Le 55e anniversaire de l’indépendance du Burkina : après Dédougou, Kaya prend le relais

dimanche 14 décembre 2014 à 22h33min

Les festivités du 11 décembre de Dédougou, ont pris fin avec la remise des Couleurs nationales et du flambeau à la région du Centre-nord. Un signe symbolique signifiant solennellement que c’est cette région qui va abriter le 55e anniversaire et marquant également le début officiel des activités préparatoires.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Le 55e anniversaire de l’indépendance du Burkina : après Dédougou, Kaya prend le relais

Ce jeudi 11 décembre nuit, une délégation de la région du Centre-Nord était à la place de la nation de Dédougou. Elle était en compagnie d’une foule de Dédougou qui attendait les feux d’artifices de la tombée des rideaux du 54e anniversaire que la région a abritée. La délégation de Centre-Nord attendait avec impatience le drapeau national et le flambeau. Un geste symbolique qui leur donne le feu vert de commencer les activités préparatoires du 11 décembre prochain.
L’émotion était visible sur les visages de la délégation. Mais protocole oblige. Il fallait d’abord assister à la remise du prix de la meilleure œuvre journalistique sur le thème du 54e anniversaire qui était toujours en cours.

C’est donc après cette cérémonie assez brève, peut-être que leur prière a été entendue, que le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun a pris le Drapeau qu’il a remis au Président du Comité national d’organisation du 11 décembre, qui l’a à son tour remis à madame le Gouverneur du Centre-Nord. Sous un tonnerre d’applaudissements, de rires et de cris de joie, la même scène se répétait avec la remise du flambeau. En effet, le Gouverneur de la Boucle du Mouhoun, Victor Dabiré a pris le flambeau qu’il a ensuite remis au Président du Comité national d’organisation, Denise A. Barry qui à son tour l’a remis à madame le Gouverneur du Centre-Nord, Mariam Diallo née Zoromé. Puis c’en est suivi les appréciations.
Ainsi pour le Président de la Commission nationale d’organisation, « le 11 décembre c’est un évènement complet et cette commémoration au niveau de notre pays doit être saluée. Secondairement en ma qualité de Président du comité national d’organisation je voudrais exprimer ma satisfaction pour ce que nous avons pu voir depuis les festivités.

Ainsi que vous pouvez le constater avec cette remise de flambeau à la région suivante nous pouvons dire que l’ensemble des manifestations qui étaient prévues dans le cadre du 11 décembre 2014 a été intégralement exécuté ». Et ajouter, c’’est l’occasion pour moi de prendre le prétexte de cette cérémonie de remise de flambeau à la région du Centre-Nord pour exprimer ma gratitude et celle du gouvernement ainsi que celle de son excellence monsieur le premier ministre et celle de son excellence monsieur le Président du Burkina Faso à l’ensemble de la population de la Boucle du Mouhoun qui est sortie nombreuse à l’occasion de ces activités auxquelles cette population a été conviée durant ces nombreux jours. Pour Denise Barry, Ce n’est pas évident lorsque le gouverneur recevait le flambeau l’année dernière à Dori. Mais « se réjouit-il le défi a été relevé ».

S’adressant à madame le gouverneur de la région du centre nord, Monsieur Barry lui a fait savoir que les attentes de l’ensemble des populations du Burkina sont grandes quant à la réussite surtout des activités du 11 décembre prochain. Il se veut optimiste, « il se trouve que c’est une femme qui est gouverneur. Et comme les femmes savent relever le défi », le président se dit assurer que la Région du Centre-Nord sera à la hauteur des attentes.

Madame le Gouverneur du Centre-Nord, Mariam Diallo ne dit pas le contraire, « Déjà nous avons commencé notre organisation depuis janvier 2014 et nous pensons que nous sommes beaucoup en avance et nous allons profiter de cette avance pouvoir aller en avant, faire beaucoup de choses et développer aussi des initiatives pour que ça soit vraiment un succès et un 11 décembre aussi particulier au Burkina Faso ». Et de promettre, « toutes les filles et fils de la région, nous allons conjuguer nos efforts pour pouvoir vraiment relever ce défi. Et nous lançons déjà un appel à toutes les burkinabé et plus particulièrement aux fils de la région pour que chaque burkinabé puisse nous accompagner. Parce que c’est une fête nationale et ça concerne tous les Burkinabè. Et c’est ensemble que nous allons vraiment réussir cette activité.

Ibrahima TRAORE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 décembre 2014 à 21:26
    En réponse à : Le 55e anniversaire de l’indépendance du Burkina : après Dédougou, Kaya prend le relai

    A quand enfin un 11 décembre au Sud-Ouest pour ne changer que de côté

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2014 à 06:48, par wedaga
    En réponse à : Le 55e anniversaire de l’indépendance du Burkina : après Dédougou, Kaya prend le relai

    Merci pour le compte rendu M. Traoré. Mais veuillez améliorer, SVP, votre expression. Quand on vous lit, on a l’impression que vous rédigez comme si vous parliez. Certainement que vous n’avez pas pris le temps de relire l’article avant de le publier. Toutes mes excuses pour ces suggestions !

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2014 à 07:57, par Sam
    En réponse à : Le 55e anniversaire de l’indépendance du Burkina : après Dédougou, Kaya prend le relais

    Nous désolé de voir certains maires continuer de croire qu’ils seront réinstallés dans les mairies. Le MATS hésite beaucoup. Nous ne comprenons toujours pas pourquoi les délégations spéciales ne sont pas encore installées. Les communes fonctionnent au ralenti. ça ce n’est pas normal.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2014 à 09:11, par Vico
    En réponse à : Le 55e anniversaire de l’indépendance du Burkina : après Dédougou, Kaya prend le relais

    Relever le defi, tel la promesse du centre nord. C’est normal car, l’organisation du 11 decembre 2015 a été arraché de haute lutte quand l’ancien président avait retiré la fete en faveur sa region. Oubliant que lui, sa toute première sortie officielle dans les regions après son forfait le 15 octobre 1987 fut à Kaya avec la célébration de la Journée Intertionationale de la Femmes, le 8 Mars 1988. Mais qui le plus doit relever le defi, c’est bien entendu le Gouvernement de transition dans son ensemble car, arraché également de haute lutte par le peuple du 27 au 31 octobre 2014 ; quelle coincidance ?. Alors Mr. le Président, vous avez célébré sous votre présidence une fete organisée par des autres et on parle de reussite, effectivement c’est une reussite à tout les niveaux. Donc il vous reste revoir le calendrier de l’organisation de cette fete nationale dans les regions, pour mieux investir, mieux planifier afin donner un éclat particulier à ces fetes dans les autres regions, en commençant par celle de Kaya. C’est ça le defi majeur à relever par votre Gouvernement. C’est en cela que sera la première sortie officielle du Gouvernement dans cette histoire des 11 decembre, bien entendu en 2015 à Kaya ; Organisée par vous et présidée par vous. Et j’espère bien si tout va bien, que ce jour là, le nouveau Président democratiquement élu sera présenté au peuple en présence d’autres Présidents de la sous region et des institutions internationales, qui viendront temoigner leur gratitudes à Son Excellence Michel KAFANDO, à Son excellence Isac ZIDA, au Gouvernement dans son ensemble, aux membres du Conseil National de la Transition avec à sa tete, Cherif SY, à toutes les autres institutions nationales et à tout le peuple pour leur maturité politique ; exemplaire en Afrique afin que triomphe chaque jour, la democratie, légalité, la justice, la liberté pour une paix durable dans notre très chère AFRIQUE. Vive le Burkina Faso, Pays des HOMMES INTEGRES.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2014 à 17:05, par Anonymous
    En réponse à : Le 55e anniversaire de l’indépendance du Burkina : après Dédougou, Kaya prend le relais

    Mr Ibrahima TRAORE, avez-vous pris le temps de vous relire avant de publier ?
    Vraiment, vous êtes des amateurs en journalisme ou quoi ? Faites-vous aider un peu ou utiliser des correcteurs en ligne pour corriger vos fautes.
    De grâce, il y a des intellectuels qui vous lisent aussi.

    Étant donné que lefaso.net.net ne publie pas des commentaires d’amélioration de son service, vous pouvez-vous me contacter par mp si vous le souhaitez.

    Merci

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés