Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

samedi 27 décembre 2014 à 16h08min

Après une trêve observée pour la fête de Noël, le personnel du ministère des Infrastructures, du désenclavement et des transports (MIDT) a repris ce vendredi son sit-in pour exiger la démission du gouvernement de leur ministre, Moumouni Guiguemdé, qui serait impliqué dans des affaires de corruption. Le personnel du MIDT a réaffirmé, ce samedi 27 décembre 2014, au cours d’une conférence de presse tenue à Ouagadougou, sa détermination à obtenir son départ.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

Le personnel du ministère des Infrastructures, du Désenclavement et des Transports (MIDT) n’entend pas relâcher la pression sur le gouvernement du Premier ministre Yacouba Zida afin d’obtenir la démission du ministre Moumouni Guiguemdé. Ce samedi ils ont réaffirmé, au cours d’une conférence de presse extramuros-toutes (leurs demandes de salle au sein du ministère leur ayant été refusées) leur détermination à obtenir le départ du ministre Guiguemdé. Selon le personnel du MIDT, la présence au gouvernement de M. Guiguemdé viole la charte de la transition en son article 15 qui stipule que : « Les membres du gouvernement doivent remplir les conditions suivantes : avoir la majorité civile, être de nationalité burkinabè, avoir les compétences requises, être de bonne moralité ».

M’Bi Yaméogo, délégué du personnel du MIDT explique : « Selon les révélations du journal d’investigations Le Reporter N°156-157 paru le lundi 15 décembre 2014, il ressort que notre ministre a été impliqué dans des affaires de corruption très graves qui l’ont emmené en prison quatre mois et demi durant aux Etats-Unis d’Amérique. De plus, il avait déjà été condamné dans ce même pays pour conduite en état d’ivresse. En outre, il est sans qualification ni diplôme et a été mêlé à l’immatriculation frauduleuse d’un avion pour STMB Tours dans le cadre du Hadj 2011, ainsi que la gestion scandaleuse du marché de réfection de l’aéroport international de Ouagadougou en complicité avec son mentor Gilbert Noël OUEDRAOGO de l’ADF/RDA dont il fut et demeure un fidèle parmi les fidèles ».

M. Yaméogo relève par ailleurs que Moumouni Diéguimdé au MIDT actuellement n’est pas celui-là que le décret a nommé ministre des infrastructures et à qui le Premier ministre a donné une lettre de mission le 9 décembre 2014 et qui est dénommé Moumouni Guiguemdé. « Un troisième nom est apparu dans ses certificats d’adhésion à une association où c’est écrit A. Moumouni DIEGUINDE, puis un quatrième nom dans un de ses documents dont nous avons eu connaissance », a-t-il assuré, document à l’appui.

Plus d’un milliard de francs dépensé dans de marché de gré à gré

Le personnel du MIDT a également fait cas au cours de la conférence de presse du marché de plus d’un milliard de francs CFA passé de gré à gré depuis que M. Guiguemdé dirige le ministère. « Ces travaux concernent l’aménagement de voirie autour de la résidence privée du président Michel Kafando, l’aménagement d’une route allant au champ du président, l’exécution de ralentisseurs aux alentours de l’église où fréquente le Premier ministre Zida, la réalisation d’un parking municipal à l’ancien camp fonctionnaire », a précisé M’Bi Yaméogo.

Pour le personnel du MIDT, la gestion en trois semaines comme ministre, Moumouni Guiguemdé laisse penser à une véritable organisation de pillage du pays. Aussi, demande-t-il « purement et simplement sa démission du gouvernement pour permettre à la transition de se poursuivre en toute quiétude, dans la paix et la concorde nationale ».
En tous les cas, le personnel se dit prêt à mener le combat jusqu’au bout. « Même si nous allons nous sacrifier pendant une année pour permettre d’asseoir des bases saines de notre ministère, nous sommes prêts », a indiqué le délégué du personnel.

Grégoire B. Bazié
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 décembre 2014 à 16:27, par Barka
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Et que dit le président et son gouvernement ? Bande de pilleurs de la republique

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 16:52, par a.k.a.Z
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Tous les faits sont suffisamment graves pour que ce monsieur reste dans le gouvernement !
    Pour la conduite en état d’ivresse, c’est grave mais il faut relativiser ça dans le contexte américain ; je vous conseille d’enlever ca de la liste car ça peut diluer un peu les choses.
    Cependant la condamnation aux USA, ça je l’ai vérifié moi-même et c’était en effet dans le cadre d’une association de malfaiteurs dont le chef malien, dit gambien (preuve s’il en était qu’il se baladait avec plusieurs faux) est suffisamment connu dans la sous-région pour ses hauts faits mafieux !
    L’histoire de diplômes et de noms, il faut vérifier : le point de presse précèdent il aurait dû y être impérativement ! C’est aujourd’hui encore plus une obligation et une exigence qu’hier ! Cette affaire serait même sortie hier que la pression aurait emmené le gouvernement Tiao à la justification. Je n’ai aucun élément la dessus mais j’avoue que je suis plus enclin à croire donc ce qui dit compte tenu de ce que je sais par ailleurs, et que le ministre se terre dans un mutisme sans pareil.
    Enfin pour ce qui concerne les histoires de marches gré a gré, il faut arrêter ca vraiment.
    On peut bien racler la voie qui mené chez Kafando pour des raisons de sécurité ou autre, je n’en disconviendrais pas ; mais de grâce pour ce qui est de l’église, si cela est avérée, j’invite les jeunes de l’Eglise à sortir enlever ces dos d’ânes et a les reconstruire eux-mêmes.
    Quant à l’affaire du parking du camp, alors là c’est un grand STOP que je lance : le rôle du gouvernement de transition est de chasser les DG et autres responsables véreux comme ils l’ont fait, retirer le camp fonctionnaire et SOCOJIB des mains de la MAFIA, lancer les dossiers de corruptions qu’Ibriga prépare minutieusement en ce moment, enclencher les dossiers de crimes de sang, mais jamais, au grand JAMAIS de se lancer dans des exécutions de parkings !!! Personne n’entend vous juger sur un dossier de parking, encore fut-il celui-là. Il faut enclencher les choses de telle sorte que le gouvernement suivant soit comme obligé de les achever, c’est TOUT.

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 16:54
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Je me demande quel intérêt économique le Burkina Faso en tant que pays tire de ces travaux d’aménagement des voies empruntées par le president et son premier ministre. C’est là une des raisons de notre retard en matière de développement en Afrique : l’investissement non efficace des ressources ! Dans les pays où les autorités publiques ont conscience de l’intérêt supérieure de la nation, ils investissent de sorte que les benefices futures - pour le plus grand nombre des citoyens - soient supérieures aux coûts de réalisation. Malheureusement chez nous, c’est le culte du confort du "naaba" qui prime. Que Dieu vous donne la force d’aller jusqu’au bout de votre lutte !

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 16:55, par Ka
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Le peuple est comptable de l’avenir du pays que nous aimons tous. Le peuple connait le chemin de l’émergence du pays que nous aimons tous par la bonne marche de ses entreprises. Ceux qui rendent les fruits de l’émergence sont les seuls à pouvoir choisir le tronc solide de leur entreprise. Si Mr.Guiguemdé n’est pas ce tronc solide pour l’avenir du ministère et le bonheur de son personnel qui reste la base d’une grande entreprise, cette demande de démission permettra de trouver une personne qualifier sans une tache d’ombre et compétente pour l’avenir de ce ministère. Sauf les travailleurs connaissent le bon gestionnaire pour l’avenir de leur entreprise. Rien ne sera plus comme avant, la vigilance du peuple fait la bonne marche d’un pays en émergence.

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 16:58
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Le gouvernement a dit qu’il allait mener des enquêtes donc patientez.qu’es qui prouve que ce vous dites est vrai ?.

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 17:03, par issilondres
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    C’est quoi cette histoire de M. Guiguemdé ?
    C’est quoi cette tache qui s’affiche sous nos yeux sans forme officielle ?
    Y ’a t il épine ou pas ?
    Qu’on nous donne la vérité une fois pour toutes pour que la transition marche sans boiter
    Non à une transition mouton noire à la fin. Il y a eu des morts les 30 et 31 octobre.

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 17:04
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Ha la c’est mal parti pour cette transition on retombe dans les memes betises des annees Compaore.
    En quoi toutes ces infrasctures sus-citees sont elles importantes ?
    Amenagement de voirie autour de la residence privee du president de la transition
    Amenagement d’une route allant au champ du president de la Transition
    Execution de ralentisseurs autour de l’eglise ou frequente le 1er Ministre.
    Franchement a ce rythme je me demande bien si cette transition respecte l’ethique qu’elle s’est fixee et si elle veut rompre avec les habitudes du passe.
    Je crois qu’on a chasse le lion pour faire rentre l’hyiene.

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 17:07, par veritas
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Bonsoir

    Donc cest a causse de ca vous avez chassez Blaise
    vous avez oublier ce qu il as dis > l histoire le lui donnera raison mdr
    coup d etat et non revolution du 30 -31 OCT

    cordialement a tous et bonne annee 2015

    ps ; blaise es toujours dispo pour vous donne des conseilles depuis la cote d ivoire

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 17:14, par verite retabli
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    hello

    on veut le nom de l entreprise

    cdt

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 17:25, par belo
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    courage les camarades. Seule la lutte paie et libère ! soyez rassurés du soutien du peuple. Si ce que vous venez de dévoiler est réel, c’est que la situation est vraiment grave. Le PF et le PM doivent des explications au peuple. Car plus rien ne sera comme avant ! Apparemment nos autorités nous pompent l’air sans des actes ne suivent !

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 17:42, par sidiki
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    nos dirigeants sont sans honte et sont toujours les premiers a violer les lois.
    helas quand des affames prennent le pouvoir.les memes pratiques.seul le jeune Sankara avait essaye de respecter sa parole donnee ;(aider les masses populaires) et les hyenes l ont vite aneanti...pauvre peuple quel messie viendra reellemment nous sauver...nous manquons de tous et sommes perpetuellemment diriges par des gens qui ont remplace leur conscience et leur cerveau par leur tube digestif...nous frollons le desastre et le pessimisme...

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 17:53, par belo
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Malheureusement chez nous, c’est le culte du confort du "Naaba" qui prime et non l’intérêt supérieur du peuple. Rappelez vous qu’au BF il y a des routes des certains villages qui n’ont jamais bénéficié d’un quelconque aménagement ! Je crois qu’on a chasse le lion pour faire rentre l’hygiène. Que Dieu vous donne la force d’aller jusqu’au bout de votre lutte ! LA LUTTE CONTINUE

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 18:01, par Burkinbi
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Bonjour,
    Le peuple vous soutient ! Degazons tous ces corrompus !
    Il faut que l’on arrive à assoire une bonne base réelle de démocratie du peuple.
    MM KAFANDO et ZIDA doivent des explications au peuple.
    Il ne faut pas oublier qu’il y a eu des morts lors du soulèvement et les mêmes causes produisent les mêmes effets.
    Nan lara, an sara.
    La patrie ou la mort, nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 18:06
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Nous allons allumer lampadaire pour chercher Blaise dans ce pays . Nbruuu

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 18:10, par Rapoug-Yandé
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    J’interviens pour le marché gré à gré. Un tel marché ne peut être accordé que par le Ministre de l’économie et des finances (moins de 100 000 000 FCFA). Au delà de ce seuil, c’est le conseil des Ministres. Aucun ministre n’a ce pouvoir. Arrêtons de chercher de faux alibi pour traîner ce type dans la boue.
    Pour ce qui est des révélations du Journal, est-ce que les travailleurs du MID peuvent faire publier les originaux de ces actes.

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 18:19
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Zida après avoir échoué à protéger son copaind’enfance Adama Sagnon, fait de la résistance pour couvrir son co-religionaire Moumouni. Il semble qu’ils sont de la même église. Si en plus ils ont fait la route qui conduit vers cette église, là c’est gravissime. Au nom de quoi nos impôts doivent-ils servir à cela. On n’a pas chassé la mafiosi Compaoré pour le remplacer par d’autres. Limogez le ministre et on aura la paix

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 18:34, par Ibrahim Bance.
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Si cette histoire de voirie autour de la résidence du Président, du chemin qui mène à son champ et de ralentisseur qui mène à l’église du premier Ministre s’avère juste, alors ceci serait purement et simplement scandaleux. Il ne faudrait se limiter à la simple démission de ce Ministre pour le pléthore de faits qui lui sont reprochés mais il faudrait aussi que le Président et son premier Ministre s’expliquent. On ne va recommencer avec les anciennes pratiques, si non on n’est sorti de l’auberge.
    Camarades, restons vigilants. Ne laissez Personne vous voler votre révolution.
    Comme disait le Camarade Thomas SANKARA" oser lutter, savoir vaincre". Vous avez osé, vous avez gagné votre bataille, la guerre reste à gagner. Vous allez gagner cette guerre si vous êtes vigilants.
    La patrie ou la mort nous vaincrons.

    Ibrahim Bance

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 18:40, par ORAN
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Je tombe des nues ! Incroyable !

    « Ces travaux concernent l’aménagement de voirie autour de la résidence privée du président Michel Kafando, l’aménagement d’une route allant au champ du président, l’exécution de ralentisseurs aux alentours de l’église où fréquente le Premier ministre Zida, la réalisation d’un parking municipal à l’ancien camp fonctionnaire ».

    SVP, Kafando et Zida, corrigez cela. C’est urgent. On ne vous laissera pas faire.

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 19:02, par Freeman
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Marché de gré à gré là même c’est trop loin. Quelle est l’urgence pour un Gouvernement de transition de réaliser un parking ? Dégagez-moi ce Monsieur rapidement puisqu’il ne veut apparemment pas démissionner.

    Dieu sauve le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 19:07, par fhon
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    on est foutu la mal gouvernance reprend du service

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 19:23, par kdg
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    des prestataires ne peuvent pas fêter parce que leurs factures sont bloques dans les mairies et trouve de l argent pour faire des voies pour aller au champ du président nos martyres sont mort pour le champ du président les ralentisseurs de kaf . Dieu vous jugera sur terre comme BLAISE si c est vérifie exact ce que l on dit

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 19:27, par BONOU
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Jusque là, les actions menées ,par le premier ministre, dans le sens de corriger certaines fautes gravissimes de gestion ou de nomination , m’ont paru justifiées.Mais, apparemment, il en reste encore et à profusion , d’ après les sources concordantes qui accablent le ministre des transports et des dirigeants de services publics .Par conséquent , nous vous exhortons à ne pas reculer.Sinon ce serait une politique de deux poids deux mesures.Nous avons espéré que la transition ouvre une page nouvelle qui prépare celles d’ après novembre 2015 où les hommes ou femmes de peu de foi ne puissent plus prospérer, pour le bien etre de nos populations.Alors, EXCELLENCE, vous avez commencé le nettoyage, il faut le poursuivre.Le fait que votre ministre des transports est un fidèle d’un parti jugé par la plupart des burkinabés comme ayant été l’ agent causal ou déclencheur de la présente crise, ce n’ est que justice ou équité de le mettre DEHORS !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 19:44, par YIRMOAGA
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Mieux vaut tôt que tard ? A ce rythme , le ministre va partir ou partira de lui même. Pourquoi attendre et tout le ministère est au dehors ? Pardon, DIEGUEMDE ou GUIGUIMDE, y a saleté dans votre histoire ! Et le Gouvernement dans tout ça ? Il reste ou il part ? S’il a fait la prison, enfin qu’il relate les causes et le peuple se fera une idée ? Si c’est pour conduite en état ........Bof, on peut passer l’éponge, mais si c’est pour........le gain facile, là, pour une transition en vu d’une alternance, enfin je sais pas deh ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 20:14, par Djinatiè
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    cela fait plusieurs jours que le problème est posé ; et le gouvernement est incapable de communiquer sur le sujet. c’est incroyable ! pour peu qu’on ait un peu de respect pour les gens, on devrait avoir donné des explications. Enfin, c’est Kafando et Zida qui savent comment ils veulent terminer ; si c’est comme Blaise, ça les regarde !

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 20:30, par Amadoum
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Si des travaux ont ete realises dans l’interet personnel du president ou du premier ministre, a leur insue, ces derniers doivent demander des comptes aux personnes qui ont autorise de tels travaux. Et si le protocole n’a pas ete suivi, des sanctions exemplaires doivent tomber immediatement. C’est seulement quand les beneficiaires, president, ministres et autres, exigeront des "beni oui oui" d’arreter de telles pratiques honteuses qu’elles seront arretees. Qui ne veut pas etre bien vu par le "NABA" ? Mais ne le faites pas avec les sous des contribuatles ; posez vos actes de largesses avec vos propres sous ou ceux des beneficiares.
    La honte dans toute cette affaire, c’est que bon nombre de nos cadres, a des postes de reponsabilite, se comportent toujours comme de pietres garcons de courses.

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 20:36, par sida
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    il faut que les osc pragramme des marches pour soutenir les agents car c est un insulte a l intelligence du peuple. le premier ministre doit corriger ca
    rapidement avant que ca ne s embrase si non le peuple va encore occuper les rues.

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 20:37, par John 1
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    C’était une des tâches noires dès le départ... On l’a laissé, voilà que le gouvernement en pâtit.. Pourtant, il y a tellement d’hommes honnêtes travailleurs qui méritaient un poste dans ce gouvernement et on le a laissés de côté.

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 20:48, par a.k.a.Z
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Nous attendons vivement les explications du Ministre : Rapoug-yandée, j’ai compris que c’est d’un cumul de marchés dont il s’agit.
    Salut

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 20:51, par Nabiiga
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Aux États-Unis, on appelle Moumouni un ’ex-con’, du coup, personne ne l’embauchera en tant que tel. Pour vous montrer combien les américains, criminels de grands chemins eux-mêmes nul ne l’ignore, désapprovent de la criminalité : toute personne ayant été condamné par un tribunal légal d’un pays souverain, est inadmissible à ce pays-là. Cela dit, si Moumouni, pendant son sejours aux États-Unis à purgé 4 mois d’emprionnement ferme, c’est qu’il a fait quelque chose de grave pour mériter la sentence. Donc, un moment donné dans sa vie, effectivement, il a été condamné et comme les habitudes sont dures à effacer, il risque d’avoir toujours des racines de criminalité en lui. D’emblée, il n’est pas apte à occuper un poste de haut fonction dans notre pays. Il est criminel.

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 20:58
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    si cette histoire de marchés gré à gré s’avère exacte,kafando et zida se foutent vraiment de notre gueule. ils nous doivent en tout cas des explications. quant au ministre,il cherche à pourrir la situation avant de plier bagages sinon il sait qu’il ne fera pas long feu. il est discrédité et disqualifié. qu’il dégage maintenant et tout de suite car il traîne trop de casseroles trop bruyantes

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 21:50, par ThomasBagre
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    pourquoi ce mutisme du PF et du PM est ce un mépris aux travailleurs du midt et du peuple ou quoi ? ou une façon de dire maintenant on se moque et il n y a rien.
    une question est ce que les autorités ont déposées leurs listes de bien comme voulu par la charte si non quel rôle du conseil constitutionnel n’est pas là un déni de droit vraiment vigilance,vigilance

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 22:03, par FRANCKY
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Je crois qu’il faut que le gouvernement arrete ce massacre.Comment des gens peuvent se premettre tout le temps de remettre en cause des personnalités nommées par le premier ministre ? S’il cède c’est son départ que nous aussi allons exiger. N’oublions pas c’est le premier ministre lui meme qui a parlé du camp fonctionnaire comme parking.Allez donc demander la démission du premier ministre. Messieurs arretez de divertir le peuple et laissez le gouvernement travailler.Ils n’ont pas 12 ans, mais 12 mois pour travailler.DSK a été arreté et jugé.Mais il un potentiel futur candidat à la présidentielle francaise. Alors arretez vos bla bla et allez travailler. A ZIDA, si tu cèdes, nous allons aussi demander ton départ et nous l’obtiendrons.

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 22:27, par Phoenix
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Pour des gens qui prétendent être venus pour mettre de l’ordre, ces petits arrangements constituent un vrai scandale. Les bénéficiaires des marchés de gré à gré ne peuvent pas dire qu’ils n’étaient pas au courant de ces arrangements entre copains. Pire que le régime du Président Blaise.
    Cela n’étonne pas. Ces gens ne sont pas venus pour le bien du peuple, mais pour remplir leur poche et ils ne sont pas prêt à partir. Sinon, quel besoin ont ils de valser les fonctionnaires au hasard pour positionner leurs types, tout en sachant que le vainqueur des élections 2015 va les écarter ?
    En outre, le Président KAFANDO est un retraité qui n’est en mesure ni de comprendre le problème de la jeunesse ni de le résoudre. Il a été mis devant pour organiser la rapine te la ripaille. Mais tout ce beau monde en répondra. Vigilance et fermeté les gars.

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 22:29, par Barka
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    rapoug yandé risque de suivre la honte ! Si tu ne sais pas, il faut savoir que le devis a été établi et l’entreprise a été instruite pour commencer les travaux en attendant la régularisation. En réalité c’est pire qu’un gré à gré car ne suivant aucune règle. C’est chez nous à la DGOA que le devis a été établi et l’entreprise est bien SUZY. Elle est présentement sur le chantier et vous pouvez vérifier. Vous pouvez défendre le ministre mais la réalité est là !

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2014 à 22:44, par Ouédraogo Wendimi
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Ça commence. On croyait que c’était sincère cette histoire d’enrichissement illicite reproché aux ténors qui se sont enfuis. Vous êtes, en si peu de temps, en train de nous y ramener à grands. Plus que ceux qui ont fui. Des milliards de gré à gré en quelque trois semaines de ministère. Qui plus est, quel intérêt ces investissements ont pour un pays qu’on veut sauver ?
    - des routes menant et autour de la résidence privée du président ;
    - une route menant au seul champ du présent ;
    - une route menant à une église.
    Dans le dernier cas, il y a au moins des fidèle. Encore que......
    La transition doit-elle seulement consister en l’ouverture irrégulière de chantiers, au prix de marchés frauduleux, destinés à se remplir les poches ?
    Pitié pour mon pays . Dieu nous . Il y a encore d’autres sauts à faire.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2014 à 00:27, par Doctor Smith Policeman
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Arretez de vous plaidre pour du n’import quoi. Bande de buveur de biere. Boire l’alcool aux USA peux vous valoir 1 a 6 mois de prison. est pour autant qu’on est de moralite douteuse ?
    combien parmis vous sont tous les jours devant les maquis.? vous devrait etre les premiers a est en prison.
    concernant les nom des person il peux y avoir des errreur d’ecriture et saches une choses aux USA les erreurs sur les noms ne sont pas aussi grave comme dans le droit francaise.
    ce qui peux etre un crime aux USA ne l’aie pas au BF.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2014 à 00:43, par Golden
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Je suis révolté contre ce groupuscule de gens manipulés qui cherchent coute que coute des poues sur une tête rasée. Le journal ne devrait pas titrer personnel du MIDT mais certains élément d’une branche du MIDT. moi même je suis du MIDT et je ne partage pas leur revendication injuste et sans vrai fondement. En plus c’est dangereux leurs déclarations : route qui mène au champ de Kafando, Ralentisseurs sur la route de l’église du premier ministre, ... ça c’est des declarations dangereuses pour le pays et sa transition ; cela constitue une incitation à la violence. En plus les plus corrompus sont les agents de ce ministère c’est à dire ces manifestants qui sont prompts à encaisser de l’argent de la corruption et delivrer de fauts documents d’immatriculation pour des vehicules volés et recherchés par interpool

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2014 à 08:55, par Pouknifri
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Je pense que ce Monsieur Djiguemde devrait tirer sa référence et ne pas parasiter la transition. Sous d’autres cieux, même en régime normal (nous ne sommes pas en régime normal), ça vaudrait le coup de démissionner avant même que les faits soient vérifiés. Que fait-on de l’atteinte à l’honneur du moment où manifestement tu traines des casseroles ? Si ce Monsieur prenait même la peine de s’expliquer peut-être que des zones d’ombre seraient levées. Pourquoi ne le fait-il pas à moins qu’il n’aie rien à dire pour sa défense. Quant au PF et au PM, ils doivent toujours garder à l’esprit ce pour quoi ils doivent leur place. C’est n’est ni par leur force, leur intelligence, leur foi, leur courage etc. c’est par la volonté du peuple. Le minimum de respect que vous devez à ce peuple est de lui expliquer pourquoi vous gardez ce monsieur dans le Gouvernement alors qu’il est l’antithèse de celui qui doit être dans le gouvernement de transition. Débarquez ce type et qu’on continue.
    Quant aux marchés de gré à gré réalisés pour un intérêt personnel, c’est un foutage de gueule et proprement scandaleux si cela est vérifié. Nous n’avons pas fait l’insurrection, perdu nos proches pour les installer là afin qu’ils se fassent des arrangements entre copains. Rappelez-vous que vous n’avez plus que 10 mois. Après, on est ensemble au quartier.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2014 à 09:36, par Qui dit mieux
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Suzi encore elle dite moi depuis l organisation du 11 decembre tournant ou Suzi a rate un marche jamais vous savez pourquoi .EBOMAF est pour ........ce que SUZI est pour .......

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2014 à 09:43, par sidi
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Plus rien ne sera comme avant, le président même la confirmé, et s’il s’avère que le marché a bien été donné gré à gré sans justificatif valable, ça sera dommage, mais ne perdons pas de vue, il existe des conditions d’attribution de marché en situation d’urgence qui peuvent paraitre du gré à gré mais légales. << Le plus plus grand pouvoir c’est la connaissance>>. Bon courage.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2014 à 10:33
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    S’ils vous voulez manifester chaque jour c’est votre probleme.qui dans ce pays là ne conduit pas en etat d’ivresse ?.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2014 à 11:03, par Paisible
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Ce mutisme du PM et son équipe gouvernementale dans cette affaire de GUIGUEMDE montre que notre révolution ressemble au "faux départ de mogho naaba". Où se trouve votre slogan "Rien ne sera plus comme avant" On a pas besoin maintenir un type pareil sous prétexte que des enquêtes sont en cours. Sous d’autres cieux, il démissionne ou on le disgrâce, le place en garde à vue ou en liberté provisoire pendant que l’enquête suit son cours mais chez nous c’est le système "continue de bouffer pendant qu’on cherche comment te placer dans d’autres postes plus juteux" ça fait honte et regrettablee quand on se vante d’être des révolutionnaires intègres à l’image du président SANKARA, tout en se laissant tremper dans des malversations car le mutisme coupable du Président, du PM, du président CNT et des autres membres du gouvernement discrébilise vos slogans. C’est honteux et regrettable pour mon pays. Des gens sont morts sous vos balles le 30 et 31 octobre et 2 novembre 2014 pour la soif d’un réel changement. Dégagez ce GUIGEMDE de votre gouvernement car à cette allure une autre révolution est possible et serait la mieux attendue et la plus partagée.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2014 à 11:37, par Francis
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Zida ! A Bobo vous avez dit que vous ne voulez pas d’un club des Amis de Zida. Cela a été fort apprécié. Aujourd’hui, dites à guiguemde ( sorry pour l’orthographe car on ne sait même plus quel est la vraie orthographe du nom de ce ministre) d’arrêter de vous accorder à vous et au Président de la transition des avantages indus. Cela vous grandira. Ces aménagements, si ils sont ordonnés par le ministre, montrent que ce Monsieur reste le même. Celui qui cirait les bottes de Gilbert Juda ( pardon, Ouedraogo) pour ses avantages personnels.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2014 à 12:00, par ramdoss
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    moi je demande meme la demission du PM . si tout ces faits son avere.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2014 à 12:02, par levigile
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Le Gouvernement Américain a été aux côtés du peuple burkinabè pendant ces luttes pour la liberté et la démocratie totale fondée sur des institutions fortes. Au regard du développement que prend cette affaire de faux en écriture de double condamnation du Ministre Djiguemde (ou Guiguemde, c’est selon) que l’ambassade des États Unis publie officiellement l’état des droits réels du ministre incriminé.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2014 à 13:11, par yengamo
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Le ministre nie avoir fait la prison et pourtant il a bien ete emprisonne en 1997 aux usa. Il suffit de taper moumouni guiguemde sur Google pour le découvrir. Et ce n’est pas tout car il a été mêlé à d’autres affaires louches au canada

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2014 à 14:01
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Un Ministre faussaire ? Dites moi Mr. Zida que ce n’est pas vrai. Ou alors, svp, faites revenir Blaise, puisque l’esprit et la lettre de la Gouvernance compare restent intacts.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2014 à 14:32, par GOMDABO
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Ah bon, donc nous avons lutté pour que quelqu’un vienne aménager des routes allant à son domicile, autour de son domicile et allant dans son champ même et des voies d’églises. C’est très grave ça, au moment où des grandes localités de ce pays sont dépourvues de voies d’accès. Pire, aménagements faits sur la base de marchés attribués de gré à gré d’un montant de plus d’un milliard de francs CFA. Autrement, les gars arrangent leurs propres routes et attendent aussi des commissions, tout ça sur le dos du pauvre contribuable Burkinabé. C’est ça le changement pour lequel des gens ont sacrifié leur vie ? On ne fait que pomper l’air à ce pauvre peuple pour pouvoir l’exploiter, pire que le régime COMPAORE. On comprend, ils savent qu’ils n’ont qu’une année mais ils oublient que les temps ont changé. Ce n’est pas seulement la démission du ministre à moralité douteuse il faut réclamer. Celui qui l’a placé là pour pouvoir exploiter sa douteuse moralité doit également répondre tout comme les bénéficiaires des aménagements privés qui se font avec les devises publiques. Et c’est vraiment aberrant de voir de grandes personnes, de surcroît des hautes autorités mentir en public. Quelle honte pour ce gouvernement de transition !

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2014 à 15:26
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    ok les choses doivent etres claires si le peuple aspire a la justice a la gestion saine du bien public.Cela necessite que nos dirigeants doivent briller et etres des models pour tous pour que l’action populaire aie un sens.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2014 à 16:12, par Boblis
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Ce monsieur doit démissionner sans condition ; le président kafando doit savoir qu on impose pas la morale aux autres mais on se l impose pour l exemplarité ; pourquoi commencer par bitumer vos ruelles par des marchés gré à gré pendant que les vraies priorités attendent toujours,si cela va continuer ,notre déception ira grandissante et le PEUPLE avisera pour une rectification.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2014 à 16:23, par Blaise au secours....
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Hahahahahaha.....la prophétie est en marche je dis hein vous allez envoyer des émissaires chercher Blaise en plein 13h je plains les pauvres martyrs qui sont morts pour rien car "votre’’ révolution a été volée et des hyènes et hiboux sont en train de se partager les restes du ’’Burkina"
    Voyez la Lybie à côté l’Irak etc tous ces pays qui ont chassé leur dirigeant appelé "dictateur" par les occidentaux et qui le regrette amèrement aujourd’hui mais on dit que "si je savais n’a pas de que" donc vous allez regrettez amèrement Blaise....

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2014 à 16:25
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    N’existe t-il pas un Ministre de la justice dans notre pays pour que ces manisfestants puissent vouloir se faire justice à eux-mêmes.
    - Le Procureur de la République doit se saisir d’office de ce problème et vérifier :
    1. - Si un aménagement de voirie a été fait autour et vers la résidence privée d’un Président transitoire de 1 an.

    2. - Vérifier si une route a été financée par le contribuable pour mener jusqu’au champ privé du Président transitoire.

    3. - Vérifier si un aménagement des ralentisseurs a été effectué aux frais du contribuable menant à une église fréquentée par le Premier Ministre.
    Après quoi, une décision judiciaire viendrait mettre fin à toutes ces supputations dont je peine à savoir si elles ont véritablement existées. Baark Biiga.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2014 à 17:27, par pep
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Je croyait que le CNT était la pour trancher ces genres d’affaires c.-à-d. Veiller au respect de la charte et de ce point de vu étant donné toutes ces charges devrait se saisir de l’affaire et réclamer la démission de ce bandit et exiger des explications du premier ministre pour savoir comment il a pu se tromper de la sorte. Mais silence radio

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2014 à 20:16
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    @ Baark Biiga, j’ajoute, si de tels aménagements ont été décidés de concert avec le Président lui-même ou/et avec le Premier Ministre, ils doivent eux-mêmes tous les deux démissionner immédiatement ou cela risque de ressembler à un cirque.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 00:14, par kansegba
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Si à moins de 3mois de gouvernance c’est ainsi,il ya de serieuses doutes quant à l’avenir de ce pauvre pays.Le president partait comment dans son champs avant l’insurrection ?Il faut que le president fache annuler ce marché qui insulte tout le peuple burkinabé et la mémoire des matyrs.
    Pour le ministre impliqué dans plusieurs affaires louche ,sa demission n’est que question de bon sens.Avec 4 mois de prision ferme son casier judiciaire ne lui permet même de s’engager à la fonction publique encore moins etre ministre.L’injustice tue l’autorité de l’etat.Sachez vers ou vous voulez aller !!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 01:25
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    #36, nous tous nous connaissons les USA. Si tu as plus de 0,8g d ’alcool dans le sang et qu’ on te prend, tu as in ticket et tu paies une amende pas moins de 250 dollars et ton permis peut etre suspendu. A un certain niveau, c’est la prison. Ce n’est pas aussi leger comme crime car meme au Burkina, des soulards ont endeuille des familles. C’est ce que vous encouragez ?
    Aux USA, les gens peuvent aller en prison vite parce que les gens savent que la loi n’ est pas ecrite pour les faibles la- bas. Le gouverneur de l’ etat d’ Illinois est actuellement en prison, tout puissant qu’ il est. Il a tente de dealer le poste de senateur et ca l’ a bouffe. Ici, Guiro est pris avec 2 milliards mais on dit qu’ il n’ y a pas de preuves qu’ il a vole. Si c’etit aux USA combien de ministres et de DG allaient etre toujours en train de pourrir en prison/ ? C’est parce qu’ on respecte la loi. Il est tres dangereux de vivre dans un pays ou on ne respecte pas la loi. Ca veut dire que c’est les plus forts qui font la loi a laquelle ils ne sont pas tenus.
    Mais d’ une facon plus precise, on reproche des choses tres precises a Djiguemde. On dit qu’ il a fait la prison aux USA pour avoir tente de soudoyer un douanier. Il se croyait certainement a ouaga et mal lui en prit. Il a du avoir un avocat mais la loi aux USA, c’est la loi. Avec l’ aide d’ un avocat ou avec l’ aide d’ une goyave. Tu as enfreint la loi, tu dois payer. Moi j’ ai menace de trainer mo service en justice parce qu’ un patron se comportait de facon raciste et c’ est le patron qui a perdu son boulot et moi on m’a presente des excuses. Imaginez si c’etait a ouaga.
    Si Djiguemde a fait la prison aux USA, il est un repris de justice et je ne suis pas a l’ aise qu’ un ancien prisonier soit ministre. Ca ne rime meme pas. Prisonier/ Cuisinier, ca rime mais qui va accepter un ancien prisonier comme son cuisinier meme ?
    Enfin, faire la prison ou que tu sois ca veut dire que tu n’as pas assez de discipline interieure pour pouvoir respecter les lois du pays ou tu es. La preuve, malgre les lois rigides aux USA, des burkinabe vivent la- bas et ne vont pas en prison chaque jour. Ceux qui veulent aller vite au Burkina, ils vont vouloir aller vite aux USA, et la- ba, comme les lois ne sont pas ecrites pour les Servi de Zerome mais pour tout le monde, ils vont etre condamnes, ils vont purger leur peine et ils vont etre deportes. On nomme quelqu’ un qui aurait fait la prison et qui aurait ete deporte apres. Est-ce que lui - la meme il peut meme avoir encore un visa americain ? Meme s’ il gagne le visa dans une embassade au Burkina ou ailleurs, a l’ entree, l’ Immigration ne va pas le laisser rentrer car les embassades et l’ immigration, chacun fait son travail.
    Si j’ etait Djiguemde, j’ allais partir parce qu’ il ne peut plus reussir une quelconque mission car les travailleurs de la boite ne te font plus confiance. Ne force pas. Ce qui n’ est pas a toi n’ est pas a toi. J’espere que tu es un vrai croyant, pas un tartuffe, c’ est-a-dire, un faux devot.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 06:01, par sacremento
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Monsieur le Ministre, Nous voulons des hommes integres pour la transition, pas des bagnards.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 08:31, par Herman
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Chers compatriotes la situation est très grave. Le personnel n à aucun intérêt à avancer de tel allégation sans preuves. Zida doit démissionner et son ministre arrêté et poursuivi. Je propose même un grand rassemblement le 03 janvier à la place de la révolution pour soutenir le personnel du ministère dans cette lutte qui du reste est la nôtre. Zida il y a trop de raté dans tes actions. camarade Michel réveil toi ne soyez pas un président mouton svp.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 09:47, par lewil
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Bonjour

    Au vu de tout ce qui se passe avec ce gouvernement, je pense que je commence avoir raison de n’avoir pas eu confiance à cette ancienne garde de Blaise. J’ai bien dit que ces gens allaient récupérer notre révolution et l’expédier à l’occident. C’est le même système qui va continuer. Le colonel Zida a été positionné par Blaise et Diendéré pour protéger certains intérêts. Voici que la copinage entre dans la gestion des affaires du pays. Attendons ; nous risquons d’être surpris des traitements qui seront réservés aux dossiers Thomas SANKARA et de Norbert ZONGO. Il faut qu’on commence à donner du ton à ces institutions de la transition pour qu’elles sachent qu’on les tient à l’oeil. Dans tous les cas si d’ici fin janvier, il n’y a pas d’actions fortes concernant les vrais aspirations du peuple, nous devons comprendre que ces gens veulent nous rouler dans la farine. Ces gens ont été à l’école de Blaise (suivez mon regard). Nous devons etre exigeant vis à vis du gouvernement par rapport à nos attentes. Soyons vigilant car il semble le blaso n’est pas totalement coupé des responsables de son RSP. Vigilance

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 11:37, par kbk
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Pourquoi tant de tergiversations ? Le ministre dit qu’il est bien diplômé et nie tous les faits qui lui sont reproches. Il dit aussi occuper un poste au sein d’une organisation sous régionale...
    Monsieur le Ministre, tout ça s’est bien beau. Pourquoi avoir toutes ses qualités et s’attacher mordicus a ce poste ministériel ?
    Vous ne trouverez pas du boulot si vous démissionner ?
    Je doute fort des enquêtes menées sur les ministres avant leur nominations. M. Zida, comment en 24herues la gendarmerie a pu mener des enquêtes sur vos 24 ou 25 ministres ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 11:38
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Je suis d’avis avec l’internaute N° 48. Quelle déception.........................pauvre de nous.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 17:53, par Au nom du PEUPLE
    En réponse à : Exigence de la démission du ministre Moumouni Guiguemdé : Le personnel du ministère des infrastructures persiste et signe

    Les faits relatés ici sont suffisamment graves pour que :
    1. le PEUPLE sorte pour réclamer purement et simplement la démission de Moumouni du gouvernement de transition ;
    2. une explication (justification) claire et nette des travaux engagés, ce que cela représente pour le contribuable burkinabé ainsi que les modalités de passation des marchés.
    Incroyable !!!
    On est où là ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés