Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

mardi 2 décembre 2014 à 16h33min

Camarade étudiants, camarade élèves, dignes fils et filles du Burkina Faso, le Bureau Exécutif National (BEN) de la Fédération Estudiantine et Scolaire pour l’Intégrité au Burkina Faso(FESCIBF), voudrait à travers cette déclaration saluer vos efforts considérables fournis pour redonner espoir à notre peuple et le réconcilier avec les autres peuples du monde entier.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

Ainsi, de par vos actions en tant que masses estudiantine et scolaire, vous vous êtes opposés à la prostitution intellectuelle et avez choisi le camp du peuple. Le temps a fini par nous donner raison et nous nous inclinons devant la mémoire de nos camarades qui sont tombés les armes à la main durant cette bataille décisive.
Le Bureau Exécutif National souhaite prompte rétablissement à tous les élèves et étudiants encore hospitalisés dans les centres de santé ainsi qu’à ceux qui ne le sont plus et présente ses sincères condoléances aux familles éplorées. Le BEN de la FESCIBF appelle tous les élèves et étudiants à sortir massivement le mardi 02 décembre 2014 pour qu’ensemble nous enterrions nos martyrs dans la dignité et leur rendre un dernier hommage mérité pour leur sacrifice à la nation.

Camarades étudiants, camarades élèves, camarades responsables, camarades de sections, camarades de bases, la Fédération Estudiantine et Scolaire pour l’Intégrité au Burkina Faso est le mouvement avant-gardiste des intérêts de l’ensemble des élèves et étudiants du Burkina Faso. Sur le plan académique il faut noter, la façon la plus irresponsable dont le MESS à l’époque a voulu introduire le système LMD au sein de nos différentes universités. Les infrastructures causent problème, elles ne sont ni adaptées ni suffisantes. Certains professeurs irresponsables continuent d’accroitre les échecs tout en gardant les copies des étudiants pendant plus de trois mois en ne suivant pas le calendrier universitaire de l’administration.

A cet effet le Bureau Exécutif National demande la mise en place d’un comité d’urgence d’évaluation du système LMD et la mise en disposition des véritables mesures d’accompagnement du système à défaut nous demanderons sa suspension pure et simple, suivie d’indemnisation des victimes que son application chaotique a déjà occasionnées.

La direction générale du CENOU qui devrait en réalité être une institution au service des etudiants est devenue une institution policière pour réprimer, déloger et affamer les étudiants ; nous avons pour preuve la crise de 2008, de 2011 et de 2013.
Le CENOU de par notre constat est une véritable mafia et dont le DG a explicitement décidé de s’enrichir dans le dos des étudiants. Nous nous sentons aujourd’hui interpellés quand à tout ce qui touche à la vie et à la santé des étudiants burkinabé et qui compromet les acquis des hautes luttes menées et obtenues par les étudiants. Si le Directeur Général du CENOU avait tiré leçon du passé, il n’aurait pas été obligé de manger le plat d’haricot le 27 novembre 2014 et dont il a fini par accepter que le contenu était d’une qualité médiocre.

Nous demandons la démission pure et simple du Directeur Général du CENOU suivie d’une justification de son mandat à la tête de cette institution. Nous demandons à cet effet que des audits soient faits à la Direction Générale du CENOU.

La cotisation des parents d’élèves est un mal qui sévit dans nos différents établissements. Il est incompréhensible, avec toute la raison, que des parents puissent demander à des enfants de cotiser pour eux. Nous signalons au passage, que l’association des parents d’élèves est une association fantoche et irresponsable, nous ne pouvons plus accepter et cautionner cette corruption a grande échelle. Et c’est à juste titre que nous demandons sa suppression pure et simple.

Camarades étudiants, camarades élèves, camarades responsables, camarades de sections, camarades de bases, jamais nous n’avons cédé, et jamais nous ne cèderons face aux agressions, aux chantages, ni aux menaces. C’est pourquoi nous ne pouvons accepter qu’une cité qui a été construite au départ pour les étudiants soit retirée sans motif valable. Les acquis des étudiants sont des principes sur lesquelles nous ne pouvons pas discuter. Le BEN de la FESCIBF demande la restitution de la cité de Zogona dans un bref délai et sans condition. Les logements des étudiants ont toujours posé problèmes et pendant que les autorités devrait réfléchir à comment trouver des bâtiments pour loger les étudiants qui ont du mal à se trouver un toit, elles se lancent dans la confiscation des infrastructures déjà insuffisantes. La vision du Bureau Exécutif National sera toujours une arme puissante dans la défense des droits et intérêts des élèves et étudiants, en faveur d’une éducation de qualité, du développement scolaire et universitaire, de la justice sociale pour tous nos camarades tombés dans les lignes de fronts ainsi que ceux assassinés pour avoir juste revendiqué un minimum de conditions de vie et d’étude.

L’image de nos universités et cités universitaires, vantée hier par nos autorités comme un paradis de l’éducation, comme un lieu de destination préférée est favorisée par la corruption administrative généralisée, par la dictature, et par la mauvaise gestion. Nous allons la transformer grâce au processus de lutte que le BEN de la FESCIBF a mis en place, en un symbole de dignité, d’éducation vraie, d’intégrité, d’indépendance, d’humanisme et d’intransigeance dans la défense des principes et d’éducation.

Camarades étudiants, camarades élèves, camarades responsables, camarades de sections, camarades de bases, nous sommes animés par la volonté et par l’idéal de construire une nouvelle unité au sein de la diversité de nos établissements secondaires et au campus pour oser regarder dans la même direction afin de bâtir une école nouvelle. Nous sommes aussi surpris que vous quand certains mouvements parrainés hier par l’ex ministre Moussa Ouattara parlent aujourd’hui de combattre la corruption or ces mêmes mouvements étaient financés pour détourner la lutte scolaire et estudiantine. Sans visions et sans ambitions syndicales, certains groupes aussi qui prétendent avoir le monopole de la lutte avec leurs desseins qui consistent à propager des idées et des concepts marxistes et léninistes, devront être contrecarrés, entre autre, par une conceptualisation théorique créative et pratique du syndicalisme possible dans les conditions du Burkina Faso en vue de régler les problèmes auxquels l’étudiant burkinabé est confronté, comme unique alternative d’égalité et de justice pour tous, comme a su le développer la FESCIBF.

Vive l’étudiant Burkinabé, Vive l’élève Burkinabé, que Dieu Bénisse l’école Burkinabé.
FESCIBF toujours !!!!! Victoire toujours !!!!!!

Pour le BEN de la FESCIBF, le Secrétaire Général National, le camarade Bruno Yaméogo.

Bruno Yaméogo
Secrétaire Général National

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 décembre 2014 à 16:42, par LA DUCHESSE
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    je pense qu’il faut commencer à taper dur maintenant. tous les jours ce sont des grèves pour demander la démission de dirigeants. et puis qu’est que FESCI vient faire à l’UO ? des immitateurs aux cervelles de moineau là. tchrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2014 à 16:50, par Uncitoyen
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Chers étudiants concentrez vous sur vos études malgré les conditions difficiles. La démission du DG du CENOU ne changera pas votre situation. Sachez que le DG actuel n’était pas à la tête du CENOU en 2008.
    Etudiez afin de quitter rapidement ce lieu.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2014 à 16:56, par SOME
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    donc si on demande des sanctions on doit admettre que quand sankara (et la revolution ) degageait, suspendait, blamait, jugeait, etc les fautifs, il avait raison donc puisque aujourd’hui tout le monde demande que l’on sanctionne Or chacun se faisait un plaisir de dire et raconter que c’etait un regime d’exception qui ne respectait pas les libertes et on l’a tué. Aujourd’hui tout le monde veut encore ce que sankara faisait Quel temps perdu
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2014 à 17:11, par Bodo
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Arrêtons le jeu maintenant. Un peu de conscience les étudiants. Est-ce que vous faites bien vos TD, est-ce que vous ne ratez pas des devoirs pour aller faire n’importe quoi ? Il y en a parmi vous qui doivent déjà démissionner du Campus. Attention à ce que l’opinion ne se retourne pas contre vous. N’exagérons tout de même pas. Vous n’êtes pas dans un resto gastronomique mais dans un lieu d’études. Nom de Dieu... C’est quels futurs dirigeants ça ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2014 à 17:20, par Bensalam
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Vous venez d’où même, de la cote d’ivoire ou quoi ? Du n’importe quoi !!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2014 à 17:21, par Bensalam
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Vous venez d’où même, de la cote d’ivoire ou quoi ? Du n’importe quoi !!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2014 à 17:39, par Caillou
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Soyons sérieux les gars, le DG du CENOU ne peut pas offrir plus que ce que le budget de l’Etat donne au CENOU. Si pour un oui ou pour un non il faut crier à la démission de tel ou responsable, à cette allure, j’ai peur qu’on ne fausse l’objectif de la transition et que la révolution ne soit un règlement de compte pur et dur. Cherchons à avancer, en 12 mois, maintenant 11 mois ; on ne pourra pas tout corriger. Pour moi avant de crier à la démission de tel ou tel responsable, il faut prendre le temps d’écouter et d’évaluer son parcours et son bilan et non se fier aux humeurs sinon, on passera à côté. Ne nous laissons pas guider par nos instincts !!! Je pense qu’au niveau des étudiants aussi il ya des choses à reprocher, doit-on les demander de quitter le campus ou les logements sociaux du CENOU !! soyons sérieux et mettons nous tous au travail et halte aux vols et vandalisme et le Faso ira de l’avant.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2014 à 17:40, par La raison
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Chers pétits frères, ne laissez pas l’ambiance générale du moment nuire définitivement à votre carrière.
    Pourquoi demandez la démission du DG CENOU au risque de créer une crise au sein de l’université, crise qui sera un engrais aux années scolaires déjà décallées ? accentuant la crise que tous s’evertue à résoudre ?
    Je ne vois pas de problèmes aussi invivable pour arriver à une nouvelle crise.
    Enfin, il faut aussi avoir le courage de dire à certains que nous ne sommes pas en Côte d’Ivoire !!!
    FESCI (Federation Estudiantine et Scolaires de Côte d’Ivoire), FESCIBF (Fédération Estudiantine et Scolaire pour l’Intégrité au Burkina Faso(FESCIBF) !!!!!!y en a qui sont tellement omnibulé par leur séjour Ivoirien qu’ils poussent le mimétisme à l’extrême, jusqu’aux sigles !
    Sachez que le BF ne sera jamais la RCI et que les burkinabé ne sont pas des extrêmistes.
    Ici on dialogue et tout se résout pacifiquement. Que ceux qui ne veulent pas retournent .......
    Cher Secrétaire Général National, camarade Bruno Yaméogo, votre message ou plûtot verbiage ne saurait convaincre que quelques illuminés, décérébrés, désorientés.
    Je propose qu’il soit pris des mesures disciplinaires à votre encontre pour trouble à l’ordre public.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2014 à 17:53, par Alpha
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    je suis désolé, si pour des simples raisons comme ça on doit limoger un DG, c’est trop mal pensé au BF. les étudiants médiocres sont toujours les premiers à se plaindre.
    pourquoi ne pas limoger le DG quand on sait que c’est plutôt ces gens là qui mange laisser le DG.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2014 à 17:58, par Biiga
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    N’importe quoi FESCI machin. Vous ne savez qu’imiter la Cote d’Ivoire. Faites ravailler vos petites têtes là.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2014 à 18:10, par LE WINNIEN
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Je pense que pour une fois, les étudiants doivent mettre de l’ordre en leur sein car on ne peut admettre que des mouvements créés par les politiciens dans seule intention d’affaiblir les vraies associations syndicales au campus et berner la communauté sur les réels problèmes de nos universités. Il y a quelques mois de cela que FESCIBF se pavanait sur le site de l’université Ouaga2 avec le ministre Ouattara et le Président OUARO. Pire, vous avez applaudi ces autorités sous prétexte qu’elles travaillent bien. Même si vous êtes sans conscience et dignité, arrêtez de distraire les gens car il y a mieux à faire ! N’importe quoi !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2014 à 18:10, par Freeman
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    ANEB, ne laissez pas des plaisantins divertir le Peuple...

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2014 à 18:10, par Un simple citoyen
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Je demande aux camarades étudiants de se calmer. Le gouvernement ne peut pas changer tout en même temps. Et si il le fait de façon précipitée, il risque de remplacer de la pourriture par de la pourriture ; donc un peu de patience et toutes les pourritures de notre administration seront dégagées afin que "plus rien ne soit comme avant". Je demande au gouvernement de communiquer dans ce sens.
    Que Dieu bénisse le BURKINA FASO !

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2014 à 18:44, par Le Jeune
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    "...certains groupes aussi qui prétendent avoir le monopole de la lutte avec leurs desseins qui consistent à propager des idées et des concepts marxistes et léninistes, devront être contrecarrés..."
    Chers étudiants serrez les rangs avec l’ANEB pour vos luttes, le reste ce sont des fantoches !!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2014 à 19:00, par Le democrate
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    L’ANEB et les autres organisations estudiantines sont restées en marge de linsurection populaire.maintenant que le regime es tomber, vou vous prenez pour DES diseurs de verites.Dites moi qui mange de mieu a la Maison quau ru.bosser et cesser de vs plaindre unitilema.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2014 à 19:12, par LE WINNIEN
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Je pense que pour une fois, les étudiants doivent mettre de l’ordre en leur sein car on ne peut admettre que des mouvements créés par les politiciens dans seule intention d’affaiblir les vraies associations syndicales au campus et berner la communauté sur les réels problèmes de nos universités. Il y a quelques mois de cela que FESCIBF se pavanait sur le site de l’université Ouaga2 avec le ministre Ouattara et le Président OUARO. Pire, vous avez applaudi ces autorités sous prétexte qu’elles travaillent bien. Même si vous êtes sans conscience et dignité, arrêtez de distraire les gens car il y a mieux à faire ! N’importe quoi !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2014 à 19:26, par Oumar Dembélé
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Merci pour ton commentaire SOME

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2014 à 21:40, par kilo
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Y en a maaaarrre de vous !
    soyons sérieux ! que voulez vous encore ?
    Luttez pour des causes légitimes.
    Vous voulez que Zida chasse tout le monde ?
    Alors il faudra commencer par fermer le campus qui abrite des étudiants fantoches, des étudiants tricheurs et délinquants.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2014 à 22:00, par youblobissan
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Faisons attention , la démocratie ne veut pas dire désordre . Essayons de négocier avant d’aller à l’extrême. S’il est vrai que certains responsables méritent leur sort, il est aussi vrai que nous nous laissons aller facilement à la sanction suprême et à cette allure personne ne voudrait assumer des responsabilités dans un service public. Les nominations fantaisistes existent certes mais à l’allure où vont les choses , je vois la dérive venir.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2014 à 08:46, par jonassan
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Terrible. Ils demandent qu’on supprime tous les autres syndicats et qu’on les laisse eux-seuls ? Pour des étudiants c’est une honte. Si vous voulez que les autres syndicats meurent sur le campus. Travaillez studieusement à prendre les premières places lors des examens et eux seront légalement vidés de l’université mais à réclamer que l’autorité chasse les autres syndicats c’est une honte. Même le syndicat financé par le régime Compaoré ne doit pas être chassé manu-militari. Comme ses sources de financement vont tarir et comme ses membres n’ont été mobilisés que sur la base des feuilles, ce syndicat mourra de sa belle mort et vous également si vous continuez sur cette lancée.
    A L’UNIVERSITE LES DEBATS D’IDEE SONT PRIMORDIAUX. CE N’EST NI LES FEUILLES NI LES APPELS A DES REGIMES EN PLACE QUI DOIVENT VOUS GOUVERNER.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2014 à 09:14, par Freeman
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Boutez les plaisantins, le guignols et assimilés hors de nos temples du savoir et de la réflexion... ANEB réveille toi !

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2014 à 09:36, par jean
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Des irresponsables à ne pas suivre tu es le frère à Herman yameogo ? non ? ok de toute les façon c’est la même famille de Koudougou vous faite honte au peuple

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2014 à 09:47, par Roots
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Encore la FESCI-BF ! Cette fédération a été montée de toute pièce par la FEDAP-BC à savoir François COMPAORE, Alpha YAGO et l’ancien ministre Moussa OUATTARA. Vous avez servi la basse besogne pour le regime déchu et vous voulez faire croire au peuple que vous êtes à lui. Attention ! Soyons vigilants car j’ai l’impression que l’ancien système même hors jeu continue de manipuler pour faire échouer la transition.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2014 à 09:57, par Roots
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Il faut restaurer l’autorité de l’Etat car n’importe quel groupuscule se lève au nom d’une structure et exige le départ des responsables. Arrêtons ça car ce n’est pas du nihilisme là. Svp laissez les autorités de la transition faire leur boulot et elles savent qui a fait quoi ? qui peut être utile pour elles. Je ne sais pas quelle haine viscérale la FESCI-BF a contre tous ceux qui ont dit qu’ils ne sont pas FEDAP-BC. Au lieu de vous cacher, vous voulez amuser la galerie. Qui payait la villa que vous occupiez comme siège ? François COMPAORE à travers Alpha YAGO. Donc vous avez intérêt à vous taire. Vous n’allez pas échapper au jugement du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2014 à 10:17, par Bendrina
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Trop c’est trop. C’est à croire que c’est la rue qui gouverne le Pays. Jamais de remise en cause mais toujours des exigences de la part de ces étudiants. La faute vient toujours des autres. Etre étudiant ne signifie pas avoir droit à tous les privilèges. Mettez vous au travail chers jeunes frères au lieu de vous plaindre de façon intempestive et de porter des jugements sur vos responsables. Oui pour l’aspiration à de meilleurs conditions d’études qui du reste ne remplaceront jamais vos efforts personnels dans la conquête du savoir. Sachez que les médiocres trouveront difficilement de la place dans ce Pays.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2014 à 10:31, par Ni
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Je pense que nous devons faire attention sinon nous allons à la dérive.Si on doit permettre à chacun de se lever comme il veut et demander le départ d’un dirigeant on est bien parti pour des règlements de compte.Quand on fera partir les responsables on va se retourner entre nous citoyens .A ce niveau on va demander au voisin immédiat comment avez -vous pu payer un vélo,pourquoi avez -vous pu préparer à manger pour ne donner que des exemples. C’est dire qu’une guerre civile se prépare ainsi.Je vais lancer un appel aux autorités actuelles de trouver une solution pour arrêter ces genres d’agissements.Si les choses doivent continuer dans ce même registre il n’ y aura plus quelqu’un qui va chercher à être dirigeant dans ce pays.Je craind que l’autorité perde son autorité.Vous étudiants, élèves je vous conseille de poursuivre vos études ,terminez vos études et quittez ce milieu .Vous allez mieux comprendre.De toute façon si on est étudiant c’est pour devenir responsable ;bon vent dans vos études ....................

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2014 à 12:53, par Pas de ça chez nous
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Y a t-il pas moyen de dissoudre cette Fesci là ? une association fantoche de têtes vides qui se croient en Cote d’Ivoire. Faites au moins preuve d’imagination avec un nom plus original.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2014 à 13:49, par vision2015
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Il faut changer ces DG, ces DR, ces CHEFS de services qui ont été nommé par affinité non pour leurs compétences. le régime passé a nommés des personnes pour alimenter le CDP en ressource financières. Vous voyez des personnes qui sont responsables de mauvaises gestion qui reçoivent des promotions comment vous expliquer ça.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2014 à 15:08, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    ’’Certains professeurs irresponsables continuent d’accroitre les échecs tout en gardant les copies des étudiants pendant plus de trois mois en ne suivant pas le calendrier universitaire de l’administration’’.

    - Mes enfants étudiants, là je reconnais en vous les dignes fils de ce pays. Les dignes fils spoliés par des irrespoonsables en effet ! Mais plus irresponsables encore sont tous ces professeurs qui programment des cours et des devoirs et qui les reportent sans motif valable ou qui s’absentent royalement ! Ceux-là sont des assassins de l’enseignement supérieur. au Burkina Faso

    - Chers fistons, le moment est actuellement propice pour rétablir vos droits ! Constituez-vous partie civile et déposez plainte contre ces professeursmalfrats car ils prennent des salaires pour un travail qu’ils n’exécutent pas ou qu’ils exécutent à moitié. Enseignez 2 heures en lieu et place de 20 heures, c’est du vol et ils doivent répondre devant la justice. Au besoin, écrivez au MESS avec une copie au Premier Ministre KAFANDO !!! Il faut en finir avec les professeurs qui fintent les cours !!!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2014 à 15:19, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    - LA DUCHESSE, tu ne sais pas ce que tu dis ! Ces enfants sont plus intélligents que toi et je vais te dire pourquoi :

    - Penses-tu juste qu’un professeur programme son cours puis téléphone au dernier moment au délégué de classe pour dire qu’il ne pourra pas venir ?
    - Penses-tu honnête qu’un professeur détienne par devers lui les notes des étudiants pendant 3 à 6 mois alors que certains étudians ont probablement besoin de leurs bulletins pour s’inscrire dans d’autres universités ailleurs ?
    - Penses-tu franc qu’un professeur sans raison valable s’absente à ses cours à tel point que sur 20 heures programmées, il ne fasse que 2 heures et qu’il puisse se mirer le matin en se peignant ?
    - Penses-tu sincère que ces gens continuent de toucher leurs salaires à la fin de chaque mois sans rendre compte ?

    Va voir à dans les Instituts de l’Université de Ouagadougou et tu y trouveras le concentrées de toutes ces tares !!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2014 à 15:33, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    - UNCITOYEN, moi je te respecte beaucoup. Mais je suis désolé de te dire qu’un étudiant ne peut se concentrer sur ses études que s’il les a ces études ! Va demander à l’Université de Ouagadougou par exemple ! Tu verras que les enseignants s’absentent trop aux cours. Ils ne viennent pas enseigner et donc les étudiants vont se concentrer sur quoi ? Demande à n’importe quel étudiant que tu y trouveras en divagation et il te dira.

    Moi-même, ceux qui me lisent depuis longtemps savent que moi j’insultais même les étudiants qui manifestaient et je recommandais même de les mâter. Ceci jusqu’à ce que je me dise que si les étudiants manifestent tant, c’est qu’il y a des raisons et je me suis dit que l’eau ne devient pas aigre pour rien, c’est qu’il y a quelque chose dedans. Alors j’ai décidé de descendre un jour à l’Université et y faire un sondage des étudiants. Le résultat a été abracadabrant et depuis lors je défends les étudiants contre les enseignants pourris !

    En dehors de l’UFR/SDS, où les gens plus conscients, toutes les autres UFR sont polluées d’inconscients dont le dernier souci est de bien faire leur travail et la réussite de leurs étudiants !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2014 à 17:35, par LA DUCHESSE
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    KORO YAMYELE, je te respecte trop pour sortir des sotises de la sorte. même si à l’université ça ne va pas, tu penses que cette organisation qu’est la FESCI est à même de représenter les intérêts des étudiants ? tout le monde sait que ces étudiants sont des meneurs de politique du ventre. rien que par leur dénomination on sait qu’ils sont sans ambition. renseigne toi, à l’université, les associations qui défendent réellement les étudiants, on les connait.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2014 à 20:16, par Traitement équitable
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Que se passe-t-il donc ? Pendant que l’article sur le CENOU est toujours l’objet des réactions des forumistes, ceux sur l’Université de Koudougou ont disparu. Pourquoi ce traitement différent ? Certains (le président, son ami SG et son agent comptable) ont-ils peur qu’on parle pour dénoncer leur gouvernance ? A l’Université de Koudougou ça ne va pas et les nouvelles autorités doivent prendre des décisions fortes pour que l’université ne sombre pas. Le DG de l’IDS a été relevé après une semaine de grève. A l’UK depuis juillet il y a un blocage et une mauvaise gestion.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2014 à 20:28, par zouzou
    En réponse à : Centre national des œuvres universitaires : des étudiants réclament la démission du directeur général

    Je croit aussi qu’il faut mettre de l’ordre dans ces revendications extrémistes. Les humeurs ne peuvent pas gouverner le pays. Ce n’est parce des étudiants vont manifester qu’il faut relever un DG. le plat de bainga là coûte combien au RU ? 100 francs cfa. Par contre les enseignants qui impriment leurs cours qu’ils doivent faire en 25 heures, remettent le cours aux étudiants pour photocopier, expliquent cela en 2 heures et puis c’est fini sont de vrais voleurs qu’il faut combattre parce qu’il signent qu’ils ont effectué 25 heures de cours et comme cela accumulent des heures supplémentaires exorbitantes sapant ainsi la formation des étudiants et plombant du coup les budgets des universités pour leurs seuls intérêts égoïstes. zouzou

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés