Mouloud 2015 : A Ramatoulaye, les fidèles musulmans ont prié pour la cohésion sociale

dimanche 4 janvier 2015 à 21h14min

Pour la 93ème fois, ils étaient des milliers de fidèles musulmans à converger vers la cité bénie de Ramatoulaye à une vingtaine de kilomètres de Ouahigouya, pour célébrer le Mouloud, la naissance du prophète Mohamed (SAW). Ils sont venus de toutes les régions du Burkina, mais aussi de pays voisins. Toute la nuit du 2 au 3 janvier 2015, ils ont loué Allah pour cette grâce et imploré son aide. Cette année, le thème retenu est : « l’hygiène et la prévention sanitaire, des actes de civilisation dans l’islam ». Mais, actualité oblige, la question minière n’a pas été occultée.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mouloud 2015 : A Ramatoulaye, les fidèles musulmans ont prié pour la cohésion sociale

Sous la houlette du guide spirituel, Cheick Aboubacar Maïga II, la communauté islamique de la Tidiania, avait donné rendez-vous aux fidèles musulmans dans la cité de Ramatoulaye pour célébrer le Mouloud 2015. A pieds, à vélos, à motos, en voiture, en bus, en camion… personne ne voulait se faire conter l’évènement. La mobilisation fut impressionnante. Difficile de se faire une place aux abords de la grande mosquée. Ils sont venus rendre grâce à Allah, mais aussi demander des bénédictions du guide spirituel.

« Le Mouloud, c’est la joie que les musulmans ont à manifester pour la naissance du Saint prophète Mohamed qui est venu au monde ce jour-là (12e nuit du 3e mois lunaire). Comme il a permis aux gens de quitter les ténèbres pour la lumière, il est important que les fidèles musulmans se remémorent cette naissance pour glorifier Dieu, remercier Dieu et demander l’extension de l’islam », a précisé Cheik Souleymane Konfé, vice-président de la Tidiania.

Des dizaines d’autres érudits de l’islam dont Cheick Yacoub Kaboré de la Côte d’Ivoire, Cheik Mahamoud Bandé, Cheik Khalid Sana…, sont également venus porter main forte au guide spirituel de Ramatoulaye. Au cours des prêches qui ont duré toute la nuit, ils ont retracé la naissance et la vie du dernier des prophètes.

L’hygiène, une recommandation de l’islam

Pour cette 93e édition du Mouloud à Ramatoulaye, la thématique choisie est plus que d’actualité au regard de la maladie à virus Ebola qui sévit dans la sous-région ouest-africaine. L’Etat burkinabè a certes pris des mesures pour se prémunir. Mais, il appartient aussi aux musulmans comme le recommande l’islam d’accompagner dans certaines politiques notamment liées à la santé, à l’hygiène.

D’ailleurs, certaines pratiques recommandées en ce moment dans le cadre de la lutte contre Ebola comme le fait de se laver les mains font partie intégrante des enseignements de l’islam. Dans les règles de bienséance de la nourriture, le prophète Mohamed (SAW) a dit : « la bénédiction de la nourriture se trouve avant et après les ablutions ». Ainsi, les fidèles musulmans qui se sont rendus massivement à Ramatoulaye ont été invités à observer scrupuleusement ces pratiques recommandées par leur religion, en vue de prévenir cette maladie. Mais aussi pour une bonne pratique de leur religion car, selon le prophète Mohamed, « la pureté est la moitié de la foi ».

« Chacun doit être saint de corps et d’esprit. La religion musulmane accompagne l’Etat dans ce qui est bien. Le musulman fait cinq fois les ablutions par jour, le musulman conseille de se laver les mains avant et après le repas, le musulman conseille de se curer les dents tous les jours avant la prière. Donc, l’hygiène existait chez les musulmans, maintenant c’est un rappel pour que tous les musulmans se rendent compte qu’avec la maladie à virus Ebola, Dieu avait dit d’être propre, il faut être encore plus propre », a rappelé Cheick Aboubacar Maïga II.

Aussi, le ministère de la santé a bien tenu à accompagner la FAIB (Fédération des associations islamiques du Burkina), notamment la communauté islamique de la Tidiania, en la dotant d’affiches de sensibilisation, de gel désinfectant et en informant par une note circulaire, tous ces démembrements pour leur totale implication dans la prévention lors de la célébration du Mouloud.

La question de l’exploitation minière s’invite

Une brûlante question a marqué la vie de la commune de Namissiguima et la cité sainte de Ramatoulaye ces derniers temps. Il s’agit de l’exploitation minière. Et, à l’occasion de ce 93e Mouloud, la question a été évoquée. Les différents leaders religieux qui se sont succédé pour la prêche ont invité le gouvernement à revoir sa copie car cette ville sainte n’est pas à déguerpir. La population de cette cité sainte est connue pour son pacifisme et son sens de la retenue conformément aux enseignements de l’islam. Mais, l’exploitation de l’or dans ce village ne cadre pas avec la réalité du terrain, ont-ils expliqué.

Et de préciser que la réaction de la population de Namissiguima ces derniers jours n’est ni un défi à l’autorité, ni une opposition à l’exploitation de l’or dans la région. Mais, « il s’agit d’une gestion de patrimoine à sauvegarder, de santé et de sécurité des citoyens à défendre et à préserver, et là-dessus, la population s’oppose à l’exploitation du site nommé Rambo », a rappelé le comité d’organisation du Mouloud à Ramatoulaye.

« Nous souhaitons être dans la quiétude pour pratiquer notre religion dans la paix sans être dérangé parce que c’est un site religieux. Nous prions que cette question d’or puisse trouver une solution pour la paix et la quiétude des populations », a insisté Cheick Aboubacar Maïga II.
En tous les cas, il a prié pour in renforcement de la cohésion sociale dans notre pays. Et, l’exploitation aurifère ne devrait pas venir envenimer une situation sociale déjà fragile.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés