Niangoloko : La police aurait retrouvé les tueurs du gardien de Banfora

lundi 1er décembre 2014 à 16h40min

Le vendredi 21 octobre 2014, un gardien a été retrouvé mort égorgé au nouveau marché de Banfora. Cette affaire a fait grand bruit dans la cité du Paysan noir, tant l’état de la victime était déplorable. Environ un mois après, soit le samedi 20 novembre 2014, quatre délinquants ont été interpelés par le Commissariat de Police du District de Niangoloko et présentés comme étant les présumés assassins du gardien.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Niangoloko : La police aurait retrouvé les tueurs du gardien de Banfora

C’est suite à une information selon laquelle des individus quitteraient Banfora pour aller opérer à Niangoloko, que monsieur ZONGO Y. Lévis, Commissaire de Police du District de Niangoloko et ses hommes ont ouvert une enquête. C’est ainsi qu’ils ont pu mettre la main sur les sieurs S.S, reconnus par les services de Police pour ses multiples vols et cambriolages, et S. A dit Baba dans une cour. Ils avaient en leur possession 4 chèvres et 1 mouton.

Au cours de leur audition, le nommé S.A aurait décidé de passer un marché avec la Police en ces termes : « si vous promettez de me libérer, je vais vous confier un secret. Il s’agit du meurtre du gardien de Banfora dans la nuit du 20 au 21 novembre 2014 ». La Police lui aurait alors dit que tout dépendrait de ce qu’il dirait. S.A aurait alors lâché le morceau : « je connais l’auteur du meurtre ; il se nomme K.Y dit mataque. C’est un monsieur qui a été libéré de la Maison d’arrêt et de Correction de Banfora le 20 novembre 2014 ».

Et le 30 novembre 2014, la Police a mis la main sur le nommé mataque à Niangoloko où il a ses parents. Une perquisition à son domicile a permis de retrouver des objets contondants avec des traces de sang. Mais Mataque dit avoir tué un animal avec l’objet, d’où les traces de sang. De contradiction en contradiction, Mataque aurait avoué avoir été à Banfora dans la nuit du 20 au 21 novembre 2014, mais serait en compagnie du même S.A et de S.S. Et selon leur emploi du temps, tout porte à croire qu’ils seraient les auteurs de l’assassinat du gardien au nouveau marché de Banfora. Toutefois, seule la Justice pourra nous situer sur la responsabilité de ces gens dans ce meurtre. Un quatrième ayant tenté de les protéger a été interpelé pour faux témoignage, tant ses déclarations à la police étaient contradictoires.

Golleau Isidore TRAORE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés