Formation du gouvernement de la transition : le torchon brûle entre « petits partis » et « grands partis » de l’opposition

dimanche 23 novembre 2014 à 22h52min

Alors que tous attendent le « gouvernement Zida » annoncé pour l’après-midi de cette journée dominicale, 23 novembre, des voix se sont fait entendre en milieu de matinée au sein des partis politiques de l’opposition pour « dénoncer » ce qu’elles ont qualifié de « forfaiture » dans la désignation des candidats au gouvernement de la transition.

Formation du gouvernement de la transition : le torchon brûle entre « petits partis » et « grands partis » de l’opposition

C’est par une conférence de presse convoquée dare-dare que dix-huit partis (18) partis politiques de l’opposition, selon les organisateurs, ont fustigé la méthode de désignation des représentants de l’opposition au sein du gouvernement de la transition. « Le but de cette conférence est de porter la voix de la presque vingtaine de partis qui, depuis le lundi dernier, ont créé une coalition en vue de faire entendre leur voix dans la gestion de la transition », a indiqué le porte-parole, Mamadou Kabré, président du PRIT-Lannaya. A ses côtés, Claude Ouédraogo, président du MPC ; Paul Yaméogo, président du MDD ; Salfo Lompo, président intérimaire du PDP/PS ; M. Sanfo de la CDS et M. Maïga du COPAC. ‘’Soulignant’’ leur part dans la lutte pour le « départ du pouvoir royal de Blaise Compaoré », M. Kabré et les autres signataires à la coalition disent refuser « la dictature » des « camarades » de l’opposition à leur sein. « Déjà que leur graine n’a pas germé, quand ça va pousser, ça va être des dictateurs en puissance. Autant mettre le hola à temps avant qu’il ne soit trop tard », a dit le porte-parole. Déplorant que les 18 partis politiques n’aient, jusque-là, aucune information sur la désignation des membres qui doivent aller au gouvernement.

Ce qu’ils appellent « mystère ». Les « choses » se passeraient dans les coulisses. Pourtant, s’adosse-t-il, la charte veut que la désignation soit inclusive. A en croire la coalition, s’il n’y a pas eu de concertations pour le moment, et que l’esprit de la charte est de faire des concertations par composantes pour désigner les représentants, il va sans dire qu’il y aura un retard dans la formation du gouvernement. Ce qui, de leur avis, est préjudiciable à la relance politique, économique et à l’animation de l’appareil de l’Etat. A en croire les membres de la coalition, leur lutte n’est pas celle de postes au sein du gouvernement de la transition mais plutôt d’un « principe de redevabilité » envers tous les partis de l’opposition. « Nous allons refuser la politique de la bougie qui est d’éclairer les gens, tout en se consumant. On n’est plus dans cette logique-là », a confié M. Kabré qui souhaite que tous les partis de l’opposition soient considérés comme ils l’ont été lorsqu’il s’est agi des réunions, des cotisations dans la lutte. « Nous attirons l’attention des uns et des autres pour dire que déjà, les chemins risquent de s’écarter, si on forme un gouvernement à l’insu de l’ensemble des partis qui doivent savoir combien de postes on affecte et quels sont ces postes et ceux qui doivent aller représenter l’opposition », a averti l’animateur principal de la conférence, M. Kabré.

Néanmoins, « Pour gérer la transition, il faut être à un poste »

Même s’ils disent défendre un principe, celui de « redevabilité », il n’en demeure pas moins pour ces leaders politiques que, « pour gérer la transition, il faut être à un poste. Et les partis sont nés pour la conquête et la gestion du pouvoir d’Etat. Pour gérer la transition, il faut bien être quelque part, dans un organe décisionnel ; sinon vous n’avez rien à gérer dans la transition. Cela est une évidence et on ne peut pas déroger à cette règle ». Selon ces responsables des partis, les « gens » ne doivent pas être dans le gouvernement intuitu personae (en considération de la personne), ni ‘’es qualité’’ en fonction de la taille de leur parti mais plutôt en tant qu’éléments d’une composante. « Pour savoir se retrouver, il faut savoir se quitter. Si le gouvernement est formé sans inclusion, c’est-à-dire sans concertations avec les autres partis, ceux qui y seront le seront à leur nom individuel et nous ne saurons cautionner de telles pratiques qui sont aux antipodes de ce qui est consigné dans la charte. Nous, partis membres de cette coalition, déclarons que l’esprit de la charte ne doit pas être foulé aux pieds, une semaine après sa signature », a averti Mamadou Kabré.

Un cas PDP/PS dans le CNT ?

Si pour les animateurs, la désignation des membres du CNT n’a pas posé trop de difficultés, il n’en demeure pas moins que la « démarche » a été quelque peu « dévoyée » avec une certaine complicité au sein même du CFOP. « Au niveau du PDP/PS, une complicité s’est engagée au sein du CFOP, permettant à un président qui est suspendu depuis le 27 septembre, de déposer son dossier. Or, selon les textes, lorsqu’on est suspendu, on ne peut pas représenter le parti. Mais les gens l’ont aidé à déposer son dossier. Et nous avons déposé le nôtre, parce que c’est le secrétariat exécutif national qui désigne. Il est venu déposer et il a été reçu par le directeur de cabinet (du CFOP-BF). Nous sommes venus et il a fallu avoir recours à un huissier pour pouvoir déposer nos dossiers. C’est pour dire que le problème du CNT n’est pas non plus totalement réglé au niveau de l’opposition », est revenu à la charge, Salfo Lompo, président intérimaire du PDP/PS, annonçant pour le 29 novembre prochain, un Congrès pour, certainement, plancher sur la « vie » et « actions » du parti.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Encadré :

Les partis politiques de la coalition :
PRIT-Lannaya, MDD, CDS, MPC, PSU, COPAC, URDB, PNDP, PEDL, Convergence de l’espoir, CNR/MS, PDP/PS (Aile Salfo Lompo, dite légitime), UFR, PF, MDR.

Des partis qui, selon les conférenciers, ont donné leur accord dans cette démarche : le PDC, le MPB, le PEND.

Messages

  • Les tonneaux vides sont de sortis et font beaucoup de bruits pour rien. Soyez un peu sérieux. On a dit un gouvernement de 25 ministres ; pas un de plus. Et, vous, vous êtes combien ? On ne peut pas vous en donner un par particule. Allez vous préparer pour les élections dans un an. Laissez le Président et le 1er ministre de la transition choisir leurs ministres au lieu de créer de la cacophonie inutile comme les fausses OSC la semaine dernière. C’est avec de tels comportements que Blaise a pu régner en passant son temps à diviser. Pour le moment, vous n’avez aucun poids pour revendiquer quoi que ce soit. Attendez votre tour l’an prochain si vous mobilisez du monde.

  • Vous faite honte à la nation.

  • Le problème du Burkinabe est qu’il fait tout sur calcul et surtout un mauvais calcul. Vous êtes une trentaine de partis pour 25 postes ministériels sans oublier que l’armée occupera une portion ainsi que la société civile. Chacun veut un poste et je suis sûr que d’autres partis veulent 5 postes ! Un peu de sérieux pour ne pas salir le nom des honnêtes politiciens comme Zeph et Roch qui ont bien dirigé l’opposition. C’est déplorable mais inévitable vu les intérêts égoïstes des uns et des autres !!!!!!

  • M. Kabré, vous parlez trop et finalement vous n’aurez plus raison. Déjà les 90 du CNT, vous avez vu combien il a été difficile de choisir. Les 25 vous direz quoi alors.
    ""C’est pas la quantité de lacrymogène respiré ou le nombre de km parcouru qui donne lieu à un poste.""
    Vous parlez d’obligations de rendre compte, ils peuvent pas vous dire à un moment donné car les aigris vont toujours dire quelque chose qui va encore entraver la bonne marche. Cessez de parler car c’est pas un partage de gâteau. Ici c’est le travail et tenez-vous bien, ce qui y seront vous diront combien ils n’ont pas de repos. ça ne sera pas des ministres ordinaires comme vous connaissez avec beaucoup de mission, des deals gauche droite. Détrompez-vous donc et RDV en novembre 2015 où si vous êtes forts vous serez à l’assemblée. Yaya boin ?

  • Ces petits partis ne doivent beneficer de koi ke ce soit. kan il sagicè de travailé au niveau de l opositio on lè voiyè pas. ojourd’hui cè eux ki ont la grde gueule. Cè des fo types. Ils fo les chasser. Ils st malhonnêtes.

  • Heeeeee burkina-Faso chacun retrousse ses manches pour bien souper. Pensez un seul instant aux martyrs et a leurs familles et arretez vos querelles de chifonnier digne d´un groupe d´enfants dans un jardin d´enfants . Vraiment ca fait honte.

  • c’est combien de fois on doit vous le répéter. pas de parti politique dans le gouvernement de transition. soyez des hommes assez responsables une fois au moins. pourquoi vous n’y etes pas a l’assemblée et dans l’ancien gouvernement ? pour vous viendra avec les élections de 2015. appretez vous pour ca au lieu de vous comportez comme des apprentis politiciens. c’est malheureux pour nos hommes politiques qu’on soit toujours a ce stade.

  • Mes amis il faut arrêter ça, nous voulons avancer. Vos partis ne sont pas connus et vous voulez brusquement être ministre. On est fatigué, nous savons que vous avez faim mais ce n’est pas le moment.

  • vous voyez, c’est claire que ces politiciens n’ont qu’une chose en tête la gestion du pouvoir, s’enrichir et par conséquent l’avenir du peuple est multiplié par zero. Nous avons besoin d’une révolution claire et net pour mettre fin à toute cette cacophonie. Il faut que le peuple sort de son silence et donner du ton à tous ces politiciens véreux pour qu’ils sachent qu’il ne s’agit pas de partage de gâteaux mais de l’avenir de tout un peuple. vive le BURKINA, vive la RÉVOLUTION

  • Voilá des gens qui font honte á la nation.Des partis qui ne sont meme pas connu dans les quartiers á plus forte raison le Burkina.Vous ne representez que votre propre ombre.Vous aviez combien de députés dans l´ex assemblée ?Zéro
    Vous n´avez pas honte ?
    On ne doit pas confier les affaires á ces genres de partis qui ressemblent á des associations.C´est un regroupement d´hommes médiocres peu cultivés qui ne voient que du bout de leur nez.On vous connait dans ce pays lá.Laissez nous respirer.
    Vous ressemblez á des gens aigris.Allez vous faire foutre.
    Vous croyez que c´est un partage de gateau ou quoi ?

  • J’avoue que je ne connais pas ses partis a part le PDP/PS. Sont ils vraiments des paris politiuqes b urkinabe ou d’un pays voisin. Soyons serieux il ya des partis qui n’existent que par voie de presse et tout le monde ne peut pas etre membre du gouvernement. Allez y vous preparer pour novembre 2015

  • Qui a dit que ceux qui ont remplacé Blaise et ses hommes sont différents d’eux ? Pour des simples postes ministériels de courte durée, les masques tombent. Avant même qu’ils aient eu acces au pouvoir, regardez ceux dont ils sont capables, bonnes gens. Les militaires ont parle d’appétit vorace de ces gens la, avant qu’ils ne soient au pouvoir. Qu’en sera -t-il quand ils seront au pouvoir ? Les burkinabé chercheront -ils un jour Blaise avec des torches en plein jour ? Pauvre Burkina...

  • Pourquoi Mamoudou Kabré se réclame de l’opposition ? Lui qui fait du Sankarisme, un fonds de commerce. Lui qui, pour les jetons de Blaise Compaoré a participé pleinement avec les hermann yaméogo, maxime kaboré et autres aux travaux du CCRP ! Que kabré se tienne tranquille car on sait qui est dans ce pays !
    De toi en moi, kabré mamoudou ! Est-ce normal qu’un faux parti comme ton PRIT/Lanaya siège dans notre GOUVERNEMENT DE TRANSITION ? Cette question est valable pour les autres faux partis avec qui tu prétends être en coalition. Comme je le disait plus haut, on se connait dans ce pays. Et si le comité de désignation a fait fi de vous, ce n’est pas pour rien ; il sait que vous êtes des politiciens véreux ( pour ne pas dire des politicards ) prêts à tout pour vos tubes digestifs. Toutes mes félicitations aux vrais leaders des vrais partis politiques qui ont su être vigilants en écartant des individus de votre espèces (toi et tes amis de votre coalition bien sûr ! ). On ne va quand même pas nommé n’importe qui dans un Gouvernement qui doit oeuvrer pour un BURKINA NOUVEAU !!!

  • S’il vous plait messieurs les opposants a défaut de vous respectez, respectez au moins les Burkinabé dans leur ensemble. Actuellement le Pays est entre les mains d’un militaire qui souhaite vous voir créer le désordre afin qu’il puisse se maintenir au pouvoir.Certains ne seront pas d’accord avec moi mais si Mr. Zida n’a pas respecter sa parole de remettre le pouvoir aux civils qu’est-ce qui dit qu’il organisera des élections libres et démocratiques dans un an ? Et avec vos agissements vous prouvez une certaine incapacité des civils a gérer le Pays de façon consensuel. Si vous avez attendu 27 ans avec B.Compaoré sans occuper de poste ministériel pourquoi ne pouvez-vous pas patienter encore un an ? Après un an, si vous le méritez, les Burkinabé a travers les urnes vous accorderons le mandat qu’ils voudrons.

  • Pourquoi Mamoudou Kabré se réclame de l’opposition ? Lui qui fait du Sankarisme, un fonds de commerce. Lui qui, pour les jetons de Blaise Compaoré a participé pleinement avec les hermann yaméogo, maxime kaboré et autres aux travaux du CCRP ! Que kabré se tienne tranquille car on sait qui est dans ce pays !
    De toi en moi, kabré mamoudou ! Est-ce normal qu’un faux parti comme ton PRIT/Lanaya siège dans notre GOUVERNEMENT DE TRANSITION ? Cette question est valable pour les autres faux partis avec qui tu prétends être en coalition. Comme je le disait plus haut, on se connait dans ce pays. Et si le comité de désignation a fait fi de vous, ce n’est pas pour rien ; il sait que vous êtes des politiciens véreux ( pour ne pas dire politicards ) prêts à tout pour vos tubes digestifs. Toutes mes félicitations aux vrais leaders des vrais partis politiques qui ont su être vigilants en écartant des individus de votre espèces (toi et tes amis de votre coalition bien sûr ! ). On ne va quand même pas nommé n’importe qui dans un Gouvernement qui doit oeuvrer pour un BURKINA NOUVEAU !!!

  • Ça me fait penser à une bagarre de mendiants. Excusez moi, mais c’est honteux. Par ces actes vous salissez la revolution. Un peu de dignité messieurs.

  • mr Kabré,assez gueler,c’est ce que vous connaissez faire,revoyez votre score pour les elections passès quand bien mm vous avez nfois le nom de votre parti.Faites chier !

  • Voila des gens qui croient que les choses seront encore comme avant au temps ou faire partie du gouvernement était un cadeau. Non ! je suis désolé pour vous ! Ici on travaille et quand il s’agit du gouvernement vous etes bien conscient qu’on ne peut pas prendre tout le monde... on ne retient que les meilleurs ! Ce qui ont réellement le background pour réaliser les objectifs que le peuple burkinabè s’est attend. il faut vous mettre au travail vous aussii !

  • Vous là, aux élections passées vous avez eu combien d’élus ? Arrêtez de distraire les gens et préparez vous pour novembre 2015.

  • Il nous faut un gouvernement de technocrates patriotes. Les partis politiques doivent prendre le temps d’attendre les futures élections pour revendiquer des postes en fonction de leur poids politique. La Révolution à laquelle ils ont tous participé visait à mettre à plat le système Blaise pour créer un ordre nouveau. Ce n’est pas un partage de butin de guerre !

  • vous faite honte à la Nation toute entière.
    vous ne seraient rien dans ce pays avec ce comportement. d’ailleurs même vous sortez de quels trous ?

  • vous n’avez pas honte. des partis qui n’ont mem pas de conseillé. oh les affamés.

  • Vous dites dix huit (18) partis politiques ? La photo montre cinq (5) individus honteusement assis a mentir sur d’autres partis. M Kabré, vous faites honte à la patrie du Faso et aux jeunes gens qui ont perdu la vie le 30 octobre 2014. De plus de grace ne citer pas des partis si petits qu’ils soient, qui n’ont pas pris part à votre mascarade hideuse qui ne vas pas vous honnorer.

  • Manifestement il y a des gens qui sont nés avant le ridicule. Certains qui poussent des cris d’orfraie là-las n’ont de partis que le récépissé et tous leurs militants réunis ne valent pas les occupants d"un celibatarium moyen de Ouaga. Et ça se prend au sérieux pour gérer des affaires d’État. Pendant que nous y sommes,pourquoi n’avoir pas fait cette coalition pour chasser Blaise et vous savez en faire juste pour en réclamer pour votre tu tube digestif.

  • Mes chers amis, inutile de bander les muscles. on se connait bien au Faso. Si vous etes vraiment fachés, les élections c’est dans 12 mois.

  • Mr KABRE, il faut même que les faux partis comme pour les vous autres et compagnie disparaissent de la scène politique pour que triomphe la démocratie. vous raisonnez comme au temps du règne du dictateur Blaise compaore ou il suffit de se retrouver à trois ou quatre dans une cellule et crier son adhésion à la mouvance pour bénéficier des subsides du régime. cette époque est révolue. allez aux élections, si vous êtes forts , vous aurez des députés.

  • Allez vous faire voir ailleurs. Combien de députés avez vous eu depuis votre création ? Vous êtes juste une bande d’opportunistes éhontés. Si non, défiez les autres partis politiques en promettant de les battre en novembre 2015. C’est mieux que pleurnicher pour une charogne.

  • Certains partis politiques, pour être au RDV des consultations électorales devraient se méfier du bellicisme et des discours haineux au moment où nous pleurons les corps toujours frais dans les morgues des martyrs de ces émeutes insurrectionnelles. Ce n’est pas le moment de se désolidariser parce que nous avons toujours besoin de se tolérer, de faire des concessions et des sacrifices pour sauver la transition et faire en sorte qu’un inculte politique ne se retrouve pas au sommet de l’Etat après tant d’efforts herculiens pour chasser le montre froid. Nous ne pouvons pas savoir ce qui se passe à l’intérieur des organisations politiques. Mais il est certain que le moment n’est pas bien choisi pour médiatiser les malentendus. Sans blâmer la contradiction perfectionnante, nous estimons que le peuple a besoin, en ces moments difficiles, de messages unificateurs et prospectifs

  • Quelle deception !!!
    Rien que des rapaces. Vous osez reclamez aujourd’hui votre part de gateau.

  • Ce Kabrė est tout simplement pitoyable,minable et ridicule

  • Je suis triste pour ces gens là. c’est vous qu’en il s’agissait de faire des cotisations pour soutenir les actions de l’opposition,vous vous mettez en arrière plan. vous pensez qu’il suffit de créer une association, excusez moi un mini parti politique pour profiter des postes,je vous di non messieurs, un parti d’opposition c’est aussi la mobilisation des ressources pour soutenir les luttes.vous n’aurez rien,absolument rien.allez pleurnicher ailleurs.

  • Il était prévisible des réactions comme celles-ci. Des vautours toujours à coté à vouloir les bons morceaux d’un lourd travail abattu, auquel ils n’ont jamais pris part. Mais de grâce, préservez nous de vos attitudes belliqueuses qui exposent notre cher pays à des tensions qui ne nous sera aucunement bénéfiques et profitables. L’heure est d’appeler à l’ordre et à la relance du pays.

  • Il était prévisible des réactions comme celles-ci. Des vautours toujours à coté à vouloir les bons morceaux d’un lourd travail abattu, auquel ils n’ont jamais pris part. Mais de grâce, préservez nous de vos attitudes belliqueuses qui exposent notre cher pays à des tensions qui ne nous sera aucunement bénéfiques et profitables. L’heure est d’appeler à l’ordre et à la relance du pays.

  • On a bien dit gouvernement de transition donc un an seulement je pense que c’est mieux pour vous de vous mettre vite au travail pour espérant etre petit conseiller de campagnes que de faire du bruit inutile sinon jusqu’à présent on parle des partis connus en ville.

  • Un philosophe a dit que l,histoire n a jamais servi_avec Ces premiers remous juste pour former le government,je me rend compte que c est vrai_Que Dieu ns y aide

  • Pourquoi l’UPC à lui seul dispose de 4 postes ministériels, la lutte a été commune, par respect pour les autres partis c’est de les consulter. Ou est le Ministre de SARAN SERE SEREME, elle mérite d’avoir un représentant dans ce gouvernement au lieu de ça on envoie 2 ministres de la famille Compaoré dont Aminata BAMBARA/BILA et ADAMA Sagnon. On dit non

  • Il faudrait que des dispositions soient prises pour limiter les partis politiques et ainsi éviter de dilapider l’argent des contribuables burkinabé et les partenaires au développement . Aucun parti ne devrait avoir un financement si ses adhérents vérifiables ne valent pas cent mille (100 000) ou au moins cinquante mille (50 000) ou encore tout parti qui n’aurait pas 1% de suffrage au élections présidentielles et au moins trois (3) députés aux législatives . Que les partis financent leur campagne et seront remboursés après les élections si toutes fois leur suffrage atteint les 1%. Des individus mal intentionnés créent des Partis pour juste bénéficier des financements de l’état . Cela ne doit plus être accepté. De sinistres individus font de la politique un fonds de commerce . Que les nouvelles autorités mettent fin à ce genre d’escroquerie . La dilapidation des fonds publics dans ces genres de situation est une autre forme de mal gouvernance . Ces fonds qu’on dilapide ainsi pourraient servir à payer des kits médicaux pour nos dispensaires et des fournitures scolaires . Nous en avons assez de ces partis politiques et des OSC qui nous créent plus de problèmes que de solutions . Celui qui vent se remplir les poches qu’il aille s’inscrire avec les intégristes .

  • vraiment c’est pas du sérieux pour ces partis non j’allais dire ces particules !!! comment voulez vous que chacun soit représenté dans le gouvernement de transition pour 25 postes seulement. Attendez les élections de 2015 et préparez vous ne serait ce que pour les législatives. Si vous avez des partisans on vous verra à l’AN. Pour le moment s’il vous plaît arrêtez votre char !!!!

  • Mr les journalistes de grâce, éviter de médiatiser de telles sottises, qui ternissent l’image de notre patrie. Pensez un instant a nos vaillants frères et sœurs tombes les 30 et 31 Octobres qui ne sont encore enterres .

  • Vraiment Monsieur Kabré est pitoyable. Il faudrait que désormais, on encadre la formation des partis politiques au Burkina. Quand blaise était là vous n’avez même pas de conseillers municipaux et maintenant vous voulez profiter du sacrifice des autres pour avoir des postes ministériels et terminer vos villas.Un peu de dignité.

  • bande de voleurs la victoire appartient au peuple en quoi vous méritez un poste que le paysan de mon village ? C’est travail et non l’argent votre incapacité est à l’image de la talle de vos partis respectifs. c’est à dire des moins que rien . Laissez les gens travailler si vous n’avez rien à faire d’autre que de distraire le peuple vous ferez mieux de vous taire que de ternire l’image de notre chère patrie à l’étranger. conférence de presse conférence de presse ca toujours été pour les gens sans idéal foutez nous la paix. bande de salauts organisées pour sucer le sans du peuple.

  • je ne juge personne mais Mamadou Kabré, on se connait....

  • Moi j’ai seul Conseil à donner à ces gens : Fusionner en un seul parti pour affronter les échéances électorales de 2015. Vu qu’en ce moment, tous réunis, vos conseillers municipaux peuvent tenir dans une voiture 5 places. Élargissez votre base pour les élections futures au lieu de passez votre temps à pleurnichez à chaque fois. On a vu comment le Prit-Lanaya avec Mamadou KABRE se démenait lors des assises du CCRP pour des questions de perdiems. Ayez un tout petit peu honte et de la dignité.

  • Vraiment difficile de comprendre le Burkinabé. Les militaire ont assaini l’environnement pour nous et il y a encore de bruit. Je crois savoir que notre seul objectif est atteint, celui de chasser Blaise et ses ouies au pouvoir pour mieux reorganiser, ou bien derrière tout ça il y a des interets particulier ? He vous les partis politiques dits petits-partis faites attention car, nous voulons plus de bruit autour de nos defenseurs, sinon vous serez taxer comme des petits Blaiso. On connais quand meme la composition des bureaux exécutifs de vos partis : Papa Président, Maman trésorière premier fils-fille, chargé des relations nationale et internationale pour les financement, oncle ou neuv, chargé de etc..... Taisez vous vous etes 120 pour 25 portefeuilles, vous voulez qu’on fasse comment ? Si vous etes juste, préparez-vous pour 2015 pour remporter les elections et vous aurez toute l’attitude de former le gouvernement comme vous voulez.

  • Vraiment chers camarades, vous risquez de vous discréditez davantage et les compétions électorales à venir vous passerez à côté ! Qui vous connaissait comme des partis politiques d’oppositions, à part le PDP/PS !
    Je peux dire que vous n’existiez que sur papier ! Maintenant qu’il y a des postes de ministres à pourvoir vous en voulez ! Vous n’en aurez pas, et je suis d’accord avec mes prédécesseurs sur ce forum.
    Et puis je vais vous donner un conseil : sachez que les avis de ce forum des internautes reflète exactement ce que le peuple pense ! Si vous ne me croyez pas, continuez à contester et vous verrez vos score respectifs aux élections future ! Et puis qu’est-ce qui vous empêche de vous rallier aux grands partis d’oppositions que l’on connait ? Vous voulez manger c’est tout ! Aujourd’hui même si on vous remettait le pouvoir d’état cadeau vous n’allez pas pouvoir gérez ! Et je vous prie de reconnaître avec humilité que c’est vrai ce que je dis là. Bref, écoutez les avis et les conseils du peuple à travers ce forum et vous serrez épanouis dans vos carrière politique ! Si non vous allez passé votre vie en politique en vain, vous ne pourrez écrire aucun mémoire de votre vie politique puisqu’elle sera vide. A bon entendeur salut ! Dieu vous bénisse

  • Merci mon frère Hibou, bien vu. C’est juste ce que tu dis, souvent meme les financement des partis politiques sont utilisé pour construire des villas et s’acheter de véhicule, puisque certains n’avaient meme pas de nattes de se coucher. On trompe la jeunesse avec des petites competitons comme le MARACANA dans le but d’acheter les consciences, c’est pas bon mes chèrs mauvais politiciens. Ecoutez et retenez pour de bon le message des nos defenseurs : RIEN NE SERA PLUS COMME AVANT, à bon entendeur salut.

  • mr KABRE vous ne dites pas la vérité, vous n’avez jamais cotisé au CFOP sI oui prouvez le nous

  • Sincèrement si ces soit disant parti de de l’opposition avaient un peu de dignité, ils allaient faire comme le MPP qui a commencé à battre campagne. Mrs sachez que l’aire COMPAORE est définitivement fini arrêtons les fantaisies. Il faut désavouer ce genre de comportement et surtout ne pas les permettre de nous divertir à travers les médias, les Burkinabé ont des préoccupations plus sérieux.

  • Avec ce que nous voyons là. il ya lieu de reglementer la création et le nombre de partis. les particules qui sont au aguet croyant qu’il sagit du partage du gateau doivent se ressaisir

  • Bravo monsieur le Prés...non Son Excellence Monsieur le Président du Faso pour votre courage. Que DIEU vous assiste. Aux ministres, bon vent à vous tous car beaucoup de chantiers vous attendent c’est notamment la justice, sécurité, santé et l’éducation qui sont à mon avis prioritaire dans cette transition et surtout le fameux continuum ou une génération est entrain d’etre sacrifiée. Mais comme l’a dit le PF dans son discours, il s’agit de tracer des sillons sinon une année, c’est difficile de tout faire. Mais du courage

  • Décidément ce kabré ne changera jamais ! figurez vous chers amis ce Mr Kabré est allé au CCRP en bradant le CFOP à son temps et aujourd’hui il parle de partage de gâteau. C’est dégueulasse ! des politiciens à la petite semelle, rien qu’à vouloir gravir par la courte échelle. S’ils sont forts on les attend en novembre 2015 sinon nous sortirons pour réclamer leur dissolution. Tu fais honte, souviens toi le CFOP t’avait mis de côté quand il s’agissait de trouver des hommes pour coordonner ses actions parce que tu avais pris part au CCRP pour des muettes. De quelle contribution parle-tu ? Comme si tu en était capable. Le peuple est assez préoccupé pour s’attarder sur tes querelles intestines et de grâce laissez nos autorités faire le travail que tout le peuple attend d’elles. Amicalement !!!!

  • Voici ce que représentait le PRIT-LANNAYA au moment des élections législatives de 2012.
    Présent dans six (06) circonscriptions électorales sur quarante-cinq (45) soit 13,33% de couverture.
    Résultats obtenus :
    Houet : 696 voix sur 227252 suffrages exprimés soit 0,31%
    Kadiogo : 781 voix sur 523064 suffrages exprimés soit 0,15%
    Kénédougou : 59 voix sur 53997 suffrages exprimés soit 0,11%
    Oubritenga : 231 voix sur 55622 suffrages exprimés soit 0,41%
    Sourou : 90 voix sur 38940 suffrages exprimés soit 0,23%
    Ziro : 105 voix sur 32865 suffrages exprimés soit 0,32%

    Si on rapporte les résultats du PRIT-LANNAYA à l’ensemble du pays on obtient les chiffres suivants :
    1962 voix sur 3016379 suffrages exprimés soit 0,06%.
    Source : CENI
    0,06% est le poids réel du PRIT-LANNAYA. Il en est de même pratiquement pour la plupart des partis qui font du bruit aujourd’hui. En fait ils ne représentent rien et sont conscients qu’ils ne peuvent rien obtenir dans des élections. La preuve, le président du PRIT-LANNAYA a sauté sur la place accordé à son parti au CNT, tout en sachant que cela le disqualifie pour les prochaines élections. Il faut que ces gens cessent de gesticuler parce que le peuple veut avancer et passer à autre chose.

  • Voici ce que représentait le PRIT-LANNAYA au moment des élections législatives de 2012.
    Présent dans six (06) circonscriptions électorales sur quarante-cinq (45) soit 13,33% de couverture.
    Résultats obtenus :
    Houet : 696 voix sur 227252 suffrages exprimés soit 0,31%
    Kadiogo : 781 voix sur 523064 suffrages exprimés soit 0,15%
    Kénédougou : 59 voix sur 53997 suffrages exprimés soit 0,11%
    Oubritenga : 231 voix sur 55622 suffrages exprimés soit 0,41%
    Sourou : 90 voix sur 38940 suffrages exprimés soit 0,23%
    Ziro : 105 voix sur 32865 suffrages exprimés soit 0,32%
    Si on rapporte les résultats du PRIT-LANNAYA à l’ensemble du pays on obtient les chiffres suivants :
    1962 voix sur 3016379 suffrages exprimés soit 0,06%.
    Source : CENI
    0,06% est le poids réel du PRIT-LANNAYA. Il en est de même pratiquement pour la plupart des partis qui font du bruit aujourd’hui. En fait ils ne représentent rien et sont conscients qu’ils ne peuvent rien obtenir dans des élections. La preuve, le président du PRIT-LANNAYA a sauté sur la place accordé à son parti au CNT, tout en sachant que cela le disqualifie pour les prochaines élections. Il faut que ces gens cessent de gesticuler parce que le peuple veut avancer et passer à autre chose.

  • MR KABRE VOUS AVIEZ PARTICIPE AU ASISE DU CCRP POUR LA REVISION DE L’ARTICLE 37 MAINTENANT QUE LES CONTRE CHASSE TON PRESIDENT A VIE DU VEUT RETOURNE TA VAI

  • Ca me fait honte.Ce sont des partis comme ça qu’il faut dissoudre

  • Quand on ne représente presque rien on doit s’attendre à presque rien ! cessez de gesticuler, vous êtes tout simplement ridicules.

  • Salut à tous ; je pense que ces gens là ne se rendent pas compte qu’il s’agit plutôt d’un travail et non d’une royauté. S’ils sont conscients que c’est juste pour servir le peuple et rien que servir le peuple et de façon désintéressée, ils ne se battraient pas pour des postes ; ou alors ils pensent à pouvoir se faire de l’argent dans ça, et dans ce cas ils sont disqualifiés à l’avance. Et puis c’est trop tôt pour faire la bagarre derrière des postes:Nos morts sont encore à la morgue, un peu de respect pour leur mémoire.je vous remercie et que le Seigneur vous bénisse !

  • La formation du gouvernement incombe au Premier Ministre qui, de façon discrétionnaire, fait des consultations idoines avant de soumettre au Président du Faso la liste des ministres pour nomination. Le Premier Ministre n’est donc pas obligé de consulter tout le monde (ce n’est pas raisonnable)...Il consultera sans doute uniquement les organisations/partis qu’il jugera représentatifs. Le PRIT-LANNAYA n’ayant pas été consulté, je laisse M. KABRE tirer lui-même la conclusion....

  • C’est qui ça ? Parmi tous ces partis, à part le PDP dont j’ai déjà entendu le nom, les noms des autres sont méconnus. Hé yamba, on vous a dit que rien ne sera comme avant et ça vaut pour vous aussi. Unissez vous et créez de grands partis. Le partis minuscules d’intérêts à l’image de "pasteurs qui créent leurs boutiques", ça ne marche plus ici. Arrêtez ! Arrêtez ! Le pulpe est maintenant conscient. Si vous étiez conscients, il ne devrait même pas avoir 50 partis politiques avec cette petite population. Mane suugri ! Basii woto !

  • C’est qui ça ? Parmi tous ces partis, à part le PDP dont j’ai déjà entendu le nom, les noms des autres sont méconnus. Hé yamba, on vous a dit que rien ne sera comme avant et ça vaut pour vous aussi. Unissez vous et créez de grands partis. Le partis minuscules d’intérêts à l’image de "pasteurs qui créent leurs boutiques", ça ne marche plus ici. Arrêtez ! Arrêtez ! Le pulpe est maintenant conscient. Si vous étiez conscients, il ne devrait même pas avoir 50 partis politiques avec cette petite population. Mane suugri ! Basii woto !

  • Attendez, on dirait que ce sont les faux types qui étaient affidés au front républicain d’Herman Yameogo....J’ai honte, à croire qu’on s’est sacrifié pour ça !!!!! Que Dieu bénisse le Burkina.

  • C’est là le visage réel de la forêt de partis politiques du Faso.

    Au regard du risque qu’à la fin de la transition, des hommes et des femmes mus par cet état d’esprit du partage immédiat des privilèges, je propose que le mode de désignation du Président de la Transition soit consacrée dans notre constitution pour la désignation du Président du Faso.

    Une telle réforme aurait le mérite d’éviter que les alliances scandaleuses entre les partis politiques ne sacrifient l’impératif d’avoir un président garant de la justice et de l’unité nationale. Le mode de désignation utilisé pour le Président de la transition permet de désigner des patriotes intègres et compétents qui ne sont pas enclins à entrer dans les marécages des politiciens pour faire valoir leur capacité à diriger cette nation. Il permet aussi de ne pas se compromettre par une mobilisation de ressources financières qui rend esclave des détenteurs de fortune. Un patriote que le consensus national va chercher comme on l’a fait pour Michel Kafando a toute la motivation et la liberté servir l’intérêt général.

    On renforcerait alors la fonction du premier ministre qui sera déterminé selon les rapports de force au sein de l’Assemblée Nationale.

    Ayons le courage de réfléchir sur cette perspective et saisir l’occasion unique que nous avons pour asseoir une démocratie au service de la nation.

  • le MPC, le chef de ce parti (en rouge à côté de Kabré !) n’avait-il pas soutenu un jour qu’il est le ptit neveu de Blaise Compaoré ? Bande de faut types de politicars

  • Monsieur le premier ministre, il faut mater ce monsieur du PRIT-Lannaya, c’est un médiocre. Il n’a rien compris de l’enjeu de cette transition. S’il prétend que son parti compte, il n’a qu"à attendre les élections de 2015, Il nous pompe l’air et je pense qu’il faut le mettre à l’ordre. On s’est bien que c’est ce coup médiatique qu’ il veut, mais ne lui donnez pas l’occasion tout en le mettant à sa place. Quel monsieur qui fait honte au pays des hommes intègres. Le résultat de notre insurrection ne saurait être un gâteau que des petits partis dans les sacoches de leur proprio entant partager. Quel honte monsieur du PRIT- Lannaya.

  • aillons l’oeil ouvert.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés