Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

vendredi 28 novembre 2014 à 03h01min

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Michel KAFANDO, se rend du 28 au 30 novembre 2014 à Dakar, au Sénégal, pour participer au 15e Sommet de la Francophonie.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

Au cours de cette rencontre, les chefs d’État et de gouvernement de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) se réuniront pour définir les prochaines orientations de l’organisation, élire son prochain Secrétaire général et statuer sur l’admission de nouveaux pays membres.

Ce sommet sera également l’occasion pour le Chef de l’Etat burkinabè d’échanger avec la communauté burkinabè vivant au Sénégal et avec certains partenaires du pays des hommes intègres sur la situation nationale.

En rappel, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) s’appuie sur un dispositif institutionnel voué à promouvoir la langue française et les relations de coopération entre les 77 États et gouvernements membres ou observateurs de l’OIF.

Source : Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 novembre 2014 à 19:56, par SAMPAWENDE
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    Nous sommes fiers de vous. Représentez valablement le PEUPLE BURKINABE. Dites aux autres chefs d’Etats que la démocratie est en marche au PAYS DES HOMMES INTEGRES. Votre regard, votre allure, votre ton, votre discours ... doivent êtres empreints de fierté. Merci au PROTOCOLE !

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2014 à 20:08, par Ka
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    Son excellence Mr. M. Kafando, si j’étais à votre place, je valide la retraite de Gilbert Diendiéré avant d’aller a Dakar, il faut fermer les portes de son bureau et l’éloigner de Kossyam surtout de ses proches de la garde présidentiel, car un coup d’état est vite arrivé avec tous ces caméléons de militaires pas claires.

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2014 à 20:10, par l´espoir
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    Excellence Monsieur le Président,

    Je crois que c´est mieux de rappeler les ambassadeurs du régime COMPAORE. ILs doivent tous être rappelés. Nous suivons les choses avec attention.Le peuple ne veut pas d´eux encore. qu´ils dégagent au même titre que COMPAORE qui les avait nommé pour ses propres calculs.

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2014 à 20:29, par Tapsoba® (de H)
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    Excusez pour mon hors sujet ,mais je voudrais répondre à un internaute nommé Oumar Dembélé.
    Mr Oumar Dembelé,j ai lu avec intérêt votre commentaire en guise de réponse à moi et à "vérité no1 " qui avions,relativement à la sortie de Me Sankara,évoqué votre manque de modestie très loin de l humilité du premier responsable de l unir/ps.Une réponse qui semble un rappel de vos positions antérieures par rapport à l UPC et au MPP auxquels vous reprochez de pratiques non orthodoxes.Mais la raison qui me pousse à vous répondre,c est votre affirmation selon laquelle,vous auriez reçu un tweet vous informant de la suppression de vos commentaires incriminant les deux partis politiques ,upc et mpp du forum relatif à l article "la transition politique au Burkina:quand le militantisme du ventre et du bat ventre fait trainer les choses." publié le 26/11/2014 par le fasonet.Tout simplement parce que ,auriez vous lu , votre commentaire ne plait apparemment pas à ces deux partis.Mr Dembelé ,combien de fois avez vous posté de commentaires le 26 /11 à ce forum relatif à l article duquel ceux-ci auraient été supprimés ? J ai lu trois commentaires, au moment où je vous écris, d Oumar Dembélé dans ce forum qui en compte 27 et un 4 ème du même nom et prénom que vous mais qui vous fait des compliments ,le 20 ème posté le 26/11 à 17h00 .Quant à vos trois commentaires ,le premier ,8ème du forum a été posté le 26/11 à 8h22 ; le même ,13 ème du forum, reposté à 11h 46 et le troisième qui est une réponse à un anonyme ,19 ème du forum ,est posté à 17h49.Tout ces commentaires ne sont pas tendres à l égard de ces deux partis upc et mpp ,je précise.Y a-t-il eu un autre encore plus dure dont les responsables les auraient fait supprimer ? Répondez nous SVP.Y a-t-il encore des critiques plus virulents contre ces partis que cette multitudes d articles publiés sur ce même site(principalement acerbes contre le mpp depuis sa création) sans qu aucun de leurs membres n y trouve quelque chose à dire et ce, au nom de la liberté d opinion et d expression,sauf à apporter de temps à autre des démentis ou éclaircissement s il y a lieu ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2014 à 20:37
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    J’ai cru entendre que le Président à nommé le Général Traoré comme conseiller, si c’est ça j’avoue que nous risquons de constater qu’il a trahi l’esprit de la révolution et nous risquons de prendre nos responsabilités. Son voyage à Dakar n’est pas important, où était la francophonie quand l’homme fort nous tuait ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2014 à 21:11
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    qui est le directeur de la communication de la présidence ? j’espère que ce n’est plus le griot sakandé ibrahiman qui signait chaque ses merdes par "el hadj sakandé ibrahiman" comme si le faso n’était pas un pays laïque. tchurrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2014 à 21:52, par Tapsoba® (de H)
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    Affirmatif anonyme no 4,Gle Nabéré est nommé conseillé spécial du président KAFANDO ,le Gnle P.Zagré le remplace au CEMA.

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2014 à 21:54, par Ka
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    Je confirme, car avec la nomination de Traoré comme conseiller de Mr. Kafando a la présidence, la fiction commence à se savoir, tout n’est que de la manipulation du côté de Kossyam. Nous devons être très vigilants et se préparer à retourner dans la rue pour une alternance transparence sans les combines de la garde présidentiel.

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2014 à 21:55, par Ka
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    Je confirme, car avec la nomination de Traoré comme conseiller de Mr. Kafando a la présidence, la fiction commence à se savoir, tout n’est que de la manipulation du côté de Kossyam. Nous devons être très vigilants et se préparer à retourner dans la rue pour une alternance transparence sans les combines de la garde présidentiel.

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2014 à 21:56, par juste le juste
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    En attendant que ceux qui ont un cerveau pour comprendre comprennent , je vais demander aux dirigents de la transition de ne plus utiliser notre mot "révolution". Respectez notre intelligence en attendant que le peuple comprenne de nouveau et qu’il revienne réclamer son dû.

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2014 à 22:00, par francky
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    Monsieur le ministre nous sommes derrière vous pour cette rencontre de chefs d’ états. Rehaussez notre image au plan sous régionale et internationale

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2014 à 22:24, par salaka
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    bon voyage mon président, ton peuple est fier de vous.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2014 à 00:17, par ologbana
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    AUCUN ENGAGEMENT A PRENDRE AVEC LA FRANCE SOUS CETTE TRANSITION !
    Le sommet de la francophonie qui se tiendra à Dakar sera une occasion pour le président François HOLLANDE de rencontrer quelques Chefs d’Etats notamment africains. C’est l’opportunité comme d’habitude de tirer les brettelles à certains et de donner des satisfécits à d’autres pour diverses raisons. Seulement, je voudrais interpeller Son Excellence KAFANDO Michel, Président intérimaire du Burkina Faso que "souhaiterait" rencontrer le Président français François HOLLANDE, à ne prendre aucun engagement "nouveau" au nom du Burkina Faso. Dans un premier post je lui suggérais de ne pas se faire enrôler dans les sectes françaises à l’image des autres présidents francs-maçons qui nous gouvernent. L’empressement des autorités françaises à le rencontrer n’a d’objet que de le recruter dans leur grande loge, de l’embrigader en dévoyant notre transition. A mon avis, tout engagement nouveau à prendre devrait l’être par les autorités légitimes qui seront issues des élections de 2015. Paris affirmant urbi et orbi que c’est lui qui a exfiltrer l’ancien président Blaise COMPAORE, vient de choisir son camp contre les intérêts du peuple burkinabè. Aucune fourberie ne doit passer et nos présidents devraient désormais se méfier de ces concubinages qui ne profitent guère aux africains.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2014 à 00:48, par vérité no1
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    Belle réplique Mr Tapsoba, rien à ajouter, thanks. Oumar Dembelé va tomber à la renverse.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2014 à 07:28, par Le vigilant
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    Président ! bon voyage à vous.Mais dès votre retour, il faut vous penchez sérieusement sur l’affaire BRAFASO avec l’aide du Premier Ministre. Comment des milliards peuvent être gardés dans la brousse depuis et il n’y a pas production. Et comme çà on ne fait qu’importé de n’importe quelles boissons venir empoisonner le peuple. La Brakina à elle seule ne pourra jamais satisfaire les consommateurs burkinabés. D’ailleurs c’est une entreprise où le régime passé se faisait des sous. Donc nous comprenons pourquoi BRAFASO s’endort.Vive la révolution.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2014 à 07:39, par SIDZABDA
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    KAF est sûre de lui sinon il prendrait pas la décision hier et voyager aujourd’hui. Il a un soutien dans l’ombre. N’oubliez pas Diendéré cherche occasion pour s’éclipser car son élevage donne bien, le ciment marche et l’or est entassé quelque part.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2014 à 08:40, par Soumzita
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    Je pense qu’il faut accorder un peu de temps pour voir la stratégie que le Président Kanfando et son équipe ont adopté pour travailler. C’est que le pouvoir appartient au peuple, mais ils ne peuvent pas nous expliquer a chaque qu’ils prennent une décision que c’est pour telle cause. Si le Général Traoré a tété nommé conseiller spéciale à la présidence c’est que il y a des raisons valables ; pourquoi le Général Traoré n’a pas respecté la fameuse réquisition du Premier ministre Tiao qui lui l’ordonnait de tirer sur la population ? Donc un peu de patience mes frères, et on verra la suite. L’essentiel est de les suivre de près...

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2014 à 10:19, par CHEIKH
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    Voilà ! Si Blaise avait accepté, on allait le nommer là-bas, et çà allait être l’apothéose pour lui aujourd’hui. A présent qu’il a même perdu tout çà, j’imagine maintenant l’étendue de ses regrets !
    Qu’il en tire donc les enseignements.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2014 à 10:19
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    Il serait souhaitable que les Burkinabè agissent avec sagesse en cette période très délicate de son histoire. Quand certains parlent du peuple vous croyez que les responsables ne font pas partie du peuple. Après 27 ans de gouvernance vous ne pouvez pas trouver quelqu’un parmi ces responsables qui n’ait pas eu affaire au régime passé mais ce n’est pas pour autant qu’ils approuvaient ce qui se passait surtout au dernier moment. Si tous étaient aussi mauvais que certains veulent le faire croire à tout moment ce pays serait dans le chaos aujourd’hui parce que la révolution allait provoquer un véritable bain de sang, un hécatombe. Il faut donc arrêter de stigmatiser les uns et les autres. On était tous otage on est libéré. Il faut juste veiller à ce que les même choses ne se produisent plus. Chacun a sa carrière et ce n’est pas parce Blaise est partit que la vie doit s’arrêter pour les responsables d’antan. Sinon il va falloir amener des extraterrestres pour gouverner parce que tous je dis bien tous ont un jour ou l’autre agit sous les consignes de Blaise Compaoré. La femme de Blaise même à un certain moment l’a dissuader poursuivre son sale projet mais il a insisté. Qu’est-ce que les autres devaient faire sinon que de la regarder et d’agir en leur manière le moment venu pour sauver le pays. Quittez donc dans cette habitude de fouiner dans chaque nomination. La révolution ne doit pas être une chasse aux sorcière ni une courte échelle pour ceux qui croient que leur heure a sonné.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2014 à 12:30, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    - Excellence Mr KAFANDO, si vous voyez Francois HOLLANDE là-bas, veuillez lui dire certaines vérités que nous décelons désormais au Burkina. Par exemple le cas des bourses d’étude octroyées aux burkinabè dans le cadre de la Coopération française. Elles sont trop minimes et très difficile à acquérir par rapport à toute l’histoire et toutes les affaires économiques qui lient la France au Burkina Faso. Je donne des exemples concret que les gens peuvent vérifier s’ils le veulent (Yamyélé parle sur la base de faits concrets) :

    Les Résultats des Bourses de la Coopération française pour l’année 2014/2015 indiauent clairement que :

    Il y a au total 23 bénéficiaires ! Vous me direz que c’est beaucoup. Oui, mais entrez dans le fonds pour décortiquer et c’est ce que je vais faire ici.

    Parmi ces 23 ‘’heureux’’, on a :

    11 candidats qui ont une bourse de 3 mois X 3 (donc 3 fois 3 mois de bourse)
    01 candidat qui a une bourse de 4 mois X 3 (donc 4 mois de bourse pendant 3 ans)
    01 candidat qui a une bourse de 3 mois X 2 (donc 2 fois 3 mois de bourse)
    01 candidat qui a une bourse d’une durée de 3 mois une seule fois
    01 candidat qui a une bourse de 16 mois
    01 candidat qui a une bourse de 2 ans
    01 candidat (le plus heureux) qui a une bourse de 4 ans
    04 candidats qui ont une bourse de 1 an chacun
    02 candidats dont les durées de leurs bourses sont inconnues (Pour eux il est marqué ? et alt)

    - Constatez vous-mêmes chers lecteurs ! Si ce n’est du saupoudrage pour dire après ‘’NOUS AVONS DONNÉ DES BOURSES AUX ÉTUDIANTS BURKINABÉ !!! Et gnégnégné….Oui….ssss…maiiiss noonnn….’’. Les plus nombreux ont 3 mois de bourses par an pendant 3 années. Ils constituent environ 48% des bénéficiaires. Et la majorité de ces bourses, c’est pour des doctorants !

    Pour les bourses de spécialisation en Médecine DFMS et DFMSA 2014/2015, c’est seulement 3 candidats qui ont été bénéficiaires.

    Pourtant Caroline FRANC écrivait dans LE MONDE du 17/11/2011 ‘’Ce que coûte la France aux étudiants étrangers’’ (article passé en ligne sur Yahoo le même jour à 13h04 que : ‘’En 2011, on comptait ainsi 93 étudiants chinois parmi les 400 boursiers du niveau master, et 48 % d’Asiatiques boursiers’’.

    La conclusion est simple ! La France préfère donner toutes ses bourses aux chinois et aux indiens qu’aux africains dont les pays sont les vaches à lait de la France !!!! Merci.

    - Non ! au saupoudrage de la France pour crier après qu’elle nous a aidé !!

    La Patrie ou la Mort, Nous vaincrons !!!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2014 à 15:55, par Tapsoba® (de H)
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    @ Koro Yamyellé ,si vous aviez suivi le débat de ces dernieres semaines en France sur la nécessité d augmenté les frais d inscriptions des étudiants étrangers en france ou pas,vous comprendriez pourquoi la France préfère les étudiants asiatiques et chinois en particulier .Dans un des reportages réalisés sur france2,il est dit qu il y a retour sur investissement car ces étudiants après leurs formations, permettent aux entreprises françaises d acquérir des marchés facilement dans leurs pays d origines, qu ils restent en France ou repartent chez eux.Voilà la vraie raison.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2014 à 16:26, par ANBGA
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    Mr le journaliste, vous dites : "Organisation internationale de la Francophonie (OIF) s’appuie sur un dispositif institutionnel voué à promouvoir la langue française et les relations de coopération". Si les journalistes francais disent des racontards pareilles, au moins vous les journalistes africains devraient au moins remettre les choses à la réalité.

    La Francophonie, c’est la diversité culturelle et la civilisation de l’Universelle. Cherchez bien la definition. A la creation de TV 5 si vous etes au courant, il y avait de très belles images de toutes les cultures du monde francophone. C’est SARKO qui l’a suprimé pour garder que la france.

    De grace faites honneur à vous meme !

    Pourquoi il faut toujours accepter ce qu’on vous met dans la bouche, on peut refuser d’avaler au moins.

    La Honte, a dire que c’est SENGHOR qui a eu cette idée mal exploité de nos jours !

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2014 à 00:30
    En réponse à : Le Président du Faso au sommet de la Francophonie à Dakar

    Je réagis au message de l’internaute n°19. Frère, suis peut-être d’accord pour dire qu’il faut pardonner mais le pardon ne peut se faire selon votre méthode. Le Général Traoré est t-il le seul qualifié dans l’armée Burkinabé à être conseiller militaire ? Tu me diras que le Président est libre de choisir ses collaborateurs, soit mais pourquoi les gens ont contesté le ministre Sagnon ? Les gens qui ont fait la révolution ne veulent pas qu’on reconduise les mêmes qui ont servi Blaise avec gèle. D’autres ont refusé ou démissionné à temps, personne n’est obligé à servir un tyran si vous en voulez pas. Ces parce que d’autres refusent qu’on les appelle Martyrs et Combattants bénis de toute la nation. Personne n’a dit de le foutre en prison, il doit rester à l’écart.
    Aussi, soyez modeste et ne dites pas que tout le monde est mouillé par le système Blaise. Je n’ai jamais travaillé dans la fonction publique et obtenu un marché publique puisque je n’en veux pas, suis même pas qualifié pour les marchés publiques. Donc, si vous n’avez pas de principes et d’idéaux, ne parlez pas des autres, de ce que vous ne savez pas. Je le redis, Traoré n’est pas le bon nom maintenant.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés