Région des Cascades : des délinquants dans les filets de la Gendarmerie à Mangodara et à Banfora

mardi 25 novembre 2014 à 23h06min

La Gendarmerie de Mangodara, dans la Province de la Comoé a mis hors d’état de nuire quatre coupeurs de routes qui sévissaient entre Niangoloko et Mangodara et qui auraient élu domicile dans la forêt classée de Folonzo. Quant à la Brigade de Recherches de Gendarmerie de Banfora, elle a mis le grappin sur un délinquant qui avait trouvé au couvre-feu une bonne opportunité pour faire ses opérations. Ces délinquants ont été présentés à la presse, le lundi 24 novembre 2014 dans les locaux de la Gendarmerie de Banfora.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Région des Cascades : des délinquants dans les filets de la Gendarmerie à Mangodara et à Banfora

C’est entouré de ses éléments que le Lieutenant Clément Ilboudo, Commandant de la Compagnie de Gendarmerie de Banfora a livré à la presse les circonstances dans lesquelles ces malfrats ont été interpelés. Ce serait suite à une information de la sous-unité de Gendarmerie de Niangoloko que celle de Mangodara a mis en branle ses réseaux, le 09 novembre 2014. Et le lendemain 10 novembre, après une altercation entre les Gendarmes et les malfrats dans les environs du village de Folonzo, où ils avaient tendu une embuscade et dépouillé des travailleurs d’une société d’électricité chargée de l’électrification Mangodara-Niangoloko. La zone située entre ces deux localités était le lieu d’opération de ces délinquants. Grâce au professionnalisme des pandores, quatre des cinq malfrats ont été épinglés. Le cinquième serait en fuite. Sur eux, il a été trouvé la somme de 1.187.460 FCFA, un fusil calibre 12 à deux canons sciés, 21 cartouches calibre 12, 89 cartouches de kalachnikov, un ordinateur portatif, 14 téléphones portables et une tablette. Les enquêtes sont en cours pour retrouver le cinquième membre.

Profitant du couvre-feu, certains individus se permettaient de mener leurs basses besognes. Pour les Gendarmes, ces faits se dérouleraient entre 4 heures et 6 heures du matin, à l’heure où les fidèles Musulmans vont à la mosquée. Ils sortent donc, mènent leur activité qui consiste à faire une ouverture sur les toits des maisons ou des boutiques à l’aide d’une cisaille et à y pénétrer. Ces malfrats menaient leurs opérations entre les secteurs 7 et 8 de la ville de Banfora.

Malheureusement pour le jeune délinquant, ce jour-là, après avoir fait une ouverture sur le toit, il est descendu mais le plafond s’est effondré et en tombant à l’intérieur, il s’est sérieusement blessé à la main. Lorsque la gendarmerie s’est déportée sur les lieux le lendemain, elle a vu le sang et a aussitôt privilégié la piste des formations sanitaires. C’est ainsi que grâce à la collaboration des populations, le délinquant a été interpelé au CSPS du secteur 8 (Korona) lorsqu’il s’y est rendu pour son pansement. Lui aussi est entre les mains de la Gendarmerie d’où il sera remis à la Justice avec les quatre délinquants présumés de Mangodara.

Avec cette opération, la Gendarmerie lance un appel à la population afin qu’elle informe toujours les forces de sécurité de tout mouvement suspect qu’elle viendrait à constater.

Golleau Isidore TRAORE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés