cas. J’en profite pour revenir sur leur salaire qui doit être encore revu à la baisse autour de 500.000 par mois soit plus de 10 fois le SMIC burkinabè !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 21:26, par Anix
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Je salue l’initiative du Réseau Barké dont la préoccupation première serait d’attirer l’attention de l’exécutif sur la nécessité d’une mutation dans notre diplomatie. De la même manière que des changements sont indispensables dans toutes les sphères de l’Etat, le ministère des affaires étrangères devrait subir des réformes profondes au-delà de la question très cruciale de nomination d’Ambassadeurs. S’agissant des nominations, les Ambassades sont considérées comme des El dorado qui suscitent des convoitises parfois démesurées à tel point que « n’importe qui »serait prêt à quitter sa formation et vocation première rien que pour devenir Ambassadeur. Eh bien, il fallait faire carrière dans la diplomatie, sommes-nous tentés de dire. Revenons à un ton modéré pour dire qu’une Ambassade comprend un certain nombre de personnel, des agents diplomatiques, l’ambassadeur y compris, un personnel administratif et un personnel d’appui ou « local ». Selon la configuration de l’Ambassade on peut faire appel à un personnel de l’administration générale dans un domaine spécialisé qui fonctionne comme Attaché d’Ambassade. C’est dans ce sens qu’il faut comprendre les Ambassadeurs nommés hors corps de la diplomatie. Ainsi, en fonction de la mission que le gouvernement voudrait imprimer dans certains pays d’accueils, il pourrait faire appel à l’agent d’un corps de métier donné pour le nommer comme Ambassadeur. C’est en cela qu’un poste comme Bamako a nécessité la nomination d’un militaire compte tenu de la crise malienne. Il en a été ainsi également de la nomination d’un Ambassadeur général de l’armée française comme Ambassadeur au Burkina Faso en raison des crises dans la sous-région et d’intérêts stratégiques français. Il serait par exemple incompréhensible voire quasiment suicidaire qu’une personne autre que du corps de la diplomatie soit nommée dans des postes comme New York, Addis-Abeba où se discutent les grandes questions internationales et africaines. C’est donc dire que c’est très exceptionnellement ou pour des raisons stratégiques que des personnes hors du corps de la diplomatie sont nommées Ambassadeurs. Les Ambassadeurs de carrière sont formés pour appliquer la politique étrangère d’un pays qui n’est pas à confondre avec la politique d’un régime politique mais étant l’ensemble des actions conduisant à la sauvegarde et la protection des intérêts divers d’un pays. Dans ce sens, les pays occidentaux comme les Etats-Unis ou la France etc..auront toujours les mêmes politiques étrangères quel que soient les régimes qui se succèdent. De ce point de vue, le rôle d’un Ambassadeur professionnel n’est pas de défendre un régime mais des intérêts d’un pays. Le métier de diplomate requiert une formation au même titre que certains corps comme la défense et la magistrature et exige des qualités intrinsèques et extrinsèques.
    Pourtant qu’avons-nous constaté sous le défunt régime ?
    -  Une concentration du pouvoir dans les mains du Chef de l’Etat au point de confondre politique étrangère du pays et programme politique du Chef de l’Etat .Les différentes reformes amorcées par la transition devraient travailler à corriger cette lacune. Il ne faut donc pas se précipiter pour dire que la nomination d’Ambassadeur est à la discrétion pure et simple du Chef de l’Etat. L’Ambassadeur représente le Chef d’Etat en tant qu’institution et non le Chef d’Etat en tant qu’individu. L’Ambassadeur représente tout simplement son pays.
    -  Des postes de Chef de missions diplomatiques sont devenus des postes de récompenses pour caser des amis, parents et autres alliés ou autres etc…
    -  Des postes diplomatiques, le creuset de sauvegarde d’intérêts économiques patrimoniaux
    -  Des postes diplomatiques, lieu de pillage des maigres ressources du pays et d’enrichissement illicites
    -  Et même les postes de Consuls généraux très techniques et délicats à manager qui étaient réservés aux professionnels de la diplomatie ont été ouverts à des politiques.
    -  Des postes diplomatiques devenus des lieux de sévices ou « centres de concentrations » pour les diplomates de carrières
    Ainsi, croire que c’est un nouveau régime qui viendra reformer le ministère des affaires étrangères et ses structures déconcentrées que sont les Ambassades et autres pour en faire une Institution professionnelle c’est certainement ignorer royalement de quoi on parle. SVP cessons de nous méprendre.
    Sans forcément adhérer à l’idée de rappeler tous les Ambassadeurs entre autres pour des raisons financières, je partage avec vous la remarque suivante, une Ambassade ne reste jamais vide et tout Chargé d’Affaire ad interim, à défaut d’un Chargé en pied, assurera la continuité du fonctionnement de l’Ambassade. Et c’est d’ailleurs un Chargé d’Affaires, diplomate de carrière qui ouvre une nouvelle mission diplomatique, d’où vu la relative longueur de la procédure de nomination, le rappel d’un Ambassadeur ne veut pas dire son remplacement immédiat. Par ailleurs, diplomate de carrière ou pas, toute personne de moralité défaillante devrait être déchue de son poste d’Ambassadeur et des raisons financières devraient être des détails face à l’enjeu de réussir la Révolution de sang du peuple burkinabè.
    Aussi, est-elle délicate, la situation actuelle de la plupart de nos Ambassadeurs du point de vue audience vis-à-vis des autorités du pays d’accueil et du point de vue crédibilité. Alors agissons en toute responsabilité en rappelant les Ambassadeurs qu’il faut rappeler et surtout soyons ou devenons désormais des Ambassadeurs professionnels.
    Enfin, on est tenté de dire que les politiciens de tous bords qui spéculent d’avance sur des postes d’Ambassadeurs avant ou après la transition laissez SVP ce corps se refonder pour mouler au Burkina nouveau-né suite à l’insurrection populaire des 30 et 31 octobres 2014.
    Pour la plupart des autres intervenants, n’apportons pas SVP des jugements de valeurs sur un corps dont nous ignorons les contours (internes et internationaux) et les problèmes profonds, travaillons plutôt ensemble pour la réussite de la Révolution qui survivra d’elle-même par ce qu’on en fera. Et Surtout gardons notre intégrité en toute circonstance.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 23:04, par Punisher
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Soyez un peu serieux pour une fois

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 00:44, par Indira
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Intervenant #35, Chapite : On dirait que vous avez une dent speciale contre Son Excellence Seydou Bouda ; de tous les ambassadeurs et ex-ambassadeurs a travers le monde entier, il est le seul que vous vous ayez choisi ! Je ne pense pas que le CNT se livrera a une chasse aux "sorcieres", car n’ayant ni le temps, ni les moyens comme certains l’ont si bien souligne plus haut. Je penses que nous devons avoir l’esprit plus ouvert et marcher de l’avant sans nous borner a en vouloir a des personnes qui peut etre n’ont rien a se reprocher. Je ne connais pas personnellement ce Mr, mais s’il a pu trouver un poste qui lui a permis de transitionner de son poste d’ambassadeur a un poste a la banque mondiale pour representer 24 pays, c’est qu’il en a certainement les capacites. Blaise Compaore ne controle pas la Banque Mondiale et quand nos frères et soeurs ont du talent, il faut quand meme le leur reconnaitre. Mon humble avis...

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 02:22
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    C’est surtout Vokouma qui est à la retraite depuis....qui doit rentrer tout de suite !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 03:39, par h.k
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Bonjour tout le Monde,on voulait le changement et Il nous a surpris.la transition doit nous aux electons.Et c’est en Septembre.Elle n’est pas mise en place pour une chasse aux sorcieres.Pensons a l’unite du Burkina apres 2015.Mr le P.F,vous ete un Diplomate et aviez longtemps Ambassadeur,meme etant a la retraite,sous l’Ancien PF.Attention,les sentiments personels ne gerent pas une diplomatie.Mr le PF,Il faut etre au dessus de la mellees et voir les interest de la Nation.Si vous ne faites pas attention,vous risquez d’intervenir pour des licensements d’agents de liaisons et de veilleurs de nuit.Les Grands Hommes parlent de projects de development.Les petites gens parlent des autres. Vous etes au pied du mur et Il vous reste 9 mois.Vous serez juge comme les autres.Que le tout Puissant vous couvre de sagesse.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 04:12
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    C’est une dépense inutile de rappeler les diplômates, alors que une équipe de nouveaux gouvernants s’en vient. Ce ménage aura lieu au bon moment. La transistion n’est pas là pour tout rétablir en 12 mois. N’envoyons pas des diplomates qui seront rappelés de toute façon dans 10 mois par le nouveau gouvernement à venir. Focus : election.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 04:44, par zwwa
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en postes

    Kiakiakia mais les gens ne sont pas seuls dans leur tête quoi.... Ceux la même ils sortent d’où même ? Tout d’abords moi j’aimerai que l’on me dise quelque chose la transition est la pour faire des élections ou bien pour aider les gens a régler leur compte personnel....
    Déjà que cette transition nous coute une fortune car tout reprendre de 0 coute beaucoup d’argent même les futilité sont posées sur la table, a quoi sert de nommer un ambassadeur pour 6 mois en tenant compte des aspects financiers que cela implique ??? Les gens soyez sérieux un peu ambassadeur ne veut pas dire diplomate forcement....
    Aussi arrêter d’utiliser les mots martyrs a tout bout de champ nous ne sommes pas des Djihadistes, je suis même sur qu’ils ne connaissent même pas le nom d’un d’entre eux, donc pardon ne mélangeons pas les choses, ceux qui sont allés comme moi chercher l’annulation de la loi a l’assemblée nationale sont rentré chez eux sain et sauf même si il y a eu assez de gaz lacrymogène pour nous, maintenant ceux qui ont crée d’autres fronts pour régler je ne sait quoi y ont malheureusement perdu la vie et je pense qu’il faudrait faire la part des choses qu’on nous dise qui est mort ou et comment je pense bien qu’on ne parlerai plus de martyrs, j pense même que l’État devrai faire une enquête clair sur cela pas comme se rapport agglomérant qu’a fait le comité ADHOC mis en place part les nouvelles institution pour bien bâtir il faut le faire sur la vérité sinon ça va tomber soyez en sur,afin que nous arrêtons de tout instrumentaliser et essayons d’aller de l’avant Blaise n’est plus on a eu ce que l’on voulait donc travaillons maintenant au lieu de courir dans des sac de piment... Cordialement.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 06:43, par Camus
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    Oui mais il faut surtout relever de leurs fonctions tous ces hauts commissaires et SG de gouvernorat qui furent jadis maires, conseillers ou élus sénateurs au compte du CDP. Ils ne peuvent pas continuer de trahir le peuple . C’est par leur entêtement et leur complicité que tout ceci est arrivé à nos frères et soeurs

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 06:53, par le sage
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    Seydou Bouda des USA doit etre le 1er a etre rapeller au pays. Voici un monsieur qui se la coule douce pendant de tres longues annees avec le Blaiso et qui soutenait ouvertement la modification de l’article 37. Sa decision pour la banque mondiale a ete signer de justesse par le Blaiso avant le soulevement populaire et il etait obliger de quitter le Pays par la route pour prendre son vol a Niamey pour les USA. Qu’il soit rapeller avec toute son ancienne equipes aux USA. Please LE FASO NET pour une fois faite passer mon ecrit ! je suis aussi Burkinabe.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 07:42, par DAO
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    trop d’amalgames dans cet article :
    1 un ambassadeur, dans tous les pays du pays, est avant tout le representant du chef de l’Etat auprès de son homoloque d’un autre pays. Voilà pourquoi l’ambassadeur présente ses lettre de creances au Président ! Un chef d’Eta peut accrediter une personne de n’importe quel profil auprés d’un autre chef d’Etat, il n’est pas tenu d’accrediter un diplomate de formation
    2 les ambassadeurs ne sont pas nommés en Conseil des ministres ; le Président informe le Conseil des ministres qu’il a nommé un tel comme ambassadeur. il ne suffit pas d’être un diplomate de formation pour être un bon ambassadeur ! cela requiert d’autres qualités qu’un diplomate de formation peut avoir ou ne pas avoir ! il ne suffit pas d’être un administrateur civil de formation pour être un bon gouverneur...les differents ambassadeurs d’autres pays au Faso ne sont pas tous des diplomates de formations ; il y a même des officiers superieurs parmi eux !
    3 les diplomates du ministère des affaires étrangères ont seulement vocation à être nommés ambassadeurs, mais ce n’est pas une obligation. Par contre ce qui est correct c’est que les postes techniques dans les ambassdes (conseillers, secretaires d’ambassade etc..) doivent être tenus par les diplomates du ministère car ce sont eux les professionnels du domaine.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 07:56, par bendatoega 1er
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    Commencez à vous changer vous-mêmes d’abord. A ce rythme Blaise reviendra dans la transition....

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 09:02, par mamounata oued
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    soyez responsables

    est ce que les ambassadeurs sont sur place ? ce n’est pas sérieux il reste combien de mois pour la transition,,, ???? cela coûte combien ???? si vous ne respecter pas notre peuple respectez au moins les autres avec qui nous avons signé des accords de coopération
    des réactions dépourvus de bon sens : quand même soyons sérieux c’est quoi vous voulez ? VOULEZ VOUS VRAIMENT QUE LE BURKINA AVANCE ,,, ???
    Aujourdhui je suis heureuse que dans mon pays on exige des Hommes intègres et de bonne moralité pour la gestion des affaires donc halte aux minables revendications qui font HONTE
    Ces ambassadeurs et consulats généraux seront bien sûr revisités mais au moment qu’il faut ! !
    aimez vous votre pays ? VOUS eTES UN PUR ENNEMI DE LA TRANSITION DONC VOUS VOULEZ LES FAIRE FAIRE DES ERRREURS FATALES § AYEZ pitié du Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 09:05, par Yellow
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    Pendant qu on y est, que l’on change donc tous les directeurs généraux, les directeurs d’école, les daf, commissaires, chefs de douane, etc. ..... Les dolotières et autres aussi....Le nom de la brakina, de la castel.... Le nom du pays pour marquer la rupture..... Arrêtons cette pagaille et regardons plus loin. Les vrais défis sont ailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 09:15, par Kouki
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    Cette demande ne rime à rien, dans la mesure où, comme le disent d’autres commentateurs, un ambassadeur ne doit pas forcément être diplomate de formation pour pouvoir être le porte-parole de son pays. Pleins d’ambassadeurs ne sont pas forcément diplomates de formation à la base ; d’autre part, est-ce forcément parce que Blaise Compaoré est parti qu’il faut tout balayer, que toutes les personnes ayant été nommées sous son gouvernement sont des incompétents à faire partir à tout prix ? Un peu de discernement, de grâce, et laissez le gouvernement de la transition faire son travail, il ne lui reste que 10 petits mois pour cela, pas de quoi "balayer le Burkina tout entier", mais plutôt juste de quoi aller à l’essentiel : organiser des élections libres, transparentes, dans les meilleures conditions possibles, ce qui n’est déjà pas simple !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 09:19, par Ben
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    LA PAGAILLECRATIE, ABAS !

    LES REVENDICATIONS EGOISTES, ABAS !

    LES REVENDICATIONS ETHNIQUO-RELIGIEUSES, ABAS !

    LES REVENDICATIONS STERILES, ABAS !

    LES FAUX REVOLUTIONNAIRES AU REGARD GLUANT, ABAS !

    LA RUROCRATIE, ABAS !

    LES MOUVEMENTS, ASSOCIATIONS ET RESEAUX AUX ALLURES DE MILICES, ABAS !

    LA DÉMAGOGIE POPULISTE PAGAILLISTE, ABAS !

    ABAS ! ABAS !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 10:09, par dalo
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    L’intervenant 38 a dit l’essentiel

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 10:18, par LE VIGILANT
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    Wallaye il faut qu’on arrête toutes ces conneries un jour. Monsieur Traoré (qui semble à l’évidence prêcher pour sa panse et sa chapelle personnelle) doit savoir qu’un Ambassadeur (la fonction ne se féminise pas) ne se nomme pas au "pifomètre ni à la va t’asseoir". Le processus est tellement long et complexe que Michel Kafando, qui est un diplomate de carrière, ne va pas se hasarder à remettre en jeu et en cause la représentativité même de notre pays auprès des Etats tiers et amis du monde en cette période sensible de transition politique. Juste pour satisfaire les illusions carriéristes de quelques impatients. Basta à la fin avec ces revendications saugrenues de vigiles et autres héros auto-proclamés des intérêts nationaux. On se connait tous ici là.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 10:25, par LE GRANG BENN
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    JE SUIS PARFAITEMENT D’ACCORD PARCE QUE LES GARDER N’A PAS DE SENS. IL FAUT LES RAMENER AU BERCAIL TOUT DE SUITE ET MAINTENANT ;

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 10:36, par NIKIEMA MARIE JOSEPH
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    "PLUS RIEN NE SERAIT COMME AVANT DIT ON" Ne pas rappelé tous les ambassadeurs nonnés par M. BLAISE COMPAORE serait une insulte a notre peuple qui désire un changement radical.
    Alors mettez les Hommes et Femmes sans antécédent judiciaire, formés pour défendre notre noble et vaillant peuple.
    DIEU BÉNISSE LE BURKINA FASO
    Cordialement.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 10:51, par ouattson
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    En commençant par celui en France. Imaginez au moment que le peuple français et tout le monde marchaient contre le terrorisme notre ambassadeur Tiare buvait du champagne soit disant présentation de Voeux le meme jour et a la même heure....quand même !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 11:00, par Danys
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    Chers internautes, pour votre gouverne, sachez que Seydou Bouda n’est plus ambassadeur depuis le 1er novembre 2014 ; il est à la Banque Mondiale.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 11:30, par Ka
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    Par le barbare intervenant 32, vous n’êtes qu’une ex-majorité issue du CDP, vous pouviez le mettre là ou vous savez de vos pensées, car en 24 heures le régime Compaoré est parti en fumée. Pour un Burkina qui ne sera pas comme avant, Zida premier ministre, et sont représentant le président Kafando, peuvent en 12heures faire revenir toutes et tous nos ambassadeurs au ministère des affaires étrangères et sélectionner tes parents nommés sans qualification. Sans Rancune, KA partisan d’un nouveau Burkina avec la jeunesse qui ont des objectifs a développer pour ce qui est mieux pour le peuple et non ce qui est mieux pour un individu comme toi.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 11:50, par KingBaabu
    En réponse à : Rappelés,oui. mais pas tous !

    Chers tous,je suis d’accord que des gens comme Koutaba, Vokouma, Kogda Der(qui aurait bradé la maison du Burkina à New York),soient rappelés maintenant si possible. Mais il y a ceux qui font du Bon boulot comme mon grand frère Idriss Raoua en Inde. Ceux-là doivent rester en place ou tout simplement redéployés en attendant le régime qui sortira des urnes bientôt. Je profite pour dire que ceux qui pensent qu’il faut être diplomate de carrière pour être nommé ambassador sont des ignorants qui gagneraient
    a s’instruire davantage sur comment fonctionnent les relations entre
    les Etats. Que Dieu veille sur le Burkina Faso ! KingBaabu.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 12:56
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    Salut KingBaabu,vous,vous voulez regler cos comptes avec des gens.Je constate que eyes rien que le Porte parole du Diplomate PF.Suivez mon regard.Nous allons sortir des dossiers.
    Meme sur vous......

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 13:45
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    Merci au Réseau BARKA,
    Le faite d’avoir utilisé le terme de Ambassadrice pour désigner la femme nommée Ambassadeur, prouve que vous n’étés pas de la Diplomatie, si non Ambassadrice renvoie à la femme de l’Ambassadeur, et quelque soit le genre de la personne nommée, le titre lui reste invariablement "Ambassadeur".

    Tout cela pour dire que la lutte des diplomates n’a pas commencé avec la transition, mais bien avant, rappelez-vous en 2007 où 105 d’entre eux ont été renvoyés des affaires étrangères. Mais, ce qui est important et qui à motivé mon intervention, c’est qu’en aucun cas, il n’étais question dans leur lutte de réclamer que tous les Ambassadeurs soient des diplomates de carrières.
    Là-dessus il y a des coutumes( qui est vrai source de droit) qui se font dans les autres pays que le SAMAE(syndicat des Aff. étrangères) demandait aux plus hautes Autorités de s’en inspirer. Dans des pays comme le Sénégal, la RCI, le Ghana, etc. le taux oscille entre 75 et 80% de diplomate de carrière.
    Bonne et heureuse année à tout un chacun et au BF.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 14:01, par Jackou
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    Franchement Zida - Depuis quand dans un processus de changement on ne change pas ce que l’on ne veut pas ou on les trouvent des escuses Bidons .

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 15:17, par YAN YAA BOIN/Y EN A MARRE
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    que chacun fasse sérieusement bien le travail pour lequel il a été formé. Évitons de manquer du respect aux professionnels d’un domaine en occupant le poste parce qu’il y a de quoi se "lécher" les babines.Du balai vous autres cupides égoïstes.On est fatigués.Ce phénomène ce n ’est pas chez vous seuls mesdames et messieurs les diplomates.
    Dans la santé,l’éducation,administration publique générale il y a encore ces rapaces placés ça et là.A BAS L’INJUSTICE

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 15:18, par YAN YAA BOIN/Y EN A MARRE
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    que chacun fasse sérieusement bien le travail pour lequel il a été formé. Évitons de manquer du respect aux professionnels d’un domaine en occupant le poste parce qu’il y a de quoi se "lécher" les babines.Du balai vous autres cupides égoïstes.On est fatigués.Ce phénomène ce n ’est pas chez vous seuls mesdames et messieurs les diplomates.
    Dans la santé,l’éducation,administration publique générale il y a encore ces rapaces placés ça et là.A BAS L’INJUSTICE

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 16:00, par ben Idriss
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    Changer ,oui. Mais ceux qu’on a mis aux CNT n’ont pas de différences avec ceux du régime compaoré. Changer les ambassadeurs revient à donné la chance à d’autres tètes dont nous ne sommes pas sure qu’ils feront mieux. En témoin la CNT. Nous fondions l’espoir que la situation va permettre de réduire le train de vie de l’état. Malheureusement c’est pas le cas parce qu’ils sont venus trouver les choses comme çà et ils ne sommes pas prêt à les changer parce que ça les avantage.
    Vaut d’abord qu’on ramène la CNT à la raison avant de passer à l’étape supérieure
    Mon point de vue
    .

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 16:13
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    Il est incongru que Koutabaa Black_lhomme soit toujours en CI alors que vous savez meme que Blaise est vautre la- bas chez les parents de Chantal. C’est tres dangereux. Coupez la tete du serpen sinon c’est pas bon.C’est pas une question de personne sinon que lui il s’ en fout de moi et moi aussi je m’ ne gnan- ye de lui. Mais c’est un faux philosophe ideologue de Blaise et de son faux systeme.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 16:16
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    A chacun son blanc, pardon, a chacun son ambassadeur. Moi l’ ambassadeur que j’ai une dent contre, c’est Der Koda , celui qui a vendu notre Maison a New York. Si vous vous amuser, vous allez vous reveiler entendre qu’ il a vendu Ouaga aux Chainise ou Chinaman.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 16:58
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    Mettez fin à ces revendications interminables et permettez aux autorités d’avancer vers les élections d’octobre 2015. Ou étiez vous quand le regime defunt règnait sur le Burkina ?
    Paix au Burkina et que Dieu fasse descendre sa grace sur toutes les autorites et qu’il les guide . Amen

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 17:48, par sogossira sanou
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    « L’épreuve du temps est la seule révélatrice de tous les hommes croient tromper toujours leurs prochains. C’est ainsi que je m’accorde que le temps va révéler la vraie identité, les vrais visages hideux de ce que sont zida-kafando, kafando-zida et tout ce qui a été concocté et servi au peuple burkinabé qui n’est point dupe ; en croyant ravir à ce peuple, spolier ce peuple du fruit d’une victoire sur les crimes et injustices de toutes les sortes qu’il a subi et dont il venait de s’affranchir en déboutant la cynique malice toujours métamorphosée et toujours réfugiée en eux (zida-kafando), car les crimes de sang des tueries de l’insurrection sont bien protégés de même que la protection des dossiers compromettant (tant pour zida et compagnies que blaise lui-mêmle) que blaise dans sa fuite ne pouvait pas emporter, tant il a été surpris par l’ire du peuple burkinabé, tant d’autres choses sombres que ces fantoches couvrent toujours vont se révéler avec l’épreuve du temps. Couvez toujours ce que vous pensez cacher au peuple, mais va en éclore la réalité, triste et hideuse, elle le sera pour vous.
    "La nuit à beau être longue, le jour finit par se lever » dit cette sagesse universelle ! !! !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 18:02, par KingBaabu
    En réponse à : Rappelés,oui. mais pas tous !

    Chers tous,je suis d’accord que des gens comme Koutaba, Vokouma, Kogda Der(qui aurait bradé la maison du Burkina à New York),soient rappelés maintenant si possible. Mais il y a ceux qui font font du Bon boulot comme mon grand frère Idriss Raoua en Inde. Ceux-là doivent rester en place ou tout simplement redéployés. Je profite pour dire que ceux qui pensent qu’il faut être diplomate de carrière pour être nommé ambassador sont des ignorants qui gagneraient
    a s’instruire davantage sur comment fonctionnent les relations entre
    les Etats. Que Dieu veille sur le Burkina Faso ! KingBaabu.

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier 2015 à 16:23, par Walay
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    Bonjour a tous. Les rappeler parce qu,ils etaient au servce de Blaise d,accord. Mais lles remplacer par des diplomates uniquement n.,est pas juste. A ce rythme ce reseau va exiger que l,on soit diplomate pour etre candidat au poste de president de la republique, puisse que c,est le premier diplomate du pays. Non, ici vous n,avez pas raison et nous ne pouvons pas vous suivre. Et puis, savez vous combien coute le rappel d,un diplomate qui doit rentrer avec sa famille ? Et pour installer un diplomate et sa famile ? Ce ne sont pas des passation de charges comme nous les voyons entre ministres. Walay

    Répondre à ce message

  • Le 9 février 2015 à 02:51, par burkinabe
    En réponse à : Lettre ouverte au Président de la transition : le Réseau Barké demande le rappel des ambassadeurs en poste

    Moi je ne comprend pas que l’on veut renvoyer nos ambassadeur qui font du bon travaille a l’extérieur, tous sa la c’est du gaspillage de temps et de l’argent pour le gouvernement. J’ai attendu que la maison qui a été vendu a New York été au point de s’écrouler. L’ambassadeur Der Kogda a pris une décision qui été la meilleur tenant compte de la situation. Nos ambassadeurs son des diplomats et noms des politicien, je pense qu’on devrait laisser lors du passage du pouvoir, que le president permanent decide quoi faire avec nos diplomat. Les decision impulsive son jamais les bonnes. Concentrons nos effort sur une bonne organisation des election présidentiel, au lieu de parler ici et ne rien faire.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés