ONATEL- UO : Un partenariat gagnant-gagnant est né

mercredi 17 décembre 2014 à 20h45min

L’Office national de télécommunication (ONATEL-SA) et l’Université de Ouagadougou (UO) sont désormais partenaires. La signature de la convention de partenariat entre la nationale des télécommunications et le temple national du savoir est intervenue ce mardi 16 décembre dans l’enceinte de l’université.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
ONATEL- UO : Un partenariat gagnant-gagnant est né

Pour la signature ce mardi 16 décembre de la convention de partenariat entre L’Office national de télécommunication (ONATEL-SA) et l’Université de Ouagadougou (UO), il y avait d’une part la délégation de l’UO conduite par le président de l’université Karifa Bayo et de l’autre, celle de l’ONATEL-SA avec à sa tête le directeur des services de la société, Edouard Bationo, représentant le directeur général. Après la signature des documents suivie de l’échange des paraphes, les deux chefs de délégation se sont chaleureusement serré la main, signe de l’effectivité de la conclusion du partenariat entre les deux institutions. « L’université de Ouagadougou, par ma voix, salue cette initiative heureuse entreprise par les deux structures. Naturellement, je me réjouis des opportunités que cette convention offre aussi bien à l’Onatel qu’à l’Université.

C’est un partenariat entre deux entités de première importance, d’une part nous avons la première compagnie de téléphonie au Burkina et de l’autre la première université. Il est donc évident que l’acte de rapprochement de cet après-midi augure un partenariat qui ne peut-être que fructueux », s’est félicité le président Karifa Bayo. « Ce partenariat est d’une grande importance pour ONATEL-SA. En effet, notre entreprise a décidé d’apporter son soutien à l’Université de Ouagadougou pour contribuer au rapprochement Universités-Entreprises dans l’intérêt des deux parties et pour aider à la formation des générations montantes et à l’éclosion de l’élite nationale », a indiqué pour sa part le directeur des services de l’ONATEL-SA, Edouard Bationo. Et le vice-président de l’UO chargé des enseignements et des innovations pédagogiques, Pr Nicolas Barro, d’ajouter : « la mise en œuvre de cette convention offrira, grâce au sponsoring, des possibilités d’amélioration des conditions de travail de l’ensemble de la communauté universitaire ».

100 bourses au profit des 100 meilleurs étudiants

A travers la présente convention de partenariat, l’ONATEL-SA s’engage à mettre les nouvelles technologies de communications au service de l’enseignement supérieur en apportant plus de solutions aux besoins des étudiants, des enseignants et du personnel ; le but étant de promouvoir l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et de faciliter l’acquisition de solutions de télécommunication selon les besoins exprimés. Ainsi, l’ONATEL-SA offre des facilités d’acquisition de solutions portant sur l’Internet 3G+ et Mobicash, porte-monnaie électronique. A cela il faut ajouter un accompagnement de la communauté universitaire de l’UO pour l’acquisition d’ordinateurs portables nécessaires à l’amélioration des conditions de travail sur le campus. Aussi, l’ONATEL-SA a exprimé sa disponibilité aux côtés de l’UO pour étudier tous les axes de développement des enseignements dispensés à travers les moyens de télécommunications disponibles ou à acquérir tel l’enseignement à distance pour offrir le maximum de possibilités aux candidats afin de leur permettre de bénéficier davantage des échanges interuniversitaires. Car, le directeur général de l’ONATEL est convaincu d’une chose : « Les TIC jouent un rôle moteur dans le système éducatif d’un pays et constituent un levier de croissance et de développement pour toute activité humaine dans le contexte actuel de la mondialisation ».

Par ailleurs, l’ONATEL-SA pour encourager l’excellence sur le campus universitaire, a décidé d’offrir 100 bourses aux 100 meilleurs étudiants dans toutes les filières de formation de l’Université de Ouagadougou. Et à titre symbolique, Beoré N. Somda a reçu la sienne sur place d’une valeur de 100 000 F CFA. Elle a salué au nom des autres bénéficiaires l’acte de l’ONATEL-SA et a souhaité que son exemple fasse tache d’huile auprès d’autres institutions soucieuses du système éducatif.

Grégoire B. Bazié
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés