OTRAF-Bobo : Dianguinaba Barro dans le collimateur du groupe à Seydou Bouro Sawadogo

mardi 6 janvier 2015 à 01h31min

Au cours d’une conférence de presse animée ce vendredi 02 décembre 2014, Seydou Bouro Sawadogo et ses collaborateurs ont manifesté leur opposition à la désignation de Youba Zongo à la tête de la section Bobo de l’Organisation des transporteurs routiers du Faso (OTRAF). Selon les conférenciers, c’est Dianguinaba Barro qui tire les ficelles.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
OTRAF-Bobo : Dianguinaba Barro dans le collimateur du groupe à Seydou Bouro Sawadogo

L’on s’en doutait. L’Organisation des transporteurs routiers du Burkina Faso (OTRAF), ou du moins la section Bobo de ce syndicat vit encore des moments de troubles. Et c’est pour donner leur version des faits que le groupe à Seydou Bouro Sawadogo a tenu une conférence de presse. Pour ce groupe, il s’est agi de dénoncer les incohérences de la délégation nationale et la mainmise d’El hadj Dianguinaba Barro qui continuerait à agir dans l’ombre. A en croire Seydou Bourro Sawadogo, « le peuple », à savoir des transporteurs et des chauffeurs de Bobo l’auraient contraint à prendre en main la section Bobo de l’OTRAF.

« Contraint » de prendre la présidence d’OTRAF-Bobo, Seydou Bouro Sawadogo aurait bénéficié également du soutien de Mahamadou Kaboré, le président national de ce syndicat. C’est donc ahuri qu’il a appris le retournement de veste de Mahamadou Kaboré suite à une visite dans la famille Barro. Et sur foi de ses partisans, c’est dans une logique de « tout sauf Seydou Bouro » que Dianguinaba Barro aurait sommé les responsables d’OTRAF de trouver un autre candidat. Incapable de trouver mieux que « l’homme du consensus » sur place, Dianguinaba Barro et Mahamadou Kaboré ont jeté leur dévolu sur Youba Zongo, un transporteur implanté à Ouagadougou...

Dianguinaba et travailleurs de la Sofitex dans le même sac

En sourdine et tout comme Dianguinaba Barro, des agents de la Sofitex travailleraient à empêcher le retour de Seydou Bouro Sawaodogo à l’OTRAF. Pionnier de cette organisation syndicale, il serait un cauchemar pour les actuels seigneurs du transport burkinabè. Dénonciateur du réseau des agents de la Sofitex qui se seraient accaparés du transport des balles de coton et d’engrais de leur société, Seydou et ses partisans sont également écartés pour être des défenseurs des chauffeurs burkinabè-selon leur dire.
Pour Lamissa Fofana, un responsable d’association des chauffeurs de Bobo, des transporteurs burkinabè ont stocké et immatriculé des engins dans des pays côtiers. Agissants sous le couvercle de sociétés écrans, ils rafleraient des parts importants du marché du transport sans payer des impôts ou encore résorber le chômage des jeunes… Contre ces pratiques, ce responsable d’association des chauffeurs et des transporteurs misent sur Seydou Bouro Sawadogo pour redresser la barre.

Ousséni BANCE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés