Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

lundi 24 novembre 2014 à 23h19min

A peine communiqué, le gouvernement de Isaac Yacouba Zida fait des gorges chaudes à travers surtout son ministre de la culture et du tourisme, Adama Sagnon. La tension est montée d’un cran en mi-journée ce lundi, 24 novembre, avec des protestations devant ledit ministère (sis avenue Thomas Sankara) pour « exiger son départ du gouvernement », alors même que se tenait à Kosyam, le tout premier conseil des ministres.

Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

Celui-là même qui avait pris service, le 18 avril 2013 comme directeur général du Bureau Burkinabè des Droits d’Auteurs (BBDA) était Procureur du Faso « aux temps forts de la crise consécutive à l’assassinat » de Norbert Zongo (journaliste burkinabè d’investigation assassiné, le 13 décembre 1998). A peine cité dans le gouvernement en cette soirée de dimanche, 23 novembre, que des voix se sont levées pour mettre à « rude épreuve » sa « légitimité » à faire partir d’un « tel gouvernement ». Une situation exacerbée ce lundi matin par des manifestations devant son département par « ses » agents et des acteurs de la culture burkinabè. A sa charge, il lui est reproché d’avoir prononcé un non-lieu dans l’affaire Norbert Zongo. « Je n’ai rien à me reprocher quant à ce dossier et tous ceux qui connaissent le rouage du droit pénal savent que le procureur ne décide pas, il ne prend que des réquisitions. C’est le juge d’instruction (c’est un dossier d’instruction) qui a rendu une ordonnance, laquelle ordonnance a fait l’objet d’appel et, je ne sais pas pourquoi ils ne sont pas allés jusqu’à la Cour de cassation ; ils sont restés à la Cour d’appel qui a, du reste, confirmé l’ordonnance du juge d’instruction. Le procureur ne prend que des réquisitions qui sont, juridiquement, être analysées comme des avis et non des décisions », réplique Adama Sagnon à sa sortie du Conseil des ministres. Dans la même lancée, il réagissant aux propos de Me Hervé Kam tenus plutôt dans la matinée sur une radio internationale, en déclarant qu’il (Me Kam) « ne connaît rien de ce dossier. Il était magistrat comme moi-même, au moment des faits ». Tout comme Me Bénéwendé Stanislas Sankara qu’il dit avoir un parti pris, parce qu’ayant été dans le dossier. Pour l’ancien Procureur du Faso, le dossier Norbert Zongo a été déclenché sous un autre procureur (Dramane Yameogo, ministre de la justice du gouvernement sortant) à l’époque des faits, lequel a été succédé par Molobaly Traoré. « J’ai été le 3ème procureur et après moi, il y a eu 3 autres procureurs. Alors que le dossier même n’est pas prescrit ; pourquoi ne pas demander aux autres procureurs de le rouvrir, si tel est le cas, si vraiment ils pensent qu’il y a des raisons de rouvrir le dossier. Le dossier n’est pas prescrit, il ne le sera qu’en 2016 », a-t-il invité.

« La culture ne doit pas être un élément de folklore »

Pour les manifestants, le pays est à un tournant décisif qui « mérite » que les « choses soient clairement exprimées ». Joint dans la soirée, Rasmané Ouédraogo (dit Raso), cinéaste, président de la Fédération internationale des coalitions pour la diversité culturelle, s’insurge contre le fait que la culture soit reléguée, depuis longtemps, à un rang inférieur des priorités. Pour lui, les « gens » continuent d’avoir une vision caricaturale de la culture. « Doit-on continuer de faire de la culture, un élément de folklore ? », s’est-il interrogé avant de rappeler que le Burkina est partie à de nombreuses conventions internationales sur la culture mais que celles-ci peinent à être respectées.

Selon M. Ouédraogo, attache a été prise avec les autres acteurs des Arts, de la Culture et du tourisme pour une rencontre demain, mardi, 25 novembre à partir de 9 h « pour suite à donner à la lutte ».

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 24 novembre 2014 à 22:58 En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Attention les gars ! Vous risquez d’être poursuivis pour outrage à magistrat.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2014 à 22:59 En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Ce monsieur là, je ne le connais pas mais au vu de ses propos il a beaucoup à dire. Dieu seul sait ce qui pèse sur son cœur. Avec le temps la vérité triomphera Patience car il lâchera le morceau c’est une question de temps. Donner lui le temps car ses paroles sont trop sous entendu vous verrez.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2014 à 22:59, par Francois En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Newton Ahmed Barry explique que les documents de la Commission d’enquête indépendante et les déclarations de RSF citent François Compaoré comme un suspect sérieux. Adama Sagnon interrompt le journaliste. Il veut l’obliger à répondre par Oui ou par Non. Mais, le journaliste continue son explication. Adama Sagnon, noir de colère, brusquement l’arrête. "De toute façon, nous avons la réponse". Le rédacteur en chef de L’Evénement lui demande de ne pas le menacer. "C’est mon rôle de menacer", rétorque Adama Sagnon. Et le substitut du procureur d’avancer que "Le ministère public est là pour trouver des charges et non pour vous ménager. La liberté de presse n’est pas la liberté de l’ivresse".

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2014 à 23:04, par un passant En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Observons le a l’oeuvre et jugeons le a ses actes en tant que MCT. Si on doit remonter tous les dossiers, alors il faudrait virer tous ceux qui ont occupe des postes nominatifs entre le 15 Octobre 1987 et le 31 Octobre 2014 : a priori le regime n’aurait nomme personne qu’il savait ou pensait etre contre lui.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2014 à 23:21 En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Ce monsieur ne mérite pas de place dans le présent gouvernement, il doit partir.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 00:17, par ouedraogo En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Vous n’avez rien compris , c’est un ami de Zida. Voila que cela recommence à l’exemple de blaise Compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 00:28, par YAO En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Cher grand frère, si c’est trop bizarre et s’il y a beaucoup de bruits autour de votre nomination comme MCT, laissez leur patate chaude dans leur main et allez rester là où vous étiez. En Bon "Dia", ne forcez pas ce qui n’est pas à forcer. Car, à la croisée des chemins pleins d’écueils latents, le voyage paisible vous semblerait assez difficile et long ! Que nos ancêtres et Dieu le tout puissant vous guident sur le bon chemin...vers une porte de sortie honorifique !

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 00:30, par YAO En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Cher grand frère, si c’est trop bizarre et s’il y a beaucoup de bruits autour de votre nomination comme MCT, laissez leur patate chaude dans leur main et allez rester là où vous étiez. En Bon "Dia", ne forcez pas ce qui n’est pas à forcer. Car, à la croisée des chemins pleins d’écueils latents, le voyage paisible vous semblerait assez difficile et long ! Que nos ancêtres et Dieu le tout puissant vous guident sur le bon chemin...vers une porte de sortie honorifique !

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 00:35, par sagesse En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    pourquoi la réaction est contre un individu le juge Nebie il est ou lui qui a osez défier le grand homme fort qui a défier Barack laisser notre Adama il n’a rien fait de mal allons de l’avant du courage mon MCT si Zida la choisit il connait mieux que quiconque laisser le Monsieur accomplis sa mission personne n’est propre

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 00:43, par Yologo En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Sagnon n’aurait pas accepter cette mission s’il avait quelque chose à se reprocher. Le premier ministre non plus n’aurait couru ce risque politique de le mettre sur sa short liste. Encore moins le président de la transition d’avaliser les propositions de son premier ministre. De grâce faites confiance aux autorités et évitons la chasse aux sorcières. Recherchons plutôt les coupables et les commanditaires de la mort tragique de Norbert ZONGO et de ses compagnons d’infortune. Cessons de voir le diable partout et n’importe où. Attention aux règlements de compte inutiles et gratuits. Le pays convalescent n’a pas besoin de ça. Nos hommes politiques gagneraient à ne pas jeter l’huile sur le feu.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 01:34, par lacatus77 En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Un ministre qui menace ? C’est seulement en Afrique qu’on peut voir ça. Je crois qu’il n’a pas sa place dans ce gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 02:31, par ka En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Mr. Zida vous pouviez demander le peuple de faire revenir Blaise Compaoré a Kossyam : Ma colère était tel que je ne voulais plus laisser un message dans aucun site d’information des services sociaux en ligne concernant la transition, en sachant que Sagnon fait partie des ministres de la transition, notre combat n’est pas terminé tant que Sagnon et Diendiéré sont dans le bain de la transition. Si les fidèles sur fidèles de Blaise Compaoré continuent a jouer des rôles clé dans la transition, c’est Blaise Compaoré qui plane a Kossyam : La sincérité de Zida est à revoir avec la nomination de Sagnon dans le gouvernement de la transition. Je ne vois comment le président Kafando doit rétablir la vraie justice et punir les assassins de Zongo Norbert et de Sankara Thomas, et laisser Diendiéré et Sagnon en liberté ? Le peuple Burkinabé n’acceptera pas qu’on accuse des innocents a la place des vrais coupables. Même les enfants nés après ces assassinats connaissent les assassins.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 02:54, par abkus En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Il devrait se cacher comme bien d’autres qui ne peuvent pas accepter un poste même si on ne leur propose aujourd’hui. Il faut d’abord s’il ne fait pas partie de eux qui ont une une "richesse inexpliquée" pour utiliser les termes de notre président de transition

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 03:59, par BAKBA En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Quand Zida dit qu’il croit en l’homme,c’est pas gratuit !Ce monsieur n’est pas parfait certes,tout comme la nature humaine,seulement aidons le à aidez la justice !nul n’est parfait sue cette terre, comme il l’a si bien signifié,il y’a eu des procureurs qui ont hérité du dossier avant et après lui ! Accordons lui le bénéfice du doute ;il a hérité d’un dossier ,ces devanciers ont profité de son inexpérience et de sa jeunesse pourquoi pas ?
    Pour tous ceux qui l’ont connu,très ouvert sociable serviable,depuis l’école primaire 1er jusqu’en fin de cycle, en passant par l’ EMPT (Ecole Militaire Préparatoire Technique) de Bingerville en côte d’ivoire,1er national au PMK en 1979, jamais 2 fois un examen et concours (accademie georges Namoano,ENAM) expert international en lutte contre le térrorisme et blanchiement ! de grâce,soyons tolérants et conciliants faisons preuve de dépassement frères burkinabè pour construire ce beau pays sinon notre combat sera vain !

    .

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 04:08, par chef sinta En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Si c’est bien lui qui a classé le dossier de notre Norbert, alors c’est simple, qu’il le rouvre ou bien ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 07:05, par Rakiss Sida En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    M. Zida doit prendre conscience que lui même, son background ne rassure pas, et ses "amis" inquiètent. Sa solidarité avec M. Sagnon qui est son ami (ils sont promotionnaires du PMK) contribu a renforcer davantage les doutes sur sa sincérité. M. Zida doit écouter le peuple et non son cœur.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 07:07, par bobo En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    il a les mains sales déjà donc mal parti à sa place je démissionne sans discuter mais comme en Afrique on cherche les postes alors on essai de s’accrocher pour le tube digestif

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 07:25, par SIDBALLA En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Monsieur Sagnon ne bloquer pas la transition , demission

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 07:26, par Sidpasata Veritas En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Le président LtC Zida dans un discours très applaudi avait bien dit que « Les hommes politiques feraient mieux d’écouter leurs peuples » et le président Michel Kafando dans son premier discours avait dit aussi que « Les jeunes de notre peuple ont les yeux ouverts ; les femmes de notre peuple ont les yeux ouverts ».
    ATTENTION  : Les hommes et les femmes du peuple disent qu’ils voient nettement que Adama Sagnon ne méritent pas d’être leur ministre et qu’ils n’en veulent pas.
    Si le président et le premier ministre ne veulent pas entendre le peuple parce qu’eux, ont leurs raisons, alors qu’ils s’attendent à ce que le divorce entre eux et le peuple ne tarde pas. Que le président et le premier ministre se disent clairement qu’on ne peut plus tromper ce peuple par de bonnes paroles sans suite.
    A BON ENTENDEUR, SALUT !

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 07:26, par Sidpasata Veritas En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Le président LtC Zida dans un discours très applaudi avait bien dit que « Les hommes politiques feraient mieux d’écouter leurs peuples » et le président Michel Kafando dans son premier discours avait dit aussi que « Les jeunes de notre peuple ont les yeux ouverts ; les femmes de notre peuple ont les yeux ouverts ».
    ATTENTION  : Les hommes et les femmes du peuple disent qu’ils voient nettement que Adama Sagnon ne méritent pas d’être leur ministre et qu’ils n’en veulent pas.
    Si le président et le premier ministre ne veulent pas entendre le peuple parce qu’eux, ont leurs raisons, alors qu’ils s’attendent à ce que le divorce entre eux et le peuple ne tarde pas. Que le président et le premier ministre se disent clairement qu’on ne peut plus tromper ce peuple par de bonnes paroles sans suite.
    A BON ENTENDEUR, SALUT !

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 07:38, par DOSSABI2 En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Du calme les gars ; sauvons ce pays. s’il est responsable du non lieu du dossier, on le saura car au pays des hommes intègres tout fini par se savoir. En attendant laissons le travailler !

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 07:39, par bobo En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    il a les mains sales déjà donc mal parti à sa place je démissionne sans discuter mais comme en Afrique on cherche les postes alors on essai de s’accrocher pour le tube digestif

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 07:46, par kone En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Moi à ma compréhension de la chose, je suggère qu’on le garde ; il peut nous aider à voir clair dans le dossier Norbert ZONGO - les zones d’ombre seront connues et tous ceux qui ont contribué à l’échec de cette affaire seront à la barre pour répondre de leurs actes.
    François COMPAORE, qui est à la base de tous ces assassinats est parti - je vous exhorte à vous mettre au travail et accepter le changement -

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 07:47, par EL KABOR En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Au nom de la dignité humaine je vous conseille de démissionner monsieur SAGNON quitte à vous de faire amende honorable plus tard en prouvant votre attachement à la justice véritable et à la vraie démocratie.Ainsi le gouvernement aura l’honneur sauf et la transition apaisée.Merci de me comprendre,amicalement EL KABOR.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 08:07, par rayim En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    ADAMA degage de ce gouvernement ou on te fera partir .
    Tu parlé en son temps comme si c"etait des moutons egaré et des hommes .On sait que tu n’est pas seul , mais tu risque d’etre le sacrifice dans ce rebon du dossier.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 08:12, par NulNestIndispensable En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Le seul conseil que je peut donner au Premier Ministre Zida c’est de remercier Adama Sagnon pour plusieurs raisons :
    1. La charte demande qu’on choisisse des personnalités neutres et bien appréciées par le peuple ;
    2. M. Sagnon Adama n’est pas la bienvenue dans son ministère et je me demande comment il peut travailler efficacement sans son personnel ;
    3. Chacun répond de ses actes et M. Zida n’est pas responsable des actes de Sagnon par conséquent il doit le laisser répondre de ses actes
    4. C’est une leçon que chacun doit tirer à savoir bien se comporter quand on est au pouvoir
    5. Je demanderai à ce que chaque Ministre soit individuellement noté par l’Assemblée national avant sa prise de service. En d’autres termes je souhaiterai que cela soit inscrit dans notre constitution
    6. Même si Sagnon est votre ami, je vous demande de le remercier car il est responsable de son comportement et par conséquent je vous prie de ne pas salir vos mains. Conseil d’un grand frère !

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 08:20, par viim wakat En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Je pense que la voix de la sagesse commande que Mr. Sagnon se retire lui-même. Dans tous les cas, comme il le dit l’histoire nous en dira plus puisque ces dossiers seront rouvert. Mais qu’il sache que les burkinabè voyaient mais ne disaient rien. Ne peut-on pas le ranger parmi les juges acquis de Badini à l’époque surtout pour sa régularité à la coupe de l’espoir à ouahigouya pendant l’ouverture comme la clôture. Le refus des agents : c’est le prix de la compromission.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 08:24, par espoir9** En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Qu’est-ce que le premier ministre de la transition va chercher dans un Adama Sagnon, d’un passé douteux, encombrant aux yeux du peuple, ..Quel temps ce Adama va-t-il prendre pour trouver consensus avec les agents du Ministère avant d’entamer le travail. Il ne faut pas oublier que c’est un gouvernement de transition de seulement 12 mois. Nous pensons qu’il ne manque pas d’hommes de culture dans le Faso pour se mettre à la tâche rapidement.

    A l’entendre, il a certaine arrogance qui n’est pas professionnelle et surtout pas conciliante en cette période. Il a garde ses habitues du régime Compaoré. Ne connais pas le dossier par celui ou par celui-ci veut dire quoi. Tout ce qu’on sait, dossier ou pas dossier Norbert Zongo a été tué. Tué par un burkinabè. ça pouvait être lui aussi Adama Zongo.
    Un avocat avoir parti pris, est-il normal ou pas ? lui-même connaît pas le droit. Et il n’est plus Maître Sankara, c’est concours de circonstances, qu’il se le tienne pour dit et qu’il libère la place pour un homme qui fait consensus.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 08:29, par ElMagnifico En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    La situation que vit le sieur Adama Sagnon ci-devant Procureur du Faso puis Directeur du BBDA (il a été manager d’un artiste ou quoi pour mériter ce poste ou alors c’est un garage ?) interpelle tout un chacun de nous ! En ce sens que quand il vous est donné une parcelle de pouvoir il faut savoir que les mots et les actes pèsent. Tout ce que vous dites et faites sera retenu contre vous. Le sieur Sagnon gagnerait en notoriété si de lui-même il se retirait afin que le futur le lave de tout soupçon ! Ce n’est pas la peine de bondir sur les "opportunités" qu’offre la présente transition. Ce ne sont d’ailleurs pas des opportunités mais des moments de sacrifices pour paver les voies du futur. En plus vous n’avez pas besoin d’un poste haut placé pour dire tout ce que vous savez de l’ancien système ! Même les rayons du soleil ne peuvent pas embellir ce qui est né vilain ! Quand le peuple vous désapprouve n’insistez pas au risque de vous ridiculiser !

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 08:30, par Paguindsom En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    M. le PM, si les agents du ministere et les acteurs de la culture ne veulent pas de votre MCT comment va ti-il travailler. Meme si c’est pour vous une facon de garder a cote pour les informations qu’il peut fournir dans certains dpssiers pendants, est-ce pour autant qu’il faut l’imposer a tout un departement ministeriel au risque d’en faire une poudriere. A vous de montrer de quel cote vous etes. Bon vent et surtout CONGRATULATIONS FOR JOB WELL DONE.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 08:36 En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Ce Monsieur n’a rien compris, on n’est pas a l’ere Compaore, on ne parle pas ainsi devant les medias. De quel droit affirme t il que Maitre Some ne connait rien a ce dossier ? Qu’est-ce qui empeche un magistrat comme lui de s’impregner d’un dossier ? Voyez bien l’image, quand il dit qu’il n’a rien a se reprocher, il rejette ses epaules en arriere, he is lying. Signe que son corps rejette ce que sa bouche affirme. Qu’il quitte ce gouvernement avant que notre cher Zida ne soit oblige de le chasser.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 08:57, par SAVADOGO En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Adama SAGNON ! Voila un nom qui rappelle des souvenirs chez beaucoup de burkinabé. Surtout ceux qui réclament justice pour Norbert ZONGO et ses compagnons assassinés le 13 décembre 1998. Par contre Certains n’ont entendu ce nom que depuis hier avec l’annonce des noms des membres du gouvernement de la transition (transition piloté par le tout puissant RSP !)
    En effet, monsieur Adama SAGNON vient d’être nommé ministre (le mot sinistre convient le mieux) de la culture et du tourisme de la transition.
    Un monsieur qui s’est mal illustré dans l’exercice des ses fonctions en tant que procureur du Faso sous le régime Compaoré. Rappelons-nous de quelques faits de ce monsieur qui était devenu « le procurer coursier » de la famille COMPAORE :
    - C’est ce monsieur, avec l’appui de son ami BARRY Procureur Général, qui a affirmé que le dossier Norbert ZONGO est « clôturé » malgré les nouvelles charges apportées par les témoignages de Moïse OUEDRAOGO. Voici une phrase venant de lui en son temps : « le rapport de la CEI n’apporte rien de nouveau dans l’affaire ». En une journée donc, ils ont décidé de Jeter dans la poubelle un travail de 8 ans d’instruction. En son temps, Me FARAMA convaincu de la mauvaise volonté de SAGNON et de BARRY avait dit : « même si le Bon Dieu venait témoigner, ils n’ouvriraient pas le dossier ».
    - C’est ce monsieur qui s’est transformé en avocat défenseur de François COMPAORE lorsque ce dernier a attaqué le journal « EVENEMENT » en justice pour diffamation dans l’affaire Norbert ZONGO.
    - C’est ce monsieur qui est appelé « Adama 500.000 » et « « Adama pop corne » dans certaines affaires louches.
    On est tenté de se poser la question suivante : « dans tout le Burkina, le duo ZIDA/KAFANDO n’a pas trouvé un homme intègre capable de gérer le MCT si ce n’est la personne de Adama SAGNON ? ».

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 09:01, par Le Yadega En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    A cette allure il ne reste plus qu’à nommer François Compaoré Ambassadeur du Burkina en France !

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 09:07, par Gandaogo En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    il dois aller ou ? il n’est pas burkinabè ? DRAMANE YAMEOGO qui même aller sur le lieu du drame étant procureur après il n’est pas venu reprendre le ministère ? ABLASSE OUEDRAOGO na jamais défendu les dossiers de BLAISE ? ha..................déguillasse laisser les gens travailler MR SANGON démissionne pas si KAM HERVE veut ta place il na qu’a dire

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 09:10, par YEMPOIKBIIGA En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Sagon est il le seul dans ce gouvernement de transition a être trempé dans cette affaire Norbert Zongo ??? il était procureur, il était moins poche de blaise que certain !!! et pourtant ils sont dans le gouvernement de transition !!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 09:13, par Pierre En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Moi je me pose des questions :
    Pourquoi bien qu’étant au courant du passif de Sagnon, le Premier ministre s’est tout de même entété à le nommer ?

    Est ce que nous avons à faire à un Premier ministre dictataire ?

    Est ce que nous avons à faire à un Premier ministre deguisé ?

    A-t-il vraiment de bonnes intenstions ?

    Ceux qui disent qu’il est téléguidé par Compaoré ont-ils raison finalement ?

    Personnellement j’avais une petite foi en lui. Mais là il commence à m’interroger et je suis sûr que je ne suis pas seul dans cette situation.

    SVP Excellence faites preuve de sagesse car la dictature ou la mauvaise foi mène à la situation que vit Blaise actuellement. Vous êtes d’ailleurs mieux placé pour savoir que si Blaise est parti personne ne peut résister à ce peuple Burkinabè. HEiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 09:14, par YABSORE En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    “ Monsieur Adama SAGNON, Ministre de la culture et du tourisme dans l’actuel gouvernement a été récusé par certains et non les moindres de l’insurrection populaire de fin octobre ; la raison principale pour cette récusation porte sur son rôle supposé dans la clôture du dossier Norbert ZONGO en tant Procureur. Monsieur SAGNON se déclare innocent et se pourvoie n’être pas coupable parce que signaleur de réquisition.
    Je viens par la présente contribuer au tribunal populaire sur cette affaire par des extraits du lexique des termes juridiques
    DEFINITIONS SELON LE LEXIQUE DES TERMES JURIDIQUES :
    1. Procureur Général : magistrat placé à la tète du ministère public assisté de
    a. D’un premier avocat général et d’avocats généraux à la Cour de cassation
    b. d’avocats généraux et de substituts généraux à la Cour d’Appel
    2. Avocat : auxiliaire de justice exerçant un ensemble d’attributions dont de conseil, de mandataire, de défenseur des plaideurs
    3. Conseil juridique ou régime de curatelle : personne autrefois chargée d’assister les prodigues et les faibles
    4. Prodigue : personne qui se livre habituellement à des dépenses déraisonnables entamant son capital
    5. Réquisitoire : il y’en a trois sortes (i) l(introductif, (ii) le définitif, (iii) le supplétif . Ici c’est le définitif qui cadre avec notre objectif.
    Du réquisitoire définitif : pièce de la procédure écrite par laquelle le Ministère public décide à la fin de l’instruction, de la suite qu’il entend donner au dossier
    conclusion.
    1. Monsieur Adama SAGNON a été procureur à l’époque des faits ayant clôturé le dossier NORBERT ZONGO ;
    2. Pour être clos, il faut un réquisitoire définitif du Ministère Public dont il était l’incarnation
    3. Il ne peut donc se prévaloir de prodigue ou de faible pour se de douaner car un proverbe mossi dit qu’on rendre chez le Chef avec ses idées et on ressort les idées du Chef. Si Monsieur SAGON n’état d’avis avec ses avocats conseils, il pouvait les récuser ou se démettre pour rester Burkinabè. S’il ne partage pas cette vision de responsabilité ou respectabilité, il n’a pas de place dans ce Gouvernement de Transition dont l’une des missions est de NOUS TRACER DES VOIES ET LES BONNES POSSIBLES.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 09:14, par HEMA Bassinon En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Je suis loin d’être juriste, mais je crois tout de même, à mon humble avis, que si une personne est citée dans une affaire comme celle-là (qui n’est pas encore close) qui est une préoccupation du peuple, la sagesse et la logique lui recommanderaient de se mettre à l’écart d’un gouvernement du type-ci. Si le Président Kafando et et le 1er Ministre Zida font confiance à Adama Sagnon parce qu’ils le connaissent de par sa compétence, ce n’est pas le cas du peuple. Il serait préférable qu’Adama attende "se blanchir"dans cette affaire et après, on pourrait lui faire appel au vu de ses compétences. Autrement, ils (Kafando et Zida) installeront sitôt le doute sur leur crédibilité de bien conduire la transition dans la justice, l’impartialité et autres mots d’ordre qu’ils auraient élaborés comme leur feuille de route à respecter

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 09:15, par Kertchi En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Sagnon tu es mon esclave, démissionne pour sauver ton honneur, ou bien ? Tu n’aurais même pas du accepter cette nomination. Ami du PM patati patata, au Faso, on cherche, on creuse, et on trouve. tu ne sais pas ? il fallait me demander avant d’accepter ce poste. Tu étais caché dans ton BBDA, et tu étais tranquille , et voilà flouf, ne n’en fais pas, viens, je te nomme Ministre de la Culture Lobi, ou bien ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 09:23, par doug En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Bonjour,
    j’aimerai réagir par rapport au gouvernement.

    En ce qui me concerne, il convient que le Ministre de la culture écoute la voix du peuple et celle de ses agents sinon, je pense qu’il ne pourra pas diriger ce ministère.

    ce monsieur doit également des explications à propos du dossier de Norbert ZONGO

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 09:24, par Le mecontent En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Tous ce dessine maintenant. ZIDA exécute les ordres de l’ancien régime. si ce n’est pas le cas qu’il le prouve en commençant par remercier Adama S.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 09:40, par SOULAMA MASSIEKE En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Qui n’est pas suspect dans ce gouvernement. Qui n’a pas travaillé avec le régime précédent à commencer par les premiers responsables. On ne peut pas demander à Adama d’être ZORRO, au moment ou ceux qui le jugent auraient pu aussi l’être. Ce qui est passé est passé et nous enseigne tous.
    Adama ne démissionne pas pour faire plaisir à qui que ce soit. Si le 1er Ministre vous a appelé, c’est parce qu’il vous fait confiance.
    S’ils veulent être puristes ou justes comme ils veulent le faire croire, ils n’ont qu’à demander au Président, au 1er Ministre, aux ministres de la Sécurité, des mines, de la santé, du budget, de la poste ou bien d’autres de démissionner parce qu’eux aussi ont bien servi l’ancien régime.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 09:47, par sidnoma Y. TRAORE En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    quoi qu’on dise ce ministre n’a pas sa place ici qu’il tire les conséquences de ses actes en tant qu’homme.Norbert a été brûlé deux par le traitement déguisé de son dossier.Malheur à ceux qui bâillonnent leur peuple !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 10:30, par ELKABOR (le vrai) En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Monsieur Adama Sagnon Ministre dans le Gouvernement de transition qui doit son avènement au soulèvement populaire ? Ce n’est rien d’autre que de la foutaise ! Ce Monsieur est un opportuniste notoire, de la classe des juges indélicats ne reculant pas devant l’argent et les honneurs quitte à vendre leur ame au diable. Il a été celui qui, avec sa hiérarchie et ses prédecesseurs ont torpillé le dossier Norbert Zongo. On ne peut pas dénoncer le népotisme et le clientélisme et accepter que M. Zida amène son ami et promotionnaire pour le nommer ministre malgré la mauvaise réputation qu’on lui connait. Interrogez son train de vie qui n’a rien à voir avec celui d’un procureur ordinaire de ce Faso que nous connaissons tous et vous comprendrez la moralité de l’individu. Par ailleurs le Premier Ministre et le Président peuvent -il faire de la moralisation de la chose publique leur cheval de bataille en s’entourant de personnes à la moralité douteuse comme les Adama Sagnon ? Qu’il soit intelligent ou futé comment, il doit céder sa place à une personne qui a des mains plus propres. N’oubliez pas que c’est une insurrection qui a fait partir Blaise, c’est cette même révolte qui va pousser Adama Sagnon vers la sortie s’il ne décide pas de partir de lui-même. Comme vous l’avez si bien bien dit "Rien ne sera plus comme avant" !

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 10:48 En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Ah wi ! je commence à comprendre que mes intuitions ne me trompent pas. L’armé a un agenda caché. Et j’invite les gens à se méfier de ZIDA car il est en phase de réussir sa mission. La nomination de SAGNON est un test pour voir jusqu’à quel point le peuple burkinabé est prêt pour faire des concessions. La mission de ZIDA c’est de mélanger la classe politique burkinabè, et imposer un candidat aux élections présidentiels de 2015. Et son frère d’arme BARRY a pris le MATDS pour assurer la victoire de leur candidat. C’est triste ! Bonjour les dégâts.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 10:49 En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Moi je m’en veux au PM et au Président mais surtout au PM. 

    En effet, nous sommes dans un context particulier et où même la Charte exclue des gens comme cela. Pourquoi donc prendre le risque de nommer des gens douteux ? On n’ a pas dit de nommer les gens par affinité mais de chercher une équipe de personalité intègre pour nous aider à sortir d’une situation.

    ¨Même Si Mr SAGNON est votre ami, votre homme de confiance, il n’a pas besoin d’être à un poste ministériel pour vous apporter son soutien. Nous tous, malgré la distance de la politique, nous contribuons bcp au développement du Pays.

    Le Peuble Burkinabè finira par comprendre que ce LT Col est là pour le pouvoir et pour ses propres intérêts et s’il n’y avait pas eu une pression internationale très forte, il n’allait jamais "céder" (car je constate qu’il n’a d’ailleurs pas encore cédé) le pouvoir.

    Au stade actuel, n’importe qui à la place du Lt Col serait acculé ; le plus sage serait que son ami SAGNON lui facilite la tâche en démissionnant.
    C’est triste que même quand il y a des problèmes, les gens ne veulent pas démissionner. Quand on ne veut pas de toi, tu dois partir. Pour le cas de SAGNON, il devait partir depuis hier matin très tôt après avoir écouté Mr Hervé KAM sur RFI.
    Mais en fait, tu occuperais le poste pour quoi ? Si c’est pour travailler, on pourrait tjrs trouver quelqu’un ; loin du gouvernement on peut tjrs apporter sa contribution.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 10:58, par bouzouss En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Merci à vous tous on dit que c’est au pied du mur qu’on connais le bon maçon .
    s’il est vrai que Mr SAGNON était de mèche avec la famille COMPAORE son comportement sa manière de faire le prouvera.L’Homme a sauvé sa vie pour restera auprès de sa famille .
    Ceux qui voulais s’opposer à ce régime ou ils sont mes chère frères et camarades,
    Le temps est venu (moment) à Mr SAGNON de nous prouver (démontre de A à Z) ,ou avec sa complicité avec le nouveau ministre de la justice qui est le vrai coupable de l’assassina de Norbert ZONGO . Chers camarade donnons lui une chance de prouve ce que nous ne connaissons pas.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 11:21, par highlander En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    En tout cas le PM Lt colonnel ZIDA fait déja douter de sa bonne foi. EHIIII tu as vu le cas de l’épisode Blaise Compaoré ?.
    "L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte, ne mérite pas que l’on sappitoie sur son sort" Dixit Fue le président Thomas SANKARA. Le peuple s’est révolté contre le régime en place et la suite nous la connaissons tous....
    Alors attention au gouvernement de transition à commencer par les premiers responsables...
    Le peuple vous regarde et s’il le faut il va pousuivre sa lutte. Ehiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
    Le sieur SAGNON n’a pas sa place dans ce gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 11:42, par Le Kharma des Kompliss En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    @Gandaogo qui dit que si Kam veut la place de ce juge acquis de la galaxie Compaoré, Je veux dire que les enjeux sont si sérieux qu’ il ne faut pas réduire une question si cruciale en problème banal de jalousie. Je ne sais pas pourquoi les burkinabè refusent les débats de fond comme ça. Quand il y a divergence, au lieu d’ examiner les arguments, ils préfèrent mettre en avant une prétendue jalousie pour fuir le vrai débat de fond. Admettons – même que Kam Hervé puisse être jaloux de Adama Sagnon. Je ne vois même pas de raison, mais admettons quand même pour faire de notre Dieu Sagnon une victime sur laquelle s’ acharne un avocat aigri. Mais les faits restent têtus. Adama Sagnon s’ est trop Sali dans le dossier Norbert Zongo . N’ oubliez quand même pas que notre Révolution d’ Octobre, le 30 octobre, à ne pas confondre avec la trahison sanguinaire du 15 octobre organisee par l’ impérialisme international et sous –région avec son bras armé intérieur dirigé par le malfrat que nous venons de mettre à la porte. N’ oublions pas qu’ on la doit a Norbert Zongo qui est mort pour son engagement pour les causes justes. Sinon, le monsieur n’ a rien fait de mal. Je ne veux même pas citer son nom car c’ est un maudit. Mais les fits restent constants. Un tel fonctionnaire au service d’ une seule famille ne peut plus revenir pour être nommé ministre. Mon PM, si vous n’ enleve pas ce garçon- la, bien vrai qu’ il est votre promotionnaire et ami, mais vous êtes déjà mal barré. Honnêtement, on n’ a plus peur des autorités et si vous ne vous comportez pas bien, vous allez trouver la jeunesse sur votre chemin. Ce n’est pas une affaire de copinage. Franchement, la nomination de ce procureur desintégré puis le cumul de postes dont vous-même vous vous êtes rendu responsable me fait dire que ceux qui avaient crié à la confiscation de notre révolution avaient raison mais avaient eu raison trop top. Je commence a croire que sans la pression, les militaires étaient là, calés pour des années encore. Donc, ça veut dire que la jeunesse doit être plus vigilante et scruter tous les actes de ce gouvernement. Confiance, d’ accord, mais contrôle, d’ abord. Ce gouvernment doit savoir qu’ il n’ aura pas en chèque en blanc. Zida est assez intelligent pour savoir que ce ne sont pas des paroles en l’ air. Qu’ il ne tente pas le peuple sur certaines questions. Zida est celui qui a « enterré » le dossier Norbert Zongo. Or cette lutte que nous avons gagnée n’ est que le petit- fils de la lutte engagé par Norbert Zongo contre le pouvoir familial des Compaoré. Alors, qu’ on nomme ce Adama Sagnon encore dans un gouvernement qui est arrivé par le sang des jeunes qui refusent le pouvoir Compaorique, si ce sont des foutaises, qu’ on nous dise. Sinon, Adama même sait qu’ il n’ a pas dans un gouvernement qui sait comment il est venu au pouvoir. Zida, enlevez cette tâche noire dans le gouvernement. On ne veut plus redescendre dans la rue de sitôt.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 11:51, par asalfo En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Mr SAGNON tu est le seul kon demande de partir parmi tou ces ministres qu’on a nomé !!! alors si tu est malin demissionne le plutot possible pour ne pas etre contraint un jour a quitté le pays comme ton patron Blaise !!!que cela serve de lecons pour tous ceux qui occupent des postes de responsabilité vous devez travailler pour le peuple et non pour vous méme !

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 12:12, par Vladimir En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    A peine nommé il menasse, donc il se croit toujours protéger de blaise et françois. Voilà que Zida et le Président comprennent, c’est pas pour défier leur autorité, la cause est juste" on combat bien que ce que l’on connait et on ne gagne un combat que lorsqu’on est convaincu de sa justesse ". sagnon, la seule place qu’il mérite c’est la prison de haute sécurité de Ouagadougou. N’oublions pas que la cause de l’incendie c’est l’étincelle.
    L’arrogance de sagnon continue. Cette révolution est la cause directe de la male gestion de dossier ZN.
    La patrie ou la mort, nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 12:16, par Dalay Lama En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    M. Adama SAGNON, en décidant de prononcer le non lieu dans l’affaire Norbert ZONGO, a rendu une décision politique et non une décision de justice. Alors qu’il en paye aujourd’hui le prix politique en démissionnant de ce gouvernement de transition et laisser la place à une personne plus intègre. Autrement, c’est l’ensemble du gouvernement en commençant par MM. KAFANDO et ZIDA que le peuple des 30 et 31 octobre 2014 mettra en doute.....

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 12:17, par LE RÊVEUR PATIENT En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    CHERS FRÈRES ET SŒURS DANS LE COMBAT, COMME JE VOUS L’AI TOUJOURS DIT, LE TEMPS NE MENT A PERSONNE. GARDONS NOTRE CALME ET NOTRE PATIENCE. CHAQUE CHOSE EN SON TEMPS. JE PUIS VOUS GARANTIR QU’UN SEUL CRIME NE RESTERA PAS IMPUNI.
    EN SON TEMPS, CHACUN RÉPONDRA Y COMPRIS MR SAGNON QUI, COMME L’A DIT QUELQU’UN, EN SAIT BEAUCOUP SUR L’ASSASSINAT DE NORBERT ZONGO.(CF. SES DÉCLARATIONS ET SES CITATIONS POUR SE DEFENDRE).
    ALORS, COURAGE ET PATIENCE. CHAQUE CHOSE EN SON TEMPS. PEUT-ÊTRE QUE JE RÊVE ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 12:22, par patyy En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Quand on disait aux gens de se méfier de Zida, les gens ne comprenaient pas, voilà, le cas de Adama Sagnon n’est qu’une petite partie visible du deal qui se trame sur le dos du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 12:53 En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Toute honte bue,Adama Sagnon a démissionné.Il reste maintenant Moumouni Guiguemdé l’autre filou,militant de l’ADF/RDA et déclaré persona non grata aux USA pour faux et usage de faux,détournements de rendre aussi le tablier.On n’a pas besoin de voyous notoirement connus dans notre gouvernement de transition

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 12:56, par Kertchi En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Dernière minute, on apprend la sage décision de M. Sagnon. Bravo, et Bravo, il a écouté la voix de son peuple. Merci Sagnon d’avoir pris la bonne décision. Respect. N’est-ce pas Sagnon, je suis maintenant fière de toi, petit esclave.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 13:01, par Pierre En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Moi je me pose des questions :
    Pourquoi bien qu’étant au courant du passif de Sagnon, le Premier ministre s’est tout de même entété à le nommer ?

    Est ce que nous avons à faire à un Premier ministre dictataire ?

    Est ce que nous avons à faire à un Premier ministre deguisé ?

    A-t-il vraiment de bonnes intenstions ?

    Ceux qui disent qu’il est téléguidé par Compaoré ont-ils raison finalement ?

    Personnellement j’avais une petite foi en lui. Mais là il commence à m’interroger et je suis sûr que je ne suis pas seul dans cette situation.

    SVP Excellence faites preuve de sagesse car la dictature ou la mauvaise foi mène à la situation que vit Blaise actuellement. Vous êtes d’ailleurs mieux placé pour savoir que si Blaise est parti personne ne peut résister à ce peuple Burkinabè. HEiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 13:23, par sigui En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Guiguimde doit lui aussi démissionner. Il est faut jusqu’à la moelle épinière. C’est exprès qu’il mal donné son nom afin qu’on ne retrouve pas ses dossiers salle a sa nomination. Son vrai nom c’est DIEGUIMDE. Entrez ca Google et la vérité sort

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 13:26 En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Pardon, Zida, faut enlever ce Sagnon-la dans le gouvernement. Il a fait suffisamment saigner les coeurs ds burkinabe en tripatouillant notre justice dans le dossier NZongo. C’est dans le traitement des dossiers qu’ on peut juger en grand les acteurs. Si vous persistez et insistez, vous verrez ce que vous ne voulez pasY a pas d’ hommes parfaits mais les deealers connus, on ne les veut pas dans un gouvernment pareil, un gouvernement fait dans le sang des jeunes. Blaise a voulu jouer au tetu avec le peuple et ca lui a troop bien reussi. Il est maintenant a la Case Blanche, Casa Blanca. Mais c’est pas la maison blanche. N’Gaw !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 13:29 En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Nous donnons au Colonel deux jours de repit. Si Sagnon est toujours maintenu comme Ministre, Zida a choisi entre l’ amitie et le devoir. Comment meme il a eu l’ idee de mettre ce gars- la dans un gouvernement juste apres Blaise ? Manque d’ intelligence ou foutaise ? Lui - meme il a empeche son CEMGA, Nabere Traore qui allait oberer notre lutte, non ? Au nom de quoi ? Au nom qu’ il est impopulaire. Et ca, c’est son chef d’ etat Major. Donc si le peuple te dit aussi que Sagnon est impopulaire, faut accepter. Faut pas insister. Sinon on va pas rester tranquille. Un homme prevenu en vaut deux.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 13:57, par En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    j’espere que le choix de m.Sagnon n’a pas été par sentiment personnel.si tel est le cas il faut vite corriger et permettre au Burkina Faso de faire une bonne transition l’intérêt de la nation d’abord les sentiments après .Quiparle de culture parle des peuples .si le peuple. est divisé à son sujet pourra t-il véritablement travailler dans ce ministère ? culture et tourisme ?je doute fort.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 14:09, par Karl Marx En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    M. SAGNON, c’est humiliant, mais pour ton honneur, il faut partir : cela s’appelle HUMILITÉ. J’ai remarquer que ce Sieur n’est pas courtois dans ses propos. J’ai failli le prendre pour Alain Edouard TRAORE.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 14:16, par LE VÉRIDIQUE En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Je viens de lire tout de suite que ce monsieur a rendu le tablier.
    C´est donc dire á tel point le peuple Burkinabé est mature.Plus rien ne sera comme avant.Nous voyons les ces signes que dans les grandes démocraties.Souvenez vous il n´y a pas longtemps un ministre du gouvernement Français était obligé de démissionner parce-qu´il n´a pas payé ses impôts ?
    Tous les hommes politiques doivent savoir maintenant se conduire.Le peuple observe tout un chacun et apportera une réponse adéquate en temps opportun.
    En bon Africain je dirai quelle malédiction monsieur Sagnon !!!
    Il faut retourner au village pour voir claire car voilà une occasion d´enrichir ton CV qui vient de s´envoler. Et pire un CV désormais entaché.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 14:56, par Freud En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Le ministre Adama Sagnon vient de démissionner mais il faut que Mr le premier ministre explique au peuple d’où est venue cette nomination surprenante. Sinon, cela va ressembler à de la provocation et qu’il sache que cette transition politique ne doit pas ressembler à un match de volley ball. La communauté international suit de près l’évolution de la situation au Burkina et il ne faut pas que ces genres de plaisenteries viennent ternir nos efforts de depuis le 30 octobre et même avant...

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 15:50, par paang ya peuple En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    eh oui ! le burkina ne sera plus jamais comme avant. M. SAGNON a été contraint à la démission. dommage pour ce bel homme qui n’a trouvé mieux à faire que de lécher le....................de François COMPAORE. c’est une belle leçon pour les ambitieux sans vergogne prêt à vendre leur âme au diable pour reussir. a bon entendeur.....................slt

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 17:37, par Sidbii En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Si l’on admet que la lutte que le peuple burkinabè a menée est une lutte sérieuse, on devrait tout aussi admettre que l’on n’accepte pas que des personnes qui ont animé les causes de l’insurrection soient nommées à des postes ministériels pour gérer la transition. Aussi, si l’on reconnait pertinent que les OSC et les partis politiques d’opposition d’alors aient claqué la porte quand la CEDEAO a voulu les asseoir sur la même table de discutions avec les représentants l’ex-parti au pouvoir, c’est aussi pertinent que l’on conteste ceux qui ont flirté avec eux en déclarant un non-lieu sur une cause nationale.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 17:50, par Biiga En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Le copinage, c’est de la corruption. Que Michel n’oublie pas son discours à la passation de charge. C’est la boussole qui doit le guider dans ses actions, c’est aussi la boussole que le peuple regarde en suivant ses actions.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 20:58, par grandsank En réponse à : Transition politique : le gouvernement Zida a-t-il mal à sa culture !

    Moi je veux savoir pourquoi personne ne réclame la peau de gilbert diendere.pardon laisse passer mon message .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés