Affaire « don de matériel médical usagé au CHU-Yalgado Ouédraogo » : la direction générale et la communauté libanaise font la paix

jeudi 27 novembre 2014 à 18h05min

Suite aux réactions suscitées dans la presse et les réseaux sociaux par le rejet du don de matériel de la communauté libanaise par le Directeur général du CHU-YO, une rencontre s’est tenue autour de Monsieur le Ministre de la Santé, le lundi 24 novembre 2014 à partir de 17heures précises au Ministère de la santé. La rencontre était présidée par Monsieur le Ministre de la santé, le Docteur Amédée Prosper DJIGUEMDE, assisté du Conseiller technique, le Docteur Bocar Amadou KOUYATE. Du côté du CHU-YO, la délégation était conduite par le Directeur Général, Monsieur Bibia Robert SANGARE et comprenait Monsieur Lassina OUATTARA, Directeur des services généraux et Madame PARE Assita, technicienne supérieure biomédicale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

La délégation de la communauté libanaise était conduite par le consul honoraire du Liban au Burkina Faso, Monsieur Joseph HAGE, assisté du Directeur des affaires juridiques, Hermann SANON, du Directeur des ressources humaines Fousséni PARE et du Conseiller juridique Dominique NANA. Il est à noter que ce sont les deux derniers qui ont rencontré le Directeur Général autour du projet de don de la communauté libanaise.

Introduisant la rencontre, Monsieur le Ministre de la santé, après les salutations d’usage, a souhaité qu’elle soit l’occasion pour mieux se comprendre, aplanir les incompréhensions ; et ce, dans un souci d’apaisement des esprits en cette période particulière.

Tour à tour, chacune des parties s’est donc expliquée. Analysant les versions des deux parties, il est apparu qu’il y a eu des incompréhensions et des insuffisances tant dans le processus de préparation que dans la mise en oeuvre du don. En effet, il est apparu qu’il y a eu un hiatus dans la communication quant aux caractéristiques techniques du matériel devant faire l’objet du don, ce qui a conduit à son rejet par le CHU-YO. Cet état de fait a entrainé le développement de réactions disproportionnées dans la presse et sur les réseaux sociaux par rapport à la réalité des faits.
Le Ministre, tout en reconnaissant la nécessité de respecter certains critères et exigences en matière de don au CHU-YO, a déploré le fait que lesdits critères et exigences n’aient pas été notifiés par la Direction du CHU-YO à la communauté libanaise qui a donc acquis de bonne foi le matériel sollicité en se référant à des infirmiers à la retraite travaillant avec eux.
Les deux parties ont réaffirmé leur disponibilité à collaborer en vue d’apporter un soutien utile aux malades, ce qui est l’exigence ultime.
Elles se sont présentées mutuellement des excuses pour les dérapages verbaux et écrits lors des échanges sur cette question.

Mieux, une concertation ultérieure est envisagée pour renforcer les axes de collaboration devant déboucher sur une remise de matériels au CHU-YO.
Le Ministre de la santé a rassuré l’ensemble de la communauté libanaise de la bonne foi du Directeur Général qui a respecté les exigences du CHU-YO en matière d’équipements présentant plus de sécurité pour les malades. Les deux parties ont reconnu les bonnes relations qui existent entre le peuple burkinabè et la communauté libanaise vivant au Burkina Faso. Les deux parties se proposent de renforcer ultérieurement leurs relations de coopération pour l’intérêt supérieur du Burkina Faso.
Au vu de ce qui précède, les deux parties invitent l’opinion nationale à mettre fin à la polémique qui n’aurait pas dû arriver.

P/Le Ministre de la santé,
Le Conseiller Technique

Dr. Bocar Amadou KOUYATE /-
Officier de l’ordre national

Pour le CHU-YO,
Le Directeur Général

B. Robert SANGARE
Chevalier de l’ordre national

Joseph HAGE /-
Pour la Communauté libanaise,
Le Consul Honoraire

Imprimer l'article


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés