Insurrection populaire du 30-31 octobre 2014au Burkina Faso : Des compatriotes vivant aux États Unis, au chevet des blessés

jeudi 8 janvier 2015 à 12h56min

Les burkinabè vivant aux États Unis ne sont pas restés les bras croisés face aux événements qui ont secoué le Burkina Faso occasionnant plusieurs morts et des blessés. En effet la diaspora burkinabé aux Etats Unis, sous le parrainage et l’égide de la Radio Burkina Inter : à travers l’opération l’opération « Ya Buud Yélé », a mobilisé des fonds pour venir en aide aux victimes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Insurrection populaire du 30-31 octobre 2014au Burkina Faso : Des compatriotes vivant aux États Unis, au chevet des blessés

3000 dollars soit 1 500 000 CFA c’est la somme que l’opération « Ya Buud Yélé » a réuni pour donner un coup de pousse aux deux hôpitaux Yalgado Ouédraogo et Blaise Compaoré qui ont accueilli les blessés de l’insurrection populaire.

Le Directeur Général du CHU Yalgago Ouédraogo, M. Sangaré Robert, a reçu le vendredi 19 décembre 2014, une délégation de « Ya Buud Yélé », pour la remise du chèque. C’est dans une salle de la direction de l’hôpital aux environs de 16h que M. Sangaré et son personnel ont reçu le chèque de 1 000 000 CFA des mains de Aziz Bamogo, le coordinateur de la délégation.

Selon Dakissé Jean Louis Tiendrebéogo, l’un des initiateurs de « Ya Buud Yélé », la collecte de fonds est née de façon spontanée. « Lorsque nous avons appris que l’insurrection a fait plusieurs blessés, avec un groupe d’amis, nous avons initié « Ya Buud Yélé ». Et avec l’appui de la radio Burkina Inter – La Radio des Burkinabès de l’Etranger basée à New York, que nous avions démarré une campagne de collecte et avions réussi à collecter de l’argent d’un peu partout de nos confrères et consœurs pour venir en aide à l’appel lancé qui était de rigueur dans les heures de l’insurrection par les directions des Hôpitaux face aux débordements des patients blessés. D’autant plus que ces derniers se sont battus pour une cause commune. Nous avons jugé bon, d’apporter notre pierre, pour la reconstruction de notre cher pays. Nous espérons que notre modeste contribution servira ».

Pour M. Sangaré, cette initiative est à saluer. « Les épreuves révèlent les grands peuples. Il faut se réjouir que ces événements aient provoqué un choc d’appartenance nationale, qu’ils aient rapproché davantage les burkinabè où qu’ils se trouvent. C’est en cela que l’action de « Ya Buud Yélé », au delà de l’argent est très salutaire. Cela témoigne de la grandeur de l’esprit des burkinabè. Nous sommes vraiment honoré et rassuré que le burkinabè ou qu’il se trouve n’oublie sa racine et son identité ;c’est ça la richesse d’un pays. »

Le lundi 22 décembre à 10h à l’hôpital Blaise Compaoré, c’est un chèque de 500 000 CFA que le Directeur Général dudit hôpital, M. Sanfo Alexandre a reçu. Ce dernier se dit honoré et promet d’en faire bon usage. Par son personnel, les représentants de « Ya Buud Yélé » ont pu visiter les structures d’accueil et d’urgence de l’hôpital et se disent satisfaits de l’effort que l’hôpital déploie pour les malades qui passent par ses soins.

La plupart des blessés continuent de recevoir des soins dans ces hôpitaux. C’est le cas d’Albert Ouédraogo et d’Adolphe qui ont été blessés par balle. Albert s’est exprimé en ces termes « j’ai été gravement blessé par balle pendant les affrontements du 30-31octobre, et je me suis réveillé le 02 Novembre à l’hôpital Yalgado Ouedraogo J’ai subi une opération chirurgicale et jusqu’à présent, je reçois des soins gratuitement. Je n’ai pas déboursé un sou pour me soigner. Je remercie tous les généreux bienfaiteurs », confie Albert Ouédraogo.

« Ya Buud Yélé », en langue nationale qui veut dire « c’est une affaire de famille » est à sa première action de solidarité et n’entend pas s’arrêter là.

J. BENJAMINE KABORE
[Étudiante en Journalisme à l’Université de Ouagadougou]

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés