FACA de mauvaise qualité sur le marché : Le ministère de la recherche scientifique dément

mardi 13 janvier 2015 à 00h42min

Le 30 décembre 2014, nous publions une interview d’un travailleur de U-PHARMA qui affirmait que du FACA (gélules anti-drépanocytaires) de mauvaise qualité a été mis sur le marché. Documents à l’appui, Dr Badiori Ouattara se voulait formel. Mais, un démenti vient de tomber. Le ministère de la recherche scientifique a animé un point de presse ce 12 janvier 2015 pour démentir l’information et encourager les drépanocytaires à continuer à utiliser ce phyto-médicament.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
FACA de mauvaise qualité sur le marché : Le ministère de la recherche scientifique dément

Initialement, deux ministres étaient annoncés pour animer cette conférence de presse : le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation et le ministre de la santé. Finalement, celui en charge de la santé était absent. C’est donc, le ministre Jean Noël Poda, le directeur général du Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST), et des responsables de l’IRSS (Institut de recherche en science de la santé) qui ont animé le point de presse.
Mais avant, les hommes de médias ont été invités à visiter le laboratoire de U-PHARMA (Unité de production pharmaceutique de l’IRSS). Là, munis de combinaisons spéciales (chaussures, chausses-têtes de circonstance), ils ont, en plusieurs groupes, pu découvrir le processus de fabrication des médicaments dans ce laboratoire. Ils ont sillonné successivement les salles de compression, de séchage, de quarantaine, de conditionnement, de mélange, de pesée et de lavage.
Puis, place aux échanges. La question de santé intéresse plus d’un. Et de ce fait, les journalistes ont massivement fait le déplacement au point que la salle de conférence de presse paraisse exiguë. Qu’à cela ne tienne, les discussions se sont tenues normalement.

« U-PHARMA respecte les règles de bonnes pratiques pharmaceutiques »

Après avoir souhaité la bienvenue aux ‘’invités du jour’’, le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation, Jean Noël Poda a planté le décor, avant de passer la parole au principal orateur du jour, le Pr Innocent Pierre Guissou, spécialisé en pharmacologie et en toxicologie.
Le pharmacologue présente d’abord l’unité de production pharmaceutique, U-PHARMA. Avant de passer à la question du FACA. « Depuis sa création, U-PHARMA travaille en respectant les règles de bonnes pratiques pharmaceutiques. Le respect de ces règles permet de mettre à la disposition des patients des produits de qualité répondant aux normes. Sur le plan toxicologique, le FACA et ses composantes ont fait l’objet de nombreuses études. La dose létale 50% obtenue est de 600mg/kg. Cette valeur de DL50 permet de classer le FACA parmi les produits faiblement toxiques selon les échelles de toxicité de Hodge et Sterner et de l’OMS », explique-t-il.

« On n’a pas connaissance de l’existence du FACA de mauvaise qualité sur le marché »

« Au niveau de U-PHARMA, on n’a pas connaissance de l’existence du FACA de mauvaise qualité sur le marché. Toute personne qui estime qu’il y a du FACA de mauvaise qualité, le chemin indiqué, c’est d’aller en justice porter plainte. Nous aussi, on connait les procédures pour prouver que nous n’avons pas mis du FACA de mauvaise qualité sur le marché  », martèle le Pr Guissou.
Qu’en est-il donc du lot FACA BK13M12/1A, lot incriminé par Dr Badiori Ouattara ? Le Pr Guissou se veut aussi formel que l’accusateur : « On vous dit qu’il n’y a pas de FACA de mauvaise qualité sur le marché », lance-t-il, avant de rappeler son intention de ne pas rentrer dans la polémique ou dans un débat qui sera difficilement contrôlable.

« N’ayez pas de doute »

Dès la parution de l’article sur la qualité du FACA sur le marché, le ministre en charge de la recherche scientifique et ses proches collaborateurs disent avoir immédiatement réagi. «  Quand la presse a évoqué la question, je suis venu ici avec le délégué général du CNRST pour visiter l’unité de production pour m’assurer que le processus de fabrication est correct, que les hommes et les femmes qui y travaillent ont la qualité requise et m’assurer avec le DG de l’IRSS qu’avec la direction générale de la pharmacie et du médicament, les processus sont corrects  », a souligné Pr Jean Noël Poda.

Puis, de poursuivre : « Peut-être que d’autres ont cessé de prendre le FACA à cause de cette polémique et qui souffrent actuellement. Rassurez-les que les médicaments qui sont sur le marché sont de très bonne qualité. Il n’y a pas de raison d’en douter parce que c’est les meilleurs spécialistes qui travaillent ici  », a lancé le ministre en charge de la recherche scientifique.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 janvier 2015 à 01:04, par le réaliste
    En réponse à : FACA de mauvaise qualité sur le marché : Le ministère de la recherche scientifique dément

    on vous dit qu’il y’à un lot de faca de mauvaise qualité. le lot BF13M12/1A est de bonne ou de mauvaise qualité ? il ne suffit pas de démentir sans preuve et croire que ça va passer. faite nous l’économie de temps de lecture en arrêtant ces choses. faite proprement votre travail. plus rien ne sera comme avant. de passage dite au Pr Guissou que les étudiants attendent impatiemment sa retraite.

  • Le 13 janvier 2015 à 04:31, par ons’en
    En réponse à : FACA de mauvaise qualité sur le marché : Le ministère de la recherche scientifique dément

    Il aurait fallu fournir des échantillons de FACA incriminés et non incriminés a un laboratoire indépendant du MRSI (ex LNSP ou extérieur) afin qu’il fasse des analyses. Cette demande aurait pu aussi bien être faite par le ministère de la santé ou le MRSI ou le CNRST ou meme U-PHARMA pour garantir la sécurité du malade. C’est a partir de ces résultats uniquement que l’on peut se prononcer sur les dire qui soutiennent qu’ils a eu du FACA de mauvaise qualité. Le syndicat des coalisés des DG, DGESS, DAF, D et SG nommés sous le CDP et le front républicain (confirmes ou en attente de nomination sous la TRA.....) est vraiment efficace. Est ce que objectivement il suffit de faire une déclaration et des visites dans l’Unité de production, par ministre, DG, directeurs et journaliste pour SUPPRIMER le doute sur la qualité du FACA ? NON. Bon vent au FACA au MRSI, au Ministère de la santé, au CNRST, A l’IRSS et a U-PHARMA mais que Dieu aide le consommateur alors !

  • Le 13 janvier 2015 à 08:17
    En réponse à : FACA de mauvaise qualité sur le marché : Le ministère de la recherche scientifique dément

    monsieur les journalistes vous parlez de combinaison spéciale c est juste le bonnet et vos chaussures blanches la mais vous faites rires hein.

  • Le 13 janvier 2015 à 08:34, par Forgeron
    En réponse à : FACA de mauvaise qualité sur le marché : Le ministère de la recherche scientifique dément

    Bonjour,

    Je pense qu’il est souhaitable dans cette situation de faire la trace du lot concerné :
    - le lot existe-t-il toujours ? si oui, ramenez le lot au laboratoire compétent.
    Si non, le lot a été vendu à quel client ?
    - Si vous avez un logiciel de gestion vous devez le savoir. Si vous n’avez pas de logiciel c’est le moment d’en chercher. Repartez chez le client et récupérer le lot pour envoyer au laboratoire. C’est très urgent car en matière de production les pièces défectueuses ne manquent pas, et il faut les détecter et les isoler. L’information étant donnée par un docteur avec un numéro précis du lot mérite une grande investigation.

    J’aimerais lancer un appel au gouvernement de tout mettre en oeuvre pour que les centres de production de médicaments ainsi que les distributeurs de médicaments se dotent de bon logiciel de gestion de stock qui permettront la traçabilité des lots des produits.

    Cordialement,

  • Le 13 janvier 2015 à 08:37, par NIKIEMA Waïda
    En réponse à : FACA de mauvaise qualité sur le marché : Le ministère de la recherche scientifique dément

    Le FACA est un trés bon produit mais je suggère que l’emballage soit revue. J’utilise ce produit mais lorsque tu ouvre une boîte avant de la terminer, le paquet se déchire et rend la conservation du médicament difficile. Je propose un flacon comme celui de la spiruline.

  • Le 13 janvier 2015 à 08:39, par Lustre
    En réponse à : FACA de mauvaise qualité sur le marché : Le ministère de la recherche scientifique dément

    Je suis déçu de la réponse du Ministère et du CNRST. Cela démontre la légèreté avec laquelle nous gérons des questions aussi sensibles que celui des médicaments. Lorsqu’il y aura des morts on verra le discours que vous allez tenir.

  • Le 13 janvier 2015 à 08:53
    En réponse à : FACA de mauvaise qualité sur le marché : Le ministère de la recherche scientifique dément

    Pr GUISSOU a l’art de prendre les autres pour des idiots ! En quoi cette sortie est un démenti ? N’est-ce pas parce que vous êtes à cours d’arguments que vous dites d’aller en Justice ???
    On vous parle d’un lot précis qui est de mauvaise qualité et au lieu de nous dire ce qu’il en est réalité, vous amenez les journalistes en balade avant de dire aux malades d’aller en justice s’ils ont des doutes ? Dieu vous voit !!!
    Moi je suis drépanocytaire SC, et effectivement c’est la première fois que je déclenche deux crises successives en un seul mois, depuis que je suis sous FACA. Je sais maintenant que la qualité du produit qui est en cause. Pr GUISSOU, pourquoi avez-vous attendu de liquider le lot incriminé avant d’organiser cette tentative de démenti. Vous êtes cupide, le FACA est votre salut plus que celui des malades et vous venez de le prouver. C’est honteux , DIEU VOUS VOIT !!!

  • Le 13 janvier 2015 à 09:00, par traore inna
    En réponse à : FACA de mauvaise qualité sur le marché : Le ministère de la recherche scientifique dément

    Je remercie le ministre et le Pr GUISSOU de nous avoir rassurer nous autres les drépanocytaires. je vous assure que je peux dire que le FACA est `"un médicament miracle" . Avant le Faca je faisais des crises drépanocytaires qui m’alitaient pendant des semaines surtout durant la période de décembre à mars ; Les médicaments qu’on me prescrivait ne me soulageait pas. Depuis que j’ai connu le FACA il y a un an de cela je ne fais plus de crise.je demande a tous ceux qui continuent de faire la mauvaise publicité sur ce produit d’arreter car ils font du mal aux malades. ces gens ne savent pas savent pas ce que c’est que la drépanocytaire.

  • Le 13 janvier 2015 à 09:29, par Naboho Lassina
    En réponse à : FACA de mauvaise qualité sur le marché : Le ministère de la recherche scientifique dément

    Bonjour, je suis très étonné de la position du ministre .Je pense qu il faut acheminer le lot de médicament Faca au labo pour tester la qualité avant d apporter 1 démenti .Si non en cas de conséquence fatale le ministre et sa suite doivent etre poursuivis . merci

  • Le 13 janvier 2015 à 09:38, par Yidjen
    En réponse à : FACA de mauvaise qualité sur le marché : Le ministère de la recherche scientifique dément

    C’est une declaration de bonne intention ou un dementi ? Badiori a fourni un argumentaire technique(tests de qualite etc). Nos eminents Pr (Ministre et Guissou) n’ont qu’a apporter les
    preuves techiques s’ils se veulent credibles. La visite de journalistes dans une unite de production ne suffit pas : que savent les journalistes en BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication) ?

  • Le 13 janvier 2015 à 09:41, par Dr traore ina
    En réponse à : FACA de mauvaise qualité sur le marché : Le ministère de la recherche scientifique dément

    Merci mon homo ! prends ton FACA et ne te laisse pas influencer pas ces individus qui essaient de jeter un discrédit sur le FACA !
    Au drépanocytaire SC je lui dit que le mental intervient beaucoup dans le traitement d’une maladie ! croire en son traitement est un critère important de guérison ! le FACA en circulation n’est pas un FACA de mauvaise qualité.Toute la chaîne de fabrication, de contrôle de distribution(officines pharmaceutiques) est assurée par des professionnels compétents et soucieux de la santé des populations

  • Le 13 janvier 2015 à 09:48, par OUATTARA Badioré
    En réponse à : FACA de mauvaise qualité sur le marché : le ministre de la recherche scientifique dément

    Bonjour à toutes et à tous,
    Je pense que nous avons suffisamment perdu du temps. moi j’ai dénoncé avec des preuves certaines pratiques. Une telle détermination à bien faire :
    - date de 2009 en ce qui concerne la disponibilité d’écrits l’attestant ; ces écrits concernent les tests toxicologiques menés à grande échelle sans déontologie sur des pesticides en plein Wemtenga. Je rappelle que ces produits, même à l’état de résidus sont strictement contrôlés au niveau de la production des médicaments.
    - Il y’a eu ensuite le cas des germes fécaux dont les salmonelles en 2010- 2011 ; leur présence résultait d’un disfonctionnement dans les procédures de récolte et de traitement des écorces de racines des plantes. L’IRSAT peut en témoigner
    - ma détermination à bien étiqueter le FACA en 2012 qui entraîna le départ (en l’apparence) de U-PHARMA du professeur Innocent Pierre Guissou qui, malgré les recommandations du ministère de la santé en 2010, avait imposé un mauvais étiquetage du FACA
    - le problème qui nous préoccupe aujourd’hui, ses indices datent du 11 novembre 2013 ; il découle d’une vacance des postes de travail par certains agents et d’une mauvaise interprétation des résultats du test d’uniformité de masse. J’ai eu le tort de dénoncer ces faits et surtout d’exiger le retrait du marché du lot reconnu défectueux ! La résolution de ce problème fut couronné par mon limogeage de U-PHARMA le 28 février 2014.
    Je demanderais à TOUTES et TOUS de s’intéresser à ce problème en poussant les enquêtes pour que la vérité ne soit pas étouffée par des enjeux inavoués. Si vraiment tout est correcte avec les acteurs actuels de U-PHARMA qui ont pour pharmacien de référence le docteur LOMPO Marius qui n’a pas su interpréter les résultats de ces tests, alors je demanderais humblement à monsieur le ministre du MRSI ceci : Monsieur le ministre, est ce que tous les disfonctionnements que j’ai soulevés dans ces écrits auxquels vous aviez été témoins (selon moi) à l’IRSS sont faux ? Les problèmes liés aux pesticides, aux salmonelles et à l’étiquetage du FACA sont-ils faux ? Qui d’autres que le pharmacien Ouattara Badioré avait osé dénoncer ces tares ? Pendant mes 22 ans à U-PHARMA, personne à part moi, n’a osé dire NON au professeur Guissou Innocent Pierre ; dans ces conditions qui d’autres que moi oserait dire que le FACA est mal fabriqué et surtout de réclamer un rappel du lot mauvais ?
    Ce combat est à l’image de la défense d’autres fondamentaux de la société, et si je suis sacrifié, rares seront ceux qui oseront dénoncer les tares dans ce service. La manipulation et les intimidations pour avoir une majorité négative ne doit donc pas triompher.

    Cordialement
    Dr Ouattara Badioré pharmacien d’industrie, PhD

  • Le 13 janvier 2015 à 09:50, par zindabé
    En réponse à : FACA de mauvaise qualité sur le marché : Le ministère de la recherche scientifique dément

    juste répondre à Naboho Lassina qu’il lise le communiqué du ministère de la santé.Les instances compétentes du ministère de la santé ont fait leur travail et ont rendu un rapport.Pensez que de telles rumeurs peuvent circulez sans que le ministère ne s’implique ?

  • Le 13 janvier 2015 à 09:56, par Yidjen
    En réponse à : FACA de mauvaise qualité sur le marché : Le ministère de la recherche scientifique dément

    Inna
    Ce que tu ignore est plus grave que ce que tu vis. Le FACA de mauvaise qualite te soulage aujourdhui ? Eh bien je te souhaite qu’il en soit ainsi pour toujours. Malheureusement ca ne le sera pas pour lonngtemps parce que c’ est la qualite qui devrait te garantir ce souhait. Sinon ton soulagement sera ephemere. Alors, bonne chane si tu ne te reveilles pas.

  • Le 13 janvier 2015 à 10:14, par Yidjen
    En réponse à : FACA de mauvaise qualité sur le marché : Le ministère de la recherche scientifique dément

    Dr OUATTARA Badiori
    Je vous propose de ne plus intervenir. Vous avez tout dit et clairement. Ya plus rien a ajouter. Laissez les autres prendre leurs responsabilites. Il n’y a que ceux qui feignent de dormir qui refusent de se reveiller.
    Rassurez-vous que si le peuple ne le fait pas (ce qui m’etonnerait), l’histoire s’en chargera.
    Wait and see !!!!!!!

  • Le 13 janvier 2015 à 10:44
    En réponse à : FACA de mauvaise qualité sur le marché : Le ministère de la recherche scientifique dément

    Dr Badioré, allez en justice si vous êtes vraiment convaincu de vos allégations.
    Avez-vous été présent pendant la conférence de presse ? Si oui, avez-vous pu dénoncer en publique vos revendications ? Si non, pourquoi ?
    Je pense humblement que vous semblez couler et ne savez plus quoi faire !!!! Il est temps que vous puissiez changer de Service et de proposer vos offres de service ailleurs, même au-delà des frontières de ce pays car vos devrez en avoir les capacités ; à moins que vous doutiez de vos propres compétences !
    Montrer à U-PHARMA que sans vous, l’unité ne peut plus fonctionner et que vous pouvez trouver mieux à faire que de faire des débats stériles.

  • Le 13 janvier 2015 à 11:00
    En réponse à : FACA de mauvaise qualité sur le marché : Le ministère de la recherche scientifique dément

    Yidjen, je sais pas qui tu es es, mais tu es trop pessimiste dans ta façon d’analyse. Laisser Dr Badioré se battre, ne lui décourager pas. Vous êtes bizar non !!!!!

  • Le 13 janvier 2015 à 11:04
    En réponse à : FACA de mauvaise qualité sur le marché : Le ministère de la recherche scientifique dément

    J’avais lu quelque part que le Plaignant écrivait de "ne me demandez pas qui je suis, mais demandez moi ce que je sais faire et mettez moi à l’épreuve !". Je suis d’avis avec vous, toutefois je propose que vous puissiez allez trouver mieux dans une autre entreprise.

  • Le 13 janvier 2015 à 11:43, par le réaliste
    En réponse à : FACA de mauvaise qualité sur le marché : Le ministère de la recherche scientifique dément

    Dr j’avoue que j’admire votre courage. osez dénoncer les failles dans la fabrication du FACA relève du courage. Le Pr Guissou n’est pas un exemple. ce sont des gens qui ne jurent que par leur billets de banque. sinon pourquoi laisser le lot incriminé disparaitre sur le marché avant de sortir divertir les gens. Si Guissou voulait être conséquent avec lui-même et exigé la même rigueur comme il nous le demande à l’UFR/SDS section pharmacologie de l’université de Ouagadougou, il nous aurait présenter des preuves scientifiques pour démentir. Que Dieu nous protège


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés