Messe du nouvel an : « 2015 sera ce que chacun voudra qu’elle soit », dixit Abbé Patrice KABORE

jeudi 1er janvier 2015 à 23h00min

En cette nuit de la St Sylvestre, chacun trouve son réconfort là où il peut, qui dans les maquis et qui dans les lieux de culte. A la paroisse cathédrale de Ouagadougou, c’était l’euphorie totale chez les fidèles chrétiens venus remercier le Seigneur pour les grâces reçues au cours de l’année écoulée et lui confier 2015 dans la prière.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Messe du nouvel an : « 2015 sera ce que chacun voudra qu’elle soit », dixit Abbé Patrice KABORE

Après avoir fêté le « Fils », Jésus-Christ, lors de la Nativité, les chrétiens honorent la mère, Marie, en célébrant sa maternité ce 1er janvier, décrétée journée mondiale de la paix. Les fidèles de la Cathédrale ont accueilli l’année 2015 tel « un nouveau-né » à travers la messe célébrée par Abbé Patrice Kaboré. 2015, l’inconnu ! 2015, l’année de tous les enjeux socio-politiques, après cette insurrection populaire burkinabè, sera-t-elle de bons augures ? Pour sûr, dans son homélie, le célébrant du jour n’a pas manqué de rappeler aux fidèles que « 2015 sera ce que chacun voudra qu’elle soit » et que ce passage d’une ancienne à une nouvelle année « est une sorte de miracle » opérée par le Seigneur pour les vivants ». Par la même occasion, il exprima ses vœux de « paix, joie, santé, prospérité, succès, bref [l’année de notre année] » (ndlr : expression populaire signe d’espoir) .

En liesse sous les coups de minuit, les fidèles ont chanté, dansé, acclamé le Seigneur comme ils ne l’ont fait auparavant. Le baromètre de la joie étaient sans doute le même dans les autres paroisses et chapelles du pays, particulièrement à la paroisse St Pierre de Gounghin où le Cardinal Philippe Ouédraogo officiait. Avant de clore la messe Abbé Patrice Kaboré a demandé aux fidèles de prendre la résolution de vivre en chrétien dans l’amour du Christ à travers la conversion sincère du cœur.

BASSOLE Herman Frédéric (Stagiaire)
Lefaso.net

Ils ont exprimé leurs vœux après la messe

MEDA Tadé « En tant que chrétien, je souhaite pour moi et pour les autres, une année sainte vécue dans la joie, dans la santé, dans l’entente et dans la communion. Je souhaite également une année de paix pour le Burkina Faso, surtout après ce qu’on a connu comme remous ces derniers temps. »

ZONGO Vincent « Je suis venu louer le Seigneur. J’ai tellement chanté que j’ai perdu la voix. Je rends grâce à Dieu pour ce qu’il a fait pour moi en 2014 et ce qu’il va faire en 2015. Je demande à Dieu de me donner la santé, la paix, la joie. Je veux construire ma maison, avoir une nouvelle moto. Je veux que tout soit résolu en début d’année dans le nom de Jésus-Christ. »

ZIGANE Carine (Choriste) « Je souhaite la santé, la prospérité, le succès à toute la population burkinabè, en particulier à ma famille et à mes amis. Je souhaite que Dieu leur apporte tout ce qu’ils désirent. Vu qu’on aura des élections cette année, je souhaite que tout se passe dans le calme et dans la paix. Ma résolution cette année, c’est de m’investir d’avantage dans mes études. »
Awa : Pour cette année 2015, je souhaite une année pleine de santé, de joie et que tous nos projets soient réalisés. Nous continuerons de nous investir dans la prière en demandant toujours plus de grâces à Dieu.

PAGABELEM Gaston (élève à l’ENAM) « Pour 2015, je souhaite que ça soit une année de santé, de paix, de prospérité et une année au cours de laquelle on pourra réaliser tous les projets qui nous sont chers et pour lesquelles nous avons pris la ferme résolution de redoubler d’effort pour les réaliser. Pour notre très cher pays, je souhaite que chacun soit animé par la quête de la paix, car, sans cette valeur, aucun développement n’est possible. Cette année, je m’engage à m’investir pleinement dans les activités de l’Eglise.

Cécile : « Mon vœux pour 2015, ce serait d’être éclairée sur ce que le Seigneur veut pour moi, par rapport à sa volonté pour que je puisse le suivre, puis être fidèle et être toujours à ses côtés. Et mon vœu serait également de continuer d’intensifier ma prière.

ZOUGMORE André (Membre du service d’ordre) « Nous souhaitons que 2015 soit une année de paix, de réconciliation et de pardon pour le progrès du Burkina Fao. Car, c’est-là où il n’y a pas le pardon que règnent les mésententes »

Propos recueillis par BASSOLE Herman Frédéric (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés