Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

lundi 24 novembre 2014 à 23h20min

Le gouvernement de la transition a été rendu public dans la soirée du dimanche 23 novembre 2014. Vingt-cinq ministères-dont deux occupés par le président de la transition, Michel Kafando et le Premier ministre, Yacouba Isaac Zida-composent l’exécutif. Votre site vous propose, à travers une présentation synthétique des ministres, de les découvrir. Vous remarquerez que certains ministres ne figurent pas sur la liste. La raison est simple, ils ne sont pas connus. Même google ne les connait pas. Lisez !

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
 Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

Colonel Auguste Denise BARRY Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité

Considéré comme l’un des plus proches du lieutenant-colonel Isaac Zida, c’est à ce colonel de l’armée que revient le très stratégique ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité. Le colonel Barry avait fait un passage éclair au ministère de la sécurité dans le dernier gouvernement de Tertius Zongo en 2011. Débarqué, comme le reste du gouvernement, à la suite des mutineries et autres manifestations sociales consécutives au décès de l’élève Justin Zongo, Auguste Denise Barry avait été nommé quelques temps après conseiller technique au ministère de la défense nationale et des anciens combattants. Ce (ex) proche de Blaise Compaoré a dirigé l’Académie militaire Georges Namoano de Po pendant plusieurs années.

Jean Gustave Sanon, Ministre de l’Economie et des Finances

M. Jean Gustave Sanon est titulaire d’un Diplôme d’Etudes Supérieures Bancaires et Financières. Il a une trentaine d’années d’expérience dans les domaines économiques et financiers, au Burkina Faso et à l’international. Il a en effet exercé notamment des fonctions de Directeur des études et de la législation financière ainsi que de Directeur des Affaires Monétaires et financières au sein du Ministère chargé des finances au Burkina Faso. Il a ensuite intégré la Commission de l’Union Economique Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) en 2001 où il a occupé les fonctions de Directeur des finances publiques avant d’entamer à partir de 2007 une expérience de sept ans au Fonds Monétaire International en qualité de Conseiller Résident en gestion des finances publiques auprès du Centre Régional d’Assistance Technique du FMI pour l’Afrique du Centre basé à Libreville, au Gabon, et puis de celui de l’Afrique de l’Ouest basé à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Monsieur Sanon a regagné la Commission de l’UEMOA en avril 2013 où il occupe les fonctions de Conseiller Technique du Commissaire chargé des Politiques Economiques et de la Fiscalité Intérieure.

Madame Joséphine OUEDRAOGO, Ministre de la Justice, des Droits Humains et de la Promotion Civique, Garde des Sceaux
Né le 22 décembre 1949 à Koudougou, Joséphine Ouédraogo Guissou, est sociologue de formation. Elle a été ministre de l’Essor familial et de la Solidarité dans le gouvernement de Thomas Sankara de 1984 à 1987. Elle a aussi été directrice du genre et du développement et ensuite secrétaire exécutive adjointe par intérim de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) avant d’être secrétaire exécutive d’Enda-Tiers Monde à Dakar. Elle faisait partie des trois candidats au poste de président de la transition. C’est donc à cette sankariste qu’il revient de gérer le dossier Thomas Sankara.

Colonel Boubacar BA, Ministre des Mines et de l’Energie
On l’a vu dès les premiers moments de l’entrée e, scène de l’armée à la suite de l’insurrection populaire. C’est d’ailleurs lui qui a lu la toute première déclaration signée du Chef d’Etat-major des armées portant dissolution de l’Assemblée nationale et du gouvernement et instituant le couvre-feu. C’est donc à ce colonel que revient la gestion du secteur minier en plein boom, mais dont certains estiment que les minerais ne profitent pas suffisamment aux burkinabè.

François LOMPO, Ministre de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques, de l’Assainissement et de la Sécurité Alimentaire

Dr François LOMPO était jusque-là le Directeur de l’Institut de l’Environnement et des Recherches Agricoles (INERA). Il en assurait également la présidence du Conseil d’administration du CORAF/WECARD depuis juin 2014, après y avoir siégé en qualité de membre représentant les INRA (mai 2012 à Juin 2014). CORAF/WECARD est une association qui a pour mission d’améliorer l’agriculture en Afrique de l’Ouest et du Centre. C’est donc dire que le ministère de l’agriculture échoit à un technocrate.

Hippolyte Dah, Ministre de l’industrie, du Commerce et de l’Artisanat
Hyppolyte Dah était le Directeur Général de la promotion de l’entreprise depuis 2011, au Ministère de l’industrie, du commerce et de l’artisanat. Cet inspecteur des entreprises est très peu connu du grand public burkinabè. En tous les cas, il lui revient de travailler à l’amélioration du climat des affaires.


T. Frédéric A.K. NIKIEMA, Ministre de la Communication, chargé des Relations avec le Conseil National de la Transition, Porte-parole du Gouvernement

Titulaire d’un Master en droit, Frédéric Nikiéma est Adjoint de Augustin Loada au Centre pour la gouvernance démocratique (CGD). Il est aussi le fils de Aimé Nikiéma, enseignant de droit et membre du MBDHP qui est décédé, il y a quelques années dans un tragique accident de la circulation.

Adama SAGNON, Ministre de la Culture et du Tourisme

Il est considéré comme « le gros point noir » de ce gouvernement de transition. A peine nommé, ce magistrat qui a géré entre autres, le dossier Norbert Zongo, est déjà récusé par des responsables d’organisations de la société civile dont Le Balai Citoyen. Adama Sagnon était depuis avril 2013 le Directeur général du Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA). Adama Sagnon était précédemment substitut du procureur général.

Moumouni GUIGUEMDE, Ministre des Infrastructures, du Désenclavement et des Transports
Il a été protocole à l’ASECNA avant d’être muté à l’ANAC (Agence nationale de l’aviation civile) comme DG puis comme représentant du Burkina à l’OACI par Me Gilbert Noel Ouédraogo, président de l’ADF/RDA et par ailleurs Ministre des Transports.

Amédée Prosper DJIGUIMDE, Ministre de la santé
Dr Gjiguimdé était depuis 2013 le secrétaire général du ministère de la santé. Le seul SG ayant été titularisé ministre dans ce gouvernement de transition.

René BAGORO, ministre de l’habitat et de l’urbanisme
Affecté au Tribunal administratif de Ouagadougou en 2002, René Bagoro est nommé président dudit tribunal en octobre 2009. Il est surtout connu du public pour avoir constaté l’illégalité de la carte d’électeur ayant servi pour les présidentielles de 2010. En outre, il fut secrétaire général du Syndicat Burkinabè de magistrats (SBM) de mai 2006 à mai 2012. C’est donc à ce magistrat « intègre » que revient la charge du ministère de l’habitat et de l’urbanisme. S’y connait-il ? Nous le saurons davantage dans les jours et mois à venir.

Filiga Michel SAWADOGO, Ministre des Enseignements Secondaire et Supérieur
Agrégé de droit privé en décembre 1991, Filiga Michel Sawadogo est professeur titulaire depuis 1995 à l’université de Ouagadougou. Il a publié de nombreux ouvrages dont certains titres sont des références : "Droit fiscal burkinabè". Pour sa connaissance de la fiscalité et sa probité reconnue, Pr Filiga a été propulsé Directeur général des impôts entre 2010 et 2013 où il a réalisé des résultats jusqu’alors inégalés. Cet à cet ancien recteur de l’université de Ouagadougou qu’échoit le portefeuille des enseignements secondaire et supérieur.
Il est membre du bureau politique du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), transfuge du CDP comme la plupart des membres de ce parti.

Samadou Coulibaly, Ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation :
Nouvellement promu au poste de Ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation (MENA), M. Coulibaly est un inspecteur pédagogique de la langue anglaise. Il est le Coordonnateur provincial de l’Union pour la renaissance nationale/Parti sankariste (UNIR/PS) dans le Houet. Il était le répondant du parti dans le litige qui a opposé l’UNIR/PS au CDP lors des élections couplées Législatives-Municipales du 2 décembre 2012 dans la commune de Dandé. Il remplace à ce poste Koumba Boly/Barry.

Augustin Loada, Ministre de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale :
Né le 28 août 1966 à Tenkodogo, il est agrégé en Sciences politiques. Pr Loada a été directeur de l’Unité de formation et de recherche en Sciences juridique et politique (UFR/SJP) de l’Université de Ouagadougou. Avant d’être nommé ce 23 novembre 2014, Ministre de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale, il était le directeur exécutif du Centre pour la gouvernance démocratique (CGD), une organisation de la Société civile.

Jean Noël POODA, Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation :
Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, Jean Noël Pooda n’est pas un néophyte du domaine. En effet, Docteur en Sciences biologiques appliquées, il était directeur de recherche à l’Institut de recherches en sciences de la santé. Il était par ailleurs le directeur général de la recherche scientifique au ministère de la recherche scientifique et de l’innovation (MRSI).

Saïdou MAIGA, Ministre de l’Environnement et des Ressources halieutiques dans le gouvernement de la transition :

Jusque-là commissaire au compte du Parti pour la Démocratie et le Socialisme/Parti des bâtisseurs (PDS/METBA), Saïdou Maïga était le suppléant du regretté député maire de Dori, Hama Arba Diallo, l’homme du carton rouge. Monsieur Maïga avait vu la validation de son mandat de député le 14 octobre 2014, soit deux semaines après le décès du titulaire. C’est donc à cet inspecteur des impôts qu’échoit le ministère de l’environnement et des ressources halieutiques dans ce gouvernement de transition.

Salifou DEMBELE, Ministre de la Jeunesse, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi :
Né le 25 Mars 1965 à Bobo-Dioulasso, Salifou Dembélé est titulaire d’un doctorat en droit fiscal et avocat à la Cour. Il a été directeur adjoint de l’Unité de formation et de recherche en Sciences juridique et politique (UFR/SJP) de l’Université de Ouagadougou au temps où Augustin Loada, avec qui il a fait la fac de droit de Bordeaux, en était le directeur. Membre du Parti pour la renaissance nationale (PAREN), il a été de 2006 à 2008, le secrétaire chargé des questions électorales du parti. Il a en charge le Ministère de la Jeunesse, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi.

Jean-Paul Rouamba, Ministre des Ressources animales :
Cadre du Ministère des Ressources animales, il a occupé plusieurs postes de responsabilité dont celui de conseiller technique du Ministre des ressources animales. Jusqu’au 1er juillet 2014, il était le coordonnateur du Projet de Développement de l’Elevage Laitier dans la Zone Périurbaine de Ouagadougou (PDEL-ZPO). Il remplace au Ministère des Ressources animales, Jérémie Tinga Ouédraogo.

Nébila Amadou Yaro, Ministre du Développement de l’Economie Numérique et des Postes :
Docteur en droit des affaires, Nébila Amadou Yaro, a occupé plusieurs postes de responsabilité dans l’administration burkinabè. Depuis novembre 2011, il était le directeur général de l’Ecole nationale des régies financières (ENAREF). Il occupe, dans le gouvernement de la transition, le Ministère du Développement de l’Economie Numérique et des Postes. En partant de l’ENAREF, il laisse derrière lui le problème non réglé des élèves renvoyés pour non-conformité aux règles de l’établissement. Il siège dans ce gouvernement de transition au compte de L’Union pour le progrès et le Changement (UPC).

David Kabré, Ministre des Sports et des Loisirs :
Colonel de l’Armée burkinabè, il fait partie des proches du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida, Premier ministre de la transition. Ces derniers jours, on voyait le colonel David Kabré à la tête de certaines délégations devant représenter le patron de l’exécutif. Il est celui-là qui a lu le décret ayant levé la Suspension de la Constitution. Très connu dans le milieu du sport, le colonel Kabré a présidé la Fédération burkinabè de volley-ball. Jusqu’en 2012, il était le président de l’Office de liaison de l’Afriques de l’Ouest (OLAO). Il remplace un autre militaire, le colonel Yacouba Ouédraogo, au Ministère des Sports et des Loisirs.

Nicole Angéline Zan/Yelemou, Ministre de l’Action Sociale et de la Solidarité Nationale :
Inspectrice de l’enseignement primaire, Nicole Angéline Zan/Yelemou gérait un cabinet de consultance. Elle occupera désormais le Ministère de l’Action sociale et de la solidarité nationale. Elle remplace Alain Zoubga et aura la tâche de conduire la politique du département qui est de soulager la souffrance des plus démunis de la société. Madame Zan est membre du parti Lefaso autrement. Elle était par ailleurs la suppléante de Ablassé Ouédraogo (président du parti) aux dernières élections législatives.

Bédializoun Moussa Nebié, Ministre Délégué auprès du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale, chargé de la Coopération Régionale :
Promu Ministre Délégué auprès du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale, chargé de la Coopération Régionale, Bédializoun Moussa Nébié est un diplomate de carrière. Il a été, de 2003 à 2005, le Chargé d’Affaires à l’Ambassade du Burkina en Suisse. Et en 2005, il a été nommé en Conseil des Ministres, Ambassadeur du Burkina auprès de la République arabe d’Egypte. Rappelé pour être nommé à la Direction du protocole d’Etat, il sera finalement renvoyé à l’Ambassade du Burkina à Addis Abeba (Ethiopie). Il aura la lourde tâche de supplier le Ministre des Affaires étrangères et de la coopération régionale qui n’est rien d’autre que le président de la transition, hymself.

Amina Bambara/Billa, Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Economie et des Finances, chargé du Budget :
Economiste-Financier de formation, elle est également titulaire du Diplôme de Hautes Etudes de Gestion de la Politique Economique, d’un master en Gestion Axée sur les Résultats (GAR) et d’un DESS en Finances publiques. Elle est experte de l’UEMOA et membre du panel des experts du FMI dans la gestion des finances publiques. Elle est aussi experte nationale en Gestion Axée sur les Résultats (GAR), en budget programme, en cadrage budgétaire et en planification-prospective. Egalement journaliste par vocation, elle a conçu et anime l’émission ECOFINANCES sur les antennes de la télévision nationale (TNB). Elle a été distinguée par le programme Gestion des politiques économiques (GPE) ayant contribué à l’avancée des finances publiques et des politiques économiques en Afrique de l’Ouest francophone. Jusqu’à sa nomination comme Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Economie et des Finances, chargé du Budget, Madame BILLA était Coordonnatrice du budget programme de l’Etat, d’où le pseudo de « Madame budget programme » que lui est donné.

Alain Thierry Jean-Baptiste Ouattara, Secrétaire général du gouvernement et du Conseil des Ministres :
Administrateur civil, 1ère classe, 10ème échelon, il était depuis le Conseil des ministres du Mercredi 30 avril 2014 qui s’est tenu à Bagré Pôle, le Secrétaire général adjoint du gouvernement et du Conseil des ministres. Il remplace son ancien patron Poussi Sawadogo au poste de Secrétaire général du gouvernement et du Conseil des ministres.

Jacques Théodore Balima
Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 novembre 2014 à 22:09
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    J’ai un conseil au Ministre de la santé : il faut démanteler le PADS car le coordonnateur actuel ne mérite pas d’être là bas. Il faut aussi régler cette histoire des comptables régionaux qui prennent souvent plus de 30% des budgets des structures et qui ne foutent rien.
    Enfin il faut assainir la DLM et la DSF

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2014 à 22:17, par la sagesse
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Bien venu mon colonel dans le ministère de l’environnement ! Sauvez nous de ces loup qui font TT piétiner dans ce ministère depui qu’ils sont aux affaire . Attention aux retourneur de vestes

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2014 à 22:24, par Belco
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Le ministre de l’enseignement fera mieux de se débarrasser très rapidement de son DAF CDPiste "gomboiste", s ’il veut s’en sortir.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2014 à 22:24, par Abdoul
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    vous avez oublié ou bien même sauté la ministre de la promotion de la femme. N’avez vous pas d’information sur elle ? Il était également souhaitable de nous donner l’appartenance politique ou sociale de chaque ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2014 à 22:48
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    MADAME BILA est titulaire d’un Master de la gestion axée sur les HUMEUR. Elle n’a pas de compétence en matière de GAR

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 01:03
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Le premier doit ecouter le peuple. Lui meme a dis que les hommes politiques doivent apprendre à ecouter leur peuple. Je ne comprend pas pourquoi il insiste pour maintenir dans le gouvernement des ministres constatés par le peuple en l’ocurrence Adama Sagnon pour sa proximité avec la famille Compaoré et madame Bila pour sa proximité avec la famille Compaoré et surtout son incompetence et sa moralité douteuse. Les finances sont les nerfs de la guerre, on a besoin de quelqu’un de cpmpetent et surtout d’une bonne moralité.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 01:05, par lamyela
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Le ministre de l’environnement est plutôt Saïdou Maïga , Inspecteur des Impôts de profession et suppléant de l’illustre regretté Hama Arba Diallo.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 01:32, par Sacrilege
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    @3. De quel diplome etes-vous titulaire, vous ? Que j’aimerais bien que vous nous etalez votre CV avant de decredibiliser la dame de facon peremptoire...

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 02:41, par MOSSI_AIME
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    YARO EST UPC.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 03:28, par Jose Gracias Panglos
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Succes a tout le gouvnement et que dans 51 semaines il y ait le transfert entre le President de la Transition et le President Entrant ! Autrement dit, il y a redire sur quelques ministres pour leur Apport inestimable dans le regime precedant dont un qui n’y a vraiment pas sa PLACE (Adama SAGNON). Mais oui pourquoi ne pas le remplacer par le procureur BARRY pendant que nous y sommes. Ce Sagnon la jette un DISCREDIT sur le gouvernement et fragilisera l’action gouvernemental.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 04:18
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Quele est l’année d’obtention du doctorat en droit de M. Frédéric Nikiéma, ministre de la communication ? Êtes-vous certain d’avoir la bonne information ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 04:18
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    J’ ai connu Mr. Coulibaly Samandou. Nous avons cree le English Society ensemble et on a meme collabore ensemble a Nouna, quand il enseignait au CCL. C’est un garcon bien humble et sympa. Il est aussi un fin connaisseur des hommes et un leader ne. Je suis sur que c’est l’ homme de la situation dans cette boite a crabes. Bonne chance, Petit Esclave.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 04:36, par beou coulibaly
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Un deuxieme point noir dans le gouvernement de transition : Sadou MAIGA, Ministre de l’Environnement et des Ressources halieutiques dans le gouvernement de la transition :

    Colonel de l’Armée burkinabè, Sadou Maïga était précédemment Chef de corps du 22e Régiment d’Infanterie Commando basé à Gaoua. Il occupe le fauteuil du Ministre de l’Environnement et des Ressources halieutiques dans le gouvernement de la transition.
    Un ministere n’est pas un corps de troupe ! sadou Maiga a ete recemment rapatrie du mali Minusma pour fautes lourdes .il y commandait un corps de troupe.quelles competences a -t-il ?
    l’homme est connu !

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 04:43
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    rectification cest saidou maiga ,il est civile et inspecteur des impots pour ministre de lenvironnement et non sadou maiga ki est colonel

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 06:07
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Concernant le ministre de l’environnement vous vous
    gourez completement. il ne s’agit pas du colonel
    Sadou Maïga mais de M. Saïdou Maïga.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 06:21, par ka
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Mr. Zida vous pouviez demander le peuple de faire revenir Blaise Compaoré a Kossyam : Ma colère était tel que je ne voulais plus laisser un message dans aucun site d’information des services sociaux en ligne concernant la transition, en sachant que Sagnon fait partie des ministres de la transition, notre combat n’est pas terminé tant que Sagnon et Diendiéré sont dans le bain de la transition. Si les fidèles sur fidèles de Blaise Compaoré continuent a jouer des rôles clé dans la transition, c’est Blaise Compaoré qui plane a Kossyam : La sincérité de Zida est à revoir avec la nomination de Sagnon dans le gouvernement de la transition. Je ne vois comment le président Kafando doit rétablir la vraie justice et punir les assassins de Zongo Norbert et de Sankara Thomas, et laisser Diendiéré et Sagnon en liberté ? Le peuple Burkinabé n’acceptera pas qu’on accuse des innocents a la place des vrais coupables. Même les enfants nés après ces assassinats connaissent les assassins.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 06:22, par le ministre
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Que le ministre de l’environnement n’oublie pas aussi de faire des audits sur les projets dont les coordonnateur intouchables qui gèrent sans rendre compte et passent de projet en projet de connivence avec les autorités du ministère .n’oubliez pas aussi les Directions générales , Directions rattachée passez votre balai la dessus.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 06:33
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Autant dire que c’est un gouvernement Loada, où l’on retrouve Augustin Loada, ses collaborateurs, ses amis et ses confrères.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 06:37
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    La culture et la communication sont les grands perdants de ce gouvernement. Pourtant les hommes de culture et les médias ont été à la pointe du combat qui a amené le changement que nous connaissons. N’y a-t-il pas d’hommes valables dans leurs rangs pour s’occuper de leurs affaires ? Pire, on accole la communication à un ministère qui n’a rien à voir avec elle et on parachute à la culture un homme qui devrait se faire oublier par les temps qui courent.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 06:39
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Le Lt-col Zida a placé ses copains dans le gouvernement. Et quand il y a des copains, il y a forcément des coquins !!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 06:56, par Jonas
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Il faut signaler aussi que Dr Jean Noel Poda a été le Directeur en charge de la Recherche scientifique au MRSI dont il aura la charge maintenant. Il est vraiment dand son domaine.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 07:14
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Bagoro nest plus president du syndicate des magistrate il a ete replace par karts guano bag or est actually mentioned a la cour rappel Comme conseiller

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 07:20, par un gondwanais
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Bien vu internaute 14, Saïdou n’est pas militaire

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 07:30, par Wangphv
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Si c’était pour nommer les SAGNON-là au gouvernement, autant faire revenir Blaise COMPAORE. Tchrrrr ! Quelle désillusion !

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 07:31, par PAPA
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Mr Zida qui nous a gratifie´ l´autre jour un discours emouvant parfume´ du Sankarisme troque aujourd´hui sa tenue militaire contre une trois pieces au lieu d´une tenue Faso-Fani A quand notre vraie identite´ ??

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 07:34
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Vous ne donnez aucune indication sur le niveau des militaires du gouvernement. Peut on avoir une idée de leur culture ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 08:21, par WALAY
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Il faut mettre en place le CNT qui va valider la nomination des membres du gouvernement. Et si à l’unanimité le CNT rejette un ministre (SAGNON par exemple) le Président n’a qu’à revenir sur sa nomination. Moi je reste persuadé que la nomination de SAGNON n’est faite en méconnaissance de cause, seulement on ne va pas aller à la TNB pour expliquer les raisons que seuls ceux qui l’ont proposé connaissent. Si nous voulons vraiment faire évoluer le dossier Norbert ZONGO, qui mieux que SAGNON peut aider le gouvernement ? N’est-il pas utile dedans que dehors ? WALAY

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 08:36, par Nawidib
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    On ne peut pas plaire a tous le monde ; a ce rythme là chacun va trouver un point noir dans ce gouvernement et moi je vous dis que tous le gouvernement est un point noir ? travaillons plutôt a les blanchir.est-ce que nous même nous somme aussi blanc ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 08:57, par WENDKONTA
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Et le CV du ministre de la Promotion de la Femme et du Genre

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 09:04, par Tapsoba® (de H)
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    @ Wallay d accord avec vous et je pense que conformément à la constitution ,à son article 63
    - alinéa 4:le premier devrait ,dans les 30 jours suivant sa nomination faire une déclaration de politique générale devant l assemblée nationale(ici ,devant le CNT).
    - alinéa 5 : cette déclaration est suivie de débats et donne lieu à un vote(ici les membres du CNT pourraient objecter sur la nomination contestée d A.Sagnon)
    - alinéa 6 : L adoption de cette déclaration vaut investiture(dans le cas échéant ,le PM pourrait être prié de revoir sa copie sur le(s) membre(s) mis en cause avant que sa déclaration ne puisse être adoptée).

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 09:08, par sandokan
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    J’aurai souhaité que la présentation des Ministres soit mieux élaborée en suivant un même schéma (tous les éléments constitutifs d’un CV). Présentée de la sorte, on les connait par morceaux d’informations : par exemple, on connait les âges de certains et pas d’autres, l’appartenance politique et associatif de certains et pas d’autres etc. Tenez-en compte à l’avenir pour une meilleure information des lecteurs.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 09:25, par Nawidib
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    On ne peut pas plaire a tous le monde ; a ce rythme là chacun va trouver un point noir dans ce gouvernement et moi je vous dis que tous le gouvernement est un point noir ? travaillons plutôt a les blanchir.est-ce que nous même nous somme aussi blanc ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 09:29, par bationo
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    je voudrai demander de bien rechercher les informations avants de les transmettre le ministre des ressources halieutiques n’est pas un militaire

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 09:46, par SANON Yacouba
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Qu"est ce qui coûte à Zida de remercier ce Mr Sagnon a qui est collé l’image d’une page sombre du Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 09:49, par Tampin
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    QUELLE HYPOCRISIE DE METTRE TOUT SUR ZIDA.
    SI ZIDA A PU MANŒUVRER POUR PLACER SES HOMMES, NOUS DEVONS AVOIR HONTE DE NOUS MEME. LE COLLEGE DE DESIGNATION ETAIT COMPOSE DE ¾ DE CIVIL (COUTUMIERS, RELIGIEUX, OSC ET PARTIES POLITIQUES). DONC IL N’Y AVAIT QUE ¼ DE MILITAIRES. BRAVO DONC A CES MILITAIRES QUI ONT PU ROULER TOUS NOS VAILLANTS CIVILS POUR IMPOSER LEUR PRESIDENT, LEUR PREMIER MINISTRE, LEUR COPAIN, ETC.
    PERSONNE DU COMITE DE DESIGNATION NE NOUS A DIT QU’IL YAVAIT UNE PRESSION SUR EUX. AU CONTRAIRE, TOUS DISAIT « AMBIANCE BONNE » , « NOUS SOMMES SEREINS », ETC. SI AUJOURD’HUI ON NOUS DIT QUE LES MILITAIRES ONT PU ROULER TOUTES CES PERSONNES, ALORS LE BURKINA A DU SOUCIS A SE FAIRE, PARCE QU’IL N’Y A PLUS D’HOMMES DE CONFIANCE, IL N’YA PLUS D’HOMME INTEGRE. QUE LES CIVILS DU COLLEGE DE DESIGNATION DU PRESIDENT NOUS DISENT DANS UNE CONFERENCE DE PRESSE COMMENT ETAIT L’AMBIANCE, COMMENT KAFANDO A ETE CHOISI, QUI SONT LES CHOIX QU’ILS ONT FAIT. CELA NOUS PERMETTRA DE COMPRENDRE ET D’APAISER CERTAINS CŒURS.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 10:01, par zagreb
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    pour ma part bon vent au gouvernement de transition c’est au pied du mur que l’on reconnait les vrais maçons ma question est la suivante le poste du ministre des sports et des loisirs est il la propriété exclusive des hommes en kaki ou bien je me trompe

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 10:52, par dao
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    mes felicitations à Ouattara Alain, Secretaire general du gouvernement. j’ai travaillé avec lui au ministère de la fonction publique il ya des années de cela. Il a toujours assumé ses fonctions avec une grande conscience professionnelle !
    car, le serieux finit toujours par payer ! quand j’ai commencé dans l’Administration mon niveau academique était superieur à ceux de mes patrons qui étaient des admistrateurs civiles chevronnés (feu Dabire Augustin, feu Kinda Etienne, feu Sogodogo Sidi Bekaye) mais ils m’ont appris à "parler et à écrire" dans le langage de l’administration ; à etudier les reclamations des fonctionnaires à travers les lois et decrets ; à preparer des memoires en defense pour l’admisnitration devant le tribunal administratif !! etc... quand un agent disait au vieux Kinda "chef tel dossier est perdu" il repondait " un dossier ne peut pas se perdre, c’est toi qui est perdu" donc tu cmprenais la suite !!!
    aux jeunes qui veulent des postes de responsabilité tout de suite je leur reponds qu’ assumer des responsabilités s’apprend aussi ! un jeune qui commence sa carrière comme DG de societe d’Etat, ou ministre sans même avoir été chef de service un seul jour ; que voulez-vous obtenir de celui-là si n’est la gabegie ? c’est vrai qu’avec la politique partisanne, un jeune peut commencer par le sommet ; il suffit dêtre tres activiste, le "m’as tu vu" !!!!
    oui à la jeunesse qui veut apprendre, s’aguerir pour assumer des responsabilités futurs ; non à la jeunesse qui veut monter à l’arbre en commençant par la cime (WEBMASTER PUBLIER SVP)

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 11:09
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Tels que les CV sont presentes en quiconce, j’ ail comme ’ impression qu’ on ne veut pas qu’ on comprenne bien le parcours des uns et des autres. Meme de mon PM, on ne sait pas ce qu’ il a fait entre 1989, anne ou il a quite le campus(avec quel diplome) et 1003, annee ou il a ete recrute dans l’ armeee.

    Webmaster, laisse passer. Je respecte le PM mais on doit savoir la verite. L revolution se nourrit de Transparence. Pas d’ autocensure. C’est vous memes les journalistes auto- censures qui nuisez a la libre information.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 11:10
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Tels que les CV sont presentes en quiconce, j’ ail comme ’ impression qu’ on ne veut pas qu’ on comprenne bien le parcours des uns et des autres. Meme de mon PM, on ne sait pas ce qu’ il a fait entre 1989, anne ou il a quite le campus(avec quel diplome) et 1003, annee ou il a ete recrute dans l’ armeee.

    Webmaster, laisse passer. Je respecte le PM mais on doit savoir la verite. L revolution se nourrit de Transparence. Pas d’ autocensure. C’est vous memes les journalistes auto- censures qui nuisez a la libre information.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 11:18, par Difa
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Tres content de la nomination du ministre de la recherche et de l’innovation technologique. Il ferai mieux de prendre connaissance des dossiers qui l’attendent car le CNRST regorgent beaucoup de problemes. Je parle notamment des problemes de nominations des agents recrutes par le ministere en 2013. Ceux recrutes en 2014 n’ont pas encore pris service.Le delegue general du CNRST veut ceux recruter en 2013 a compter de octobre 2014 cotrairement aux textes et a ce qui se passe a l’universite. Quel pays, un poids, deux mesures ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 11:35, par YEMPOIKBIIGA
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    et les CV des militaires ?????????

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 11:48, par BOUKARE NEYA
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    je demande juste à madame Billa de nous expliquer pourquoi son émission "ECOFINANCES" qui est une initiative privée qui lui permet d’engranger des millions grâce aux spots, est-elle financée chaque année à hauteur de 50 millions sur le budget de l’Etat

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 12:12, par kdieudonne55@yahoo.fr
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Je vous assure que le ministère de l’environnement était pourri. l’ex ministre nommait ces gens et même méprisait certains agents, permettant à un soit disant DIRCAB de crier sur les gens. l’ex ministre et son équipe empêchait l’exécution de certains projets. ce ministre a fait parti certains agents très compétents qui représentaient valablement le faso avec de bonnes initiatives. Que ce ministre soit jugé.
    Au nouveau ministre ;il faut balayer tout le cabinet et ramener les gens compétents pleins d’initiative.qu’il soit vigilant dans les recrutements au profit des projets.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 12:48
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Toute honte bue,Adama Sagnon a démissionné.Il reste maintenant Moumouni Guiguemdé l’autre filou,militant de l’ADF/RDA et déclaré persona non grata aux USA pour faux et usage de faux,détournements de rendre aussi le tablier.On n’a pas besoin de voyous notoirement connus dans notre gouvernement de transition

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 13:08, par Zadané
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Apparemment si la critique concerne lefaso.net, elle n’est pas publiée. Prouvez moi que je me trompe. Un commentaire posté depuis 8h et à 13h ce n’est pas disponible aux internautes. Quels sont vos délais de traitement. Sans critique, nul ne peut s’améliorer.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 13:10
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Je pense que le nouveau ministre, porte-parole du gouvernement, Monsieur T. Frédéric A.K. NIKIEMA doit déjà améliorer son parler et son style pour l’adopter à sa nouvelle fonction. Il parle avec trop de tics (doncccccccce, évidemment, j’allais dire....). Quand ca vient 3, 4 fois en l’espace de 3 phrases et des 2 minutes, c’est un peu trop. Respectueusement

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 14:03, par ART.37
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Quand on parle de gouvernement de technocrates,c.est quand on nomme les ministres en fonction de leur profil.ce qu.on a constaté ressemble à la pagaille.on ignore mème le profil de certains ministres.c.est le cas du ministre des infrastructures

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 14:16
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    SAGNON DE VIENT DE DEMISSIONER, IL RESTE MADAME BILA

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 14:31, par zot
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    webmaster nous n’avions pas les memes heures a travers le monde.Pendant que toi tu dors d’autres peuvent intervenir sur le site donc quand tu viens au bureau (en retard comme tout bon burkinabe) il faut prendre le temps de commencer par les messages qui sont qui ont ete postes au moment ou tu dormais car il doit avoir une chronologie suivant le temps ce qui permet aux internautes de reagir sur certains ecris. Sans rancune de toute facon mon message t’ais adresse au moins je suis sur que tu le lira meme si tu ne le publi pas comme mon premier message

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 15:04, par MILLOGO
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    pour ma part bonne chance au gouvernement de transition. Beaucoup de courage, et qu’il n’oubli pas les préoccupations du burkinabé. Plus de transparence et de bonne gouvernance à tous les niveaux. Rendez-vous dans trois à six mois pour un bilan à mi-parcourt. Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 15:08, par casimir kirilenko
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    En fait, Le parcours des différents ministres à été établi à partir d’une recherche rapide sur Google. Et ils ont juste ajouté ce qu’ils savaient de mémoire avec l’aide de quelques amis. J’ai fait aussi cette opération le soir des nominations. C’est bien, car donne une idée aux citoyens sur ceux qui les dirigeront bientôt. Je pense que le site complétera les informations bientôt.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 15:40, par SAMO
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Félicitation à Dr Amedé Guigemdé. Cependant, il doit revoir la gestion de son ministère où tout est médicalisé. En effets, les bourses d’étude, les nomination dans certains poste aussi bien au niveau des districts sanitaires qu’au niveau central sont réservées à ceux dont les noms sont précédés de Dr. Il faut que ça change pour que les autres corps du ministère de la santé puissent être valorisés. Si non tôt ou tard un jour viendra.......!

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 16:10, par fayamouss
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Bédializoun Moussa Nebié, Ministre Délégué auprès du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale, chargé de la Coopération Régionale : .........Suppléer au lieu de supplier le Ministre des Affaires étrangères et de la coopération régionale qui n’est rien d’autre que le président de la transition, hymself.
    Chapeau aux nouveaux membres du gouvernement de transition

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 19:57, par kouti
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Je connais bien Monsieur ROUAMBA Jean Paul, Ministre des ressources animales. C’est un monsieur travailleur, consciencieux et très respectueux. Bon vent à lui. Que Dieu te bénisse

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 22:40, par l’economiste
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Franchement je crois que ceux qui parlent de madame Bila ne la connaissent pas vraiment. Avez vous vu son CV ? Que ceux qui ne savent rien de l’économie qu’ils se taisent. On ne nomme pas qui veut être nommé mais qui peut être nommé donc laisser la dame travailler avant de la juger.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2014 à 00:24, par Burkina Qui OZ
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Sagnon Adama, Pardon envois une copie de ta lettre de démission à MOUMOUNI GUIGUEMDE il doit faire du copier -coller et changer juste ton nom par le sien pour demain matin sinon on passe à l’action ok ? MAis Yacouba Isaac Zida tu es sur que tu as bien lu la charte de la transition avant de nommer tes amis là ? On t’avait bien prévenu par courier de faire attention, on est pas dupe ok ?
    Pour comprendre pourquoi le Ministre Guiguimde doit degager , camarades lisez ce que dit la charte de la Transition notamment en son Article 15 qui parle de ’’bonne moralite’’ :
    ’’Chapitre III : Du Gouvernement de la Transition
    Article 14
    Le gouvernement de la transition est dirigé par un Premier Ministre nommé par le Président de la transition.
    Il exerce les prérogatives définies par la présente Charte et au Titre IV de la Constitution du 2 juin 1991 à l’exception de celles incompatibles avec la conduite de la transition.
    Le Conseil constitutionnel statue en cas de litige.
    Le gouvernement de la transition est constitué de vingt cinq (25) départements ministériels.
    Sa composition prend en compte les jeunes, les femmes et les syndicats.
    Article 15
    Les membres du gouvernement doivent remplir les conditions suivantes :
    - avoir la majorité civile ;
    - être de nationalité burkinabè ;
    - avoir les compétences requises ;
    - être de bonne moralité.
    Les membres du gouvernement de la transition ne doivent pas être des personnes ayant ouvertement soutenu le projet de révision de l’article 37.
    Ils ne doivent pas avoir fait partie du dernier gouvernement dissout de la IVème République.’’
    En reference a l’Article 15, vue que la moralite du Sieur Guiguimde est douteuse, il decoule de soit qu’il libere le plancher.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2014 à 09:49, par nopoko
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    A Monsieur le ministre de la santé

    Je vous demande par l’amour de Dieu de voir le cas des infirmiers chef de poste(les majors a vie) et ses deniers on le kilos de créer une association ,les depôt des csps son devenu leurs propriété privé ,on trouve des spcialité dans ses depôt ,le circuit gratuit est vendu en concert avec quelque medecin chef,les responsable des DRD.
    il y a des infirmiers chef de poste qui sont la depuis 10 a 15 ans ils ne savent pas faire autre chose que d’être ICP ,toujours les même pour les formations sur le plan national et international.
    le CSPS est devenu leurs propriété prive ,et il rende la vie impossible aux autres .

    Monsieur le ministre ayez un regard attentive surtout au niveau du district sanitaire de bogodogo ,dans les CSPS de 28 que occupe ILBOUDO MADELEINE après wemtinga elle est major a vie.
    comme les autre csps : 30,trame d’acceuille ouaga 2000,trame d’acceuille 28,ect il faut les changer tous et desormait un infirmier chef de poste ne doit plus faire plus de 2 ans
    Monsieur le Ministre les malades souffrent beaucoup a cause de ses infirmier chef de poste a vie ce sont des voleurs.
    egalement le changement des MCD voleurs et des DR voleur.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2014 à 18:28, par Paisible
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Merci à l’internaute 37. Malheureusement sous le régime déchu on s’en fou du niveau que vous avez. Le mauvais cas le plus cité revient aux ressources animales. Des sources sûres disent que dans ce ministère on nomme du tout sauf la compétence. Vous y trouverez des moins gradés amortis directeurs pendant que des jeunes gradés n’ont même pas de bureaux au ministère. Tout simplement des nominations stratégiques : "je te nomme mais tu me rapporte autant que je voudrai". Conséquences détournement des ventes d’aliment bétail subventionné, de produits vétérinaires, de fonds destinés aux producteurs et conflit permanent entre agents et directeurs dans le partage du butin.

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2014 à 00:37, par BbDavid
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    Felicitations a monsieur le ministre de la fonction publique . Que le tout puissant guide vos pas. Tout est prioritaire dans votre ministere . Cependant regler les problemes d injustice parait plus que prioritaire. Comment dans un meme pays , une meme fonction publique on forme certains cadres en 2 annees pour sortir en A1 et d autrres en 3 annees et sortir dans la meme categorie ie A1. Suivez mon regard (enaref ) . Cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2014 à 18:10, par Sud-Ouest parti
    En réponse à : Gouvernement de transition : A la découverte des Ministres

    certes, nous ne laisserons jamais les partisans de l’ancien régime polluer la mémoire de la révolution, mais svp accordons leur un peu de crédit et le demi l’année.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés