Noel 2014 : les Fondations BOA et Lucie Kaboré/Traoré apportent la joie à 250 orphelins

mardi 30 décembre 2014 à 12h16min

Permettre à des orphelins de passer une fête de Noel dans la joie. Tel est l’objectif visé par les Fondations BOA (Bank of Africa) et Lucie Kaboré/Traoré qui ont organisé, le 27 décembre dernier, une cérémonie au profit de ces petits à quelques encablures du village de Laye, situé sur la route de Boussé.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Noel 2014 : les Fondations BOA et Lucie Kaboré/Traoré apportent la joie à 250 orphelins

Barma, une localité située à quelques kilomètres du village de Laye. C’est dans ce village que les Fondations BOA et Lucie Kaboré/Traoré ont réuni 250 orphelins venus des villages environnants et aussi de Ouagadougou.

Pour cette première expérience, les deux fondations ont choisi d’offrir cette joie de Noel aux enfants du milieu rural. « Ce sont les enfants en milieu rural qui ont plus besoin des cadeaux », s’est convaincue Reine Sankandé, la marraine de cet arbre de Noël. « On a voulu se joindre à la Fondation Lucie Kaboré/Traoré pour délocaliser cet arbre de Noël parce qu’il ne faut pas qu’on oublie les enfants dans les villages », a renchéri Moctar Diakité de BOA.

En ce mois de la Solidarité, les deux institutions humanitaires ont voulu manifester leur solidarité à ces enfants qui ont perdu, pour qui l’un, pour d’autres les deux parents en leur permettant de vivre dans la joie et la gaité la fête de Noel. Car, selon Dr Alice Zoungrana/Kaboré, membre de la Fondation LKT, « pas de Noël solitaire, mais un Noël solidaire ».

En se rendant à Barma, le Père Noel, connaissant l’attachement des enfants à la musique, a amené avec lui des artistes musiciens dont Imilo Lechanceux. Et comme à son habitude, Mamie Lucie Kaboré/Traoré, a esquissé des pas de danse avec ses « petits-enfants ». Ce sont des cadeaux d’un montant d’environ deux millions de francs CFA et un repas communautaire qui ont été servis aux enfants.
En rappel, la fondation LKT travaille depuis 40 ans pour la promotion du bien-être des enfants et des veuves. La Fondation BOA est par contre la branche sociale de l’entreprise bancaire et apporte sa contribution non lucrative, entre autres, dans les secteurs de l’éducation, de l’art et de la santé.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés