Promotion de la santé au Burkina : Vers une synergie d’actions des acteurs communautaires

samedi 13 décembre 2014 à 02h04min

Lutte contre le VIH/SIDA et les IST, promotion de Santé sexuelle de la reproduction et maintenant prévention de la maladie à virus Ebola. Ce sont entre autres préoccupations du ministère de la santé, appuyé par des organisations de la société civile. Le réseau Convention communautaire du Faso a organisé la 4e journée communautaire le 12 décembre 2014 sous le thème : « la synergie des actions des acteurs communautaires dans la promotion de la santé au Burkina Faso ». Objectif : unir les forces afin de combattre plus efficacement ces différentes maladies.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Promotion de la santé au Burkina : Vers une synergie d’actions des acteurs communautaires

Cette 4e journée communautaire vise à renforcer les interventions dans la lutte contre le VIH/SIDA et les IST, la promotion de Santé sexuelle de la reproduction et de prévention de la maladie à virus Ebola. Elle a été ponctuée par un forum des acteurs, suivi d’exposition des produits agro-alimentaires des structures membres du réseau. C’est le ministre de la santé qui a été désigné comme parrain de la présente édition.
La synergie d’action des acteurs de développement est l’une des stratégies majeures du département de la santé en ce sens qu’elle permet la mutualisation des moyens, renforce la collaboration et est plus porteur de résultats que des actions isolées. Les grandes priorités de santé comme la lutte contre le SIDA, le paludisme, la tuberculose ou encore la maladie à virus Ebola ne pourraient atteindre les résultats escomptés sans une synergie d’action des intervenants dans le domaine de la santé et ceux des populations. C’est pourquoi, le représentant du parrain a salué la pertinence du thème « la synergie des actions des acteurs communautaires dans la promotion de la santé au Burkina Faso ».

Des acquis à pérenniser

Au cours de l’année 2014, le réseau COCOFA qui regroupe plusieurs associations a réalisé près de 26 051 activités de sensibilisation et a touché plus de 53 000 jeunes de 15 à 24 ans dans le domaine de la lutte contre le VIH/SIDA, des activités de visites à domicile et à l’hôpital ; 48 sorties de supervision ; l’appui à 10 associations bénéficiant du financement du panier commun SP/CNLS.
Le Burkina est aujourd’hui l’un des pays où le taux de séroprévalence est des plus bas en Afrique. Un résultat dus essentiellement aux efforts du monde communautaire. Pour pérenniser ces acquis le conseiller technique du ministre de la santé a exhorté les différents acteurs à plus d’abnégation, de professionnalisme et de synergie afin de vaincre les maladies qui entravent développement socio-économique du Burkina.

Il a par ailleurs réitéré l’engagement du ministère de la santé à accompagner les initiatives qui participent à la mobilisation sociale, aux plaidoiries, et au renforcement du dialogue sectoriel en matière de mise en œuvre des interventions prioritaires.


Faire front contre la menace Ebola

La présente journée communautaire se tient à un moment où la maladie à virus Ebola sévit dans la sous-région Ouest-africaine avec un bilan désastreux. Face à cette menace, les acteurs du monde communautaire se mobilisent pour faire front contre cette menace. « Ebola est à nos frontières. Le monde communautaire est disponible et disposé à appuyer le ministère de la santé dans les activités de sensibilisation de la population sur les mesures d’hygiène à observer afin que cette maladie n’entre pas dans notre pays », a soutenu le président du conseil d’administration du réseau COCOFA, Edouard Diappa.

« Conscient que les mesures préventives sont les meilleures stratégies pour maintenir hors de nos frontières ce fléau, je joins ma voix à la vôtre pour appeler l’ensemble de la population au respect des mesures d’hygiène simples et appropriées telles : se laver les mains au savon et à l’eau propre, éviter le contact avec tout cas suspect, avec des animaux sauvages morts, faire appel aux agents de santé devant tout cas suspect », a lancé Siaka Banon, conseiller technique représentant le ministre de la santé. Les associations appuient le ministère en matière de promotion de la santé afin que les grandes interventions prioritaires puissent avoir les résultats escomptés. Et, cette journée devrait renforcer cet accompagnement.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés