Don au CHU-Yalgado : La CNSS apporte de la « couleur » aux enfants

vendredi 9 janvier 2015 à 23h08min

L’année 2015 débute dans une atmosphère récréative et ludique pour les enfants du service pédiatrique du CHU-Yalgado Ouédraogo. Et ce vendredi 9 janvier, une délégation de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), conduite par sa directrice générale, était aux côtés des premiers responsables de l’hôpital lors de la remise d’infrastructures au profit des patients.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Don au CHU-Yalgado : La CNSS apporte de la « couleur » aux enfants

L’hôpital Yalgado ne sera plus un lieu morose pour les enfants et ce grâce à la vision commune de Somkinda Traoré, Directrice générale de la Caisse nationale de sécurité sociale et de Robert Sangaré, Directeur général du CHU-Yalgado, de créer un cadre jovial et accueillant. Six couveuses, des espaces de jeux aménagés et des salles enjolivés, ce sont là les joyaux offerts par la CNSS au service de la pédiatrie du Pr Ludovic Kam. Cet élan de générosité à l’endroit des enfants s’inscrit dans le cadre de la mission sociale et sanitaire de la CNSS et contribue à l’effort d’humanisation de l’hôpital par ses premiers responsables.

Débutés le 21 décembre 2014, les travaux d’embellissement du service de la pédiatrie de l’hôpital Yalgado ont pris fin le 7 janvier 2015. Estimés à plus de 7 millions de francs CFA, les ouvrages sont destinés aux enfants « afin que ceux-ci se sentent en famille », dixit Robert Sangaré. Des salles d’hospitalisation en passant par la cour de « l’école à l’hôpital » jusqu’à l’aire de jeu, la délégation de la CNSS et le personnel de l’hôpital ont pu apprécier la qualité du chef-d’œuvre qui ne passe pas inaperçu, avec des personnages de dessins animés peints sur les murs. Il y a entre autres le singe Babouche dans « Dora l’exploratrice » ; Winnie l’ourson et le célèbre Mickey mouse. Qui donc, mieux que les enfants et leurs parents, saura apprécier ce don qui va leur redonner l’envie de vivre tout en créant une certaine complicité entre eux et la structure sanitaire.
Roger Zoungrana et Mme Ilboudo Françoise ont tous deux exprimé leur gratitude au donateur et aux médecins pour la joie qu’ils offrent aux enfants au quotidien. Les couveuses, au nombre de six, viendront résoudre un tant soit peu le problème des enfants prématurés, qui jusque-là, étaient souvent transférés à la clinique Saint Camille.

Vers une humanisation de l’hôpital

Cette nouvelle image de l’hôpital qui se veut un oasis, mieux un havre de paix et de gaieté, les premiers responsables en font désormais leur cheval de bataille. Et la Caisse nationale de sécurité sociale veut également dans la mesure de leur possibilité « poursuivre cette action dans les autres structures sanitaires », signale Somkinda Traoré. Convaincue que « tout commence par la maternité », elle entend avec ses collaborateurs venir en aide au service de la maternité, qu’elle a visité, et que dirige le Pr Jean Lankouandé.

Des petits projets pour l’hôpital Yalgado ! Il en existe. Et le Directeur général en appelle aux bonnes volontés pour leur mise en œuvre car « l’enfant est le père de l’homme et il est l’avenir de ce pays ». Parlant de soutien, le Pr Ludovic Kam rappelle que « même avec les petits moyens, on peut poser les jalons quitte à venir enrichir plus tard ».

BASSOLE Herman Frédéric
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 janvier 2015 à 07:40, par barkwende
    En réponse à : Don au CHU-Yalgado : La CNSS apporte de la « couleur » aux enfants

    Felicitation a la CNSS et a sa dg pour ces bonnes actions. Que dieu vous benisse.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 18:24, par BIENFAITS
    En réponse à : Don au CHU-Yalgado : La CNSS apporte de la « couleur » aux enfants

    La CNSS certes est confrontée à certaines critiques. Mais cela ne doit pas empêcher de reconnaître à sa juste valeur des actions positives qu’elle mène comme l’aménagement et l’équipement de la pédiatrie du CHU Yalgado.En effet, des dons de couveuses sont très importants pour la survie de certains enfants prématurés. Les espaces de jeu peuvent aider les enfants malades à retrouver le sourire et un réconfort moral qui peuvent renforcer leur état de santé. De plus en plus, les gens admettent que le CHU Yalgado de Ouagadougou est un exemple de progrès en matière de management axé sur des résultats. La direction générale de Yalgado a réussi dans l’intervalle d’un contrat d’objectifs de 3 ans à réaliser des infrastructures (bâtiments, caniveaux, groupes électrogènes, latrines, rénovation de services médicaux dont les urgences médicales et traumatologiques etc…) et des équipements médicaux. Ce sont entre autres des progrès concrets à Yalgado qui font que des gens y accourent pour des interventions chirurgicales sécurisées par de puissants groupes électrogènes qui mettent à l’abri des risques liés aux coupures d’électricité. Donc, si la CNSS peut s’inspirer de l’esprit de management de la direction du CHU Yalgado pour être davantage à l’écoute des préoccupations du personnel et des usagers de cette société d’Etat, cela sera une bonne chose et peut contribuer à résoudre des dysfonctionnements et incompréhensions.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés