Coalition Contre la Vie Chère/Yatenga : Une grève en perspective au Yatenga si les revendications ne sont pas satisfaites

jeudi 8 janvier 2015 à 01h29min

La Coalition Contre la Vie Chère (CCVC/Y) de la province du Yatenga a organisé dans la matinée du 7 janvier 2015 à Ouahigouya, un sit-in au gouvernorat de la région du Nord. Plusieurs points de revendications ont été à la base de la mobilisation des militants et travailleurs membres de la coalition. A l’occasion les organisateurs ont remis un message à l’autorité régionale pour transmission au gouvernement de la transition.

Coalition Contre la Vie Chère/Yatenga : Une grève en perspective au Yatenga si les revendications ne sont pas satisfaites

C’est un sit-in qui a timidement commencé aux environs de 8h malgré la fermeture des classes de certains établissements secondaires de la ville mais qui a vite pris une importante envergure au fur et à mesure que le froid matinal se dissipait. Ce sont des manifestants issus de trois centrales syndicales, de douze syndicats autonomes et de cinq organisations de la société civile, tous membres de la coalition contre la vie chère qui sont venus exprimer leur mécontentement au répondant local du gouvernement de la transition.

C’est finalement à 9h30 que les organisateurs ont demandé à rencontrer l’autorité régionale afin de lui remettre le message contenant les points de leurs revendications. Boureima Sawadogo au nom des membres de la CCVC/Yatenga a fait savoir en substance dans son propos aux autorités régionales que pendant que le peuple burkinabè attend des autorités de la transition l’amélioration de leurs conditions de vie et l’approfondissement de la bonne gouvernance, il est au regret de constater des dérives et des atermoiements de la part des nouvelles autorités.

La CCVC déterminée pour la satisfaction intégrale des revendications

Au titre des revendications qui ont fait l’objet du sit-in, les manifestants du jour ont exigé le départ du ministre des Infrastructures du Désenclavement et des Transports, Moumouni Dieguemdé dont la moralité est douteuse, l’arrêt des travaux de bitumage des routes et la réaffectation de ces fonds à d’autres priorités, la baisse du prix des hydrocarbures et enfin l’examen diligent de la grille salariale. Au nom du gouverneur de la région, Boubacar Nouhoun Traoré, en sa qualité de Secrétaire Général de la Région (SGR) en prenant le message, a rassuré les manifestants qu’il transmettra à qui de droit les différentes préoccupations pour qu’elles soient examinées avec la plus grande diligence afin que des solutions soient trouvées dans les meilleurs délais. Le SGR qui était entouré du Haut-Commissaire du Yatenga, du Secrétaire Général du Conseil Régional, du Préfet Président de la Délégation Spéciale de Ouahigouya et des patrons des forces de sécurité et de défense a saisi l’occasion pour souhaiter aux manifestants au nom du nouveau gouverneur de la région Hassane Sawadogo, une bonne et heureuse année 2015 en espérant qu’elle soit une année de paix, de prospérité et d’amour.

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Messages

  • Arreter le bitumage des voies ? Mais vous etes fous ou quoi ?

  • Trop de liberte tue la liberte . On doit commencer a matter ces gens maintenant.

  • Non... Ces gens là ils pensent qu’ils sont où ? Votre priorité est certainement le riz et surtout le riz moin cher. Mais attendez encore. si les voies sont bonnes le riz quittera loin pour venir vous trouver moin cher et vous pourrez vendre votre production plus loin et gagner beacoup d’argent. Mes parents ne vous laissez pas manipuler par ces gens. Du sérieux. De la sagesse.

  • Soyons sérieux et objectifs dans nos revendications. Pourquoi exiger " l’arrêt des travaux de bitumage des routes ". Et de quelles routes s’agit-il d’ailleurs ? S’agit-il précisément d’une route ou de toute les routes.

  • même naba kango est d’accord avec vous et avec ce que vous avez dit .Bravo et merci les yatengalais très très puissants au faso

  • je suis de coeur avec vous mais il faut préciser que l’arrêt du bitumage des routes sont des voies qui vont dans des églises et dans des champs des individus (il reste 10 mois pour eux )

  • c’est dommage que le journaliste n’ait pas précisé qu’il s’agit des routes allant au champ du prési et des lieux de cultes de Zida et Sy.l’info quand il n’est pas complet,ressemble à de l’intox.sinon vue la mobilisation on peut dire que les point son pertinant et légitime.

  • Merci de ramener le gouvernement à l’ordre et rappelé leur priorité. On veut réellement sentir le changement. Chapeau bat Ouahigouya.

  • il s’agit bien entendu de la route menant au champ de Kafando. Ce sont ces genres de pragmatisme qui est admirable chez certains leaders syndicaux. Cela doit inspirer les autres regions car en realite le sit in s’est deroule simultanement au yatenga, loroum, zandoma et passore

  • Monsieur le journaliste, tu ne donnes pas bien l’information aux populations. La CCVC du Nord a demandé exactement qu’on arrête de bitumer les routes pour aller dans la ferme du Président de la transition. C’est claire et noble comme revendication. De grâce rendez la bonne information dans le cas contraire taisez-vous. Aux internautes honnêtes, tout le monde connait la CCVC, alors prenez le temps de vérifier l’information avant de vous verser dans les injures qui ne vous honorent point.
    Courage et félicitation à la CCVC du Nord.

  • slt à tous. certainement qu’il manque ds détails dus à l’amateurisme du journaliste. mais une chose est sure, il n faut aucun répit, aucune trêve de la par des syndicats et autres coalitions pour les autorités de la transition car la preuve est faite qu’il y a de l’argent dans les comptes de l’Etat au regard des émoluments des ministres, des proclamés députés de la transition etc.. donc, travailleurs du Burkina, levez-vous comme un seul homme et revendiquons la relecture de la loi 013 notamment de la grille salariale puis pour la baisse du prix du carburant quand on sait que le baril vaut de nos jours moins de 50 dollars US alors que les prix actuels ont été fixés quand le même baril dépassait les 150 Dollars US.. A bon entendeur, salut !

  • Bravo et bon vent !Un voyage de mille kilomètres commence par un pas.L’amélioration des conditions de vie des populations doit commencer dans la transition, ne serait-ce que par un minimum !

  • N’incriminez pas le reporter car dans le communiqué qui est passé sur les antennes de la radio Weend Panga Fm et la Voix du Paysan de Ouahigouya il est clairement dit au point 2 des revendications : l’arrêt des travaux de bitumage des routes et la réaffectation de ces fonds à d’autres priorités. Cela m’a paru bizarre quand j’ai entendu le communiqué. que la CCVC/Yatenga soit aussi claire dans ses messages adressés aux populations du Nord. Bon courage à tous.

  • bravo au syndicat du yatenga, moi je m’insurge contre les centrales syndicale de la capitale qui ne parle même plus de la relecture de grille salariale, il faut que quelque chose soit fait dans se sens

  • Je pense que la transition n’est une excuse pour ne pas analyser les problèmes des masses.Qu’on arrete de faire de la transition une carte blanche.Si les soit disant deputés ont gardé une idemnité de 30000 par jours pendant dix mois soit 9000000 par personne et que des fonds publique sont utilisés pour réaliser des routes privées alors qu’on augmente les salaires.Ceux qui savent observer comprennent que la cause profonde l’inssurection populaire c’est misère.Que le gouvernement aie cela en esprit.Je souligne ici en passant que le gournement fache attention à ceux qui crient à l’anarchie et l’encourage à la violence.Car ce gouvernement detient sa légitimité de la rue.Par conséquent ne rien négliger de ceux vient des masses populaire.Le depart de Moumini Diejimdé est un acte pratriotique de la part de lui meme et du gouvernement.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés