Bobo-Dioulasso : Amnesty Burkina forme des jeunes sur les droits humains

samedi 20 décembre 2014 à 04h09min

Dans le cadre des rencontres, débats et échanges qu’Amnesty international organise tous les mois de décembre, plus d’une trentaine de Bobolais ont eu droit à une café-conférence à l’Institut français de Bobo-Dioulasso ce samedi 13 décembre 2014. Echangeant sur des cas pratiques, les participants ont fini par apporter leur soutien à des personnes victimes des violations des droits de l’homme dans le monde.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Bobo-Dioulasso : Amnesty Burkina  forme des jeunes sur les droits humains

Dans le cadre des rencontres, débats et échanges qui rythment les activités d’Amnesty International pendant les mois de décembre, des Bobolais ont participé à une café-conférence. Jeunes et sympathisants d’Amnesty International pour la plus part, la quarantaine de participants a pu apporter sa contribution à la promotion des droits humains autour de cas pratiques. Invités à se plancher sur trois exemples de violations des droits humains, chaque groupe a répondu au même questionnaire « 1.Y-a-t-il ou pas violation de droits dans le cas ; 2. Si oui, qui est victime et qui en est l’auteur ; 3. Quel(s) droit(s) a (ont) été violé(es) ; 4 Quel genre d’action pouvons-nous entreprendre ? Quel principe ou arguments peuvent soutenir une telle initiative ; 5. Ecrire un message, une image symbolique en soutien ». Composés d’étudiants et d’enseignants, le groupe N°1 a travaillé sur l’arrestation et l’incarcération de Liu Ping. Emprisonnée (6 ans et demi) pour avoir « cherché à provoquer des conflits et troublé l’ordre public », Liu Ping est une chinoise très connue dans la lutte pour la défense des droits des travailleurs. Modeste femme, cette chinoise, combattante du droit des travailleurs s’est rendue célèbre en demandant la publication des patrimoines des leaders de son pays. Depuis lors, Liu Ping croupit en prison. En rescousse à Liu Ping depuis Bobo-Dioulasso, le groupe N°1 du café-conférence a répondu avec plus ou moins de succès aux questions posées. A l’instar des deux autres groupes de la soirée, les défenseurs de l’activiste chinoise ont fait appel à leur imagination, en concevant une image symbolique appelant à la libération de Liu Ping. Tous les travaux ont eu lieu sous le regard des responsables d’Amnesty Burkina dont Christian Ouedraogo, le coordonnateur.

Ousséni BANCE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 décembre 2014 à 18:33, par Gaoussou
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Amnesty Burkina forme des jeunes sur les droits humains

    Tiens tiens, Amnesty existe au Burkina ? C’est curieux, elle ne s’est jamais prononcée, elle muette comme une carpe, pourtant les griefs n’ont pas manqué durant la dictature de l’homme fort.

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2014 à 13:28
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Amnesty Burkina forme des jeunes sur les droits humains

    Eh bien, comme vous le dites vous même, vous ne saviez pas que Amnesty existe au Burkina, pourtant beaucoup de personnes le savent et sont même membres et sympathisants. Eux savent le travail profond que Amnesty mène pour la promotion des droits humains dans le monde et au Burkina Faso. Ce ne sont pas seulement les actions tumultueuses qui portent des fruits. Cependant, merci pour votre interpellation. Vous êtes aussi invités, peut être qu’avec vous nos actions seront plus à la hauteur de vos attentes. Excellente journée !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés