Confédération nationale des travailleurs du Burkina Faso : Des plaidoyers pour leur bien-être

mercredi 10 décembre 2014 à 00h02min

Rendre publiques les actions de plaidoyer faites au profit des travailleurs du Burkina Faso dans le cadre de la mise en œuvre du programme Solidarité mondiale est ce qui a occasionné le point de presse organisé par la Confédération nationale des travailleurs du Burkina Faso (CNTB) le vendredi 28 novembre 2014 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Confédération nationale des travailleurs du Burkina Faso : Des plaidoyers pour leur bien-être

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme solidarité mondial, la Confédération nationale des travailleurs du Burkina Faso (CNTB) a engagé une série d’actions de plaidoyers auprès des autorités pour une amélioration des conditions de vie de travail. Ces actions qui ont concerné quatre points ont été rendues publiques le vendredi 28 novembre dernier au cours d’un point de presse. Il s’agit de la relecture de la loi 033 portant régime juridique applicable aux emplois et aux agents des EPE, l’appui à l’autonomisation des centres de formation professionnelle, de la ratification de la convention 189 de l’OIT sur le travail décent en faveur des travailleurs domestiques, de l’amélioration des conditions d’accès des jeunes, des retraités et des travailleurs déflatés, aux différents fonds alloués à la promotion de l’emploi. Sur ces quatre points, le secrétaire général de la CNTB, Blaise Hien a informé qu’il s’agit de rappels « en ce sens que ce sont des plaidoyers faits depuis l’an 2009 ».

Il a surtout insisté sur deux nouvelles doléances faites aux autorités. Il a cité « l’adoption de la convention collective sectorielle des mines et carrières afin d’assainir les relations de travail dans le secteur miniers, la dotation des services techniques de certains départements ministériels, notamment l’inspection du travail, en matériel nécessaire pour les sorties de contrôle des entreprises dans le cadre du respect de l’application de la législation du travail ». M. Hien a reconnu que le Burkina Faso est dans une période de transition, « mais nous disons que les nouvelles autorités pourraient prendre en compte ces suggestions et propositions, dans le cadre des réformes déjà annoncées par le premier ministre ». Le SG de la CNTB dans son élan a vendu la mèche en annonçant que l’accent sera mis pour le plan d’action 2014-2016 au droit à la protection civile.

Yves OUEDRAOGO

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés