Célébration du 11-décembre 2014 : 74 « médaillés » dans la région du Centre

vendredi 12 décembre 2014 à 00h02min

A l’instar des autres régions du Burkina, et au moment où se tenait la célébration nationale à Dédougou dans la Boucle du Mouhoun, celle du Centre, Ouagadougou, célébrait également, ce jeudi, 11 décembre 2014, le 54ème anniversaire de l’indépendance du Burkina. C’est la « Place de la Révolution » qui a accueilli cette cérémonie dont l’axe majeur a été le « clin d’œil » de la nation à ses filles et fils à travers des décorations.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Célébration du 11-décembre 2014 :  74 « médaillés » dans la région du Centre

Depuis un certain nombre d’années, la célébration du 11-décembre marquant l’accession à l’Indépendance du Burkina Faso est faite de façon tournante dans les régions. Ainsi, après Fada N’Gourma dans la région de l’Est, Ouahigouya pour le compte du Nord, Bobo-Dioulasso pour les Haut-Bassins, Koudougou pour le Centre-Ouest et Dori pour le Sahel, c’est Dédougou, région de la Boucle du Mouhoun qui a abrité la célébration nationale du 54ème anniversaire, ce jeudi, 11-décembre 2014. Si l’ensemble des regards s’y étaient orientés, il n’en demeure pas moins que les douze autres régions n’ont pas été en reste de la fête.

En effet, selon l’esprit de la célébration, chaque région doit aussi vivre l’évènement au plan local par une célébration tournante entre les provinces d’une même région. La région du centre, dont Ouagadougou est le chef-lieu, n’étant composée que d’une seule province, le Kadiogo, contrairement aux autres, « tourne sur elle-même ». La « seule » particularité à ce niveau est que cette année, le 11-décembre s’est déroulée à la « Place de la Révolution ».

La « Place de la Nation » ayant été ‘’rebaptisée’’ « Place de la Révolution » depuis l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre dernier. Bref, c’est sur ce lieu symbolique que 74 personnes ont reçu les distinctions de la nation. Les récipiendaires se composent de six médaillés de l’Ordre national, quatorze de l’Ordre du mérite Burkinabè, 18 de l’Ordre spécifique et 36 des collectivités locales.

Comme dans les autres régions, exception faite de celle de la Boucle du Mouhoun, c’est le gouverneur de la région, Georges Marie Compaoré, qui a présidé la cérémonie aux côtés de nombreuses autorités administratives, militaires et paramilitaires, politiques, coutumières, de parents, amis et proches des récipiendaires ainsi que des populations sorties pour vivre l’évènement.
Une cérémonie qui s’est voulue sobre et sans même le traditionnel défilé militaire.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

A l’issue de la cérémonie, quelques récipiendaires ont bien voulu partagé quelques propos :

François Compaoré, directeur régional de l’enseignement secondaire du Centre, inspecteur de français (Officier de l’ordre national) :

C’est un geste des autorités auquel je ne peux pas du tout être indifférent. Je leur dis merci pour avoir reconnu ma modeste personne. Je souhaite que cet acte de reconnaissance soit également un remerciement vis-à-vis de l’ensemble de mes collaborateurs par qui nous avons eu ces résultats, un acte de reconnaissance vis-à-vis de ma famille qui m’a toujours soutenu et un acte de reconnaissance vis-à-vis de la nation dont je suis l’humble serviteur et l’humble fils. Cette distinction est également une invite à mieux faire, pour moi-même et pour l’ensemble de mes collaborateurs. Qu’ils reconnaissent en cette distinction, leurs efforts, et non les miens.

Ferdinand Nikiéma, commune de Komsilga, médaillé d’honneur des collectivités :
Je suis heureux et je dis merci à ceux qui m’ont proposé à la décoration. Je me dis que cette distinction est le symbole de la reconnaissance d’un travail abattu et, à ce titre, je ne peux que les remercier. Je dédie cette distinction à ma famille qui m’a soutenu, à mes collaborateurs de service pour qu’ensemble, nous continuons à donner le meilleur de nous-mêmes pour le Burkina Faso et pour que les collectivités locales aillent de l’avant. En ce jour de célébration de notre indépendance, j’ai aussi une pensée particulière envers tous les Burkinabè et souhaite que nous continuions toujours à être solidaires pour qu’ensemble, nous puissions construire le Burkina.

Opportune Valérie Zagré, Chevalier de l’Ordre du mérite :
Je voudrais d’abord, rendre grâce au Seigneur et dire que c’est un sentiment de joie qui m’anime. Je remercie mes supérieurs hiérarchiques qui ont cru à moi, en mes efforts de longues années couronnés aujourd’hui par cette distinction. Je dédie cette distinction à mon mari qui n’a jamais cessé de me soutenir dans mon travail.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés