Ecole supérieure d’informatique : un nouveau bureau pour mieux promouvoir les diplômés

mardi 9 décembre 2014 à 00h41min

L’association pour le renforcement des capacités des diplômés de l’école supérieure d’informatique (A.R.C.D.E.S.I) a organisé, ce samedi 06 décembre 2014, une assemblée générale dans la salle de conférence du ministère de l’économie et des finance (EX-CENATRIN ). Il s’est agi de faire les bilans technique, financier et moral du mandat 2010-2013 et d’élire de nouveaux membres dans les instances dirigeantes de l’association.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ecole supérieure d’informatique : un nouveau bureau pour mieux promouvoir les diplômés

Introduction du Président Sortant

Cette Assemblée Générale, a effectivement démarré dans les environs de 10h et a duré 3h d’horloge. Elle a été présidée par le président du bureau sortant M. ILBOUDO Ramané avec à ses côtés deux autres membres du bureau sortant à savoir M. ROUAMBA Halidou et M. TAPSOBA Abdoul Malick, respectivement SG Promotion des TICS et SG aux activités socioculturelles et sportives.

Le président a tout d’abord félicité les membres de l’association ainsi que les participants de l’assemblée avant de faire une brève présentation de l’association dans ses objectifs, sa vision et les axes stratégiques d’intervention. Il a rappelé succinctement qu’en tant que association professionnelle et apolitique l’ARCDESI recherche les objectifs ci-après :
1) La promotion des TICS en tant qu’instrument fondamental de développement économique et socio-culturelles sur la plan national ;
2) La culture de l’excellence dans le métier de l’informatique et la fédération des initiatives novatrices par le biais des anciens de l’ESI ;
3) Favoriser l’employabilité de ses membres et la recherche des stages à travers le tissage de lien inter-promotion à tout les niveaux de poste ;
4) Participer aux instances décisionnelles des TICS sur la plan national ;
5) S’affilier à toute autre associations sœurs afin d’aboutir à la mise en place de l’Ordre des Informaticiens du Burkina.

Bilans technique et financier

Abordant le bilan technique le SG de la promotion des TICS a énuméré un certain nombre d’activités majeures parmi lesquelles les différents séminaires de formation ont pris une place prédominante dans le mandat et ont permis de renforcer la capacité de plusieurs informaticiens et réveiller beaucoup de notions perdues par les informaticiens. Ces séminaires de formation sont animés par des experts nationaux et internationaux de chaque domaine. Il s’agit précisément de formations relatives à :
-  Microsoft Windows server 2012,
-  la sécurité des réseaux d’entreprise,
-  Microsoft system center manager (SCOM)
-  L’administration de serveur linux
-  Les bonnes pratiques de gestion de systèmes d’informations à travers les processus ITIL. Etc ..
Le bilan technique a été jugé satisfaisant et le bilan financier à son tour encourageant.

Bilan moral

En ce qui concerne le bilan moral et les recommandations, le President sortant s’est beaucoup appesanti sur les faiblesses de son bilan moral. De son avis, ces faiblesses sont les éléments sur lesquels le bureau entrant doit s’appuyer pour mieux faire.
Ainsi, on note :
-  La faible mobilisation des anciens de l’ESI autour des activités.
-  Un manque de motivation des membres en termes de cotisations et de participation aux réunions ;
-  Un manque de moyen financier pour couvrir tous les axes stratégiques de plan d’action sur tout le mandat ;
-  Un manque de partenariat véritable avec de l’ESI (l’école mere) ;
-  Un manque de disponibilité et dynamisme des membres bureau ;
-  L’absence de siège pour l’ARCDESI ;
Au regard du bilan général, et après un échange entre les membres présents, l’assemblé a fait des recommandations afin de donner une ligne directive au bureau entrant pour plus d’efficience.

Recommandations

Les recommandations ont porté essentiellement sur :
-  La création d’une commission de mobilisation dès la base par la création d’un point focal dans chaque promotion depuis la création de l’école jusqu’à aujourd’hui ;
-  La mise en place du portail web de l’ARCDESI afin d’augmenter dans visibilité et de faciliter les échanges entre ces membres d’une part et d’autre part avec l’ESI ;
-  La mise en place de mini-projets fédérateurs d’idées et faciliter la mobilisation et le contact des membres ;
-  Elargir les canaux de recherches de partenaires financiers et techniques ;
-  Tisser des liens avec les autres associations sœurs allant dans le sens de la mise en place de l’Ordre des informaticiens.
-  Sensibiliser les anciens à promouvoir l’ARCDESI en tant que structure fédératrice de projets ou d’initiatives de tout diplômé de l’ESI.

Présentation de l’association

Crée le 02 septembre 2006 l’ Association pour le Renforcement des Capacités des Diplômés de l’Ecole Supérieure d’Informatique du Burkina Faso (A.R.C.D.E.S.I.), elle est une organisation professionnelle apolitique regroupant les Diplômés de l’École Supérieure d’Informatique (ESI) du Burkina Faso convaincus que seule l’unité d’action professionnelle peut leur permettre de relever les défis qui s’imposent à eux dans la promotion des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) tout en travaillant à leur épanouissement dans un cadre serein de liberté et d’expression. Sa devise est « S’unir pour mieux servir par l’informatique ! ».

Objectif et buts
-  Offrir un cade d’expression amicale et fraternelle à tous ses membres ;
-  Participer au développement socio-économique du pays à travers la promotion des technologies de l’information et de la communication (TIC) ;
-  Promouvoir les métiers d’informaticiens ;
-  Exhorter ses membres à cultiver l’excellence dans le métier d’informaticien ;
-  Contribuer à lutter contre le chômage et sous-emplois des informaticiens

La vision de bâtie autour d’axes stratégiques
-  Renforcement des capacités des membres : formation, ateliers/séminaires, conférences, etc.
-  Promotion des TIC au plan national : conférence publiques, formation, séminaires, information / sensibilisation, participation aux initiatives de promotion des TIC organisées au plan national, appui directe à des organisations de la société civile et aux institutions de formation, contributions à la mise en œuvre des politiques nationales en matière de TIC , etc.
-  Activités socioculturelles éducatives et sportives

Composition des nouveaux organes : mandat 2015-2017

Le Bureau National
1. Président : Rouamba Halidou
2. Secrétaire Général : Kola Abdoulaye
3. Secrétaire Général Adjoint : Barro Sériba
4. Secrétaire Général chargé de la Gestion des Finances et du patrimoine : RAMDE Issiaka
5. Secrétaire Général chargé de la Gestion des Finances et du patrimoine Adjointe : Hien O. Isabelle
6. Secrétaire Général chargé de l’administration de l’Information : Barro Nabil Issa
7. Secrétaire Général chargé de l’administration de l’Information Adjoint : Soulama Zidama Adama
8. Secrétaire Général chargé de la promotion des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) : Tapsoba Abdoul Malick
9. Secrétaire Général chargé de la promotion des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) Adjoint : Sawadogo T. Simplice
10. Secrétaire Général chargé des Activités Socioculturelles et Sportives : Diallo Azize Oumar
11. Secrétaire Général chargé des Activités Socioculturelles et Sportives Adjoint : Traoré Aboudou
12. Secrétaire Général chargé de l’Organisation. : Blegna Siaka
13. Secrétaire Général chargé de l’Organisation Adjoint : Ouédraogo W. Sosthène

Commissaire aux comptes
1. Zaré Assane
2. Ouattara Salifou

Commission de contrôle
1. Président : Ilboudo Ramané
2. 1er SG : Gnoumou Y. Marcellin
3. 2eme SG : Ouattara Bakary

Nabil Issa Barro
Secrétaire Général chargé de l’administration de l’Information
71338824

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 décembre 2014 à 08:00, par citoyen
    En réponse à : Ecole supérieure d’informatique : un nouveau bureau pour mieux promouvoir les diplômés

    Parlez de nous un peu de cette école svp. situation géographique condition admission,

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 08:28, par Fasobiiga
    En réponse à : Ecole supérieure d’informatique : un nouveau bureau pour mieux promouvoir les diplômés

    Bon vent aux Informations Nassois, il faudra sensibiliser les gens surtout sur la sécurité web il y a trop de zombies au Faso.
    Nabil Issa Barro Secrétaire Général chargé de l’administration de l’Information a oublie de mentionner au moins l’UPB qui est l’Université mère.
    Cordialement Fasobiiga

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 08:33, par jamal
    En réponse à : Ecole supérieure d’informatique : un nouveau bureau pour mieux promouvoir les diplômés

    Félicitation pour le renouvellement et bonne continuation dans le travail et la persévérance !

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 09:34
    En réponse à : Ecole supérieure d’informatique : un nouveau bureau pour mieux promouvoir les diplômés

    Bon vent à la nouvelle équipe.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 10:06
    En réponse à : Ecole supérieure d’informatique : un nouveau bureau pour mieux promouvoir les diplômés

    En réponse à la demande d’informations du premier intervenant je me permet de m’aventurer à apporter des informations sur l’Ecole Supérieure d’Informatique. L’ESI en abrégé est une école d’ingénieur hébergé au sein de l’Université Polytechnique de Bobo Dioulasso. C’est une école qui à été crées dans les années 1990 avec pour vocation de former des cadres compétents qui doivent accompagner l’essor de l’ingénierie des systèmes d’information au Burkina Faso. Il faut dire que ce premier objectif a été atteint parce que actuellement beaucoup de systèmes informatique de l’administration publique ont été conçu et développés par des ingénieurs de l’ESI. Nous pouvons citer par exemple le système SYGASPE. Actuellement les ingénieurs de l’ESI reconnu pour la solidité de leur formation sont dans les assurances les banques l’administration publique, l’armée la gendarmerie. En dehors de nos frontières nous rencontrons des ingénieurs de l’ESI dans les organisme internationaux, des grand groupe privée etc. Si à sa création l’ESI formait des ingénieurs de travaux informatique (BAC+3) actuellement il forme aussi des ingénieurs de conception en informatique (BAC+5) , des formation en DEA et Doctorat y sont délivrée aussi. Le sérieux et l’expérience des étudiants de l’ESI dans le monde du travail fait que plusieurs étudiants de nationalité étrangère y sont admis pour suivre le cursus de formation. L’admission à l’ESI est conditionnée à la réussite à un test d’entrée très sélectif après le BAC. L’administration au niveau 3 ème cycle obéis à la même règle.
    Un ancien de l’ESI

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés