Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

lundi 29 décembre 2014 à 00h07min

Nouvellement nommé Conseiller spécial du Premier ministre, le Pr Abdoulaye Soma a été installé dans ses fonctions. C’était le mardi 23 décembre 2014.

Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

En rappel, le Conseil des ministres en sa séance du 10 décembre dernier, a nommé l’éminent Pr Abdoulaye Soma, Conseiller spécial du Premier ministre. A seulement 35 ans, le constitutionnaliste Soma est ainsi appelé à apporter son expertise au chef du gouvernement de la transition dans l’orientation de l’action gouvernementale et la gestion de dossiers stratégiques.
Cette nomination, le Pr Soma dit y trouver l’inspiration d’un « sentiment d’honneur, parce que c’est une très haute marque de confiance de la part des plus hautes autorités de ce pays ». L’autre sentiment qui anime le Professeur du fait de cette nomination, c’est celui de défi. Un défi lancé au percutant constitutionnaliste dans un contexte de transition qui doit à la fois conceptualiser et reconstruire les fondations d’une nouvelle société burkinabè véritablement démocratique, juste, libre et ouverte. Et cela, c’est, de l’avis du Pr Soma, « une mission historique que nous ne devons pas rater ».
A cet effet, promet l’expert auprès des cours et conseils constitutionnels africains, « Je m’engage à assumer et à donner le meilleur de moi-même pour les missions qui me seront confiées. Je servirai mes supérieurs, mes collaborateurs et la Nation, avec toute la dévotion, toute l’énergie que j’ai, qui est certainement limitée, mais peut-être qu’elle permettra avec le concours des uns et des autres, de parvenir à quelques résultats satisfaisants ».
Evidemment que cette fonction de Conseiller spécial pour laquelle le Pr Soma dit avoir « un profond respect », sera assumée au détriment, ne serait-ce que légèrement, de ces milliers d’étudiants en France, en Suisse, au Gabon, au Mali, au Bénin, en Côte-d’Ivoire et bien sûr dans notre pays. Concernant l’Université de Ouagadougou, l’éducateur et formateur Soma promet de remplir sa « mission d’enseignant-chercheur avec toute la disponibilité nécessaire, pour ne pas mettre l’université en retard ».

Mais qui est le Pr Abdoulaye Soma ?

Natif de Banfora (chef-lieu de la région des Cascades) où il obtint son baccalauréat en 2000, Abdoulaye Soma a aussitôt intégré l’Unité de formation et de recherche en Sciences juridique et politique (UFR/SJP) de l’Université de Ouagadougou. Major de sa promotion en première année de droit, le jeune Soma sortit en juillet 2004 de l’UFR avec une Maîtrise en poche au bout de quatre années de brillantes études. La suite, direction Confédération helvétique (Suisse) où il avait quelques mois (octobre 2003-mars 2004) plutôt, obtenu un Certificat de droit transnational. Là, débutent des études doctorales dans le cadre desquelles M. Soma obtint son DEA (Diplôme d’études approfondies) en droit.

Et après un stage de six mois (juillet-septembre 2006) au Conseil des droits de l’Homme de l’Organisation des Nation-Unies (ONU) à Genève, il poursuivit à l’Université de Genève où, en même temps qu’il faisait des recherches dans le cadre de sa thèse, il est recruté en qualité à la fois d’Assistant au Département de droit constitutionnel et de coordonnateur scientifique du programme de formation continue en droits de l’Homme. Dans la foulée, il sera élu le 10 décembre 2008, président du Conseil de la faculté de droit de l’Université de Genève.

Reconnu « digne du grade de docteur en droit » à l’issue de la soutenance de sa thèse le 06 mars 2009, Abdoulaye Soma s’est ensuite investi, et ce jusqu’en mars 2010, dans la spécialisation en droit constitutionnel, en droit internationale et en droit de l’Homme tout en exerçant ses fonctions d’enseignant à l’Université de Genève. Et alors que tout allait bien, et même très bien pour lui au sein de cette prestigieuse université, le jeune Soma décida, à la surprise de ses collègues et des autorités universitaires, de regagner son Burkina natal.

Il s’est fait ainsi recruter en avril 2010, comme Assistant à l’enseignement et à la recherche à l’UFR/SJP de l’UO. Elevé rapidement au grade de Maître-Assistant en juillet 2010, il sera, seulement une année après, institué au grade de Professeur Agrégé dans la section Droit public par le CAMES (Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur). C’est ainsi que depuis novembre 2011, il est le plus jeune professeur agrégé en droit sur le continent africain et enseigne plusieurs matières dont le droit constitutionnel, le droit international public, les droits de l’Homme à l’Université de Ouagadougou et dans bien d’autres universités.

En sus, il est jusqu’alors, président de la Société burkinabè de droit constitutionnel (SBDC) ; directeur du Centre d’études et de recherches sur le droit international et les droits de l’Homme, consultant international en droit constitutionnel, en droit international et en droit de l’Homme ; président de FIAN-Burkina (Réseau d’information et d’action pour le droit à se nourrir) ; expert du CAMES en excellence universitaire.

C’est cet expert qui officie désormais en qualité de Conseiller spécial du Premier ministre de la transition annuelle, entamée il y a déjà près de deux mois. Dans ce contexte transitionnel où les plus grands défis qui se posent au Burkina Faso et au gouvernement Zida sont de conduire des réformes constitutionnelles, de stabiliser les relations internationales du pays, de veiller au respect des droits de l’Homme des citoyens et de rendre justice au peuple, l’on peut bien espérer que les hautes compétences techniques d’un éminent expert juriste, constitutionnaliste, spécialiste du droit international et des droits de l’homme qu’est le Pr. Abdoulaye soma, seront d’un concours conséquent.
En tout cas, aussitôt après l’avoir déclaré installé dans ses fonctions de Conseiller spécial, le Directeur de cabinet du Premier ministre l’a servi en dossiers. Vivement que son expertise rejaillisse très qualitativement sur le nouveau départ démocratique du pays des Hommes intègres !

Fulbert Paré
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 29 décembre 2014 à 00:09, par Konkona En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Bon vent professeur mais attention aux politiciens pour ne pas freiner votre carrière. Nos étudiants et toute la nation ont besoin de vous pour les éclairer au mieux. Ne vous laissez pas induire en erreur. Vous êtes un fils digne du Burkina Faso et s’ils refusent vos conseils, revenez, nous avons toujours besoin de vous. Vous avez vu ce qu’ils ont fait à votre grand frère Justin Damo BARO ? ALAH KA BAAKA DI

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 01:55, par DEB En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Il ressemble plutôt à un Somé Abdoulaye qu’à un Soma Abdoulaye. Je paris qu’il y a une erreur dans son nom de famille car les gens de la région de Banfora enregistrent très rarement des performances aussi brillantes dans les études supérieures notamment. Mon esclave, je te demande de bien vouloir décliner ta vrai identité et origine. En attendant, toutes mes félicitations car tu fais la fierté des Somé de Banfora. Bonne chance pour le succès dans ta nouvelle fonction que j’espère sera bien meilleure à ton frère Alain Edouard Traoré qui a versé la figure des "Banfoirais" par terre. Du courage et plein succès.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 06:45, par Grégoire En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Félicitation Soma et courage !

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 07:14, par le democrate En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    pour ce grand homme.rien a dire ,seulema que dieu laide ds sa noble mission

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 08:53, par Soma junior En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Bon vent à toi grand frère. Moi je veux te dire d’être juste et sincère avec toi même tu es jeune et tu as de l’avenir ne te laisse surtout pas souiller par les dinosaures politiques. Il est plus utile de servir ta nation que de servir les hommes forts. Sois comme Thomas SANKARA pense à l’avenir de ton cher pays dont tu as laisser le luxe de la Suisse pour y revenir. Tu as surement une mission à remplir dans ce pays natal. Du reste que Dieu te bénisse, d’éclaire et t’assiste dans les tâches qui te seront confiées.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 09:40, par Tony En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Un peu trop élogieux cet écrit. Quelle est sa contribution à la revolution ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 10:07, par FRANCKY En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Nous te souhaitons bon vent dans ta nouvelle fonction.Tu es propre comme certains de tes prédécesseurs que je connais.N’hésite surtout pas de prendre consiels auprès d’eux afin de bien mener ta mission.Aies le courage de démissionner lorsque tu vas sentir que l’on ne tient pas compte de ce pourquoi on t’a envoyé avant qu’ils ne te salissent.Car lorsque les gens sont assoiffés de pouvoir tout peut arriver. Bon courage à toi jeune frère et que le tout puissant t’assiste dans cette nouvelle tache

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 10:56, par SIRIMA Madjoyogo Hervé En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Félicitation cher grand frère. Je t’encourage tout en te signalant de faire attention aux politiques dans sa politique car il y a trop de coups bas. Que le Seigneur notre Dieu qui est Omnipotent-Omniscient-Omniprésent t’éclaire et te guide durant tout le chemin qui te reste à parcourir.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 11:05, par DAMOCLES En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Encore une erreur de casting dans cette transition. Attention au choix de vos collaborateurs Monsieur Zida. Abdoulaye SOMA est de ceux qui ont défendu Blaise Compaoré dans son funeste projet de modification de l’article 37 de la constitution avant de changer de veste pour se présenter aujourd’hui comme un défenseur d’une normalité constitutionnelle qu’il n’a du reste jamais soutenue. Ses prises de position à la télé et dans les dans les journaux sont là pour en témoigner. Du reste sa nomination en tant que conseiller spécial à la primature n’est que la révélation du travail de cour assidue et finalement de soutien effectué dans l’ombre aux côtés des militaires et dont nous sommes parfaitement au courant. De fait il laisse tomber le masque à présent comme bien d’autres intellectuels qui se sont complaisamment compromis dans l’affaire. En tout état de cause monsieur le Professeur aurait-il renoncé à devenir un jour Président du Faso ? En tout état de cause nous sommes au courant des manœuvres orchestrées pour tenter d’occuper un poste au sein du gouvernement de transition actuel et qui fort heureusement ont été déjouées. Du reste l’ego démesuré de ce jeune homme qui, lors de la session du BAC a trahi ses camarades en grève pour aller composer, en font, de Banfora à Ouagadougou en passant par Genève et Paris, un élément à surveiller de près. Contrairement à ce qui est écrit de maniére fort trop flatteuse dans l’écrit ci-dessus il est loin d’être le parangon de vertu qu’il prétend être ...Je m’arrête-là pour l’instant

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 11:08 En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Moi, je ne vois vraiment pas ce qu’il va faire à côté du PM dans une transition d’un an ! Il faut surveiller Zida de près et faire pression pour que la transition dure juste un an ; sinon, ce type là, il est capable de faire trainer les choses et dire après, comme le temps est court, il faut reculer et c’est là que le professeur Soma va entrer en action ! Gbgagbo avait nommé le président du conseil constitutionnel deux ans plus tôt et des gens avaient vu que c’était pour valider le vol des élections de 2010 et c’est ce qui est arrivé. Donc, je le dis dès maintenant : Zida veut utliser Soma pour trouver une base juridique pour rester au-delà d’un an !
    On verra bien et il va quitter le Burkina comme son ancien patron

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 11:17, par Bonne Nomination En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Quand c’est bon, on dit que c’est bon. Mais quand ce n’est pas bon, on dit que ce n’est pas bon. La nomination du Pr Soma est propre à l’oeil nu et au microscope. Par contre la nomination de Moumouni Dieguimdé, déjà à l’oeil nu pose problème, donc pas la peine d’aller chercher au microscope. Par conséquent Moumouni doit dégager sinon la suite, personne ne peut le prévoir. En attendant son remplacement, le SG du ministère assure l’intérim. Les autres nominations sont propres, comme celles du ministre de la justice, du ministre de l’habitat, du ministre de la fonction publique, et autres ministres.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 11:33, par Unpatriote En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    C’est propre !

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 11:57, par visseur En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Cher internaute damocles, je respecte ta position cependant, il faut dire aussi que tu paraîs comme celui là qui tient le jeune Professeur SOMA pour ton petit ami des années passées. je suis plus convaincu que tu n’a pas pu prendre la mesure de la grandeur de l’homme après vos années de camaraderie. Tu le connaissais, mais sache qu’aujourd’hui l’homme a grandi et sait sérieusement formé. Je t’invite à croire en lui car la clé de l’excellence c’est la formation. Il a appris, il s’est donné la peine pour comprendre plus que les autres et aujourd’hui même ses devanciers le reconnaissent (LE CAMES, LES HAUTES UNIVERSITES EUROPEENNES ET AMERICAINES, NOS IMMINENTS PROFESSEURS ICI AU FASO ET J’EN PASSE) Ils sont tous d’accord avec lui. tu peux avoir tes pensées mais seulement fait l’effort de les adapter à notre évolution ; nous avons besoin des jeunes formés et bien dans la tête ; c’est tout ok. Le Professeur SOMA sera utile au Premier Ministre ZIDA c’est sûr et je dis si le Premier Ministre continue à s’entourer des personnes de cette qualité, il finira par RASSURER davantage de sa bonne foi de donner le meilleurs de lui pour le bonheur des burkinabè. ALORS CHER DAMOCLES JE T’INVITE A NE PAS DÉSESPÉRER ET A RESTER VIGILANT POUR MIEUX JUGER DEMAIN CAR JE SAIS QUE TOI AUSSI TU ES BIEN ET TU NOUS AIMES TOUS OK DU COURAGE ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 12:02 En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Félicitations au Pr SOMA. Félicitations également au Premier Ministre d’avoir repéré la perle rare dont on a besoin en ce moment précieux pour réécrire notre constitution de manière courageuse et désintéressée. Courage au Pr SOMA pour le défit à relever.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 12:45, par DAMOCLES En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Propre en quoi ? Rires...Apparemment vous n’en savez pas grand chose de ce Soma. Je suis certain que vous ignorez de qui vous parler.De toutes les manières vous aurez le temps de comprendre et de bien le connaître. A moins que vous soyez un de ses complices zélés tapis dans l’ombre pour l’aider à polir son image.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 13:46, par grekabor En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Attention ! J’ai l’impression que SOMA a lui même rédigé cet article pour PARE, tellement il est élogieux ! Méfiez-vous de ce jeune homme aux ambitions démesurées qui n’a aucun respect pour ses "kôrô" dans le savoir !

    Pour ceux qui ne le sauraient pas, sachez que la prochaine étape pour le "professeur" c’est la députation dans les cascades et plus tard Kossyam, à moins qu’il ne change de plan en chemin. Tout ça est légitime, mais la manière n’y est pas !

    Gardons les yeux ouverts, les amis ! Dans tous les cas, l’histoire retiendra que j’aurai prévenu ceux qui ne le savaient pas le 29 décembre 2014...
    Qui vivra verra !

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 14:22, par sidi En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Le vrai pouvoir c’est la connaissance, bon vent mon technocrate

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 14:27, par grekabor En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Attention à SOMA ! Il se met en embuscade pour les batailles électorales futures ! Il se voit député ou président du Conseil régional des cascades à moyens terme, puis locataire de Kossyam à long terme !

    Tout ça est bien, mais la manière...
    Ablo doit apprendre à respecter ses aînés dans le savoir ainsi que les gens de sa génération. Les internautes retiendront que je les aurai prévenus un certain 29 décembre 2014 autour de 14 heures et demi ! Wait and see !

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 15:14, par SOMA Guidama Kévin En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Vives félicitations à toi cher frère SOMA et merci bien pour ton engagement ! Puisse la sagesse divine gouverner tes pensées, tes paroles et tes actes ! Et cela pour un Burkina radieux. Sois courageux et probe !

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 15:38, par HEMA En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Je vois pas de mal à ce qu’il veuille se présenter dans des élections. C’est ce que nous voulons des jeunes qui s’assument. Courage Monsieur SOMA. Tu as fait une brillante carrière.
    Continue et que Dieu, Éternel te protège.
    SANKARA n’avait pas 35 ans quand il a pris le pouvoir qu’il a bien géré. Pourquoi, Pr Soma à 35 ans ne peut pas prétendre être un simple député. Un peu de respect pour lui.
    A l’Internaute 2, celui qui veut confondre SOMA à un Somé. Je lui demande de cracher le tabac ou la cola qui est dans sa bouche pour bien prononcer.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 16:10, par David OUEDRAOGO, Juriste En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Certains ont fait des diplômes qu’ils ont obtenu brillamment ou non un moyen d’assouvir de bien malheureux desseins. Le Pr SOMA Abdoulaye est de ceux-là ; et force est de constater qu’il semble être finalement parvenu à se racheter une virginité auprès des nouvelles autorités après avoir étroitement collaboré avec le régime déchu. Le parcours de cet enseignant de droit est loin d’être aussi flatteur que ne laisse croire certaines personnes, manifestement mal informées à son sujet. Le Pr SOMA fait partie de ces jeunes intellectuels dont les ambitions leur ont fait perdre toute lucidité et tout sens de l’honneur. Pour ceux qui connaissent l’ancien régime et qui n’ont pas la mémoire courte, il est l’un de ceux qui officiaient secrètement auprès du régime déchu en tant que conseiller juridique dans le funeste projet de révision de l’article 37.
    Après la chute de Blaise COMPAORE, il a d’abord essayer de se donner une bonne conscience et un bon rôle en intervenant - le plus souvent à sa demande - dans la presse nationale et internationale pour dire qu’il avait attiré l’attention de l’ancien régime sur le risque insurrectionnel de la révision de l’article 37. Ce qui est absolument faux ; ceux qui le connaissent et connaissent l’ancien régime pourront en témoigner. Puis, ayant échoué à se faire nommer ministre au sein du gouvernement de transition, il est finalement parvenu, toute honte bue à se faire nommer "conseiller spécial" du Premier ministre. Pour combien de temps ? Pour juste quelques mois, le temps que de la transition. Et c’est pour ces quelques mois de « conseils » que tout un article est consacré sur lefaso.net à sa nomination. Ce n’est pas la première fois qu’un conseiller spécial est nommé par le Premier ministre mais c’est bien la première fois qu’une telle publicité est accordée à quelque chose qui au demeurant est un non-événement pour ne pas dire un épiphénomène. Personne n’est dupe, ce long article en forme de mini biographie est en réalité une publicité commandée par une personne en quête d’une légitimité après ses errements passés. Ce qui est regrettable, c’est que le Premier ministre ait une fois de plus manqué de vigilance dans le choix de certains de ces collaborateurs (voir les cas malheureux de Adama SAGNON et de Moumouni DIEGUIMDE).
    De toute façon, il faudra se résoudre à ces nominations hasardeuses et pas suffisamment réfléchies car ils sont le prix à payer avant la fin du tâtonnement gouvernemental dans cette période transitionnelle. Vivement que le Premier ministre et les autres autorités fassent davantage preuve de vigilance dans leurs choix.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 16:12 En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    - Le Pr Abdoulaye SOMA a souvent fait preuve d’une certaine forme d’arrogance et de suffisance que l’internaute n° 15 a bien mis en exergue de manière autorisée sans aucune forme de diffamation ou de discrédit.
    - Bien au contraire, il s’agit de conseils précieux. Ses ambitions personnelles, à l’instar de ce que l’internaute n° 15 a dit, sont légitimes, mais un conseil, jeune frère, elles (ambitions politiques) doivent se conduire dans le respect absolu d’autrui, jeunes ou plus anciens.
    - Or, le Pr SOMA ne respecte le plus souvent, ni les uns, ni les autres, de sorte que sa carrière pourrait être de courte durée s’il n’y prend garde.
    - C’est une simple loi de la nature humaine. Celui qui ne respecte pas les autres ne saurait avoir un quelconque avenir personnel radieux.
    - Dès lors, loin d’être un dénigrement, à bon entendeur, salut et félicitations multiples pour cette nomination éphémère de 11 mois, ne l’oubliez pas cher Monsieur. Le Citoyen.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 17:06, par Oussou En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Internaute 15 ; tu n’es qu’un aigri ; si tu es aussi bon, publie ton CV, soumets le aux autorités en place ; c’est peut être tard mais peut etre que tu auras un poste et tu te tairas ; aigri que tu es ! on est au courant de vous autres qui n’avez pas eu de postes et vous faites tout pour saper le travail des autorités de la transition ; mais vous n’y pourrez rien ! rien de rien

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 22:11, par Simplice En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Excellent cv.Mais il est aussi leger professionnellement parlant or,ce qui compte en occident c,est pas trop le diplome pour une carriere politique c,est plutot le parcours professionnel le prof est plutot un juriste en voie de professionnalisantion pour le rest bachelier en 2000 doct en 2010 il a tout pour tout 4 ans de travail ! En occident il a besoin encore des annees pour emerger pour atteindre enfin ce que on appelle en latin"cursus honorum" habilte a conseiller les princes.Bon vent a toi Dr.Titulaire du CEPE

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 22:52 En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Ecoutez internaute n° 23, je ne sais pas quel est le cursus ou le parcours de l’internaute n° 15 pour lequel j’ai apprécié le post. J’imagine que vous me solliciterez également la publication de mon CV. Sachez simplement que mon cv n’a rien de comparable avec celui du Pr SOMA qui est plus jeune que moi d’au moins 15 ans et ce n’est certainement pas les diplômes qui constituent le baromètre de compétence même s’ils y contribuent.
    Il s’agit simplement de conseils avisés qui doivent lui être prodigués afin qu’il s’améliore. Dès lors qu’il occupe une fonction publique d’intérêt national, il ne s’appartient plus, mais à la nation entière. Nous avons donc le devoir de prodiguer des conseils avisés à ce jeune homme, jeune frère de seulement 35 ans afin qu’il s’améliore. Vous êtes pire que les gens du CDP qui croyaient que les critiques étaient l’apanage des "aigris". C’est aussi bien comme ça puisque leur entêtement les a conduit tout droit dans un mur de l’insurrection populaire. Vous ne voulez quand même pas que le Pr SOMA recommence les mêmes bêtises vu son arrogance habituelle, d’autant plus que l’on sait maintenant qu’il a soutenu nuitamment le CDP. Mais qui n’a jamais eu un ami, frère, cousin, un supérieur hiérarchique dans le CDP de Blaise et de François, directement ou indirectement ? Je vous ai toujours dit qu’en 27 ans de règne, personne au Burkina n’a pu échappé à la poignée de main de Blaise, y compris Me Bénéwendé Sankara (lors de l’inauguration du port sec de Bobo) et Boukari dit le lion sans crinière (lors de l’étape de Poa) Vous avez vu comment Blaise s’est moqué du lion par son fou rire ou son rire fou ?. Arrêtez vos suspiscions illégitimes. Le Pr SOMA est nommé conseiler spécial pour 11 mois et c’est bien ainsi. Le Citoyen.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 23:24 En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Toutes ces manoeuvres de l’ombre, Cher DAMOCLES, sont le fait d’un seul type qui se croit aussi plus intelligent que les autres, j’ai nommé l’autre M. le Pr Luc Marius Ibriga. C’est encore une forme de gestion clanique orchestrée par ce type à l’image du "CDP" de François Compaoré, pas Blaise qui, lui, aimait vraiment les burkinabè. Je sais ce que j’écris pour vous faire lire la vérité. Mais sachez, chers inernautes sincères et patriotes burkinabè, que quelle que soit la durée de la nuit, le jour finira toujours par se lever au grand dam de ceux qui croient que la nuit va perdurer pour leur permettre de continuer à orchestrer des manoeuvres nocturnes. Le Burkina Faso est une terre de savane où tout se sait et se voit à l’oeil nu. La nouvelle majorité qui sera issue des futures élections législatives et présidentielle devra nettoyer le terrain y compris le patron de l’ASCE, sans problème. Le Citoyen.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 09:00, par Agoratine En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    J’ai des doutes et même beaucoup. En dehors des félicitations classiques moi je continue a être éberlué (désagréablement surpris) par les choix du PM Zida’ne concernant ces collaborateurs dans un contexte sensé entériner la révolution. Je ne doute pas du grade et des connaissances du professeurs qui ne m’impressionne outre mesure puisque j’ai connu à l’époque le Professeur LOADA agrégé aussi à 32 ou 33 ans en droit public et j ’ai côtoyé le Professeur Mahamady SAWADOGO agrégé en philosophie à 26 ou 27ans. Ce dont je doute c’est sa capacité à enrichir les débats pour le changement quand l’homme est soupçonné (ce n’est qu’un soupçon) d’avoir aidé Blaise à rédiger son projet mortel de modification de la constitution. Il est d’ailleurs l’un des premier en 2013 à avoir dit dans une émission sur une télé Ouagalaise que la modification était légale avant de faire volt face lorsque le rapport de force faisait sentir le roussi. Permettez moi donc de douter un peu de son côté lutteur citoyen car aujourd’hui, le Burkina a besoin d’intellectuels engagés et non de jeunes bardés de diplôme en quête de CV lourd. Quand on marchait j’avoue que je n’ai pas vu ce monsieur au coté du peuple, alors même que les grands universitaires CDP de l’UFR/SJP on rallié le mouvement (Yarga, Toe) sans compter les leaders d’OSC( LOADA et IBRIGA. Aussi diplômé qu’l soit le professeur SOMA devra apprendre à être un citoyen politique s’il veut être dans les coulisses du pouvoir, et ainsi dire choisir son camp, enfin je veux dire lutter quelque soit son bord. En passant, on dit bien qu’il à eu le BAC 2000 ? C’est au Mali ou c’est à BANFORA (Burkina Faso) parce que le BAC 2000 est celui là qui a été boycotté donc si lui il a composé là-bas en 2000 ça me fait bizarre, si en plus il n’a pas marché avec nous en 2014 ça me fait encore bizarre, j’appelle ça un repris de fraude politique... Mais le vin est tiré et il faut le boire alors à la repentance professeur ? Ou à la guerre comme a la guerre ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 11:59, par Vigile de la Patrie En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    J’avoue que je me serai réjoui de cette nomination si mon cher promo de fac n’avait pas soutenu bec et ongle la révision de l’article 37 en ramant à contre courant de ses devanciers professeurs et formateurs tels IBRIGA, Pr LOADA et Pr YONABA.
    Pr SOMA en bon érudit du droit cons sait bien que la loi est toujours la sécrétion de l’esprit mais il a volontairement soutenu cette révision en se fondant non sur l’esprit de la loi mais sur sa forme couchée. C’est en cela que c’est dommage et regrettable car à son âge il devrait être mû par des principes de droiture, de justice et d’équité toutes valeurs qui lui aurait empêché de souper avec la Compaorose. Que doit-on comprendre ? Que son seul souci c’est de se faire un peu de la lumière ou de sous ? Vivement qu’il se ressaisisse car il peut se contenter de ce qu’il est déjà faire mieux en défendant sérieusement des causes justes et nobles.
    Au delà de l’honneur, il y a l’honneur. Penses-y cher ami.
    Bonne chance dans ta nouvelle mission.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 13:02, par Kaboré Tanga En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    Toutes mes félicitations mais prudence jeune frère Soma car tu viens de plonger dans un marigots où les caïmans ont des dents longues et tranchantes. Si tu es protestant, tu sera écouté et promu, dans le cas contraire sache que tu sers de décor pour taire les critiques sur les choix fondés sur la religion entamé sous Blaise et qui a encore cours. Dans tous les cas sers ton pays dans les limites de tes compétences et capacités.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2015 à 12:52, par mahamat nour hakoumi En réponse à : Premier ministère : Le Conseiller spécial Abdoulaye Soma installé dans ses fonctions

    je suis trés ému de lire votre nomination sur le Net. je me réjouis de cette promotion que vous le méritez parce qu’un homme comme vous c’est une chance pour le succés de notre continent. Que le Bon DIEU Guide vos pas et que vos souhaits soient exaucés !!! Mht Nour Hakoumi, Ingénieur des travaux, Ndjamena, Tchad

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés