Ministère de la promotion de la femme et du genre : Bibiane Ouédraogo/ Boni installée dans ses fonctions

dimanche 30 novembre 2014 à 01h25min

Bibiane Ouédraogo/Boni, nommée dans le gouvernement de la transition, a été installée dans ses fonctions de ministre de la promotion de la femme et du genre, dans la soirée du mercredi 26 novembre 2014. Et c’est le secrétaire général du gouvernement et du conseil des ministres, Alain Thierry Ouattara, qui a procédé à l’installation officielle.

Ministère de la promotion de la femme et du genre : Bibiane Ouédraogo/ Boni installée dans ses fonctions

Madame Bibiane Ouédraogo /Boni a été nommée par décret N° 2014/004/PRESS/PM portant composition du gouvernement le 23 novembre 2014. Appelée à occuper le poste de ministre de la promotion de la femme et du genre dans le gouvernement de transition, elle a été officiellement installée le mercredi 26 novembre 2014. Alain Thierry Ouattara, SG du gouvernement a présidé la cérémonie d’installation.
« Nous savons que dans cette tâche, il y a de nombreux défis qui nous attendent. Nous nous attèlerons au travail car notre souci majeur est de répondre aux aspirations et aux attentes du peuple burkinabè et plus précisément à celles des femmes et des jeunes filles », a indiqué la toute nouvelle ministre de la promotion de la femme à l’issu de son installation ce mercredi 26 novembre.

Dans son discours, madame la ministre a souligné la nécessité d’une collaboration franche et sincère, l’intégrité et surtout l’ardeur au travail qui sont des valeurs à promouvoir au sein du ministère. Et c’est dans un tel état d’esprit que les objectifs fixés seront faciles à atteindre. Pour cela, elle a rassuré ses collaborateurs et agents de service de sa disponibilité à œuvrer avec tous pour un essor effectif de la femme et de la jeune fille dont les attentes sont nombreuses.

Pour sa part, la Secrétaire générale du ministère n’a pas manqué dans son mot d’exprimer les attentes des femmes et les défis auxquels le ministère fait face. Les attentes de celles qui représentent plus de la moitié de la population burkinabè sont entre autres : l’amélioration de leur statut social, la garantie effective de leurs droits, leur prise en compte dans les instances de décision, le renforcement de leur pouvoir économique, bref d’immenses défis à relever. Les agents du ministère ont également affirmé leur engagement et leur entière disponibilité à accompagner la nouvelle ministre dans sa tâche au bénéfice de la femme burkinabè.

Kabore S. Rosine (stagiaire)
Lefaso.n

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés