Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

jeudi 4 décembre 2014 à 01h09min

« Le président Compaoré est responsable de ce qui lui est arrivé »
Le paysage politique burkinabè vient de s’agrandir avec un dernier né : le Mouvement pour la démocratie en Afrique (MDA). Le parti a été porté sur les fonts baptismaux courant mois de novembre 2014. Il a reçu son récépissé le 18 novembre dernier de l’administration. Son patron se nomme Amadou Tall, un jeune homme d’affaires de 32 ans qui sillonne le monde dans le cadre de ses affaires. Natif de Titao dans le Nord, Tall se dit révolté par l’arriération de son pays malgré les ressources qu’on possède et qui auraient pu servir à développer le pays pour soulager la misère des populations. Le parti se réclame de la droite libérale et s’inscrit théoriquement dans l’opposition. L’occasion faisant le larron, nous avons pu obtenir, en exclusivité, une interview avec le président du MDA venus dans nos locaux. C’était hier 20 novembre 2014 dans la soirée. Lisez plutôt.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

Le Soir : Dites-nous pourquoi vous avez décidé de créer un parti politique ?

Amadou Tall : Nous avons décidé de créer ce parti pour le changement. Quand on regarde le Burkina Faso, on peut dire qu’on a tout. Mais paradoxalement, les populations n’ont rien. Quand on traverse les quartiers, on se demande si vraiment il y a une volonté de faire de ce pays un pays digne de ce nom. Donc nous venons apporter le changement au Burkina Faso. Le changement réel.

Selon vous, où se situe le problème du Burkina Faso. Est-ce un problème d’hommes, de compétences, de manque de volonté ou s’agit-il d’un mal de gouvernance ou de choix ?

Le problème, il est connu. Ce sont les hommes. Vous savez chaque pays a sa richesse. Aujourd’hui en Afrique, on a des pays qui ont le pétrole mais qui ne pèsent pas. Malgré le pétrole qu’ils ont, les populations souffrent le martyr. Vous avez à côté de ceux-ci des pays qui n’ont pas grand-chose en termes de richesses du sous-sol, mais dont les populations sont à l’aise. Le Burkina Faso peut être l’un des meilleurs pays en Afrique. Malheureusement. Tous ceux qui viennent à la tête de l’Etat, chacun pense d’abord à lui-même, à mettre sa famille à l’aise, à voler l’argent pour déposer dans des comptes en Europe, en Suisse, là où on n’en a vraiment pas besoin. Vous voyez aujourd’hui, les Burkinabè viennent de chasser leur président. Cela est inadmissible. Imaginez-vous s’il avait bien travaillé, pourquoi et comment sa propre population peut prendre la décision de le chasser du pays ?

Le MDA, à vous entendre, vient faire la promotion des valeurs africaines, c’est-à-dire, de travailler avec le peu dont on dispose dans intégrité pour développer le Burkina Faso ?

C’est un peu cela. Nous estimons qu’avec le peu qu’on a, si on y ajoute de la bonne volonté, de l’intégrité, de la vision, on peut développer le Burkina Faso. C’est ce que nous allons apporter au peuple burkinabè.
Aujourd’hui le MDA est implanté dans combien de localités au Burkina Faso ?
Nous venons d’avoir notre récépissé qui date du 18 novembre. C’est vrai que l’idée a germé depuis un bout de temps. Mais pour le moment, nous nous attelons à avoir notre siège et à mettre tout en œuvre pour que les choses puissent aller d’elles-mêmes. Vous voyez, nous avons la chance de voyager à travers le monde. Donc nous avons la ferme volonté de travailler à faire du Burkina Faso ce que les autres pays sont.

Vous avez des idées certes, mais est-ce que vous les moyens de vos ambitions ? Au Burkina, les partis existent mais beaucoup ne sont pas nantis à même de pouvoir dérouler leurs idées ?

Les moyens ne vont pas manquer si tant est que les idées sont bonnes et cohérentes.

Est-ce que vous avez des relations sur le plan international à même de pouvoir vous soutenir ?

On ne crée pas un parti comme cela. Il faut s’assurer qu’on a le minimum, voire le nécessaire pour pouvoir travailler. Nous nous connaissons le monde. Nous connaissons l’Europe, nous connaissons l’Asie et nous allons mettre à profit nos relations pour pouvoir faire avancer notre parti et faire changer notre pays. Le Burkina Faso mérite mieux que ça. Regardez depuis les indépendances en 1960, il n’y a vraiment pas eu de changement en tant que tel. Regardez ne serait-ce que la capitale Ouagadougou, par rapport à d’autres villes africaines, il n’y a pas match. Nous sommes en retard. C’est ce désir de faire du Burkina Faso, une grande nation qui nous anime et pour cela nous saurons trouver les moyens là où ils se trouvent.

Le Burkina Faso vit une crise après cette insurrection qui a contraint le président à quitter son fauteuil. Quelle est votre analyse ?

Le président Compaoré est responsable de ce qui lui est arrivé. Si un président dit que son pays l’aime, il faut en retour qu’il aime son peuple. Quand on aime son peuple, il y a des décisions qu’on ne doit pas prendre surtout lorsque ce peuple te dit qu’il n’a pas besoin. Il aurait fallu qu’il écoute son peuple et qu’il renonce à son projet de révision. 27 ans au pouvoir, je pense que ça suffit largement. C’est pourquoi, nous pensons qu’il faut limiter les mandats partout en Afrique et surtout faire en sorte que personne ne remette en cause cela. C’est une valeur essentielle de la démocratie. Sans ce garde-fou, il nous sera difficile de nous développer.

Nous avons actuellement un nouveau président, un Premier ministre militaire et une transition qui est en marche. Est-ce que vous avez une analyse particulière. Est-ce que vous croyez que ça va aboutir ?

J’ai foi en la transition et je crois que ça va bien aller. J’apprécie la vision du lieutenant-colonel Zida devenu Premier ministre. C’est un homme qui en deux semaines a su rallier tout le monde à sa cause. C’est un grand homme et moi jusqu’à preuve de contraire, je lui fais confiance.
Est-ce que votre parti a déjà des relations avec d’autres partis au plan national ?
Non, pas encore.

Entendez-vous tisser des relations avec d’autres partis ?

Nous n’avons pas encore réfléchi à la question.

Nous n’avons plus le CFOP et la majorité. Néanmoins, les partis évoluent par tendance. Vous vous êtes de quelle tendance ? Celle de l’ex-opposition ou de l’ex-majorité ?

Déjà nous sommes contre l’ancien régime. Si on doit évoquer les tendances, de ce point de vue, je dirai que nous sommes de l’opposition politique.

Est-ce que vous pensez qu’il faut juger le président du Faso, le patron de l’autre régime ?

C’est vrai qu’il a conduit le Burkina Faso dans la situation dans laquelle nous sommes actuellement. Mais je pense qu’il faut faire les choses avec mesure. Nous ne devons pas tomber dans une sorte de chasse à l’homme ou de justice des vainqueurs.
Nous allons vers des élections présidentielles, législatives et municipales en 2015. Le

MDA compte-t-il présenter un candidat à l’élection présidentielle ?

Nous sommes un parti qui ambitionne d’être aux affaires. Nous ne sommes pas venus pour faire de la figuration. En toute logique, nous prendrons part aux élections. Mais pour l’élection présidentielle, nous n’avons pas encore une position arrêtée. Mais, d’ici-là, les instances habilitées prendront la décision appropriée.
Il est vrai que vous avez votre siège à Ouagadougou, mais où se situe votre fief ?
Notre fief c’est à Ouahigouya. Notre base, c’est certainement dans le grand Nord.

Que pensez-vous de Gilbert Noël Ouédraogo et Salif Diallo qui sont des fils du Nord et des hommes politiques incontournables ?

Je n’ai pas trop de commentaires les concernant. Pour Gilbert, en deux mots, je dirai qu’il a tout simplement trahi son peuple.

Et Salif Diallo ?

Je pense que c’est un homme de bien.
Quelles seront vos activités dans les jours à venir ?
Ne soyez pas pressé. Bientôt, vous entendrez parler du MDA.
Pour finir peut-on savoir l’idéologie politique du MDA ?
Nous sommes un parti de droite et des libéraux.

Encadré :
L’EMBLEME DU MDA

Le MDA prend pour emblème un tigre dans un cercle porté par deux mains entourées par deux épis de culture vivrière. Les mains signifient la solidarité et les épis l’autosuffisance alimentaire.

Les couleurs utilisées par le MDA sont : l’orange qui signifie l’union, le vert qui signifie l’espoir pour une nation prospère. Le blanc signifie la paix et la justice dans la nation.
Le Tigre a un tempérament galvaniseur, il reste toujours maître de lui. Le Tigre est intelligent et curieux.

Le Tigre sait ce qu’est l’amitié et va au-delà du simple coup de main quand on fait appel à lui. C’est le symbole de la solidarité entre les militants du parti.
Le Tigre a une sensibilité d’observateur avant de s’investir. Pour le MDA, c’est le sens de la concertation inclusive de tous les fils et filles du pays avant la prise de toute décision en rapport avec l’intérêt de la nation. C’est l’expression même de la démocratie une des valeurs primordiales au sein du MDA.

Ousmane Tiendrebéogo
Journal Le Soir

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 décembre 2014 à 08:11
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    Encore une merde

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2014 à 08:29, par carylchessman
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    Beaucoup décourage pour atteindre l idéal prone.
    Toutefois je pense qu il serait bon pour tous ceux qui pensent avoir un destin pour ce peuple de faire d abord le bilan de leurs actions dans une localité quelconque du pays pour qu on puisse apprécier ce qu ils feront de nos ressources une fois au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2014 à 08:40
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    Ce monsieur est au service de qui ? je suis curieux de savoir de quelle opposition il se dit si ce n’est à la transition. Monsieur, svp ne vous faites pas utiliser ce sera difficile désormais de se faire de l’argent cadeau dans la politique, veuillez relire l’interview vous vous réveillerez .Déjà qu’il y a trop de partis politiques vous voulez en rajouter en racontant n’importe quoi, on dirait que vous n’avez rien compris de la révolution ( plus rien ne sera comme avant)..

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2014 à 08:59, par Alias
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    C’est tristement parti. Pour permettre de voir de réel partis poliques, il va falloir limiter le nombre de partis dans le pays. Un grand maximum de 7 partis. Cela pemettra de voir des regroupements pour faire de vrais partis.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2014 à 10:04, par YAWOTO
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    On en a marre des bla bla de ses soit disant partillon politique, qui sont plutôt à la limite de l’égocentrisme, il y a combien de partis politiques aujourd’hui pour que quelqu’un ne trouve pas ou se caser pour créer un nouveau parti qui n’apportera rien de plus que les autres. Au lieu d’aller vers une synergie d’action, on est là à disperser ses efforts et à se laisser aveugler par ses ambitions.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2014 à 11:01, par ELKABOR
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    Que le PF et le PM prennent des mesures drastiques pour que le MATD crée des clauses pour empêcher la prolifération tels des bactéries des partillons politique dans ce pays
    Merde alors c’est quoi ce cafouillage là certains se croient toujours dans une cours de récréation où quoi ?Maximum 3formations politiques regroupant des libéraux des centristes et des socialistes point barre..la politique est une affaire sérieuse pour que n’importe quel quidam se lève pour se créer son parti au gré de ses humeurs Soit les partis qui ont les mêmes idées fusionnent soit on crée des mécanismes pour dissoudre ceux qui ne peuvent même pas mobiliser une famille entière ..tchrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2014 à 11:59
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    Bonjour les amis décidément j’ai l’impression que les burkinabés ne sont pas vraiment prêt pour une vraie démocratie. Sinon comment comprendre que les gens se mettent à tirer à boulet rouge sur monsieur Tall. Si nous sommes vraiment en démocratie les gens ont le droit de s’exprimer. Si vraiment les burkinabés veulent réellement le changement profond comme ils le disent dans leurs bouches et si sincèrement ils sont honnête avec eux même , au lieu de vous décharger sur monsieur Tall moi je vous dis et je le répète la vraie merde c’est le MPP. Je sais que seuls les myopes politiques vont m’insulter mais ils le verront si jamais le MPP accède au pouvoir. L’ennemis du Burkina et des burkinabé est et demeure le MPP. Ouvrer l’œil et le bon. D’ailleurs nous demandons à la transition d’ouvrir les dossiers de ces 3 créature du MPP. En commençant par Simon compaoré sur le plus petit dossier qui est celui de la réhabilitation de la mairie de Ouaga. C’est un dossier récent. Laissez monsieur Tall tranquille

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2014 à 12:08, par Badpress
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    C’est RDA ou MDA ? Déguisez vous bien, le peuple n’est plus dupe. Vous seriez démasqué et fouetter.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2014 à 13:51, par Megd’
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    C’est la méthode CDP qui revient via le MPP. C’est pour créer diversion plus tard.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2014 à 14:17, par Brotteaux des Illettes
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    Point besoin de limiter le nombre de partis, les faux mourront de leur belle mort

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2014 à 16:42, par BARRO
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    Monsieur, le changement dont vous parlez pour notre pays a mon avis, vous n’avez pas besoin de créer un nouveau parti.Ce pays compte déjà plus de cent(100) partis politiques. Le domaine dans lequel vous exercez,développez ça dans votre région d’origine où d’autre région du pays, vous allez créer de l’emploi qui va lutter contre la pauvreté.Toute personne qui veux le bien du peuple c’est par ces actes qu’il pourra avoir la confiance de celui-ci.(avis d’un frère pour un Burkina juste).

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2014 à 17:34
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    Le parti se réclame de l’opposition ? soyons sérieux mr le journaliste, à partir du 18 nov 2014, ns sommes en transition, pas de majorité, donc pas d’opposition. votre introduction est non sens

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2014 à 18:36, par Kabore fff
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    cher je pense mpp il est numéro un du parti politique ne se comparent pas vous-même votre mda

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2014 à 18:36, par KOLTY
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    Dans tous les cas , on verra bien dans les jours qui suivent qui est derrière tout ça !

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2014 à 20:09, par ElMagnifico
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    Vraiment le vrai peuple a été traumatisé par la foultitude de partis ! Les intellectuels au lieu de créer des emplois et absorber un tant soi peu le chômage pensent qu’en créant un parti il vont se faire une place au soleil. De grâce arrêtez le massacre ! Nos estomacs sont déjà enflés de ces partis aux slogans creux et aux programmes politiques flous ! Excepté le zoo de Ziniaré il n’y a aucune contrée au Faso où on trouve des tigres ! Votre tigre c’est déjà mal parti, c’est du pipeau ! Si votre sigle était au moins un mulet on comprendrait aisément que vous venez pour travailler. Mais un tigre ? Hum nos chevaux, nos ânes, nos dromadaires vont y passer. Je crains même pour la vie des crocodiles de Sabou et de Bazoulé. Ou alors c’est la tête du tigre de Ziniaré ?
    Et puis pour votre gouverne il n’y a plus de parti au pouvoir ! Donc vous vous opposez à qui ? A la transition ?
    Mettez-vous en rang en adhérant aux partis que sont l’UPC, l’UNIR/PS, le Faso Autrement (Eh oui ! Où sont les guenons qui disaient que le Faso ne sera jamais autrement ?), le METBA, le MPP, le PUND (Parti de Boukary Le Lion - j’espère que c’est bien le nom ; dans le cas contraire toutes mes excuses) . Ceux-là sont des partis d’avenir. Les autres se sont sabordés en mouvant comme des serpents derrière le CDP (Congrès des Délinquants Pressés).
    Donc arrêtez de nous suffoquer avec de nouveaux partis !

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2014 à 21:29, par Kantigui
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    Il faut vraiment arrêter ce cirque et arrêter de tomber aussi bas. Le Burkina a changé !!! Pensez-vous que ce Mr peut faire de la politique et mieux se prétendre président : Interview creux sans aucune conviction. " quand on regarde le pays on peut dire qu’on a tout, mais les populations n’ont rien"... Ensuite plus loin : " en fait on a rien, mais il faut surtout de la bonne volonté, de l’intégrité...". Et puis ..."Nous sommes de l’opposition politique " Quelle opposition politique ?...en ce moment il n’y en a pas. Nous sommes en transition.
    "Nous sommes un parti de droite et des libéraux." est-ce que savez vraiment ce que cela signifie ? Je pense que vous feriez mieux de rebrousser chemin tout de suite, avec une aussi grande faiblesse d’analyse, de cohérence et de conviction. Ce pays n’a vraiment pas de ça !!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2014 à 23:57, par Y’en a marre
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    C’est vraiment du n’importe quoi la multiplication de ces partillons. Chacun se lève un matin et crée un parti et il est content quoi. S’il a besoin d’un parti d’obédience libérale, l’UPC et l’ADF/RDA sont là. A quoi bon multiplier ainsi les partis ? Vous ne rendez pas service à la démocratie. Si j’étais responsable de ce pays, 5 à 10 partis maximum avec des conditions drastiques pour être et demeurer un parti politique.
    Pour la création exiger que l’on procède par pétition avec un minimum de 10000 signatures de personnes en âge de voter.
    Pour le maintien, démontrer la conduite d’activités de terrain et un trésorerie de 20 à 30 millions sinon on ferme la boutique.
    Ils créent les partis pour capter les subventions publiques et ne rien faire sur le terrain. On en a marre.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 01:12
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    "Le MDA, à vous entendre, vient faire la promotion des valeurs africaines, c’est-à-dire, de travailler avec le peu dont on dispose dans intégrité pour développer le Burkina Faso ? "

    Question idiote. En quoi ela serait- il une solution specifiquement africaine ? Posez les bonnes quetions si vous voulez avoir les bonnes reponses.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 17:57, par faden
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    Le MDA sera au service du peuple ! Ne tuez pas le poussin dans l’œuf !

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 18:24, par Martin Luther King
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    Pourquoi vous ne voulez pas du Mouvement pour la Démocratie en Afrique ? C’est la démocratie véritable qui nous intéresse ! Cherchons ce qui nous est bien pour le BF et l’Afrique.
    Combien de ces partis sont démocrates ? A partir de 2014, nous devons nous battre pour une démocratie réelle. Ce sont des jeunes de 15 ans qui se sont battus pour l’alternance ici !

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2014 à 15:10, par kn
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    Ce Mec s’oppose à qui ou à quoi ? monsieur le journaliste dite lui qu’il ya plus de majorité au Faso. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2014 à 16:02, par yeriblo
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    Vous n’avez pas fini de rire . Il y a un autre jeune de 28 ans qui remercie le président de transition et son premier ministre pour quel service rendu je ne sais et qui dit créer un nouveau parti avec des camarades aussi jeunes que lui.Lire l’écrit dans Le Quotidien de ce lundi 8/12/2014. Pour mettre fin à cet désordre politique il faudrait qui fixe un pourcentage à atteindre aux élections pour bénéficier du financement des partis. Moins que ce pourcentage la personne rembourse les sous ou les partis d’auto financent et après les élections , les partis qui auront atteint le taux sont remboursés Sinon ça sent de l’arnaque au pays des hommes dit pays des hommes intègres .

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2015 à 20:56, par MOHAMAN BELLO
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    Je trouve pour ma part que le MDA porte des bonnes idees et pour l’avenir de ce beau pays on a besoin des idees d’ou kil viennent, du nord comme du sud, pour k ensemble nous remettons ce pays debout, les projets du MDA consiste au developement et il a besoins de nous pour les realiser. Nous te soutenons monsieur le president.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2016 à 22:14
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    Mr. Amadou Tall is a professional con man and fraudster.He has cheated many traders in gold transactions in the UAE also. He collects advance to the tune of hundreds of thousands of US dollars but the gold is never delivered. All what buyer gets is empty promises and forged paper and dud cheques. And he walks away with the bundles of cash.Currently he is wanted by the Police and Judicial system in the UAE for fraud, forgery of documents and cheating.

    Répondre à ce message

  • Le 3 février 2017 à 00:22, par TALL
    En réponse à : Partis politiques : Amadou Tall lance le MDA

    Tu as mal réagit mon fils, tu n’a pas entendu la parole de el hadj sou-aïbou mn grand père ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés