Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de 880 000 F Cfa

lundi 12 janvier 2015 à 02h00min

La polémique suscitée par la révélation du salaire des députés du Conseil national de la transition (CNT) a contraint le bureau à sortir de son silence. Ainsi, le vice-président de l’institution, Lucien Honoré Nombré a animé, le samedi10 janvier dernier, une conférence de presse sur le sujet. Au lieu de plus d’un million, les députés du CNT ont consenti de ne plus toucher à chaque fin du mois, que la somme de huit cent quatre-vingt mille francs CFA.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de 880 000 F Cfa

Une émission sur le salaire des députés du CNT de fin décembre organisée par la télévision nationale du Burkina (TNB) avait mis le feu à la poudre. En effet, Alexandre Sankara, l’un des députés du CNT au compte des partis politiques, a révélé en direct avoir perçu en décembre la somme d’un million sept cent soixante-huit mille francs CFA. Il n’en fallait pas plus pour alimenter les débats et enflammer les réseaux sociaux. Poussant les autorités du CNT à s’expliquer au cours d’une conférence de presse animée par le vice-président, le colonel-major, Lucien Honoré Nombre, entouré des deux questeurs, du 3e vice-président, Fernand Sanou et du président du Groupe parlementaire de l’ex-CFOP, Jean Hubert Bazié.

D’entrée de jeu, le conférencier a démenti les révélations faites par Alexandre Sankara estimant que ce dernier a fait une confusion entre les chiffres de l’ancienne législature et ceux du CNT. Car, selon le 1er vice-président du CNT, Alexandre Sankara n’a pas respecté l’orthodoxie des appellations des rubriques. « Il y a le salaire, les indemnités et les dotations », a-t-il expliqué.

Selon le 1er questeur du CNT, Marie Alphonse Ouédraogo, le salaire des députés en décembre était de 753 560 FCFA. A cela, il faut ajouter les indemnités spéciales de session de 17 jours qui s’élèvent à 340 000 FCFA à raison de 20 000 F par jour, une indemnité santé et subvention sociale de 175 000 FCFA et une dotation en carburant de 230 000 FCFA. « Il faut noter que la dotation en carburant a été faite par cartes. Et il n’est pas vrai de parler de salaire », a-t-il précisé. Le mandat de cette législature a été validé le 27 novembre 2014. Ce qui crée un flottement de 4 jours avant la fin du mois. Ces jours ont également été pris en compte dans le calcul des salaires. Pour cette période, les députés ont perçu 100 474 F CFA. Pour trouver cette somme, il faut faire le calcul suivant : 763 560X4:30. « La somme de tout cela ne donne pas les 1 778 000 dont a parlé le député Sankara », se sont défendus les conférenciers.
Les textes prévoient des indemnités spécifiques pour ceux qui occupent des fonctions. Ainsi le président du CNT a perçu une indemnité de fonction de 300 000 FCFA. Les Vice-présidents ont reçu chacun 175 000 FCFA, les présidents de groupes parlementaires, de Commissions, les questeurs et les Secrétaires parlementaires ont empoché 125 000 FCFA. Le rapporteur général a touché 120 000 et les vice-présidents de commission 90 000 FCFA. Il existe également les indemnités de sujétion, de logement.

Selon le conférencier, le personnel de l’Assemblée reversé au CNT perçoit de l’argent lors de la session parlementaire. « Nous sommes en train de négocier avec eux pour la réduction de ce qu’ils perçoivent. Mais les syndicats nous font comprendre que c’est un acquis et qu’il n’est pas question de le remettre en cause. Je vous avoue que ce n’est pas facile mais nous négocions », a ajouté le colonel-major Nombré.
Pour le 1er vice-président du CNT, la confusion est venue du fait que le représentant du CNT à la TNB a malencontreusement fait une comparaison des chiffres de l’ancienne législature et des chiffres de l’actuelle. « Il devait normalement spécifier du début jusqu’à la fin de sa comparaison ce que l’ancienne législature percevait et ce que le CNT perçoit. Et non procéder tel qu’il l’a fait », a regretté le colonel-major Lucien Honoré Nombré.

Nous avons compris le message de la population

La révélation des salaires des députés a suscité un tollé d’indignations au sein de la population qui estime que ses représentants sont trop chèrement payés. Se disant du côté de la population, ayant compris son message et surtout par respect pour la mémoire des martyrs de l’insurrection populaire, les députés renoncent à toutes leurs indemnités spécifiques et acceptent désormais de percevoir 880 000 FCFA soit un salaire de 750 000 et une dotation en carburant de 130 000. Les conférenciers estiment que cette somme a été fixée en tenant compte des réalités socio-économiques du Burkina et des membres du CNT. Ils ont par ailleurs ajouté qu’aucun autre avantage, du genre acheter des véhicules hors taxe, ne sera alloué à un député du CNT. « C’est ce que nous allons désormais toucher. Vous nous avez confié une mission, nous souhaitons que vous nous appréciez à la fin. Car nous avons pris l’engagement de travailler », a conclu le conférencier. Pour cela, ils ont aussi besoin de moyens.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 janvier 2015 à 15:43, par marius
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    C’est beaucoup plus raisonnable. Maintenant combien est payé le président du faso, le 1er ministre et les ministres et les ministres délégués. On veux tout savoir. Et s il faut diminuer et bien ce sera fait. Plus rien ne sera plus comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 15:47, par Tapsoba®(de H)
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Ce salaire est-il soumis à l impot ou pas ? J ai cru lire hier qu ils paieraient l IUTS ? Ils doivent être imposables à auteur de 25% minimum (salaire supérieur à 250.100fcfa ) conformement aux textes régissant les traitements et salaires des agents publics et privés.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 15:58, par KAMYOUAGUIN
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Merci pour ce patriotisme, nous vous serons reconnaissant. Sachez que ce montant n’est pas rien car dans notre cher pays même un fonctionnaire en catégorie P n’a pas ce salaire.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 16:10, par Figo
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Nous sommes toujours dans la logique de noyer le poisson. Le Député qui est passé à la TV a juste dit ce qu’il a perçu à la fin du mois de décembre. Pourquoi le conférencier veut-il qu’il fasse un parallèle avec ce que les anciens élus percevaient ? Eux ils avaient été élus (mal peut-être), mais vous vous avez été désignés pour un toilettage. D’où vient votre envie subite de mieux vivre, d’avoir des assurances santés et des bons de carburant etc. Jusqu’à présent, vous toucher plus qu’un médecin spécialiste, un professeur d’université etc. J’invite donc toutes les organisations (partis, OSC, associations etc.) à exiger de leurs mandants à reverser 50% de ce qu’ils perçoivent au CNT pour le fonctionnement de leur structure mandatrice. Les anciens députés rendaient compte à la base, il faut qu’il en soit ainsi pour ceux du CNT.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 16:11
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    MEME A 880000 F .C’EST PAS ACCEPTABLE.
    LES INDEMNITES DE SESSION DOIT ETRE LA MEME CHOSE
    QUE L’ON APPLIQUE AUX FONCTIONNAIRES LORS DES SEMINAIRES
    C’EST A DIRE 5000F/JOUR.
    POURQUOI EUX ILS DOIVENT AVOIR 20 000 F/JOUR/SESSION.

    LA LUTTE CONTINUE

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 16:13, par wembret
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    la question du salaire des deputés CNT est très mal posée. Le gouvernement ne se resume pas seulement au CNT ét le sacrifice dont tu fais allusion doit commencer depuis le PF ét le premier ministre ensuite tout le gouvernement ét les ambassadeurs. Je pense que c’est un règlement de compte entre personnes ét OSc n’ayant pas pu etre au CNT ét d’autres qui croient detenir la clé du changement. Sinon que même n étant pas élus il feront le même boulot que les autres qui ont été chassés ét qui allaient dormir a l’assemblée. La question du train de vie du gouvernement doit se posér de maniere globale ét non de manière mesquins ét selective. La charte a prevu 24 ministre on a 26 aucun rat ne bronche. Comme c’est le CNT tout le monde s’excitent. Vivement que les elections ait lieu le plutod possible pour que le pays quitte dans cette merdre la. Apres 2015 les elections certains iront cherché de quoi a s’opposer Peut etre au resultat des urnes.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 16:47, par citoyen en colère
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Les Camarades Nantis sous la Transition (CNT)ont perdu toute légitimité. Leur devise : Sankariste d’accord, profit d’abord. Je comprends pourquoi les gens se bousculaient pour entrer dans le CNT. A quand le Burkina Faso des Hommes intègres ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 17:01, par le visionnaire
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Pour ma part les 880 000 demeurent trop. Un salaire de 250 000 FCFA est raisonnable. les indemnités spécifiques dépassent déjà le salaire du fonctionnaire moyen. Aussi il faudrait appliquer les textes concernant les sessions les députés de CNT sont pratiquement des résident à Ouaga donc pas de prise en charge pour les sessions selon le budget de l’état. J’espère que certains ne perçoivent pas 2 salaires( CNT et ancien salaire de fonctionnaire)

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 17:16, par Le patriote
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Ainsi donc le président du CNT a menti au peuple en faisant savoir au porte parole du balai citoyen que les indemnités de session ont été ramenées à 10 000 f / jour. C’est indigne de sa part. Voyez jusqu’où les gens peuvent aller face à leur intérêt individuel et égoïste.
    Qu’à cela ne tienne, on peut dans une moindre mesure accepter cette proposition, mais attention vous serez face à votre conscience si vous vous octroyez d’une autre manière ces mêmes avantages.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 17:17, par koudous
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Comme l’a dit Marius, on félicite nos députés pour ce patriotisme ! Des sacrifices ont déjà été consentis car passer de 18 milliards pour la législature passée à 9 milliards pour le CNT, il y a eu des coupures drastiques. La communication a certes manqué, chose qu’il faut rectifier à l’avenir. Mais il y a lieu de se poser des questions sur les intentions réelles du député Sankara qui ment sur lui-meme d’avoir perçu cash 1778000 fcfa !!! Est-ce pour se faire bonne conscience et s’attirer les faveurs des populations pour les scrutins à venir ? Est-ce pour nuire, à ce qu’on dit, à la présidente de la commission des finances du CNT (une de ses subordonnées ) qui a recueilli les faveurs du vote lors de la mise en place du bureau au détriment du sombre sankariste ? le premier questeur sur la TNB qui est en principe au fait des chiffres officiels n’a pas manqué de dire que Sankara s’est confondu en excuses pour avoir dit des inexactitudes ! Voici des gens qui peuvent faire brûler le pays pour atténuer leurs frustrations !

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 17:30, par sam
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Les gars soyons raisonnables.on a pu réduire leur émoluments de près de 50%.
    C’est déjà une victoire.maintenant il faut lutter pour que le prochain gouvernement élu soit plus regardant à ce sujet et surtout IMPOSER LES DEPUTES.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 17:34, par sasso
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    que chacun garde son salaire initial et bénéficie d une indemnité forfetaire de 300 000 francs
    celui qui ne se sent pas qu il foute le camp. vous n etes pas les plus competants du pays.
    Cntiste ; donnez l exemple en disant que tous les avantage sous blaise sont réduit au tiers
    même si le tiers fait des millions on vous applaudira
    Si nous avons accepte assez de médiocre dans ce machin ne croye pas que nous somme content.
    Sy a abuse de notre confiance. par ailleurs j ai lu un commentaire sur Burkina24 d un internaute qui donnait le montant des biens du PM. si c est avéré alors la on est sorti de l auberge.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 17:36, par Idansè
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Moi je ne crois rien de ce que le CNT a rconté. Surtout que le premier questeur nous a davantage embrouillé par des chiffres. Tant que l’on ne verra pas les documents authentiques je n’y crois rien du tout. J vous parie que ces voutours de la pire espèce nous racontent des bobards et ils se tapent bien les feuilles au CNT. Bla bla bla on se laissera pas berner

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 17:44
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Wemba, pardon, Koinbre, pardon, Wembret, on a eu 26 ministres et on a rien dit. Donc CNT veut aussi exagerer . la on a mis nos pattes de derriere et on a dit plus jamais ca. Donc c’est parce qu’ on avait pas parler qu’ on doit plus parler ? On a compris la lecon.880000f, ca parait raisonnable. On ne veut pas des deputes chochards qu’ on peut acheter avec du cafe noir au kioks mais on veut pas des deputes qui vont mourir aussi de tension parce que eur niveau de vie a ete trop rapide. Je vous dis, hein, pourquoi des indemnites de session journaliere pour faire le travail pour lequel vous avez deja 880.000f ? Si c’est pour le logement parce que soit- disant vus ne logez pas tous a Ouaga. il fait prendre une chambre un salon a tout casser a 50.000F. Vous- la, il faut etre sobre et reconnaitre que les enfants de beaucoup de burkinabe sont tombes sous les bal ;les de Blaise afin que vous vous soyez la ou vous etes. Vous n’ y etes pas grace a votre ingenierie politique. Le spectacle que vous donnez -la est lamentable, honteux, hontifiant ! Vous montrez que vous pourriez etre de tres bons militants de l’ ecole Blaisiste. Un pingoin a voulu theoriser sur l’ ideologie du Blaisisme. Comme si Blaise pouvait secreter une ideologie.Un gars qui a commence lamentablement pour finir calamiteusement.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 17:53, par Paisible
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    C’est toujours trop 880 000 frs CFA mais comme ils refusent de voir clair et montrent aux vrais combattants de la liberté que c’est pas l’habit qui fait le moine. Du reste ils n’ont que 9 mois qui reste. Ceux qui n’ont pas de véhicule se procureront de France Aurevoir pour une année de faro faro à Ouaga puisqu’ils vont les revendre par manque de carburant, ceux qui n’avaient pas fait leur PPS pourront le faire mais que ce soit pas avec des femmes qui sont là parce que mon mari est député le divorce après une année, ceux qui n’ont pas de parcelles pourront aller à saaba payer et monter des villas sans carreaux.
    Maintenant qu’est ce que vous réservez aux travailleurs de l’Etat et du privé Mr les présidents et PM et ministres de transition ? La rue risque de reprendre vie si rien n’est fait car à la limite vous insulter le peuple et vous ne méritez pas vos places.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 17:58, par Rasta !
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Ils n’ont pas honte d’animer une conférence de presse pour dire ça ! Alexandre Sankara Vaut mille fois mieux que vous ! Lorsqu’on vous a approché pour venir sur le plateau parler de ce sujet, vous avez tous refusé ! Lui au moins, il a dit juste ce qu’il a perçu la fin du mois et vous trouvez moyen dire qu’il n’a pas bien parlé, il fallait venir parler comme toi tu connais bien les chiffres là ! Même les 800.000 sont trop ! qui vous a élu laba ? Le peuple vous a mandaté, donc vous devriez essayer de vous conformer aux conditions de vie de ce peuple ! un peu de respect pour ces jeunes personnes tombées ! Si vous vouliez vraiment vous sacrifier là, chacun devrait demander juste 100.000 ou 150000 F comme frais de carburant et venir faire le travail correctement ! C’est l’argent qui vous intéresse tous laba ! et puis, la réduction que vous avez faite là, elle est rétroactive j’espère comme ça, chaque Conseiller rembourse son surplus pour qu’on remet aux familles des disparus ! Pauvres types ! L’histoire et les âmes de ces jeunes gens retiendront tous vos noms pour ces actes ignobles ! Dieu Bénisse le BF

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 17:59, par wonou
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Wembret, le foromiste précédant a raison quand il dit que c’est de façon globale que la question des émouluements pendant la transition doit être posée et résolue. Quels sacrifices financiers doivent faire les "députés", le président, le premier ministre, les ministres de la transition, ainsi tous les hauts responsables de notre administration. Ils doivent mériter du sacrifice de ceux qui ont perdu leur vie pour débarasser notre pays de la gouvernance de Blaise Compaoré. Ainsi les gouvernants qui seront issus des prochaines élections ne pourront pas ne pas en tenir compte pour gérer le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 18:02, par Ka
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Même ces 800.000 frs c’est trop pour une équipe qui se veut de la transparence pour préparer un présidentiel transparent pour une alternance apaisée. Pour un Burkina qui veut se redémarrer sans l’injustice, sans l’impunité, et sans corruption, je demande que les salaires des députés en herbe se limites a 500.000francs sans distinction, et qu’ils rendent ou soit retenu du surplus perçu. Si le peuple muri est sorti avec courage et dire a un régime corrompu que ça suffit, ce n’est pas un premier ministre et son président de fantôme qui vont encore duper ce peuple prêt a tout pour que ça ne se répète plus. Mon soutien a tous ces jeunes est sans réserve, et pour qu’ils aient la conscience tranquille pour une transition apaisé, je leur demande de s’abstenir aux promesses des responsables de la dite transition qui les feront par la suite des otages. Pensez-y aux 99% de vos compatriotes qui peinent a avoir un repas par jour. La soudure fait la force, et vous aviez besoin du Balai citoyen pour concrétiser vos objectifs qui sont de faire ce qui est mieux pour le peuple meurtri par une tyrannie de 27 ans, et non profiter du denier public. Sachiez que le Burkina a besoin de sa jeunesse pour une bonne Alternance politique et économique dans la transparence pour son émergence.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 18:10, par BAKOGODO
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Meme ça c’est trop ils ont fait quoi pour mériter ce montant. Il sont pour la plupart à Ouaga 300000 c’est raisonnable. Il doivent penser à la réconstruction du pays et les jeunes qui ont affrontés tout les 30 et 31 octobre. Ils ont été designés pour aider la transition et non pour s’enrichir. Même ceux qui sauve la vie n’ont ça ( cadre santé de P), de grace ayer pitié , pitié, pitié n fois de notre cher Faso ; L’objectif de la révolution n’est pas ça faite pardon chers membres CNT.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 18:24, par entouca
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Ne vous foutez pas des gens ! 800 000 f, ils ont fait quoi de spécifique pour mériter un si faramineux salaire sans tenir compte de la réalité du pays, pas conditions de vie, de santé, de salaire des autres travailleurs ? Heyi ! heyi ! heyi !
    on est aux aguets ! Ne soyez pas pire que le régime compaoré. on vous voit venir ! On est prêt à vous répondre au bon moment !

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 18:26, par Loss
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    C’est un peu mieux comme ça oui.En toute sincérité il fallait commencé comme cela d’abord pour que le peuple qui a très mal depuis longtemps sache qu’il ne sait pas trompé dans sa noble lutte.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 18:27, par desi
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    880 000f c’est tjrs top eleve pour un pays pauvre comme le notre. Je ne comprends pas le vice president du cnt qui semble en vouloir a Mr Sankara qui a revele la verite au peuple burkinabe lors de l’emission televisee. cela denote un manque d’honnetete de sa part. Vous avez perdu notre confiance. Pour une fois montrez -nous votre bonne foi.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 18:47
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Personnellement, 800.000 restent trop, 500.000 F auraient été plus raisonnable et logique par rapport au contexte.Bref, la communication de la transition reste à améliorer car à ce rythme on va se retrouver devant un crash !!! bizarrement, nos amis du balai citoyen ne dise rien. réveillez vous car à ce rythme, la transition risque de déraper..................

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 18:49
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Alexandre SANKARA n’a pas menti. Il a fourni des éléments de calcul que du reste les conférenciers n’ont pas démenti. Et les chiffres de SANKRA Alexandre ont du reste été confirmé par AZIZ SANA, tous deux des cadres de l’Administration financière. L’ASCE de LUC Marius Ibriga serait bien inspiré d’aller y jetter un coup d’oeil. S’il y a des gens à qui il ne faut accorder aucun crédit c’est bien les conférenciers. Ils ont d’abord refusé de communiquer. Puis ont communiqué de faux chiffres au Balai Citoyen. Devant l’indignation provoquer par les avoeux de SANKARA Alexandre, ils convoquent une conférence pour le 09 janvier pour finir par le reporter au 10. On ne prépare pas une communication sur un montant qu’on a perçu. Je persiste : les conférenciers n’ont pas démenti les éléments de calculs fournis par Alexandre SANKARA à la TNB. Lui même n’a pas donné un montant au départ. Il s’est contenté de donner les éléments de calcul. Il présageait certainement la réaction de ces camarades. Quand à la responsabilité de Chérif Sy, il a manqué de bon sens. Il faut partager les problèmes avec ceux qui vous ont mandaté et recueillir des avis. A vouloir jouer au Zoro on paie cash le tatonnement et le repli sur soit. D’ailleurs il faut encore baisser cette rémunération.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 18:50, par MIKE
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    on a tous fustigé la rapacité des députés sortis ki ont voté des textes pr mieux manger. et voilà ka peine assis vs voulez ns vampiriser en vs appuyant sur les textes k ns avons tous décrié. ah bon kan c est vs ki mangez on p appliquer les textes iniques. vs avez pensé o martyrs ? le peuple vs a mis là pr rectifier la rectification alors vs trouvez k ce ki est la vs profite dc on maintient. vs savez ce k le peuple fait des vampires et rapaces. alors ressaisissez vs fissa e ramenez ce salaire a 500.000 maxi si vs etes patriotes.il nest pa question d chasser des hyènes pr dormir avec des chacals. prouvez ns k vetes des agneaux e vs aurez la confiance du peuple.kan a ceux la ki refuse kon diminue ss prétexte d’acquis ils ont raison. on a dissous l’assemblée ils cherche koi là bas.lancez un recrutement sur une nouvelle base celui ki veut il n a ka postuler sinon kil aille voir ailleurs. le CNT ne doit pas trainer les vieilles casseroles de l’ancien régime. le peuple restera vigilant. PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 18:52, par Youlou
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Ces gens la ne savent pas ce qu’ils font. Vous savez ce que gagne un fonctionnaire catégorie P de la fonction publique ? Qu’on me dise ce que le député Cnt fait de plus qu’un professeur d’université. Qu’est-ce qu’il fait plus qu’un agent du trésor ? Un instituteur ? Parce que vous votez des lois cela vous donne le droit d’empocher 800 0000 f par moi. Dans ce Burkina la. Il faudrait descendre sur terre. Messieurs du Cnt revoyez encore votre copie.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 19:11, par podrbem
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    880000 pour une seule personne dans ce pays ?c’est EXAGÉRÉ.500000 à prendre ou à laisser.de quel syndicat parle-t-il ce vise président ? y a-t-il un syndicat à l’AN ?rien qu’une bande de voleurs coagulés

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 19:19, par youlianov
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Si le pays a tant d’argent songeons aux 80% de démunis. Avec ces opportunistes de transition point d’espoir. Mobilisation et lutte pour balayer ces reformistes au service de l’imperialisme.

    Avec détermination le peuple viendra á bout de ces bandits de la transitions.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 19:22, par JOB
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Avec des tels émoluments, je comprends les politiciens qui ne peuvent remplir une cabine téléphonique de militants (Mamadou KABRE et autres) se battaient pour rentrer au CNT au lieu de chercher à positionner leur parti. Dans tous les cas c’est juste pour un an ; on les verra après les vraies batailles électorales.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 19:30, par tarakans
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Excusez nous Mr Nombré, le député Sankara n’a pas fait d’amalgame et ne nous prenez pas pour des idiots.
    Oui, il reste à savoir si les 880000frs sont imposable à l’IUTS ???
    parceque les petits salaires paient l’IUTS, et vous ???
    Un homme de tenue doit être probe.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 19:35, par Ibra
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Salut. Je trouve que la paie mensuelle de 800.000FCFA est toujours trop élevée. Je voudrais savoir s’il appartient aux députés de fixer leur salaire( relever ou diminuer leur salaire). On dit toujours qu’à travail égal, salaire égal. Mais quel travail pour les membres du CNT pour mériter un tel salaire. Par exemple, la dotation mensuelle en carburant d’un député CNT dépasse de très loin celle (la dotation mensuelle) d’une direction provinciale de certains départements ministériels. Il faut donc revoir à la baisse leur émolument.
    Je suggère qu’il soit demandé à chaque composante du CNT d’envoyer des représentants qui accepteront toucher un salaire de 500.000fcfa. Pour les membres qui espèrent toucher les 800.000fcfa, je crois qu’il faut les remercier. Est - il obligé que quelqu’un qui estime que son salaire mensuel au CNT est en deca de ce qu’il gagnait auparavant de fouloir vaille que vaille rester là bas ? Non, pour ma part.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 19:35, par Droit d’expression
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Ce n’est déjà pas mal d’avoir réduit ce que vous gagner par mois, mais un effort doit encore être fait. Pourquoi une dotation en carburant ? À quoi sert votre salaire ? Tous les fonctionnaires, si je ne me trompe pas, achètent leur carburant en prenant sur leur salaire. Pourquoi les députés ne feraient-ils pas autant ? De plus, dépenserez-vous vraiment 130 000 frs par mois en carburant ? Ne soyez pas trop gourmands !!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 19:55, par Koro San
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Vous savez quoi ? Cette épisode doit nous convaincre que les individus qui dirigent notre transition ne valent pas mieux que nos anciens dirigeants suceurs de sang ! President , Premier Ministre , CNT ...Ils sont une réplique parfaite du système Compaore car ils en découlent tous , par leur égoïsme et leur volonté affichée a ne pas tenir compte des aspirations du peuple ! Nous vous avons a l’ œil ! Vous avez démontré votre bassesse d’esprit en refusant de comprendre que nous souhaitions voir des Hommes donnant des exemples , prêt a se sacrifier pour donner la mesure du changement et concrétiser enfin ce que le peuple a toujours voulu voir naître dans notre beau pays ! Vous n’êtes pas des VRAIS Hommes Intègres ! Vous êtes ni plus ni moins que des saprophytes , des suceurs de sang de nos martyrs , des voleurs de la république , des imposteurs de la révolution !!! 880.000 F par mois ne répond toujours pas au aspirations du peuple , des combattant de la liberté , des martyrs !!! 880.000 F c’est bien l’illustration parfaite de votre manque d’engagement pour le renouveau du Burkina !!! 880.000 F c’est bien le choix que vous avez fait de servir votre ventre et non le peuple vaillant du Burkina !! 880.000 F c’est la HONTE que vous faites naître en nous a votre égard !! 880.000 F pauvre de VOUS !!! HONTE A VOUS , membres du CNT !!! Vous ne faites pas honneur a vous mêmes !!

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 20:03, par l’observateur
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Pour le CNT, les membres doivent juste nous rassurer qu’il ne perçoivent pas d’autres avantages. Les indemnités de fonction sont-elles incluses dans les 880 000 ?
    Pour le Gouvernement, nous exigeons un Gouvernement Zida 2 resseré de 24 membres pour que la charte soit respectée.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 20:18
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Mon probleme c ’est le fait que c ’ est deputé ont des indemnités de santé alors l’imfirmier qui court tous les risques au village n’a rien.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 20:22, par afghan
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Les vrais faux députés CNT doivent toucher 5000 millions car c’est le partage du butin !

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 20:27, par Mahamadi
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    cette somme es trop pour un pays provre comme le bf e ki vien de traverse une crise.dan kel pays somme nous.on parle de deficite budgetaire et ces fau gat veulent piller le citoyen lamda en les taxan pour senrichir.
    tou ce ke nous voulon ce de voir nos condition de vie change.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 20:32, par Fantani
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    880 000 francs, net, ttc, autres avantages ? Nos représentants non élus sont pauvres il faut les aider à prendre du galons, certains roulent à vélo !
    et puis il faut dire que y’a personne des provinces, seulement ceux de ouaga donc pas besoin de 4X4 pour aller voir les villageois
    vite les élections, on nous mène en bateau ! Ces gars de Chérifs sont pas clean.....
    Salaire de Zida c’est combien même ???

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 20:39, par YIRMOAGA
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Je me laisse aller à une proposition qui du reste, ne serait pas adopté mais tout de même, je suis concerné par la vie démocratique du pays ? Un salaire unique de 250.000f plus une indemnité de cession de 300.000f, soit 10.000f/jour.Un total de 550.000f/mois pour tous. Pour les responsables, 100.000f à 250.000f de bas en haut. Pour le carburant, celui qui veut, il vient à pied au travail. Seuls ceux qui ont un véhicule de fonction seront dotés. Celui qui tombe malade, son émolument sera mis à contribution. On a des maitrisables au chômage qui ne demandent a être recrutés pour ce travail en moins d’une année. Pour ceux qui ne peuvent pas faire un sacrifice, feuille de demande et....je suis au regret de vouloir me décharger de mes responsabilités de DÉPUTÉ pour non disponibilité.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 21:37, par vérité no1 mon dernier message
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Ce montant est toujours élevé ! Nous sommes en reconstruction et chacun de nous doit se sacrifier pour éviter toute pagaille financière ! Nous ne permettrons pas à des pseudo-députés, égoïstes et réactionnaires de s’enrichir avec l’argent du peuple ! Qu’ils revoient le montant où ils débarrassent le plancher ! Nous avons des cadres qui peuvent les remplacer valablement ! Ceux qui n’ont pas de voitures peuvent prendre un taxi, ce n’est pas compliqué. Comme je l’avais dit, le Burkina Faso n’est pas une chambre de passe mais un pays où ses hommes sont intègres.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 21:54
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    en fait au niveau de l’exécutif nous avons des menteurs. voilà des suceurs de sang qui se sucraient avec 1 780 000 francs sur notrre dos et on voit des filous qui viennent nous embrouiller avec des chiffres farfelus. ce fut la même chose avec ces marchés de gré à gré pour des voiries,des ralentisseurs et des voies qui mènent à un champ privé puisque les mêmes suceurs sont sortis pour dire que c’était faux alors que c’était vrai. franchement suis déçu avec ces suceurs de sang. merde,merde et merde

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 21:54, par Cami
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    J’abonde aussi dans le sens qu’il faut voir plus loin que le CNT. Il faut réduire le train de vie général de l’Etat. Combien gagne un ministre, Zida, Kafando, Ibriga(contrôleur général de l’ASCE) ???
    Combien de voitures de fonction ont chaque ministre, quelle est la liste des bien de chacun avec les justificatifs ?????,....
    Le 13 décembre dernier, nous avons tous vu la fille de kafando, le président, circuler avec une voiture 4*4 de l’Etat(V8), entouré de gardes de corps faire des courses personnelles.
    Vous avez râlé pendant longtemps que notre ancien régime n’était pas bon. Eux au moins n’avaient pas déclaré que PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT. Aussi, comme le disait un autre internaute, l’ancien régime était au moins élu (mal élu peut être). Mais vous dirigeants actuels : Quelle es votre légitimité ? Chacun d0entre vous traine des casseroles dans son placard.
    Alors svp, écourtez la transition et allons vite aux élections

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 22:00, par yamsKN
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Arrêtez d’accuser Alexandre, Mr le militaire CNTist. Il a accepté avouer la spoliation. C’est honèt de sa part. Il faut savoir que mèm 800000f, c’est encor beaucoup. On espèr que d’ici fin
    Fevrier, vous allez voter la dotation en carburant pour tous les travailleurs du fasa, pcq nous puisons notre carburant dans notre salaire.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 22:26, par gbê
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    " Yamba ; ye ligda keti waoga mê"

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 22:27, par Bass
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    C’est un effort à saluer ; mais ils doivent faire mieux que ça parce que jusque là je ne sais pas ce qu’ils font de si déterminant pour l’intérêt supérieur de la nation pour mériter cet avoir. Si quelqu’un peut me le démontrer en détail je suis sûr que je ne serai le seul à qui cela fera école. Nous avons beaucoup de défis à relever. Tout ce que chacun fait doit être bien fait et par conséquent doit être rémunérer conformément à son utilité pour la nation. je voudrais parler par exemple aux enseignants, aux infirmiers et j’en passe. Et comme il y a quelque chose dans la cagnotte commune, qu’on régularise d’abord la différence de traitement salariale entre fonctionnaires et contractuels et ensuite procéder à une augmentation des salaires pour donner un pouvoir de survie aux agents de l’Etat. C’est quelque chose qui a été reconnue était en cours de traitement.
    Veuillez chers dirigeants de la situation transitoire résoudre de façon efficiente ces préoccupations du peuple

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 23:01, par Juste
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Salut a tous. Pour moi huit cent mille ce n’est pas trop si les esperances du peuple sont realises au terme du mandat du CNT
    et j’en au regard du manque de transparence dont le bureau du CNT s’est rendu coupable. Je felicite ici le depute sankara ; salut la constance du balai citoyen. Aux journalistes de la rtb qui etaient museles pdt 3 decennies mes encouragements.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 23:03, par sidpazoote
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Koudouss, tu est malhonnête. Le député sankara a accepté parlé au moment ou vous tous vous fuyez le débat. Tenez :

    le bloc 21 demande à réfléchir pour dire combien ils ont empoché
    Aziz sana se débine pour le debat
    une conférence de presse reportée
    celle qui apu se tenir n’a fait que embrouiller d’avantage les citoyens

    mon cher koudoudd, reconnaît que c’est trop et sa cache vos intentions malveillantes de boufer sur le dos du peuple.

    Bande de voriens et de minables, on va venir vous trouver labas

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 23:08, par Quand meme quoi
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Treve de distraction.500000 et c’est tout là quand meme

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 23:17, par Honte a eux
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Tout les politiciens ont un prix,il suffit d’y mettre les moyens en lui offrant un siege de deputé,la honte

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 23:18, par Pawit rawgo
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Chers compatriotes totalisons ensemble les montants donnes par le questeur lui même pour le mois de décembre :

    - salaire mensuel : 753 560
    - indemnité spéciale de 17 jours : 340.000 ( en rason de 20.000 f/jours. Donc vous avez bien pris 20.000 f/j)
    - indemnité sociale : 175.000
    - rappel 4 jours de novembre : 100.474
    - carburant : 230.000
    soit un total perçu en décembre de 1.599.034 pas loin des 1.700.000 du député Sankara. La différence proviendrait des 13 jours non travaillés.

    Ccl : vous êtes des menteurs et des voleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 23:22, par Ya Boin, petit fils du Koro
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Sales corrompus CNTistes ! meme les koro DUC Markus, Bazié, Chérif, Konaté ont mordus a l’amesson du gain facile.
    Cette bande de révolutionnaires bourgeois en veulent Alexandre, mais il n’a fait que montrer son bulletin de salaire !
    Awoouuuuuuuuuuuuu tout ceux qui bouffent l’argent ou les perdiems suite aux sacrifices des enfants du peuple et du sang versé des martyrs.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 23:26
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    880000 !!! Soit a peu pres 900000 !!! C est trooooooooooooo !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 23:28, par bayour
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    voilà kils en viennent a de meillr sentiments.Cè tjr exorbitant mais on peut fair avk sinon ke ce n’etait pa simpl hein !wend na songdo,la patrie ou la mort !toi mem tu sais:Nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 23:40, par bibega
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Dans l’observateur paalga, le journaliste dit que déjà des députés contestent les réductions annoncées. Ces députés disent que les frais de secrétariat (75 000) et les frais médicaux (100.000) n’ont pas été supprimés et doivent donc être ajouté au 883.000 f

    Avec sa, ils prétendent que le député sankara à mélanger les choses. Entre vous et lui qui mélangent les choses.
    Vraiment, ces gens la se foutent de nous. Bande de vauriens

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 23:52, par neguslovetintin
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Depuis que Thomas Sankara est mort, l’intégrité s’en est allée par la petite fenêtre. Bonne gens aidé moi à changer de nationalité. Autre que la nègre-rie. j’ai mal, très mal. Honnêtement j’ai des appréhensions, cette transition connaitra des rebondissements. J’ai eu honte quand un Colonel-major se débattais pour améliorer sa popote. Sy où es-tu ? tu nous avais menti que les conseillers CNT touchaient par session 10000F/J ? Donc en somme c’est par jalousie que vous nous avez amenés à chasser le Blaiso ? à la limite vive le Blaiso ! j’ose dire. bientôt nous sortirons 880000F pour un conseiller CNT c’est trop. Loada, Ibriga où êtes vous ? au secours veillant peuple du Burkina Faso. que Dieu bénisse le député sankara.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 00:34, par LE KONKIS
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Salaire du Président du Faso et autres avantages à partir de septembre 2008 : voici ce que dit une source" Le Président du Faso touche par mois un salaire de 1 million 672 000 F CFA soumis à l’impôt. Il bénéficie entre autres de la gratuité du logement, de l’électricité, du gaz, du téléphone, des frais médicaux. Sa famille aussi est prise en charge par les fonds publics. Il y a également des fonds dits spéciaux qui sont alloués à la Présidence et qui ne peuvent pas faire l’objet de contrôle de la part de la Cour des comptes pour vérifier la régularité de leur emploi. Tout ceci, c’était en 2008"
    Voici ce que gagnent les membres du gouvernements et les présidents d’institutions selon le Décret N°2008-891/PRES/PM/MEF du 31 décembre 2008 portant rémunération du Premier ministre, des présidents d’institutions et des membres du Gouvernement :
    Le Conseil des Ministres entendu en sa séance du 24 décembre 2008 ;
    ARTICLE 1 : Pour compter du 1er janvier 2009, la rémunération du Premier Ministre, des Présidents d’institutions et des membres du gouvernement est fixée ainsi qu’il suit :
    A - Premier Ministre
    Rémunération brute mensuelle : 833 000
    Indemnité de représentation : 300 000
    Indemnité de fonction : 175 000
    total= 833 000+300 000 + 175 000= 1 308 000

    B - Présidents d’Institutions :
    Rémunération brute mensuelle : 650 000
    Indemnité de représentation : 250 000
    Indemnité de fonction : 135 000
    Indemnité de logement : 80 000
    Indemnité compensatrice : 100 000 (eau, électricité, téléphone)
    total= 1 215 000

    C - Membres du Gouvernement :
    Rémunération brute mensuelle : 650 000
    Indemnité de représentation :
    Ministre d’Etat : 250 000
    Autres membres : 200 000
    Indemnité de fonction : 125 000
    Indemnité de logement : 80 000
    Indemnité compensatrice (eau, électricité, téléphone) : 100 000
    total : 650 000+ 200 000+ 125 000+ 80 000+ 100 000= 1 155 000 et 1 205 000 pour le ministre d’Etat.
    ARTICLE 2 : La rémunération ci-dessus fixée s’applique uniformément à toutes les hautes personnalités occupant utilisant les mêmes fonctions quels que soient leur provenance professionnelle et le niveau de rémunération antérieurement acquis.
    Elle fera l’objet d’un contrat individuel entre l’Etat et chaque personnalité appelée aux hautes fonctions
    ARTICLE 3 : Eu égard à leurs fonctions particulières, seules ont droits à la gratuité des fournitures d’eau, d’électricité et de téléphone, les personnalités ci-après :
    le président du Faso
    le Premier Ministre
    le Président de l’Assemblée Nationale ;
    le Président du Conseil Constitutionnel ;
    le Médiateur du Faso ;
    le président du Conseil Economique et Social ;
    le Grand Chancelier des Ordres burkinabè ;
    le Président du Conseil Supérieur de la Communication.
    récapitulatif : salaire du président hors avantages : 1672000 ; premier ministre : 1308000 ; ministres : 1155000. en résumé le gouvernement empoche à lui seul (1 672 000+ 1 308 000+ 1 155 000x 24)= 30 700 000 minimum par mois de l’argent du contribuable.
    Le CNT nous coûte 880 000x 90= 79 200 000/mois après critiques acerbes.
    Le cumul gouvernement plus CNT par mois fait : 109 900 000
    Voyez vous même ! et on nous parle de budget d’austérité. Je parie que si l’exécutif continue à se faire servir ces sommes iniques alors que le PF himself a dit que "plus rien ne sera comme avant", il ne faut pas qu’il s’étonne que nous exigions tout de suite et maintenant la relecture de la grille salariale. Il faut qu’ils comprennent qu’il y a pas de sous burbinabè au faso. Habitants du pays réel à vos lèkè pour battre le macadam.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 01:30, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Si je puis me permettre ?

    Et si on arrêtait la surenchère au risque de rendre notre pays ingouvernable ?
    Et si on arrêtait d’assener des contre-vérités pour justifier des demandes de tout genre ?

    Oui, il y a des fonctionnaires et autre salariés au Faso qui prennent plus de 20.000 F/jour pour des séminaires qu’ils ne suivent même pas assidument.
    Oui, il y a des fonctionnaires dont le salaire et les différentes indemnités font qu’ils engrangent plus de 500.000 F/mois.
    Oui, un député travaille, n’en déplaise à ceux qui veulent le désordre. Quelques techniciens ne peuvent pas décider du budget de l’état, le président ne peut pas décider des accords avec des pays et institutions de son choix, ou endetter le pays pour deux ou trois générations, sans que des gens qui nous représentent n’aient leur mot à dire. Et pour dire ce mot, ils doivent lire, se faire expliquer, se casser la tête pour comprendre de quoi il s’agit, malgré des formations de base pas toujours adaptées.
    Oui, un député est plus important qu’un ministre, car il représente le peuple alors que le ministre est un "commis" qui peut être remercié à tout moment. A ce titre, il doit gagner assez pour ne pas se faire corrompre "moins cher" par un affairiste qui veut faire voter des lois en sa faveur.

    Alors oui, près de 2 millions c’était trop. La mobilisation les a ramenés à de meilleurs sentiments et c’est tant mieux. Laissons les travailler maintenant ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 02:27, par Moussa
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Arretez le boucan SVP !
    Acceptons le salaire revue a la baisse. Nulle part au monde les salaires des representants du people ou des autorites ne sont fixes par la rue.
    IL faut laisser gouverner le pays.... SVP !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 03:25, par TK
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Merci bien Sidpawalmde ! Et a bien d’autres personnes qui sont lucides. Nous allons tous render notre pays ingouvernable si nous ne faisons pas attention. Je soupcone certains individis de la societe civile d’etre n peu jaloux de voire leurs camarades devenir subitement millionaires. Si non pourquoi le combat se fixe uniquement sur le CNT. Ce qui est sur, nous allons tous payer pour la "merde" que nous creeons. Depassons vraiment ce debat malsain...

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 04:19, par le Sank
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Affaire Guiro ? Dossiers de milliards pillés par l’ancien régime ?
    Nous attendons, car certains dignitaires de Blaise Compaore sont toujours au chaud et bénéficient de la protection de l’Etat, des avantages ( passeports diplomatiques) et impunités sur leurs vols. Surtout la caste des frères lumières : suivez mon regard

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 05:22, par Belco
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Est ce que ces gens la comprennent le langage du pays réel ??? 800 000f c’est trop vous aussi !! vous avez fait quoi pour le mériter ??? hein, dites le moi. Vous n’êtes pas de députés, rectifiez, car un député est élu. Vous n’êtes que des simples conseillers désignés ; ok ?? il faut que vous comprenez ca. 500 000 à prendre ou à laisser. Tenez compte des réalités du Faso, vous aussi. Il n y a rien à justifier ici ; c’est pas de votre faute ; on avait trop fait confiance à Chérif SY. "Mais pour connaitre un homme, il suffit de lui donner le pouvoir" dira t on. On comprend maintenant pourquoi ils ont tenu à avoir le statut de député, bouffé, bouffé et s’enrichir sur le dos du pauvre contribuable. mais ,SY, n a pas grouillé . Que canal 3 fasse sortir les émissions passées de débat réalisés par ces gens la. maiiiiiiiiiiiisss, c’est grave ! chapeau bas au CNT et ses conférenciers. Vive Sankara Alexandre qui nous a permis de comprendre ce qui se tramait e n sourdine.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 05:27, par Matiere Grise
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Je crois que le président du CNT dispose d’une caisse noire ? A combien de millions s’ėleve t’elle ? Le Bureau de la Transition à adopté le budget de la Transition à combien de millions s’élève t il ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 06:07, par maitre vivi
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Les faux députés non élus , les ministres et le premier ministre militaire, les protestants usurpateurs du pouvoir...le RSP qui tient Zida en laisse.....le Burkina navire est entrain de couler

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 07:07, par CNT
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Ils ne sont plus du tout crédible. Qu’ils demissionnent tout simplement. Le peuple est sorti dire non à la gabégie. Ces députés étaient sensés donner l’exemple de la diminution véritable du train de vie de l’Etat et de l’assemblée. C’est un échec total. Et le départ de tous les membres du CNT constituerait une preuve par l’exemple sur le fonctionnement futur et le profil des futurs députés. C’est clair et c’est net. Quel changement structurel et qualitatif nous voulons ? Nous voulons tendre vers un Burkina Intègre. Ils ont failli à leur mission. On ne vient pas à l’assemblée ou devenir ministre pour etre riche. Il parait que certains on deja demandé des proforma pour des V8. On est ou la ? N’est ce pas tout ca qui avait été reproché à l’ancien régime ? Ils ont failli, et je mets en doute tout le travail qu’ils viendront à faire. Exit tout le monde...c’est le prix à payer pour un Burkina Intègre et une preuve par l’exemple de l’intégrité...tout comme le peuple a fait exit des ministres et des DG. L’intégrité commence par là. Si les membres du CNT ne partent pas, ceci est un échec du Burkina nouveau vers lequel on veut tendre...
    Webmaster, c’est la liberté de parler. Laisse passer

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 07:29
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Sidpawalemdé Sebgo, est-ce que tu comprends meme le sens de ton nom botanique ? Tu dois etre un CNTique. Vous avez diminue mais c’est bon mais c’est pas arrive. Tu parles come si vous etes des deputes qui agissez comme des senateurs republicains face a Obama. Quand meme toi aussi. Vous n’etes pas loin d’ une caisse de resonance, bon sang !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 07:32, par YIRMOAGA
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Le mensonge est-il un délit ? Si oui, SHERYFF.......... en présentant ses excuses au peuple serait un comportement digne de moaga ? Je n’en sais pas mais moi j’ai perdu confiance en lui depuis qu’il s’est assis dans son véhicule le jour du vote pour le PF en attendant son tour de passer devant le jury, tout en fumant une cigarette ? Un comportement qui m’a indigné, et voilà qu’il enfonce le clou avec cette histoire de fausse ........., même si les élus percevaient 2 million, pourquoi le cacher ? Pour convaincre les internautes, j’ai tous les No de béndré, un journal que j’expédiais même des No a des amis , parce ce que j’avais foi en l’homme.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 07:46, par Bon vent
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Ces éclaircissements ne sont pas suffisants pour le "RIEN NE SERA PLUS COMME AVANT !" Qu’on nous dise la vérité sur tous ceux qui sont à la retraite et qui émargent toujours au budget de l’Etat pauvre du Burkina Faso bourré d’enfants surdiplômés chômeurs. Il n’y a qu’un poste de président d’institution ou un poste électif qui peuvent justifier qu’on touche une pension et qu’on émarge toujours au budget de l’Etat. C’est tout çà qui nous a fait descendre dans la rue. Monsieur le PRES-TRANS, votre poste se justifie mais rappeler tous ces ambassadeurs éternels ! Ce ne sont pas des pharaons !!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 07:53, par Palabre est fini
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Palabre est fini avec ce salaire raisonnable pour les Conseillers du CNT. Maintenant mettez vous au travail car le temps ne reste plus beaucoup. Adoptez les vraies lois qui vont permettre au Faso de vivre une vraie démocratie. Je tiens à ce qu’on verrouille et bétonner l’article 37, que la loi Bado Laurent soit adoptée (Délit d’Apparence), que La Loi Loada, 3L (Revocation des DG ou Haut Fonctionnaires qui occupent des postes de responsabilités sur test), la loi sur l’imposition des salaires des députés, etc. Palabre est fini, au travail maintenant !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 08:28
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    S’il faut critiquer ce que va gagner chaque membre du CNT, on peut aussi critiquer la qualité (niveau d’instruction et culture générales) de certains membres. Le français étant la langue officielle du Burkina Faso, je doute fort de la capacité de certains donc à légiférer. C’est à dire créer un texte, relire un texte de caractère et de valeur juridique. C’est pourquoi les émoluments semblent élevés peut-être... Faisons attention, beaucoup attention

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 08:41, par HABIB T
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Vous dites salaire, donc vous devrez payer l’IUTS ! J’espère que les spécialistes qui ont fait les analyses sur la loi fiscale de 2015 ont bien noté. Si c’est le cas, allez jusqu’à la fin de la logique. Où bien comme vous espérer y siéger en 2016 vous n’allez pas oser ? Dans tous les cas on s’est ça n’a jamais été pendant deux (02) législatures pendant lesquelles vous étiez député.

    Vous membres du CNT, vous n’aviez même pas honte, vous aussi ! vous n’aviez même pas renoncé aux 4 jours de novembre ! Si les gens savaient, ils allaient pas mourir dès !!!!!!!!!!!!
    E puis vous n’aviez rien dit, 10 mois de session en raison de 20 000 francs par jour ? N’oublier pas que vous n’aviez pas été élus et vous êtes très loin de représenter le peuple !
    On a qu’à laisser tomber même ce CNT et donner tous le pouvoir à l’exécutif, car je doute qu’il puisse apporter quelque chose de positif au processus ! Dans tous les cas on est dans une situation spécifique.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 08:42, par Wéoghobiiga
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Opacité au CNT, octroi d’avantages indus et indécents, recrutements complaisants, … une mauvaise gouvernance absolue. CNT : Conseil National de la Trahison. Vous avez trahi la lutte courageuse et la victoire héroïque du peuple burkinabé sur le régime de Blaise Compaoré. Le Conseil National de la Trahison est totalement couvert d’opprobres, peut-on encore compter sur lui pour engager les réformes dont aspire le peuple ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 08:44, par HORUDIAOM
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Nous avons constaté à l’étape actuelle des choses que la transition bat de l’aile. C’est regrettable. Alors qu’est ce qu’il faut faire ? Réponse : réduire la durée de la transition de 1an à 6mois. Donc mettre les bouchées doubles pour l’organisation des élections couplées(présidentielles et législatives) dans 4 mois. Comme ça, ces autorités de la transition vont nous coller la paix avec leur magouille, pire que celle du régime Compaoré. Chérif SY a passé toute sa vie à critiquer Blaise COMPAORE ; voilà ce qu’il est entrain de faire. Quand à Mr Nombré, nous te demandons de nous respecter. Un officier supérieur de l’armée ne doit pas mentir. Merci à Alexandre SANKARA.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 08:51, par maxi maxi
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Monsieur le 1er questeur du CNT, Marie Alphonse Ouédraogo, nous dit que le salaire des députés en décembre était de 753 560 FCFA. A cela, il faut ajouter les indemnités spéciales de session de 17 jours qui s’élèvent à 340 000 FCFA à raison de 20 000 F par jour, une indemnité santé et subvention sociale de 175 000 FCFA et une dotation en carburant de 230 000 FCFA. « Il faut noter que la dotation en carburant a été faite par cartes. Et qu’il n’est pas vrai de parler de salaire ».Or qu’est ce que le salaire monsieur le questeur ?(N’allons pas loin.confère juste wikipédia)
    "Le salaire est un revenu qui paie la force de travail. La force de travail est ensuite employée un certain temps pour réaliser une certaine quantité de travail. Le salaire peut être payé en argent, en nature et sous d’autres formes, en particulier sous forme d’assurances (chômage notamment, via les cotisations). Mais au bout du compte, le salaire correspond toujours à une certaine quantité de marchandises et de services marchands".
    Donc je ne suis pas d’accord avec vous lorsque vous nous dites que la dotation en carburant ne font pas partir du salaire. Ce sont des avantages en nature qu’ils soient payés en espèces, par chèques ou à la carte.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 08:52
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    .. Et dire que les enseignants touchent de 30 000 Fcfa et 50 000 Fcfa .. c’est vraiment scandaleux.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 08:52, par folck
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    D’abord je suis content que cet élément reveille un peu le peuple trop naïf, le peuple sait maintenant que les grands geulards ( Hervé Ouattara, Sérif SY, Dick Marcus et autres) geuelaient parce qu’ils sont trop loin du gigot à partager. maintenant qu’ils ont le gigot en main voyez leur partage. Simplement immoral. mais nous sommes aussi responsablesen les attribuant des qualités qu’ils n’ont pas, par exemple les appelés DEPUTE, qu’est-ce qu’un député ? Ils sont tout simplement des conceillers choisis à la volée dans un regroupement social souvent résiduel pour faire parti d’un groupe pour un travail bien donné, donc le titre de CONSEILLER calmerai un peu les ardeurs gourmandes. Et puis en quoi les émulements d’un individus que j’ai choisi pour me représenté dans un groupe est-il secret ? puisse que en temps normal il doit me rendre compte de tout.
    Vouloir comparer les émulements des CONSEILLERS du CNT aux députés est tout simplement utopique. Pourquoi ? un député est issu d’un parti politique et doit participer à la vie de son parti avec ses émulements de député, mais un CONSEILLER du CNT participe dans quelle structure ?
    Bref ! je suis tout simplement écoeuré, mais pas surpris ! qui est fou ! il faut bien terminer sa maison ou acquérir une parcelle après le CNT !!! hihihihihihihi

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 08:53, par lachimère
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Je suis désolé mais moi je reste sur ma fin ! Je maintiens, je persiste et je signe que 800 000 frs, c’est exagéré pour de ces "Députés" de la transition. Ils viennent de poser un actes pour la postérité et que le peuple s’en souviendra. Ils sont aujourd’hui député parce que des Burkinabé comme eux se sont sacrifiés. Qu’ils s’en souviennent !

    Si eux député réclament 800 000 frs comme prix de leur "sacrifice" - participation à la transition -, ceux-là même tombés sur le champ de bataille vaudront-ils combien ?

    Je suis déçu et je cris ma déception ma peine et : une fois encore la jeunesse a été utilisée.
    Combien sont-ils parmi eux qui gagnaient cette somme par mois ?????????????????? Et imbus de leur nouvelle personnalité, acquis sans lutte et sans gloire - entre autre nomination et cotation -, ils estiment sans pudeur devant tant de souffrance et de sacrifice du Peuple Burkinabè - comme s’ils étaient là à la transition comme de "mercenaires" - qu’ils valent ce prix, et que leur contribution vaut ce prix.

    Je suis déçu de certaines figures de la CNT : SY Chérif, Dick Marcus, et compagnie. J’ai cru à un moment que SANKARA vivait un tout petit peu en eux.

    Le CNT est tout simplement à refaire. A moins que le "PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT" tant clamé par les nouvelles autorités, ne soit plutôt un "COMPORTEMENT", mais un simple "MOT".

    Le Président et son premier ministre gagneraient à recadrer les choses car il y a trop de dérives dans cette transition et à ce rythme, le Peuple reviendra à la charge pour une seconde transition et s’il le faut une 3ème, voire même une 4ème. Car, toutes ces personnes présentes aux différentes organes de la transition doivent définitivement comprendre que "PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT" devra être avant tout un "COMPORTEMENT" et non un simple "MOT".

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 08:53, par kirikou
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Cette conférence n’en valait pas la peine. ça ressemble à celle organisée par Moumouni Djiguemdé concernant son affaire. Col. Nombré, avec tout le respect que je vous voue, il fallait éluder cet exercice combien périlleux. Le peuple ne s’en fout pas mal de telle ou telle rubrique financière. Son souci est de savoir combien coûte à l’Etat un CNTiste à la fin du mois, en nature ou en espèce. Si tel est le cas, tout votre argumentaire ne fait que renchérir les déclarations de M. Sankara dont je loue l’honnêteté, l’intégrité, la dignité, tous les bons "T" au passage.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 08:55, par vraie burkinabe
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Vraiment je suis déçue de ses gens qui se disent lutter pour une vraie démocratie mais c’est pour les propres intérêts.Ils sont pires que ceux du législature passées.880000F/mois pour un individu au BF isi c’est inadmisible avec le chomage galoppante.Aucun changement ne peut etre esperer par ses vautours de la transition

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 08:55, par Nimissin
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Tout a commencé le jour où ces gens-là se sont affabulés du titre « Député ». Pour contrer la trahison qu’ils se sont engagés à perpétrer, il faut leur retirer ce titre indu et qu’ils deviennent des délégués. Car les avantages indus sont liés au titre indu.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 09:00, par Kantigui
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    vraiment 880 000f c’est trop pour un pays comme le notre, ya yaa boin

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 09:03, par turabiè
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    le salaire doit encore être réduit. je propose 300.000. une autre question qui me dérange et je voudrais être éclairé par nos éminents juristes c’est le fait que ces députés portent le drapeau comme les députés élus. est-ce normal ? on ne pouvait pas trouver juste un symbole pour les identifier au lieu de porter un drapeau ?
    une autre question que je voudrais poser au MATDS est de savoir combien va toucher un président de délégation spéciale ? la question n’a jamais été posée. est -ce qu’il percevra les mêmes indemnités que le maire ou le PCR touchait ? si oui il faudra revoir pour les SG des délégations spéciales car ce sont eux qui font le travail. le PDS ne fait que aller signer les documents et d’aller aux ateliers.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 09:04, par HORUDIAOM
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Nous avons constaté à l’étape actuelle des choses que la transition bat de l’aile. C’est regrettable. Alors qu’est ce qu’il faut faire ? Réponse : réduire la durée de la transition de 1an à 6mois. Donc mettre les bouchées doubles pour l’organisation des élections couplées(présidentielles et législatives) dans 4 mois. Comme ça, ces autorités de la transition vont nous coller la paix avec leur magouille, pire que celle du régime Compaoré. Chérif SY a passé toute sa vie à critiquer Blaise COMPAORE ; voilà ce qu’il est entrain de faire. Quand à Mr Nombré, nous te demandons de nous respecter. Un officier supérieur de l’armée ne doit pas mentir. Merci à Alexandre SANKARA.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 09:12
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    savez-vous que que les fonctionnaires et surtout les militaires qui sont dans ce cnt fantoche touchent en même temps leur salaire officiel et ce dessous de table distribué en liquide et dans des enveloppes ? franchement ces faux députés me font honte

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 09:12, par lesage
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    des faux types commes Ca......pauvre de peuple à quand de vrai hommes

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 09:13, par HORUDIAOM
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Nous avons constaté à l’étape actuelle des choses que la transition bat de l’aile. C’est regrettable. Alors qu’est ce qu’il faut faire ? Réponse : réduire la durée de la transition de 1an à 6mois. Donc mettre les bouchées doubles pour l’organisation des élections couplées(présidentielles et législatives) dans 4 mois. Comme ça, ces autorités de la transition vont nous coller la paix avec leur magouille, pire que celle du régime Compaoré. Chérif SY a passé toute sa vie à critiquer Blaise COMPAORE ; voilà ce qu’il est entrain de faire. Quand à Mr Nombré, nous te demandons de nous respecter. Un officier supérieur de l’armée ne doit pas mentir. Merci à Alexandre SANKARA.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 09:20, par zamanoma
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    N’gaw. Mais faisons attention. Je veux connaître le revenu de tous mes chers internautes. Chacun dit avec sa propre conscience son revenu. Et je ferai mon commentaire

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 09:22, par A cause des militaires au CNT
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    C’est à cause de certains militaires au CNT que leur salaire était très élevé. Ces colonels qui ont plus de 500 000F et qui veulent s’enrichir en venant au CNT. Maintenant au Faso nos officiers sont devenus des operateurs économiques, des commerçants, des hommes d’affaires, etc. Boukary Le Lion a raison de dire que c’est Blaise Compaoré qui a détruit notre armée. S’il ne tenait qu’aux civils, moins de 500 000F comme salaire ils sont partants car quel est ce civil qui émarge du trésor qui a 500 000F comme salaire à la fin du mois ? Peut-être les professeurs d’université. Blaise Compaoré a donné des gros salaires aux officiers afin qu’ils le laissent avec son pouvoir à vie. On pouvait ajouter 250 000F aux salaires de chaque CNTiste. Par exemple si tu es instituteur, tu as 250 000F plus ton salaire d’instituteur. Si tu es conlonel , on ajoute 250 000F à ton salaire de colonel. Si tu n’as pas de salaire au paravant, ton salaire sera 250 000F. J’espère qu’en plus de ce salaire de CNTiste, ils n’ont pas leur salaire d’avant CNT en plus. Il faut vérifier cela, le cumul des salaires. Plus rien ne sera comme avant !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 09:23, par CESAIRE
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Au nom du Dieu vivant c’est trop . vous voulez une autre révolution ou quoi ? Il y a une grande majorité dans ce pays qui n’a rien de l’état. il doivent tout payer d’eux même. Monsieur ZIDA ouvrez l’œil . vous êtes entrain d’être débordé par des affairistes et mauvais conseillers.
    Sachez que le peuple n’oublie jamais et on paie sa COMPROMISSION TÔT OU TARD.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 09:25, par Amoued
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    L’erreur est commise dès le départ. Pourquoi les appeler député. A situation exceptionnel, appellation exceptionnel. On aurait dû les appeler Conseillers. Que chacun gardait son salaire en tant que travailleurs du public ou du privé et on leur octroyait les indemnités et le carburant. Si on n’était chômeur, on reçoit les indemnités simplement. Il faut qu’on évite de se servir dans ce pays au lieu de servir le peuple. Ceux qui représente l’autorité dans les Régions, les Provinces et Département du Burkina n’ont même pas le minimum pour travailler. Allez-y voir dans quelles conditions un Préfet de Département travaille, les citadins comprendront comment certains se sacrifient dans le Burkina réel.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 09:29
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    La compaorose continue, Blaise a habitué aux gens à dire du n’importe quoi et à être cupide. On ne peut pas le changer en un jour. Les questeurs se sont égosillés pour expliquer n’inexplicable.
    La question que je veux poser à ces derniers :
    Est-ce qu’un burkinabé = un burkinabé ou il y a des burkinabé supérieurs ;
    Voyez-vous, ce sont les même travers qui ont amené les "révolutionnaires" du front populaire à devenir des capitaliste très-trés cupide et vendre leurs âmes au diable.
    Regardez les indemnités, que vous servez aux fonctionnaires, vous qui votez les lois, si vous vous octroyez 20.000fcfa/j comparez cela avec un professeur d’université qui se rend à Bobo. Qu’est ce vous fait plus que ce Monsieur.
    Ce que nous demandons, c’est plus d’équité. Prenez vos salaires et on vous donne en plus 100.000 à 200 000fcfa et 5000f/j pour les sessions.
    Quand on nous promet que plus rien ne sera comme avant et nous voyons que ça commence à grincer, ça veut dire ce que ça veut dire.
    Je propose que vous vous entouriez de conseillers avisés, si non, il me semble que vous naviguer à vue. Et ça, ça fait plaisir à Blasso

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 09:32, par djaabe
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    moi je ne comprends pas une chose : pourquoi un salaire pour les gens du CNT ?est-que les burkinabe qui sont sorti les 30et 31octobre ont pris de l’argent pour chasser l’encien regime ? un sacrifice. c’est un sacrifice un point c’est.que chaque membre du CNT continue de vivre comme avant. a la rigueur on peut leur verser des indemnites de session araison de 5000par jour pour les resdents et 27000f pour les non residents. ils ne sont pas obliges de sieger. si cela ne convient quelqu’un la personne peut se faire remacer.depuis quand un un burkinabe lamda utilisent plus 200000 pour son carburant ? ils sont nombreux qui n’ont pas une bonne moto au CNT labas.arreter moi ce pillage !!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 09:34, par OUEDRAOGO ALEXIS
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Cette somme est encore à revoir à la baisse. Je comprend pourquoi les gens se battaient pour avoir une place au sein du CNT. j’aimerais comprendre pourquoi l’honorable SANKARA affirme avoir perçu la somme de 1 778 000fcf ?
    .

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 09:36, par lesage
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    chers Cntistes quel cafouillage sur les chiffres ? présentez nous vos bulletins de paie

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 09:38, par FRANCKY
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Mon colonel,ce que touchaient les anciens députés ne nous regarde pas.Ce que le peuple veut vous faire savoir c’est que vous avez trop exagéré.Mais à quoi vous avez pensé en votant ainsi votre salaire ?Dans tous les cas,indemnités et salaires mélangés,nous appelons tout cela un salaire.Merci à vous de revenir à de meilleurs sentiments ?Savez vous seulement combien de fonctionnaires 17778000 frs paient au burkina pour des cadres moyens de l’ETAT ? 17 personnes. Et pour des cathégories C, environs 34 personnes.Et à vous tout seul vous touchez le salaire de 17 personnes qui abattent plus de travail que vous.Vous pensez que cela est juste ?Sachez que c’est pour tout cela que nous avons chassé COMPAORE.Longue vie au député Alexandre SANKARA.C’est un homme intègre lui.Alors arretez de l’accuser pour avoir été un vrai patriote

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 09:38, par djaabe
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    moi je ne comprends pas une chose : pourquoi un salaire pour les gens du CNT ?est-que les burkinabe qui sont sortis les 30et 31octobre ont pris de l’argent pour chasser l’encien regime ? un sacrifice, c’est un sacrifice un point c’est tout. quechaque membre du CNT continue de vivre comme avant. a la rigueur on peut leur verser des indemnites de session araison de 5000par jour pour les residents et 27000f pour les non residents. ils ne sont pas obliges de sieger. si cela ne convientpas quelqu’un

    la personne peut se faire remacer.depuis quand un un burkinabe lam utilisent plus 200000 pour son carburant ? ils sont nombreux qui n’ont pas une bonne moto au CNT labas.arreter moi ce pillage !!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 10:00, par Marine
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    880 000. c’est encore beaucoup. 500.000 F CFA point barre sinon, foutez le camp. Si vos sacrifices valent environ 900 000 (pas loin du million), que vaudra celui des parents qui ont perdu leurs enfants ou des familles endeuillées ? Mais on est où là ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 10:09, par Mite
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    NON !!! 500 000 F tout y compris ! je dis bien tout !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 10:10, par désolation
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Merci le KONKIS pour ces informations, qui j’espère sont justes (vérification en cours).

    Tout en saluant l’initiative du CNT de diminuer leurs salaires (de 1 300 000 sans IUTS environ, à 880 000 net d’IUTS j’espère), je trouve que 880 000 c’est bien mais c’est pas arrivé (comme le diraient certains).

    En effet, force est de constater que malgré ses gros salaires et avantages dont ils bénéficient,
    - certaines autorités reçoivent en plus des cadeaux et dons de diverses natures (argents, objets, animaux...) Ils prennent toutes leurs dispositions à ne pas laisser de traces (vous verrez rarement des documents qui attestent ce qu’ils ont reçu comme chez l’ex petit président) ;
    - d’autres se livrent à des tripatouillages de marchés publics (des pourboires ou pots de vin qui sont passés de 10% à 20% à ce que l’on dit) ;
    - d’autres organisent des dépenses non essentielles dans leur département ou leur structure pour la piller (réfections inutiles, achat de nouveaux matériels ou d’équipement pendant que certains matériels moisissent ou pourrissent dans leurs magasins) ;
    - certains, quand ils prennent fonction, changent tous les meubles, les bureaux, les rideaux, la moquette, font des travaux d’aménagement de leur bureau et même leur véhicule de service ;

    Il y’a un réel problème de gestion (ressources humaines, matérielles et financières) dans le public.

    J’invite ceux qui veulent vérifier à faire un tour dans l’administration publique, les EPIC, EPEE, EPAC et j’en passe, ne manquez pas de questionner les personnes avisées.

    Que fait-ont des dons et cadeaux reçus par les autorités publics grâce à leur fonction ou leur titre pendant leur mandat public ?
    Si je ne me trompe pas, THOMAS SANKARA avait déclaré les sommes que lui et son épouse avaient reçu et reversé le tout au trésor public.

    Messieurs les membres de la transition, votre tâches n’est pas aisée, je n’aimerai pas être à votre place, donc redoublez d’ardeur car 10 mois c’est très peu et la demande de rallonge risque d’être douloureuse.
    DIEU BÉNISSE LE BF et les Burkinabès.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 10:11, par leseigneure
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    880 000F c’est toujours trop.Il faut que les gens comprennent et que les membres du CNT comprennent une bonne fois pour toute,ils sont des missionnaires des bénévoles du peuple venus à un moment historique pour sauver une situation:s’ils refusent d’être bénévole on peut demander aux groupes qu’ils représentent de ré désigner d’autres représentants, car ceux là sont indignes du peuple.Il faut que ces 90 personnes sachent qu’ils n’ont pas été élu par le peuple mais désignés par leur association corporation et parti politique.Nous ne devrons même pas les appeler député mais "membre du CNT".Mais si un certain sankara se défens lamentablement en disant que les députés étaient mal élu.Le peuple doit se dresser contre cela car ce n’est pas la mission qu’il avait confié aux membres du CNT. C’est à cause de l’extrême pauvrété de la population et de la vie chère que le peuple s’est dréssé contre le regime de Blaise,donc le peuple n’est plus prêt à accepter cela.Notre devrons manifester notre refus de voir les membres du CNT nous narguer de la sorte.Si le burkinabè avait des doutes qu’il ya l’argent dans le pays,il est maintenant rassué,il ya l’argent au burkina.Qu’attend les syndicats pour sortir et demander qu’on rehaussent le niveau de vie des travailleurs.Vive la lutte ,seul la lutte paie et libère

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 10:23, par Francis
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Pourquoi 880.000FCFA ? 500.000 FCFA suffisent. A quoi sert la dotation en essence ?Dans quelle region vont-ils pour rencontrer leurs electeurs ? La dotation en essence est un avantage indu. 500.000 FCFA sont suffisants. Hubert et Sy, vous etes toujours Sankaristes je crois. Ou bien votre ideal sankariste changen de couleur en fonction des circonstances ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 10:24, par sidpawalimdé
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Je me suis laissé instruire par un autre gardien de valeurs qui a traité du thème comme récurrent dans notre pays. Il s’agit des témoins de JEHOVAH. Le thème traité ce mois de janvier 2015 porte sur la CORRUPTION DES POUVOIRS PUBLICS, UN VERITABLE POISON. Je me propose de partager leur point de vue quine manque d’intérêt avec l’opinion publique. Quelques commentaires personnels sont ajoutés
    Définition :
    La corruption des pouvoirs publics est définie comme l’abus, pour un profit personnel, de l’autorité publique que quelqu’un détient.
    Les cinq institutions mondialement reconnues comme les plus corrompues sont :
    Les partis politiques
    La police
    La fonction publique
    Le système législatif
    Le système judiciaire
    Les principales Manifestations s’observent par :
    Pots-de vin
    Appropriation des biens communs
    Profits d’avantages de non droit
    Détournement des fonds
    Le favoritisme par abus de pouvoir
    Le pouvoir discrétionnaire
    Les sources et les problèmes corolaires sont résumés dans le tableau ci dessous

    Sources de corruption Problèmes

    DU POUVOIR Les gouvernements sont financés par leurs citoyens, le plus souvent au moyen de taxes ou impôts. Devant tout cet argent :
    • certains sont tentés de voler.
    • D’autres recherchent à réduire leurs impôts ou toute autre somme qu’ils doivent à l’état par des pots -de -vin ; toutes tentatives de compenser ces pertes par augmentation d’impôts favorise plus la corruption
    Dans tel contexte les gens honnêtes sont ceux qui souffrent le plus.
    Commentaire : ici au Faso, on note surtout la transgression du principe de l’égalité devant la loi par ces mesures d’exemption de retenus d’impôts, de dédouanement par ceux là même qui votent les lois et contrôlent l’action de l’exécutif. Au-delà on dira : qui est fou sinon celui qui ne paye pas l’impôt et veut obliger son compère de le faire ?
    DU DIRIGEANT Susan Rose- ACKERMAN fait remarquer que les tentatives pour éliminer la corruption « doivent commencer tout en haut de l’échelle ».
    Les autorités perdent toute crédibilité lorsqu’elles cherchent à faire disparaitre la corruption au sein de la police ou des douanes tout en la tolérant parmi les hauts responsables.
    Commentaire :
    DE LA STABILITE Beaucoup de pays organisent régulièrement des élections, ce qui, en théorie, permet aux électeurs d’écarter les personnes corrompues. Mais dans les faits, les campagnes électorales et les élections créent des conditions favorables à la corruption. Par leur soutien financier ou d’autres actions, les riches peuvent influencer les élus actuels et à venir.
    Une telle influence menace « non seulement la légitimité et la valeur d’un gouvernement, mais aussi la confiance que ses citoyens lui accordent ».

    DES LOIS Dans un premier temps ; l’on peut penser qu’établir de nouvelles lois est source d’amélioration. Cependant, des spécialistes ont découvert que, dans bien des cas, augmenter le nombre de lois ne fait que multiplier les situations favorisant la corruption. En plus la mise en œuvre des lois anticorruption coûte relativement plus chère pour les résultats souvent très décevants.
    En contribution nous disons qu’à défaut de les augmenter on peut les amender en réponse à la mission de la transition : « Créer de nouvelles base pour rebondir vers l’émergence ». On se rappelle aussi que sous la 3é législature les députés ont été piégés par un don 3000000 FR par le gouvernement avant d’octroyer 15000 000 à ses membres ; en conséquence certains illusionnistes d’intégrité avaient pris de sérieux coups.
    DES VALEURS MORALES L’avidité et l’égoïsme sont à la base de la corruption.les personnes haut placées et les citoyens manifestent souvent ces défauts. Le cas des agents municipaux soudoyés par les entrepreneurs est illustratif comme ce cas de pot de vin d’un entrepreneur pour utiliser des matériaux et les méthodes de construction non réglementaires mais moins chers.
    En commentaire il faut surtout signaler ces hommes d’institutions qui s’arrosent d’émoluments exorbitants 20 à 40 fois supérieurs aux intérêts de ceux qu’ils prétendent défendre souvent par entente statices sous prétexte de légalité mais non légitimé (législateurs d’abord et gouvernants ensuite ) . Nous disons aussi qu’avec un Le CNT dont les membres payés à 17 fois le salaire d’un cadre A1 :1 ; 2, et 40 fois celui d’un « Smig-nard »c’est remplacer le COLERA par LA PESTE et Blaise sera regretté, lui que l’émolument officiel en janvier 2009 n’était que 2482000 FR CFA.
    Pour lutter contre de telles tares qui voudrait qu’on se contente des lois héritées, il faut aux gouvernements / législateurs et une volonté et une capacité de mettre en œuvre un programme de recentrage, en tout cas c’est tout le monde attend des organes de la transition.
    DES SUJETS Même dans le meilleur des environnements et avec la meilleure éducation qui soit, certaines personnes choisiront toujours d’être malhonnêtes et corrompues. Des spécialistes reconnaissent que c’est la raison pour laquelle les gouvernements ne peuvent pas éliminer la corruption. Le mieux qu’ils puissent espérer, c’est d’en limiter l’étendue et les effets nuisibles.
    Pour notre apport, nous disons que les acteurs du CNT ne sont pas venus tous avec les mêmes intentions du service ; tout laisse croire que certains n’en voulons au régime pas pour son orientation sociétale qui ne profitait qu’à une minorité, mais parce qu’eux n’étaient pas de cette minorité. Vive don donc le lève-toi que j’y m’assieds. Au galop donc pour la pillage.

    Remarque :
    La configuration actuelle du CNT Burkinabè est le reflet d’un Sénat tel que nous avons préconisé pour l’amélioration dans l’élaboration des lois que doivent voter une assemblée nationale d’un parlement à deux chambres . En effet tous les acteurs sont représentés dan ce sénat. L’assemblée qui est partisane vote les lois pour le régime en place pour la mise en œuvre de son contrat de société avec le peuple, le Sénat doit certifier ou légitimer que les lois votées qui ne nuisent pas aux acquis d’aucune composante de la société civile. A partir des émoluments actuels du CNT les seuls sénateurs couteraient Six milliard sept cent cinquante millions (6 750 000 000) de franc CFA en cinq ans. aussi dit-on que la démocratie a un prix mais n’oublions pas qu’en plus de l’opportunité de la mise en œuvre du sénat à but bien connu, c’était aussi le cout de ce sénat qui avait déféré les adhésions populaires.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 10:31
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    pour ma part aucun de ces conseillers par ce que qu’il ne faut pas faire l’amalgame ce ne sont pas des députés ne méritent un tel salaire. si nous voulons être honnêtes dans notre transition nous devons tenir compte de la réalité ; on ne peut pas crier sur tous les toits que les dignitaires de l’ancien régime ont fuit avec de l’argent et venir se permettre de tel gaspillage. J’appelle ça du gaspillage par ce parmi ces conseillers il y a bon nombre qui ne connaisse la lecture des lois.
    s’ils sont venu dans l’intérieur supérieur de la nation comme ils le chantent partout ils doivent consentir un minimum de sacrifice ils devraient se contenter d’un salaire total de
    200 000 F CFA. On ne force pas quelqu’un à rester là-bas c’est pas un lieu pour s’enrichir qui ne veut pas par rejoindre son ancien poste ou ses anciennes occupations.
    Nous devrons être logique avec nous même ; conséquent avec nous même.
    Soit on cette transition assoit les base d’une démocratie solide soit elle devient le socle d’une démocratie de plus en plus fragile.
    Je pense que les membres du CNT savent se servir des exemples d’ailleurs. Agissons avec conséquence pour l’avenir de ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 10:34, par Mili
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Ni par élection, ni sur vos compétences vu que la plupart ne saurait définir une loi de finance ou une loi tout court sans recourir à un dictionnaire ! Donc 500 000 F au grand maximum tout y compris. Celui qui estime avoir mieux ailleurs avec ses connaissances bon départ à lui !!!

    Ne nous voilons pas la face. Des représentants du peuple OUI mais des représentants avec un certain niveau d’instruction si on veut un bon travail. Certains durant les 10 mois de session à part lever le doigt pour vote ne pourront rien faire d’autres. 500 000 F pour lever de temps en temps le doigt, je trouve cela plus que généreux non !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 10:34, par Sidpasata Veritas
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    - Le sens de l’honneur et de la dignité a été assassiné avec THOMAS SANKARA, et depuis, la cupidité, la rapine, le goût de l’argent facile la corruption, compromission et l’affairisme ont été enseignés avec succès par Blaise Compaoré qui les avaient érigé en méthode de gouvernement.
    - Franchement, on se demande si le CNT peut porter les aspirations du peuple insurgé du Burkina en ce qui concerne les changements à impulser par le contrôle de l’action du gouvernement de la Transition, par l’accomplissement des Réformes institutionnelles que le CNT devrait faire par la production des lois concernant par exemple la réduction du train de vie de l’État, le statut pénal du président du Faso, la haute cour de Justice pour juger le cas de haute trahison, les conditions pour être candidat aux prochaines élections par rapport aux auteurs et complices de crimes économique et de sang commis sous l’ancien régime...
    - Toutes ces préoccupations des citoyens ordinaires qui aspirent à un Burkina-nouveau sont confiées aux députés du CNT. Mais ces derniers ont tellement mal commencé qu’on est surpris qu’il n’y en ait pas eu parmi eux tous, des gens pour protester contre le fait incongru de s’attribuer des revenues sur la même base que l’AN précédente, rejetée par le peuple insurgé du BF. Alors sont-ils capables de défendre nos aspirations ? Sont-ils disposés vraiment à organiser et entretenir un dialogue permanent avec le peuple insurgé des burkinabè ordinaires ? Sont-ils prêts à se sacrifier pour que les chosent changent en profondeur ? J’en doute !

    Malgré tout, je garde un mince espoir que le CNT dans son ensemble va se ressaisir pour incarner la défense des intérêts des populations que ses membres sont censés représenter !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 10:44, par l’œil du soiologue
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    vaillante jeunesse du pays des hommes intègres, après la démission du ministre Djiguiemdé, je pense qu’il est temps de sonner la fin de la récréation au sein du CNT qui s’amuse avec notre avenir. ces nominés de la révolution des 30 et 31 octobre 2014 sont des hommes et des femmes sans foi ni loi, n’ayant aucune compassion avec nos jeunes tombés sur le champ de batail. De quel droit ces nominés veulent -ils être payés à 880.000 fcfa ? être dotés de frais de carburant ? les fonctionnaires de la fonction publique sont-ils dotés de frais de carburant ? Ne gèrent -ils pas au quotidien leur frais de carburant dans leur maigre salaire ? siéger au CNT doit être d’abord et avant tout du volontariat, vient a ensuite une motivation qui sera définit par le peuple à raison de 500.000F/mois par membre du CNT. j’ai mal, de voir que nos souffrances des 30 et 31 octobre sont ignorées.
    De grâce, nous demandons aux membres du CNT de revoir en baisse leur rémunération mensuelle à 500.000f sinon ils nous verrons sur leur chemin. nous n’allons pas accepter cette manière d’insulter la conscience du peuple. Nos martyres n’auront plus une journée nationale de deuil puisque c’est la manne financière qui vous intéresse ?
    Minimisons les dégats

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 10:46, par drabis2007
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    pour ma part aucun de ces conseillers par ce que qu’il ne faut pas faire l’amalgame ce ne sont pas des députés ne méritent un tel salaire. si nous voulons être honnêtes dans notre transition nous devons tenir compte de la réalité ; on ne peut pas crier sur tous les toits que les dignitaires de l’ancien régime ont fuit avec de l’argent et venir se permettre de tel gaspillage. J’appelle ça du gaspillage par ce que parmi ces conseillers il y a bon nombre qui ne connaisse la lecture des lois.
    s’ils sont venu dans l’intérêt supérieur de la nation comme ils le chantent partout, ils doivent consentir un minimum de sacrifice ils devraient se contenter d’un salaire total de
    200 000 F CFA. On ne force pas quelqu’un à rester là-bas c’est pas un lieu pour s’enrichir qui ne veut pas par rejoindre son ancien poste ou ses anciennes occupations.
    Nous devrons être logique avec nous même ; conséquent avec nous même.
    Soit on cette transition assoit les base d’une démocratie solide soit elle devient le socle d’une démocratie de plus en plus fragile.
    Je pense que les membres du CNT savent se servir des exemples d’ailleurs. Agissons avec conséquence pour l’avenir de ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 10:56, par dinkous
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    A CELA IL FAUT AJOUTER LEURS SALAIRES DE MILITAIRES OU DE FONCTIONNAIRES !!!!! (du moins pour ceux qui en avaient : suivez mon regard !)

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 10:56, par n’est ce pas !
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    soyons réaliste mes chers forumistes. En quoi Sankara a menti ? le calcul de Aziz SANA qui a esquivé l’invitation donne un peu plus que ce que nous a dit SANKARA. Accepté que ce que vous avez perçu est exorbitant. La lutte continue

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 10:58, par Romano
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Quelqu’un peut-il me dire pourquoi SY a laissé l’animation de la conférence de presse à son vice-président qui est colonel-major de l’armée ? Avant d’accuser monsieur Alex SANKARA d’avoir communiquer des données inexactes sur leurs émoluments, les animateurs de la conférence de presse devraient dire pourquoi ils ont fuit les débats de la TNB.
    J’ai l’impression que les militaires ont savamment planifié leur coup. ZIDA gère l’exécutif et ce fameux colonel-major gère le législatif avec chacun un président (Kafando pour Zida et SY pour le colonel) sans autorité réelle. Ces commerçants de militaires qui sont impliqués dans toute sorte de trafique pensent qu’on va les laisser faire. Nous allons les empêcher de continuer à piller nos maigres ressources par tous les moyens, même si on va devoir les affronter avec leurs armes (pardon, nos armes). 880 000 sont toujours élevés au regard de nos réalités. Nous avons besoin de patriotes qui peuvent faire le travail à 500 000 maxi. Celui qui trouve que c’est peu payer peut démissionner. Sans rancune !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 11:02, par Yamoussoukro
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Frais de carburant, indemnité de logements, de santé, etc, c’est tout ceci qui fait le salaire. On a aussi fait les bancs comme vous Monsieur le Questeur. Attendez nous, on arrive. 500.000 frs CFA tout compris.
    A monsieur Jean Hubert BAZIE, évitez les termes à la Assimi dè. N’Gaw.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 11:19, par TZZ ?NNDGFV
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Le gouvernement de transition et le cnt n’ont rien de leçons du soulèvement populaire. Ils veulent tromper le peuple mais le peuple les regarde attentivement. Un jour ILS VERRONT LE PEUPLE DANS LA RUE.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 11:36, par Le Patriote
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Heureusement que LA VRAIE SOCIETE CIVILE n’est pas dans cette merde !!! Kaaarissa !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 11:54
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    La compaorose continue, Blaise a habitué aux gens à dire du n’importe quoi et à être cupide. On ne peut pas le changer en un jour. Les questeurs se sont égosillés pour expliquer n’inexplicable.
    La question que je veux poser à ces derniers :
    Est-ce qu’un burkinabé = un burkinabé ou il y a des burkinabé supérieurs ;
    Voyez-vous, ce sont les même travers qui ont amené les "révolutionnaires" du front populaire à devenir des capitaliste très-trés cupide et vendre leurs âmes au diable.
    Regardez les indemnités, que vous servez aux fonctionnaires, vous qui votez les lois, si vous vous octroyez 20.000fcfa/j comparez cela avec un professeur d’université qui se rend à Bobo. Qu’est ce vous fait plus que ce Monsieur.
    Ce que nous demandons, c’est plus d’équité. Prenez vos salaires et on vous donne en plus 100.000 à 200 000fcfa et 5000f/j pour les sessions.
    Quand on nous promet que plus rien ne sera comme avant et nous voyons que ça commence à grincer, ça veut dire ce que ça veut dire.
    Je propose que vous vous entouriez de conseillers avisés, si non, il me semble que vous naviguer à vue. Et ça, ça fait plaisir à Blasso

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 11:55
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    La compaorose continue, Blaise a habitué aux gens à dire du n’importe quoi et à être cupide. On ne peut pas le changer en un jour. Les questeurs se sont égosillés pour expliquer n’inexplicable.
    La question que je veux poser à ces derniers :
    Est-ce qu’un burkinabé = un burkinabé ou il y a des burkinabé supérieurs ;
    Voyez-vous, ce sont les même travers qui ont amené les "révolutionnaires" du front populaire à devenir des capitaliste très-trés cupide et vendre leurs âmes au diable.
    Regardez les indemnités, que vous servez aux fonctionnaires, vous qui votez les lois, si vous vous octroyez 20.000fcfa/j comparez cela avec un professeur d’université qui se rend à Bobo. Qu’est ce vous fait plus que ce Monsieur.
    Ce que nous demandons, c’est plus d’équité. Prenez vos salaires et on vous donne en plus 100.000 à 200 000fcfa et 5000f/j pour les sessions.
    Quand on nous promet que plus rien ne sera comme avant et nous voyons que ça commence à grincer, ça veut dire ce que ça veut dire.
    Je propose que vous vous entouriez de conseillers avisés, si non, il me semble que vous naviguer à vue. Et ça, ça fait plaisir à Blasso

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 12:07, par Hakiliso
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Comment en est on arrivé au CNT et au pouvoir actuel ? Par le sang versé des burkinabés pour que "plus rien ne soit comme avant", ne donnons pas le sentiment à travers notre cupidité qu’ils morts pour rien.Tel Blaise et sa suite, l’Histoire rattrape toujours !!!! Sachons mesurer nos actes pour ne pas qu’ils nous rattrapent. A bon entendeur.........

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 12:29, par Le oual
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Nous avons tous lutté pour le changement et aujourd hui nous y sommes selon moi aller au CNT n à pas été une obligation mais un choix Cette somme doit être revue à la baisse au maximum 500 000 F cfa car il sont au CNT pour un sacrifice qu ils pensent à ceux qui sont tombés les 30 et 31 octobre. Celui qui trouve cette somme dérisoire peut démissionner .ceux qui n ont pas d arguments nous traitent de jaloux mais qu ils sachent que la vérité rougie les yeux mais ne les..........

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 12:39, par Sans rancune
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Dans les normes, le problème de la rémunération salariale est posé avant toute signature de contrat de travail. Pourquoi pour le CNT c’est l’inverse qui s’est produit ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 12:43, par deçu
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    après Thom SANK et Norbert Zongo, plu jamais personne ne pourra me convaincre, mes intérêts personnels ou rien !!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 13:03, par Princo
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    je suis cuisinier, je travaille 40h par semaine et mon salaire est de 37733fr brute par mois

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 13:04, par wedaga
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Je crois que le CNT se trompe d’objectif. Si on devait se fier à ses règles tordues d’enrichissement des individus sur le dos de la population, Blaise et sa suite seraient toujours au pouvoir. Percevoir de tels montants (même celui d’après réduction) serait trahir la lutte des patriotes et martyrs des 30 et 31 Octobre dernier. Nous voulons des gens serviables au nom de l’intérêt général. Les anciens textes qui régissent de la paie des députés doivent normalement disparaitre. Cela a été certes une insuffisance de la Charte qui ne s’est pas penchée sur les conditions de motivation de membres des nouveaux gouvernements et de l’Assemblée post crise. Normalement, toute personne qui s’engage dans le nouveau gouvernement et le CNT doit le faire dans l’esprit du sacrifice. Ceux qui sont déjà fonctionnaires doivent percevoir leur salaire sans création d’autre type de salaire. En plus, des indemnités spécifiques leur seront allouées en fonction des réalités en face. Pour ceux qui ne perçoivent rien, un salaire minimum leur est octroyé. Agir autrement, c’est dire à nos martyrs des 30 et 31 que leur sacrifice est "insensé". A la première proposition du Colonel ZIDA comme président de la transition, on a fait comprendre à la jeunesse ceci : "nous sommes tous des enfants de Thomas SANKARA......, de Norbert ZONGO". Je ne pense pas que Thomas SANKARA et Norbert ZONGO agiraient de la sorte de leur vivant.
    Pour être plus concert, le net à recevoir du député ne doit pas excéder six cent milles (600 000) si vraiment les gens ne viennent pas au CNT pour autres raisons que de servir leur Nation. Sinon, imaginez combien touche en tant réel un Cadre Supérieur Burkinabè ! Pourquoi le député temporaire, pour des raisons de sauvegarde de la Nation doit dépasser ou toucher la barre de 1 million ? C’est inacceptable dans un Etat comme le notre, le plus pauvre de la Région, donc du monde. Notre seule richesse était notre dignité et si nous la perdons pour des questions financières, il ne nous restera plus rien. Et c’est là que nous serons très malheureux.
    C’est déjà louable l’effort fait pour réduire les salaires à près de 900 000. Mais le mieux, c’est vraiment rester réaliste. Pas de salaire au delà de 600 000 si chaque député pense servir le Burkina Faso plutôt ses intérêts égoïstes. Nous interpellons le président du CNT dont nous connaissons les valeurs patriotes qu’il n’ a pas droit à perdre sa face dans ces 10 petits mois qu’il a devant lui. Il doit rester tel qu’on pense qu’il est et tel qu’il était !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 14:14
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Pourquoi le président du CNT n’a pas animé la conférence sur le salaire des députés CNT ? Moi personnellement, je nai rien contre les sommes percues par les députés. ce que je déplore c’est le mensonge qui nous a été servi par ces gens. voyez ces députés ou du moins certains refuseraient de communiquer sur la somme qu’ils ont perçue. ils chargent des gens qui sont visiblement expert en mensonge pour nous embrouiller avec des chiffres qui n’ont aucune importance.
    si vous avez touché même 10 millions ayez le courage de l’avouer et revoir le montant en tenant compte des exigences de la société.
    Au regard de ces mensonges grotesques, il faut que certains députés cnt déposent leurs démissions en commençant par le président cnt qui a menti au balai citoyen sur les frais de session qui ont été de 20 000 f /j au lieu de 10 000f/j annoncé. c’est la preuve que nous avons a faire à un Président cnt un grand menteur.
    Aussi, il faut des audits pour les 2 mois de gestion de cherif sy à la tête du cnt pour nous dire toute la vérité sur les sommes perçues par les députés et les dépenses qu’il a eu à engager.
    le peuple devra prendre sa responsabilité en chassant les menteurs et en les remplaçant par des gens qui ont le courage de dire ce qu’ils font

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 14:17
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Un député est élu par le peuple. Ca nous le savons déjà mais est-ce qu’un CNtiste peut être comparé à un député. Pourquoi doit il toucher autant alors ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 14:20
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    députés en herbe se limites a 500.000francs sans distinction.ha,ha,ha

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 15:11, par Philas
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Je soutiens Wembret. Pourquoi dit on que le député cnt n’a pas été élu et de ce fait ne doit pas profiter de certains avantages comme les anciens députés ? Pourquoi la réduction du train de vie de l’état ne concerne que les députés ? Pourquoi le sacrifice financier que doit consentir nos dirigeants en raison du caractère exceptionnel de cette transition ne concerne que les membres du cnt ? Pourquoi seul le salaire du cnt est exposé à l’opinion ? Pourquoi n’attendons nous pas pour les juger sur la base de leur travail ? Pourquoi et pourquoi. ...

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 15:17, par mamitrr
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    C’est bon mais c’est pas encore arrivé.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 15:22, par Ablo
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Merde au questeur du CNT, il ne se foutre de l’intelligence des gens du faso, où est la différence dans sa conférence de presse et et ce que le sankariste a dit, il n’a fait que emprunté le long chemin. Dans tous les cas le débat tournait autour de 800000fcfa pour dire que 880000 n’est pas une réduction. il faut que le CNT se penche sur le texte de leur rémunération avant de faire autre chose. je propose 10 000fcfa/jour de session et chacun garde son salaire antérieur et donné 100000 fcfa forfaitaire pour ce que qui n’était pas des salariés.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 15:38, par koko
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Je crois que les gens exagèrent un peu, soyez indulgents avec les membres du CNT que vous mêmes avez désignés pour une mission que vous devez les aider à accomplir efficacement. Pour les émoluments, ce ne sont pas eux qui ont écrit les textes, quel temps vous leur avez donné pour cela ? Il ont déjà consenti au sacrifice qu’on les laisse travailler et les juger aux résultats. Il faut bien qu’on fasse une comparaison pour que vous sachiez qu’un sacrifice a bien été consenti au départ. Puis les députés de la dernière législature avaient quel mérite ? N’est ce pas vous qui vous êtes plaint d’eux ? vous auriez dû dire aux députés dès le départ combien vous leur donneriez pour le travail demander. Il me semble que nous nous trompons de cible. Ceux qui ont volé, tué, pillé ce pays sont tranquilles chez eux et nous au lieu de nous donner la main pour rebâtir les ruines, nous nous retournons les uns contre les autres. N’oubliez pas que le Burkina a été cité comme un modèle ne gâchons pas cette image. Le linge sale se lave en famille. Ceux que vous avez chassés se rient de vous.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 15:43
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Mes frères , je pense sincèrement que président du cnt doit démissionner pour mensonge au peuple. je suis persuader qu’il nous a menti car lui-même n’a pas animé la conférence sur les salaires des députés

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 16:12, par Bangrey
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Mes frères, soyons vigilants. Il faut que tout le peuple consente le sacrifice, à commencer par le Président, le premier Ministre, les présidents d’institutions, les membres du CNT (je refuse qu’on les appelle députés, car ils n’ont jamais été élus au suffrage universel, mais sur la base d’un engagement patriotique et volontaire).
    Chacun des membres du CNT dispose d’un salaire dans son emploi ou fonction d’origine (en tout cas, chacun vivait de quelque chose). Eh bien, pas de salaire pour eux ! Ils doivent garder leurs salaires d’origine et, au titre des sessions, on doit leur donner des indemnités de session, au même temps que les députés de l’ancien régime.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 16:28
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Mes frères , je pense sincèrement que président du cnt doit démissionner pour mensonge au peuple. je suis persuader qu’il nous a menti car lui-même n’a pas animé la conférence sur les salaires des députés

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 17:48, par ZES
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Merci Monsieur SANKARA grâce à cette émission le Burkina va économiser la somme de 808 200 000 F. la santé et l’éducation souffrent, il faut reverser la ba, ça va les soulager. Dieu protège ce beau pays.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 18:35, par sam
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Chapeau à la RTB et à son nouveau Directeur, je pense que l’audience de notre télé va aller en augmentant de façon considérable maintenant. fini le temps de la télé à la solde de la famille compaoré. je pense que 880 000 est resonnable à condition qu’il n’yait pas d’autres avantages superflus (exception faite des missionsen dehors de ouagadougou).

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 19:05
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de huit cent quatre-vingt mille

    Nous allons prendre notre destin en mains n’en déplaisent à ceux qui nous traitent de jaloux et d’aigris. Non, nous n’avons pas besoin de leur répondre, ils ne méritent pas le sacrifice de nos martyrs. Nous disons à tous les patriotes que nous devons nous battre pour une nouvelle gouvernance et ça commence avec cette transition ou à jamais. Je n’ai pas à faire une proposition de salaire mais ces gens qui ont été désignés pas élus ne peuvent prétendre à plus de la moitié des 800000. Les gens s’organisent et nous appelons tous les dignes filles et fils de rester mobilisés car si les pseudo députés ne revoient pas leur copie d’ici quelques semaines, ils perdront même le peu qu’eux même voudraient nous proposer. Qu’ils retiennent cette histoire d’un Président qui voulait 15 ans de plus et qui est parti un an avant la fin de son mandat.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 19:17
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de 880 000 F Cfa

    Bien dit internaute 123. Si le président du CNT était intègre, il aurait rendu sa démission après un tel scandale.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 20:06, par papy
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de 880 000 F Cfa

    Je pense que 500 000 fcfa sera largement suffisant pour ces conseillers car ce ne sont pas les elus du peuple. Faite un peu attention. A Bon entendeur, salut.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 20:18, par Mannou
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de 880 000 F Cfa

    Il me semble beaucoup ont oublié dans quel contexte ils ont arrivés. 880.000F dans un contexte de révolution, dans un contexte où nous voulons que les choses changent, c’est trop ! Ces soi-disant députés, travaillent-ils plus que nos médecins ? Que nos professeurs ? 130.000 mensuel de frais de carburant pour des gens qui dépensaient à peine 15.000F par mois ? Est-ce pour faire le tour du Faso ? C’est devant l’argent, le pouvoir et les honneurs que l’on découvre le vrai visage des gens. Il y a des gens qui, avant, criaient à qui voulait les entendre, leur intégrité, s’élevaient contre ce qu’ils considéraient comme injustice et mal gouvernance. Mis au pied du mur, ils montrent leur vrai visage aujourd’hui.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 21:30, par kertchi
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de 880 000 F Cfa

    Haaa Messieurs les Députés CNTistes, si je comprends bien vous résidez tous a Falagoutou alors, pour avoir une dotation en carburant de 200.000 FCFA par mois.Vous aussi ? Vous savez le peuple n’est toujours pas d’accord avec vos émoluments là, ça on préfère vous dire la vérité. On vous consent un Forfait de 500 Mille point barre.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 22:03, par kertchi
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de 880 000 F Cfa

    dites moi, ou es votre patriotisme ? votre engagement ? votre integrité ? Épargné nous des railleries en provenance de l’autre côté ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 03:59, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de 880 000 F Cfa

    Certaines choses doivent être dites car beaucoup de nos camarades prompts à critiquer ne suivent pas les évènements en détail. En tant que citoyen curieux, j’ai pu suivre la question depuis la signature de la charte de la transition.

    La question de la gratuité du mandat des députés du CNT a été posée dès le début. Parmi les principales propositions, Il était question que chacun garde son ancien salaire. Le problème, c’est que cela n’est possible que pour ceux qui sont fonctionnaires ou militaires. Une société privée ne va pas continuer de payer quelqu’un qui ne va plus travailler pour elle pendant un an. Quand au consultant ou conférencier qui fait ses propres revenus, il se retrouve sans rien, au même titre que les militants de la société civile qui n’avaient pas d’emploi. Voila pourquoi le principe du salaire a été retenu.

    Contrairement aux autres emplois, celui de député est le seul ou on doit voter son propre salaire. Les salaires des députés sont inclus dans le budget de l’assemblée ; lui même inclus dans le reste du budget national mais séparé, au nom de l’autonomie de gestion et de l’indépendance. La question est donc de savoir si les salaires élevés sont ceux prévus par l’ancienne assemblée et qui a été servie "par habitude" au députés de transition, ou s’ils avaient déjà discuté de la question et voté à la majorité pour ces sommes.

    La rumeur dit qu’il y a eu débat et qu’une majorité conduite par ceux qui avaient des revenus élevés auparavant ont imposé ces sommes. Une autre rumeur dit qu’ils n’avaient pas encore discuté la question et qu’ils ont été "surpris" par la mise du problème sur la place publique. Il semblerait que la conférence de presse ratée était le fait du refus obstiné de certains de revoir ces sommes à la baisse, surtout que d’autres avaient déjà pris des engagements en comptant sur ça ! Alors pourquoi ne pas lever le voile et faire taire les rumeurs en communiquant sur ce qui s’est passé ? Et bien parce que cela "casserait" l’assemblée, en mettant sur la place publique la "division" de l’institution en "révolutionnaires" et "bourgeois", à un moment ou il faut taire les dissensions pour travailler.

    Maintenant que le tollé général a permis de revenir à des choses raisonnables, la question me semblait réglée pour un moment. Mais certains font dans la surenchère et le nihilisme, ils ne veulent pas d’état. Ils veulent que le pays soit gouverné, mais que ceux qui gouvernent ne gagnent rien, ne mangent pas, n’envoient pas leurs enfants à l’école et viennent faire le "garibou" chez eux, au nom du "patriotisme". Ils veulent avoir le gouvernement à l’œil, mais ne veulent pas de l’assemblée qui joue ce rôle. Ils veulent que le président, le député, le ministre gagne le smig ou pas loin. Ils veulent "démissionner" tout le monde chaque mois jusqu’à épuiser notre transition et jeter le pays dans la pagaille. Au lieu de demander que leurs conditions soient améliorées, ils veulent ramener tout le monde vers le bas. Au lieu de combattre l’exploitation de ceux qui paient mal leurs employés (l’état en premier), ils exigent que tout le monde tire le diable par la queue. Bientôt, ils vont s’attaquer aux médecins, aux ingénieurs, au profs d’université et exiger qu’ils soient payés comme les infirmiers et les instituteurs. Et après cela, jusqu’où iront-ils ?

    Faites pardon, arrêtez de rendre notre pays ingouvernable et donner raison aux partisans de Blaise Compaoré qui disaient que lui seul pouvait gérer ce pays, et avec la force ! Arrêtez cela SVP... Regardez la Libye, la Somalie, la RCA... Ne détruisons pas notre pays...

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 08:31, par Passakziri
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de 880 000 F Cfa

    Je pense que pendant que le CNT y est , ils devraient tout mettre en oeuvre pour nous éviter une 4ème revolution bientôt. Cela est possible à travers par la transparence , l’humilité et la modestie. Il faudra banir le mercantilisme de nos fonctionnaires soient-ils hauts ou pétits. Il faudra aussi que la nouvelle constitution ( je suppose qu’il y’aura une nouvelle ) fixe des règles claires qui interdisse à tout travailleur ou élu burkinabè de pouvoir fixer son propre salaire. Vous pensez que le gardien , le cuisinier, l’enseignant, le balayeur de rue se fixerait quel salaire s’il le faisait lui même ? Si vous voulez, inscrivez dans cette constitution que le deputé percoit le salaire 10 fois le SMIG et ses frais de santé sont pris en charge . Je trouve d’ailleur la proposition du forumiste n° 88 géniale de consentir une somme forfaitaire de 250000 FCFA en plus du salaire de cet élu avant le début de son mandat. Cela pourait s’elargir au niveau des maires avec une somme moindre . Si on ne veut pas de députés et maires clochards , on ne veut pas non plus laisser vider nos caisses pour du superflu alors que nos hôpitaux sont dans un état piteux, pendant que des enfants burkinabè sont obligés de suivre leurs cours sous des paillotes à côté des serpents.
    Vous prenez 130.000 F de frais de carburant pour aller ou ? Si c est pour tourner la nuit transporter les bordelles, laissez nous en paix. Quand on vous accoste dans les villages pour exposer des requêtes de développement vous êtes toujours prêts à avancer que vous n’êtes pas des élus locaux. On comprend. Mais le parlement ne devrait plus être percu comme un lieu pour s’enrichir sur le dos du pleuple. Comme ca on aura de vrais penseurs au parlement et non ces dormeurs qui se reveillent seulement pour lever le doit quand vient le temps des votes et qui ne vont au parlement que pour le goût des grosses cylindrées.
    Mais bon pour un début je dirais que c’est bon mais c’est pas arrivé.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 09:10, par RAS
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de 880 000 F Cfa

    je suis déchu de Chérif SY car l’image qu’il nous présentait n’a été que des illusions. on peut comprendre les sans-niveaux mais pas lui, il n’a pas été accepté comme président pour rien, on s’est dit qu’il est doté d’un certain discernement de la situation et qu’il allait prendre des décisions qui s’imposent mais hélas il a montré son incapacité de résister devant l’argent et aussi sa courte vision de la vie. ces soi-disant députés devaient consolider la confiance que le peuple a placée en eux et attendre les retombés dans l’après-transition. malheureusement ces opportunistes moins nantis intellectuellement ont ouvert chacun leur tube digestif comme celui d’un crocodile qui attend les mouches. Sachez que le 115 novembre n’est pas loin.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 10:55, par Le Sage
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de 880 000 F Cfa

    C’est toujours trop élevé dans un pays pauvre....
    La sagesse voudrait que l’on vire tous les membres actuels du CNT,
    Que l’on réélise d’autres (de nouveaux) membres,
    Que l’on donne mensuellement à chacun le montant de son dernier salaire (avant son entré au CNT) plus un montant mensuel forfaitaire de 200 000Fr pour service rendu à la nation.
    Ceux qui veulent plus serait des truands,

    La première des décisions que le CNT devrait prendre c’est d’augmenter le salaire du fonctionnaire de 100%,
    au lieu de commencer à voler l’argent du peuple en se donnant un salaire injustifiable et immérité de 800.000 fr.
    Non ! Non et non. Augmentez le salaire des fonctionnaire d’abord avant quoi que ce soit, sinon nous sortons dans la rue contre le CNT.
    Le sage

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 13:48, par negronegro
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de 880 000 F Cfa

    C ’est tout simplement dommage et très triste de la part des gens du CNT acceptent toujours cette somme selon moi encore trop.Si avec tout ce que le pays a traverser et traversera a cause d’eux on ne peu que dire qu’au fil du temps,le monde entier partout ou un burkinabé ira on ns indexera et cela de la pire des façons.travaillons a ne pas perdre notre intégrité membre du CNT car vs faites très fausse route.J’ai HONTE !!!WAIT AND SEE.
    LA VICTOIRE APPARTIENDRA TOUJOURS AU PEUPLE !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 18:16, par The Kid
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de 880 000 F Cfa

    Que Dieu sauve le FASO

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 21:47, par polpol
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de 880 000 F Cfa

    C’est dommage, vraiment dommage ! Nous qui rêvions d’un Burkina desormais intègre à la "Thomas Sankara" ! Quelles lois à même de moraliser notre Administration pourront voter ces CNPistes qui n’ont pas respecté l’avènement de l’insurrection, qui n’ont pas écouté le cri du peuple pour une justice sociale ; les pleurs du peuple Pour un Burkina à toiletter de l’égoïsme ! C’est encore dommage !Tout simplement désolant.Membres du CNT, ressaisissez vous ;revenez à la raison et acceptez vivre en burkinabé, en hommes intègres ;acceptez pour toute rémunération le salaire le plus haut de notre Fontion publique, celle de la catégorie P et aidez nous à asseoir les bases d’un Burkina véritable qu’aucun regime futur fût-il élu ne puisse deboulonner.

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier 2015 à 00:06, par Missom
    En réponse à : Conseil national de la transition : les députés auront désormais un salaire mensuel de 880 000 F Cfa

    Oh que c’est grave quand le peuple veut tout gérer par lui même. Certains Burkinabé se sont subitement découverts un pouvoir qu’ils surestiment. Des revendications à la con par-ci, des critiques futiles par là. Où étiez-vous quand le pouvoir de Compaoré volait des milliards et narguait tout le monde. Je félicite le peuple Burkinabé pour cette révolution qui a été tant applaudit par le monde entier ; mais attention à ne pas basculer dans le populisme et l’anarchisme. Le pouvoir est au peuple c’est vrai, mais tout le peuple ne s’aurait être à l’hémicycle, voilà pourquoi la responsabilité à été confié au CNT après qu’on ait tous acclamé la charte. Qui sont les membres du CNT selon vous ? Ils ont été les meneurs, les instigateurs, les têtes pensantes pendant cette lutte collective. Certains, comme le président du CNT sont au charbon depuis les années 80 ; revoyez son parcours et vous verrez qu’il a été dans la rue bien avant Octobre 2015, et beaucoup d’autres aussi. Citoyens Burkinabé vous avez confié une lourde mission au CNT, alors laissez les se concentrer sur les priorités du pays... Si c’est 880.000 là c’est pas petit ; mais dites vous que compte tenu de la tache qui leur est confiée, ils le méritent. C’est déjà patriotique d’encaisser les critiques et les insultes de milliers de gens pour que le pays avance, en plus ils ont diminué de plus de 50% ce que les autres prenaient légalement... Et après la transition, pensez-vous que les députés qui seront élus toucheront 880000fr ? Mon oeil ! Hey, il faut les laisser travailler...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés