Vœu de Joseph Nébima Bakouan, gouverneur sortant de la région des Hauts-Bassins pour 2015 : « L’exclusion n’est pas une valeur de la charte »

dimanche 4 janvier 2015 à 21h09min

Je commence par présenter mes meilleurs vœux à toute la presse burkinabè et particulièrement à celle de ma région. Cette presse a joué un grand rôle dans la communication entre les autorités administratives et la population. Elle a joué un rôle de communication, un rôle de sensibilisation, un rôle de transmetteur clef des messages de l’administration. Je tiens à présenter à l’ensemble de la presse mes vœux de santé et de prospérité.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Vœu de Joseph Nébima Bakouan, gouverneur  sortant de la région des Hauts-Bassins pour 2015 : « L’exclusion n’est pas  une valeur de la charte »

Je saisis aussi l’occasion pour formuler à l’endroit de toute la population de la région des Hauts-Bassins mes vœux de santé et de prospérité. Que 2015 soit une année d’atteinte des objectifs de développement que la région s’est fixée. Vous m’interrogez à un moment où je m’apprête à quitter la région. Je voudrais par conséquent demander à la population la tolérance en référence aux valeurs cardinales de la charte qui prône ça. L’exclusion n’est pas une valeur de la charte. Elle prône plutôt l’inclusion. Je demande à ce que les cœurs meurtris s’apaisent. Nous avons demandés aux autorités coutumières et religieuses de prier pour que Dieu remet la paix dans le cœur de tous les burkinabè. Les gens doivent se pardonner parce qu’avant tout ce sont des burkinabè qui doivent travailler main dans la main pour bâtir le Burkina. La charte a prévu une commission de réconciliation. Entre nous même, il faut déjà commencer à préparer cette réconciliation dans les cœurs et dans les têtes des gens. Tout le monde doit travailler main dans la main. Je demande à la population de collaborer étroitement avec le nouveau gouverneur qui arrive. Qu’on lui accorde le même appui que celui qu’on m’a donné durant tout le temps que j’ai passé à la tête de la région. Que l’on garde la même dynamique pour travailler avec le nouveau gouverneur qui va arriver bientôt. Je pense également à ceux qui sont souffrant. Je formule le vœu qu’ils recouvrent rapidement la santé et retrouvent le chantier de développement de notre région.

Propos recueillis par Ousséni BANCE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 janvier 2015 à 21:19, par babash
    En réponse à : Vœu de Joseph Nébima Bakouan, gouverneur sortant de la région des Hauts-Bassins pour 2015 : « L’exclusion n’est pas une valeur de la charte »

    mr l ex gouverneur ; je suis desole de vous repondre malgre ce lien de parente ki existe entre ns.ns sommes tous burkinabes c est vrai. ns devons tous travailler les mains dans la mains c est aussi vrai. l exclusion n est pas une valeur de la charte c est encore une verite.mon cher parent lorsque vs etiez aux affaires ;aviez vs demandez une fois a votre tyran de president d oeuvrer a la bnne gouvernance ? avez vous une fois imaginer la souffrance de votre peuple ? ce regine ki avait pourtant des mots d exclusion ; de hai
    ne ; d ethnicisme ; de nepotisme ; ? pour vs tous allais bien puisque vos interets etaient bien protoger.maintenant on appell a l inclusion ; a la paix et tout ce ki se ressemble.c est bien mais sachez k vous n etes pas les seuls fils du pays ni les seuls intellectuels.vs ferez mieux de la boucler pour eviter de tirer la foudre sur vous.merci et pardon si je vous ai vexe
    ..

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier 2015 à 11:01, par Raogo
    En réponse à : Vœu de Joseph Nébima Bakouan, gouverneur sortant de la région des Hauts-Bassins pour 2015 : « L’exclusion n’est pas une valeur de la charte »

    Certains dignitaires d’hier criminels, mafieux, insolents doivent s’adresser au peuple et lui dire toute la vérité, rien que la vérité autour des affaires nébuleuses :
    - les nombreuses pertes en vies humaine (les cas Sankara et Norbert Zongo ne sauraient ensevelir les autres) ;
    - les nombreux crimes économiques ;
    - la confiscation des terres aux paysans dans les campagnes ;
    - les détournements des espaces publics et des parcelles en ville ;
    Monsieur ! Vous avez joué vous avez perdu ! C’est la règle du jeu la vie continue !
    Merci pour vos vœu et rejoignez nous dans un autre Parti politique ou reste au Cdp la lutte continue ! Inchallah

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier 2015 à 11:10, par Raogo
    En réponse à : Vœu de Joseph Nébima Bakouan, gouverneur sortant de la région des Hauts-Bassins pour 2015 : « L’exclusion n’est pas une valeur de la charte »

    Ce qui caractérise un repentant sincère, c’est le sens de la décence, la honte, l’humilité.
    Or rien de cela ne se trouve dans le comportement des repentants en question. Nous sommes dans cette situation ubuesque où c’est celui qui a fauté qui veut, exige même et tout de suite d’être pardonné et parle de réconciliation. Un peu de décence.
    La dignité exige qu’il reconnaisse sa faute, qu’il la confesse publiquement en disant en quoi elle a consisté et pourquoi il n’a pas pu l’éviter.
    Il laisse après cela, par respect de la victime, le temps à celle-ci de faire son deuil, ainsi que, éventuellement, l’initiative du pardon et de la réconciliation.
    Et là c’est le bourreau qui nous donne une morale du pardon et se dépêche de décréter la réconciliation. C’est insultant pour la victime. Le mot de réconciliation ne peut pas venir décemment des bourreaux mais des victimes.
    Et leur comportement est d’autant plus insultant que, dans ce pays, l’histoire du pardon et de la réconciliation a déjà un précédent.
    Les mossis disent qu’on ne piétine pas deux fois les couilles d’un aveugle. Et les gens du CDP et du RDA veulent piétiner vingt sept fois les couilles du peuple burkinabè. A ce niveau, le pardon ça ne serait plus de la tolérance, du patiotisme, mais carrément de la naïveté, de la sottise. Pas de pardon pour les ennemis du pardon et pour les intolérants invétérés. Que n’ont-ils pas pardonné à Sankara, Lingani, Henry Zongo, Norbert Zongo et aux autres, surtout aux martyrs du 30 et 31 octobre 2014 ? Notre trop grande gentillesse est leur force. Ne nous laissons pas manipuler et attendrir. Rappelons-nous qu’ils sont sans pitié.
    Une seule leçon à tirer : il n’y a pas d’incohérence chez ces gens-là : leur arrogance et leurs excès dans le crime quand ils se sentent tout puissants et leur sans-gêne à se dépêcher de parler de pardon et de réconciliation quand ils sont faibles sont les deux faces d’une même médaille : le cynisme des gens mauvais.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier 2015 à 11:48, par DEB
    En réponse à : Vœu de Joseph Nébima Bakouan, gouverneur sortant de la région des Hauts-Bassins pour 2015 : « L’exclusion n’est pas une valeur de la charte »

    Mr l’ex Gouverneur des Hauts Bassins, si c’est parce que vous avez été remplacé à votre poste que vous parler d’exclusion et de réconciliation, je suis désolé et vous rappelle que le changement est le fondement même de la Charte de transition vers un Burkina nouveau. En effet, ou étiez vous quand Salia Sanou ex Maire de la ville de Bobo Dioulasso provoquait votre population par des message raciste, xénophobe et ethnicisé ? Je vous rappelle que Salia Sanou votre complice de l’époque criait haut et fort qu’aucun autre Burkinabè ne dirigera le Burkina Faso que l’ex Président déchu en fuite Blaise Compaoré. Le même Salia Sanou disant en plus qu’après l’ex Président déchu en fuite Blaise Compaoré que le CDP donnera le pouvoir à sa fille Djamila pour pérenniser leur pouvoir à vie. N’était-ce pas de l’exclusion ? Qu’avez vous fait en son temps Mr l’ex Gouverneur ? Rien du tout car vous buviez ensemble les fruits amers de cette délation et exclusion clanique et xénophobes. Les Burkinabè savent pardonner mais ne sont pas des cons. Arrêtez vos jérémiades et laissez la transition corriger votre mauvaise gouvernance pire que ceux que vous aviez reprocher aux politiciens de la 1ère, 2ème République de Haute Volta et du CNR du Président Thomas Sankara. A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier 2015 à 08:31, par LeSaint
    En réponse à : Vœu de Joseph Nébima Bakouan, gouverneur sortant de la région des Hauts-Bassins pour 2015 : « L’exclusion n’est pas une valeur de la charte »

    Bravo pour le travail abattu et bon vent. Nous avons connu ce gouverneur et il n’y est pas arrivé par la politique. Jamais sur une liste électorale, jamais en campagne pour X ou Y, donc jamais élu. Il n’a fait que son travail d’administrateur civil, et sans arrogance ni fanfaronnade. Ceux qui le connaissent de près peuvent témoigner, seul le travail et le dialogue ont prévalu. Mais étant le représentant du chef de l’état dans la région, c’est normal pour les gens de l’assimiler au CDP. Renseignez-vous. Et que pouvait-il contre Salia, qui a été élu par les bobolais ? Bnne journée

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés