Entretien d’infrastructures routières : Le FER-B outille son personnel

mercredi 17 décembre 2014 à 21h06min

Permettre la mise en place d’un cadre institutionnel incitatif qui favorise l’atteinte des résultats dans le respect des enveloppes budgétaires, c’est à cette fin que se tient au profit du personnel du Fonds d’entretien routier du Burkina (FER-B), un atelier en Gestion axée sur les résultats. La cérémonie d’ouverture de cet atelier, présidée par le Secrétaire général du ministère des infrastructures, du développement et des transports, est intervenue dans la matinée du mercredi 17 décembre 2014 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Entretien d’infrastructures routières : Le FER-B outille son personnel

Deuxième du genre en moins d’un mois, le présent atelier de trois jours est guidé par le souci de la réorientation stratégique du FER-B tant au niveau de ses instruments, de son fonctionnement, de la collecte et la mobilisation des finances pour l’entretien routier, qu’en ce concerne les rapports du Fonds avec ses partenaires.
Il devra permettre aux participants, présage le directeur général du FER-B, Mamadou Ouattara, « de développer, d’une part, une vision intégrée des diverses composantes de la gestion axée sur les résultats et d’autre part, de maîtriser les principes, la démarche et les outils de la gestion axée sur les résultats ».

La gestion axée sur les résultats, précise le SG du ministère en charge des infrastructures, est une approche managériale qui intègre les stratégies, les personnes, les ressources, les processus et les outils de mesure pour améliorer la prise de décisions, la transparence et la reddition de comptes. Avec sa mise en œuvre, la programmation en fonction des priorités et l’allocation de ressources conséquentes, s’instaurent.

Pour ce faire, le présent atelier offre l’occasion de communications qui donneront aux participants de disposer de la meilleure compréhension des principes, notions et concepts clés de la gestion axée sur les résultats. L’occasion est également annoncée pour être celle du partage d’expériences entre participants, gage d’enrichissement mutuel. Toutes choses qui devront permettre au FER-B de mieux faire face aux besoins et attentes des usagers, et de mettre en adéquation les performances ainsi que les enjeux de l’entretien routier au Burkina Faso.

Signalons qu’à cet atelier, en plus du personnel du FER-B, participent les représentants d’agences d’exécution des infrastructures routières. A l’endroit de tous ces participants, le SG du ministère en charge des infrastructures a lancé l’exhortation à poursuivre dans la dynamique de renforcement des capacités en vue d’une mise en œuvre efficiente du plan stratégique 2015-2019 du FER-B.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 17 décembre 2014 à 22:22, par Afrique juste
    En réponse à : Entretien d’infrastructures routières : Le FER-B outille son personnel

    Quelque soit la formation qu’on peut administrer à son personnel,les résultats escomptés ne seront jamais atteints si la corruption continue de gangrener l’entretien routier.Faites vous même le constat dans quel état le réseau national s’y trouve.
    Au lieu de passer à des vérifications sérieuses pour évaluer les capacités techniques,matérielles,financières et personnelles des entreprises ce sont des agents qui soufflent les informations sur l’enveloppe financière supposée être confidentielle à certaines entreprises pour récolter en retour des dividendes.Combien de fois votre structure a octroyé des marchés d’exécution à des entreprises qui n’ont même pas leurs propres niveleuses n’en parlons même pas d’un chargeur ou d’un bull et qui doivent réaliser des travaux de profilage ou de terrassement.
    Combien de fois des entreprises attributaires de vos marchés ont présenté des faux CV de personnel qui n’existe pas, souvent des gens qui sont morts dont on continue d’utiliser les diplômes pour soumissionner.Une fois le marché acquis,ces entreprises s’en moquent de recruter des techniciens.
    Je pense qu’aujourd’hui pour atteindre les résultats c’est faire vérifier si une entreprise ou un bureau d’études une fois le marché acquis est capable de mobiliser au moins 2/3 des capacités matérielles,personnelles et financières qu’il a consigné dans son offre.Dans le cas contraire,il faut le déclarer défaillant et remettre au second mieux classé.C’est à ce prix que les choses pourront évoluer sinon le secteur de l’entretien routier est l’un des plus corrompus ou circulent de grosses sommes entre,maîtres d’ouvrages,bureaux de contrôle et entreprises au détriment de la qualité

  • Le 18 décembre 2014 à 10:47
    En réponse à : Entretien d’infrastructures routières : Le FER-B outille son personnel

    il faut voir le cas du Sourou, on a tout fait pour avoir le goudron, rien jusqu’à présent, il faut songé a réparé (de qualité) nos route après la saison pluvieuse,

  • Le 18 décembre 2014 à 15:07, par Gbabili
    En réponse à : Entretien d’infrastructures routières : Le FER-B outille son personnel

    Afrique juste, merci ta pertinente analyse, je pense que ce DG même doit partir ; c’est un activiste du CDP ; il était candidat sur la liste CDP aux législatives de 2012 ; en plus il n’est pas un technicien des routes ; voilà pourquoi nos routes sont mal entretenues

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés